SALON IDÉES JAPON du jeudi 18 au samedi 20 novembre 2021

C’est de 11 h à 19 h, à l’Espace Cinko : 12-18, passage Choiseul, Paris 2e

  • entrée libre

3 jours d’exposition-vente sur 200 m2 en présence de 31 créateurs, artistes et spécialistes franco-japonais, pour trouver des idées cadeaux de Noël de style japonais !

Cette année, le Salon Idées Japon fêtera ses 10 ans de présence à l’Espace Cinko, situé dans le quartier de l’Opéra à Paris.

Il réunira plus de 30 créateurs, artistes et spécialistes pour cette nouvelle édition, une belle occasion de venir les rencontrer dans une ambiance conviviale pour échanger en direct avec eux.

Une grande variété de créations et d’objets sera présentée : accessoires, bijoux, art, calligraphies, cartes, papiers, objets déco, céramiques, poupées, sacs, chapeaux, kimonos enfants, kimonos vintage, tissus, pâtisseries, thé, épices, boissons…

Des ateliers de création sur des thèmes variés sont également programmés AVEC :

  • Kaoru Diop : créations d’un tigre en tissu en l’honneur de l’année du tigre Tora ;
  • Akiyo : réalisation d’un sous-verre selon le sakiori, technique ancestrale de récupération de textiles usagés ;
  • Kumiko : apprendre la technique d’emballage des cadeaux avec le furoshiki et créer des éco-sacs ;
  • Bénédicte : atelier de broderie japonaise traditionnelle Nuidô ;
  • Liliane : atelier de Sumie, peinture ?  l’encre ;
  • Valérie Eguchi : créations de cartes e-tegami avec motif peint accompagné d’un message ;
  • Hervé de Kura de Bourgogne : comment intégrer miso, saké et hon tamari ?  votre cuisine.

Infos et inscriptions : www.ideesjapon.com/salon-idees-japon-ateliers

Toutes les informations en détail sur : www.ideesjapon.com

Le site Idées Japon propose des idées cadeaux de style japonais en ligne et des informations pratiques sur le Japon en France.

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise : PROGRAMME OCTOBRE-NOVEMBRE 2021

Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (Umifre 19, MEAE-CNRS)

PROGRAMME OCTOBRE-NOVEMBRE 2021

L’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux manifestations qui auront lieu d’octobre à novembre 2021.
Sauf mention contraire, les horaires correspondent au fuseau horaire du Japon (GMT+9).

MESURES RELATIVES AU CORONAVIRUS

En raison de l’épidémie du coronavirus (COVID-19), nos événements en ligne ont lieu sur la plateforme Zoom.
Un e-mail d’invitation, avec un ID de réunion et un mot de passe, sera envoyé à l’adresse indiquée lors de votre inscription sur notre site internet. Merci de bien vouloir les entrer dans l’application Zoom afin de participer à l’événement.
Attention à écrire correctement votre adresse mail.
Pour plus d’informations sur les modalités d’adhésion, veuillez consulter : www.youtube.com/watch?v=KR6IJM6PRFk
Nous vous remercions pour votre compréhension.

OCTOBRE 2021
Jeudi 14 octobre / 18 h – 20 h / En ligne / avec traduction simultanée
Conférence / Paix et humanitarisme : petite histoire sociologique de ces concepts
[Conférencier] Gilles CAMPAGNOLO (IFRJ-MFJ)
[Modérateur] Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/10/14/2021-10-14_paix_et_humanitaris/

Mercredi 20 octobre / 13 h – 17 h 20 / En ligne / avec traduction simultanée
Colloque / 60 ans de coopération franco-japonaise en océanographie
Partie 1 : Histoire des échanges franco-japonais en océanographie
Partie 2 : Célébration du 60e anniversaire de la Société franco-japonaise d’Océanographie du Japon
[Conférenciers] Hubert-Jean CECCALDI (Société franco-japonaise d’Océanographie France), Patrick PROUZET (Société franco-japonaise d’Océanographie France), Yves HENOCQUE (Société franco-japonaise d’Océanographie France), Jean-Claude DAUVIN (univ. de Caen Normandie), TANAKA Yūji (univ. des sciences et technologies marines de Tokyo), TAKAYANAGI Kazufumi (Sanyo Techno Marine Co., Ltd.), KOIKE Yasuyuki (Société franco-japonaise d’Océanographie du Japon), TOTANI Gen (Ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie du Japon)
[Modérateur] KOMATSU Teruhisa (Société franco-japonaise d’Océanographie du Japon)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/10/20/oceanographie/

Vendredi 22 octobre / 18 h – 20 h / En ligne / avec traduction simultanée
Conférence / Le commerce international après la crise de la Covid-19
[Conférenciers] ITŌ Sayuri (NLI Research Institute), WATANABE Hirotaka (univ. Teikyō), Sebastien JEAN (CEPII), Christel PÉRIDON (amb. de France)
[Discutant] NAKAJIMA Atsushi (président de la Fondation Maison franco-japonaise)
[Modérateur] Sébastien LECHEVALIER (IFRJ-MFJ)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/10/22/commerce_international_covid/

Lundi 25 octobre / 18 h – 20 h / En ligne / avec traduction simultanée
Conférence / Hériter de patrimoines immobiliers dans les villes en déclin au Japon et dans le monde : enjeux socioéconomiques, politiques et opérationnels
[Conférencière] Sophie BUHNIK (IFRJ-MFJ)
[Discutant] KOYANAGI Shun.ichirō (univ. Dokkyō)
[Modérateur] Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/10/25/ville/

Mercredi 27 octobre / 18 h – 20 h / En ligne / avec traduction simultanée
Cycle de conférences « Judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France / Des procès anti-nucléaire aux contentieux de la transition énergétique ? Nature et évolution de la judiciarisation dans le secteur de l’énergie au Japon et en France
[Conférenciers] Magali DREYFUS (CNRS, univ. de Lille), IIDA Tetsunari (Institute for Sustainable Energy Policies), KAWAI Hiroyuki (avocat)
[Discutant] Rémi SCOCCIMARRO (univ. Toulouse Jean-Jaurès)
[Modératrice] Adrienne Sala (IFRJ-MFJ)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/10/27/judiciarisation/

Friday 29th October / 12:30-14:00 / Online / en anglais sans traduction
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / Re-Designing the Producing Districts
of Wood Furniture in a Context of Fast- Changing Capitalism: Is it Possible to Preserve Forest by Exploiting its Resources?
[Speaker] Hiroki YOKOTA (Shizuoka University)
[Moderator] Gilles CAMPAGNOLO (FRIJ-MFJ, CNRS)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/10/29/yokota/

NOVEMBRE 2021

Friday 12th November / 12:30-14:00 / Online / en anglais sans traduction
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / Who are the New Liberals in Japan? Results of the Latest Surveys at Synodos Institute in Japan
[Speaker] Tsutomu HASHIMOTO (Hokkaido University)
[Moderator] Gilles CAMPAGNOLO (FRIJ-MFJ, CNRS)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/11/12/hashimoto/

Lundi 22 novembre / 18 h – 20 h / En ligne / avec traduction simultanée
Conférence / Une République au Japon avec Jules Brunet (1868-69)
[Conférencier] Christian POLAK (FFJ-EHESS)
[Discutant] HIGUCHI Takehiko (Musée national d’histoire japonaise)
[Modérateur] Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/11/22/une_republique_au_japon/

Jeudi 25 novembre / 18 h – 20 h / En ligne / avec traduction simultanée
Cycle de conférences « Judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France / Droits des femmes, discriminations sexuelles et droit du travail au Japon et en France
[Conférenciers] Diane ROMAN (univ. Paris 1 Panthéon- Sorbonne), NAKAKUBO Hiroya (univ. Hitotsubashi), NAKANO Mami (avocate)
[Discutante] ITŌ Yukiko (Inalco, univ. municipale d’Osaka)
[Modératrice] Adrienne SALA (IFRJ-MFJ)
www.mfj.gr.jp/agenda/2021/11/25/judiciarisation/

L’accès aux manifestations décrites ci-dessus est libre et gratuit (sauf mention contraire). Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web. Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)
E-mail : contact@mfj.gr.jp
© 2021, IFRJ-MFJ

Parution de : « Michaël Ferrier, un écrivain du corail »

Michael ferrier corail
« Michaël Ferrier, un écrivain du corail » est le premier recueil critique entièrement consacré à l’œuvre de Michaël Ferrier, écrivain et professeur de littérature résidant à Tokyo depuis près de trente ans, et auteur de romans et d’essais affrontant certaines des problématiques les plus pressantes de notre temps :
migrations et exil, échanges interculturels et linguistiques, enjeux environnementaux et dangers du nucléaire…
La métaphore du corail reflète donc bien le caractère protéiforme et foisonnant de ce travail, émanant d’une conception de la littérature comme un espace insulaire pluriel, nourri de phénomènes d’hybridité et de métissage, entre considérations politiques, historiques et mémorielles.
S’adressant à tous les amateurs de littérature française contemporaine, dont Michaël Ferrier représente l’une des figures de proue, ce volume collectif aborde plus particulièrement des domaines chers à l’auteur comme les relations entre la France et le Japon ; les représentations de ce pays et sa vibrante capitale dans l’art et la culture populaire ; ou bien encore la catastrophe de Fukushima, dont il fut un témoin direct en 2011 et qu’il a notamment évoquée dans un puissant récit du même nom.

Paris, éditions Honoré Champion, 2021

Lettre du GIS Asie – Octobre 2021 (extrait concernant le Japon)

Focus sur les activités de l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (MFJ)

Les 5 Instituts français de recherche à l’étranger (UMIFRE), situés en Asie font partie du GIS et représentent un outil important pour la communauté de recherche en études asiatiques. Le CNRS, dans sa lettre de septembre, met l’accent sur : Les UMIFRE, tremplins professionnels pour les jeunes chercheurs.

Ce mois-ci, nous présentons les actualités de la MFJ : un webinaire sur la « judiciarisation » des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France et deux nouveaux arrivants, Raphaël Languillon-Aussel et Sébastien Lechevalier.

Webinaire «Judiciarisation» des enjeux sociaux et environnementaux au Japon et en France

L’intervention du juge s’étend à différentes sphères de la vie sociale, économique et financière, tels que la santé, le travail, l’environnement, ou encore les affaires. Cette série de webinaires propose d’analyser, grâce à la participation de chercheur·e·s et de praticien·ne·s français·e·s et japonais·e·s du droit, les conditions sociales, juridiques, économiques et politiques, le contexte et les acteur·rice·s de l’usage du droit au sens de recours juridique et judiciaire. Elle s’inscrit dans un projet de recherche piloté par Adrienne Sala (chercheure à l’IFRJ), qui fait l’objet d’une aide spécifique du CNRS et donnera lieu entre autres à la publication d’un numéro spécial de la revue Ebisu, à paraître en 2023.

Le 27 octobre 2021 aura lieu le cinquième webinaire de la série, intitulé « Des procès anti-nucléaire aux contentieux de la transition énergétique? Nature et évolution de la judiciarisation dans le secteur de l’énergie au Japon et en France », avec Magali Dreyfus (CNRS, Univ. de Lille), Iida Tetsunari (Institute for Sustainable Energy Policies), Kawai Hiroyuki (avocat), et Rémi Scoccimarro (Univ. Toulouse Jean-Jaurès).

Un appel à contributions pour le prochain webinaire du cycle est ouvert jusqu’au 5 octobre : ici

MFJ – Présentation de deux chercheurs
Raphaël Languillon-Aussel à la MFJ

Chercheur associé au département de géographie de l’Université de Genève, spécialiste en aménagement et urbanisme, Raphaël Languillon-Aussel s’intéresse aux relations entre les logiques d’urbanisation, les régimes politiques qui en assurent le cadre légal, et les dynamiques d’accumulations capitalistiques. Son projet de recherche à la MFJ intitulé « 1930-2025 : un siècle de grands événements urbains au Japon » se construit autour d’une problématique géohistorique interrogeant les modèles d’aménagement présents dans les grands événements urbains, ce qu’ils peuvent nous apprendre des régimes politiques qui les ont formalisés et ce qu’il en est resté dans les logiques et les cultures d’aménagement ultérieurs des métropoles japonaises. En parallèle de cette recherche, il dirige un numéro spécial sur numérique et espaces publics pour la revue internationale Articulo – Journal of Urban Research, et rédige deux ouvrages à paraître dans les prochaines années : un portant sur les asymptotes immobilières de la révolution numérique, et un autre plus géohistorique sur Tokyo, capitale olympique (1940-2021).

Dernier article publié : Le report des JO de Tokyo 2020 : des conflits d’aménagement à la crise sanitaire
Sébastien Lechevalier à la MFJ

Sébastien Lechevalier, premier directeur du GIS Asie de 2013 à 2017, passera l’année universitaire 2021-2022 au Japon. Économiste et directeur d’étude à l’EHESS, il mène une recherche sur l’impact des nouvelles technologies sur l’emploi au Japon et en France. D’une part, il approfondit les études de l’impact de l’usage de l’Internet sur la satisfaction au travail dans les 2 pays, en mobilisant la base de données PIAAC, dans le cadre d’un projet coordonné par l’université Keio. D’autre part, il rédige un article intitulé « Digitalization, labor productivity dynamics, and labor discipline in Japan. A political economy approach », en collaboration avec Saori Shibata (Sheffield University). Il étudie tout particulièrement le recours au télétravail au Japon depuis le début de la pandémie.

Dernier article publié : Why do Redistributive Policies Differ across Countries? Analyzing the Multiple Dimensions of Preferences for Redistribution” (with R. Kambayashi)
Site web de la MFJ

Mesures de contrôle sanitaire à l’entrée sur le territoire japonais (octobre 2021)

(Source : Ambassade de France au Japon)

A compter du 1er octobre 2021, tous les voyageurs vaccinés entrant ou ré-entrant au Japon et ayant séjourné sur le territoire français dans les 14 jours précédant leur arrivée devront respecter une période d’isolement de 10 jours dans le lieu de leur choix.
À compter du 1er octobre 2021, tous les voyageurs autorisés à entrer ou à ré-entrer au Japon et ayant séjourné sur le territoire français dans les 14 jours précédant leur arrivée devront se soumettre aux mesures sanitaires suivantes :
* Présenter le résultat d’un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le vol et certifié par un médecin selon un modèle de certificat spécifique. Seul le modèle d’attestation édité par le ministère japonais de la Santé doit être utilisé ;
* se soumettre à un test salivaire à l’arrivée à l’aéroport ;
* si elles sont en mesure de présenter un parcours vaccinal complet (deux doses reçues d’un des trois vaccins reconnus comme valides par les autorités japonaises : Pfizer, Moderna, AstraZeneca – la deuxième dose doit avoir été reçue au minimum 14 jours révolus avant l’entrée sur le territoire japonais) au moyen d’un certificat vaccinal (certificat européen reconnu comme valide par les autorités japonaises) :
* effectuer un isolement de dix jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant) ;
* effectuer un test PCR le dixième jour de quarantaine : en cas de résultat négatif, la période de quarantaine sera considérée comme accomplie ; en cas de test positif, un isolement dans un lieu désigné par les services de quarantaine peut être imposé aux voyageurs, conformément aux dispositions de la loi japonaise.
* si elles ne sont pas en mesure de présenter un parcours vaccinal complet : effectuer un isolement de quatorze jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant).
* installer une application de géolocalisation sur son téléphone afin de répondre aux interrogations des autorités japonaises sur son état de santé durant la quarantaine ;
* s’engager à ne pas utiliser les transports en commun ni à sortir de son lieu d’isolement. En cas de non-respect, le visa et/ou le titre de séjour peuvent être annulés et son titulaire expulsé.

Élections des sénateurs français représentant les Français établis hors de France.


Au Japon, le système d’élection des sénateurs japonais est plus démocratique qu’en France.
En effet, la Chambre Haute (le Sénat japonais) est composée de 242 membres, appelés « Conseillers » (参議員, Sangi’in) ou parfois « sénateurs », élus pour six ans, renouvelables par moitié tous les trois ans, au suffrage universel direct selon deux modes de scrutin. 146 conseillers (environ trois cinquièmes de l’assemblée) sont élus au vote unique non transférable  dans le cadre des 47 préfectures du Japon, les 96 restants étant élus au scrutin proportionnel de listes nationales. (Source : Wikipedia)

Voici maintenant les listes des candidats dont la déclaration de candidature a été définitivement enregistrée en vue de l’élection de six sénateurs représentant les Français établis hors de France.
À la différence du Japon, les sénateurs français sont élus par de « grands électeurs » (voir Wikipedia).

(Source : site web du Sénat français)

Élection du dimanche 26 septembre 2021

ASFE 2021, LA VOIX DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER

Jean-Pierre BANSARD Sophie BRIANTE-GUILLEMONT Franck VAN
HASSEL Martine SCHÖPPNER Franck BONDRILLE Annie REA Jean-Luc RUELLE Emilie TRAN
SAUTEDE

ECOLOGIE – SOLIDARITE – PROXIMITE Union au service des Françaises et des Français de l’étranger

Mélanie VOGEL Jean-François DELUCHEY Bérénice
OREYO-PIERRONNET Georges CUMBO Malika RABIA Pascal CHAZOT Julie LE DEAUT Ramzi
SFEIR

# FrançaisAPartEntière – Ensemble, la Droite, le Centre et les Indépendants pour les Français de l’étranger »

Christophe-André FRASSA Jacky DEROMEDI Laurent RIGAUD
Valérie BEILVERT Patrick PAGNI Liliane CHOSSERIE Max GEORGANDELIS Jeanne DUBARD

FRANÇAIS(ES) DANS LE MONDE : UNE CHANCE POUR LA France

Ségolène ROYAL Mehdi BENLAHCEN Gaëlle BARRÉ Hassan BAHSOUN
Josiane ADJOVI Charles DE LOPPINOT Karine BILLARANT Jean CLAUTEAUX

Français de l’étranger : la France et le monde en commun!

Laure PALLEZ Marc VILLARD Martine VAUTRIN DJEDIDI Philippe
LOISEAU Vanessa GONDOUIN-HAUSTEIN Franck PAJOT Jacqueline BERTHO Edmond
APARICIO

FRANÇAIS DE L’ETRANGER, NOTRE AVENIR S’ÉCRIT ENSEMBLE

Samantha CAZEBONNE Franck BARTHELEMY Sophie LARTILLEUX
SUBERVILLE Thierry MASSON Eléonore CAROIT Ousmane OUEDRAOGO Zaïda SLAIMAN
Hubert MAGUIN

La République en Marche (dénomination sans autorisation du parti présidentiel)

Jean-Damien de SINZOGAN Odile TIACOH Bernard LEPIDI Isabelle
GUERARD Hervé BEHANZIN Evelyne COMBES Jordan MSIHID Diontan TOURE

LIBRES ET INDÉPENDANTS

Olivier CADIC Olivia RICHARD Thierry CONSIGNY Nadia CHAAYA
Nicolas BREHM Catherine TRIBOUARD Ahmed HENNI Laurence HELAILI CHAPUIS

Protéger les Français de l’étranger

Jérôme YOUSSEF Illhème YAKIL Manuel CROITOR Camille PERNET
Rédouane BESSAOUI Sophie LE CLEACH Jonathan YOUSSEF Samantha YOUSSEF

Rassemblement de la gauche écologiste sociale et solidaire

Yan CHANTREL Anne HENRY-WERNER Guillaume GROSSO Elisabeth
KANOUTÉ Jean-Philippe GRANGE Annie MICHEL Fwad HASNAOUI Chantal PICHARLES

Plus de liens ici .

Le JAPON en France : Synergies entre tradition et modernité ; l’artisanat local à la pointe de l’innovation

« Synergies entre tradition et modernité / l’artisanat local à la pointe de l’innovation », est un événement CLAIR Paris dont la 9e édition aura lieu sur deux sites avec :

– une exposition du 29 septembre au 3 octobre à l’Hôtel de Ville de Marseille, salle Bailli de Suffren (RDC),
Place Villeneuve de Bargemon / entrée libre

– une exposition-vente du 19 au 30 octobre 2021 à la Maison de la culture du Japon à Paris (MCJP) qui se tiendradans le Hall d’accueil (RDC / entrée libre) et des ateliers menés par des artisans.
Organisée par le Centre Japonais des Collectivités Locales (CLAIR Paris), cette manifestation présentera près de 200 objets d’artisanat d’excellence, afin de faire connaître cet « art de vivre régional » omniprésent au Japon.

Ces savoir-faire d’exception transmis par des générations d’artisans jusqu’à nos jours seront mis en lumière à partir de trois aspects de la vie des Japonais (I-Shoku-Jû) : l’habillement (i), les arts de la table (shoku) et l’habitat (jû).

C’est une occasion unique de découvrir les subtilités des techniques artisanales de 12 départements et villes du Japon et leur admirable capacité à s’adapter aux besoins des styles de vie contemporains, tout en innovant dans de nombreux domaines : soie, textile, art du verre, laque, orfèvrerie, céramique, coutellerie, travail du bois, papier washi, etc.

Les 12 départements et villes présents (du Nord au Sud) :
– Towada (Dép. d’Aomori), Tsuruoka (Dép. de Yamagata), Toyama, Kanazawa (Dép. d’Ishikawa), Fukui (Dép. de Fukui), Tokyo, Nagano, Gifu, Hyogo, Hiroshima (Dép. de Hiroshima), Fukuoka, Kumamoto (Dép. de Kumamoto).
Les Ateliers proposés auront lieu sur réservation auprès de la MCJP (www.mcjp.fr)
> Atelier Nioi – bukuro (sachet parfumé) / département de Hyogo
> Atelier sous-verres en Kumiko / département de Nagano
> Atelier de l’art de la teinture Tokyo some komon / département de Tokyo

Décès – le 20 mai 2021, de Jean-Claude Jugon, universitaire et auteur, spécialiste du Japon

Nous avons appris avec regret le décès – le 20 mai 2021, de Jean-Claude Jugon, enseignant-chercheur et docteur en psychologie, qui a passé de nombreuses années au Japon. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la société japonaise. Entre autres : L’Âme japonaise ; Petite enfance et maternité au Japon (éditions L’harmattan) ; Phobies sociales au Japon (éd. ESF)

Il a également publié de nombreux articles : LA ROMANCE DU SENTIMENT ET DE LA PENSÉE DANS LES LÉGENDES DE TANABATA (JAPON) ET D’ÉROS-PSYCHÉ (GRÈCE)

Une interprétation transculturelle : « Oni » soit qui mal y pense

DE L’ÉTERNITÉ À L’ÂME DU MONDE

Pour un isomorphisme Matière-Psyché

Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Vous trouverez des détails sur le parcours et l’œuvre de Jean-Claude Jugon sur ce site : https://www.cgjung.net/espace/accueil/jugon/hommage-jc-jugon/

Poste de professeur à mi-temps pour l’école Française de Saint Maur

L’école Française de Saint Maur (https://www.stmaur.ac.jp/community/supporting-families/support-cned-ecole-francaise) recherche un candidat pour un poste à mi-temps (1h30 le samedi matin) à pourvoir à compter de septembre 2021.

Conditions:

-avoir une bonne maîtrise de la langue française.

-avoir de l’expérience dans l’enseignement. (préférable mais pas obligatoire).

-être actuellement au Japon avec un visa permettant de travailler. (visa vacances-travail ok).

-être titulaire d’un diplôme équivalent Bac+2.

Si vous êtes intéressé(e), merci de me contacter avec votre CV au plus vite à : francais@stmaur.ac.jp

Gilles Gaury

J’étais un kamikaze : livre à paraître le 18 août 2021

« J’étais un kamikaze » de Ryuji Nagatsuka
Édition annotée et présentée par Christian Kessler
Livre christian kessler 25

Cet ouvrage livre un témoignage saisissant sur la formation, la préparation et les motivations des kamikazés par un pilote rescapé.
Au commencement de la guerre, Ryuji Nagatsuka étudie le français. Il est antimilitariste et ne se sent pas concerné par le conflit. Or, le Japon, après ses succès initiaux, voit sa suprématie sur mer et dans les airs menacée : fin 1943, le Premier ministre Tojo doit décréter la mobilisation des étudiants. Nagatsuka a vingt ans et choisit l’aviation, horrifié par les brimades subies par les jeunes recrues dans l’infanterie.
En octobre 1944, à mesure que les revers se répètent, le Japon militariste se crispe dans une résistance toujours plus acharnée. La guerre du Pacifique, de par l’immensité géographique où elle se déroule, se transforme en une formidable équation logistique que le Japon ne peut résoudre. Dévasté, sans ressources, à bout de souffle, le pays cherche encore par tous les moyens à se battre et décide la création du corps des kamikazés – un chasseur, chargé d’une bombe unique, doit s’écraser sur un navire ennemi ; le pilote faisant ainsi le sacrifice de sa vie.
Ce livre extraordinaire raconte comme Ryuji Nagatsuka fut amené à se porter volontaire, et quel fut l’entraînement de fer, physique et moral, qui lui apprit à vivre sans cesse avec l’image de la mort.
Un témoignage exceptionnel : en mettant ses sentiments à nu, Nagatsuka livre un récit profondément humain en même temps qu’il comble un vide dans l’historiographie française et participe d’une meilleure connaissance de ce qui reste pour bien des Occidentaux un phénomène surprenant et unique dans l’histoire de la guerre récente.

Éditions Perrin
9 €