Suivi d’une demande de visa pour la France

Pour connaître la suite réservée à votre demande de visa, allez sur cette page du site « France diplomatie info visa » et saisissez :
– Les 10 derniers chiffres du numéro de la quittance qui vous a été remise lors du dépôt de votre demande (comme indiqué sur le spécimen)(voir sur le site)
et
– Votre date de naissance
puis cliquez sur le bouton « Valider ».
Source : Ambassade de France

Pandémie grippale : tout ce qu’il faut savoir

pandemie-grippale.jpgCe site du gouvernement français vous informe sur la pandémie grippale : www.pandemie-grippale.gouv.fr
Résumé :
Grippe et pandémie, ce qu’il faut savoir
Historique de la grippe et perspectives; Définitions; Transmission; Les premiers symptômes de la grippe pandémique; etc.
Règles d’hygiène essentielles
Mouchage, éternuements, crachat, toux; Lavage des mains; Nettoyage des objets; Traitement des déchets et ordures; Eviter les contacts physiques; Le port de masques
La vie quotidienne en cas de pandémie
Chez soi, A l’extérieur, Au travail, etc.

Programme des manifestations scientifiques de la Maison Franco-Japonaise 09/01/2009

Nous avons reçu cette information diffusée par la Maison Franco-Japonaise. Il y a eu des changements dans l’organisation de la vénérable Maison! À lire attentivement!
Programme des manifestations scientifiques 09/01/2009
Institut Français de Recherche à l’Étranger
UMIFRE 19 MAE-CNRS
No F-56
ÉDITORIAL

Chers destinataires de ce programme, recevez pour l’année nouvelle, en mon nom et en celui de notre équipe, tous mes meilleurs voeux de bonheur, de prospérité et d’intenses échanges culturels et scientifiques franco-japonais !
Voici notre première programmation de 2009 qui s’efforce d’y contribuer comme par le passé. Nous le faisons à partir d’une structure un peu renouvelée. Le bureau français de la Maison Franco-Japonaise héberge un Institut de Recherche qui dépend du gouvernement français et dont le fonctionnement est assuré, désormais, à la fois par le Ministère français des affaires étrangères et européennes et par le Centre national de la recherche scientifique.
Ce changement accentue notre rôle de producteur de connaissances sur le Japon contemporain dans son évolution historique au sein de la zone d’Asie Orientale et dans le monde. Mais il n’altère en rien la tâche qui est la nôtre, depuis la création de cette Maison, de promouvoir les échanges et les débats culturels et scientifiques franco-japonais,
concernant l’ensemble des champs de la connaissance et pas seulement ceux labourés par notre petite équipe de chercheurs. Le programme des mois qui viennent en témoigne, les projets pour cette année le confirmeront, dont plusieurs menés en collaboration avec le bureau japonais de la Maison et avec les sociétés savantes qui y sont
attachées.
À tous je souhaite à nouveau une bonne, heureuse et stimulante année
d’échanges et de débats.

Marc Humbert
Directeur de l’Institut de Recherche de la Maison Franco-Japonaise

* Informations détaillées : http://www.mfj.gr.jp/
* L’accès aux manifestations de la MFJ est libre et gratuit, dans la
limite des places disponibles.
Continuer la lecture de Programme des manifestations scientifiques de la Maison Franco-Japonaise 09/01/2009

Enquête sur la communauté française de la circonscription de Shanghai

Le Conseiller à l’AFE pour l’Asie du Nord, Francis Nizet, signale sur son blog la publication par le Consulat de France de Shanghai d’une grande enquête menée auprès des résidents français de la région.
Voir le questionnaire
Cette initiative sera-t-elle suivie par une du même type destinée aux résidents du Japon? Après tout, le formulaire est prêt, il suffirait de modifier quelques champs.

Le site web de l’Ambassade de France au Japon

Il faut saluer l’énorme travail accomplie par les développeurs et gestionnaires du site web de l’Ambassade ces dernières années. Le site est maintenant entièrement dynamique et chaque service peut y publier ses infos directement. Il est agréable à consulter, l’affichage des pages rapide, et il y a une énorme quantité de renseignements.
D’ailleurs, Google ne s’y est pas trompé puisqu’il lui attribue désormais un pagerank de 8, ce qui est énorme!
Je suppose que la mise en ligne de documents plus anciens va continuer à se faire. Je pense notamment à un grand nombre de fiches juridiques qui s’y trouvaient autrefois et dont il n’y a plus trace. C’est bien dommage… Il est vrai que certaines ont peut-être aussi besoin d’une mise à jour et que cela fait beaucoup de travail en plus de la communication habituelle.
Voilà en tout cas une source d’informations incontournable pour les résidents français du Japon, à voir et revoir.

Gratuité des frais de scolarité : un article du Canard Enchaîné

Note du webmestre : Nous publions cet article non pas parce que nous sommes d’accord avec son contenu mais afin de susciter des réactions des Français résidant au Japon. Sont en effet énoncées un certain nombre de contre-vérités. Nous vous suggérons de lire les commentaires et de consulter cet article de blog de Jérôme Segal, un Français résidant en Autriche.

Un article du Canard Enchaîné du mercredi 13 août 2008 – copyright Le Canard Enchaîné

Le ruineux cadeau de Sarko aux expatriés

Pendant que le gouvernement ratiboise les effectifs des profs, Sarko veut imposer une réforme géniale. Il a décidé d’offrir ax expatirés la gratuité des écoles et lycées français de l’étranger. Un cadeau sympa, non? Sauf qu’il va surtout profiter aux plus aisés, et que l’addition, pour l’État, s’annonce carabinée.
Ces écoles très cotées – des stars comme Madonna font des pieds et des mains pour y caser leurs gamins – étaient jusqu’à présent payantes. Certains lycées sont des établissements publics, d’autres, privés sous contrat. En tout, 160 000 élèves y sont scolarisés, dont 80 000 Français. Sous la tutelle du Quai d’Orsay, chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et ça atteint des sommets : 5500 euros l’année à Tokyo, 6500 à Londres, 15 000 à New York et 17 000 euros  – le record – à San Francisco. Au diable l’avarice ! Pour les expatriés modestes, un système de bourses plutôt généreux est déjà en place. À New York, par exemple, il faut gagner moins de 65 000 euros par an – pas vraiment le smic – pour décrocher 4500 euros d’aide. Environ un quart des élèves français bénéficient d’une bourse. Mais pour Sarko, ce n’était pas assez.

My expat is rich
Continuer la lecture de Gratuité des frais de scolarité : un article du Canard Enchaîné

Enfants binationaux et respect du droit de visite après un jugement au Japon : une priorité de la Présidence française pour les six prochains mois

Le 2 juillet 2008, la France a présenté ses priorités pour les six prochains mois de la présidence française de l’Union Européenne aux Ambassadeurs et Chefs de mission des 27 pays membres.
De source européenne, en ce qui concerne le Japon, la Présidence française a placé les affaires consulaires en matière de non-présentation d’enfant parmi ses quatre priorités,
La France doit faire face, comme tous les autres pays de l’Union européenne, les Etats-Unis et le Canada, au problème du respect du droit de visite après un jugement de divorce dans le cas d’enfants de couples binationaux en résidence au Japon.
Plus d’une vingtaine de ressortissants français voient actuellement leur droit de visite bafoué malgré un jugement rendu au Japon. Quand bien même ce droit de visite a été légiféré par le juge des affaires familiales, il n’est pas appliqué et la police n’est d’aucun recours, si ce n’est au contraire pour interpeller le parent qui insiste pour le respect de ses droits au titre qu’il trouble l’ordre public.
En l’absence d’un quelconque engagement de l’administration japonaise à résoudre ces problèmes, la Présidence française a invité, selon nos sources européennes, les 27 pays membres de l’Union Européenne à exercer toute pression utile pour convaincre le gouvernement japonais que ce problème peut nuire à l’image du Japon sur la scène internationale.
Source : http://afe-asie-nord.org/?p=294

Arrêtons les séparations de parents et d’enfants !

Entretien avec Jean-Philippe Rousse de l’IFJT


Entretien avec Jean-Philippe Rousse from Christian Bouthier on Vimeo.

Nous vous proposons aujourd’hui un entretien avec Jean-Philippe Rousse, le directeur des cours de l’Institut Franco-Japonais de Tokyo. Il nous parle de sa mission et de l’évolution de l’Institut ces dernières années.
L’IFJT est un lieu magnifique ou se rencontrent et se brassent harmonieusement les cultures japonaise et française et j’invite toutes celles et ceux qui ne connaissent pas encore l’établissement, son magnifique jardin, sa brasserie et sa médiathèque à venir y passer quelques instants.

Voir la vidéo sur l’Institut (© Chocolat) :

坂倉準三の日仏学院 from chocolat on Vimeo.

Voir l’interview de Jean-Philippe Rousse :

Des difficultés de communication entre l’Ambassade de France et le Quai d’Orsay?

Francis Nizet, un des Conseillers à l’AFE pour l’Asie du Nord cite dans son blog (en date du 15 mai) le Sénateur del Picchia, Vice-Président de la Commission des Affaires Etrangères, qui est intervenu, entre autres, pour dénoncer les mesures de restrictions budgétaires qui pèsent sur la réception du 14 juillet à l’étranger. Voici la partie du texte de son intervention concernant ce point.
« Et à propos d’économies, Monsieur le Ministre, je reviens sur cette idée – cette mauvaise idée – d’économiser sur la réception du 14 juillet dans les ambassades. Monsieur le Ministre, si j’ai bien compris, une circulaire demande aux chefs de postes de réduire le nombre de leurs invités et de les limiter aux personnalités représentatives de la communauté françaises. Le choix de la réception du 14 juillet pour faire des économies me parait difficilement réalisable et pas du tout opportun. Comme vous le savez, la réception donnée ce jour là est pour la plupart de nos ressortissants l’un des rares moments – et pour beaucoup, le seul – qui permet un contact direct avec les agents diplomatiques et consulaires. Le 14 juillet est l’un de ces liens républicains et populaires qui symbolisent au mieux l’unité de la Nation et la convivialité. Comment expliquer alors à ces compatriotes leur exclusion par les ambassadeurs et consuls généraux de la plus grande fête républicaine de l’année ?
Monsieur le Ministre, je vous demande de faire revenir vos services sur une décision qui préoccupe nos ambassadeurs, embarrasse les élus à l’AFE, et perturbe les relations avec la communauté française ».

À l’issue du débat, il s’est entretenu avec Bernard KOUCHNER et son Directeur de Cabinet Philippe ETIENNE pour leur expliquer le « tollé » que provoque cette décision auprès de nos compatriotes sur le terrain.
Le Ministre en a convenu – et devant lui – a donné instruction à son Directeur de Cabinet pour écrire aux ambassadeurs pour rectifier et leur demander de ne pas appliquer la restriction budgétaire sur la réception du 14 juillet, mais de l’étaler sur toute l’année.
Cela devrait donc permettre un déroulement quasi normal de cette réception républicaine traditionnelle et appréciée par nos compatriotes à l’étranger.

Quand on voit la manière dont l’ambassade de France au Japon a organisé le 14 (et le 13!) juillet, on peut légitimement se demander si elle a bien reçu ces instructions… (voir nos articles précédents sur ce sujet). Ou alors peut-être qu’elle a reçu un courriel qui a été classé dans les « indésirables » (« spam »)!

Source : Bernard Kouchner renonce aux restrictions budgétaires sur le 14 juillet à l’étranger
Voir aussi : Le 14 juillet rescapé des restrictions budgétaires sur Français du Monde

Construction d’une nouvelle ambassade de France à Tokyo

Jeudi dernier, le 26 juin, une réception était donnée à l’ambassade pour la cérémonie de pose de la première pierre du nouveau bâtiment, en présence de Monsieur Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères. Grâce à un  montage financier novateur, la construction de la nouvelle ambassade ne coûtera pas un sou au contribuable!

Le montage retenu pour la construction de la nouvelle ambassade est une formule innovante de partenariat avec le secteur privé, une première pour les opérations immobilières de l’Etat à l’étranger. L’État français loue une partie de son terrain (4.500 m², soit moins d’un cinquième de la superficie totale) pendant une période de 53 ans au consortium MiNTAK, sur lequel ce dernier peut construire et commercialiser un immeuble résidentiel de standing.
En contrepartie, le consortium doit concevoir, construire et aménager une nouvelle ambassade, et s’occuper de l’entretien et de la maintenance pendant 15 ans. Le consortium MiNTAK réalisera par ailleurs dans le cadre de cette opération des travaux de rénovation sur une partie du parc immobilier de l’État français au Japon.
Cette opération est réalisée à coût nul pour l’État français. Pour le consortium MiNTAK, le budget du projet s’élève à 20 milliards de yens environ (hors frais de gestion et de commercialisation).
Voir les détails sur le site de l’ambassade