femme française, homme japonais

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Avatar de l’utilisateur
gokurosama
amateur
amateur
Messages : 76
Inscription : 02 mars 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par gokurosama »

Se lancer à le faire quand même, c'est faire prendre le risque à son compagnon qu'il soit raillé par les autres.
Prudence prudence…

Avatar de l’utilisateur
le_developpeur
amateur
amateur
Messages : 82
Inscription : 24 janv. 2006, 09:00

Message par le_developpeur »

De mon cote, j'ai un ami etranger qui se gueuler dessus par son epouse japonaise lorsqu il faisait ses beuveries avec ses collegues. Du coup il n'en fait quasiment plus, par contre, il reste encore plus tard pour eviter de croisait sa femme quand il rentre :)

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Message par ELTdG »

le_developpeur a écrit :Du coup il n'en fait quasiment plus, par contre, il reste encore plus tard pour eviter de croisait sa femme quand il rentre :)
Bel exemple d'intégration réussie :lol:

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp »

Bel exemple de la Japonaise "douce et soumise" qui a réussi à prendre dans ses filets un gaijin naïf! 8)

Avatar de l’utilisateur
ume
accro
accro
Messages : 254
Inscription : 13 nov. 2003, 09:00
Localisation : Yanaka

Message par ume »

le_developpeur a écrit :De mon cote, j'ai un ami etranger qui se faisait gueuler dessus par son epouse japonaise lorsqu il faisait ses beuveries avec ses collegues. Du coup il n'en fait quasiment plus, par contre, il reste encore plus tard pour eviter de croiser sa femme quand il rentre :)
Tu ne crois pas qu'il ferait mieux de rentrer dans son pays, SANS son épouse ?

Avatar de l’utilisateur
gokurosama
amateur
amateur
Messages : 76
Inscription : 02 mars 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par gokurosama »

Shizuka-jp a écrit :Bel exemple de la Japonaise "douce et soumise" qui a réussi à prendre dans ses filets un gaijin naïf! 8)
Très bonne réplique! :lol: :lol: :lol:
Les mythes ont la vie dure :D

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade »

Je suis tout à fait d'accord, le mythe de la japonaise douce et soumise, comme dit si justement Shizuka, "la femme que les hommes du monde entier convoitent", a la vie dure...
C'est assez pénible parce qu'on se sent tout de suite dévalorisée en tant qu'étrangère au Japon, même auprès des "gaijins"...

Pour ce qui est d'accompagner son fiancé/mari aux nomikais, je pense en effet que ça doit dépendre beaucoup du contexte. Mais je ne suis pas si sûre que l'homme se tournerait en ridicule, mais il doit profiter du fait que sa femme est étrangère pour faire "passer la pilule" une fois par mois, ou un truc comme ça (sa femme serait japonaise, il serait peut-être ridicule, mais si elle l'est justement, la question du choc des culture ne se pose pas, non ?).

Effectivement, certains japonais sont assez prompt à dire qu'ici, c'est le Japon et que donc gnagnagna. Encore une fois, tout dépend du contexte, mais dans un monde qui se veut de plus en plus "mondialisé" et dans des boites qui se veulent internationales, on détourne le problème très facilement en expliquant que ça ne peut qu'être bon pour la boite d'avoir autant de contact que possible avec l'étranger, et qu'en plus ça fera une bonne occasion aux collègues de parler en englais (oublier dans ce cas que sa femme parle japonais, et bien rapeller que la nomikai faisant partie du boulot, c'est une bonne occasion de bosser justement :wink: )


PS pour Shizuka : Oui ça avance bien avec mon copain, quand je lui dit que je veux aller aux nomikais avec lui, il m'y amène et la plupart des gens ont l'air de trouver l'idée lumineuse (ils n'y auraient jamais pensé tous seuls !), mais il faut dire que le puplic est jeune aussi,ça joue peut-être...

Zaoflo
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 39
Inscription : 10 avr. 2005, 09:00
Localisation : Sendai, Japon

Message par Zaoflo »

mon mari, bien que salaryman, a peu souvent de nomikai, heureusement, mais franchement, je ne me vois pas y aller avec lui: comme (bien que pas si jeune quand meme) il est le plus jeune quand il y en a une, c'est a lui de s'occuper de tout et de servir ses collegues, de surveiller que les verres ne se vident pas, que presonne ne manque de rien......pas drole.......ca ne l'aiderait pas que je vienne, au contraire, ca ajouterait a ses soucis, et pour moi, quel mauvais moment a passer ! :?

sangogo
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 15
Inscription : 03 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par sangogo »

:( Mon mari se félicitait il y a 8 ans de n'être pas salaryman et de pas avoir à subir les sorties du soir avec les collègues.

Mais les choses ont dégénérées, il s'est mis à sortir en ne pouvant voir boire ses interlocuteurs, amis ou collègues, sans pouvoir résister à la tentation lui aussi.

Son discours a bien changé, puisqu'il revendique de vivre au Japon comme les autres japonais...

Comme si tous les japonais aimaient sortir et boire...
Et le coup financier de tout ça ???
Et le coût en santé, en fatigue dûe aux heures de sommeil en moins, en pressing pour retirer les odeurs de graillon, en inquiètude et perte de confiance pour la famille ?

Après quelques temps de perplexité et d'hésitation, je lui ai demandé de renoncer à ce mode de vie, ce qu'il semble accepter après plusieurs crises majeures du couple.

:lol:

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Message par Fujijanet »

Mon copain a change y a un mois egalement. Il a debute un nouveau travail, il fait du 7h du matin a minuit tous les jours et travaille tous les weekends, cela risque de duree sa periode d'essaie, c'est a dire 6 mois.
Son discours aussi a change, il affirmait ne jamais vouloir etre un salarymen, et vivre au Japon, maintenant il ne veut plus quitter le Japon, nos reves se sont evanouis, et il ne me voit plus.

Depuis un mois notre relation est fantome, mais on gardait un contact mail. Depuis 5 jours je n'ai plus de nouvelle, a votre avis, je dois en conclure quoi? On vient de feter nos un an de maniere bizarre (j'etais seule, pourtant dans la meme piece), bref je crois que il est rentre dans le moule et que c'en est fini de nous, faut se faire une raison.

Je ne regrette pas la fin de cette relation qui est a uni sens depuis 1 mois, par contre je regrette l'homme que j'ai connu avant.

J'ai decide de ne pas insister (ca fait deja pas mal de temps que j'essaye par tous les moyens de coller les morceaux), j'attend qu'il fasse le premier pas vers moi, ne serais ce pour reclamer le double des cles, mais je suis pas sure d'etre la pour lui a ce moment la.
Un an a disposition, je ne tiendrais pas 6 mois de plus :?

Bonne chance les filles, moi je raccroche.

Avatar de l’utilisateur
le_developpeur
amateur
amateur
Messages : 82
Inscription : 24 janv. 2006, 09:00

Message par le_developpeur »

Desole pour toi Fuji. Meme si le mythe de "la femme japonaise douce et docile" a la vie dure, il semble que le celui du "cerveau docile et formate" se maintient bien.
Que ce soit dans le domaine de l'education, du travail et de l'achat massif de sac Louis Vuitton, si il y a bien une chose que je regrette au Japon, c'est bien ca.
shaahrazade a écrit :Je suis tout à fait d'accord, le mythe de la japonaise douce et soumise, comme dit si justement Shizuka, "la femme que les hommes du monde entier convoitent", a la vie dure...
Shaahrazade, il faut pas abuser quand meme, nous apprecions une femme attentionnee, de meme que les femmes apprecient un homme attentionne. Mais cela ne fait pas de nous des barbes bleues qui enferment leurs femmes dans la cuisine.
le_developpeur a écrit :De mon cote, j'ai un ami etranger qui se gueuler dessus par son epouse japonaise lorsqu il faisait ses beuveries avec ses collegues. Du coup il n'en fait quasiment plus, par contre, il reste encore plus tard pour eviter de croisait sa femme quand il rentre :)
Pour revenir sur une note plus positive. Mon ami a quitter cette femme depuis a peu pres 2 ans. Mais il est en couple avec une autre femme japonaise ayant un tres bon caractere ( a defaut d'etre docile ). Et lorsqu'il sort avec ses amis ( je ne parle pas du domaine du travail ), il sont quasiment toujours ensemble.

Bon, mesdames ne vous laissez pas faire, j'espere que vos probleme de couples vont s'arranger.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp »

sangogo a écrit : Son discours a bien changé, puisqu'il revendique de vivre au Japon comme les autres japonais...

Comme si tous les japonais aimaient sortir et boire...
En fait je me demande un peu si c'est vraiment spécial aux Japonais...

Bon, le système nomikai obligatoires est sans doute très japonais, mais j'ai des témoignages assez similaires de femmes mariées a des Irlandais (tout le temps au pub ou a la bière-rugby) ou a des Espagnols (tout le temps à la "taberna").

D'ailleurs Garcia Lorca décrivait de façon très cynique la vision de la vie conjugale chez les hommes dans sa pièce de théâtre Yerma. Je n'ai pas le texte exact en tête, mais c'était du style: Après une semaine, les hommes passent du lit à la table, puis de la table à la taverne...

J'ai de la chance, car mon mari n'est pas salary-man, et n'aime pas l'ambiance des nomiya, et autres "snacks", mais il faut avouer que beaucoup d'hommes ne sont pas pressés de rentrer chez eux, et aiment sortir entre hommes, dès qu'ils ont une occasion de le faire.

Pour ce qui est du mari de Sangogo, ce qui se passe est très classique je pense, "chassez le naturel, il revient au galop!", on retrouve très vite ses habitudes ancestrales après être rentré dans son pays d'origine. Il faut s'y attendre. :wink:

Au fait, que fait-il comme travail ton mari?

Pour Fujijanet, je crois que ce qui arrive ne fait que confirmer les alertes précédentes, votre relation doit être devenue "mendôkusai" (fastidieuse) pour lui...et je crois bien que tu en as assez également.

Et Monzen n'est même plus là! :wink:

Avatar de l’utilisateur
le_developpeur
amateur
amateur
Messages : 82
Inscription : 24 janv. 2006, 09:00

Message par le_developpeur »

Code : Tout sélectionner

Et Monzen n'est même plus là
Arffff :lol:

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

Fujijanet a écrit :
Depuis un mois notre relation est fantome, mais on gardait un contact mail. Depuis 5 jours je n'ai plus de nouvelle, a votre avis, je dois en conclure quoi? On vient de feter nos un an de maniere bizarre (j'etais seule, pourtant dans la meme piece), bref je crois que il est rentre dans le moule et que c'en est fini de nous, faut se faire une raison.

.
désolé pour toi...je crois que le problème, c'est que certains japonais sont capables de parler mariage un jour, et changer en silence de projets par la suite pour raisons "pratiques", dans le cadre du travail notament ou simplement parceque la mathématique des évènements ne leur donne pas toujours raison et qu'ils ne supportent pas le moindre conflit, même s'il est nécessaire pour mettre certaines choses au point.
il vaut mieux arrêter de rêver (pour certains) en pensant que la japonaise est plus docile...Il peut-être plus aisé de lui conter fleurette au départ (curiosité culturelle?) mais elle reprend vite la barre...
je ne parle pas en mon nom mais j'ai déjà vu l'état d'un gars à qui on annonca la rupture tout en mangeant de bon appétit...je ne vois pas de docilite dans ce comportement

sangogo
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 15
Inscription : 03 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par sangogo »

:lol: J'avais un peu peur de "parler franc" sur le forum, mais je vois que les réactions me donnent raison.

Comme je dois me battre pour la famille que nous avons fondée, et que j'en ai encore l'énergie, je ne désarme pas, tant il est clair que les méthodes douces n'ont jamais rien donné dans notre cas.

Il me faut régulièrement provoquer des crises "à la française" (Je n'ose donner ici le détail de mes manières de manifester le dépassement de mes limites...) pour retrouver mon mari plus impliqué dans la vie de famille.

Le plus étonnant est qu'à chaque fois IL ME REMERCIERAIT PRESQUE DE LUI OUVRIR LES YEUX sur l'absurdité d'un mode de vie qui coûte cher en argent, en temps, en fatigue, enfin, j'ai déjà dit tout cela..., et sur l'absence d'originalité qu'il témoigne en l'acceptant les yeux fermés ...

Sans compter qu'à cause de cela, les occasions que nous avons de sortir pour NOUS sont plus que rarissimes, ben oui, fatigue, temps libre consacré aux autres, coût d'une sortie et d'une baby sitter, etc.

Je ne veux pas oublier de dire que j'ai le soutien de ses parents qui eux,paradoxalement, mènent depuis toujours une vie saine et zen. Sans eux, j'aurais désarmé bien des fois...

J'imagine qu'il existe tout de même des maris ou pères de famille qui n'acceptent pas, voire se révoltent contre ce mode de vie ridicule qui est tout de même responsable d'énormes problèmes de société au Japon in fine, non ???



Fujijanet, je suis désolée par ce que tu écris, je vais lire tes messages pour comprendre mieux ta situation...

Avatar de l’utilisateur
Sumire
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 30
Inscription : 29 mai 2006, 09:00

Message par Sumire »

Merci à tous de vos interventions concernant les nomikai de nos salary-men préférés! Je me sens beaucoup moins seule!
Je tiens juste à préciser que lorsque le patron de mon copain s'est énervé lorsque celui-ci lui expliquait ses soucis de santé, il ne s'agissait hélas pas d'une blague, aussi grasse et déplacée soit-elle. Ce type est un crétin, point. Le lendemain de cet incident, le planning vacances de mon ami avait été modifié (réduction de 3 jours), comme par hasard. Il a fallu 2 nomikai pour revenir au planning initial si j'ose dire. Le patron en question trouve tout et n'importe quoi pour se défouler apparemment. Lors d'une autre nomikai, passablement émêché, il s'en encore pris à mon ami pour lui dire que vu qu'il sortait avec une Française, il allait forcément démissionner un jour et que c'était donc un bon à rien pour l'entreprise, etc. Il y a des c... partout, vraiment pas de chance, il a fallu qu'on tombe dessus. Les nerfs de mon copain seront-ils assez solides?
Il est évident qu'une compagne ou femme de salary-man n'est pas conviée aux nomikai qui ne sont que la continuité de la journée de travail, ce serait presque comme débarquer sur le lieu de travail de votre conjoint, comme ça... Et personnellement, je n'ai aucune envie de me mêler à ce genre de beuveries, dans le cas présent, inintéressantes. En revanche, le senpai, les collègues féminines ainsi que le kachô de mon copain veulent me rencontrer, donc je vais organiser quelques petits dîners français afin de faire leur connaissance.
On dit toujours qu'il ne faut pas généraliser, etc, je suis tout à fait d'accord, mais c'est bien là une donnée 100% japonaise : les nomikai ruinent l'état de santé des salariés, et ont forcément des conséquences sur le couple. J'adore mon copain, tout se passe bien entre nous, nous avons des tas de projets, mais objectivement, je vois son état de fatigue s'aggraver de jour en jour et je m'inquiète pour lui, puis pour nous. Même avec toute la bonne volonté du monde, que voulez-vous faire avec un zombie?... Je ne désarme pas, cherche des solutions. J'aimerais tant lui faire goûter les joies des 35h (ou même 50 heures!) françaises! Mais hélas il ne parle pas français.
Ah la la... :|
PS : Sangogo, j'ai eu plusieurs la même expérience que toi avec mon ami : lui aussi m'a remercié plusieurs fois pour lui avoir ouvert les yeux et pour lui avoir rappelé quelles sont les choses les plus importantes dans la vie... et il m'a demandé de toujours lui rappeler lorsque je sentais qu'il allait dans une mauvaise direction... j'avoue evoir été surprise au début!

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

sangogo a écrit ::

Il me faut régulièrement provoquer des crises "à la française" (Je n'ose donner ici le détail de mes manières de manifester le dépassement de mes limites...) ...
qu'appeles -tu une "crise à la française"?parce que ça parait assez délicat...Un pot de fleur qui vole, quelques hurlements...?
je crosi que souvent ça passe pour de la cruauté pure ou de l'enfantillage...

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp »

Je ne pense pas que ces "crises" soient spécialement françaises, certaines Japonaises savent aussi très bien "exploser", il ne faut pas se fier aux apparences!

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4965
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

Note de modération:

J'ai scindé cette discussion en créant un nouveau sujet intitulé "mariage au Japon: formalités et coûts". Voir les titres dans cette même rubrique.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités