Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS) OCTOBRE-NOVEMBRE 2022

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : événements d’octobre/novembre 2022

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)
OCTOBRE-NOVEMBRE 2022
L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux événements d’octobre et de novembre 2022. Voir plus bas pour accéder à la description de l’événement.

Jeudi 20 octobre 2022, 18 h – 20 h : Extraire et produire les matériaux de construction : les enjeux sociaux d’une géographie invisible
Samedi 29 octobre 2022, 15 h – 18 h 30 : À propos des sociétés impériales, d’hier à aujourd’hui
Mardi 1er novembre 2022, 18 h – 20 h : Anthropologie de la globalisation : enjeux, théories et méthodologies
Jeudi 10 novembre 2022, 18 h – 20 h : Real Estate Facing Global Structural Changes: Critical Insights from Tokyo and Paris’ Markets
Vendredi 11 novembre 2022, 12 h 30 – 14 h : Work and Happiness in Japan: Macro- and Micro-Views
Vendredi 18 novembre, 16 h 45 – 20 h 30, et samedi 19 novembre 2022, 9 h 45 – 18 h 30 : Le patrimoine industriel en France et au Japon : les dimensions historique, sociale et économique de sa mise en valeur
Jeudi 24 novembre 2022, 18 h – 20 h : Après la smart city, quelle révolution numérique ? Enjeux de la digitalisation et de la mise en données des sociétés urbaines
Mercredi 30 novembre 2022, 18 h – 20 h : Décarboner les matériaux de construction : enjeux et limites de la transition éco-constructive au Japon

Extraire et produire les matériaux de construction : les enjeux sociaux d’une géographie invisible

Jeudi 20 octobre 2022 / 18 h – 20 h (heure japonaise)
Conférence / En ligne / Avec traduction simultanée

Extraire et produire les matériaux de construction
Dans cette troisième séance du séminaire portant sur les enjeux politiques des matériaux de construction, nous interrogeons les dimensions territoriales et spatiales des dynamiques de production des matériaux. Souvent invisibles car lointains – hors de portée des horizons urbains où pourtant sont accumulés les matériaux sous la forme de bâtis et d’infrastructures – les territoires de production des matériaux connaissent des transformations parfois radicales. Bien que l’attention du grand public soit focalisée surtout sur les enjeux environnementaux et sociaux, d’autres enjeux tout aussi fondamentaux participent de la grande transformation des territoires de production des matériaux : on peut évoquer par exemple des enjeux juridiques, avec les changements d’affectation des sols ou de régimes d’exploitation des ressources, des enjeux politiques ou encore culturels. Cette séance cherche ainsi à rendre visibles de très vastes portions de territoire occultées par la spectaculaire matérialité des environnements bâtis urbains qui sont pourtant, en superficie, très réduits.

Conférenciers : Andrea URUSHIMA (univ. Kyoto Seika), NAGASAKA Kenji (univ. de Tokyo), Lise SERRA (univ. de la Réunion)
Modérateur : Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ)

Inscriptions : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_cERRx6AATp-439MPPp9qTQ

À propos des sociétés impériales, d’hier à aujourd’hui
Samedi 29 octobre 2022 / 15 h – 18 h 30 (heure japonaise)
Conférence de Christophe Charle, à l’occasion du 40e anniversaire de la fondation de la Société franco-japonaise des sciences de l’éducation
Auditorium / Avec traduction simultanée

Christophe Charle
La conférence, en partant des exemples anciens des rivalités entre les trois sociétés impériales européennes (France, Allemagne, Grande Bretagne), tâchera d’éclairer les évolutions contemporaines d’autres sociétés impériales affirmées ou en expansion (États-Unis, Russie, Chine).

Conférencier : Christophe CHARLE (prof. émérite de l’univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Allocutions : Bernard THOMANN (directeur de l’IFRJ-MFJ), OHMAE Atsumi (président de la SDJSE), Philippe SETTON (ambassadeur de France au Japon), NAKAJIMA Atsushi (Président du conseil d’administration de la Fondation MFJ), HATTORI Eiji (ancien président de la SFJSE), KOGA Tsuyoshi (administrateur de la SFJSE), ICHIKAWA Atsushi (président de la Société franco-japonaise de pharmacie), OGINO Masahiro (président de la Société japono-française de sociologie), SUZUKI Noriko (présidente de l’Association japonaise de recherche sur l’éducation en France), SHIRATORI Yoshihiko (administrateur de la SFJSE)
Modérateurs : OKAWA Hiroshi (secrétaire général de la SFJSE), MAEDA Nobuko (univ. Meiji)

Inscriptions : www.mfj.gr.jp/agenda/2022/10/29/2022-10-29_conference_de_chris/index.php

Anthropologie de la globalisation : enjeux, théories et méthodologies
Mardi 1er novembre 2022 / 18 h – 20 h (heure japonaise)
Conférence / Salle 601 / Avec traduction consécutive

Laurent Berger
Cette conférence introduit au programme de recherche de l’anthropologie comparée des globalisations : la contribution de celle-ci au tournant global des sciences sociales ; ses différentes manières de concevoir et de circonscrire les phénomènes de globalisation ; sa façon d’enquêter sur ces phénomènes dans le cadre d’une ethnographie globale (terrain multi-site, terrain multi-cas, étude de cas élargie) ; et les différents types de globalisation qu’elle distingue et étudie à travers l’histoire de l’humanité (globalisations inter-cynégétique, intertribale, impériale ou capitaliste). La particularité de l’approche anthropologique réside avant tout dans sa description ethnographique d’un ensemble de pratiques humaines singulières : celles associées et inhérentes aux transferts de populations (humaines, animales, végétales, microbiennes), de richesses, d’informations, de technologies, de droits ou de formes de violence d’une formation politique à l’autre, entre localités, provinces, régions et continents. Le problème est d’abord de déterminer par qui, pourquoi, où, et comment s’opèrent ainsi la mise en mouvement de flux, la mise en réseau de lieux, et l’interconnexion de sphères d’activités et de catégories de population distinctes, de part et d’autre de frontières à l’interface de territorialités spécifiques, juxtaposées ou enchevêtrées les unes aux autres. Il est par ailleurs de saisir le changement social et culturel à l’œuvre dans l’ensemble des sphères d’activité mises ainsi en relation, et dont les conditions d’exercice se trouvent modifiées par cette mise en circulation. Il est enfin de rendre intelligible cette synergie typique des phénomènes de globalisation, en caractérisant la nature des transferts opérés, la nature des changements manifestés, et celle des formations politiques et des frontières ainsi reliées et traversées. Cette caractérisation donne en effet lieu à diverses théorisations, de par le nombre, la teneur et la modalité des transferts et des changements pris en compte, la façon de conceptualiser leur synergie, mais aussi et surtout, le rôle et la place qui leur sont attribués dans l’histoire des formations politiques concernées, selon la temporalité, l’étendue géographique et la portée sectorielle des transferts et changements considérés.

Conférencier : Laurent BERGER (EHESS)
Modérateur : Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ)

Inscriptions : www.mfj.gr.jp/agenda/2022/11/01/2022-11-01_laurent_berger/

Real Estate Facing Global Structural Changes: Critical Insights from Tokyo and Paris’ Markets

Thursday 10th November / 18:00–20:00 (JST)
Seminar / Online / In English, without translation

Real Estate Facing Global Structural Changes
After the Tokyo 2020 Olympic and Paralympic Games, Paris is now planning the Olympics for 2024. The Olympics thus form a veritable common thread between the two global cities and call for questioning their convergence and their dissimilarities. Are Paris and Tokyo experiencing similar real estate dynamics? Are they facing the same challenges? Do they provide the same political responses? This session thus tends to confront the urban trajectories of Paris and Tokyo from a critical reflection on the real estate dynamics that animate the two capitals. As such, real estate is not simply a matter of the production of buildings: it constitutes the living environment of a predominantly urban population, and partly determines the size of households, the number of children, consumption practices, the dynamics of mobility, lifestyles… In this sense, real estate is the marker of multiple economic and structural transformations, affecting as much the economy as demography, planning, sociology, the environment, or public policy again. This session aims to reflect on the future of our societies and their horizon of collective desirability based on an analysis of contemporary real estate dynamics in Paris and Tokyo.

Speaker: SHIMIZU Chihiro (Hitotsubashi Univ.), Arnaud SIMON (Paris Dauphine Univ.)
Discussant: Yasmine ESSAFI (American University In The Emirates)
Moderator: Raphaël LANGUILLON (FRIJ-MFJ)

Inscriptions : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_om-D_HrATgCo-rSTSKct-Q

Work and Happiness in Japan: Macro- and Micro-Views

Friday 11th November / 12:30–14:00 (JST)
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / Online / In English, without translation

Lunch Seminar
Although the study of happiness has gained considerable scholarly attention across disciplines, happiness science continues to be dominated by the work of psychologists and economists. We argue that a sociological perspective can deepen our understanding of the interplay between macro- and micro-influences on happiness, and that Japan provides an ideal case in which to study how the social-institutional context shapes the individual pursuit of happiness. We pay particular attention to happiness through the lens of gender, work, and family. More specifically, we consider how economic and social inequality and public policy provide the context shaping the individual-level associations among work, gender, family life, leisure activities and well-being. We ask questions about how recent changes to Japan’s social insurance and other family policies have the potential to influence both work hours and time spent with family and how this may impact well-being. We consider how economic inequality affects the well-being of high-income workers and low-income workers differently. We review research on the impact of national work hours on the well-being of men versus women, and across different birth cohorts. Looking to the future, we consider the possibility that an attention to happiness may lead to greater productivity at work and ultimately greater happiness. We conclude with a discussion of the data and methodological innovations needed to move this field of study forward.

Speaker: ONO Hiroshi (Hitotsubashi Univ. Business School)
Moderator: Sébastien LECHEVALIER (FRIJ-MFJ)

Inscriptions: https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_XwIWrh0NSEydqJ3x5zyT-g

Le patrimoine industriel en France et au Japon : les dimensions historique, sociale et économique de sa mise en valeur

Vendredi 18 novembre 2022 / 16 h 45 – 20 h 30 (heure japonaise)
Samedi 19 novembre 2022 / 9 h 45 – 18 h 30 (heure japonaise)
Colloque franco-japonais / Auditorium (avec diffusion en direct sur Zoom) /
Avec traduction simultanée

Patrimoine industriel
Le Japon et la France portent depuis trois décennies un intérêt particulier à leur patrimoine industriel. La reconnaissance du patrimoine industriel régional est un enjeu économique et social pour les collectivités locales, les entreprises, le milieu associatif et les populations des territoires qui ont souffert des restructurations industrielles. Au-delà de sa dimension touristique et mémorielle, le patrimoine industriel est aussi en enjeu pour la recherche historique et archéologique. Cependant, comment déterminer ce qui peut être considéré comme un patrimoine digne d’être conservé ? Au cours de ce colloque nous tenterons d’aborder le patrimoine industriel comme une construction sociale, par laquelle des institutions ou des groupes d’individus décident de distinguer et de protéger un objet, matériel ou immatériel, selon des critères hétérogènes et évolutifs par nature. On peut citer l’esthétique de l’objet (architecture remarquable, cheminées, tours de puit), son importance historique (le charbon moteur de l’industrialisation) mais aussi le poids de l’industrie dans l’organisation sociale et culturelle locale et son empreinte sur les territoires. En effet, le patrimoine industriel ne concerne pas seulement les sites et leurs équipements de production : il s’applique également à toutes les infrastructures sociales, économiques, culturelles, ou sportives construites dans le cadre d’une activité productive pour assurer les conditions de vie des salariés, aux collections d’objets scientifiques et techniques bâties et aux paysages.

Conférenciers : ASAKARASU Kazumi (Musée d’histoire de l’industrie du charbon de la ville de Tagawa), Serena BONCOMPAGNI (EHESS), Jean-François CARON (maire de Loos-en-Gonelle, à distance), Simon EDELBLUTTE (univ. de Lorraine), Marion FONTAINE (Sciences Po), FUKUMOTO Hiroshi (Musée d’histoire de l’industrie du charbon de la ville de Tagawa), HORIKAWA Saburō (univ. Hōsei), INAZUKA Hiromi (Ville de Tomioka), ITŌ Takashi (Industrial Heritage Information Center), NAKAMURA Naofumi (univ. de Tokyo), Christian POLAK (FFJ-EHESS), SHIMAZAKI Naoko (univ. Waseda), Karine SPRIMONT (Centre historique minier de Lewarde), TAKEDA Haruhito (directeur des archives au Mitsui bunko), Pierre VERNUS (univ. Lumière Lyon 2)
Modérateurs : Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ), YAGO Kazuhiko (univ. Waseda), Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ)

Inscriptions en présentiel
Vendredi 18 novembre : www.mfj.gr.jp/agenda/2022/11/18/2022-11-18_colloque_patrimoine/
Samedi 19 novembre : www.mfj.gr.jp/agenda/2022/11/19/2022-11-19_colloque_patrimoine/

Inscriptions en ligne sur la plateforme Zoom
Vendredi 18 novembre : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_ImK_jy1hT5WFOALezs6GEQ
Samedi 19 novembre : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_8KNQ3rCmRBKJ66Mq4tM0kQ

Après la smart city, quelle révolution numérique ? Enjeux de la digitalisation et de la mise en données des sociétés urbaines

Jeudi 24 novembre 2022 / 18 h – 20 h (heure japonaise)
Conférence / En ligne / Avec traduction simultanée

Smart city
En 2008 était formalisé par IBM le modèle de smart city, ou ville « intelligente », correspondant à la diffusion du numérique dans les infrastructures urbaines afin d’en optimiser le fonctionnement. Près de 15 ans plus tard, une nouvelle génération de technologies numériques, telles que la reconnaissance faciale, l’intelligence artificielle, les voitures et les drones autonomes, ou encore le déploiement de la robotique dans les espaces publics, appelle à de nouvelles réflexions sur la production et l’utilisation des données personnelles, la surveillance des individus, la gouvernance des espaces urbains, ou le rapport entre espaces publics et corps. Quels sont les enjeux sociaux et politiques de cette nouvelle révolution numérique des espaces urbains ? Quels sont leurs impacts sur les modes d’habiter et, plus largement, sur les régimes politiques contemporains ?

Conférenciers : Öla SÖDERSTRÖM (univ. de Neuchâtel), KUDO Hiroko (univ. Chūō), HOSONO Sukehiro (prof. émérite, univ. Chūō)
Discutante : KUBO Tomoko (univ. Tsukuba)
Modérateur : Raphaël LANGUILLON (IFRJ-MFJ)

Inscriptions : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_HMb6hCvdSIKkfNcA2HN4bA

Décarboner les matériaux de construction : enjeux et limites de la transition éco-constructive au Japon

Mercredi 30 novembre 2022 / 18 h – 20 h (heure japonaise)
Conférence / En ligne / Avec traduction simultanée

Décarboner les matériaux de construction
Face à l’engagement international qui vise la neutralité carbone des territoires à l’horizon 2050, cette quatrième et dernière séance du séminaire sur les enjeux politiques des matériaux de construction souhaite interroger les enjeux de leur décarbonation, que ce soit pour les matériaux fortement générateurs de CO2 comme le béton, pour des matériaux alternatifs comme la terre, souvent perçus (à tort ?) comme locaux ou inépuisables, ou encore pour des matériaux biosourcés potentiellement renouvelables comme le bois, dont le caractère durable n’est pas toujours certain.
Il s’agit d’interroger à la fois les modalités et les conséquences de cette décarbonation des matériaux de construction, mais aussi leurs implications culturelles. Les usages, les perceptions, les symboliques diffèrent d’une société à l’autre, rendant difficiles une convergence et une homogénéisation internationale des politiques, des discours et des incitations légales quant à la production des matériaux de construction et à leur décarbonation.

Conférenciers : Manuel TARDITS (architecte, agence d’architecture Mikan), TAKEUCHI Masayoshi (architecte, agence d’architecture Mikan)
Modératrice : Sylvie BROSSEAU (univ. Waseda)

Inscriptions : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_sIPppUSyRfuCfDP9gw55hw

MESURES RELATIVES AU CORONAVIRUS
En raison de l’épidémie du coronavirus (COVID-19), certains de nos événements ont lieu sur la plateforme Zoom.
Un e-mail d’invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription sur notre site internet. Merci de bien vouloir les entrer dans l’application Zoom afin de participer à l’événement.
Attention à écrire correctement votre adresse mail.
Pour plus d’informations sur les modalités d’adhésion, veuillez consulter : www.youtube.com/watch?v=KR6IJM6PRFk
Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’accès aux manifestations décrites ci-dessus est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web. Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)

Publié par

Christian Bouthier

Christian Bouthier, un Français au Japon depuis 1982. フランス語講師 | 和仏翻訳・通訳 | traduction et interprétariat japonais-français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *