Divorce et regime de separation des biens

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
fax14
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 1
Inscription : 02 oct. 2009, 07:12

Divorce et regime de separation des biens

Message par fax14 »

Bonjour a tous !

Je suis actuellement marrie a une Japonaise.
Je suis en train de penser a divorcer car elle est devenue le " froid et distant dragon japonais " decrit dans beaucoup de messages de ce forum apres la naissance de notre premier enfant ! :(

J'ai essaye beaucoup de choses pour la faire changer et retourner a la chaleureuse et delicate femme qu'elle etait avant la naissance de notre 1er enfant. En vain. J'en ai donc conclus ( surtout apres la lecture des blogs de ce forum et apres en avoir discute avec des etrangers maries a des japonaises) que c'etait essentiellement culturel, et que je ne peux pas la changer. Pour elle, je pense que ses attitudes , sa distance et sa froideur , envers moi sont normals / naturels . Mais, moi, je suis trop en manque de connivence emotionnelle, intellectuelle et...physique pour continuer comme cela encore longtemps. Je me sens trop seul , et ce n'est pas vraiment ce que l'on doit ressentir dans un marriage ! :roll:

Bien-sur, je pourrais chercher une copine / maitresse . Mais je n'ai pas beaucoup de temps pour cela , et je veux rentrer toujours chez moi vite pour voir mes enfants ! Je me sens coupable et triste des que je suis loin d'eux ! :?
C'est d'ailleurs pourquoi il est fort possible que je ne divorce pas ma femme jusqu'a que les enfants soient grands....

J'ai cependant quelques questions pour m'aider a mieux peser les consequences d'un divorce potentiel :

1) Nous avons signe un contrat de mariage de separation des biens au consulat de France a Tokyo quand nous nous sommes maries .
Est-ce que ce type de contrat est reconnu par la loi japonaise ?

2) Si oui, sachant que j'ai ete le seul a travailler dur durant toute notre mariage ( - pendant qu'elle regardait la tele japonaise pendant 10 heures par jour a la maison - ) , et que 90% de nos economies et biens quand nous nous sommes marries venaient de moi, puis-je esperer garder plus de 50% de "nos "/ mes economies et biens ? Surtout que la plupart de "nos"/mes economies sont sur des comptes a mon nom- pas sur des comptes communs (- j'ai eu l'intelligence de ne pas laisser ma femme s'occuper de nos finances ! - ). :wink:

3) Typiquement, en imaginant que nous divorcons apres que les enfants soient majeurs, pendant combien de temps serait-je obliger de lui verser de l'argent pour qu'elle puisse subvenir a ses besoins ( meme si elle parvient a trouver un travail ? ) ?

Merci d'avance pour les reponses !

Je souhaite a tous les couples franco-japonais de trouver le bonheur que y disparu de mon marriage.

Avatar de l’utilisateur
éricM
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 44
Inscription : 26 juil. 2008, 04:58
Localisation : Haute-Loire - Ain - Var

Re: Divorce et regime de separation des biens

Message par éricM »

élo fax14, personne n'a répondu à ton appel de détresse !!! Je vais partager avec toi mon expérience
désastreuse.

Je suis dans un cas similaire. Depuis la naissance de notre enfant, il y a maman & bébé. Et papa... tout seul.
Moi aussi "je suis trop en manque de connivence emotionnelle, intellectuelle et...physique pour continuer
comme cela encore longtemps."


Moi aussi "je pourrais chercher une copine / maitresse . Mais je n'ai pas beaucoup de temps pour
cela , et je veux rentrer toujours chez moi vite pour voir mes enfants ! Je me sens coupable et triste des que
je suis loin d'eux !"


Moi pas : "en imaginant que nous divorçons apres que les enfants soient majeurs"
Je ne pourrait pas tenir dans une vie de faux sans-blanc pour sauver les apparences.
Et puis faut arrêter de prendre les enfants pour des idiots, ils le sentent très bien quand ça va pas entre papa
et maman.

Je déconseille le mariage avec une japonaise.
Sauf si vous NE ressentez PAS le besoin de connivence, de tendresse, de désir sexuel et que vous aimé trimer
dur toute la journée pendant que Madame se baffre de bonnes pâtisseries avec ses amies japonaises bien sur.

J'ai rencontré de nombreux couples franco-japonais et avec du recul je remarque que tout les maris en avaient
plus où moins ras le bol de la façon de faire de leurs épouses nippones ou bien été "trop bons trop cons et
acceptaient les yeux fermés. J'ai rencontré des plus jeunes qui trouvaient les français très sales.

Avatar de l’utilisateur
LupinIII
contributeur
contributeur
Messages : 640
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: Divorce et regime de separation des biens

Message par LupinIII »

Merci de ne pas generaliser. Je connait mon epouse japonaise depuis 18 ans, marie depuis 9 ans, et franchement, tout se passe tres bien. Nous avons une petite fille superbe et no problem dans le couple. Ce n'est pas parce que vous vous etes plante que tout le monde doit se planter!

S'agissant de l'argent: si vous vivez au Japon, il suffit de le transferer en France sur un compte que votre femme ne connait pas. Et ne lui dite pas combien vous possedez!

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: Divorce et regime de separation des biens

Message par Shizuka-jp »

éricM a écrit :En décembre dernier (2007), je me suis inscrit sur JapanPersonals, Japan-Guide et REFJ afin de rencontrer,
correspondre avec des Japonaises et pourquoi pas de trouver la femme de ma vie.

Il faut savoir se dépatouiller en anglais.

J'ai correspondu avec une vingtaine de jeunes femmes.
Avec certaines ça à durée le temps d'un courriel, avec d'autres plus ou moins longtemps. Et par hasard,
j'ai rencontré une jeune femme dont son profil était écrit en Japonais mais disait connaître le français.
J'en ai rencontré plein se disant savoir écrire en français mais deux, trois mots pas plus !

Mon premier courriel de prise de contact était bilingue : français/anglais.
Elle m'a répondu en Français.

Et depuis nous en sommes à plus de 300 courriels, 4 lettres postales et 2 appel téléphoniques en français.
Même si au départ son français était bon, elle a fait de très gros progrès. Je lui corrigeais ses erreurs
comme un prof.


Et ce soir je vais la cherché à l'aéroport. Elle vient passé 1 mois en France avec moi.

À suivre...
Vous déconseillez le mariage avec une Japonaise, je me permets donc de remettre votre rencontre dans son contexte, pour ceux qui ne s'en souviennent pas.

Peut-être pourra-t-on dire qu'il faut se méfier des rencontres internet, car il y a de chaque côté une attente souvent fondée sur des mirages.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité