Mariage mort-né

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Mariage mort-né

Message par vlad_teps » 14 juil. 2007, 02:47

bonjour à toutes et à tous !

Je voulais vous faire état d'un petit témoignage concernant notre relation avec mon épouse qui est japonaise.
Rencontrée il y a 5 ans au japon, j'ai décidé de l'épouser il y a quelques mois seulement en France, où nous vivons actuellement.
Voici les points qui m'ont dérangés et qui se sont accrus depuis notre mariage.
1/ lors de l'arrivée de ma copine à Paris pour y étudier et y résider avec moi, j'ai remarqué qu'elle se comportait souvent comme une gamine de 13 ans (elle en avait 30 à l'époque). Pour des futilités, elle se mettait à bouder et à ne plus me parler pendant des jours, comme pour me punir d'avoir oublié d'acheter une baguette de pain ce soir, ou bien d'avoir oublié de poster une lettre. comme si cela ne suffisait pas, je devais au bout de ces interminables jours de "bouderie" m'excuser et lui demander de me parler à nouveau.
2/ Je n'ai également quasiment jamais pu en 5 ans de vie commune sortir chez mes amis et passer une soirée en présence de mon actuelle épouse. Elle m'a toujours dit qu'elle préferait que j'y aille seul (ce qui est parfois je l'admet préfèrable biere= ) mais j'ai toujours eu cette frustration de ne pouvoir partager la fête en sa compagnie et ressentir les mêmes moments de joie...
3/ Je savais que les japonais utilisaient à merveille cette bonne vieille langue de bois, mais ce que j'ignorais c'est que cette innoffensive hypocrisie basculait parfois dans de la méchanceté. Dans le cas de mon épouse, elle n'hésite pas à parler avec un grand sourire et un air réjouit à une compatriote dont elle se dit "amie" puis me confier le soir même qu'elle déteste cette fille, qu'elle n'en peut plus de la voir, qu'elle est ceci, qu'elle est cela...A ces propos je lui répond alors de couper les liens avec cette amie puisqu'elle ne la supporte pas...Et là, mon épouse me réponds, "mais juste boire un café avec elle me suffit!":cry:
4/ Je savais que la barrière de la langue était un handicap majeur dans une relation franco-japonaise...Et je confirme, vous pouvez dire une phrase tout à fait banale à votre petite amie japonaise qui pourra avoir une dimension que vous ignorez totalement...Dans mon cas, mon épouse ne me disait rien sur le coup...Puis cette phrase ressortait dans un contexte totalement déformé une semaine plus tard, sujet d'une autre prise de tête...

Ces points me semblaient au départ anecdotiques...J'ai donc proposé à ma petite amie japonaise que j'aime malgé tout de l'épouser, en se promettant mutuellement de s'améliorer et de faire des efforts comportementaux après le mariage...
Voila quelques mois seulement que nous nous somme mariés et voilà que ces problèmes ne sont pas seulement revenus mais se sont surtout ACCRUS !
En plus des dysfonctionnements de communication préalablement évoqués se sont ajoutés de son côté la nostalgie et le manque de son pays, le mal de vivre spécialement en France, la solitude, l'inactivité...
J'ai proposé à mon épouse qui ne travaille pas actuellement (et qui je crois n'a pas vraiment envie de le faire ici) de chercher une association japonaise à Paris pour y exercer différentes activités et ainsi pouvoir rencontrer de nouvelles "têtes" japonaises...elle n'a pas accepté...
J'essaie régulièrement de trouver de nouvelles activités à faire avec elle lors de mes week-end, mais on dirait que rien ne la branche...
Bref, j'ai l'impression que mon mariage est presque un mort-né...
Euhhh, pas posssible de revenir en arrière ??? lol

Avatar de l’utilisateur
florian08
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 6
Inscription : 18 juil. 2007, 09:00

Message par florian08 » 07 août 2007, 19:58

Bonjour vlad_teps,

Je suis comme vous, ma femme est japonaise, nous habitons en France, elle ne travaille pas et n'a apparemment pas envie de travailler ici et n'aime pas mes relations (y compris avec mes parents).

Je vous comprends tout à fait car je suis dans une situation analogue à la votre.

Je suis également désemparé face à cette situation.

Mais vous voyez, vous n'êtes pas le seul dans cette situation lol

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Message par vlad_teps » 14 août 2007, 01:19

Bonjour Florian,

Il serait hypocrite de ma part de na pas avouer être un petit peu rassuré en lisant votre témoignage.
Effectivement, votre situation semble analogue à la mienne à ceci près que mon épouse semble apprécier ma famille, même si côté communication ce n'est pas encore çà. A cela il faut rajouter le fait que mon épouse est particulièrment timide, ce qui n'aide pas.
Ceci dit, j'en arrive à me demander si tous les autres couples franco-japonais vivent une situation plus ou moins similaire à la nôtre, et surtout, s'il s'agit d'un problème fondamentalement culturel.
Je pense bien sûr que dans ce genre de relation la communication est primordiale, et j'espère qu'avec le temps les choses s'arrangeront puisque la maîtrise de la langue doit inéluctablement s'améliorer.
A ce sujet, si d'autres internautes sont dans une situation similaire à la nôtre (mariés avec un(e) japonais(e) et vivant en france), leur témoignage et leurs éventuels conseils sont les bienvenus !!!

bon surf à toutes et à tous !

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Message par Cable » 14 août 2007, 10:04

j'en arrive à me demander si tous les autres couples franco-japonais vivent une situation plus ou moins similaire à la nôtre
Je te rassure: non, ce n'est pas le cas. Seuls ceux qui ont des problèmes se manifestent, voilà tout (sauf moi maintenant!). Par contre nous, nous sommes au Japon.
s'il s'agit d'un problème fondamentalement culturel
C'est possible, mais ce n'est pas ce à quoi il faut songer en premier (tu sembles toi avoir songé à d'autres raisons). Il y a tellement de raisons pour lesquelles un couple peu mal fonctionner (certaines bien plus évidentes et courantes), mais c'est hélas souvent plus facile de tout mettre sur le dos du culturel...même quand il s'agit des autres d'ailleurs. Si un jour j'avais des problèmes avec ma femme, je suis sûr que beaucoup de gens diraient "c'est sans doute à cause d'une incompatibilité culturelle". Mais non!
Hébergement Web de haute qualité à bas prix: https://www.awakening-hosting.com

Avatar de l’utilisateur
Dracomidori
amateur
amateur
Messages : 173
Inscription : 11 août 2007, 09:00
Localisation : NasuKarasuyama-Japon
Contact :

Message par Dracomidori » 14 août 2007, 13:42

J'ai parfois des problemes avec mon epouse japonaise.Nous vivons au Japon, elle se dit prete a vivre en France mais je vois deja de loin qu'elle ne saura pas y vivre facilement d'ou mes tentatives de trouver un autre emploi ici au Japon(que j'apprecie).
Les japonais ne sont pas francs, Ils ne sont pas directs.
Ils ne vous diront pas la verite en face, ils prennent des chemins sinueux pour vous signifier quelque chose alors qu'en France on est plutot direct et souvent Grande Bouche.
C'est pas facile a vivre tous les jours je le concois.

Aussi, je te suggere de mener quand meme ton epouse et par surprise a ces associations japonaises.Les japonais n'osent pas toujours franchir le PAS.
J'ai un ami qui vit depuis plus de 30 ans au Japon, il m'a dit que les japonais sont comme dans un tunnel dont ils voient la sortie mais qu'ils n'osent pas mettre l'orteil en dehors.

Une autre personne ayant vecu au Japon pendant 12 ans m'a quant a lui repondu que si vous donnez votre amitie a un japonais, il l'accueillera avec grand plaisir mais n'osera pas vous montre sa joie de peur que l'on prenne ca pour de la fausse modestie.

Mon epouse Masako a deja vecu en Australie ce qui aide un peu, elle plus du genre cafe au lait spaghetti que the vert et traditions (ce qui me decoit parfois).

....Et puis faites un bebe, peut-etre que... biere=



Erratum:"hypocrisie, nom féminin
Sens 1 Comportement par lequel on exprime des sentiments, des opinions que l'on n'a pas, que l'on n'approuve pas. Synonyme duplicité Anglais hypocrisy
Sens 2 Caractère de ce qui est hypocrite."====>J'avoue avoir mal choisi le terme qui ne s'y prete pas ni de loin ni de pret. :oops:
Dernière modification par Dracomidori le 16 août 2007, 13:48, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Message par Cable » 14 août 2007, 16:29

ils sont hypocrites mais attention quand j'emploi ce mot ce n'est pas une insulte
Mais si, "hypocrite" est une insulte. Pour faire un test, dis à quelqu'un que c'est un hypocrite et rajoute que ce n'est pas une insulte. Tu vas voir si il y croît.

Je comprends ce que tu veux dire, mais l'emploi de ce mot est malheureux.
Ils ne vous diront pas la verite en face, ils prennent des chemins sinueux pour vous signifier quelque chose
La vérité, ils la disent, par les chemins sinueux dont tu parles. Il n'y a pas d'hypocrisie, les choses sont claires. Mais le problème vient-il d'eux qui s'expriment de cette manière, ou des français incapables de la comprendre ? En outre, je trouve le comportement japonais bien plus social que celui français sur ce point.
Et puis faites un bebe, peut-etre que
Je déconseille le bébé à ceux qui ont déjà des problèmes de couple. Rajouter une telle responsabilité et un tel travail à une situation déjà inconfortable, c'est prendre un gros risque. Pour le bébé aussi, c'est un gros risque d'avoir des parents qui ne s'entendent pas.
Hébergement Web de haute qualité à bas prix: https://www.awakening-hosting.com

Avatar de l’utilisateur
Dracomidori
amateur
amateur
Messages : 173
Inscription : 11 août 2007, 09:00
Localisation : NasuKarasuyama-Japon
Contact :

Message par Dracomidori » 14 août 2007, 19:12

Cable a écrit : Mais si, "hypocrite" est une insulte. Pour faire un test, dis à quelqu'un que c'est un hypocrite et rajoute que ce n'est pas une insulte. Tu vas voir si il y croît.

Je comprends ce que tu veux dire, mais l'emploi de ce mot est malheureux.
Oui!On se sera compris!

La vérité, ils la disent, par les chemins sinueux dont tu parles. Il n'y a pas d'hypocrisie, les choses sont claires. Mais le problème vient-il d'eux qui s'expriment de cette manière, ou des français incapables de la comprendre ? En outre, je trouve le comportement japonais bien plus social que celui français sur ce point.
Je suis tout a fait d'accord!Par contre, mon epouse, la verite pour la connaitre, il faut que je debrouissaille, que j'arase quelques montagnes et que je fasse une route style Route 66 pour y aller directe sinon je m'endors!J'entends par la, "va droit au but STP, j'ai un truc urgent a faire"

Je déconseille le bébé à ceux qui ont déjà des problèmes de couple. Rajouter une telle responsabilité et un tel travail à une situation déjà inconfortable, c'est prendre un gros risque. Pour le bébé aussi, c'est un gros risque d'avoir des parents qui ne s'entendent pas.


C'est vrai aussi mais peut-etre que la relation mere-enfant mettrait un peu de baume au coeur de la mere, car il peut sagir d'ennui tout simplement!

Avatar de l’utilisateur
Ebichu
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 23 mai 2007, 09:00
Localisation : Osaka

Message par Ebichu » 14 août 2007, 20:16

Dracomidori a écrit : C'est vrai aussi mais peut-etre que la relation mere-enfant mettrait un peu de baume au coeur de la mere, car il peut sagir d'ennui tout simplement!
Je suis pas tout a fait d'accord et rejoins Cable sur le point de l'enfant. Il vaut mieux l'envisager une fois que la situation se sera arrangee. La grossesse et l'accouchement peuvent aussi provoquer un etat depressif qui enterrerai completement le couple et aussi peut-etre la futur relation pere-enfant.
Mais je suis peut-etre trop pessimiste.....

Avatar de l’utilisateur
Gnurou
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2007, 09:00
Localisation : Tokyo/Omiya

Message par Gnurou » 15 août 2007, 13:11

Cable a écrit :
Ils ne vous diront pas la verite en face, ils prennent des chemins sinueux pour vous signifier quelque chose
La vérité, ils la disent, par les chemins sinueux dont tu parles. Il n'y a pas d'hypocrisie, les choses sont claires. Mais le problème vient-il d'eux qui s'expriment de cette manière, ou des français incapables de la comprendre ? En outre, je trouve le comportement japonais bien plus social que celui français sur ce point.
Pas de doute, qualifier les Japonais d'hypocrites est d'une part insultant, et d'autre part résulte d'une incompréhension de leur culture. Les Japonais entre eux savent très bien faire passer un message, leur manière diffère de la nôtre, c'est tout. Y mettre un jugement de valeur n'a pas de sens. On peut préférer faire concis ou vouloir préserver les sentiments de son interlocuteur - il n'y a pas à proprement parler de "bonne" ou "mauvaise" manière. Ceci me fait penser que tu as peut-être en effet un problème culturel avec le Japon (à savoir un problème à intégrer les différences de culture). J'avoue avoir du mal à m'y faire parfois mais si on veut vivre au Japon, il faut apprendre à penser Japonais, pas le choix!
Ebichu a écrit :
Dracomidori a écrit : C'est vrai aussi mais peut-etre que la relation mere-enfant mettrait un peu de baume au coeur de la mere, car il peut sagir d'ennui tout simplement!
Je suis pas tout a fait d'accord et rejoins Cable sur le point de l'enfant. Il vaut mieux l'envisager une fois que la situation se sera arrangee. La grossesse et l'accouchement peuvent aussi provoquer un etat depressif qui enterrerai completement le couple et aussi peut-etre la futur relation pere-enfant.
Mais je suis peut-etre trop pessimiste.....
Ouep. Et j'ajouterais que ce n'est pas à un gamin de faire les frais de vos problèmes de couple. Réfléchissez bien. Si elle s'ennuie juste, il y a plein d'autres moyens de se distraire.

Avatar de l’utilisateur
Dracomidori
amateur
amateur
Messages : 173
Inscription : 11 août 2007, 09:00
Localisation : NasuKarasuyama-Japon
Contact :

Message par Dracomidori » 16 août 2007, 08:54

Il est vrai que l'on ne peut juger tout un peuple sur des impressions, il y a plus de 130 millions de japonais soit bien plus que le peuple francais.
Chaque japonais comme chaque francais a sa propre personnalite et il faut faire avec.
Mon epouse et moi nous disputions souvent et ca finissait mal(genre ne plus se parler)et un jour nous avons decide de parler ensemble sur nos problemes, nous avons compris que nos personnalites etaient differentes mais pas opposees et nous nous acceptons comme nous sommes et tout va pour le mieux.


ps:j'ai edite mon 1er message pour eviter les malentendus.

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Message par vlad_teps » 19 août 2007, 06:43

Merci à tous pour vos avis et conseils sur le sujet...
Il est vrai que le mot "culturel" est utilisé un peu trop à tort et à travers, et ne peut effectivement pas expliquer les raisons d'un problème de couple.
Il est également vrai que la vie d'un couple franco-japonais au japon et celle d'un autre couple franco-japonais en france sera radicalement différente. J'entends par là que le système français ne fait rien pour intégrer ces ressortissants japonais qui viennent s'installer en france suite à un mariage, job, études ou autres. Bien sûr, il existe des associations, mais je les considère comme une façon détournée de faire du communautarisme.
Le ou la japonais(e) qui s'installe pour du long terme en france n'aura pas vraiment un quotidien très folichon.
Entre la vendeuse (le vendeur, quoique plus rare) qui vous demandera, d'un air enervé et sans patience, si vous pouvez un peu mieux vous exprimer dans la langue de Molière, sans même faire l'effort de proposer un échange en anglais rudimentaire, les fonctionnaires (poste, préfecture et j'en passe) qui vous parle comme à un moins que rien ou bien encore le niveau médiocre du service et la morosité générale des français, je comprends aisément que beaucoup de japonais préfèrent vite rentrer au pays.
Quant à faire un enfant dans ma situation aujourd'hui, c'est effectivement la roulette russe...Soit l'enfant va mettre la mère dans une euphorie qui lui fera oublier tous ses soucis en france, soit çà risque d'être l'enfer...
Je passe mon tour ;-)

Avatar de l’utilisateur
Dracomidori
amateur
amateur
Messages : 173
Inscription : 11 août 2007, 09:00
Localisation : NasuKarasuyama-Japon
Contact :

Message par Dracomidori » 19 août 2007, 12:16

Ceci me fait penser que tu as peut-être en effet un problème culturel avec le Japon (à savoir un problème à intégrer les différences de culture). J'avoue avoir du mal à m'y faire parfois mais si on veut vivre au Japon, il faut apprendre à penser Japonais, pas le choix!
Pas apres 5 ans + 2 ans d'aller et retour au Japon quand meme! :lol:
Je connais bien leur culture qui parfois enerve car different de celui de la France ex:l'education des enfants, la ou en France on les giflerait pour une betise, ici on laisse plutot faire, mais avec du recul on s'adapte!
C'est soi pas plus mal soit moins bien.
Je cite cet exemple car j'en ai bave avec les neveux de mon epouse qui me prenaient mes affaires sans demander...Mais j'ai trouve depuis la combine!

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par vlad_teps » 21 août 2010, 07:00

Bonsoir à tous,

Voilà environ 3 ans que j'ai posté mon message à propos de ce mariage "mort-né"...Et je reviens à vous pour faire un petit bilan...
Et bien, sans grand surprise, ce n'est pas la "panacée" avec mon épouse depuis 2007...Nous avons eu un enfant ensemble, grande joie malgré tout, mais notre relation au niveau du couple ne s'est pas arrangée depuis le mariage...
Il ne s'agit pas là de grandes disputes, violentes, "à la française", réglées par un "câlin"...mais plutôt d'une inactivité la plus totale dans tous les domaines...Elle est la mère "idéale",certes, mais plus du tout l'épouse...Ce n'est pas faute d'avoir essayé de lui parler de mon ressenti par rapport à cette situation, de partager les tâches ménagères quotidiennes, et de tenter de briser la routine...rien n'y fait !
Cependant, je reste philosophe et me demande si cette histoire n'est finalement pas globalement (sauf exception ;-) représentative de l'union entre un français et une japonaise vivants en france...quand cable disait qu'il ne s'agissait aucunement d'une différence culturelle, je pense qu'il avait partiellement raison...Partiellement car en france plus que le côté culturel c'est la conjoncture actuelle qui a de quoi dégoûter plus d'un japonais (quelque soit son sexe) venant vivre ici...Ma femme (nous vivons en région parisienne) ose à peine prendre le metro ou le RER toute seule tellement le climat est "insécuritaire" au possible ici...D'autre part, elle se sent "mise de côté" par nos chères administrations, car ne s'imposant pas assez, contrairement à un collectif de sans papier qui obtiendrait par la pression et la hausse du ton ce qu'il voudrait. Aussi, en tant que cliente d'un magasin et en passant à la caisse, elle ne comprendra jamais pourquoi une vendeuse ne quittera pour rien au monde une discussion privée avec son copain au téléphone. Détail, certes, mais qui peut je pense avoir son incidence sur la vie de couple franco-japonaise en france...
Je sais que cela peut s'écarter du sujet, qui est la relation de couple entre un français et une japonaise, mais je suis intimement convaincu que le climat tendu de la France (insécurité, économie, politique, tensions communautaires) à l'heure actuelle ne fait rien pour arranger la symbiose du couple en général...
Dans tous les cas, la difficulté à entretenir une certaine complicité amoureuse avec mon épouse en france m'a ouvert les yeux sur l'avant et l'après mariage...Avant le mariage, plus précisément au tout début, c'était le rêve qui devenait réalité, l'amour véritable, la passion, les nuits blanches à faire l'amour...Et puis il y a eu le mariage, et là, la passion s'estompait peu à peu, le sexe était devenue "corvée" de son côté...et puis arriva le bébé...la passion disparaissait alors, laissant place à la tendresse...
J'ai alors compris que pour ma femme, japonaise de son "état", la finalité était d'avoir un enfant, quelque en soit le tribut (sexuel) à payer au préalable...
Loin de vouloir dégoûter quelques internautes tombant éperdument amoureux d'une belle japonaise comme j'ai pu le faire, je souhaiterai plutôt les mettre en garde d'une ultérieure désillusion qui pourrait les décevoir après quelques années, aussi délicieuses soient-elles, passées en couple...
Pour conclure, et sans vouloir tomber dans le cliché , je pense en toute objectivité et avec le recul de ces années de couple qu'une femme japonaise est moins fragile qu'elle en a l'air, et parviendra souvent à ses fins à vos dépends, mais par jeu subtil vous convaincra toujours du contraire !

Amitiés à tout le forum,

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 337
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Mariage mort-né

Message par dvorahz » 22 août 2010, 02:57

Franchement, je ne vois rien là de purement franco-japonais, c'est, malheureusement pour vous, l'histoire "banale" d'un couple qui ne marche pas, au sein d'une société où la vie devient difficile pour tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par vlad_teps » 22 août 2010, 23:20

Cher Dvorhaz,
Une union franco-japonaise n'est, par définition, pas "banale" ...Les difficultés du couple franco-japonais diffèrent, à mon sens, de celles rencontrées par un couple franco-français...A la base de cela, une éducation différente, un état d'esprit en général et une vision du couple en particulier différente au japon et en france.
Aussi, je ne souhaite pas m'apitoyer sur mon sort, mais plutôt faire intervenir sur ce forum des personnes rencontrant des difficultés analogues dans leur relation de couple avec un japonais/une japonaise (ils existent, voir plus haut) et la manière qu'ils ont pu adopter pour résoudre ces problèmes.
Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 337
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Mariage mort-né

Message par dvorahz » 23 août 2010, 00:10

Excusez-moi vlad_teps si je vous ai froissé, ce n'était pas du tout mon intention et je n'ai jamais pensé que vous vous apitoyiez sur votre sort.
A la base de cela, une éducation différente, un état d'esprit en général et une vision du couple en particulier différente au japon et en france.
C'est vrai
mais plutôt faire intervenir sur ce forum des personnes rencontrant des difficultés analogues dans leur relation de couple avec un japonais/une japonaise (ils existent, voir plus haut) et la manière qu'ils ont pu adopter pour résoudre ces problèmes
Je suis aussi mariée avec un Japonais qui est venu vivre avec moi en France. Nous vivons aussi ce dont vous parlez (problèmes d'intégration, de chômage pour lui, et donc de dépendance vis à vis de moi, d'insécurité au sein d'une grande ville...). Mais ce qui pour votre couple a favorisé un éloignement, a produit dans le notre un rapprochement contre l'adversité en quelque sorte. La différence de culture crée parfois des dysfonctionnements, mais nous arrivons tous les deux à trouver le recul nécessaire pour y réfléchir ensemble et remédier aux désagréments. Nous sommes aussi très différents de caractère, pas seulement de culture. Mais cela fonctionne, c'est ce qui fait la "magie" de notre couple; Car il y a des histoires différentes et des "miracles" qui sont "accordés" à certains et pas à d'autres. Mais je sais aussi que j'ai trop souvent tendance à charger le culturel dans ce qui le plus souvent n'est qu'une différence de caractère ou qu'une histoire de couples "banale". Car pour accepter les différences dans un couple, qu'elles soient culturelles ou non, c'est toujours un travail acharné, et même en y étant attentifs, on n'y arrive parfois pas. C'est ce que je voulais dire en utilisant le mot "banal" dans le sens "classique" ce n'était en rien péjoratif...

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par olrik » 23 août 2010, 04:01

Mon Dieu ! Un bail.

Petit retour sur ce sujet particulier, au constat un peu amer.
vlad_teps a écrit : Cependant, je reste philosophe et me demande si cette histoire n'est finalement pas globalement (sauf exception ;-) représentative de l'union entre un français et une japonaise vivants en france...
Clairement pas.

Et pour parler sincèrement, en lisant le sujet de discussion, et en particulier le premier message, j'en suis surtout venu à me demander comment vous avez fait pour vous marier avec elle...

Pour ma part, tous les signaux clignotaient au rouge après votre installation en France : volonté de rester votre seul centre d'intérêt et ce sans contreparties manifestes de sa part, caprices constants ou menaces de bouderies enfantines, hypocrisie généralisée et la nécessité de l'entretenir, capacité à nuire à vos relations proches et extérieures, incapacité à s'intégrer au contexte local, efforts et envies au seuil du néant, critiques constantes quand ce n'est pas de la méchanceté, crispation et aigreur voir colère à la moindre de vos erreurs de langage ou d'interprétation, nostalgie entretenue, etc, etc. Je crois qu'elle a tout fait pour vous montrer qu'elle n'aimait visiblement pas ce "nouvel" environnement et probablement tous ces changements dans sa nouvelle vie, malgré tous vos efforts. Même si une "expatriation" est loin d'être chose aisée, avec ce type de constat, on peut facilement la taxer de parfaite petite princesse.

Je n'ose imaginer les trésors de patience, de travail sur soi, de self-control pour espérer remettre son couple sur les bons rails, réveiller ce qui peut l'être, et ce, presque à sens unique. Pendant des années.

Le souvenir des débuts d'une idylle idéale a manifestement du aider à s'accrocher. Et l'amour est toujours aussi aveugle visiblement.

Pourtant comme vous l'indiquez, les japonaises sont loin d'être si "fragile" que ça. Et certaines méritent amplement qu'on les bouscule (pas d'insinuations à battre vos épouses hein !).

Du coup, je suis partagé entre admiration et incompréhension totale pour cette obstination dans une vie de couple voué à une sorte d'échec. Celui de la fin du plaisir partagé, d'un désir entretenu et d'un enrichissement mutuel permanent. Un constat qui vous préoccupait il y a déjà presque 3 ans.

Enfin, il y en a une qui ne perd pas vraiment au change, vu que maintenant, madame a un nouveau complément affectif avec le petit. Peut être même qu'elle a trouvé le sens de sa vie... Visiblement, vous avez été généreux avec elle. Peut être trop.

J'ai moi aussi traversé des crises et des moments difficiles dans mon couple, mais les efforts se sont toujours fait dans les deux sens, et notre relation après de nombreuses années s'est clairement bonifié, pour faire apparaitre une complicité plus grande. Et je ne pense pas être une exception.

Pour le reste, vous avez raison, la vie à Paris, et dans une certaine mesure, la société française, peut se révéler une expérience cruelle pour les japonais, en particulier dans un quotidien si difficile, clairement dégradé, et un environnement particulièrement "hostile", où les rapports conflictuels sont une constante permettant de jauger les individualités. Et personne ne nie l'influence que cela peut avoir sur une relation.

Et même si je conçois que ce soit très délicat voire exécrable dans le cas d'une japonaise peu préparée, je pense aussi que Paris peut également se muer en formidable terreau permettant d'affirmer son caractère, sa personnalité, et affiner sa mentalité et ses rapports avec cette culture française si particulière, si tant est qu'on ne se replie pas sur soi-même, et qu'on aille de l'avant dans cette société qui privilégie l'affrontement mais sait se montrer généreuse quand on la comprend et l'assimile.

C'est là où le rôle du conjoint prend toute son importance. Mais encore faut-il que l'autre moitié en ait l'envie ou montre un tant soit peu de motivation. Ce qui ne semble pas vraiment le cas.

Bref, bon courage. Je crois que vous allez en avoir besoin.

PS: Sinon, il vous reste à penser à l'adultère. Ou au pire, le divorce.

PS2: Désolé pour le ton un peu cru, voir un tantinet cynique. Mais le constat impose un minimum de franchise.

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: Mariage mort-né

Message par clws990 » 23 août 2010, 11:17

vlad_teps a écrit :Cher Dvorhaz,
Une union franco-japonaise n'est, par définition, pas "banale" ...Les difficultés du couple franco-japonais diffèrent, à mon sens, de celles rencontrées par un couple franco-français...A la base de cela, une éducation différente, un état d'esprit en général et une vision du couple en particulier différente au japon et en france.
Aussi, je ne souhaite pas m'apitoyer sur mon sort, mais plutôt faire intervenir sur ce forum des personnes rencontrant des difficultés analogues dans leur relation de couple avec un japonais/une japonaise (ils existent, voir plus haut) et la manière qu'ils ont pu adopter pour résoudre ces problèmes.
Cordialement.
Bonjour,

Je ne suis pas tout à fait d'accord. En France, vous pouvez rencontrer des couples dont l'éducation et l'état d'esprit divergent entre les deux personnes (personne du Nord, ou du Sud, ayant des origines différentes, ayant un passé différent formant une vision/un caractère d'esprit différent, etc...), et ceci n'est pas simplement un élément "Japon-France". Notre pays a une richesse multi-culturelle/ethnique importante.

Je connais des femmes, nées en France, dont le but est d'élevé un enfant et d'être mère au foyer, tout comme je connais des hommes qui aimeraient bien l'être. Vous parliez des tâches ménagères, certaines de mes amies, restent surprises et parfois sont gênées lorsque je me propose de les aider à faire les tâches ménagères (pour une fête par exemple mais bon, disons qu'il y a une différence avec le fait d'être ami), voire pis, j'ai connu une demoiselle qui était choqué que je puisse faire et connaître comment faire la vaisselle.

Concernant le Metro ... bien qu'étant un homme, je me sens pas parfois rassuré sur le RER/Metro, peut-être parce que j'ai failli me faire agresser une fois et qu'entre le manque de propreté et le climat des lieux ... Mes parents n'aiment pas le RER/Métro et je connais des personnes qui préfèrent mille fois la voiture et les bouchons que le métro. Et puis, il faut aussi comprendre, et cela n'est pourtant pas difficile, qu'entre le pays n°1 au niveau "climat sûr" et Paris ... il n'y a pas photo.

Pour l'aspect "relationnelle" en France, ceci est une éducation. Je pense que c'est à vous de l'aider dans ce sens, et sans lancer une pierre, je ne connais pas une personne qui ne voudrait pas gueuler une fois un bon coup sur les vendeurs/vendeuses en France, qui ne sont pas serviable. Au restaurant, combien de fois, j'ai du appelé d'un ton strict le serveur qui ne voulait toujours pas venir après 30 minutes ... Ne parlons pas de l'administration française, sa réputation ne lui fait pas défaut. Vous avez vécu en France et peut-être êtes vous habituez à cela, et ignorez simplement la chose, mais, honnêtement, qui n'a pas été frustré une fois de la qualité de service en France ? On peut même voir sur ce forum, des pures français indiquant clairement leur "non appréciation" de cette relation avec l'administration française.

Concernant votre vision pré/post mariage, je dirais simplement, que ce n'est pas lié au facteur France-Japon, mais simplement, une histoire, permettez moi, "banal" d'un couple. En effet, on dit souvent que l'homme cesse de se battre, brandissant le drapeau de la victoire une fois le mariage établi mais malheureusement non. Il faut toujours entretenir. Comme le dit Olrik, il faut faire attention à l'effet princesse. Mais j'ajouterais aussi, qu'il faut faire attention aux signes d'une difficulté d'adaptation.
Si on part du principe que pré-mariage vous vous aimiez tendrement (je ne sais pas quand vous avez migré vers la France), il faut savoir voir les signes lorsque le choc de changer de pays n'a pas été trop soudaine. Nous vous remercions de laisser votre point de vue, mais peut-être, même si il est un peu tard, mais mieux vaut tard que jamais, que vous discutiez avec elle justement, de cela. Peut-être agit-elle ainsi, comme une "princesse boudeuse" pour vous dire "je n'aime pas la France". Il y a des couples qui ont fait l'inverse. Le mari venu au Japon et au bout de X années, parce qu'il ne se sentait pas bien et avec accord de madame, on essayé de tenter l'aventure en France.


Sans aller dans l'adultère, je pense qu'il faut faire un petit bilan, une discussion avec elle, forcée ou non. Là encore, rien de sacré-saint "Japonais", car je peux vous présenter une Française, que ne voulait jamais discuter de tout cela, gardant tout en elle, jusqu'à la séparation avec son petit ami (mon ami) après 8 ans de vie commune, enfin plusieurs mois après même. Bon, ok, mon ami, ne s'est pas foulé non plus à chercher à la comprendre car c'est un "homme de Mars" dixit ses mots ... Oui, il existe des femmes qui ne sont pas capable de s'ouvrir facilement, et c'est au couple, ensemble, de se connaître et de se comprendre.

Sur ce dernier point, oui, une femme Japonaise est moins fragile qu'elle n'en a l'air mais peut-être fragile dans son coeur, en fonction de son éducation, culture, passé, comme tout autre femme, Française ou non. Certaine voudront un enfant, d'autre, juste votre porte-feuille ... arg les femmes qui demandent au premier RDV, le montant de votre salaire .... :evil:


La vie contient une grande diversité que vous pouvez trouver même en France. Mais dans la vie de couple, il faut savoir, et c'est un des nombreux challenges de la vie d'un couple (marié ou non), combattre les murs qui nous séparent, au prix parfois de larmes pour mieux se rapprocher et se comprendre.

Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Re: Mariage mort-né

Message par orlenduz » 23 août 2010, 13:16

Bonjour,
Je savais que les japonais utilisaient à merveille cette bonne vieille langue de bois, mais ce que j'ignorais c'est que cette innoffensive hypocrisie basculait parfois dans de la méchanceté.
Au risque de vous heurter , ce n'est pas "les japonais", c'est votre femme...
Les japonais ne sont pas spécialement "hypocrites" et la plupart des gens savent montrer leurs sentiments, à leur façon.
je ne dis pas ne jamais avoir rencontré des gens comme ça, mais pas beaucoup en fait.
Et puis, on choisit les gens qu'on veut comme amis ou plus.
Pour le reste, vous avez raison, la vie à Paris, et dans une certaine mesure, la société française, peut se révéler une expérience cruelle pour les japonais, en particulier dans un quotidien si difficile, clairement dégradé, et un environnement particulièrement "hostile", où les rapports conflictuels sont une constante permettant de jauger les individualités. Et personne ne nie l'influence que cela peut avoir sur une relation.
Il m'arrive parfois de lire le blog de japonais(es) installés en France.
Des caissières de supermarchés pas aimables au choc d'être draguée par le vendeur d'une boutique, en passant par les administrations lentes ou l'apprentissage du français au milieu d'autres immigrés (venus pour bosser et pas par amour ou par idéal), tout y passe...et ça n'a pas l'air facile tous les jours.
ça doit jouer sur le reste.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: Mariage mort-né

Message par Shizuka-jp » 27 août 2010, 11:32

orlenduz a écrit :
Je savais que les japonais utilisaient à merveille cette bonne vieille langue de bois, mais ce que j'ignorais c'est que cette innoffensive hypocrisie basculait parfois dans de la méchanceté.
Au risque de vous heurter , ce n'est pas "les japonais", c'est votre femme...
Tout à fait d'accord avec Orlenduz, ainsi d'ailleurs qu'avec Dvorahz.

Je suis le cas de figure inverse, c'est-à-dire que c'est moi qui ai quitté mon pays pour adopter celui de mon mari.

En le faisant, je savais qu'il faudrait renoncer à certaines choses, et par ailleurs, faire les efforts nécessaires à l'adaptation à un nouveau pays, une nouvelle langue, une autre culture, etc.

Sans compter uniquement sur mon mari pour être ma bouée de sauvetage, car j'imagine qu'à la longue ça doit être usant pour le conjoint.

Je remarque que malheureusement, pas mal de personnes ne sont pas prêtes à faire face aux difficultés qu'il est inévitable de rencontrer quand on part vivre à 10 000km de son pays d'origine.

Cela dépend aussi bien sûr du caractère, car je connais plusieurs cas de Japonaises intallées en France, qui sont très bien intégrées là-bas, ayant tout-à-fait réussi à "faire leur trou", même loin des grandes villes et des assos pour Japonais.

Quant à dire que votre femme avait pour seule finalité d'avoir un enfant...La baisse de libido après la naissance d'un enfant est très banale, l'enfant comblant à peu près tous les besoins affectifs de la mère, du moins pendant les premiers temps. Le mari passant au second plan.

Et en plus, si elle a des griefs contre vous (ou contre sa vie en France), il est clair que ça doit se ressentir très fortement au niveau de votre vie de couple.

Sinon, je me demandais si vous aviez des affinités ou des intérêts communs, à part ce que vous appelez la "complicité amoureuse"...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique