Cool Japan

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
Répondre

Vous sentez-vous partie prenante du phénomène "Cool Japan" ?

Oui
6
29%
Non
8
38%
Peut-être
4
19%
Sans opinion
3
14%
 
Nombre total de votes : 21

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Cool Japan

Message par olrik »

Loin de moi l'idée de lancer une polémique stérile, mais il est un sujet frappant de ce côté-ci du continent Européen. Je veux parler du phénomène actuel qui séduit beaucoup de nos compatriotes, et qui ne se limite pas seulement à la France, mais aussi les pays d'Europe de l'est, la Thailande, l'Australie et de nombreux autres: le "Cool Japan" !

http://www.brutusonline.com/brutus/issu ... ?issue=608

Suite à la publication d'un sujet bien documenté sur cet engouement planètaire dans le magazine Brutus de décembre 2006 et dépeignant les différentes modes du courant (vestimentaire, culinaire, manga, jeux vidéo...), je tenais à essayer de comprendre quelque peu ce phénomène qui semble durable.

En discutant auprès d'amis ayant chacun son point de vue, j'en viens parfois à ne plus comprendre cet engouement particulier vis-à-vis du Japon. De nombreux français semblent en savoir plus sur la culture japonaise et ses subtilités que sur leur propre culture. D'où un décalage saisissant avec les japonais francophiles qui pourront discourir à loisir sur Sartre, la nouvelle vague ou la place qu'occupe la politique dans la société Française. Quand on discute sur les motivations ou les envies prenantes que déclenche cette passion, de nombreux français vous parleront d'un malaise certain à vivre dans leur propre pays, et de l'attirance de la culture, de cette langue si différente, si exotique... Parmi les étudiants en Japonais, beaucoup ont une indifférence quasi péremptoire et méprisante pour la langue et la culture française, alors que certains se décideront à aller l'enseigner, pour peu qu'ils puissent aller vivre au Japon. Etonnant...

Bien entendu, il va de soi, qu'il existe également des gens probablement plus équilibré dont le discernement et les goûts se porteront pour des intérêts plus légitimes. Tout comme il existe une petite partie de Francophiles nippons désireux de quitter leur pays par tous les moyens, espérant découvrir un Paris rêvé. Miroir symbolique aux envies de nos compatriotes.

Je ne tiens évidemment pas à stigmatiser les goûts et les couleurs de tout un chacun, Dieu m'en préserve, j'espère juste pouvoir comprendre cet engouement particulier qui touche également les forums dédiés.

A quel point peut-on se sentir intoxiqué par un pays et sa culture, et au même point se déconnecter de ses racines, sa culture, ses habitudes ?

J'imagine que la réponse à cette question dépend simplement de vous-même, mais quelle est votre recette pour rester équilibré ? :)

Olrik

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu »

Sujet passionnant et qui va probablement susciter beaucoup de commentaires.
De nombreux français semblent en savoir plus sur la culture japonaise et ses subtilités que sur leur propre culture.
Oui, c'est assez ahurissant, je connais plusieurs jeunes français qui ont des connaissances poussées et très justes d'aspects divers de la culture japonaise comme les manga, bien sûr, la J-Pop, la mode japonaise, et à partir de là ont fait des recherches qui les ont amenés à s'intéresser à des aspects plus "traditionnels" de la culture japonaise (en particulier la cuisine, l'architecture intérieure et le design en général), allant même jusqu'à toucher à des aspects de civilisation, histoire et littérature.

Et moi, vivant au Japon, j'ai l'impression que beaucoup de Japonais ne sont pas du tout conscients de la portée de ce phénomène "Cool Japan".
Je suis abonnée à plusieurs magazines féminins français et ceux-ci présentent régulièrement des articles sur la "culture" japonaise et dans un numéro de décembre on y lisait quelques pages sur ces jeunes femmes (moyenne d'âge 25 ans) françaises qui s'adonnent au cosplay, participent à Japan Expo etc.... J'en ai profité pour faire circuler l'article auprès de mes étudiants d'université qui s'initient au français. Eclats de rire généraux, mais intérêt réel pour le phénomène. En fait "cool Japan" est à mon sens un engouement non-japonais pour un Japon contemporain qui existe bien mais qui n'est pas celui de tous les Japonais et même pas de tous les jeunes Japonais. Lorsque j'ai demandé aux étudiants (en tout plus de 200...) s'ils s'étaient déjà adonnés au cosplay, farouche dénégation de leur part (mais je sais que 5 ou 6 d'entre eux, ou plutôt elles, en font). "Cool Japan" c'est un condensé de différentes vagues (au niveau chronologique) et différents courants de la culture contemporaine japonaise.

Le Japon a intégré toutes sortes d'aspects ou de manifestations ponctuelles de différentes cultures, dans sa cuisine et son architecture par exemple et quand on entend parler du "cool Japan", on ne peut s'empêcher de faire un rapport avec cet engouement japonais pour le design de maisons de style méditerranéen ou suédois (ou autres....) qui fleurissent dans le paysage urbain, les lustres et autres imitations de porcelaines européennes qui ornent les intérieurs...

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Message par Cable »

Il me semble qu'il n'y a pas de secret, tu (Olrik) as d'ailleurs toi-même donné les principaux éléments: ce sont les goûts et les couleurs.

Il y a des fans de comics américains, comme il y a des fans de manga. Les uns sont plus nombreux que les autres ? Soit, y-a t'il forcément une explication mystérieuse derrière ? Je ne crois pas, à la limite peut-être les produits/modes en provenance du Japon sont-ils plus dans l'air du temps ?
A quel point peut-on se sentir intoxiqué par un pays et sa culture
C'est ton opinion qu'une passion pour le Japon est toxique ? Corriges-moi si je t'ai mal compris.
même point se déconnecter de ses racines, sa culture, ses habitudes ?
Qu'est-ce que tu entends par "déconnecter" ? Moi je ne vis plus en France depuis quelques années et donc je suis déconnecté de fait (j'ai beau lire le journal français sur Internet, ça ne suffit pas à me maintenir à niveau. Et je n'ai pas envie de faire les efforts pour me tenir au courant sur une société dont je ne fais plus parti). Mais peut-être parlais-tu plus des personnes vivant en France (ou autre pays hors Japon) ? En ce cas, peut-être ne font-elles que manifester un ras-le-bol du monde qui les entoure et exprimer par là un rejet de leur culture originelle (rejet qui en fait va bien au-delà de ce qu'elles pensent vraiment).
mais quelle est votre recette pour rester équilibré ?
Là encore, je ne vois pas ce que tu veux dire. Pourquoi le fait d'avoir une passion pour le Japon ou ses produits "déséquilibrerait" les gens ? Et déséquilibrer en quoi ? Tu sembles avoir de certains a-priori :?:

Il y a certainement un phénomène de mode sur le Japon, mais à mon avis ce n'est que ça: une mode, avec des conséquences très limitées (sauf pour le commerce extérieur japonais et le tourisme japonais :wink: ).

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Re: Cool Japan

Message par ELTdG »

olrik a écrit :De nombreux français semblent en savoir plus sur la culture japonaise et ses subtilités que sur leur propre culture. D'où un décalage saisissant avec les japonais francophiles qui pourront discourir à loisir sur Sartre, la nouvelle vague ou la place qu'occupe la politique dans la société Française.
J'aurais parlé de symétrie plus que de décalage mais ça doit être une question de point de vue.
Hachiryu a écrit :J'en ai profité pour faire circuler l'article auprès de mes étudiants d'université qui s'initient au français. Eclats de rire généraux, mais intérêt réel pour le phénomène.
Ça n'est pas charitable de se moquer des otakus français :wink: Remarque, avec l'avance qu'ont les français sur le compte de la moquerie, on ne va pas pinailler.
Hachiryu a écrit :farouche dénégation de leur part (mais je sais que 5 ou 6 d'entre eux, ou plutôt elles, en font).
C'est peut-être un des points qui attisent la curiosité de tes élèves. L'otaku français s'assume en public et tire même de la fierté de sa condition d'otaku.

Pour remettre une couche de <i>cool occidental</i> (pendant oriental du cool Japan ?) on peut aussi citer les sacs LV et autres accessoires de mode français ou italiens qui pullulent dans les rues des métropoles, les inscription en anglais sans queue ni tête qui recouvrent les voitures, canettes de boissons et autres...
Cable a écrit :En ce cas, peut-être ne font-elles que manifester un ras-le-bol du monde qui les entoure et exprimer par là un rejet de leur culture originelle (rejet qui en fait va bien au-delà de ce qu'elles pensent vraiment).
Je crois que c'est un très bon début d'explication d'une interrogation d'Olrik. Ce qui s'amorce comme un rejet de la <b>société</b> se manifeste comme un rejet de la <b>culture</b>.
Olrik a écrit :J'imagine que la réponse à cette question dépend simplement de vous-même, mais quelle est votre recette pour rester équilibré ?
Je n'en ai aucune idée mais je te conseille de te plonger dans la lecture du blog de Marien, tu trouveras peut-être ce que tu recherches.

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Message par GeeBee »

Personnellement j'aime la culture française, la langue française et je ne connais pas bien la culture japonaise.
Mais la société japonaise me plait plus que la société française (comportement social notamment).
Je reviens du Japon récemment et j'ai nettement plus apprécié de vadrouiller le soir dans les rues de Tokyo que Paris. Car moi ce qui me préoccupe ce sont les rapports humains, les gens, leurs caractères, bref le concret de la vie de tous les jours et non l'aspect culturel un peu loin du quotidien.

sanjuro
amateur
amateur
Messages : 58
Inscription : 21 mai 2004, 09:00

Message par sanjuro »

Si beaucoup ont une idée derrière la tête avant de partir au Japon, je crois que le mode de vie excessivement confortable (service, propreté, souci permanent du bien-être) qu'on y trouve retient pas mal de nos jeunots sur place!
Les cultures vietnamienne, laotienne, cambodgienne déchainent des passions moins visibles dans les foules. Ce sont des pays pauvres...

Et puis il y a le consensus, évidemment! Tellement reposant!

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Message par olrik »

Je retiens aussi que d'autres destinations ont des attraits similaires tels l'Inde, Bali...

Et c'est vrai également, que c'est lors d'un voyage au Japon, et au retour sous nos latitudes, que beaucoup de nos compatriotes en reviennent changés. Le consensus ? La qualité du service souvent exemplaire, la propreté, les différences culturelles ? Tout cela, certainement...

Mais pour répondre à Cable, le phénomène Cool Japan, est bien plus immersif qu'une simple passion pour les comics. C'est presque global. C'est l'attrait d'une mentalité, de la culture, de cuisine, etc, etc...

Le terme "intoxication" peut paraitre fort, et un brin caricatural, néanmoins je le maintiens, parce qu'il exprime avec plus de force ce que j'aurai pu écrire autrement. Il suffit de n'y voir qu'un exercice de style, et non une atteinte à cette passion nipponne. :)

Comme nous l'indique Hachiryu, la plupart du temps, cette passion pour le Japon, démarre avec ce que je nommerai des "sous-cultures" types, tels les mangas, ou les animes, puis selon l'envie et la curiosité, elle s'approfondit avec des champs culturels plus vastes. Ceci rejoignant cette fameuse symétrie de ELTdG avec les japonais francophiles. :)

Concernant la cool attitude occidentale, elle profite plus largement au plan marketing de grands groupes tels LVMH, car, le même mimétisme s'observe à New York, Milan, Moscou, Cannes ou Singapour, pratiquement partout où l'image d'une marque comme Vuitton ou Chanel peut s'exposer.

Pour en revenir aux causes de cet engouement (au lieu d'intoxication), la piste de Cable semble se valoir, à ceci près qu'il ne s'agit pas d'une simple mode passagère, puisqu'une évolution des comportements de rejet s'oriente par la suite vers une réelle implication personnelle.

Un expatrié sera toujours déconnecté des habitudes propres qu'il avait en France. Je le suis moi-même lors de mes voyages au Japon. Et justement, cette perte de repères, ajouté au contexte linguistique, me déroute quelquefois.

Je connaissais le blog de Mariem, mais je suis peu proche de ces influences, alors je me disposerai peut-être à me faire violence pour y comprendre plus. :D

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

Hachiryu a écrit :

Et moi, vivant au Japon, j'ai l'impression que beaucoup de Japonais ne sont pas du tout conscients de la portée de ce phénomène "Cool Japan".

...
Oui, de nombreux japonais paraissent tres etonnes quand on leur dit que leur pays est connu pour ses animations, mangas etc.

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Message par olrik »

Je viens de lire le dernier article posté sur le blog de mariem, en lien donné par ELTdG. Posté peu avant moi, elle y traite de la version nipponne. Et surtout du manque de connaissances de certains d'entres eux sur la situation actuelle en France. Comme posté précedemment, il est effectivement indéniable qu'il y a une similarité frappante avec la vague du "Cool Japan". Cette francophilie profite à plein pour l'image de la France et de ses produits, même si on sent poindre une attractivité qui se réduit avec le temps. Tout l'inverse du boom actuel "Cool Japan".

Comme l'indique orlenduz, de très nombreux japonais méconnaissent l'effet de mode dont jouit actuellement leur pays. Il y a fort à parier que cette indigence provient essentiellement d'une faible représentation dans les médias. Et de l'autre côté, d'une capacité d'ouverture réduite de la part des japonais eux-mêmes. Au contraire des Français, pour la plupart pleinement conscient de l'image véhiculée par leur pays à l'étranger. Même si cette image se dégrade lentement, mais sûrement...

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4944
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela (la dégradation de l'image de la France)?
Je pense au contraire qu'il y a une certaine stabilité, avec des hauts et des bas, dûs sans doute à des situations ponctuelles et leur traitement par les médias japonais. Par exemple, la reprise des essais nucléaires, les émeutes dans les banlieues, etc.
olrik a écrit :... Au contraire des Français, pour la plupart pleinement conscient de l'image véhiculée par leur pays à l'étranger. Même si cette image se dégrade lentement, mais sûrement...

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Message par olrik »

bcg a écrit :Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela (la dégradation de l'image de la France)?
Je pense au contraire qu'il y a une certaine stabilité, avec des hauts et des bas, dûs sans doute à des situations ponctuelles et leur traitement par les médias japonais. Par exemple, la reprise des essais nucléaires, les émeutes dans les banlieues, etc.
olrik a écrit :... Au contraire des Français, pour la plupart pleinement conscient de l'image véhiculée par leur pays à l'étranger. Même si cette image se dégrade lentement, mais sûrement...
Pour éviter tout types de HS, je vous ai répondu par le biais d'un mp.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4944
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

Je ne sais pas où vous placez la limite pour définir le hors sujet car il me semble que plusieurs intervenants sont déjà partis dans une comparaison avec l'image de la France au Japon.
C'est dans ce contexte que je me plaçais pour vous demander des précisions. Mais je peux comprendre votre point de vue si vous le replacez dans un contexte mondial comme vous l'avez écrit dans votre MP. (Auquel cas, il me semble que c'est votre commentaire sur l'image de la France se dégradant qui est HS!)
Bref, revenons à nos moutons! :)

Votre question était:
"A quel point peut-on se sentir intoxiqué par un pays et sa culture, et au même point se déconnecter de ses racines, sa culture, ses habitudes ?"

Comme d'autres l'ont déjà écrit, je pense qu'il n'est pas anormal d'avoir un sentiment de rejet de sa propre culture si elle est associée à un certain type de société dont certains aspects nous répugnent.

En caricaturant à peine, je dirais que les Français s'imaginent que tous les Japonais sont "Zen"! Et ils le sont, en un certain sens, quand on les voit faire la queue dans le calme et sans bousculade, sans chercher à passer devant les autres. Le calme des rues, même dans la foule, est bien agréable aussi. Je pourrais multiplier les exemples.

Côté Japonais, on a une image de la France "pays de la liberté de s'exprimer, d'agir, ayant moins de contraintes sociales". Les Japonais voient aussi la France comme le pays des beaux-arts (avec l'Italie).

Faut-il déplorer cet état de chose ou au contraire s'en réjouir?
Ce qui semble vous gêner le plus, c'est l'ignorance de sa propre culture qui peut en découler dans certains cas extrêmes qu'on pourrait sans doute qualifier de pathologiques.
Mais pour la grande majorité, je reste persuadé qu'une curiosité profonde des autres cultures et leur imprégnation sont des facteurs d'évolution positifs, aussi bien pour les intéressés que pour les sociétés dans lesquelles ils se trouvent, dans la mesure où les personnes connaissant d'autres systèmes de valeur peuvent relativiser leur propre culture/société et ainsi la faire évoluer de l'intérieur.
olrik a écrit : Pour éviter tout types de HS, je vous ai répondu par le biais d'un mp.

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

Je rejoins Bcg qui résume bien les choses. En effet il y a du bon à prendre partout et on peut aussi apprendre à redécouvrir quelques aspects positifs de sa société d'origine en en explorant une autre, comme le contraire.
Il y a aussi des japonais qui s'intéressent à d'autres pays sans pour autant avoir des oeillères sans relativiser.
Ca peut paraître étrange mais ce que les français apprécient en ce qui concerne la propreté des rues et la politesse; certains japonais trouvent que c'est un peu trop et apprécient parfois de se retrouver dans un pays où les rues sont bordéliques et un poil insalubres.
D'ailleurs ça me rappelle quelqu'un juste au début de mon séjour. Après lui avoir demandé de m'indiquer les toilettes, il me montre et en entrant je constate qu'il y a des boutons partout. Il me regarde en souriant et me dit: "oui je sais ça ressemble à des toilettes pour handicapés mais ne t'inquiètes pas t'as pas besoin de tous ces boutons..." C'est un aspect qu'il n'apprécie pas de son pays. Mais ça ne l'empêche pas d'évoquer les bons points.

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Message par olrik »

Ma phrase suivante: "Même si cette image (de la France) se dégrade lentement, mais sûrement." est une opinion personnelle. Elle est effectivement HS.

J'estime que le sujet original du sujet est "le phénomène Cool Japan" ainsi que les sujets inhérents à celui-ci, comme l'image respective des deux pays et leur attraction respective.

Le sujet d'une image déclinante de la France à l'étranger et du pourquoi s'y rapportant notamment, mériterait à lui seul un sujet consacré, tant on peut y gloser à loisir. Et c'est en cela que je tenais à éviter toute réponse sur ce sujet afin de limiter le HS.

Mais comme vous le dites vous-même: Revenons à nos moutons.

Je ne médis aucunement l'image laissée par la France à l'étranger. Et je situe parfaitement tout les bienfaits, qu'une histoire riche, des personnalités importantes, et les libres penseurs auront persisté à nous transmettre. Ajoutant à cela l'image capitalisée par les artisans du luxe, les créateurs et une philosophie de vie différente, et je pense que la plupart des Français partent avec une singularité exceptionnelle.

Je vous rejoint totalement sur cette phrase:

" Mais pour la grande majorité, je reste persuadé qu'une curiosité profonde des autres cultures et leur imprégnation sont des facteurs d'évolution positifs, aussi bien pour les intéressés que pour les sociétés dans lesquelles ils se trouvent, dans la mesure où les personnes connaissant d'autres systèmes de valeur peuvent relativiser leur propre culture/société et ainsi la faire évoluer de l'intérieur."

Hors, insistons sur le pluriel "des autres cultures", malheureusement dans beaucoup de cas observés, cela se limite à une seule et même culture: Nipponne pour les français, Française pour les nippons. Et plutôt que de me géner, c'est un état de chose que je déplore.

Mais comme l'indique orlenduz, on peut aussi bien apprendre à redécouvrir sa propre culture, et les aspects positifs de sa société d'origine, en en explorant une autre. Tempérons, en ajoutant, qu'on peut aussi se replier sur sa culture d'origine, ou le contraire, la renier.

D'où la question d'un certain équilibre...

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4944
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

Je pense que les cas que vous évoquez sont très particuliers et très rares.
Vous observez probablement un microcosme.
olrik a écrit : ... insistons sur le pluriel "des autres cultures", malheureusement dans beaucoup de cas observés, cela se limite à une seule et même culture: Nipponne pour les français, Française pour les nippons. Et plutôt que de me géner, c'est un état de chose que je déplore...

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

olrik a écrit :Ma phrase suivante: "Même si cette image (de la France) se dégrade lentement, mais sûrement." est une opinion personnelle. Elle est effectivement HS.

...
C'est pas que tu es hors sujet Olrik, c'est juste que vue du Japon cette affirmation est un peu bizarre. Je vois bien où tu veux en venir mais pour être franc, à chaque fois qu'on me demande d'où je viens et que je répond, j'ai droit aux louanges concernant la cuissine, Zidane (certains m'ont même dit avoir apprécier son coup de boule - des faux calmes?), la tour Effeil, Champs-Elysées, le français c'est joli...
Bien sûr il y a ceux qui y ont séjourné et ont une vision plus nuancée.
tout ceci m'est pas de l'admiration sans bornes mais une curiosité romantique. Je ne crois pas que ce soit forcément une échappatoire non plus (un peu l'impression que donnent les japonais cités par le blog cité plus haut), mais un plus, on peut le noter sur sa carte de visite.
Il y a aussi ceux qui s'en fichent mais restent imprégnés de l'image véhiculée dans les médias. A chaque fois qu'un programme évoque la France, on a droit aux images de charmants passants se tenant la main en se bécotant ou installés en terrasse la tête sur l'épaule.
Ce n'est pas tres gênant d'entendre toujours les mêmes clichés si ça permet d'aller plus loin dans la discussion et d'avoir un réel contact. ce qui est plus énervant, c'est quand un inconnu vous sort son paté de stéréotypes et vous laisse en plan comme un élève qui récite sa leçon et retourne à son pupitre sans mots...

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Message par olrik »

bcg a écrit :Je pense que les cas que vous évoquez sont très particuliers et très rares.
Vous observez probablement un microcosme.
olrik a écrit : ... insistons sur le pluriel "des autres cultures", malheureusement dans beaucoup de cas observés, cela se limite à une seule et même culture: Nipponne pour les français, Française pour les nippons. Et plutôt que de me géner, c'est un état de chose que je déplore...
Un microcosme qui a pris des proportions bien plus large qu'on pourrait le penser. Même si celui-ci reste relativement restreint en rapport à la population française. Difficile d'étayer le phénomène avec des chiffres.

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

olrik a écrit : Un microcosme qui a pris des proportions bien plus large qu'on pourrait le penser. Même si celui-ci reste relativement restreint en rapport à la population française. Difficile d'étayer le phénomène avec des chiffres.
Oui mais comment savoir au juste?
Si je regarde dans mon entourage français, certains de mes amis ont lu quelques mangas mais rien de plus...Ou alors un peu de cuisine.
Evidemment quand on commence à s'intéresser au japon, on en vient parfois à jeter un oeil sur le cercle des mordus.
Et quand on fréquente quelques japonais, ils racontent parfois ce qu'ils pensent des étudiants de l'INALCO qui leur courent après (je ne généralise pas pour les étudiants en question, c'est juste un exemple).
Il y a aussi la vision exotique débile et on entend des trucs du style "les japonaises adorent se faire ligoter, j'ai vu ça sur canal satellite".

Avatar de l’utilisateur
forest
amateur
amateur
Messages : 54
Inscription : 11 juin 2006, 09:00
Localisation : Le Puy en Velay

Message par forest »

olrik a écrit:

... insistons sur le pluriel "des autres cultures", malheureusement dans beaucoup de cas observés, cela se limite à une seule et même culture: Nipponne pour les français, Française pour les nippons. Et plutôt que de me géner, c'est un état de chose que je déplore...


Un microcosme qui a pris des proportions bien plus large qu'on pourrait le penser. Même si celui-ci reste relativement restreint en rapport à la population française. Difficile d'étayer le phénomène avec des chiffres.
Bonjour,

olrik, je trouve que vous jouez les Cassandre ! (humour)
je vais essayer d'être laconique, le sujet est pourtant si vaste...
C'est aussi une question d'âge je pense, on n'a pas la même ouverture d'esprit à 16 ans qu'à 30 ou plus (ce n'est qu'un exemple ! ). Il y a le vécu, c'est indéniable.

Il y a le cas suivant :
Les plus jeunes qui s'abreuvent d'images sur le Japon relayées par les médias, des documentaires parfois assez fades ou édulcorés qui ouvrent une fenêtre restreinte sur le Japon, consomment du jeu vidéo, du J-Rock ou encore du manga...et vouent un culte pour le Japon par ce seul biais, dénigrant par la même (parfois, restons modérés tout de même) leur propre culture.
C'est peut-être le chant des sirènes que vous décrivez.

Toutefois, la maturité aidant, les années passant, beaucoup cherchent un peu loin, grattent le vernis si j'ose dire, s'intéressent à la culture japonaise, s'interrogent sur les origines de la langue par exemple, essaient de comprendre la place du Japon en Asie, sa situation politique, économique voire son rayonnement culturel dans le monde.

Il se peut que beaucoup cherchent à en savoir plus sur les proches voisins du Japon, les deux Corées qui présentent un contraste remarquable, la Chine etc. cela peut éventuellement les amener à examiner certains aspects de leur propre culture, (les droits de l'homme par exemple...) de leur langue etc.

Certains peuvent encore se poser sur l'aréopage (FJ.net) où nous débattons et apprendre pas mal de choses...
Dernière modification par forest le 12 févr. 2007, 00:15, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Message par ELTdG »

forest a écrit :Toutefois, la maturité aidant, les années passant, beaucoup cherchent un peu loin, grattent le vernis si j'ose dire, s'intéressent à la culture japonaise, s'interrogent sur les origines de la langue par exemple, essaient de comprendre la place du Japon en Asie, sa situation politique, économique voire son rayonnement culturel dans le monde.
Forest, je suis entièrement d'accord avec toi, et j'ajouterais "se lassent du sujet" voire "le laissent tomber".
orlenduz a écrit :Il y a aussi la vision exotique débile et on entend des trucs du style "les japonaises adorent se faire ligoter, j'ai vu ça sur canal satellite".
C'est la deuxième fois que je te prends à lancer des déviations scabreuses, petit chenapan ! :P La discussion d'Olrik méritait-elle bien ça :wink:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité