Mesures de contrôle sanitaire à l’entrée sur le territoire japonais (octobre 2021)

(Source : Ambassade de France au Japon)

A compter du 1er octobre 2021, tous les voyageurs vaccinés entrant ou ré-entrant au Japon et ayant séjourné sur le territoire français dans les 14 jours précédant leur arrivée devront respecter une période d’isolement de 10 jours dans le lieu de leur choix.
À compter du 1er octobre 2021, tous les voyageurs autorisés à entrer ou à ré-entrer au Japon et ayant séjourné sur le territoire français dans les 14 jours précédant leur arrivée devront se soumettre aux mesures sanitaires suivantes :
* Présenter le résultat d’un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le vol et certifié par un médecin selon un modèle de certificat spécifique. Seul le modèle d’attestation édité par le ministère japonais de la Santé doit être utilisé ;
* se soumettre à un test salivaire à l’arrivée à l’aéroport ;
* si elles sont en mesure de présenter un parcours vaccinal complet (deux doses reçues d’un des trois vaccins reconnus comme valides par les autorités japonaises : Pfizer, Moderna, AstraZeneca – la deuxième dose doit avoir été reçue au minimum 14 jours révolus avant l’entrée sur le territoire japonais) au moyen d’un certificat vaccinal (certificat européen reconnu comme valide par les autorités japonaises) :
* effectuer un isolement de dix jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant) ;
* effectuer un test PCR le dixième jour de quarantaine : en cas de résultat négatif, la période de quarantaine sera considérée comme accomplie ; en cas de test positif, un isolement dans un lieu désigné par les services de quarantaine peut être imposé aux voyageurs, conformément aux dispositions de la loi japonaise.
* si elles ne sont pas en mesure de présenter un parcours vaccinal complet : effectuer un isolement de quatorze jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant).
* installer une application de géolocalisation sur son téléphone afin de répondre aux interrogations des autorités japonaises sur son état de santé durant la quarantaine ;
* s’engager à ne pas utiliser les transports en commun ni à sortir de son lieu d’isolement. En cas de non-respect, le visa et/ou le titre de séjour peuvent être annulés et son titulaire expulsé.

Publié par

Christian Bouthier

Au Japon depuis 1982. Traducteur et interprète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *