vérifier les dires d'un prof de japonais

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
Répondre
gag
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 6
Inscription : 24 juin 2008, 18:54

vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par gag »

Bonjour à tous.
Je fais du japonais en ce moment à la fac et j'ai entendu dire par un prof que si les japonais complimentaient les étrangers qui parlaient le japonais à leur début, au fur et à mesure que l'étranger s'améliorait, les japonais coinçaient de plus en plus. Je voudrais donc savoir si cette idée du japonais qui ne supporte pas qu'on parle bien sa langue est vraie.Elle me semble récurrente dans les milieux universitaires français.

Avatar de l’utilisateur
Cable
tatamisé
tatamisé
Messages : 1346
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par Cable »

A mon avis: non, c'est faux pour l'énorme majorité. Au moins dans les zones urbaines (zone rurale, je ne connais pas). Mais ceci dit il y a des c... partout, c'est à dire dans notre cas: des contre-exemples.

Avatar de l’utilisateur
Earendil
contributeur
contributeur
Messages : 515
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par Earendil »

Par contre je confirme qu'on peut en entendre des "nihongo ga jouzu" alors qu'on a à peine ouvert la bouche :lol:

blablabla
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 35
Inscription : 18 juil. 2008, 18:37

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par blablabla »

En tant que Japonais, j aurais tendance a dire que non.
Cependant, en ce qui me concerne, je trouve fort deplace l etranger qui se permet de corriger ou de commenter la facon de parler d un Japonais. Je prend pour exemple les mots du genre "kirekunai", "sugoi samui", "zenzen + forme affirmative" (me voila rajeunit avec ce genre de phrase). C est un phenomene que je rencontre assez souvent chez les japanophones.
Maitriser le japonais, ce n est pas connaitre sur le bout des doigts un ensemble de regles, mais il s agit plutot d utiliser le japonais comme les Japonais tout simplement. Un peu comme le "plus pire" en Francais, grammaticalement faux mais tellement francais.

Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
LupinIII
contributeur
contributeur
Messages : 639
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par LupinIII »

Une fois, j'ai meme eu droit a un "jouzou" alors que je n'avait meme pas encore ouvert la bouche... :D

gag
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 6
Inscription : 24 juin 2008, 18:54

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par gag »

Merci beaucoup pour vos réponses.

Avatar de l’utilisateur
pharaonneisis
accro
accro
Messages : 298
Inscription : 02 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par pharaonneisis »

LupinIII a écrit :Une fois, j'ai meme eu droit a un "jouzou" alors que je n'avait meme pas encore ouvert la bouche... :D
Idem....je remonte ce vieux post car il me fait bien sourire.

Du coup, maintenant, je complimente les Japonais, essayant de parler français en leur disant exactement la même chose :wink:! Histoire de les encourager et d'être polie.

Je ne dis pas non plus à un Japonais que son français est excellent lorsqu'il l'est. Sinon, il me dira qu'il parle un peu la langue...Je converse normalement.

Je ne dis pas non plus que je sais parler un minimum de japonais. Je m'adapte à chaque situation, en anglais ou en japonais. Je vois si la conversation est de mon niveau ou pas. Car, il n'y a rien de plus désagréable que de parler avec une personne d'un sujet sérieux, lorsqu'elle maîtrise très mal la langue. Ce que j'ai vécu plusieurs fois. Par contre, si des Japonais me parlent en anglais dans le métro parisien pour me demander leur chemin et que je ne comprend rien à leur anglais...là, je me permet de répondre en japonais, afin d'être claire :roll:

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 894
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par orlenduz »

Bonjour,

quand je suis arrivé au japon, j'ai souvent entendu parler de ça.
Mais, franchement, je ne l'ai jamais vécu personnellement.
Je trouve au contraire les gens assez "flexibles" sur la question de la langue.
Quand je ne parlais que peu japonais, les gens passaient parfois à l'anglais mais au fur et à mesure, les gens autour de moi m'ont parlé naturellement.
Aujourd'hui, mes amis font simplement attention quand ils utilisent du vocabulaire difficile, mais en général ils parlent naturellement et ne me complimentent pas.
Tant que la communication est relativement fluide, il n' y a pas de souci.
Pour le reste, il ne semble pas que les gens soient frileux face à un étranger qui maitrise bien le japonais. Tant qu'on reste soi-même, ça passe :) .
A mon avis, le compliment sur le japonais, c'est juste une façon de parler, une politesse, un mot gentil, rien de plus.

GaijinFrance
amateur
amateur
Messages : 70
Inscription : 16 août 2015, 16:09

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par GaijinFrance »

Bonjour à toutes et à tous,

Je sais que cela fait plusieurs années que ce fil est inactif mais je me risque à le poursuivre en donnant humblement mon avis...
Je fais du japonais en ce moment à la fac et j'ai entendu dire par un prof que si les japonais complimentaient les étrangers qui parlaient le japonais à leur début, au fur et à mesure que l'étranger s'améliorait, les japonais coinçaient de plus en plus. Je voudrais donc savoir si cette idée du japonais qui ne supporte pas qu'on parle bien sa langue est vraie. Elle me semble récurrente dans les milieux universitaires français.
J'ai tendance à croire qu'en général les légendes sont fondée sur une part de vérité (et/ou un malentendu), et pour ma part, je pense, pour en avoir fait les frais moi-même, que le comportement de certains Japonais peuvent changer vis à vis d'un étranger lorsqu'il atteint un certain niveau de maîtrise de la langue, mais ce n'est pas systématique.

Dans mon cas, il s'agissait surtout de personnes que j'avais connues au Japon mais lorsque je n'avais que quelques semaines de japonais. Au fur et à mesure que je progressais, je les sentais un peu plus distants, plus sévères aussi, montrant souvent moins d'intérêts qu'au début.

En revanche, je ne pense pas que la raison était qu'ils ne supportaient pas que je parle correctement le japonais.

Certes, j'ai entendu beaucoup de Japonais dire que leur langue est difficile mais je l'ai plutôt ressenti comme un encouragement du genre "le japonais est difficile mais n'abandonnez pas ! Bon courage !" et pas du tout comme "Ma langue est bien trop difficile à apprendre pour un étranger, laissez tomber, vous n'y arriverez pas !".

Pour en revenir sur le changement d'attitude que j'avais ressenti, après un peu d’introspection (ce qui ne fait jamais de mal), je me suis dis que le fait de pouvoir s'exprimer de mieux en mieux en japonais a fait que je me suis livré beaucoup plus. Je donnais mon avis sur ceci ou cela, posais beaucoup de questions, émettais une critique de temps en temps (pas tout le temps quand même, mais probablement bien plus qu'un Japonais ne le ferait) et du coup, je devais par moment ressembler un peu à un japonais mal élevé, peut-être trop familier et pas forcément agréable à fréquenter.

Il est donc tout à fait possible que cela les ai rendu mal à l'aise, auquel cas, on peut comprendre qu'elles ne souhaitaient plus (ou plus autant) me côtoyer.

Notez, au passage, que j'ai tout de suite évacué la possibilité que je sois juste quelqu'un de vraiment pénible (hypothèse évacuée trop vite ?) et que ça transparaissait encore plus en japonais. :lol:

Sinon, dans la série Mythe ou Réalité au Japon, il y a aussi le célèbre "Plus on essaie de s’intégrer et moins on est accepté" mais c'est un autre sujet à part entière...


GaijinFrance (Gilles)

yamashiro
accro
accro
Messages : 209
Inscription : 01 avr. 2014, 05:05

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par yamashiro »

Bonjour

Une question un peu "méchante":peut-il arriver qu'une épouse qui parle anglais à un haut niveau refuse de discuter en japonais avec son compagnon qui,lui,le parle au moins à un niveau moyen?
Le but étant de le placer dans une situation de dépendance

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 3374
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo
Contact :

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par bcg »

Bonjour,

Ce genre de situation se produit peut-être. Espérons que ce soit rare !
Il y a déjà longtemps, j'ai connu un père français qui refusait de parler français à ses enfants !
yamashiro a écrit :
22 mars 2019, 05:13
Bonjour

Une question un peu "méchante":peut-il arriver qu'une épouse qui parle anglais à un haut niveau refuse de discuter en japonais avec son compagnon qui,lui,le parle au moins à un niveau moyen?
Le but étant de le placer dans une situation de dépendance

Shashin

Re: vérifier les dires d'un prof de japonais

Message par Shashin »

Ce n'est pas une légende mais bien la réalité. Ce n'est ni une généralité, ni systématique. Tout dépend à qui vous avez affaire. Les japonais sont des êtres humains comme tout le monde et il serait malvenu de penser qu'ils sont tous identiques, eu égard à tous les clichés véhiculés sur leur société depuis...hum toujours (!).

Le fameux, que dis-je, le légendaire 上手 (jouzu), vous l'entendez à tout bout de champs dès que vous ouvrez la bouche pour baragouiner 3 mots de japonais avec un accent à couper des barreaux de chaises de camping. Mais bon, c'est de la politesse de circonstance. Nous savons que la politesse fait partie intégrante de la société japonaise et ils ne peuvent faire autrement que de vous complimenter, même (et surtout) s'ils n'en ont rien à faire.

Depuis des années que je me documente sur la société japonaise, cet excès de politesse me fascine toujours. Il n'y a rien (ou pas grand chose) qui s'en rapproche dans notre monde occidental. Nous voyons les choses tellement différemment qu'il nous est difficile d'en comprendre la substantifique moelle.

Sinon, dans la série Mythe ou Réalité au Japon, il y a aussi le célèbre "Plus on essaie de s’intégrer et moins on est accepté" mais c'est un autre sujet à part entière...
Ce n'est pas un mythe mais aussi une réalité. Là aussi, tout dépend de votre entourage. La limite peu être franchit plus ou moins vite suivant votre degré d'adaptation. Si vous en faite trop, les japonais ne vont pas aimer ça et vont vous le faire comprendre. Par exemple en arrêtant de vous sortir le 上手 (jouzu) habituel. Bien sûr, cela peu prendre bien d'autres formes selon les personnes.

Les étrangers ne seront jamais totalement acceptés comme des japonais, quel que soit leur maitrise de la langue ou leur intérêt pour la culture. Au contraire, vous vous rendez moins attractifs car vous désirez trop vous intégrer. Il ne faut pas franchir la ligne invisible qui sépare l'étranger intéressant du gaijin tatamisé. Le seul moyen d'y arriver et de ne jamais vouloir trop en faire et trop en montrer.

Faites comme les japonais : restez réservés et distillez votre savoir au compte-gouttes à un entourage trié sur le volet.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités