Ce que vous n’avez pas vu sur la NHK

Le témoignage de Jacques Colleau, Président de la Section Internationale de SOS Papa, a été supprimé au dernier moment par la Direction de la NHK lors d’un reportage diffusé le mercredi 15 juillet 2009.
La NHK n’a pas manqué par contre de diffuser une interview de Me Kensuke Ohnuki, avocat spécialisé en droit de la famille, qui y justifie les enlèvements internationaux, dans la plupart des cas (sic), en raison du caractère violent des pères incriminés.
Je proteste vivement contre ce reportage biaisé, alors que de vraies questions sur la responsabilité du Japon vis-à-vis de la communauté internationale et de ses citoyens restent en suspend.
Thierry Consigny, Conseiller à l’AFE

(Source : blog http://afe-asie-nord.org/)

Note de la rédaction de france-japon.net :
Nous nous associons à cette protestation.
Cette tentative de justification de Me Ohnuki des enlèvements et non -présentation d’enfants par des Japonais n’est absolument pas fondée dans la majorité des cas et est donc  irrecevable.
Nous espérons que les politiques français vont enfin se mobiliser -et ce, au plus haut niveau et en masse- pour que cesse cette triste mascarade où l’on voit certains Japonais y présenter leur pays et ses ressortissants en victimes, y compris par des contre-vérités, alors qu’une absence de loi japonaise sur l’autorité parentale conjointe favorise tous les abus de certains parents nippons. Il faut également rappeler que ce problème n’est pas qu’un problème entre Étrangers et Japonais mais aussi entre Japonais eux-mêmes et que des dizaines de milliers d’enfants japonais sont victimes de sévices psychologiques du fait de cette carence législative.
Au lendemain de la publication par notre Ambassadeur Philippe Faure d’un article dans le Japan Times appelant le Japon à améliorer la situation des enfants kidnappés par un parent japonais, la présentation par la NHK de ces contre-vérités et la censure qu’elle a appliquée au témoignage du président de l’Association SOS Papas est un véritable camouflet à la République Française et à ses représentants de la part de cette chaîne publique.
Tous les Étrangers ayant divorcé d’un(e) Japonais(e) et dont les enfants sont privés de leur visite se sentiront bafoués par de telles déclarations, cette présentation biaisée de l’informations et cette censure.

La NHK recherche pour son programme pédagogique

Annonce passée dans le Japan Times du 17 novembre 2003: La NHK recherche pour son programme pédagogique des participant(e)s (7 à 30 ans) de langue française: sympa, disponible, ouvert, prononciation claire, visa.
Envoyer CV + photo et tel, avant le 5/12/2003 à NHK Furansugo kaiwa 150-8001.