une association des femmes françaises

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

une association des femmes françaises

Message par niobeex »

Bonjour à tous

j'adresse ce post dans l'optique suivante : j'aimerais savoir s'il existe une association des femmes françaises mariées avec des japonais, ou quelque chose comme ça.

si une telle assoc' n'existe pas, je me propose tout simplement de la créer.

Je viens de lire le cas tragique de cette mère de famille coincée au japon, avec un mari incompréhensif et un système qui dévalorise totalement les femmes.
Ce cas m'a touchée, car je me suis transposée à la place de cette femme.
Pour ma part, je vis le parfait amour avec un petit japonais depuis 11 mois.
Il est prévu qu'on se marie ensemble, mais la question que je me pose tous les jours est la suivante : qu'est ce qui fera que mon couple sera différent, qu'est ce qui fera que ça marchera?
Rien ne le garantit, et je peux me retrouver dans cette situation aussi, coincée dans un pays qui n'est pas le mien, avec un systeme discriminatoire, et en prime la barriere de la langue.

Moi je suis etudiante en troisieme année de droit.
J'avais prévu de m'orienter dans le droit du commerce international france-japon.
Mais je vois qu'il y a beaucoup de compatriotes à defendre.
je refléchis beaucoup à une reorientation dans le domaine du droit de la famille.

En tout cas, je lance un appel à toutes les femmes françaises qui se sentent impliquées, pour etre membres de cette association.
Ne serait ce que montrer aux hommes qu'on est pas seules, ça aise parfois à les tenir en respect.
(je reste persuadée que dans le cas de la pauvre chupachups, son mari se relâche un peu du fait qu'il sait que sa femme est seule, sans assistance)

merci du temps que vous avez passé à lire ce post.
je remercie a fortiori les eventuelles (tant attendues) réponses.


emilie

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp »

Je ne sais pas si une telle association existe pour les femmes françaises, qui en général ne sont pas trop démunies, par contre, il y en a pour les femmes philippines, par exemple, qui se retrouvent souvent mariées au Japon tout en étant d'une ignorance totale à tous les niveaux, et se retrouvent complètement impuissantes en cas de problème conjugal. De plus, elles viennent souvent de familles très défavorisées matériellement, et sont à la merci de leur époux et de leur belle-famille.

Comparé aux femmes philippines, je pense que les Françaises savent tout de même mieux se défendre, et puis elles ne sont pas en très grand nombre au Japon, je pense.

Sur internet je crois qu'il y a plusieurs cercles amicaux de femmes françaises, mais des associations d'entraide peut-être pas.

Sinon créer une association ce n'est pas difficile, par contre la faire marcher demande beaucoup plus de travail, et surtout de la compétence.

Mais ton idée est intéressante...

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

ok

si tu as en revanche des adresses de ces cercles de femmes françaises, je serais ravie d'en prendre connaissance...

merci beaucoup

emilie

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu »

Shizuka-jp a écrit : Comparé aux femmes philippines, je pense que les Françaises savent tout de même mieux se défendre, et puis elles ne sont pas en très grand nombre au Japon, je pense.

Sinon créer une association ce n'est pas difficile, par contre la faire marcher demande beaucoup plus de travail, et surtout de la compétence.

Mais ton idée est intéressante...
Je ne crois pas qu'une telle association existe.

Malgré le petit nombre de françaises au Japon impliquées dans une relation avec un homme japonais, j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs cas de grande détresse lorsqu'il s'agissait de se séparer en particulier; jeune fille venue à 17 ans au Japon, travaillant dans des bars, mari chauffeur routier, deux enfants coup sur coup et incapable de s'en sortir; une autre gérante de magasin, avec un fils né de son union avec un Japonais, vivant avec sa belle-mère et mise dehors de chez elle par son mari du jour au lendemain; une autre encore bernée par son mari qui voulait lui faire signer un accord de séparation à l'amiable; une dont l'enfant avait été kidnappé par la belle-famille lors d'une visite chez le père....

Ce sont leurs amis et les conseillers juridiques mis à la disposition des étrangers dans les grandes villes japonaises qui leur ont permis de limiter la casse. Le système juridique japonais, contrairement à ce que veulent penser certains étrangers ne dévalorisent pas les femmes et ne discriminent pas envers les étrangers qui sont légalement au Japon, mais il faut avoir le courage et la capacité de s'en servir. Il peut y avoir des individus qui lorsqu'ils appliquent le système, par contre, créent de la discrimination.

Les français qui peuvent avoir besion d'aide sont ceux qui sont éloignés des centres vitaux que sont Tokyo ou Osaka; le Japon est un pays assez étendu. Les bons sentiments peuvent être utiles à la naissance d'une association telle que tu la verrais niobeex, mais c'est une autre chose d'en définir les buts et de pouvoir proposer des solutions concrètes à d'éventuels problèmes de couples qui risquent d'être aussi variés que les couples eux-mêmes. Il suffit de regarder comme il est difficile, au sein d'un couple de même culture et origine , pour la femme (et l'homme....) de se sortir de problèmes comme la violence conjugale par exemple; quand on a des difficultés, on ne va pas forcément tout de suite chercher de l'aide auprès de ses compatriotes.... Pour prévenir les problèmes , à la limite il faut peut-être mieux s'impliquer dans la vie sociale locale, des associations avec les Japonais que de vouloir à tout prix trouver des points de ressemblance avec des compatriotes qui paraissent vivre la même expérience. Si un jour tu viens vivre au Japon, tu t'apercevras que tu ne rencontreras pas à tous les coins de rues une autre française et qui plus est une autre française aevc laquelle tu seras prête à échanger. Partager une langue et une culture c'est important mais pas suffisant.

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

oui
ce que tu dis est vrai
cependant, quoi qu'on en dise, il est toujours appréciable d'avoir quelqu'un à qui s'adresser dans sa langue maternelle, sans pour autant laisser de coté les assoc' locales comme tu dis

je n'ai certes pas encore vécu au japon, mais je termine un sejour de 6 mois en allemagne, et j'ai eu l'occasion de mesurer le besoin de mes compatriotes.
J'en ai trouvé, et ça m'a aidé, sans pour autant etre un frein d'aucune sorte à mon integration.
De plus, les differences culturelles entre la france et l'allemagne etant moins profondes qu'avec le japon, le besoin d'avoir le soutien des siens est a fortiori plus fort (je dis ça sans pour autant faire l'apologie du communautarisme)

en ce qui concerne le but de mon eventuelle association, ce serait de faire un point d'accueil où tout serait concentré pour les femmes en difficulté :
- les adresses des avocats (d'autant plus que je serai du milieu)
- les differents organismes accueillant les femmes , au niveau local comme tu l'as suggéré , mais l'avantage est que les femmes françaises se sentiront appuyées si elles sont guidées là bas, car il est toujours difficile de faire le premier pas, mais ce premier pas est moins difficile vers un centre francophone (meme intermediaire) qu'un centre japonais
- créer un réseau d'entraide qui permette d'essayer de trouver un travail pour les femmes françaises sans ressources mais souhaitant rester au japon
- épauler les femmes françaises qui veulent rentrer en france ( l'appui n'est pas à négliger, surtout pour certaines femmes qui ont honte de rentrer au pays après l'echec de leur union)

et j'en passe.
voilà

emilie

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal »

Bonsoir!

Juste une question: pourquoi juste les femmes? Shizuka disait à je ne
sais plus qui (mais à juste titre) qu'elle était sexiste parce qu'elle parlait
d'une femme d'un certain âge avec un jeune Japonais en termes peu
flatteurs pour la dame alors que le contraire (un homme d'un certain
âge avec une jeune) n'aurait pas choqué.

Je pense qu'il y a aussi des hommes français dans la mouise parce
qu'ils ne peuvent plus voir leurs enfants. Pourquoi ne voir qu'un côté
du problème? J'en ai connu une poignée pour qui le mariage ne s'est
pas bien passé. Ça na rien de drôle pour les hommes non plus.

Pascal

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

ce que tu dis est tout à fait vrai pascal

et j'y avais pensé
car je défends nos hommes français aussi, c'est pas toujours rose pour eux non plus

à ce sujet, j'avais mis quelques lignes dans mon premier poste (avant de les retirer) qui disaient ceci: "quant à vous messieurs, il n'est pas exclu que l'association vous ouvre un jour ses portes, mais il est vrai que pour le moment je me concentre plus sur le probleme des femmes etant donné qu'une separation est a priori plus problematique pour une femme, au point de vue de la discrimination, le manque de ressources, etc."

ne vous inquétez pas , messieurs, je ne vous oublie pas, et j'ai d'ailleurs noté à plusieurs reprises des français de bonnes fois qui avaient des problemes.

:wink:

emilie

Zaoflo
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 39
Inscription : 10 avr. 2005, 09:00
Localisation : Sendai, Japon

Message par Zaoflo »

je pense que quand c'est une femme qui rate son mariage au Japon, elle est bien plus dans le petrin que quand c'est un homme, car la femme mariee au Japon est sensee "appartenir" a la famille de son mari, alors que que l'homme, non.....

Avatar de l’utilisateur
kurisutofu
amateur
amateur
Messages : 92
Inscription : 10 juin 2004, 09:00

Message par kurisutofu »

Et pourquoi juste les femmes francaise? Pourquoi pas toutes les femmes vivant au Japon?

Je pense que ca serait pour le coté "on parle la meme langue" mais il pourrait y avoir des personnes parlant plusieurs langues et donc gérer tout les cas.

En plus, en creant cela juste pour des francaises, j'ai peur que les francaises passent pour des personnes se sentant victimes, plus que d'autre.Un peu comme ceux qui voient le mal partout et qui se sentent victimes meme quand elles ne le sont pas.
Par exemple, lors d'un probleme de couple qui irait vers un proces, l'homme pourrait dire que sa femme ment et si l'association la defend, les avocats, juges etc... pourraient penser "de toute facon, les francaises se croient toujours victimes. La preuve, elles ont meme monté une association" et donc, ca n'aiderait pas je pense.

Je sais que ce raisonnement peut etre assez tordu mais bon, dans l'histoire humaine, je n'ai pas connaissance qu'un jugement masculin n'ait avantagé les femmes (jugement en tant que pensée, et non en tant que jugement pénal).

Et puis, ca serait plus sympas d'aider toute les femmes.

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

salut

ton raisonnement tient la route

mais je pense que tu n'as pas bien compris le role de l'assoc
ce role, c'est de conduire les femmes vers une structure adaptée et de l'appuyer. C'est pour ça que j'ai repris l'idée d'une forumeuse qui consiste à réorienter les femmes françaises vers des structures locales(mais au procès, pour reprendre ton exemple, l'assoc' ne paraïtra pas en tete d'affiche).

Le role de cette assoc n'est qu'INTERMEDIAIRE

Par ailleurs, , une deuxieme chose qui me montrerait que tu n'aies pas bien saisi le but de défendre les femmes françaises : c'est de se retrouver avec quelqu'un de la meme culture, pour aller de l'avant.
J'insiste sur cet aspect, personne ne peut nier qu'on a besoin de personnes avec lesquelles on partage la meme culture.
Mais comme l'assoc n'aurait qu'un role intermédiaire, cela n'exclut pas l'intégration dans la culture du pays...
Vous comprenez là ou pas?

pour plus de questions, je suis dispo

merci pour vos manifestations, elles mettent en lumières des problematiques interessantes

emilie

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4964
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

Bonjour,

Désolé de vous contredire mais je souhaiterais qu'on arrête d'établir des clivages et des hiérarchies-bidon, artificielles et sexistes entre hommes et femmes.
Quand on est dans le pétrin, on est dans le pétrin! Je pourrais d'ailleurs en parler savamment...

Donc, je suis scandalisé par cette idée de cloisonnement des hommes et des femmes qui rencontrent des problèmes dans leur mariage avec des Japonais(e)s.

De plus, les nombreux cas de divorce que j'ai eu à connaître me font penser que, basiquement, les problèmes rencontrés sont les mêmes pour les hommes que pour les femmes, notamment concernant la garde des enfants, le droit de visite, le paiement de pensions pour l'éducation des enfants, etc.

À part cela, cette idée d'association me paraît bonne. Pourriez-vous nous en dire plus?
Quels seraient ses statuts?
Où elle serait basée?
Qui en seraient les responsables?
Quel serait le montant de la cotisation?
Quels services concrets proposerait-elle à ses membres?
Etc...
Zaoflo a écrit :je pense que quand c'est une femme qui rate son mariage au Japon, elle est bien plus dans le petrin que quand c'est un homme, car la femme mariee au Japon est sensee "appartenir" a la famille de son mari, alors que que l'homme, non.....

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu »

bcg a écrit :Bonjour,

Désolé de vous contredire mais je souhaiterais qu'on arrête d'établir des clivages et des hiérarchies-bidon, artificielles et sexistes entre hommes et femmes.
Quand on est dans le pétrin, on est dans le pétrin! Je pourrais d'ailleurs en parler savamment...
je suis complètement d'accord. L'idée que les femmes ont plus de difficultés que les hommes ne tient pas la route. Par contre, il est possible que lorsque ces difficultés se présentent elles touchent plus les femmes françaises que les hommes français au Japon, parceque traditionnellement c'est plutôt la femme qui suit son compagnon dans son pays que l'inverse, mais Pascal, et il est loin d'être le seul si l'on en croit ce forum, en est la preuve inverse! :wink:

Maintenant, bcg, vous posez à Niobeex des questions extrêmement précises auxquelles elle ne doit pas être en mesure de répondre car je pense qu'elle lançait l'idée de cette association plus qu'elle ne la présentait dans son premier message. Mais ce serait les points à résoudre pour que cette éventuelle association puisse voir le jour.
Dernière modification par Hachiryu le 06 août 2006, 07:05, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu »

kurisutofu a écrit :Et pourquoi juste les femmes francaise? Pourquoi pas toutes les femmes vivant au Japon?

Je pense que ca serait pour le coté "on parle la meme langue" mais il pourrait y avoir des personnes parlant plusieurs langues et donc gérer tout les cas.


Et puis, ca serait plus sympa d'aider toute les femmes.
Comme l'a dit Shizuka plus haut , ce genre d'association existe pour les nationalités ou groupes ethno-linguistiques dont le nombre des ressortissants est suffisamment élevé. De plus, le gouvernement japonais à différents niveaux et surtout local propose toutes sortes d'aides gratuites aux femmes ET hommes étrangers qui le désirent. Il faut arrêter d'imaginer que le Japon est un territoire hostile aux compagnons étrangers de ses ressortissants :!:

kurisutofu a écrit : Par exemple, lors d'un probleme de couple qui irait vers un proces, l'homme pourrait dire que sa femme ment et si l'association la defend, les avocats, juges etc... pourraient penser "de toute facon, les francaises se croient toujours victimes. La preuve, elles ont meme monté une association" et donc, ca n'aiderait pas je pense.

Je sais que ce raisonnement peut etre assez tordu mais bon, dans l'histoire humaine, je n'ai pas connaissance qu'un jugement masculin n'ait avantagé les femmes (jugement en tant que pensée, et non en tant que jugement pénal).
D'après mon expérience (par amis-amies interposés, étrangers et japonais), les cas de séparation, divorce etc... se règlent au tribunal des familles et dans ce cas-là les juges ne sont pas exclusivement masculins; lors des entretiens séparés qui ont lieu avec chacun des conjoints, il y a un homme et une femme qui prennent part à l'entretien avant une éventuelle tentative de réconciliation.
Je trouve que de dire qu'un homme va discriminer une femme parcequ'elle est une femme et lui un homme est non seulement sexiste, mais vraiment méprisant vis à vis de la justice.

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

bonjour

Pour ce qui est de l'organisation concrete de l'assoc', tout ça reste à determiner, d'autant que l'idée ne vient que d'emerger.
Par ailleurs, je remets moi meme en question l'existence d'une association dans le sens institutionnel du terme, trop impersonnelle selon moi, pour préférer peut etre la forme d'un réseau d'entraide, plus flottant je l'admets, mais egalement plus vivant.

Dans le domaine du droit, j'ai eu l'occasion de voir de près (en ayant etudié l'histoire des institutions) que l'institutionnalisation pourrit un systeme.
Ce qui compte, c'est l'intention et la determination des gens.
Il n'y a pas plus fort qu'une organisation de fait, nourrie par la volonté des membres.

Pour l'instant ce projet est à l'état embryonnaire, alors ne m'en voulez pas trop de ne pas trouver de chose concretes tout de suite :oops:
la seule chose concrete, c'est le but , et je vous renvoie à ce qui a été dit plus haut
en tout cas, ça avance grâce à vos pensées.
merci de vos interventions à tous
Vos questions sont en tout cas très pertinantes

emilie

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

hachiryusan

ii kangae desu ne!!!!

je trouve l'idée de commencer par des petites choses tout à fait intéressante
j'y avais pensé, mais ton idée de site est pas mal du tout , et je t'en remercie.

donc je vais commencer par là

pour mes doutes sur la forme associative, c'est le post de bcg qui m'y a fait réfléchir .
Il (ou elle) n' a pas tort.
un réseau d'entraide aurait en plus l'avantage de la discrétion, en supprimant les mauvais cotés qu'avait souligné bcg.

du coup, vous me direz : "oui, mais il existe déjà les forums franco japonais pour ça, on est déjà une grande famille" :D
c'est vrai, mais ce "reseau" serait un peu plus constant, bien que flottant.
il sera constitué de "contacts", des personnes tangibles à contacter et qui auront un role bien défini.

Si vous avez encore des doutes, n'hesitez pas à les faire partager, ça fait avancer

merci à tous encore

emilie

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu »

niobeex a écrit : de toute evidence, les revoltés dans votre genre se sont une divine idée de la condition des femmes , mais ils n'ont jamais eu à viv're ce que vit une femme au japon.
Votre réflexion aurait peut etre été véridique en FRANCE
mais au Japon, vous me permettez d'en douter? :lol:
Que vit donc une femme au Japon à votre avis?

Les "révoltés" ? ne se font pas une divine idée de la condition des femmes ni au Japon ni ailleurs, ne se font pas une divine idée de la condition des hommes non plus (relisez mon message plus haut dans lequel j'évoquais les violences domestiques; en Grande-Bretagne celles-ci font pratiquement autant de victimes Femmes et Hommes...).

Je suis une femme française au Japon , mon mari est japonais, et j'ai vu mon lot de malheur autour de moi (comme je l'ai dit en exemple plus haut aussi). Quand un couple va mal, les différences culturelles exacerbent pas mal de choses, c'est vrai, surtout quand elles sont utilisées comme arme a-posteriori, parceque à l'origine des conflits il y a quand même souvent des problèmes universellement partagés et avant tout HUMAINS: une mauvaise connaissance de l'autre (amplifiée si l'on ne parle pas la même langue); une non-acceptation que l'autre peut évoluer au fil des années, l'influence de l'entourage, de la société; les mauvaises blagues de la vie;..... mais souvent aussi le fait que l'on veut tout avoir, tout de suite, la recherche effrénée d'un bonheur idéal, l'absence de patience ....
Dernière modification par Hachiryu le 06 août 2006, 07:06, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Message par niobeex »

coucou hachiryu san

les "révoltés"... OUPS, je pensais avoir reussi à ôter cette partie de mon texte , désolée :oops:
j'etais un peu emportée par le message de bcg, parce qu'il y a des gens qui voient le monde tel qu'il devrait etre et non tel qu'il est (c'est mon avis, ne m'inscendiez pas)

dans tout ce que tu as dit, je suis tout à fait d'accord, les relations internationales ne créent pas les problemes mais les exacerbent.

pour ce qui est de la condition de la femme au japon, je veux seulement citer l'exemple de la femme enceinte qui doit quitter son emploi (sans nier des problemes de ce type en france, simplement faut quand meme admettre que ce n'est pas aussi récurrent)

bien sûr qu'on a egalement nos femmes battues, abusées, etc en europe.
j'espere que je n'apparais pas comme une psycopathe de mauvaise foi qui ne voit le mal que chez les voisins.
Moi je me proposais simplement d'apporter une solution pour les femmes qui rencontrent un probleme (et puis par la suite pour les hommes), parce que je me sens premiere concernée, et si je parle du japon, c'est parce que j'ai l'intention d'aller vivre là bas, et qu'il faut se rendre à l'evidence, je serai pratiquement seule (je n'exclus pas les futures connaissances faites sur place)


je ne parlais que d'un probleme ciblé qui me touche personnellement .
mais le fait de mettre l'accent sur un point donné ne signifie pas qu'on nie et oublie tout le reste
je ne vois pas le mal specialement chez les japonais.
je dis simplement qu'une femme française peut se retrouver désemparée dans un autre pays que le sien.

voilà

emilie

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu »

niobeex a écrit : pour ce qui est de la condition de la femme au japon, je veux seulement citer l'exemple de la femme enceinte qui doit quitter son emploi

Tu sais, je ne veux pas tout voir en rose, car ce n'est pas la réalité évidemment, mais dans ce domaine bien particulier, je crois que le Japon est pas mal en train de changer (cela va prendre du temps bien sûr, mais il ne faut pas oublier que c'est 20 ans de dur labeur qui ont permis à la France de pouvoir afficher un taux record de natalité :wink: ). De plus en plus de grandes entreprises qui tiennent à leurs femmes cadres (cela s'adresse il est vrai plutôt à ces femmes-là) proposent des packages intéressants en matière de congés etc... et ces femmes n'arrêtent pas de travailler, de même celles qui ont une profession libérale. Il se trouve que du fait que je travaille, j'ai pratiquement cotoyé uniquement ce genre de femmes et elles sont libres d'esprit, même si ce n'est pas facile de travailler en ayant des enfants et la charge du ménage etc.... Mais même les jeunes japonais hommes changent. Quand tu te balades à Tokyo, tu vois plein de jeunes pères qui accompagnent leurs bébés à la crèche ou qui les sortent seuls le w.e.
Dernière modification par Hachiryu le 06 août 2006, 07:07, modifié 1 fois.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp »

En cas de problème conjugal grave, savez-vous si l'Ambassade de France propose des services pour conseiller les ressortissants en détresse?

J'ai connu autour de moi plusieurs cas d'étrangères "dans le pétrin", c'était d'autant plus grave qu'elles ne connaissaient pas bien la langue et qu'elles étaient dépendantes économiquement de leur mari. Celles qui avaient des ressources, qui parlaient la langue, et n'étaient donc pas totalement isolées, ont moins eu de mal pour trouver des conseils et se faire aider.

L'association d'épouses Philippines est une association locale, qui propose des solutions locales. Je ne sais pas s'il y en a au niveau national.

Je me demande combien il y a de conjoints français vivant au Japon, et la proportion hommes-femmes.

Il faut hélas reconnaître que la plupart des assos franco-japonaises ou assos de Français au Japon semblent plus compétentes dans le domaine des fêtes, sorties, et tournois de tarot, que pour aider les ressortissants ayant des problèmes...Mais je me trompe peut-être!

Ce serait bien de savoir déjà le genre d'aide et de conseils qu'on peut trouver dans ces associations.

Zaoflo
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 39
Inscription : 10 avr. 2005, 09:00
Localisation : Sendai, Japon

Message par Zaoflo »

au risque de me faire traiter de sexiste, je soutiens que la relation avec les beaux-parents surtout (et la societe en general) , est plus difficile si c'est la femme qui est etrangere, que si c'est l'homme....les beaux-parents ne connaissant pas le systeme occidental, elle doit appartenir a sa belle-famille comme une japonaise.......alors que les parents d'une femme japonaise savent qu'une fois mariee, elle appartient plus a la famille de ses beaux-parents qu'a eux, donc, plus de liberte.
Flo qui habite dans la meme maison que ses beaux-parents depuis 9 ans.....(et les 13 annees precedentes juste a cote, ce qui ne change pas trop !)

A part ca, j'ai cree une association des epouses etrangeres ici a Sendai en 1989.
Il est tres difficile de trouver les epouses etrangeres car si elles ont des enfants petits, si elles ne sont pas prof de langues, elles restent chez elles et personne ne les connait.
Mon assoc est passee dans le journal, mais la encore, si le mari japonais ne traduit pas pour sa femme, elle ne le saura pas.
Certaines belles-familles interdisent a l'epouse etrangere de participer a une telle association car elles pensent qu'on y dit du mal du Japon, des maris, des beaux-parents, la jeune femme est alors interdite de sortie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité