Monter son business au japon (restauration)

Échanges de renseignements pratiques sur le travail au Japon, visas de travail, etc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Monter son business au japon (restauration)

Message par Fujijanet »

Bonjour a tous,

A l'heure du projet, je voudrais confirmer avec vous quelques doutes que j'ai.

Pour cela je vais vous presenter la situation, les faits et les questions.

Nous sommes un couple franco-japonais (Oh la surprise), homme japonais femme francaise au Japon.

Moi (la femme), je suis independante, j'ai un visa de 3 ans (mon 2ieme du genre et mon 3ieme visa en tout), je parle japonais, vis au Japon depuis 5 ans, et j'ai un boulot en OR a vie (quasi si je fais pas de connerie) dans la plus grosse societe d'entreprises du Japon que j'ai debute en septembre 2008 (tout neuf donc, cette info a de l'importance).

C'est ma premiere reelle experience en entreprise privee (j'etais dans le public pendant 3 ans avant ca) et voudrais bien en profiter un maximum (le probleme 1).

Mon conjoint que j'ai rejoint sur Tokyo en mai, habite lui dans la capitale depuis 4 ans et en a ras la casquette. Il souhaite le plus rapidement possible arreter son boulot de salaryman pour faire son reve: monter un bar/deliresto (avec concert et autres soirees a themes le soir) vers Kyushu de preference Fukuoka.

Sa date serait septembre 2009, car deja il a pas envie de payer comme tous les 2 ans, le renouvelement du bail de l'appartement qui nous couterait plus cher que le demenagement. Et puis qu'il en a marre de Tokyo.

Au vue de nos ressources financieres et de notre manque de connaissance de Fukuoka et du risque dans une ville de cette taille, j'ai dit NIET pour septembre a Fukuoka et cela est devenu MIYAZAKI.
Pourquoi Miyazaki? J'y ai vecu 3 ans donc gros networking, lui y a toute sa famille et le risque financier est moins gros. Oui mais c'est Miyazaki! Alors va pour Miyazaki.

C'est u semblant de solution pour le probleme 1 (Fukuoka -> Miyazaki)

Probleme 2: Je devrais demissionner apres 1 an, donc n'aurais pas acquis suffisament d'experience pour pouvoir trouver un nouveau boulot si facilement en cas de pepin dans notre projet resto. Cela veut dire que ma carriere est "foutue". Deja femme et en plus gaijin, suis pas servie!
Est-ce si foutu que ca? Votre avis....

Probleme 3: Nous sommes fiances et pas de mariage avant 2010. MAIS apres reflexion, si nous ne sommes pas maries lorsque nous montons notre business, je serais rien dans ce projet, pas de securite pour moi, et surtout si mon emploi devient en rapport avec ce projet avec par exemple mon fiance qui me fait un contrat d'embauche pour notre resto, je ne serais plus dans les caracteristiques de mon visa Specialist in Humanities, mais dans la catagorie resto a priori, et je n'ai pas de formation en rapport ni 10 ans d'experiences.

Solution a part le Spouse Visa avant sept 2009????

Mon copain me dit: Tu as un visa de 3 ans, on dit rien et tu gardes celui la.
Le hic, si on demenage sur Miyazaki, je devrais changer ma situation sur mon alien card, mon emploi ou autre, et veront bien que mon nouvel emploi ne correspond pas a mon visa. Si je dis rien (hors la loi) pas de securite sociale je crois bien, bref.... a part le mariage je vois pas trop....

Bref, votre avis sur tout ca, objectivite d'un point de vue exterieur.

Merci!

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 344
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par dvorahz »

Vu de l'extérieur, comme ça, je trouve que tu devrais être prudente et bien prendre le temps de la réflexion. Même si être mariée n'est pas une garantie, lâcher le travail qui semble vraiment intéressant pour toi, pour te lancer dans une entreprise qui a l'air de ne pas être ton projet, et où tu n'aurais aucun statut, me semble assez risqué. Car si cela ne marche pas, ou marche trop bien, ou, que cela ne correspond pas à ce que toi tu voulais pour votre couple, que va-t-il se passer ?
Dernière modification par dvorahz le 14 nov. 2008, 02:15, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Fujijanet »

Oui mais dans la vie d'un couple, y a toujours un moment ou des choix doivent etre fait et les concessions avec.
Je suis prete a tout laisser tomber pour lui (et c'est une premiere me concernant) mais je veux des garanties.

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 344
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par dvorahz »

C'est bien déjà que tu saches de ton côté à toi. Mais de son côté, à lui, quelles sont ses concessions ? Tu n'en parles pas...

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4974
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par bcg »

Bonjour,

Je rejoins Dvorahz. Il semble que le deal, tel que tu en parles, soit vraiment unilatéral. J'ai bien l'impression que tu as affaire à un égoïste et que tu n'as pas fini d'en baver.
Ah l'amour, ça peut faire faire des conneries! :D
Viens me voir, on va causer! ;) (Sérieux, hein!) :)
dvorahz a écrit :C'est bien déjà que tu saches de ton côté à toi. Mais de son côté, à lui, quelles sont ses concessions ? Tu n'en parles pas...

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Cable »

Ça paraît mal barré. C'est pas la première fois que j'entends un japonais dire qu'il souhaite arrêter son travail de bureau pour ouvrir un bar restaurant. Serait-ce un rêve courant chez les salary men?

Monsieur a de l'expérience dans la gestion d'un restaurant? Parce que quand on voit la quantité de restaurants qui ferment, même ceux qui sont pleins midi et soir, on se dit qu'il y a vraiment du travail à faire. Mais là n'est pas ton problème, n'est-ce pas.
Est-ce si foutu que ca?
C'est jamais complètement "foutu", mais tes chances de retrouver un travail qui te convient si bien diminuent fortement, pour les raisons que tu cites, entre autres. A moins d'avoir un caractère très positif qui se satisfait de n'importe quoi, c'est déjà difficile de trouver un tel travail (qui nous plait) une fois dans sa vie...
Je suis prete a tout laisser tomber pour lui (et c'est une premiere me concernant)
Première fois que tu es amoureuse alors? ;)

Après...
Il en a marre de Tokyo.
Il veut ouvrir un restau.
Il veut partir dans l'ouest.
et...
Tu veux profiter un max de ton travail actuel.
Tu n'as pas une situation de visa adéquate.
Tu voulais venir sur Tokyo il y a encore quelques mois.
Tu n'as pas spécialement envie d'ouvrir un restau (si j'ai bien compris).

Ben dans le pire des cas, tu finis sans visa, sans thune, sans expérience professionelle de bureau (ce à quoi tu semblais te destiner). Il en faut du courage pour oser faire le pas.

Avatar de l’utilisateur
Asane
accro
accro
Messages : 216
Inscription : 04 sept. 2007, 09:00
Localisation : Almaty, Kazakhstan

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Asane »

Un rêve courant chez les salarymen ? C'est fort possible. Le mien, son rêve, c'est de tout larguer pour ouvrir un hôtel. J'ai réussi à l'en dissuader en lui disant qu'on pouvait réserver ce projet à notre retraite, où nous serions bien sûr trèèès actifs (ce qui nous laisse un certain temps pour, disons, reformuler, y repenser...). Et en rêver : par jeu, nous essayons de nous imaginer en France, au Japon, ou ailleurs... et ça nous fait discuter de façon très agréable jusque tard dans la nuit.

Il a très bien compris que je n'étais pas très chaude, et que j'étais attachée à la sécurité financière qu'offre son entreprise. Je veux bien tenter l'expérience d'être au foyer, mais pas en plus avec un futur mari qui n'assure pas derrière. C'est ce que j'ai expliqué gentiment. Je ne suis pas vénale, je suis réaliste : on veut des enfants, et je ne me vois pas les élever avec un chiffre d'affaires dans le rouge les mauvais mois. Et ça, je le lui ai dit franchement.
J'ai fait des concessions de mon côté, je ne travaille plus dans la même entreprise que lui. Pour le moment ça nous convient comme ça. La transition n'a pas été facile, mais j'ai repris des études, mon niveau de stress a baissé, je me suis découvert une passion pour la cuisine et le jardinage, et l'ambiance entre nous est au top. 8)

Au risque d'accréditer un cliché, je dirais que le Japonais a tendance à ne pas aimer que sa femme travaille, surtout quand elle est très ambitieuse et très diplômée. Le mien en était soi-disant fier mais en réalité ça le gênait beaucoup. Depuis que je suis partie, tout va beaucoup mieux entre nous. Il apprécie que je sois intelligente et de pouvoir parler de son boulot avec moi, mais ça s'arrête là. Si je veux devenir manager, ça lui pose un problème. Il me préférerait enseignante ou présentatrice télé. De toute façon, je manage déjà la maison. Après, c'est une question de caractère. A nous, femmes, de voir si on peut l'accepter ou pas. Moi, je pense le pouvoir. Et toi, Fujijana ?

Avatar de l’utilisateur
fugen
accro
accro
Messages : 235
Inscription : 24 janv. 2005, 09:00
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par fugen »

Le mien m'a souvent parlé de son rêve de s'occuper d'un restau, comme je lui ai dit que ce serait sans moi, il n'est pas allé plus loin. J'ai déja donné dans la restauration il y a 20 ans: cuisine, service plonge, très peu pour moi. Quand il dit qu'il veut avoir un restau ça sous entends que je dois suivre, je ne me vois pas faire ce genre de sacrifice (j'imagine que je m'occuperais aussi de la gestion et de la compta! :lol: ). Chacun ses rêves et le couple durera plus longtemps.
On en a croisé plusieurs de ces couples brisés pour cause de trop grand sacrifice de l'un des deux (la plupart du temps c'est la femme qui se dévoue...) en particulier dans la restauration.
Mais si tu as la passion pour la restauration, vas y fonce!

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Fujijanet »

Bonbonbon, c'est la fete a Jules, ma faute, je dois le depeindre comme un egoiste, mais je pense que vouloir suivre ma voie comme je l'entend est tout aussi egoiste.

2 ou 3 petites infos supplementaires:
Je pense avoir un boulot en OR mais je n'aime pas la vie a Tokyo, depuis 6 mois que j'y suis, mon visage a pris 10 ans, j'ai grossi, mon eczema stress est revenu, j'ai des problemes au ventre a cause du stress, je me suis faite operee, le soir on rentre tous les 2 extenues et c'est pas la joie (alors que les matins et weekends ca va tres bien). Quitter Tokyo ne me derange pas, ce qui me fait peur c'est mes chances de reinsertion pro au cas ou il y ai un probleme en ayant eu qu'une seule annee reelle d'experience pro.

C'est aussi la raison pour laquelle Jules veut le faire le plus tot possible, a 28 ans, on a encore le temps de se planter et de se retourner, si notre affaire tourne mal dans 2 ans, il aura 30/31 et pourra retrouver un boulot salaryman facilement (plus qu'a 35/40 ans a ses yeux).

Miyazaki ne me deplait pas. La vie y est facile, je pourrais moi aussi m'occuper d'un jardin, et reprendre par exemple mes anciens cours de francais, culture ou cuisine, voir meme des cours de danse. Je sais comment ca marche la bas et sais que c'est possible. On pourrait avoir une maison pres de la mer.

Pourquoi les salarymen ont ce reve? je savais pas que tant l'avait. Concernant mon Jules, il deteste etre salaryman et sent qu'il est limite en train de tourner mouton/sombre et il deteste ca, et veut retrouver le plus vite possible une vie qui l'inspire et ou il prend plaisir. je respecte ca, et ne trouve pas ca egoiste.
J'aspire moi aussi a une vie plus calme et ne dis pas non a un retour a Miyazaki.

Je m'inquiete juste des aspects financiers (il ne me demande rien, il pense emprunter a ses parents et a la banque). Si on se marie, va y avoir un contrat prenuptial en beton car si il finance j'aurais rien.

Bon et puis une nouvelle aventure ca peut etre sympa.

Le projet en lui meme ne me deplait pas, je veux juste me proteger au mieux dans cette histoire.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4974
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par bcg »

Bonjour,

Ouh là là, ça se complique! Ta décision va être difficile à prendre! :D
Et si tu lui proposais d'aller en France?! En tout cas, je te vois mal dans la restauration, autant dire "esclave". Est-tu sûre qu'il a envie de continuer avec toi?

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Fujijanet »

BCG, j'ai pas trop compris ton message. Pourquoi dis-tu ca se complique et doute de son envie d'etre avec moi?

La France on y a reflechi, mais bon vu la situation economique la bas, le chomage et tout, je vois pas encore moins d'avenir pro en France.
Salaryman en France ne le derangerait pas, et moi je peux essayer de me faire muter, mais on se retrouve sur Paris, qui pour moi vaut largement Tokyo dans son style de vie mouton/metro/stress.
Perso l'idee de rentrer en France ne me plait pas de tout, alors que de retenter une aventure differente sur Miyazaki (que je connais tres bien pour y avoir vecu 3 ans) me tente.

Je veux juste vos conseils sur comment me proteger au maximum legalement/financierement et professionnellement.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4974
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par bcg »

Eh bien, c'est parce que demander le sacrifice de quitter un travail comme le tien me fait douter de son attachement à toi. Demander "l'impossible" à quelqu'un peut aussi être une façon de chercher à rompre. Mais si tu nous dis qu'il ne s'agit pas de ça, que tu es prête à quitter ton job, alors désolé...
Quant à ta recherche de garanties légales, etc, je crains que ce ne soit une pure chimère. Dans ce genre de situation, c'est garantie "zéro", non?
Fujijanet a écrit :... Pourquoi dis-tu ca se complique et doute de son envie d'etre avec moi?...

Avatar de l’utilisateur
lawren00
made in Japan
made in Japan
Messages : 1619
Inscription : 16 oct. 2005, 09:00
Localisation : 水原

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par lawren00 »

Bonjour,

bon je vais appuyer un détail qui n'a pas été mentionné précédemment mais changer de travail, ouvrir une entreprise en ce moment, c'est la pire des choses à faire il me semble. Ici, on a des projets qui ne peuvent se debuter puisque les banques ne veulent plus prêter ou mettent des taux / des conditions totalement irréalistes, ce qui revient a la meme chose. Les entreprises coupent désormais dans tous les budgets et la crise ne fait que ... commencer apparemment. Dans mon industrie (mais vu sa taille, on peut certainement déjà généraliser à toute l'économie de consommation), personne ne prévoit d'amelioration avant ... 2010 ... pour les optimistes.

Pour information, j'ai mis en gras les phénomènes que j'observe de par mon travail.
wikipedia a écrit : In economics, a depression is a term commonly used for a sustained, long downturn in one or more economies. It is more severe than a recession (which is seen as a normal downturn in the business cycle).
Considered a rare but extreme form of recession, a depression is characterized by abnormal increases in unemployment, restriction of credit, shrinking output and investment, numerous bankruptcies, reduced amounts of trade and commerce, as well as highly volatile relative currency value fluctuations, mostly devaluations. Price deflation or hyperinflation are also common elements of a depression.
Je pense que ce point de vue doit être également pris en compte si tu comptes te lancer dans l'entrepreunariat.

A bientôt

Avatar de l’utilisateur
fugen
accro
accro
Messages : 235
Inscription : 24 janv. 2005, 09:00
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par fugen »

Il faut peut être procéder par étapes.
Changer de ville mais garder un emploi de salarié (ça fait déja deux choses à changer car il faut chercher une autre emploi).
Ensuite quand vous avez trouvé le lieu de vie qui convient, l'un des deux se lance, et si ça marche l'autre le rejoint dans son projet.
Mon mari a créé sa société alors qu'il avait 33 ans, il y avait pas mal de risques puisque pas aidé dans un pays dont il maitrise mal la langue. Mais on venait d'aménager dans un appart à loyer modique, et il avait déja des clients (rencontrés dans ses boulots de salarié). La boite marche encore aujourd'hui mais c'est tout sauf la sécurité...(je ne suis pas salariée moi même)

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Fujijanet »

On y a pense...mais ce serait lui qui prendrait un boulot car bonjour la galere pour moi d'en trouver un dans ces regions (deja que Tokyo ca n'avait pas ete facile), et donc moi qui lancerais le nouveau business ,,,mmmmm

Alors que dans notre projet a deux, je pense quand meme reprendre mes cours de francais, voir la fac de Miyazaki qui m'avait proposee un poste y a 3 ans, voir si y a toujours moyen, je peux toujours faire 2 ou 3 trucs par ci par la (mais ca ne me donne pas de visa a priori).

Aussi, les premiers mois nous pouvons vivre chez ses parents (me connaissant ce sera le premier mois pas plus), aussi les loyer de Miyazaki sont peut etre les moins cher du Japon, on va rire a cote de nos 150 000 yen de loyer actuel. On cherche aussi a vivre sur notre lieu de travail (soit un seul loyer commerce et habitation). On a vu 2 ou 3 trucs deja, et au jour de l'an comme nous rentrons sur Miyazaki, nous allons y jeter un oeil de plus pres avec son cousin qui bosse dans l'immobilier et son frere dans les taxes.

Voila en gros.

vincent.c
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 11
Inscription : 25 oct. 2008, 16:45

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par vincent.c »

Il en a marre de Tokyo.
Il veut ouvrir un restau.
Il veut partir dans l'ouest.

Tu veux profiter un max de ton travail actuel.
Tu n'as pas une situation de visa adéquate.
Tu voulais venir sur Tokyo il y a encore quelques mois.
Tu n'as pas spécialement envie d'ouvrir un restau (si j'ai bien compris).
Vous avez apparemment des objectifs totalement differents. Si vous ne pouvez pas vous entendre pour arriver a suivre chacun votre propre vie ... ensemble, alors vous n'avez rien a faire ensemble. Desole, mais cela doit etre dit - ce n'est pas un chatiment ou une fatalite, mais une realite qu'il vaut mieux accepter tot plutot que de dechanter tard.

Je pense personellement que le plus important c'est de ne pas se perdre soit-meme. L'amour, ca n'est pas se regarder l'un et l'autre, c'est regarder dans la meme direction. Et non, l'amour ce n'est pas faire des sacrifices, mais faire des compromis. A votre place, je lui demanderais de faire son projet a Tokyo ou pas trop loin de Tokyo. De cette facon, vous pouvez encore vivre ensemble ou vous voir relativement souvent, sans avoir a detruire votre carriere, que vous avez tout de meme passe votre vie a construire pour vous-meme.

Les couples ou les sacrifices sont trop grands echouent. Vous l'aimez beaucoup et pensez a echouer votre carriere pour lui. Mais lui, qu'est-ce qu'il fait par amour pour vous? Est-ce qu'il comprend le risque que vous courez en voulant quitter votre carriere? Est-ce qu'il vous aime plus que son projet? Si ce n'est pas le cas, alors au moindre probleme dans le futur ou il faudra choisir entre son restaurant et vous .. et bien ce sera le restaurant. Et la, et bien .. bon courage pour reprendre votre carriere.

Mon conseil est de continuer votre carriere. Si il vous aime, il ouvrira son restaurant autour de Tokyo.

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par Fujijanet »

Vincent, deja si tu veux me citer faudrait prendre (couper coller) mes mots et pas l'interpretation d'un autre intervenant,

Ensuite j'ai jamais parle de sacrifices mais bien de compromis comme toi.

Ensuite j'ai redis que la vie de Tokyo et quitter mon boulot ne me coute pas tant que ca, je cherche juste a m'assurer au maximum dans cette histoire.

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 344
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par dvorahz »

Si tu as envie comme tu le dis de te lancer dans ce projet, en quelque sorte un peu "à sa place" au début, alors c'est que votre engagement réciproque est sérieux (il te fait confiance pour réaliser son rêve), aussi pourquoi ne vous mariez-vous pas avantde démarrer le projet ? Cela te donnerait au moins un visa tranquille. Ensuite, il sera toujours temps de lui "laisser la place" et de faire ce que tu dis envisager de faire. Cela résoudrait une partie de tes problèmes : tu aurais un visa légal, et à ce moment là tu pourrais aussi avoir un statut légal dans l'entreprise sans problème de visa : tranquille côté visa, un vrai statut au point de vue du travail, ce serait déjà moins flou, et beaucoup plus rassurant pour toi me semble-t-il !

vincent.c
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 11
Inscription : 25 oct. 2008, 16:45

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par vincent.c »

Fujijanet a écrit :Vincent, deja si tu veux me citer faudrait prendre (couper coller) mes mots et pas l'interpretation d'un autre intervenant,
Je citais l'interpretation de l'autre intervenant car je l'ai interprete de la meme maniere et trouvais sa synthese assez impartiale. J'aurais peut-etre du etre plus clair.
Fujijanet a écrit :Ensuite j'ai jamais parle de sacrifices mais bien de compromis comme toi.
La difference entre sacrifice et compromis est assez floue et depend de l'observateur. J'ai trouve que c'etait plutot un sacrifice, mais si ca n'en est pas un, autant pour toi. Je souhaitais te mettre en garde contre le pire, car le pire m'est arrive: se retrouver embarque dans une vie qui ne nous correspond pas.
Fujijanet a écrit :Ensuite j'ai redis que la vie de Tokyo et quitter mon boulot ne me coute pas tant que ca, je cherche juste a m'assurer au maximum dans cette histoire.
Je comprends. Pour ma part, mon travail m'importe beaucoup. Comprenez mon inquietude et mon exces de conseils, et veuillez m'en excuser.

vincent.c
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 11
Inscription : 25 oct. 2008, 16:45

Re: Monter son business au japon (restauration)

Message par vincent.c »

dvorahz a écrit :Si tu as envie comme tu le dis de te lancer dans ce projet, en quelque sorte un peu "à sa place" au début, alors c'est que votre engagement réciproque est sérieux (il te fait confiance pour réaliser son rêve), aussi pourquoi ne vous mariez-vous pas avantde démarrer le projet ? Cela te donnerait au moins un visa tranquille. Ensuite, il sera toujours temps de lui "laisser la place" et de faire ce que tu dis envisager de faire. Cela résoudrait une partie de tes problèmes : tu aurais un visa légal, et à ce moment là tu pourrais aussi avoir un statut légal dans l'entreprise sans problème de visa : tranquille côté visa, un vrai statut au point de vue du travail, ce serait déjà moins flou, et beaucoup plus rassurant pour toi me semble-t-il !
Je suis desole mais, quitte a laisser un impression de pessimisme, je vais tout de meme vous faire part de mon avis a propos d'un avancement eventuel de mariage "parce que c'est pratique pour le visa". Si Fujinet a decide de se marier en 2010, c'est peut-etre pour se donner le temps de mieux connaitre son petit ami et de voir si ils sont vraiment fait pour etre ensemble a vie ou non. J'ai fait il y a 2 ans la betise de precipiter mon mariage alors que j'aurais tres bien pu adopter pour une solution alternative pour le probleme de visa. Je vous laisse deviner la suite, sachant que je ne cesse de regretter d'avoir fait "ces papiers" dans la precipitation. Du cote des familles, c'est l'inquietude et l'angoisse: un mariage rate n'affecte pas seulement les epoux, car le "on signe les papiers et on verra apres" n'est pas forcement percu par tout le monde de la meme maniere.

Donc pour resumer .. precipiter un mariage pour des papiers = mauvaise idee.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités