Un rapport parlementaire préconise la suspension de la gratuité des lycées français à l’étranger

Le journal Le Monde présente aujourd’hui un article parlant d’un rapport parlementaire révélé mardi par « Le Parisien » et qui préconise la suspension de la gratuité des lycées français à l’étranger, voulue et mise en place par Nicolas Sarkozy en 2007, à cause de « son inéquité et son coût pour l’Etat ».
Voir l’article ici.

L’École Française du Kansai a un site web

Note de mise à jour : Merci à Mathieu pour son commentaire qui nous indique que l’école a changé de nom et s’appelle «Lycée Français de Kyoto».

Fondée en 1997 par un groupe de parents d’élèves (APEK), aidés dans leurs démarches par le Consulat de France d’ Osaka Kobe et l’Ambassade de France au Japon, cette école accueille des élèves de la Petite Section Maternelle au CM2.
Une section Collège-CNED permet aux élèves de poursuivre avec l’appui de Tuteurs , leur scolarité selon les programmes français. La création d’un Centre Annexe d’Examens permet désormais aux élèves de 3° de pouvoir passer les épreuves du Brevet des Collèges à Kyoto sans avoir à se rendre à Tokyo.
En 2005, l’APEK créa une section Lycée-CNED afin de répondre aux besoins des familles et des élèves souhaitant rester sur le Kansai.
L’Ecole Française du Kansai appartient au réseau de l’AEFE, réseau mondial d’éducation français, regroupant plus de 250 établissements dans le Monde. Cette relation privilégiée permet de développer des démarches pédagogiques innovantes tant en matière de bi-culturalité que de bi-linguisme , de porter et de mettre en synergie des réflexions au sein de l’entité AEFE-ASIE qui regroupe tous les établissements de la zone Asie-Pacifique, de Bangkok à Port-Vila, de construire un véritable projet de zone.
Lire la suite sur le site de l’École Française du Kansai.

Ecole française de Saint Maur à Yokohama

Pour répondre aux besoins des familles françaises et francophones de la région, l’école internationale de Saint Maur à Yokohama a ouvert en août 2007 une école française sur son campus. La section française est lancée grâce au sérieux et au dynamisme de ses élèves pour qui continuer à suivre le curriculum français tout en s’intégrant à une école internationale et à un environnement japonais était un pari lourd (mais déjà réussi) !
(Par Audrey Chapelet, professeur des écoles à l’Ecole française de Saint Maur de Yokohama)

http://www.stmaur.ac.jp

Classes à effectifs réduits et pédagogie différenciée pour une scolarisation de la maternelle au CM2 :

  • – Programmes de l’Education nationale française
  • – Professeurs des écoles qualifiés et expérimentés
  • – Maternelle en anglais selon la méthode Montessori avec séance quotidienne de langage en français
  • – Elémentaire en français avec certaines disciplines et activités en anglais Cette première moitié du trimestre a été consacrée en français à la lecture et à l’écriture de textes longs en CE1 et à la découverte des disciplines de l’observation réfléchie de la langue en CE2.En mathématiques, il s’agissait en CE1 de se familiariser avec des outils en géométrie ou des méthodes en calcul et en CE2 d’apprendre à mettre toutes ses connaissances au service de la résolution de problèmes.Pour le reste des apprentissages, voici des exemples choisis par les enfants eux-mêmes : « J’ai appris des chansons en anglais. Avec Mme Grant, je chante « Children of the World ». Avec Melle Chapelet, je chante « Good Morning ». » (Emma, CE1) « J’ai appris à me servir d’un dictionnaire. J’ai cherché des mots en français pour l’histoire : par exemple « se révolter ». Dans le dictionnaire anglais-français, j’ai cherché des mots difficiles de l’album « Red Shoes » : par exemple « foreigner ». (Sam, CE2)

    Note du webmestre : voir la page très complète sur Yokohama dans le Wiki.