sentiments d'une japonaise

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Pangolin
amateur
amateur
Messages : 61
Inscription : 19 oct. 2007, 09:00

Re: sentiments d'une japonaise

Message par Pangolin »

Le mieux ne serait-il pas que tu lui poses la question à elle ? :wink:

Alexa
amateur
amateur
Messages : 129
Inscription : 20 mai 2006, 09:00

Re: sentiments d'une japonaise

Message par Alexa »

Ce n'est pas un problème, à mon avis...Après cela dépend de toi, es-tu près à assumer d'être avec une femme de 10 ans de plus que toi?

Propose-lui d'aller boire un verre ou d'aller au ciné.... et tu verras sa réaction!

Tiens-nous au courant :wink:

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 512
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: sentiments d'une japonaise

Message par zenpuku »

Evite ! sinon tu vas y perdre des plumes,
et en plus c'est une relation de travail : tout pour que cela devienne très vite très compliqué.
Regarde plutot autour de toi des filles de ton âge, au lieu d'accepter de te faire manipuler.

Avatar de l’utilisateur
batisuto
accro
accro
Messages : 256
Inscription : 27 mai 2006, 09:00

Re: sentiments d'une japonaise

Message par batisuto »

Si c`est une collegue de boulo, laisse tomber, ca va etre la merde.
Si c`etait pas une collegue de bureau je te dirai "quand elle t`a pris la main, il fallait la tenir, et la tirer jusqu`a l`hotel".

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

Pardonnez moi de vous juger, mais Batisuto, en temps que père d'une fille, je suis assez surpris de vos mots ... il n'est point certain que vous aidiez ce jeune homme car tout ne passe pas par le lit. Le jour où on parlera de votre fille, je suis certain que vous poserez vos mots... (ou suis-je trop vieux peut-être ... :lol: )

Sake123, à vous de réfléchir sur ce que vous voulez. Il y a des risques, sur la possibilité d'un échec de votre relation et une relation tendue au bureau (pis si vous travaillez ensemble, moins si vous avez peu d’interaction) en fonction de la rupture brute ou amicale.
Les couples se formant et se mariant existent partout (en France, il me semble 1/3 voire plus), mon collègue a rencontré sa femme au bureau, mon frère, mon ami et une amie. Je connais aussi des gens qui sont bien restés amis avec "leur ex" au bureau (mais bien entendu d'autres qui ne le sont point).

L'exemple de mon collègue actuel est de plus français avec une japonaise plus âgée. Donc rien n'est impossible mais tout est une question de savoir vivre et de choix. Un autre collègue est rentré en France une fois marié avec sa collègue-femme tout aussi âgée.

Sans jugement, nous ne pouvons vous conseiller sur "une éventuelle manipulatrice" ou autre, à vous de rester ouvert, à l'écoute (car nous avons des pensées différentes via notre culture et notre sexe) avec un recul pour ne pas tomber de haut, ni se faire jouer.

Il n'y a pas de conseil d'approche vu que les gens sont différent et n'aiment pas toujours les mêmes choses. Il n'y a pas de conseil non plus sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire. Soit vous attendez la Nadesiko (la femme ultime) selon vos critères, soit vous essayez avec les personnes que la vie vous fait rencontrer. C'est à vous de voir.

Essayer l'approche French-touch par une gentillesse, une écoute si vous le voulez afin de lui proposer une soirée pour mieux se comprendre.
Ou bien un gâteau ou autre pour la remercier de son message.
Faîtes la différence par rapport à un japonais de base.

Courage.

spanks
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 26 janv. 2012, 09:21

Re: sentiments d'une japonaise

Message par spanks »

Don't feed the trolls M'me please.

Avatar de l’utilisateur
magic78
accro
accro
Messages : 248
Inscription : 13 déc. 2010, 20:08

Re: sentiments d'une japonaise

Message par magic78 »

spanks a écrit :Don't feed the trolls M'me please.
Bonjour,
@spanks : une petite explication du commentaire, SVP (ou bien c'est une "private joke" ?) :wink:

@clws990 : nous sommes au moins deux "vieux" sur le forum ; bravo pour l'analyse. :)

GaoLi
amateur
amateur
Messages : 98
Inscription : 16 mai 2010, 18:28
Localisation : Tokyo

Re: sentiments d'une japonaise

Message par GaoLi »

magic78 a écrit :
spanks a écrit :Don't feed the trolls M'me please.
Bonjour,
@spanks : une petite explication du commentaire, SVP (ou bien c'est une "private joke" ?) :wink:

@clws990 : nous sommes au moins deux "vieux" sur le forum ; bravo pour l'analyse. :)
L'explication de ce qu'a voulu dire Spanks se trouve ici. Je pense qu'il réagissait au commentaire de Batisuto.

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

Disons que je suis un peu fatigué d'entendre un bon gros échantillon de la communauté française et étrangère sur cette vision typiquement masculine du "un tour à l’hôtel ou au lit chez soit (, et hop on tourne la page si nécessaire)" ... entre le forum officiel du VIE, ce que j'entends dans les rencontres franco-japonaise (qui fait que je n'y vais plus), voire au bureau, etc ... je ne suis plus surpris de voir les pères de familles japonaises se méfier des étrangers ou de les entendre me raconter leur déboires avec des gendres ou petit-ami de passage étranger ... avec leur innocente et adorable fille. :evil:

Désolé de ce coup de gueule mais ... je me fais vieux ... et je peux clairement m'imaginer en train d'étriper le petit frenchie ou étranger draguant ma fille et ne pensant qu'au mot, je l'espère juste taquin, de Batisuto.
magic78 a écrit :
spanks a écrit :Don't feed the trolls M'me please.
Bonjour,
@spanks : une petite explication du commentaire, SVP (ou bien c'est une "private joke" ?) :wink:

@clws990 : nous sommes au moins deux "vieux" sur le forum ; bravo pour l'analyse. :)
Vous concernant sake123, comprenez bien que française ou japonaise, une personne âgée a une vision de la vie différente de vous. Dans nos deux beaux pays, il y a des femmes passées la 30taines qui veulent une relation viable avec vu sur le mariage.
Donc soit vous êtes joueur, et prenez le train quelque soit le terminus dans les îles ou bien en Sibérie.
Soit, vous réfléchissez à ce fait, avec possibilité d'une phase rapide où l'on vous demandera des choses, des actes, etc. Par exemple, seriez-vous prêt à vivre ici plus longtemps si elle vous le demandait ? Seriez-vous prêt à avoir des querelles absurdes sur un simple malentendu de communication, pis de vision ou de pensée (qui n'a de soit, aucun lien avec la nationalité) ?

Certain vous diront de ne pas espérer car une femme japonaise, est un destin voué à l'échec, au divorce, etc
D'autres vous diront, que c'est le chemin de la vie, avec tendresse mais aussi larme.

Vous êtes jeune, donc vous allez devoir y réfléchir deux fois plus qu'elle peut-être. Au moins pour votre bien-être ...

Au passage, essayez de faire des efforts sur votre français, SVP ...
sake123 a écrit :@clws990

merci pour votre commentaire qui est très réfléchie, pour l'instant aucune tension au bureau a peine des bonjours merci svp ....
on c' revu ce week end et sa à étais beaucoup plus tactile que la dernière fois.
Et je ne pense pas que ce soit une manipulatrice enfin certains ont dit sa et ce sont fais avoir lol mais je ne pense pas.

Avatar de l’utilisateur
batisuto
accro
accro
Messages : 256
Inscription : 27 mai 2006, 09:00

Re: sentiments d'une japonaise

Message par batisuto »

Ben non, c`etait pas du troll. Disons 50/50 humour/conseil.

Mais bon, la nana japonaise celibataire qui a la trentaine bien passe, et qui flash sur le gaijin du bureau.... ne me dites pas qu`il n`y a pas anguille sous roche.

Si certains ont a se plaindre du "petit ami frenchi" de leur fille, d`autres "petit frenchi" ont a se plaindre de la vie impossible que font voir leurs femmes/ex japonaises.
Je ne parle pas specialement de moi.

Pour repondre a sake123, tout depends de ta situation.
Si tu tiens a ton emploi et a ta liberte (tu as 22 ans, merde!!), laisse tomber.
Si tu n`as pas de projet a long terme dans la boite, pourquoi pas.
je dis ca pour toi ET pour elle.
Pour toi : imagine que ca se passe mal. Arrivera tu a gerer ?
Pour elle : elle se fait probablement (c`est une hypothese) des plans sur la comete, et la chute pourrait etre difficile...

je suis donc tout a fait d`accords avec zenpuku.

Pour ceux que ca interrese, voici 2 blog proposant une vision peu commune du japon:

http://www.lejaponderobertpatrick.blogspot.jp
http://gaijinhunter.wordpress.com/

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

Peu commune ? C'est malheureusement la vision de bon nombre d'hommes (français et autre) venant au Japon. (qui avait déjà cette vision même en France ... on en trouve en masse de ce genre de vision de jeunes hommes ...)

J'ai lu le premier article de votre premier lien, et sans vouloir être grossier, l'auteur n'a pas beaucoup de chose dans la cervelle, pis au vu de ses mots (cru certes mais au moins il est honnête sur sa pensée envers les femmes ...) C'est la vision typique occidentale du "pas vu pas pris", "quand je serais vieux je me caserais", "latin chaud" etc. Et il se demande alors pourquoi les asiatiques voient dans les occidentaux comme un "danger" potentiel.
Le second n'est pas mieux ...

Dans le même genre de vision "peu commune", je peux vous donner aussi un blog d'un français fan de train ... et de jeune fille en bas âge ... photographiant tout ce qui bouge par dessous et en dessous ...


Je suis d'accord avec vous, mais je dirais que ceux qui ont une vie pas possible à cause de leur femmes/mari ou ex ... ceci n'a rien à voir avec la culture, la nationalité. On ne peut pas toujours être fait pour être ensemble mais beaucoup se donne (dans les deux camps) une image trop rêveur ... il suffit de lire le forum et nous avons pu constater cela plusieurs fois. (ne parlons pas de l'image stupide que les français ont de la "poupée asiatique parfaite femme au foyer" dont des témoignages de divorce se limitaient à "pas de sexe quand je rentre" ou "le ménage pas fait" ou "elle ne s'occupe pas de moi, après la journée avec les enfants alors que moi, après le travail, je veux sont affection", le pire étant ceux qui vont se plaindre ensuite au consulat suite au divorce car ils n'ont pas eu la garde ... )
Tout est une question de "connaissons nous notre femme ou bien avons nous fait un mariage attife". Dans la culture occidentale c'est souvent les deux à la fois. Car pour nous, divorcer est aussi facile dans notre tête que rompre un contrat téléphonique (avec les embrouilles qui vont avec) alors qu'en asie ou dans les pays très chrétien (ex: les Philippines), en principe on ne se marie qu'une fois. Cela peut être impensable ou stupide pour beaucoup d'occidentaux mais c'est cette différence de culture qui fait que cela ne marche pas toujours au lieu d'entendre que les japonais sont des c... Oui certains couples marié japonais restent ensemble même si ils ne se supportent pas jusqu'à la majorité de leurs enfants afin de ne pas traumatiser leur enfants avec des guerres de gardes etc. J'ai connu ce genre de couple et pour quasi 80% des français et étrangers avec qui j'ai discuté de ce point, tous avaient la même réponse "c'est du grand n'importe quoi, il faut divorcer ou mieux mourir que de rester avec ce(tte) conjoint(e) qu'on ne veux plus voir". Les 20% restant étant ceux ayant cherché à comprendre la différence culturelle et ainsi ne pas imposer leur vision simplement.
De même comme pour le cas de ne pas utiliser les préservatifs (dixit le premier blog) ou les contraceptifs car oui, ce n'est pas ancrer dans leur culture car bien que batifoler existe, il n'est pas vécu à l'identique. (pour les japonais faire une correspondance juste par email avec une autre femme, c'est déjà trompé sa femme ...) Des étrangers dont les français traitent les docteurs japonais d'incapable car leur médicaments ne marche pas "soit disant sous doser" sans penser que peut-être qu'en France ... on surdose trop et qu'on est peut-être un pays abusant des médicaments (d'où les campagnes de nos jours en France tel que pour les anti-biotiques). (mais oui, dans les deux pays, peut-être plus dans l'un que dans l'autre ... il y a des incompétents ... il y avait un sujet sur ce point avec BCG et Cable il me semble)
Alors oui, on peut avoir une vie difficile mais sommes-nous tous innocent ?

Chacun sa vision toutefois, mais je ne vois pas en quoi un homme jeune (ou de 22ans) qui se décide à avoir une relation sérieuse sans aller picorer dans tous les coins est un problème, perd sa liberté ou autre.
Mais il est vrai que tout dépend du caractère de la personne. Il y a des gens qui essaye ... mais qui au final, dans leur 20taines, ne peuvent se fixer à une femme ... et il y a d'autres, qui ont fait une promesse jeune et qui se sont mariés jeunes avec aujourd'hui, dans leur 30taines et après plus de 10 ans de mariage, ont de jolies enfants. Mon meilleur ami n'a jamais regretté cela avec son engagement à 19 ans avec la femme qui devint quelques années plus tard sa femme.

Cependant, oui, comme vous le dîtes, il y a des japonaises qui flashent sur l'étranger ... tout comme beaucoup de français qui flashent sur les japonaises (comme l'homme de votre premier lien) à qui on pourrait dire "pourquoi venir au Japon ? si c'est juste pour le lit, il y a de quoi en France" (version macho).
Chercher une différence avec un étranger n'est en soit pas un mal ... si dans ses environs on ne trouve pas "chaussure à son pied", je ne vois pas en quoi on peut dire cependant, qu'elle est malicieuse. On prend ce que la vie nous présente ... mais on accepte les risques qui vont avec.
batisuto a écrit : Pour ceux que ca interrese, voici 2 blog proposant une vision peu commune du japon:

http://www.lejaponderobertpatrick.blogspot.jp
http://gaijinhunter.wordpress.com/

Et concernant les préjugés "elle veut un étranger" ... regardons juste en France entre français avec les ... "je veux un blanc car les latinos sont chaud" ou "les noirs car ils sont trop musclés" ou "les blondes car rien dans la tête, c'est si facile" ou comme dit mon collègue de bureau juif "certains cherchent les juifs car soit disant on est plein de frics" ... Soyons honnête, on flash tous pour quelqu'un pour un critère subjectif et pas objectif, pour une vision que l'on a ... et si on devait s'arrêter à cela ... je pense que beaucoup ne se marierait pas comme Batisuto ou nos administrateurs BCG/Cable ... pour ne cîter qu'eux.

Après, après ces années entre l'occident et l'orient, je résumerais par comme disent nombreux hommes "nous les hommes, nous ne pensons pas aux sentiments car nous sommes de mars, c'est pour les minettes, les femmes" et puis "si elle n'acceptent pas de coucher avec moi, elle est une (injure)", "si elle accepte elle est une (injure), trop facile" mais encore "si elle est mariée et qu'elle acceptent, c'est de sa faute, de sa faiblesse, moi je n'ai rien à me reprocher" ou "je suis encore avec toute ma force et ma jeunesse ! Pourquoi m'arrêter à une ! Elle peut bien m'attendre à la maison, c'est son choix".
"Elle m'aime ? Bon on se marie, et adviendra qui verra, car les sentiments, pas envie de me faire chier à réfléchir ... trop chiant de discuter avec les femmes ... au pire on divorcera"
"La femme réfléchi ? Elle a une vision ? (rire)" ... "Je décide car c'est pour son bien".

Je pense que les dames et demoiselles du forum auront au moins dans leur vie entendu ce genre d'ineptie masculine partout à travers la planète ...

Avatar de l’utilisateur
batisuto
accro
accro
Messages : 256
Inscription : 27 mai 2006, 09:00

Re: sentiments d'une japonaise

Message par batisuto »

Cher Clws

On peut ne pas etre d`accords ou pas sur tel ou tel point, et on en parle, pas de soucis.

Premiere partie :

Par contre, il y a un point ou je pense que vous vous trompez lourdement (ou alors, ecrit un peu vite, ca arrive).
clws990 a écrit :
Car pour nous, divorcer est aussi facile dans notre tête que rompre un contrat téléphonique (avec les embrouilles qui vont avec) alors qu'en asie ou dans les pays très chrétien (ex: les Philippines), en principe on ne se marie qu'une fois.
Non, divorcer n`est pas plus "facile" ou "courrant" en france, qu`au japon.
Premierement, votre argument sur les pays chretiens ne tient pas car, justement les pays judeo-chretiens, dont fait partie la france, "sacralisent" le mariage, et l`associe au divin (christianisme, pretre, eglise, etc..), alors qu`au japon, la chretiennete est quasi inexistante (moins de 2% de la pop, gaijin inclus).
Au japon, le mariage, meme celebre au temple en presence d`un moine, est beaucoup lie a la descendance et la famille.

D`autre part, en france comme au japon, le nombre de divorce a commence a explose a partir des 70`s 80`s.

On dit souvent que le divorce est percu comme un echec au japon.
Perso, je connais ou ai connu, un sacre paquet de japonais(es) ayant divorce au moins une fois.
Tout comme en france.

Seconde partie :

Concernant les blogs que j`ai donne, je pense qu`il faut plus voir le fond, que la forme et le vocabulaire employe.
Je ne dis pas etre d`accords avec tout ce qui est ecrit. Je dis simplement que c`est une facon de voir, qui reflete "une" realite.
Tout(es) les japonais(es) ne sont pas comme cela.
La femme d`un ami est tres entreprenante, posee, et n`a pas systematiquement peur de l`inconnu. J`ai aussi un pote qui me disait que son ex allait au bookoff tout les soirs, achetait un livre, et ne l`ouvrait jamais....
Ce ne sont que des anecdotes, mais qui ne sont pas anodines.

Pour revenir a notre ami sake123, il vient et nous questionne sur les hypothetiques sentiments d`une collegue de bureau.
Il ne parle pas des siens.
S`il etait certains des siens, il ne viendrait pas ici, et ne se poserait pas la question.
M`est avis que inconsciemment, il se demande si "y a moyen ou pas".

Je ne le blame pas du tout !!!
je dis simplement, qu`a mes yeux, et avec les infos qu`on a, ca ne sent pas vraiment l`histoire d`amour.....
Je repete " a mes yeux, et avec les infos qu`on a"

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

En effet, Batisuto, nous pouvons en parler, et comme vous, je ne demande ni d'être d'accord, ni de trouver une raison absolue étant donnée que cela n'existe pas.

Concernant le point que vous indiquez, sur ce que je connais, ai vécu avec des amis et lu, je maintiens que la vision du divorce est de loin différente entre les pays d'Asie, Japon inclus et les pays occidentaux comme la France.
Nous divorçons en effet plus facilement car les occidentaux malgré la religion de chacun, n'avons simplement point de scrupule sur ce point. La vision de "la famille" face à "notre liberté" est totalement différente entre ces régions. C'est ainsi que de moins en moins de français font des mariages religieux car le mariage à vie ... pratiqué uniquement aux Philippines et au Vatican n'intéresse plus personne (cf wiki).
Tout comme on se marie pour un coup de tête, etc. Nous disons même "si tes parents m'aiment pas, on s'en moque !".
La où au Japon, bon nombre doivent passer par l'aval du patriarche de la famille, avoir un certain temps de couple avant de valider le mariage, si ce n'est pas le suprême interview avec beau-papa et les questions de long en larges et en travers ...

En France : 1985 pour 1000 mariages, il y avait 14,2 divorces , puis en 2005 33 pour 1000 (google mais est-ce des chiffres exactes ?)
En 2010, 251.654 mariages ont été enregistrés alors que près de 134.000 divorces ont été prononcés, selon l’Insee.

Au Japon, il y avait 2,3 divorce pour 1000 en 2003 contre 1,2 pour 1000 en 1980.
Nous sommes d'accord cela a explosé mais le ratio est ... bon okay, il n'y a pas tant de mariage que ca peut être au Japon mais .. En 2009, ils étaient 253 000 à avoir divorcé. (google mais d'où vient ces chiffres ? Je ne puis dire en dehors du fait que cela vient de blog/journaux)

Ensuite bien que la France est à l'origine un pays judeo-chretiens, il n'en est que d'origine. La sacralisation du mariage ... est pour bon nombre de français dépassé d'où le pacs et le concubinage. Malheureusement, le divin n'est plus et la France est un pays séparant religion de la vie de tous les jours.
Au Japon, sans le christianisme, la part de la famille et du respect des anciens, est très importante. C'est ainsi que le lien mari-épouse (que l'on peut critiquer) est imposant, tout comme la constitution de la famille. Nous sommes loin de la vision libre que donne les parents occidentaux à leurs enfants.

Il n'y a donc point de nécessité d'être chrétien pour avoir une vision sacré du mariage et de la famille. Au Japon, on ne vit en principe (je dis bien en principe) pas avec madame avant le mariage, alors qu'en France ... les traditions sont la, plus forte que la religion.

Le divorce est en effet perçu comme un échec (sachant qu'il y a des divorces liés à des mariages arrangés choses peu courante en France) comme le fait de se tromper au travail est perçu comme la pire des plaies ... Nous n'avons juste pas la même vision où pour nous, nous apprenons de nos échecs là ou les asiatiques voient en l'échec ... un tabou absolue, la pire des choses du monde et donc n'aime point se faire réprimander. La est la différence.

Sur ces points que peuvent aider notre ami, en effet ce ne sont que des hypothétiques, dans ce cas ne jugeons point (autant que possible car nous donnons toujours inconsciemment un jugement) une vision balancé avec des possibilités et des risques.
Ensuite, je dirais que "qui pourrait se pavaner" en disant qu'il comprend ses propres sentiments au début d'une relation voire ... bien plus tard après le mariage. Certains ont besoin de conseils, d'autres sont totalement aveugle, etc Personnellement, en regardant mon passé tout comme toutes mes connaissances, peu de monde m'ont réellement dit "dès le début je le savais, je connaissais mon amour, qui n'était que pour elle."

Cordialement,

PS: les blogs au passage, je les ai partagés avec une dizaine de français et de francophone, et la réponse est unanime (âge des personnes entre 25 et 42 ans) ... en gros ... "ces deux messieurs sont des cas sociaux, des personnes qui se prennent de haut ou qui ne voient que leur vérité" et je vous exclus les injures venant de japonais qui voient en eux des parias ...
(un peu comme l'incident avec les fils d'un diplomate français qui avaient volé des jeux vidéos et revendu puis arrêté et où durant l'interview avant d'être expulsé du pays avaient dit que les japonais étaient un peuple sans cervelle et que mettre des objets dehors sans anti-vol était signe que les japonais voulaient qu'on les vole)
Et pourtant dans le tas, il y avait des hommes qui draguent un max mais on dit "ceux qui crachent autant que ces deux gars, ne mérite rien" ...

Une partie a validé qu'il y avait des vérités sur le fond ... mais faible dans tout ce lot de bêtises et de machisme absolu.
Mais merci, ça a fait rire certaines personnes.

Avatar de l’utilisateur
Maelis
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 14
Inscription : 10 août 2011, 11:37
Localisation : Tokyo

Re: sentiments d'une japonaise

Message par Maelis »

Bonsoir je débarque un peu comme un cheveu sur la soupe mais je viens de lire votre post Clws990 et j'avoue être surprise.
Il n'y a donc point de nécessité d'être chrétien pour avoir une vision sacré du mariage et de la famille. Au Japon, on ne vit en principe (je dis bien en principe) pas avec madame avant le mariage, alors qu'en France ... les traditions sont la, plus forte que la religion.
Hum ce genre de vision est, même au Japon, dépassée je pense. Comme la vision de la fille qui vit encore avec ses parents tant qu'elle n'est pas mariée Oo c'est plus l'ère Showa. J'ai beaucoup d'amies Japonaises qui vivaient avec leurs copains sans être mariées et/ou seules.

Pour ce qui est de la vision sacrée du mariage au Japon je suis pas sûre de voir ce que vous voulez dire. Ici, se marier c'est limite une étape obligatoire pour ne pas se faire montrer du doigt et avancer socialement.
Plus que le côté sacré c'est bien l'équilibre qui est recherché dans le mariage. Tu es marié, tu as une famille et tu progresses au boulot. Beaucoup d'entreprises marchent aussi en fonction du statut marital et un père de famille aura surement plus de chances d'être promu qu'un célibataire. ( là encore observation personnelle )

Donc soit ma vision est vraiment déprimante soit votre vision des choses est vachement idéalisée ( peut-être un peu des deux ) parce que bon passer ses soirées dans les cabarets ou avec des hôtesses quand on est marié je ne vois pas en quoi c'est respecter le côté sacré du mariage. Et qu'on ne me dise pas c'est le boulot qui veut qu'on finissent au cabaret, izakaya oui, cabaret après c'est différent. On va me dire que ce que je dis est bourré de clichés mais ces salaryman bien mariés je les vois tous les soirs en rentrant du boulots donc bon...

Le mariage c'est la clé de la famille et de l'avancée sociale après je suis pas sûre que tous les japonais se marient vraiment parce qu'ils le souhaitent et non pour répondre à la pression de la famille et de l'entourage ( et même de la société )

Même moi qui après trois ans au Japon et qui ai 25 ans, les gens sont choqués que je ne sois pas mariée et mon entourage japonais à tendance à me pousser dans le sens du mariage. Même moi qui ne suis pas japonaise, je la ressens cette pression.
Donc le coté sacré du mariage au Japon j'avoue que j'aimerai bien qu'on me l'explique...

Je tiens à préciser que je ne généralise pas, certains prennent en compte le coté sacré du mariage etc. (C'est le cas aussi en France d'ailleurs ) C'est juste que la majorité des gens que j'ai pu observé ressemblait plus à ce que j'ai dit qu'à vos propos Clws990 d'où ma demande d'explications. :D

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

Bonsoir,


Tout dépend de l'âge des personnes. Certains jeunes (20- début 30taines) auront moins de soucis sur ce point, mais cela se limitera souvent à "je vis avec toi mais je conserve mon appartement" pour la simple raison que tant que le mariage n'est pas fixé ... en cas de séparation on ne se retrouve pas dans la rue.
Fin 30taines, et plus, il est très rare de vivre 7j/7 avec le petit copain ou la copine sauf si son appartement est 2x plus grand et plus. (cas d'une amie qui avait un 15m² comparé au 55m² de monsieur)

Loin de là, mais je peux me tromper mais pour mes années ici, il existe encore un grand nombre de cas où la demoiselle vit avec ses parents (pour prendre soin d'eux) ou le jeune homme. Vous trouverez des cas sur ce forum, surtout si le jeune homme est l'aîné de la famille. Dans ce cas la pression est là, même si pour les occidentaux cela parait dépasser, l'importance d'être l'aîné de la famille ou de prendre soin de ses parents est de loin présent. Une amie à quitté ses parents à 40 ans, car elle prenait soin d'eux jusqu'à récemment. Une autre jusqu'à 33 ans, changement due à une promesse avec sa grand mère de prendre son envol ...

Tout dépends alors si vos amies Japonaises se sont occidentalisés, où leur parent vivant dans une autre ville (ex: venir à Tokyo pour le travail) ou bien sont jeune par exemple.
Maelis a écrit :Bonsoir je débarque un peu comme un cheveu sur la soupe mais je viens de lire votre post Clws990 et j'avoue être surprise.

Hum ce genre de vision est, même au Japon, dépassée je pense. Comme la vision de la fille qui vit encore avec ses parents tant qu'elle n'est pas mariée Oo c'est plus l'ère Showa. J'ai beaucoup d'amies Japonaises qui vivaient avec leurs copains sans être mariées et/ou seules.
En France comme au Japon, être marié est signe de situation sociale, financière. Vous parlez d'être pointé du doigt, à l'origine ce n'est valable que pour les femmes .. hélas. Le Japon comme la Corée sont des pays ayant encore une vision assez ... stricte et ancienne de la position de la femme dans un couple.
Ce n'est pas réellement un équilibre malheureusement. On enseigne très jeune à l'école japonaise que la place de la femme est au foyer au près de son époux. Que l'époux se doit d'être marié pour montrer son statut et avoir quelqu'un qui l'attends (il y a parfois pire ... selon mes amis japonais). Que pour maintenir le nom de la famille ou le magasin familiale, il faut une descendance ...

Ensuite non, le fait d'être marié ne signifie nullement une progression. Au Japon, le système de travail à la japonaise se fait par année d'ancienneté (et un peu de lèche). On peut être marié, on ne progressera pas autant. On peut travailler comme un fou et être performant, on ne montera pas pour autant.

Inversement, dans toutes les entreprises japonaises que j'ai travaillé, (le vieux système étant le pire), c'est à double tranchant en fonction du poste. L'entreprise aime l'homme marié car sa femme va le pouponner pour qu'il soit en pleine forme pour le lendemain.
Mais aussi l'entreprise aime le célibataire, car il sera près à tout (et aux heures car sans attache) pour la compagnie (et sa vision rêveur du travail à vie qui existent de moins en moins). Ex) dans une de mes boîtes la société demandait de telle effort que les fiancées/épouses ont fini par divorcer ... et la société n'a trouvé de mieux que dire "que le travail c'est la santé, la société est la famille".
Pour les femmes ... si je regarde toutes les femmes que je connais allant de 30 à 60 ans ... le retour que j'ai ... marié ou non .. la promotion reste d'abord pour les hommes ... (ou promotion canapé hélas) quant au salaire et nombre d'heures travaillées par rapport à l'homme ...

Au bureau, j'ai un chef de division qui a été promu il y a 1 an à son poste alors que tout le monde proposait celle qui est aujourd'hui son adjointe ... car elle était mariée (vu qu'on parle de ce critère) avait 7 ans dans ce poste et connaissait très bien le métier, et d'excellent rapport humain. Sans compter le nombre d'heures de travail. Mais il a été choisi car ... c'est un homme et qu'il fait rire le chef de département dixit ce dernier ... et elle a été refusé car ... c'est une femme.
Au final elle fait tout le travail à sa place vu son incompétence (bon il arrive à faire des choses mais il n'y a pas photo ...)
Maelis a écrit : Pour ce qui est de la vision sacrée du mariage au Japon je suis pas sûre de voir ce que vous voulez dire. Ici, se marier c'est limite une étape obligatoire pour ne pas se faire montrer du doigt et avancer socialement.
Plus que le côté sacré c'est bien l'équilibre qui est recherché dans le mariage. Tu es marié, tu as une famille et tu progresses au boulot. Beaucoup d'entreprises marchent aussi en fonction du statut marital et un père de famille aura surement plus de chances d'être promu qu'un célibataire. ( là encore observation personnelle )
Bienvenu donc dans un monde tout en paradoxe qu'est la culture japonaise. Et hélas ... oui, le cabaret et le reste sont considérés comme "une action sociale à faire avec la société et les collègues pour renforcer les liens" (bon honnêtement ... je doute toujours ... )
Ensuite autre paradoxe, dans la culture japonaise, du moins celle que je vois, je vis et qu'on me raconte, il est "considéré (à tort) que ce sont des moyens pour enlever le stress de la dure journée de labeur du mari, et que la femme doit pardonner et attendre sagement à la maison pour préparer bain, médicament contre l'ivresse, voire le repas chaud au cas où ...
Vous verrez encore des pubs à la TV japonaises avec cette image et bon nombre de mes collègues de 35+ à 70 après le boulot, attendent patiemment leur mari ainsi ... et ne voient pas de mal (j'appelle ça un lavage de cerveau lié à une culture/tradition ancienne de l'époque des samourai)

Par exemple saviez-vous que refusez un verre qu'on vous tend de bière est signe d'impolitesse ? Même si vous ne buvez pas ...
Saviez-vous qu'en entretien (client ou pour obtenir un job) dans une salle, votre interviewer doit être assis dos à la fenêtre face visible à la porte ? Donc si vous entrez en même temps et vous vous asseyez au mauvais endroit, c'est de nouveau un signe d'impolitesse ou de manque d'étiquette ?
Maelis a écrit : Donc soit ma vision est vraiment déprimante soit votre vision des choses est vachement idéalisée ( peut-être un peu des deux ) parce que bon passer ses soirées dans les cabarets ou avec des hôtesses quand on est marié je ne vois pas en quoi c'est respecter le côté sacré du mariage. Et qu'on ne me dise pas c'est le boulot qui veut qu'on finissent au cabaret, izakaya oui, cabaret après c'est différent. On va me dire que ce que je dis est bourré de clichés mais ces salaryman bien mariés je les vois tous les soirs en rentrant du boulots donc bon...
Malheureusement, les mariages arrangés, etc sont assez important au Japon. Et si le mariage était autant la clef, il n'y aurait hélas pas autant de célibataire. Et autant de femme qui veulent avoir une carrière d'abord et se marier après. Différence culturelle.
Maelis a écrit : Le mariage c'est la clé de la famille et de l'avancée sociale après je suis pas sûre que tous les japonais se marient vraiment parce qu'ils le souhaitent et non pour répondre à la pression de la famille et de l'entourage ( et même de la société )
Ils sont choqués ... car c'est la vision de personnes avec une femme. En France on dit si je ne m'abuse qu'une femme n'est plus mariable vers la fin de ses 20 ans (du moins à attendre mon amie catholique).
Au Japon en fonction des personnes et région, cela va de 25 à 30 ans. (j'ai déjà entendu des témoignages de femmes à 24 ans se disant immariable ...)
Si vous étiez mariée, certains vous pousseraient peut-être à cesser le travail ... vous disant que votre place est à la maison ...
Maelis a écrit : Même moi qui après trois ans au Japon et qui ai 25 ans, les gens sont choqués que je ne sois pas mariée et mon entourage japonais à tendance à me pousser dans le sens du mariage. Même moi qui ne suis pas japonaise, je la ressens cette pression.
Donc le coté sacré du mariage au Japon j'avoue que j'aimerai bien qu'on me l'explique...
Dans tous les cas, si vous vivez à Tokyo, vous verrez beaucoup de ces cas :
- des femmes voulant une plus grande liberté, sans se marié mais vivant avec leur copain
- des femmes ou hommes seuls car venant de région lointaine
- des gens qui ne veulent que s'amuser à l'occidentale (suffit d'aller à Roppongi pour trouver ces japonais)
etc ...

Sur ce, bonne nuit à tous

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 512
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: sentiments d'une japonaise

Message par zenpuku »

Ne pensez vous pas que ce fil est en train de dévier de son objet initial ? et qu'il conviendrait de le scinder en 2 thèmes?
Des filets jetés en France par une Japonaise expérimentée sur un collègue (très jeune) palpitant à l'idée de vivre un grand amour, on est passé à une discussion sur diverses visions des multiples réalités du mariage au Japon.

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

Il est vrai qu'il y a une dérive sans pour autant ne point être lié (dans un futur) voire pouvant aider ce jeune homme à mieux comprendre la demoiselle. Cela pourra être utile ou non à ce monsieur en fonction de son état d'esprit.

Par contre, je pense que vous vous lancez un peu tôt en disant "des filets jetés en France par une Japonaise expérimentée sur un collègue" car il ne me semble point qu'il ait été dit une fois que ces 2 personnes étaient en France (ou au Japon), pis qu'elle était expérimentée (on peut être plus âgé sans pour autant être expérimenté). Ne faisons pas de jugement attife. Les conseils constructifs et argumentés sont plus qu'attendus je pense que des préjugés ou message brute "d'aller à l’hôtel" qui peut se trouver partout ailleurs mais je puis me tromper.

Dans tous les cas, bon courage sake123.
zenpuku a écrit :Ne pensez vous pas que ce fil est en train de dévier de son objet initial ? et qu'il conviendrait de le scinder en 2 thèmes?
Des filets jetés en France par une Japonaise expérimentée sur un collègue (très jeune) palpitant à l'idée de vivre un grand amour, on est passé à une discussion sur diverses visions des multiples réalités du mariage au Japon.

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 512
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: sentiments d'une japonaise

Message par zenpuku »

Oui, cela semblait assez évident, cher Sake123, que vous viviez en France,
Sinon étant au Japon vous auriez déjà connu tellement de sollicitations, qu'une simple attention de la part d'une collègue ne vous aurait pas bouleversé le coeur... et que vous auriez assez facilement pu faire la part des choses. Ce qui est moins évident dans le contexte français, et d'autant plus si vous n'êtes pas un familier de la culture japonaise.
N'oubliez pas que le "omimai" (prendre des nouvelles d'une personne lorsqu'elle se trouve dans une situation particulière), (car il me semble que ce fut le début de votre relation) fait aussi partie des obligations sociales du code de politesse au Japon.

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: sentiments d'une japonaise

Message par clws990 »

Dans ce cas, l'idée d'une japonaise cherchant un français est faible étant donnée qu'elle "a le choix" (avec tous le respect que je lui dois) si l'on part dans votre optique de pensé.
Pour ma part, je n'ai jamais vu la prise de contact "par obligation du code japonais depuis que je travaille avec des japonais(es). Seules celles qui étaient proches amicalement de moi, prenaient de mes nouvelles (déjà qu'on ne se donne/demande pas normalement son email privé/numéro privé) en dehors de mon supérieur hiérarchique.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités