Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
kristofff
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 2
Inscription : 09 nov. 2011, 06:56

Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par kristofff »

Bonjour,

- Ma copine et moi (je suis français, elle est japonaise) nous connaissons depuis 1an et demi.
- Nous nous sommes rencontré en classe d'anglais à Londres. Nous nous sommes officiellement mis ensemble ce mois de Janvier 2011.
- Son working-holiday visa expirait le 20 Mars 2011, elle devait donc retourné au Japon.
- 11 Mars 2011, catastrophe nucléaire au Japon, elle habite Narita, pas très loin de Fukushima.
- Voyant ça, à 9jours de son départ pour le Japon, devant quitter le Royaume-Uni à cause de son VISA qui expirait, pour rentrer au Japon alors qu'on nous dit de partout que le Japon est en train de vivre sa pire catastrophe naturelle de tout les temps, avec un risque d'explosion nucléaire qui pourrait "détruire la Terre entière" ... j'ai décidé de l'aider, de la protéger (ou de la garder prêt de moi) avec l'aide de mes parents, elle donc est resté chez moi dans le sud de la France, 2semaines, le temps de voir comment la situation à Fukushima évoluait.
- Ces 2 semaines nous ont rapproché, nous nous manquons, résultat : elle revient à Londres, je prends la responsabilité (avec l'aide ses parents) de l'assumer en tant que "touriste" sur le territoire britannique. Cela incluait donc : pas le droit de travailler, donc pas de revenu. Ceci pour une durée limite de 6mois. Après 6mois, il fallait impérativement qu'elle quitte le R-U sous peine d'avoir des soucis de papiers. Revenu le 6avril 2011, il fallait qu'elle quitte le sol britannique le 6 Octobre 2011 au plus tard (c'est-à-dire 6mois + tard). Par conséquent, elle réserve son billet d'avion pour le Japon (Londres-Narita), pour le 6 Octobre 2011 (afin que nous puissions rester ensemble "légalement", le plus longtemps possible)
- 5mois et 25jours, nous partons à Paris, pour notre voyage d'aurevoir (nous souhaitions, et souhaitons toujours, rester ensemble, en couple, et construire quelque chose après son retour au Japon).
- 5mois et 28jours, la douane anglaise la bloque à Paris à l'Eurostar, car ils ne la croyaient pas, disant qu'elle allait rentrer au Japon (et qu'elle allait donc faire la clandestine chez moi). Ce jour-là, tout s'écroule pour nous 2. A la rue, sans nulle part où dormir (il était 21h00), ils la bloquent à la frontière, et la douanière ose me dire quand je commençais à m'impatienter quand ils statuaient sur son cas dans les bureaux de la douane, lui disant : "bon bon, dépêchez-vous nous allons louper notre train autrement." Cette même douanière me dit de sang-froid : vous, si voulez, vous ne louperez pas votre train, par contre elle, elle reste ici ... J'étais là je lui dis : non mais, vous vous foutez de ma gueule sérieusement là ? C'est une blague ? ... Pour la 1ère fois de ma vie, je ne me suis pas réveillé lors de ce cauchemar, car je ne rêvais pas, c'était bien la réalité, cruelle et insensible que cette douane qui nous a cassé tous nos plans "d'aurevoir". Résultat, elle s'est vu refuser l'entrée au R-U avec interdiction d'y remettre les pieds (en tant que simple touriste avec passeport). Maintenant, pour revenir, il lui faut un VISA.
- Je l'ai prise sous mon épaule, et je me suis ruiné et elle aussi pour payer l'hotel de secours à Paris, pour finalement, prendre la décision en 24h, (puisqu'elle ne pouvait pas retourner à Londres, pour prendre son avion pour le Japon, comme cela était prévu depuis 3mois) de louper l'avion à Londres pour en prendre un nouveau, de France étant, mais dans des délais plus longs, car payer un billet d'avion pour le lendemain, coûtait vraiment trop cher. C'est alors que mes parents l'ont accueillis, le temps de retrouver une situation "stable de départ pour le Japon"...
- Toutes ses affaires, étaient chez moi, dans mon appartement, j'ai donc du, avec le coeur très très lourd, empaqueter, au plus vite, toutes ses affaires, pour les envoyer en France au plus vite.
- Elle est resté 20jours, elle est maintenant de retour au Japon.

1 mois que nous sommes séparés, nous nous manquons, nous nous aimons. Nous avons nos différences, nous avons déjà eu des crises de couples, nous avons des difficultés parfois à nous comprendre à cause de la langue, nos différentes cultures ont du mal à passer à certains moments, mais nous nous aimons. Je ne ferai rien qui puisse la blesser, elle en ferait de même. Je fais tout ce que je peux, pour m'adapter à elle, elle en fait de même. Nous avons de la répartie, et nous ne sommes pas FOUS l'un de l'autre, comme des adolescents qui n'ont jamais connu d'histoires d'amours (j'en ai eu, elle en a eu, et nous connaissons tout 2 notre passé sentimental, très chaotiques).

Ensemble, nous sommes heureux. 99% du temps avec elle, je suis heureux, 1% on s'embrouille "méchamment" car j'ai parfois, le sang chaud, alors que elle, et bien c'est une japonaise, calme (même si parfois, elle part en sucette, et honnêtement, ça me "rassure"). Elle s'est très européanisé, et ne conçoit pas les "méthodes de couples japonais" ancestrales. Un couple, ça s'engueule, ça s'aime, ça s'entraide, ça s'équilibre, ça se fait rire, ça s'amuse, ça se construit, pour justement, construire une vie, une histoire, une famille. Je suis le (jeune) homme que je suis, ici, à Londres, grâce à elle, en très grande partie. Je vais sur mes 24ans (pour ne pas dire que j'en ai 23) et je suis quelqu'un d'assez pragmatique, qui ne dit pas "je t'aime" comme un : "ça va ?". Tel un Clint Eastwood dans ses films, j'aime sur la réserve, mais je ne suis pas aussi "froid" que lui ^^ nous avons tout de même eu notre diner romantique sur une péniche à Paris ^^

J'ai découvert, et découvre, des choses chez cette fille, qui me font penser que "je serai le roi des cons de ne pas vouloir véritablement rester avec elle". Mes parents l'adorent, elle a passé en tout 1mois avec mes parents (certes dans des conditions de vie particulières), nous l'avons aidé, ses parents à elle nous sont très reconnaissants (nous avons fait ça par amour, pas pour dire : on veut quelque chose en retour; même si dans le fond, on espère un peu de gratitude bien évidemment) et ils veulent me rencontrer et sont excités de savoir leur fille avec un français. Mes parents ont déjà "skypaient" avec ses parents quand elle était en France. Elle a rencontré toute ma famille (j'ai une famille de fous, mais c'est la famille la plus géniale quand il s'agit d'accueillir des étrangers dans la troupe ^^) et tout le monde l'adore (moi le 1er :) ).



Bref, aujourd'hui, je viens poster sur ce forum, car après discussions, nous ne voulons qu'une chose, c'est : être ensemble. Je la rejoins au profit de toutes mes économies ce 31 Décembre au Japon, pour 10jours. Je n'ai pas les moyens, ni la possibilité de voler tous les 2mois au Japon pour la retrouver. J'ai une ambition professionnelle sur Londres assez grande, et même si je roucoule d'amour pour ma douce :) , j'ai pour ambition d'aboutir à une vraie réussite professionnelle sur Londres dans 1er temps, mais aussi (et ça date d'avant que je la rencontre) plus tard en Asie (j'avais prévu en Corée du Sud, le Japon va finalement peut-être rentrer en compte).


Je suis certainement l'un des gars le plus chanceux en terme de relation amoureuse, car j'ai trouvé en cette fille, ce que j'aime, ce que je pense qui me correspond "égoistement" comme celui qui dit : j'aime les blondes aux gros seins; et bien moi j'aime les asiatiques comme ma copine ^^ nous avons beaucoup de différents, avons du mal à nous comprendre (mais je mets de l'eau dans mon vin, et elle aussi), mais + j'avance, et + je me dis : pourquoi pas.

M'étant fait tromper et utiliser et fait passer pour le dernier des cons par mon ex, j'ai tendance à être un peu sur la défensive, et à ne pas crier "je l'aime, c'est la femme de ma vie, la femme des mes enfants" (et je ne l'ai jamais fait, ou alors si peut-être quand j'avais 7ans au CE1 avec mon "amoureuse") de peur de me re faire prendre pour un con (c'était une coréenne pour l'anecdote ... mais c'est pas pour ça que j'aimerais travailler en Corée). Alors ce "pourquoi pas" se traduirait donc par : oui, c'est peut-être, la femme de ma vie. Quand bien même, qu'on échoue dans notre vie sentimentale, je m'en fous. Je l'aime, je n'ai qu'une envie quand je rentre de mon boulot, c'est lui parler sur Skype, quand je sors avec des amis et que je vois ou discute avec d'autres fille, je ne pense qu'à elle.

Nous voulons nous revoir, nous voulons rester ensemble, mais ces visas nous en empêchent. J'ai soulevé l'hypothèse un peu folle, qu'on ferait mieux de se marier, pour être tranquillement ensemble, et vivre une vie de couple "normale" (bien que les joies de Skype soient appréciables, nous nous sommes que des écrans et des touches de clavier ... et dieu sait que le contact humain dans un couple, reste très important, en tout cas pour moi). Beaucoup nous dise : mais mariez-vous, qu'est-ce que vous attendez !?




Alors voilà, je pars au Japon en Décembre, et je vais rencontrer sa famille. Nous avons préalablement discuter de la possibilité de nous marier. J'aime parler en tant que "doux rêveur" de me dire qu'elle pourrait être là assise à côté de moi, alors, je lui parle, je lui en parle de la possibilité (un peu folle pour nous 2) de se marier. "Folle" ? Car même pas 1an que nous sommes ensemble, nous voudrions nous marier.

Et bien j'en ai conclu : la vie (surtout amoureuse) ne se prédit pas pas, ne se spécule pas, elle SE VIT ! Alors oui, "merde" puisque l'un des moyens le plus efficace, le plus rapide (non pas encore que l'idée de revoir ma moitié 1fois tous les 10mois ne m'enchantent pas, mais bon ... voilà quoi !!!) la plus simple, mais surtout le plus "logique" : on va/veut se marier !


Quand ? je pense très sérieusement la demander en fiançaille quand j'irais la voir au Japon, et par la même occasion, après avoir fait connaissance etc de ses parents, de l'avoir demander en fiançaille, l'annoncer à ses parents en leur demandant "l'autorisation" (faut rester bien éduqué quand même :) )





BREF, je ne demande qu'une chose ici, en racontant ma vie sur ce forum : comment peut-on faire, pour être ensemble, le plus rapidement possible, car, le relation à distance, est, peu évidente il faut bien l'avouer. J'ai peut-être l'air très "romantique" derrière mes lignes, mais je n'aime une personne, que quand je sens, qu'il y a du retour, et donc les histoires d'amour du style "NoteBook = N'oublie jamais" (le film) avec une relation d'amour où les 2 partenaires ne se voient pas pendant des années, et se retrouvent et s'aiment encore plus, perso, j'y crois moyen ...

Notre choix est en grande partie fait, nous voudrions nous marier, pour répondre rapidement à ce besoin que l'on a chacun : se revoir, être ensemble, vivre ensemble ! Une seule chose nous sépare, et ce n'est pas nous qui choisissons à 100% ceci (les visa etc ... ok oui on a choisit de se mettre ensemble en sachant que cette situation allait arriver, mais maintenant, après 1an, on réalise, je réalise que je ne veux qu'elle).


Egalement, autre question plus directe : je vis à Londres, je vais être déclaré résident londonien car je suis allé me faire faire mon passeport au Consulat français à Londres, et par la même occasion, je serai déclaré résident londonien. A cause de son rejet à la frontière, elle n'a plus le droit de revenir à Londres, ou alors, uniquement si elle a un VISA ... Elle aimerait se marier en France ou à Londres (et moi aussi). Comment peut-on faire marier un français, vivant à Londres, avec un japonaise, qui n'a pas le droit de revenir à Londres, que si elle obtient un visa (elle peut obtenir un visa touriste de quelques semaines sinon).


Ce mariage lui permettra de revenir vers moi à Londres, en demandant un visa family member EEA (carte de résident européen).


Je demande de l'aide, de l'éclaircissement, sur ces questions : comment faire pour se marier, dans ces conditions qui sont les notres ?


Merci pour votre aide éventuelle,

Christophe

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 343
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par dvorahz »

Votre histoire m'a touchée.
Le plus rapide et le plus simple c'est de vous marier au Japon, puis de faire enregistrer le mariage par la France. Une fois tout OK, elle pourra rentrer en Europe. Il faut TRES BIEN LIRE ce qui est expliqué sur le site de l'Ambassade de France au Japon http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?rubrique181 et s'y conformer au pied de la lettre (sinon ça ressemblera à l'expérience Eurostar hélas).
Bon courage, mais il n'y a pas de raisons pour que vous n'y arriviez pas !

Aureil
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 27
Inscription : 24 janv. 2011, 06:08

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Aureil »

je vous ai répondu par message privé kristofff.


Aurelien

kristofff
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 2
Inscription : 09 nov. 2011, 06:56

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par kristofff »

Merci à vous 2 :)

Je vais au Japon ce 1er Janvier pendant 10jours, nous discutons de la situation, et nous ferons les choses, comme elles doivent être faîtes, et je reviendrai vous tenir au courant. Merci pour votre aide en tout cas. :)

Avatar de l’utilisateur
Pangolin
amateur
amateur
Messages : 61
Inscription : 19 oct. 2007, 09:00

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Pangolin »

Oui, je pense comme Dvoraz qu'un un mariage au japon, transcrit ensuite en France, est la meilleure solution.

L'inverse (mariage en France puis transcription au Japon) serait certainement bien plus embêtant je pense.

Reste à savoir quelle est la politique du Royaume-Uni vis-à-vis de l'entrée des conjoints de résidant. La préfecture en France m'avait précisé sans rigoler que même si mon épouse et moi étions mariés, rien n'était automatique concernant l'autorisation de séjour de mon épouse en France, qui pouvait donc lui être refusée. Et cerise sur le gâteau, ce refus ne devait même pas obligatoirement être motivé, ni même expliqué d'une quelconque manière.

Bon courage à vous ! :wink:

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 343
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par dvorahz »

La préfecture en France m'avait précisé sans rigoler que même si mon épouse et moi étions mariés, rien n'était automatique concernant l'autorisation de séjour de mon épouse en France, qui pouvait donc lui être refusée. Et cerise sur le gâteau, ce refus ne devait même pas obligatoirement être motivé, ni même expliqué d'une quelconque manière.
Je ne mets nullement en doute ce que la préfecture a dit à Pangolin, je vois bien certains employés de la mienne tout à fait capable. Mais de là à le faire c'est différent. J'ai une amie qui a eu des soucis lors de son mariage avec son fiancé tunisien, mais il s'était mis en situation délicate (souci avec la justice, séjour irrégulier). C'est l'autorisation de mariage pour laquelle ils ont du se battre. Mais finalement ils n'ont pas pu lui interdire le séjour.
Ce n'est pas le même cas pour Kristoff, tout au moins en France. Mais il est très important de bien suivre les étapes pour se marier et ensuite obtenir le visa de conjoint AU JAPON .

Nichiren
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 6
Inscription : 09 nov. 2011, 19:15

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Nichiren »

La chose qu'il faudrait pas oublier quand même, c'est que pour ce marier, que ce soit en France ou au Japon il faut être domicilier dans la ville où on se marrie !
En France c'est 1 an, au Japon je sais pas, mais il doit y avoir une durée également.

Au Japon comme en France, vous pourriez faire uniquement un mariage religieux qui n'a aucune valeur juridique.

Une des meilleures solution serait de commencer par un visa étudiant ou working holliday histoire d'être domicilier quelque part légalement et ensuite se marrier et demander un changement de situation au renouvellement du 1er visa.

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Cable »

La chose qu'il faudrait pas oublier quand même, c'est que pour ce marier, que ce soit en France ou au Japon il faut être domicilier dans la ville où on se marrie !
En France, un homme et une femme qui n'habitent pas dans la même ville depuis au moins un an n'auraient pas le droit de se marier alors? Je doute que votre commentaire soit correct.

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 343
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par dvorahz »

En France, ce n'est pas un an mais un mois. C'est indiqué ici : http://vosdroits.service-public.fr/F930.xhtml#N100BA.
Au Japon, cette jeune femme ayant l'air liée à sa famille peut sans doute s'y marier dans la commune de ses parents.

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Cable »

Mais si je ne me trompe pas, cette jeune femme habite au Japon... pourquoi aller chercher le lien avec ses parents? Elle a le droit de s'y marier dans la ville où elle habite.

nichiren ne voulait-il pas plutôt dire que puisque Kristofff n'habite pas au Japon, il n'a pas le droit de s'y marier? C'est comme cela que j'ai compris son message. Je pense aussi que c'est incorrect, puisqu'il y a je crois des personnes n'habitant pas au Japon qui s'y marient... n'est-ce pas...

Avatar de l’utilisateur
Mainy
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 46
Inscription : 09 mai 2011, 13:58
Localisation : Yokohama

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Mainy »

Sur le site de l'ambassade de France au Japon il est dit :

"Les autorités locales sont compétentes pour célébrer tous les mariages au Japon, quelle que soit la nationalité des époux. Les ressortissants français sont donc autorisés à se marier devant les autorités japonaises."

Donc en toute logique, ils peuvent se marier au Japon, et il n'est indiqué nulle part que le ressortissant français doive habiter au Japon pour se marier. D'ailleurs on peut lire souvent que des français utilisent le délai de trois mois sans visa pour se marier, il n'y a donc pas besoin de preuve de domicile pour le ressortissant français.

En tout cas nous qui allons nous marier à notre mairie de Setagaya l'année prochaine, je n'ai jamais entendu dire que je devais habiter un minimum de temps au Japon avant de pouvoir me marier. Peut-être aussi parce que c'est mon conjoint qui est japonais, c'est donc l'homme qui assure majoritairement les besoins du couple ? Mais j'en doute quand même !

Mais en tout cas kristofff, 10 jours au Japon ne vous sera pas suffisant pour vous marier, vous avez besoin d'un certificat de capacité à mariage à l'ambassade, ça peut prendre un peu de temps, donc il vous faudra planifier tout ça et prévoir un peu large au cas où.

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 343
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par dvorahz »

Je confirme ce que dit Mainy, pour un français il n'est nul besoin d'habiter au Japon pour s'y marier, c'était mon cas. Mais dans le certificat de capacité au mariage, qui servira notamment à publier les bans en France dans la mairie de domicile, chacun doit donner une adresse, l'un en France, l'autre au Japon. A ce propos Cable, je sous entendais que la jeune femme habitait chez ses parents, mais vous avez raison, en fait ce n'était qu'une hypothèse de ma part....
Et ensuite, une fois le mariage enregitré, si le conjoint japonais demande un visa de conjoint de Français pour la France, il faut absolument que le Français prouve qu'il habite en France, ça a été mon cas, je me souviens avoir demandé à l'ambassade des précisions puisque j'étais propriétaire de mon logement et qu'il fallait donner des justificatifs "récents".
Je précise que l'on n'est pas obligé d'être sur place pour donner le dossier de capacité au mariage, mais on est absolument obligé d'y être pour le retirer une fois terminé.

Nichiren
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 6
Inscription : 09 nov. 2011, 19:15

Re: Nous nous sommes rencontrés, à Londres ...

Message par Nichiren »

Un mois en effet, je me suis trompé.

Mon message avait simplement pour but de dire qu'il faut être domicilier pour se marier à la mairie, que ce soit au Japon ou en France et sens doute partout.
Un couple de français peut se marier au Japon, dans un temple, mais pas à la mairie sauf s'ils sont domicilier au Japon.

Je peux vous dire que c'était mon (notre cas), en couple avec une japonaise, nous souhaitions nous marier au Japon (mairie et Shrine), mais seul le Shrine était possible, car nous n'avons pas d'adresse au Japon et qu'elle n'est plus domicilier chez ses parents.

Si sa copine est domicilié chez ses parents, bien sûr qu'ils pourront se marier au Japon, par contre il faudra déclarer le domicile d'habitation commun, comme tout mariage.
Et si vous le déclarer en France ou Angleterre (hors Japon), elle ne sera plus domicilier chez ses parents, ne paiera plus d'impôts au Japon (si elle en payait), n'aura plus le droit d'avoir un compte en banque au Japon, etc...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 11 invités