Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : événements de juillet 2024

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

juillet 2024

L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter à ses prochains événements. (détails ci-dessous)

Vendredi 12 juillet / 18 h – 20 h : Poèmes chinois et japonais : les langues de Nara

Mardi 16 juillet / 18 h – 20 h : L’impact réciproque de la motivation et des émotions dans l’apprentissage du français en contexte universitaire au Japon

Jeudi 18 juillet / 18 h – 20 h : Restituer numériquement le patrimoine : Notre-Dame de Paris en images

Vendredi 26 juillet / 18 h – 20 h : La critique des médias comme stratégie éditoriale : une forme de « médiactivisme » à la japonaise ?

 

Conférence du lauréat du prix Shibusawa-Claudel (volet français), 40e édition

Poèmes chinois et japonais : les langues de Nara

vendredi 12 juillet / 18 h – 20 h

auditorium / conférence / avec traduction simultanée

Conférencier : Arthur DEFRANCE (EPHE, CRCAO)

L’époque de Nara est l’époque où naît le premier grand recueil de poésie japonaise, le Man’yо̄shū, et le premier recueil de poésie chinoise, le Kaifūsо̄. Nous voulons tâcher de les comprendre dans un système plus général, celui de l’espace des langues parlées et écrites dans le monde de Nara et poser la question de la sociologie de ces langues et de leur symbolique.

Modérateurs : Yoshikazu NAKAJI (vice-président de la FMFJ, prof. émérite de l’univ. de Tokyo), Thomas GARCIN (IFRJ-MFJ)

Organisation : IFRJ-MFJ

Partenaires : Shibusawa Eiichi Memorial Foundation, univ. Teikyō

Coopération : Fondation MFJ, Fondation France-Japon de l’École des hautes études en sciences sociales

Parrainage : ambassade de France au Japon, journal Yomiuri

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/07/12/2024-07-12_prix_shibusawa_clau/index.php

 

L’impact réciproque de la motivation et des émotions dans l’apprentissage du français en contexte universitaire au Japon

mardi 16 juillet / 18h – 20h

salle 601 & en ligne / séminaire doctoral / en français sans traduction

Conférencier : Nicolas GUG (univ. Grenoble Alpes, LIDILEM)

Notre recherche doctorale interroge l’impact réciproque de la motivation et des émotions positives et négatives sur l’apprentissage du français langue étrangère en contexte académique japonais en première année de licence. Ce sont les conditions d’émergence de ce lien entre la motivation et les émotions positives et négatives (c’est-à-dire leurs bénéfices ou leurs préjudices sur l’apprentissage du français langue étrangère) auprès d’apprenants japonais de français de niveau CECRL cible A1 à A2 en première année de licence en contexte académique que souhaitons interroger en mettant en lumière les processus par lesquels les attitudes des apprenants, leur motivation et leurs émotions sont stimulées au travers d’activités pédagogiques pratiquées en situation d’interaction didactique. Autrement dit, notre recherche vise à comprendre les possibles leviers pédagogiques pouvant encourager un enseignement propice au développement de la motivation à l’apprentissage d’une langue étrangère et voir comment le développement des émotions, positives ou négatives, peut conduire à une augmentation ou une diminution de la motivation des apprenants de la langue française.

Modératrice : Sania CARBONE (Inalco, IFRAE)

Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/07/16/_2024-07-16_seminaire_doctoral/index.php

 

Restituer numériquement le patrimoine : Notre-Dame de Paris en images

jeudi 18 juillet / 18h – 20h

salle 601 / conférence / en  français avec traduction

Conférencier : Kévin JACQUOT (École nationale supérieure d’architecture de Lyon, URM MAP-Aria)

Après l’incendie de Notre-Dame de Paris, querelles et interrogations ont émaillé les différentes phases du projet de restauration de la cathédrale. Pour répondre aux enjeux spécifiques d’une reconstruction à l’identique en cinq ans, des initiatives ― certaines concertées, d’autres spontanées ― ont été menées pour démontrer la possibilité de restaurer les charpentes de Notre-Dame, qualifiées de « forêt ». Néanmoins, ces différents projets partent tous d’une connaissance imparfaite des charpentes disparues. Une quête préalable de collecte des sources existantes est donc nécessaire pour lever ce verrou avant que ne puissent ensuite rivaliser les savoir-faire, aussi bien séculaires que numériques, dans la rematérialisation de la « forêt ». La présente intervention cartographiera, dans le contexte original du chantier de Notre-Dame, le rôle des images numériques au sein du système sociotechnique de la restauration patrimoniale.

Modératrice : Sophie HOUDART (IFRJ-MFJ)

Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/07/18/2024-07-18_notre_dame/

 

La critique des médias comme stratégie éditoriale : une forme de « médiactivisme » à la japonaise ?

vendredi 26 juillet / 18h – 20h

salle 601 / conférence / en français avec traduction

Conférencier : César CASTELLVI (univ. Paris-Cité)

En France comme au Japon, la critique des médias et du journalisme s’est progressivement renforcée au cours des trente dernières années. Au sein de cette tendance, les médias dits « alternatifs » rattachés à différents mouvements sociaux jouent traditionnellement un rôle actif dans la production et la diffusion de discours critiques à l’encontre des médias institutionnels (télévision et presse écrite).

Conceptualisé sous le nom de « médiactivisme », ce mode de contestation de la légitimité des médias dans l’espace public prend au Japon un visage particulier. En effet, le contexte de raréfaction de l’audience pousse une partie des entreprises de presse (quotidienne et magazine) à développer des lignes éditoriales de plus en plus agressives à l’encontre des médias rivaux, afin de fidéliser un public plus ciblé. Les médias institutionnels, originellement cibles du médiactivisme, en deviennent ainsi l’un des principaux moteurs.

En partant de plusieurs études de cas, l’objectif de cette présentation est de proposer des pistes de réflexion sur les structures de ce mouvement ainsi que ses conséquences sur la place de l’institution médiatique dans la société japonaise contemporaine.

Modératrice : Karyn NISHIMURA (correspondante permanente de Radio France et Libération)

Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/07/26/2024-07-26_castellvi/index.php

 

Renseignements : contact@mfj.gr.jp

Diffusion sur Zoom

Certains de nos événements sont retransmis sur la plateforme Zoom. Un e-mail d’invitation sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription, avec un identifiant et un mot de passe.

L’accès à ces manifestations est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire sur la page Agenda de notre site web : https://www.mfj.gr.jp/agenda

Diffusé par :

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)

 © 2024, IFRJ-MFJ

Droit de la famille au Japon : Où en est-on ? Qu’attendre des nouvelles dispositions ? juillet 2024

Droit de la famille au Japon : Où en est-on ? Qu’attendre des nouvelles dispositions ?

Mercredi 10 juillet 2024 19h-21h

(ouverture des portes 18h30)

Salle : L’espace@CCIFJ

Adresse : CCIFJ, Nihonbashi Honcho Ys Building, 1F

2 Chome-2-2 Nihonbashihoncho Chuo City, Tokyo 103-0023

En français (traduction consécutive)

Entrée gratuite, participation libre. Ouvert à toutes et à tous.

Réservation recommandée (100 places) * JE M’INSCRIS : https://bit.ly/3RO2T7J

Vous pouvez poser vos questions à l’avance sur le formulaire d’inscription.

* En cas de sumombre, priorité sera donnée aux membres des associations organisatrices

Conférence organisée par Français du monde – ADFE Tokyo avec le soutien de l’OLES Japon et l’aide de l’UFE Japon

Intervenants :

SHIBAYAMA Masahiko, membre de la Chambre des représentants (7e mandat)

Député de la 8e circonscription du département de Saitama (Tokorozawa, Fujino, Miyoshi), ancien vice-ministre des Affaires Étrangères (2008-2009) et ancien ministre de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie du 4e gouvernement Abe (2018-2019), M. Shibayama a occupé de nombreux postes de responsabilité au sein du Parti Libéral Démocrate, dont il est actuellement vice-président du Comité d’études financières. Né à Nagoya en 1965, il passe son enfance dans le département de Saitama. Diplômé de l’université de Tokyo, il travaille quelques années chez Sumitomo Real Estate avant de démissionner pour passer l’examen du Barreau

(1998). Auteur de prises de position remarquées en faveur non seulement de l’instauration de l’autorité parentale conjointe après le divorce mais aussi de la pénalisation de l’enlèvement parental d’enfant, il préside la Commission parlementaire (transpartisane) pour la coparentalité, dont les travaux ont abouti à l’adoption par la Diète de la réforme récente du code civil instaurant la possibilité du choix de l’autorité parentale conjointe après le divorce.

OHATA Atsuko, Avocate au barreau de Tokyo.

Et sous réserve, en visioconférence : AMEMIYA Nahoko avocate au barreau de Tokyo et au barreau de Paris, Paul TOUJA, président de Sauvons Nos Enfants Japon)

Programme :

1. Présentation de la partie juridique du livret de l’OLES Japon Regard sur le mariage franco-japonais (A. Ohata, N. Amemiya, P. Touja, 15 min)

2. La réforme du Code civil et ses conséquences (M. Shibayama, 60 min)

3. Réponses aux questions du public (30 min)

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : événements de mai – début juin 2024

L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter à ses prochains événements. Cliquez sur le titre pour accéder à la description de l’événement.

    Friday, 17 May / 12:30 – 14:00: Japanese perspective on European Union’s industry 5.0 policy

    Mardi 28 mai / 18h – 20h : Écrans sylvestres. Peindre la forêt à l’époque Edo, ca. 1580-1700

    Lundi 3 juin / 9h30 – 17h · mardi 4 juin / 14h – 19h : Métropoles et méga-événements – L’aménagement urbain en France et au Japon face à un siècle et demi de Jeux olympiques / paralympiques et d’Expositions universelles

Japanese perspective on European Union’s industry 5.0 policy

Friday, 17 May / 12:30 – 14:00

 room 601 & online / Lunch seminar on Japanese economy and society / in English without translation

Speaker: Aleksandra KOBILJSKI (Senior Research Fellow at the French National Research Center CNRS)

In the wake of the COVID-19 pandemic, the European Commission launched a policy discussion on the theme of « Industry 5.0. » While much of the policy debate centers around the aim of moving beyond efficiency and productivity as the twin goals of industry, it is also necessary to rethink the concept of efficiency in order to understand industry’s continuing role in wider society. Redefining these parameters is as much a question of social imagination as it is a matter of technical capacity. Human experience remains a remarkably under-utilized resource in discussions of industrial efficiency and of industry’s role in society. Drawing on concrete examples from Japan’s industrial experience, this talk contributes to a rich vein of dialogue surrounding Industry 5.0 and the goals of our global industrial future.

Moderator: Raphaël LANGUILLON-AUSSEL (FRIJ-MFJ)

Organization: FRIJ-MFJ

Support: CCI France Japon

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/05/17/24-05-17_kobiljski/index.php

 

Écrans sylvestres. Peindre la forêt à l’époque Edo, ca. 1580-1700

mardi 28 mai / 18h – 20h

salle 601 & en ligne / séminaire doctoral / en français sans traduction

Conférencier : Philippe DEPAIRON (université de Kyoto, université de Montréal)

L’inauguration de l’époque Edo amène avec elle une série de bouleversements économiques et environnementaux : la monétisation de l’économie, l’essor des métropoles marchandes ainsi que le développement de la culture des cash crops (incluant le coton et le tabac) introduites par les Européens. Le boom démographique ainsi que l’essor en construction de châteaux forts comme d’infrastructures reliant les villes ensemble exercent en retour une pression extraordinaire sur les forêts de l’archipel, menant Conrad Totman à qualifier l’époque Edo comme en étant une de déforestation massive. Ce projet de thèse se penche, conséquemment, sur l’émergence parallèle d’un rapport sensible à la forêt ainsi qu’au réseau littéraire et historique qu’il invoque, notamment en poésie et en peinture. Il s’agira dès lors de montrer les changements dans la représentation poétique et picturale de la forêt. La mise en parallèle des œuvres de Hasegawa Tōhaku et de l’école Kanō, de Matsuo Bashō et de Kitamura Kigin, démontrera la prise de conscience de la dégradation des forêts de l’archipel ainsi que des problèmes esthétiques, moraux et intellectuels qu’elle engage.

Modératrice : Sania CARBONE (Inalco, IFRAE)

Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/05/28/2024-05-28_seminaire_doctoral_/

 

Métropoles et méga-événements

L’aménagement urbain en France et au Japon face à un siècle et demi de Jeux olympiques / paralympiques et d’Expositions universelles

lundi 3 juin / 9h30 – 17h

mardi 4 juin / 14h – 19h

auditorium / colloque international franco-japonais / avec traduction simultanée

Conférenciers : Miyo ARAMATA (univ. Meiji), Naoki OSHIRO (univ. Meiji), Atsushi NARUSE (expert indépendant), Kazuaki SUGIYAMA (univ. Ryutsu Keizai), Nicolas FERRAND (Solideo), Tania BRAGA (Comité international olympique), Michel KOEBEL (univ. de Strasbourg), Hiroki OGASAWARA (univ. de Kobe), Andrea Yuri FLORES-URUSHIMA (univ. préfectorale de Fukui), Yoshihiro TARUNO (bureau de l’aménagement d’Osaka), Yoshihisa INADA (univ. Konan, APIR), Manuels TARDITS (Agence Mikan), Chihiro MINATO (univ. des Beaux-Arts de Tama), Martine DROZDZ (CNRS), Fabrice ARGOUNES (univ. de Rouen), Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ)

Au cours de son histoire, le Japon a obtenu l’organisation de trois olympiades d’été (Tokyo 1940, 1964 et 2020) et trois olympiades d’hiver (Sapporo 1940, 1972 et Nagano 1998). Le pays compte également à son actif de nombreuses Expositions universelles, dont la prochaine se trouve être celle d’Osaka 2025. Il en va de même pour la France. Paris a non seulement déjà accueilli deux olympiades, mais se trouve être la ville-hôte des prochains JOP d’été de 2024. Ces allers-retours France-Japon dans l’organisation des méga-événements des années 2020, à savoir Tokyo 2020, Paris 2024 et Osaka 2025, constituent un moment de dialogue franco-japonais historique et une occasion unique d’observer la circulation des modèles d’aménagement par l’événementiel et leur contestation entre les deux pays.

Ce colloque international franco-japonais vise ainsi à analyser dans la perspective d’une économie politique critique de l’aménagement, les dynamiques de construction de la ville par l’événementiel en France et au Japon.

Modérateurs : Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ), Delphine VOMSCHEID (IFRJ-MFJ), Miyo ARAMATA (univ. Meiji), Martine DROZDZ (CNRS)

Organisation : IFRJ-MFJ

Coopération : Service pour la science et la technologie (SST) de l’ambassade de France au Japon

Soutien : ambassade de France au Japon, CNRS, Crédit Agricole CIB Japan, GIS Asie

Inscription – lundi 3 juin : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/06/03/2024-06-03_colloque_jo_1er_jou/

Inscription – mardi 4 juin : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/06/04/2024-06-04_colloque_jo_2nd_jou/index.php

Renseignements : contact@mfj.gr.jp

Diffusion sur Zoom

Certains de nos événements sont retransmis sur la plateforme Zoom. Un e-mail d’invitation sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription, avec un identifiant et un mot de passe.

L’accès à ces manifestations est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire sur la page Agenda de notre site web : https://www.mfj.gr.jp/agenda .

Diffusé par :

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise, événements de mai 2024

L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux événements du mois de mai. (Umifre 19, MEAE-CNRS)

Jeudi 2 mai / 18h – 20h : Vanille naturelle contre vanille de synthèse
Friday, 17 May / 12:30 – 14:00: Japanese perspective on European Union’s industry 5.0 policy
Mardi 28 mai / 18h – 20h : Écrans sylvestres. Peindre la forêt à l’époque Edo, ca. 1580-1700

Vanille naturelle contre vanille de synthèse
Jeudi 2 mai / 18 h – 20 h
salle 601 / conférence / en français avec traduction

Conférencier : Éric JENNINGS (université de Toronto)
Issue d’Amérique centrale, la vanille devint au cours du XIXᵉ siècle une denrée coloniale française par excellence, produite principalement dans les îles de l’océan Indien et Pacifique. Dans un premier temps, vanille rima avec luxe, avant de devenir un produit de grande consommation au XXᵉ siècle. Or, la vanille étant l’une des denrées agricoles les plus chères à produire, divers substituts vinrent la concurrencer, dont les glandes de castor, les dérivés de pâte à papier, et aujourd’hui, même la bouse de vache. La vanilline de synthèse connut et continue à connaître un essor considérable. Chez les plus grands pays importateurs de vanille dont les États-Unis, l’utilisation de vanilline synthétique augmenta de 700% entre 1933 et 1963.
Cette conférence se penche en particulier sur une période charnière, au cours des années 1960, durant laquelle les îles productrices de vanille (dont Madagascar, La Réunion et les Comores) tentèrent d’enrayer la montée inexorable des produits de synthèse à l’arôme de vanille. Elles cherchèrent à établir des prix planchers, lancèrent une importante campagne publicitaire, et entreprirent des démarches auprès de la CEE. La conférence mettra en lumière leurs démarches, prendra la mesure de leurs menus succès et s’interrogera sur la représentation et la signification de la vraie vanille alors que celle-ci a pratiquement disparu des rayons de nos supermarchés, en tout cas comme ingrédient dans l’alimentation industrielle.

Modérateur : Franck MICHELIN (historien, professeur à l’université Teikyō, chercheur associé à la MFJ, membre-correspondant de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/05/02/2024-05-02_vanille/

Japanese perspective on European Union’s industry 5.0 policy
Friday, 17 May / 12:30 – 14:00
room 601 & online / Lunch seminar on Japanese economy and society / in English without translation

Speaker: Aleksandra KOBILJSKI (Senior Research Fellow at the French National Research Center CNRS)

In the wake of the COVID-19 pandemic, the European Commission launched a policy discussion on the theme of « Industry 5.0. » While much of the policy debate centers around the aim of moving beyond efficiency and productivity as the twin goals of industry, it is also necessary to rethink the concept of efficiency in order to understand industry’s continuing role in wider society. Redefining these parameters is as much a question of social imagination as it is a matter of technical capacity. Human experience remains a remarkably under-utilized resource in discussions of industrial efficiency and of industry’s role in society. Drawing on concrete examples from Japan’s industrial experience, this talk contributes to a rich vein of dialogue surrounding Industry 5.0 and the goals of our global industrial future.

Moderator: Raphaël LANGUILLON-AUSSEL (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ
Support: CCI France Japon

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/05/17/24-05-17_kobiljski/index.php

Écrans sylvestres. Peindre la forêt à l’époque Edo, ca. 1580-1700
Mardi 28 mai / 18h – 20h
salle 601 & en ligne / séminaire doctoral / en français sans traduction

Conférencier : Philippe DEPAIRON (université de Kyoto, université de Montréal)

L’inauguration de l’époque Edo amène avec elle une série de bouleversements économiques et environnementaux : la monétisation de l’économie, l’essor des métropoles marchandes ainsi que le développement de la culture des cash crops (incluant le coton et le tabac) introduites par les Européens. Le boom démographique ainsi que l’essor en construction de châteaux forts comme d’infrastructures reliant les villes ensemble exercent en retour une pression extraordinaire sur les forêts de l’archipel, menant Conrad Totman à qualifier l’époque Edo comme en étant une de déforestation massive. Ce projet de thèse se penche, conséquemment, sur l’émergence parallèle d’un rapport sensible à la forêt ainsi qu’au réseau littéraire et historique qu’il invoque, notamment en poésie et en peinture. Il s’agira dès lors de montrer les changements dans la représentation poétique et picturale de la forêt. La mise en parallèle des œuvres de Hasegawa Tōhaku et de l’école Kanō, de Matsuo Bashō et de Kitamura Kigin, démontrera la prise de conscience de la dégradation des forêts de l’archipel ainsi que des problèmes esthétiques, moraux et intellectuels qu’elle engage.

Modératrice : Sania CARBONE (Inalco)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/05/28/2024-05-28_seminaire_doctoral_/

Renseignements : contact@mfj.gr.jp
Diffusion sur Zoom
Certains de nos événements sont retransmis sur la plateforme Zoom. Un e-mail d’invitation sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription, avec un identifiant et un mot de passe.
L’accès à ces manifestations est libre et gratuit (sauf mention contraire).

Merci de vous inscrire sur la page Agenda de notre site web : https://www.mfj.gr.jp/agenda.

Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)
contact@mfj.gr.jp © 2024, IFRJ-MFJ

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : événements d’avril 2024

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)
avril 2024
L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux événements du mois d’avril.

4月2日(火) / 18:30〜20:00 : 第 24 回「日仏の翻訳者を囲んで」
Mardi 9 avril / 18h – 20h : L’évaluation des élèves au Japon au prisme du livret scolaire shidō yōroku
Friday, 12 April / 12:30 – 14:00: Proptech in real estate valuation: data science-oriented assets and sustainability in Japan
Mardi 16 avril / 18h – 20h : La scolarisation des enfants en situation de handicap : perspective franco-japonaise
Vendredi 26 avril / 18h – 20h : L’occupation du Japon après 1945 : état des lieux et perspectives de recherche

第 24 回「日仏の翻訳者を囲んで」
対談「歴史の「交差」と翻訳」

4月2日(火) / 18:30〜20:00
図書室 / 講演会 / 日本語(通訳なし)

【講師】高澤紀恵(国際基督教大学名誉教授)、竹下和亮(東京外国語大学国際日本研究センター特任研究員)

日仏会館図書室では、フランス語と日本語の翻訳に携わる方々をお迎えし、翻訳についてお話しを伺う会を開いています。
第24回となる今回は、フランス史の研究者である高澤紀恵氏と竹下和亮氏をお迎えし、高澤紀恵, ギヨーム・カレ編『「身分」を交差させる』における翻訳作業の経験を通して、国境を超えた歴史の共同研究のあり方、歴史研究と翻訳の問題について語っていただきます。

【主催】日仏会館・フランス国立日本研究所

【登録】 https://www.mfj.gr.jp/bibliotheque/2024/04/02/rencontres_autour_de_la_traduc_9/index.php
L’évaluation des élèves au Japon au prisme du livret scolaire shidō yōroku

Mardi 9 avril / 18 h – 20 h
salle 601 & en ligne / séminaire doctoral / en français sans traduction

Conférencière : Marine DEPLÉCHIN (Inalco)

Le livret scolaire (shidō yōroku) des élèves de primaire et de collège est mis en place au lendemain de la seconde guerre mondiale. En suivant le fil de ses révisions successives depuis 1948 jusqu’à celle de 2019, cette présentation propose d’interroger le sens donné à l’évaluation des compétences scolaires dans le système éducatif japonais.
Instauré comme outil pédagogique au service du suivi de la scolarité des élèves, son fonctionnement complexe – il ne s’agit pas d’un simple carnet de notes – en fait un outil des pratiques égalitaristes, au même titre que le système d’édition et de sélection des manuels scolaires, et les directives d’enseignement au caractère prescriptif, qui déresponsabilise les enseignants dans l’évaluation des élèves autant qu’il encourage la comparaison et la hiérarchisation de ces derniers au détriment de leur bien-être (Nakamura, 2020 ; Tanaka, 2021).

Modératrice : Delphine VOMSCHEID (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/04/09/2024-04-09_seminaire_doctoral_/

Proptech in real estate valuation:
data science-oriented assets and sustainability in Japan

Friday, 12 April / 12:30 – 14:00
room 601 & online / Lunch seminar on Japanese economy and society / in English without translation

Speaker: Taiji SHIROYAMA (Managing Director, RQR Japon)

Property valuation techniques, inherited in particular from the period of financialization in the 1980s and 90s, remain not only subjective, but also partial. However, value perception of buildings is undergoing rapid changes with the advent of sustainable development considerations and regulations. This gap between valuation practices and value perception is creating cognitive dissonance. What’s more, the rise of real estate to the status of an asset class in its own right is naturally accompanied by increased demands for professionalism. Specifically, an increased degree of rigour and objectivity. The cognitive and data sciences are opening up new possibilities for sustainability considerations and for improved valuation performance. Especially for many investors and asset managers investing in Japanese real estate, these approaches could become new tools for making objective property evaluations and investment decisions based on previously unavailable data.

Moderator: Raphaël LANGUILLON-AUSSEL (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ
Support: CCI France Japon

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/04/12/24-04-12_ls_shiroyama/index.php

La scolarisation des enfants en situation de handicap :
perspective franco-japonaise

Mardi 16 avril / 18h – 20h
salle 601 / conférence / avec traduction consécutive

Conférencière : Anne-Lise MITHOUT (univ. Paris-Cité, CRCAO)

En France comme au Japon, les enfants en situation de handicap ont été, historiquement, scolarisés dans des écoles spécialisées. Le système d’éducation spécialisée permet une prise en charge des enfants par des enseignants spécifiquement formés au handicap. Cependant, il induit une séparation entre enfants handicapés et non-handicapés et son caractère ségrégatif est critiqué par les mouvements en faveur d’une éducation inclusive. C’est pourquoi, depuis le début des années 2000, on assiste à un essor de la scolarisation dans des écoles ordinaires. Cette conférence explorera, dans une perspective comparative franco-japonaise, les évolutions récentes des dispositifs d’accueil des enfants en situation de handicap, en mettant en lumière à la fois les transformations des écoles ordinaires et celles des établissements spécialisés.

Modératrice : Sophie HOUDART (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/04/16/2024-04-16/index.php

L’occupation du Japon après 1945 :
état des lieux et perspectives de recherche

Vendredi 26 avril / 18h – 20h
salle 601 / conférence / avec traduction simultanée

Conférencier : Michael LUCKEN (Inalco / IFRAE, membre de l’IUF)

L’occupation du Japon est une question historiographique centrale qui fait l’objet de débats intenses et continus en anglais et en japonais. Pourtant, elle est largement méconnue par la recherche en langue française. L’objectif de cette présentation consistera à faire le point sur les sources et les grands axes de recherche actuels, avant d’en dégager des questionnements à la fois spécifiques et généraux sur les études japonaises.

Modérateur : Thomas GARCIN (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/04/26/2024-04-26_occupation_du_japon/index.php

Diffusion sur Zoom
Certains de nos événements sont retransmis sur la plateforme Zoom. Un e-mail d’invitation sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription, avec un identifiant et un mot de passe.
L’accès à ces manifestations est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire sur la page Agenda de notre site web : https://www.mfj.gr.jp/agenda.

Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)
contact@mfj.gr.jp © 2024, IFRJ-MFJ

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : événements de février 2024

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)
février 2024
L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux événements de février. (Détails plus bas)

Mardi 13 février / 18h – 20h : Femmes en guerre (France, XVIᵉ-XVIIIᵉ siècle)
Mercredi 14 février / 18h – 20 : Un nouveau type de jardin japonais dans la France des années 1950 et 1960
Jeudi 15 février / 18h – 20h : Paysage moderne et contemporain : regards croisés entre la France et le Japon
Vendredi 16 février / 18h – 20h : Fanon : race, genre et existence humaine sous domination coloniale
Lundi 19 février / 18h – 20h : Des estampes aux jardins : quand les regards des paysagistes japonais croisent ceux des paysagistes français
Tuesday, February 20 / 12:30 – 14:00: Banking on Japan: why a sustainable future holds rich opportunities
Lundi 26 février / 18h – 20h : Routes maritimes et techniques de navigation des pirates japonais – seconde moitié du XIVᵉ – première moitié du XVᵉ siècle
Mardi 27 février / 18h – 20h : Le mécanisme du shinsho japonais en évolution – réflexion à travers l’histoire et le processus de fabrication
Mercredi 28 février / 18h – 20h : Care et travail de care : nouvelles questions au Japon et en France

Femmes en guerre (France, XVIᵉ-XVIIIᵉ siècle)
Mardi 13 février / 18h – 20h
salle 601 / conférence / en français avec traduction

Conférencière : Sylvie STEINBERG (EHESS)

Si la figure de Jeanne d’Arc est entrée très tôt dans les annales de l’histoire de France, il reste peu de traces d’autres figures de femmes en armes. Pourtant, sous l’Ancien Régime, la guerre de siège a favorisé leur participation active à la défense des villes tandis que certaines se sont engagées clandestinement dans les armées en campagnes. Exceptionnelle et transgressive, cette présence féminine dans les guerres n’en est pas moins célébrée dans les productions culturelles savantes et populaires du temps. Au moment de la Révolution française, le projet de former des bataillons féminins et de s’engager pour défendre la nation émerge comme une revendication féministe et patriotique. Chassées de l’armée en 1793, les femmes y ont tout de même une place en tant que suiveuses et cantinières. La conférence retrace l’éventail des expériences guerrières des femmes, une histoire renouvelée récemment par de nombreux travaux historiques.

Discutante : Norie TAKAZAWA (univ. Hosei)
Modératrice : Naoko SERIU (univ. des études étrangères de Tokyo)
Organisation : IFRJ-MFJ
Soutien : Société franco-japonaise des sciences historiques, JSPS KAKENHI 18K01023

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/13/2024-02-13_sylvie_steinberg_-_/

Jardins et paysages 1
Un nouveau type de jardin japonais dans la France des années 1950 et 1960
Mercredi 14 février / 18 h – 20 h
hybride : salle 601 et en ligne / conférence / en français sans traduction

Conférencière : Hiromi MATSUGI (univ. d’Ehime)

Cette conférence s’intéressera aux deux jardins japonais créés en France dans les années 1950 et 1960 : le jardin de l’UNESCO à Paris, conçu par le sculpteur américain Isamu Noguchi, ainsi que le pavillon et le jardin de thé offerts par l’école de thé Urasenke au jardin Albert-Kahn à Boulogne-Billancourt. Grâce aux documents d’archives ainsi qu’aux témoignages des jardiniers qui ont participé à leurs constructions, nous retraçons l’histoire de leurs commandes reflétant la situation internationale de la guerre froide et celle de leurs conceptions marquées par une esthétique moderne. Nous verrons ainsi comment l’esthétique et la politique s’influencent mutuellement pour forger un nouveau type de jardins japonais en France, pays qui connaît le phénomène depuis la deuxième moitié du XIXᵉ siècle.
*La conférencière résumera son exposé en japonais en fin d’intervention.

Modératrice : Delphine VOMSCHEID (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/14/2024-02-14_jardins_et_paysages/

Jardins et paysages 2
Paysage moderne et contemporain :
regards croisés entre la France et le Japon

Jeudi 15 février / 18h – 20h
hybride : salle 601 et en ligne / conférence / avec traduction

Conférencières : Noriko AKITA (univ. de Chiba), Sonia KERAVEL (LAREP, ENSP)

Noriko AKITA : « Les liens entre la France et le Japon dans le domaine du paysage moderne »
Henri Martinet (1867-1936), diplômé de l’École nationale supérieure d’horticulture de Versailles, l’un des principaux architectes paysagistes français, a conçu le Shinjuku gyoen (1906), un grand parc au cœur du Japon. Par ailleurs, un élève de Hayato Fukuba, fondateur de l’architecture paysagère japonaise et influencé par Martinet, a conçu un jardin à la française pour la faculté d’horticulture de l’université de Chiba (1910), seule université nationale du Japon à disposer d’une faculté d’horticulture. Près de 100 ans plus tard, en 2023, la faculté d’horticulture de l’université de Chiba et l’École nationale supérieure d’horticulture de Versailles ont conclu pour la première fois un accord de recherche universitaire.

Sonia KERAVEL : « Croisements, inspirations : quelques regards de paysagistes français contemporains sur le Japon »
Cette intervention s’appuie sur les archives de l’IFLA (International Federation of Landscape Architects) et de quelques paysagistes français de la seconde moitié du XXᵉ siècle ayant voyagé au Japon et s’interroge sur ce qui retient l’attention des professionnels du paysage lorsqu’ils visitent l’archipel nippon. Que viennent voir les paysagistes lorsqu’ils voyagent au Japon ? Qui rencontrent-ils ? Que viennent-ils apprendre ? Et comment regardent-ils ? À travers les programmes des congrès internationaux (IFLA 1964 et 1985) et les carnets de croquis et les photographies des concepteurs (Michel Corajoud, Ingrid et Michel Bourne), nous verrons comment ces voyages peuvent nourrir et enrichir la pratique des paysagistes français et ouvrir un dialogue franco-japonais toujours fécond aujourd’hui.

Modératrice : Yoko MIZUMA (LAREP, ENSP)
Organisation : IFRJ-MFJ
Co-organisation : Sciencescope, univ. de Chiba (IAAR), ENSP (LAREP)

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/15/2024-02-15_jardins_et_paysages/index.php

Fanon : race, genre et existence humaine sous domination coloniale
Vendredi 16 février / 18 h – 20 h
auditorium / conférence / en français avec traduction

Conférencière : Seloua LUSTE BOULBINA (univ. Paris-Cité)

Frantz Fanon (1925-1961), psychiatre, penseur, essayiste. Marqué par sa vie dans les marges de l’empire colonial d’alors qu’étaient la Martinique et l’Algérie, Fanon construit sa pensée sur son expérience de la société coloniale et sur sa pratique de psychiatrie en Algérie, aux côtés de laquelle il s’était engagé pendant la guerre d’indépendance. Son œuvre est également empreinte d’une profonde fréquentation de la pensée française des années 1940 et 1950. Seloua Luste Boulbina propose un portrait remis à jour de l’auteur qui a activement travaillé pour rompre le mutisme et redonner la voix aux colonisés. La portée critique de la pensée de Fanon fut immense et sa postérité internationale. Peut-être est-il temps de revisiter cet universaliste solitaire, alors que des facteurs démographiques, géopolitiques et de justice environnementale appellent une attention renouvelée à ce que l’on appelle désormais le Sud global. 

Discutant : Satoshi UKAI (univ. Hitotsubashi)
Modérateur : Nao SAWADA (univ. Rikkyo, Fondation MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ, Comité d’invitation Seloua Luste Boulbina
Coopération : Fondation Maison franco-japonaise, JSPS Kakenhi (B) 20H04419

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/16/2024-02-16_seloua_luste_boulbi/index.php

Les rendez-vous du japonisme à la MFJ 2024

Jardins et paysages 3
Des estampes aux jardins : quand les regards des paysagistes japonais croisent ceux des paysagistes français

Lundi 10 février / 18 h – 20 h
hybride : salle 601 et en ligne / conférence / en français sans traduction

Conférencière : Yoko MIZUMA (LAREP, ENSP)

Au tournant du XXᵉ siècle, le japonisme se décline en France dans la plupart des domaines artistiques, dont l’art de l’aménagement des jardins. Les expositions universelles de Paris ont été de belles occasions pour les jardiniers-paysagistes français de découvrir les jardins du Japon, qui avaient aiguisé leur curiosité. À la même époque, au Japon, se produisait un phénomène similaire au japonisme français, mais en quelque sorte « inversé », le style occidental. Certains parcs et jardins réalisés à la fin du XIXᵉ siècle et au début du XXᵉ siècle montrent ce que l’on pourrait appeler une conception formelle hybride, à la fois occidentale et japonaise. Cette intervention invite à (re)découvrir les influences réciproques franco-japonaises dans l’art des jardins en début du XXᵉ siècle, tout en mettant l’accent sur les croisements des regards des paysagistes sur le terrain au début du XXᵉ siècle.
*La conférencière résumera son exposé en japonais en fin d’intervention.

Modérateurs : Gilles MASTALSKI (CRCAO, LFI Tokyo), Sonia KERAVEL (LAREP, ENSP)
Organisation : IFRJ-MFJ
Co-organisation : Sciencescope, LFI Tokyo, univ. de Chiba (IAAR), ENSP (LAREP)

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/19/2024-02-19_jardins_et_paysages/index.php

Banking on Japan: why a sustainable future holds rich opportunities

Tuesday, February 20 / 12:30 – 14:00
hybrid: room 601 & online / Lunch seminar on Japanese economy and society /
in English without translation

Speaker: Bruno GAUSSORGUES (Representative Director, Group Country Head of Société Générale Japan)

Japan committed at the end of 2020 to net zero emissions by 2050. However, the country’s energy situation is extremely complex. It has the worst energy efficiency rate among major OECD countries, relies heavily on fossil fuels for power production, and enjoys no electricity interconnections with other countries. Additionally, there are few suitable sites in Japan for renewable energy production, while public opposition to nuclear power is considerable following the Fukushima nuclear disaster. To tackle these hurdles and achieve the 2050 net zero objective, the government has set-up a comprehensive and ambitious energy transition policy framework. Named the Green Transformation (GX), this set of policies aims to explore all dimensions of the energy transition, from electricity production and energy savings, to mobility. Bruno Gaussorgues will share insights on Japan’s energy transition.

Moderator: Raphaël LANGUILLON-AUSSEL (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ
Co-organization: CCI France-Japon
Support: French Embassy in Japan

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/20/2024-02-20_ls_bruno_gaussorgue/index.php

Conférence du lauréat du Prix Shibusawa-Claudel (volet français), 39ᵉ édition

Routes maritimes et techniques de navigation des pirates japonais – seconde moitié du XIVᵉ – première moitié du XVᵉ siècle
Lundi 26 février / 18 h – 20 h
auditorium / conférence / en français avec traduction

Conférencier : Damien PELADAN (univ. Bordeaux Montaigne)

Entre 1350 et 1450, la mer de Chine orientale fut ébranlée par l’essor rapide d’une piraterie émanant de l’archipel japonais, connue dans l’historiographie japonaise sous le nom de wakō 倭寇, et qui à son apogée était en mesure de rassembler des centaines de navires pour se lancer à l’assaut des côtes coréennes et chinoises. Tirée de nos travaux de thèse, cette conférence portera un éclairage sur les techniques de navigation employées par ces pirates, en partant des pratiques générales employées par tous les marins de l’Asie orientale des XIᵉ – XVᵉ siècles (utilisation des vents et des courants, routes maritimes, technologies nautiques, etc.), pour ensuite distinguer les pratiques plus spécifiques aux flottes pirates.

Modérateur : Thomas GARCIN (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ
Partenaires : Shibusawa Eiichi Memorial Foundation, univ. Teikyō
Coopération : Fondation MFJ, Fondation France-Japon de l’École des hautes études en sciences sociales
Parrainage : Ambassade de France au Japon, journal Yomiuri

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/26/2024-02-26_damien_peladan/index.php

Le mécanisme du shinsho japonais en évolution
réflexion à travers l’histoire et le processus de fabrication
Mardi 27 février / 18 h – 20 h
hybride : salle 601 & en ligne / séminaire doctoral / en français sans traduction

Conférencière : Mai ONO (univ. Paris-Cité)

Cette thèse s’intéresse à la façon dont est produit et fonctionne le shinsho, ainsi qu’aux acteurs qui y sont impliqués. Il s’agit d’abord de d’expliciter l’histoire du shinsho depuis 1938 à travers le prisme du « kyōyō », un concept de culture générale. Ensuite, je tenterai de décrire et d’expliquer le fonctionnement du shinsho. Si, aujourd’hui, le shinsho est assez légitime pour être utilisé dans les examens d’entrée à l’université ou, tout simplement, pour se faire appeler comme « shinsho de kyōyō », on suppose qu’il existe un mécanisme qui permet de garder cette légitimité auprès du (grand) public. La structure de ce mécanisme serait à chercher, premièrement, dans le concept largement accepté par la société de « kyōyō », deuxièmement dans le tirage relativement élevé par rapport aux livres académiques et, enfin, dans les efforts des différents acteurs pour rendre les textes « compréhensibles ». L’objectif de la présentation serait donc de montrer ce mécanisme, comment celui-ci est construit dans le milieu du shinsho contemporain, et comment il est en train d’évoluer.

Modérateur : Pierre-Jean COLAS (Inalco)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/27/2024-02-27_seminaire_doctoral/

Care et travail de care :
nouvelles questions au Japon et en France
Mercredi 28 février / 18h – 20h
auditorium / conférence / avec traduction simultanée

Conférencières : Sandra LAUGIER (univ. Paris 1, ISJPS), Yayo OKANO (univ. Doshisha)

L’éthique du care, en proposant de valoriser des valeurs morales d’abord identifiées comme féminines – le soin, l’attention à autrui, la sollicitude – a contribué à modifier une conception dominante de l’éthique. Elle place la vulnérabilité au cœur de la morale et implique aussi de se pencher sur tous ceux qui ont été blessés par des expériences violentes, celles des catastrophiques naturelles comme celles des atrocités humaines. Où en est, aujourd’hui, ce projet de société ? Comment le care permet de repenser des enjeux actuels tels que l’environnement et la sécurité ? Sandra Laugier et Yayo Okano partageront leurs points de vue sur ces questions dans le cadre d’une comparaison entre la France et le Japon.

Modératrice : Sophie HOUDART (IFRJ-MFJ)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2024/02/28/2024-02-28_care/index.php

Diffusion sur Zoom
Certains de nos événements sont retransmis sur la plateforme Zoom. Un e-mail d’invitation sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription, avec un identifiant et un mot de passe.
L’accès à ces manifestations est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire sur la page Agenda de notre site web : https://www.mfj.gr.jp/agenda.

Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)
Tous droits réservés : © 2024, IFRJ-MFJ

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : décembre 2023

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS) décembre 2023
L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux événements de décembre.

Monday, December 4 / 18:30 – 20:00 : Pasts of the present: iconicity and authentication at two reconstructed heritage sites in Japan
Tuesday, December 5 / 12:30 – 14:00: Gender in Japan: why does the gap remain so wide ?
Mardi 5 décembre / 18h – 20h : Table ronde autour de Corine Pelluchon, Les Lumières à l’âge du vivant
12月6日(水) / 18:30〜20:00: 第 22 回「日仏の翻訳者を囲んで
Friday, December 8 / 18:00 – 20:00: Futureproof cities: from urban sustainability to climate change urbanism, exploring a new paradigm for contemporary urban development
Samedi 9 décembre / 18h – 20h : Le sacre du roi de France
Vendredi 15 décembre / 10h – 18h : Journée francophone de la recherche Sciencescope, les 30 ans

Pasts of the present: iconicity and authentication at two reconstructed heritage sites in Japan

Monday, December 4 / 18:30 – 20:00
hybrid: room 601 & online / conference / in English without translationSpeaker: Jens SEJRUP (Univ. of Copenhagen)

In light of the ongoing global boom in landmark architecture, urban megaprojects and the reconstruction of cultural heritage buildings, this presentation analyses two large-scale reconstruction projects at iconic historical locations in Japan: the Heijō Palace in Nara and Dejima in Nagasaki. In this talk, I trace the involved agents’ motivations to engage in historical reconstruction, from early-phase experimental efforts to legitimise both sites’ protected status, to present-day politico-economic mobilisations of important historical locations as a way to boost each city’s attraction values. In this way, I link the two unfolding projects in Nara and Nagasaki to issues of urban boosterism, heritage production and the facilitation and commodification of past realities as a tourist experience.

Moderator: Delphine VOMSCHEID (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2023/12/04/2023-12-04_past_of_the_present/

Gender in Japan: why does the gap remain so wide?

Tuesday, December 5 / 12:30 – 14:00
hybrid: room 601 & online /
Lunch
seminar on Japanese economy and society
/ in English without translationSpeaker: Sawako SHIRAHASE (Univ. of Tokyo)

The gender gap in Japanese society remains extremely wide by international standards. Japan currently ranks 125th out of 146 countries in the World Economic Forum’s Gender Gap Index. Why does Japan continue to perform poorly when it comes to gender equality? In this presentation, I will tackle that question by looking at three key themes: work, family and education. For Japanese society to become not only more inclusive, but more innovative, it is essential to reduce the existing gender gap. Only through cooperation and forward-thinking in the areas discussed can we help to address that imbalance.

Moderator: Raphaël LANGUILLON-AUSSEL (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ
Co-organization: CCI France-Japon
Support: French Embassy in Japan

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2023/12/05/2023-12-05_ls_sawako_shirahase/index.php

Table ronde autour de Corine Pelluchon, Les Lumières à l’âge du vivant

mardi 5 décembre / 18h – 20h
salle 601 / table ronde / en français avec traduction

Conférencière : Corine PELLUCHON (univ. Gustave-Eiffel)

On ne saurait se borner à invoquer un esprit des Lumières immuable dans un contexte marqué par le réveil du nationalisme, les crises environnementales et sanitaires et l’augmentation des inégalités. Faire face au danger d’effondrement de notre civilisation sans renoncer à la rationalité philosophico-scientifique, mais en tenant compte de notre dépendance à l’égard de la nature et des autres vivants : telle est la démarche qui fonde ce livre. Pour combattre les anti-Lumières qui souhaitent rétablir une société hiérarchique ou théocratique et répondre aux accusations des postmodernes qui suspectent tout universalisme d’être hégémonique, il faut donc proposer de nouvelles Lumières. […] L’objectif des Lumières à l’âge du vivant et de leur projet d’une société démocratique et écologique est bien de destituer le principe de la domination – une domination des autres et de la nature à l’intérieur et à l’extérieur de soi qui traduit un mépris du corps et de la vulnérabilité.

Modérateurs : Nao SAWADA (univ. Rikkyo), Yotetsu TONAKI
(univ. Rikkyo)
Organisation : IFRJ-MFJ
Soutien : JSPRP Kakenhi (20K00014)

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2023/12/05/2023-12-05_corine_pelluchon/index.php

第 22 回「日仏の翻訳者を囲んで」

12月6日(水) / 18:30〜20:00
図書室 / 講演会 / 日本語(通訳なし)

La Bombe 原爆 (平凡社)

「大西愛子氏を囲んで」
聞き手:丸山有美氏(アトリエ・オルフェ代表、翻訳者、編集者)

日仏会館図書室では、フランス語と日本語の翻訳に携わる方々をお迎えし、翻訳についてお話しを伺う会を開いています。
第22回となる今回は、フランス語の翻訳者・通訳として活躍されている大西愛子氏をお迎えいたします。

【お申込み方法:図書室のメールアドレス(biblio@mfj.gr.jp) に、お名前、ご所属を明記して、件名を「日仏の翻訳者を囲んで」としてメールにてお申込みください。

連絡先:日仏会館図書室
〒150-0013 渋谷区恵比寿3-9-25 日仏会館3F
Tel : 03-5421-7643
Fax : 03-5421-7653
Mail : biblio[at]mfj.gr.jp
開室時間:火~土 13h~18h

Futureproof cities: from urban sustainability to climate change urbanism, exploring a new paradigm for contemporary urban development

Friday, December 8 / 18:00 – 20:00
hybrid: room 601 & online / conference / in English, without translation

Speaker: Martine DROZDZ (CNRS)

The Osaka Expo 2025 aims to highlight designs and innovations capable of preserving society and its future reproductive capacity against a backdrop of great ecological uncertainty. Addressing this theme, this conference will analyse changes in the design of urban European societies as they adapt to contemporary developments. This conference invites the audience to explore these futures by looking at various examples from European cities.

Moderator: Raphaël LANGUILLON-AUSSEL (FRIJ-MFJ)
Organization: FRIJ-MFJ

Registration: https://www.mfj.gr.jp/agenda/2023/12/08/2023-12-08_futureproof_cities/

Le sacre du roi de France

samedi 9 décembre / 18h – 20h
salle 601 / conférence / en français avec traduction

Conférencier : Patrick DEMOUY (univ. Reims-Champagne-Ardennes)

Apparu au milieu du vɪɪɪᵉ siècle dans le royaume des Francs, le sacre du roi, qui trouve son modèle dans la Bible, devait signifier l’origine divine de son pouvoir, confortant sa légitimité et son inviolabilité personnelle. Les rites de la cérémonie et les insignes remis au roi se sont progressivement enrichis jusqu’au xɪɪɪᵉ siècle. Hautement chargés de symboles ils soulignaient ses fonctions du justicier, de guerrier mais aussi de garant de la prospérité du royaume, car il était le médiateur entre Dieu et le peuple à lui confié.
La conférence proposée s’appuie sur de nombreuses images issues des manuscrits du Moyen Âge et des collections des musées de France.

Modérateur : Luc TAUPENAS (univ. de Lyon)
Organisation : IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2023/12/09/2023-12-09_sacre/index.php

Journée francophone de la recherche
Sciencescope, les 30 ans !

vendredi 15 décembre / 10h – 18h
auditorium, galerie & en ligne / colloque / en français sans traduction

Sciencescope – l’Association des étudiants et chercheurs francophones au Japon, l’Ambassade de France au Japon (SST et SC/IFJ), le Bureau de Tokyo du CNRS Asie du Nord-Est et l’Institut français de recherche sur le Japon (MFJ-IFRJ, UMIFRE 19 MEAE-CNRS) organisent la Journée francophone de la recherche 2023 (JFR 2023) le vendredi 15 décembre 2023 à la Maison franco-japonaise (MFJ), Tokyo.
 En format hybride, l’évènement sera simultanément retransmis sur Zoom.
Depuis 1997, cette rencontre annuelle réunit la communauté de chercheurs et étudiants francophones établis au Japon, toutes disciplines et toutes nationalités confondues. L’objectif de la JFR est de permettre aux chercheurs, étudiants, doctorants, ingénieurs, institutionnels, représentants d’entreprise ou toute personne intéressée de se rencontrer et d’échanger sur leurs activités au Japon.

Organisation : Sciencescope
Coopération : ambassade de France au Japon (SST, SC/IFJ), bureau de Tokyo du CNRS Asie du Nord-Est, IFRJ-MFJ

Inscription : https://www.mfj.gr.jp/agenda/2023/12/15/2023-12-15_jfr2023/index.php

Diffusion sur Zoom
Certains de nos événements sont retransmis sur la plateforme Zoom. Un e-mail d’invitation sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription, avec un identifiant et un mot de passe.
L’accès à ces manifestations est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire sur la page Agenda de notre site web : https://www.mfj.gr.jp/agenda.
Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)

Colloque international 2023 : Vers un siècle de recherches en sciences sociales sur le Japon

Horizon 2073 : Vers un siècle de recherches en sciences sociales sur le Japon

Colloque international pour les 50 ans du Centre de recherches sur le Japon (UMR 8173 – CCJ)


Dans le cadre de la célébration de son 50ème anniversaire, le Centre de recherches sur le Japon vous invite au colloque international “Horizon 2073 : Vers un siècle de recherches en sciences sociales sur le Japon” qui se déroulera au Centre de colloques du Campus Condorcet, du 22 au 24 novembre 2023.

Ce colloque vient clôturer l’ensemble des manifestations organisées pour célébrer les 50 ans du Centre Japon et se donne pour ambition, non seulement de faire le bilan des 50 dernières années, mais aussi de se projeter sur les 50 années à venir.

LIEU : Campus Condorcet – Centre des colloques – Auditorium 150 – Place du Front populaire, 93300 Aubervilliers

PROGRAMME

Mercredi 22 novembre 2023
10:00 – Ouverture du colloque
10:15 – Horizon 2073 : Mode d’emploi

10:30-12:00 –  L’historiographie du Japon prémoderne (1570-1870) : nouveaux contextes, nouveaux défis Annick Horiuchi (Université Paris Cité)
Rebekah Clements (Université autonome de Barcelone)
Yannick Bardy (Université de Lille/Centre Japon) 
Discutant: Guillaume Carré (EHESS)

12:00-13:00 – Pause déjeuner

13:00-14:30 – Keynote : Why we need a history of biomaterials in Japan?
Lisa Onaga (Max Planck Institute for the History of Science)
Discutant : Alice Doublier (CNRS)

14:30-15:00 – Pause café

15:00-17:00 – Table Ronde : The Challenge of New Natures: An Update
Ian Miller (Harvard University) – Rethinking the Origins of Japan’s Modern Environmental History
Aleksandra Kobiljski (CNRS) – Our New Global Industrial NowWakana Suzuki (Université d’Osaka)
Wolf Feuerhahn (CNRS) Environment? Umwelt? Milieux? Fûdo? What is in a word? Contemporary debates Chair: Noémi Godefroy (INALCO/CNRS)

17:30-19:30 – Cocktail

Jeudi 23 novembre 2023
10:00-12:00 – Table Ronde : Sciences sociales en traduction : La patience de l’Autre
Vincent Azoulay (Annales) 
Alain Delissen (EHESS) 
Michael Lucken (INALCO) 
Discutant : Guillaume Carré (EHESS)

12:00-13:00 – Pause déjeuner

13:00-14:30 – Keynote : A Confluence: Human-Water Interactions Past and Present
Shinichiro Nakamura (University of Nagoya) 
Discutant: Cyrian Pitteloud (University of Lille/Centre Japon)

14:30-16:00 – Table Ronde : Digital Republic: Open Science, Data Visualization and New Collaborations
Rebekah Clements (Université autonome de Barcelone)
Sara Teasley (RMIT University, Melbourne)
Éric Mermet (CNRS) 
Chair : Aleksandra Kobiljski (CNRS)

16:30-18:30 –  New Aspects of Maritime Cartography in Japan
Vera Dorofeeva-Lichtmann (CNRS) & Ekaterina Simonova-Gudzenko (Moscow State/CRJ) 
“Map of Japan by Daikokuya Kōdayū 大黒屋 光太夫 (1751–1828): A Genealogy of the Eight Extant Versions and Their Implicit Maritime Aspects”
Yuko Takigawa. (University of Kagawa) “The scientific value of the Daikokuya Kōdayū’s ‘Map of Japan’ copied by a British ambassador in Russia in the late 18th century”
Patrick Beillevaire (CNRS) “The Chinese sea-route to Ryūkyū: cartographical and geopolitical fortune of its landmarks”
Elke Papelitzky (University of Oslo) “Circles and triangles: Mapping the shape of maritime Southeast Asia in early modern Japan and the connection with Sinographic Asia”
Discutant : Georges Métailié (CNRS)

Vendredi 24 novembre 2023 
10:00-12:00 – Table Ronde : La société japonaise contemporaine comme objet pour les sciences sociales Karoline Postel Vinay (SciencePo Paris) 
Kazuhiko Yatabe (Université Paris Cité)
Isabelle Thireau (CNRS/EHESS) 
Christian Sautter (EHESS) 
Discutant : César Castellvi (Université Paris Cité/Centre Japon)

12:00-13:00 – Pause déjeuner

13:00-15:00 – Table Ronde : Horizon 2073 
Claire-Akiko Brisset (Université de Genève)
Guillaume Carré (EHESS) 
Alice Doublier (CNRS) 
Noémi Godefroy (INALCO/CNRS) 
Mathias Hayek (EPHE/SFEJ) 
Aleksandra Kobiljski (CNRS) 
Barak Kushner (Cambridge University)

15:00 – Clôture

HORIZON 2073

SALON IDÉES JAPON, à Paris, du jeudi 23 au samedi 25 novembre 2023

SALON IDEES JAPON
Du jeudi 23 au samedi 25 novembre 2023
Ouvert de 11h à 19h30 – Entrée libre
Espace Cinko – 12/18 Passage Choiseul Paris 2e – Métro : Pyramides / Quatre Septembre
Sur 2 niveaux : au rez-de-chaussée (200 m2) et au niveau -1 (100m2)

3 jours d’exposition-vente, en présence de plus de 40 créateurs, artistes et spécialistes franco-japonais, pour trouver des idées de cadeaux de Noël de style japonais !

Le Salon Idées Japon se déploiera sur 2 niveaux à l’Espace Cinko, situé dans le quartier de l’Opéra à Paris ; d’un succès toujours grandissant au fil de ses 18 années d’existence, c’est le rendez-vous incontournable pour un shopping de fêtes d’inspiration nippone !

Sur une surface de 300 m2, 43 créateurs et spécialistes franco-japonais proposeront leurs créations et une vingtaine d’ateliers dédiés à la création mais aussi à la pâtisserie auront lieu, ainsi que 2 conférences.
Cette année, le niveau -1 sera consacré à l’Espace alimentation avec la présence de 10 spécialistes (mochi, pâtisserie, saké, thé, condiments…).

C’est l’occasion de trouver des idées de cadeaux originaux de style japonais, mais aussi de rencontrer des créateurs japonais en direct.

Une grande variété de créations et d’objets sera présentée : accessoires, art, bijoux, céramique, objets déco, cartes, calligraphie, papiers,
livres, pochettes et sacs, chapeaux, poupées, tissus et kimonos, thé, saké, miso, pâtisseries…

Présentation de chacun des 43 exposants du Salon : https://www.ideesjapon.com/salon-2023/

ATELIERS AU PROGRAMME :

>>>> Plus de détails sur les Ateliers : https://www.ideesjapon.com/atelier-2023/

> Ateliers Création : Broche en Nuidô (Bénédicte Riou), Kokedama (Adrien Bénard), Dessin manga (Shizuka et Sana),
Kintsugi (Takako Hirano), Art du pochoir et découpage (Mai Joigneaux), Dragon en tissu (Kaoru Diop),
Panier et pochette en tissu (Junko Fukuda), Sumi-e (Liliane Borodine), Broderie Boro & Furoshiki (Akiyo Fujiwara).

> Ateliers Découvertes culinaires : Thé japonais (Rika Iimori), Pâtisserie Nerikiri (Mayu Palmieri), La magie du koji (Hervé Durand).

> Conférences : June Fujiwara, autrice de Mes rituels japonais & Bernard Jeannel, auteur de Jardin japonais en France.

Le Salon Idées Japon est organisé par l’association Jipango, en partenariat avec le journal Idées Japon www.ideesjapon.com .

« SYNERGIES ENTRE TRADITION ET MODERNITE » L’artisanat local japonais à la pointe de l’innovation – 11e édition

Du 18 au 22 octobre 2023
Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin

12 parvis de l’Unesco 21000 Dijon
Ouvert le 18 octobre de 10h à 21h et du 19 au 22 octobre de 10h à 18h
____________________

Du 14 au 25 novembre 2023
Maison de la culture du Japon à Paris

Hall d’accueil (rez-de-chaussée) – Entrée libre
101 bis quai Jacques Chirac 75015 Paris
wwww.mcjp.fr – ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h

Contact Presse : CATHY BION cathybion@gmail.com

Organisée par le Centre Japonais des Collectivités Locales (CLAIR Paris)* , la 11e édition de l’événement « Synergies entre tradition et modernité – l’artisanat local à la pointe de l’innovation » va se déployer sur 2 sites cette année :

– du 18 au 22 octobre 2023 à la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin de Dijon avec une exposition-vente.

– du 14 au 25 novembre 2023 à la Maison de la culture du Japon à Paris avec une exposition-vente et des ateliers menés par des artisans venus du Japon.

Grâce à la participation exceptionnelle de 26 villes et départements à cette nouvelle édition 2023, plus de 500 objets seront exposés à Dijon et à Paris durant cette manifestation, la plus importante proposée par CLAIR Paris depuis la création de « Synergies entre tradition et modernité – l’artisanat local à la pointe de l’innovation » en 2013.
Afin de mettre en lumière « cet art de vivre régional » omniprésent au Japon, CLAIR Paris présentera cette superbe sélection d’objets artisanaux issus de savoir-faire d’exception transmis par des générations d’artisans jusqu’à nos jours.
L’artisanat traditionnel des différentes régions de l’archipel est aux origines du monozukuri, l’art de concevoir des objets. Aujourd’hui encore, le design élégant, la fabrication minutieuse et la haute qualité de ces objets enrichissent la vie quotidienne des Japonais.
Cet événement proposera ces objets d’artisanat d’excellence, à la fois empreints de savoir-faire traditionnels et adaptés au goût du jour, à partir de trois aspects de la vie des Japonais
(I – Shoku – Jû) : l’habillement (I), les arts de la table (Shoku) et l’habitat (Jû)

C’est une magnifique occasion de découvrir les subtilités des techniques artisanales de ces 26 collectivités locales, ainsi que leur admirable capacité à s’adapter aux besoins des styles de vie contemporains, tout en innovant dans de nombreux domaines : soie, textiles, art du verre, laque, orfèvrerie, céramique, coutellerie, travail du bois, papier washi, etc.

– Les 26 départements et villes présents (du Nord au Sud) : Yamagata, Tokyo, Niigata, Toyama, Kanazawa (Dép. d’Ishikawa), Fukui (Dép. et ville), Nagano, Hamamatsu (Dép. de Shizuoka), Matsusaka (Dép. de Mie), Koka (Dép. de Shiga), Yosano (Dép. de Kyoto), Sakai (Dép. d’Osaka), Izumisano (Dép. d’Osaka), Nishiwaki (Dép. de Hyogo), Tamba-Sasayama (Dép. de Hyogo), Awaji (Dép. de Hyogo), Koryo (Dép. de Nara), Wakayama, Bizen (Dép. d’Okayama), Hiroshima (Dép. de Hiroshima), Tokushima, Kochi, Fukuchi (Dép. de Fukuoka), Kumamoto (Dép. et ville).
* CLAIR Paris est le bureau de représentation permanent des collectivités territoriales japonaises en France depuis 1990, il a pour mission de promouvoir la coopération décentralisée franco-japonaise, de favoriser l’échange d’informations et de bonnes pratiques entre les collectivités territoriales de nos deux pays.

Les Artisanats des 26 départements et villes
A travers l’exposition « Synergies entre tradition et modernité – l’artisanat local japonais à la pointe de l’innovation » prévue en octobre à la Cité Internationale de la gastronomie et du Vin de Dijon, puis en novembre à la Maison de la culture du Japon à Paris, CLAIR Paris souhaite vous faire découvrir le savoir-faire et les techniques traditionnels japonais tout en mettant en valeur le charme encore méconnu des régions du Japon. Voici les artisanats qui y seront mis en lumière.

1. Département de Yamagata
– Vannerie de rotin
– Agate de Gassan
– Objets de menuiserie
– Objets de ferronnerie
2. Département de Tokyo
– Argenterie de Tokyo
– Tokyo Some Komon
– Pailles en bois
3. Ville de Niigata (Dép. de Niigata)
– Laque de Niigata
– Résine de riz
4. Département de Toyama
– Cuivre de Takaoka
5. Ville de Kanazawa (Dép. d’Ishikawa)
– Feuille d’or de Kanazawa
– Teinture Kaga-Yuzen
6. Département de Fukui
– Baguettes laquées Wakasa-nuri
7. Ville de Fukui (Dép. de Fukui)
– Céramique d’Echizen
– Laque d’Echizen
8. Département de Nagano
– Kumiko zaiku
– Sculpture de Karuizawa
– Butsudan d’Iiyama (laque maki-e)
9. Ville de Hamamatsu (Dép. de Shizuoka)
– Textile d’Enshu
– Teinture Hamamatsu Chusen
– Créations textiles à base de catéchines de Shizuoka
10. Ville de Matsusaka (Dép. de Mie)
– Objets en bois de cyprès et de cèdre d’Ise
11. Ville de Koka (Dép. de Shiga)
– Céramique de Shigaraki
12. Ville de Yosano (Dép. de Kyoto)
– Tissage Tango chirimen
13. Ville de Sakai (Dép. d’Osaka)
– Couteaux japonais et couteaux à lame martelée de Sakai
– Teinture Chusen avec blanchiment
– Encens de Sakai
14. Ville de Izumisano (Dép. d’Osaka)
– Serviettes de Senshu
15. Ville de Nishiwaki (Dép. de Hyogo)
– Banshu ori
16. Ville de Tamba-Sasayama (Dép. de Hyogo)
– Céramique de Tamba
17. Ville d’Awaji (Dép. de Hyogo)
– Encens
18. Ville de Koryo (Dép. de Nara)
– Chaussettes de Koryo
19. Ville de Wakayama (Dép. de Wakayama)
– Tricots de Wakayama
20. Ville de Bizen (Dép. d’Okayama)
– Céramique de Bizen
21. Ville de Hiroshima (Dép .de Hiroshima)
– Pinceaux de Kumano
– Koinobori de Hiroshima
– Sous-vêtements en coton
– Blocs de bois
– Créations issues du surcyclage de kimono
– Aiguilles d’Hiroshima
22. Département de Tokushima
– Indigo
– Awa Shoai Shijira Ori
– Papier Washi d’Awa
– Céramique d’Otani
23. Département de Kochi
– Papier Washi de Tosa
24. Ville de Fukuchi (Dép. de Fukuoka)
– Céramique d’Agano
25. Département de Kumamoto – Damasquinage de Higo
– Porcelaine d’Amakusa
– Céramique de Shodai
– Kutami Uchiwa
26. Ville de Kumamoto (Dép. de Kumamoto)
– Damasquinage de Higo
– Artisanat en papier washi et teinture végétale sur textile
– Céramique de Koda
– Coutellerie martelée à la main
– Onigawara
– Menuiserie
– Poterie Sodo
– Marbrerie d’art
____________________

* CLAIR Paris est le bureau de représentation permanent des collectivités territoriales japonaises en France depuis 1990, il a pour mission de promouvoir la coopération décentralisée franco-japonaise, de favoriser l’échange d’informations et de bonnes pratiques entre les collectivités territoriales de nos deux pays.

Workshops et conférence menés par les artisans à la MCJP

A travers l’exposition « Synergies entre tradition et modernité – l’artisanat local japonais à la pointe de l’innovation » prévue du 14 au 25 novembre 2023 à la Maison de la culture du Japon à Paris, CLAIR Paris souhaite vous faire découvrir le savoir-faire et les techniques traditionnels japonais tout en mettant en valeur le charme encore méconnu des régions du Japon.
Dans le cadre de cet événement, vous pourrez approcher et expérimenter différents types d’artisanat grâce aux 5 ateliers suivants et à la conférence proposés et menés par des artisans.

Toutes les réservations sont à effectuer sur le site de la MCJP : www.mcjp.fr

Conférence : L’univers de l’argenterie de Tokyo / Département de Tokyo
Samedi 18 novembre 2023 à 16h
– Durée : 45min – Salle de réception (niveau 5)
– Entrée libre, sur réservation à partir du 19 octobre
– 20 participants par séance

L’argenterie de Tokyo est un artisanat basé sur l’utilisation de métal fabriqué principalement dans le département de Tokyo. Il a été labelisé « artisanat traditionnel national » en 1979. La matière première traditionnellement utilisée est l’argent, d’une pureté de 92,5 % ou plus. Si l’on se penche sur l’histoire de l’argenterie de Tokyo, on peut voir son apparition au milieu de l’époque Edo. Les orfèvres et les métallurgistes ont commencé à fabriquer des peignes, des épingles à cheveux, des accessoires métalliques et des chars, entre autres. L’argenterie et les ustensiles en argent sont alors devenus très populaires parmi les habitants du département. Les techniques de l’argenterie de Tokyo ont été transmises par divers artisans, comme des forgerons, des graveurs et des finis-seurs. La majeure partie du processus de fabrication est réalisée à la main par des artisans, qui utilisent des techniques de forge et de gravure sur métal, ainsi que de coupe et de brasage pour créer une grande variété de produits.

Nous examinerons de plus près l’histoire, les caractéristiques et les secrets des techniques de l’argenterie de Tokyo. Nous aborderons également le sujet de la vaisselle occidentale ainsi que celui des ustensiles d’antichambre au thé matcha dans un contexte où le thé vert est à la mode dans le monde entier.

Atelier : Teinture au pochoir Tokyo Some-komon / Département de Tokyo
Samedi 18 novembre 2023 à 17h30
– Durée : 1h – Salle de réception (niveau 5)
– Tarif : 20€ (matériel compris) – Réservation à partir du 19 octobre
– 15 participants par séance

Nous vous présenterons la teinture traditionnelle japonaise Tokyo Some-Komon, une technique ancestrale remarquable pour ses motifs minutieux appliqués à l’aide de pochoirs en papier. La beauté et la finesse de cette teinture font appel à un sens aigu de la beauté et de l’esthétique profondément ancré dans le cœur et l’esprit des habitants de Tokyo.

Dans cet atelier, nous vous présenterons l’attrait des nouveaux produits fabriqués grâce à cette technique. Vous allez également pouvoir l’expérimenter en réalisant la teinture d’un tote-bag en coton.

Atelier : Fabrication de sous-verre en Kumiko / Département de Nagano
Jeudi 16 novembre 2023 à 14h30 et à 17h
– Durée : 30min – Salle de réception (niveau 5)
– Tarif 10€ (matériel compris) – Réservation à partir du 17 octobre
– 10 participants par séance

Le kumiko est une technique traditionnelle consistant à assembler des morceaux de bois sans uti-liser de clous. Ces bouts de bois sont minutieusement taillés de telle sorte qu’il soit possible de les assembler parfaitement entre eux. Le plus ancien bâtiment japonais fabriqué avec la tech-nique kumiko est le temple Horyu-ji qui date de la période d’Asuka (du milieu du 6e siècle jusqu’à l’an 710).Réputée pour sa finesse et son raffinement, cette technique est utilisée à la fois pour des bâtiments et pour des cloisons ou des petits accessoires.
Au cours de cet atelier, vous pourrez découvrir les bases de la technique kumiko en fabriquant des sous-verre à partir de l’assemblage de morceaux de bois produits par Miura Mokko, qui perpétue ce savoir-faire ancestral depuis 1954.
Vous pourrez créer votre propre sous-verre en utilisant différentes formes géométriques.

Atelier : L’univers du sculpteur en métal Taichi Yamagata / Département de Ya-magata
Jeudi 16 novembre 2023 à 15h30 et à 17h45
– Durée : 1h – Salle de réception (niveau 5)
– Tarif 20€ (matériel compris) – Réservation à partir du 17 octobre
– 6 participants par séance

Monsieur Taichi Yamagata est métallurgiste dans la ville de Tsuruoka, située dans le département de Yamagata. Toutes ses œuvres sont faites à la main et combinent des techniques traditionnelles d’artisanat du métal à du modelage de figures. Il s’agit d’un artisanat unique qui utilise des outils et des techniques classiques pour retranscrire un univers moderne cool et kawaii à travers le ma-tériau métallique. De plus, à travers une série unique sur les insectes, vous pourrez profiter de l’expression de belles couleurs et formes au caractère unique en fonction de l’éclairage.
Dans cet atelier, vous fabriquerez le motif des grues en origami en métal, tout en vous plongeant dans la vision du monde de l’artisan métallurgiste Taichi Yamagata.

Atelier : Technique d’emballage en tissu furoshiki teint à l’indigo Japan Blue
/ Département de Tokushima
Vendredi 17 novembre 2023 à 15h et samedi 18 novembre à 11h30
– Durée : 1h30 – Salle de réception (niveau 5)
– Entrée libre, sur réservation à partir du 18 octobre
– 25 participants par séance

La couleur aizome , dit Japan Blue, est de plus en plus populaire en France. Le département de Tokushima est le plus grand producteur de teinture indigo, réalisée selon les techniques tradition-nelles japonaises. Pendant l’époque Edo, la province d’Awa (ancien nom du département de To-kushima) est devenue très prospère en raison de la richesse accumulée par les marchands d’indi-go, qui vendaient ces pigments dans tout le pays.
Dans cet atelier, nous vous expliquerons l’histoire du département de Tokushima, qui est le pre-mier producteur d’indigo au Japon, ainsi que l’histoire de l’indigo dans le département et ses mé-thodes traditionnelles de production. En même temps, vous pourrez apprendre et expérimenter des techniques d’emballage furoshiki avec un tissu teinté avec de l’indigo de Tokushima. Ce tissu est offert à tous les participants à l’atelier. Les organisateurs prépareront les objets à emballer en furoshiki.

Atelier : Le Japan Blue , l’indigo né à Tokushima : accessoires à motifs floraux / Département de Tokushima
Vendredi 17 novembre 2023 à 17h30 et samedi 18 novembre à 14h
– Durée : 1h – Salle de réception (niveau 5)
– Entrée libre, sur réservation à partir du 18 octobre
– 25 participants par séance

La couleur aizome , dit Japan Blue, est de plus en plus populaire en France. Le département de Tokushima est le plus grand producteur de teinture indigo, réalisée selon les techniques tradition-nelles japonaises. Pendant l’époque Edo, la province d’Awa (ancien nom du département de To-kushima) est devenue très prospère en raison de la richesse accumulée par les marchands d’indi-go, qui vendaient ces pigments dans tout le pays.
Dans cet atelier, vous ferez l’expérience de la fabrication d’accessoires utilisant des fleurs artifi-cielles en soie teinte à l’indigo, appelées aizen-ka. Cet atelier sera mené par Keiko Yonekawa, une créatrice de fleurs du département de Tokushima ayant reçu le titre de Maître artisan contempo-rain. Les participants pourront repartir avec les accessoires fabriqués.