Le 11 novembre 2005 à Kobe

Pour la 4e fois, ici à Kobe, au monument des alliés du cimetière de Shuhogahara, nous serons rassemblés au pied de ce monument dédié à la mémoire des morts pour célébrer le 86e anniversaire de l’Armistice et le souvenir de tous ceux qui ont pris part à la Grande Guerre. Au fil des ans, la guerre de 14-18 s’éloigne un peu plus en emportant avec elle ses derniers témoins, ceux qui l’ont faite, ceux qui l’ont vécue…

Elle devient petit à petit un chapitre de notre histoire après avoir été la tragédie de tout un peuple.

En 1561 jours de combat, 1 360 000 d’entre eux sont morts, laissant derrière eux veuves et orphelins. Ce qui fait à peu près 900 hommes tués par jour sur tout le front de la mer du nord à la frontière suisse.
Nombreux ont été les blessés, souvent handicapés à vie, amputés de plusieurs membres, aveuglés par les gaz, gueules cassées… Nos poilus ont dû affronter, au-delà des mitrailles de l’ennemi, des conditions de vie inimaginables: les privations, la fatigue, la pluie, la boue des tranchées, les bombardements, les rats ,les poux, les maladies, les gaz, le froid, la soif, la peur, et… la mort…
Pour que le souvenir ne s’efface pas, nous serons présents, nous, la petite communauté française du Kansai devant le monument aux morts, pour cette occasion en tenue de poilu authentique, événement jamais réalisé au Japon avant nous.

Publié par

Christian Bouthier

Au Japon depuis 1982. Traducteur et interprète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *