infirmière française au japon

Échanges de renseignements pratiques sur le travail au Japon, visas de travail, etc.
Répondre
Fylinae
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 5
Inscription : 31 janv. 2011, 01:44

infirmière française au japon

Message par Fylinae »

Bonjour a tous !!

Je suis actuellement en première année en école d'infirmière en France et mon projet est de m'installer au japon a la fin de mon diplôme (qui est maintenant un bac+3).

Mes questions sont :

1/ est ce possible d'y aller une fois mon diplôme obtenu sachant que je maîtrise très bien la langue ? Je veux dire, le diplôme français sera t-il reconnu la bas au même titre que les infirmière japonaises sachant qu'il n'y a pas la barrière de la langue?

2/ N'est-il pas préférable d'interrompre ma première année et de faire directement mes études d'infirmière là-bas pour obtenir mon diplôme la bas? si la question 1 est négative (questions de visa , je n'y connais absolument rien en droits du travail au japon, le temps qu'on peut y passer en tant qu'étudiante..

Merci pour vos réponses ;-)

Avatar de l’utilisateur
Maitre_Capello
amateur
amateur
Messages : 168
Inscription : 02 avr. 2004, 09:00
Localisation : Tokyo (depuis trop longtemps)

Re: infirmière française au japon

Message par Maitre_Capello »

Fylinae a écrit : 1/ est ce possible d'y aller une fois mon diplôme obtenu sachant que je maîtrise très bien la langue ? Je veux dire, le diplôme français sera t-il reconnu la bas au même titre que les infirmière japonaises sachant qu'il n'y a pas la barrière de la langue?
Non, pour avoir le droit d'exercer au Japon il faut posséder le diplôme japonais, les diplômes étrangers ne sont pas reconnus dans le domaine médicale. Pour obtenir ce diplôme il faut passer l'examen national qui a lieu tous les ans et qui est entièrement en japonais avec des idéogrammes que même le natif moyen ne connait pas.
Je ne voudrais pas passer pour le méchant de service mais il me semble que vous n'avez pas à attendre des japonais la moindre reconnaissance de votre diplôme français, en France les diplômes étrangers à l'Union Européenne ont droit au même traitement. Je cite:
ex1:Les titulaires d'un titre ou diplôme étranger d'infirmier originaires d'un pays non membre de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen ou de la Principauté d'Andorre ou de la Confédération suisse et qui souhaitent exercer en France doivent se présenter à des épreuves de sélection pour entrer dans un institut de formation en soins infirmiers en vue de l'obtention du diplôme d'État d'infirmier.
http://www.soignantenehpad.fr/rubrique, ... 21716.html
ex:2Si vous êtes originaire d'autres pays, le diplôme extra-communautaire dont vous êtes titulaire n’est pas reconnu en France pour l’exercice de la profession d’infirmier.
http://www.infirmiers.com/votre-carrier ... rance.html
Sans être méchant encore une fois, je trouve à titre personnel que c'est faire preuve d'une certaine arrogance d'attendre d'états non-européens la reconnaissance de votre diplôme français sachant que la réciprocité en la matière n'existe pas. L'infirmière japonaise devant aussi passer l'examen français pour avoir le droit d'exercer en France.
2/ N'est-il pas préférable d'interrompre ma première année et de faire directement mes études d'infirmière là-bas pour obtenir mon diplôme la bas?
De toute façon le diplôme japonais est obligatoire, donc l'un dans l'autre... De plus les médicaments, les posologies, les instructions sont toutes en japonais donc autant apprendre le tout depuis le début directement en japonais. Il y a aussi un problème: rien ne garanti une embauche en fin d'études au Japon car il y aura toujours la question du visa. J'ai fait plusieurs séjours à l'hôpital au cours de ma vie au Japon je n'ai jamais croisé d'infirmière étrangère. Il y a des infirmières philippines et indonésiennes qui ont tenté de passer le diplôme japonais mais sur plusieurs milliers seuls trois l'ont réussi ces dernières années. Tout cela en sachant qu'en plus, elles bénéficient d'un accord de coopération entre leurs pays et le Japon.
Dernière modification par Maitre_Capello le 31 janv. 2011, 22:46, modifié 1 fois.

Fylinae
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 5
Inscription : 31 janv. 2011, 01:44

Re: infirmière française au japon

Message par Fylinae »

Ouais d'accord c'est impossible quoi...

C'est tellement dommage, infirmière c'est infirmière quoi x) que ce soit en belgique ou au congo, refaire un pansement se fait toujours avec le même protocole..

Merci pour ces informations utiles et bonne continuation

Fylinae
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 5
Inscription : 31 janv. 2011, 01:44

Re: infirmière française au japon

Message par Fylinae »

de votre diplôme français sachant que la réciprocité en la matière n'existe pas
Et justement.. je ne savais pas, étant donné qu'on embauche bien des infirmières espagnoles.. sinon il me paraît évident qu'il ne faut attendre aucune réciprocité de la part du Japon. C'est pour cela que je vous prie de ne pas insinuer que je suis arrogante. Merci bien encore de votre réponse.

Avatar de l’utilisateur
Maitre_Capello
amateur
amateur
Messages : 168
Inscription : 02 avr. 2004, 09:00
Localisation : Tokyo (depuis trop longtemps)

Re: infirmière française au japon

Message par Maitre_Capello »

Fylinae a écrit : étant donné qu'on embauche bien des infirmières espagnoles..
C'est aussi ça l'Europe sans frontières, la libre circulation des biens et des personnes, les infirmières espagnoles, les français qui passent le diplôme de vétérinaire en Belgique, les diplômes de médecin en Roumanie. Il y a juste un hic: le Japon n'est pas en Europe, donc Schengen et les infirmières espagnoles qui bossent en France oui, mais seulement en Europe.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4958
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: infirmière française au japon

Message par bcg »

Bonjour,

Je crois que notre amie fait allusion au fait que le Japon a récemment embauché des infirmières de nationalités diverses, notamment Philipinnes, pour faire face à sa pénurie de personnel médical.

Avatar de l’utilisateur
Maitre_Capello
amateur
amateur
Messages : 168
Inscription : 02 avr. 2004, 09:00
Localisation : Tokyo (depuis trop longtemps)

Re: infirmière française au japon

Message par Maitre_Capello »

Bonjour
Comme je le disais dans mon premier message, le cas des philippines et des indonésiennes est très particulier. Il s'agit d'accord bilatéraux de libre échange que le Japon a signé avec ces 2 pays et uniquement avec ces deux-là. Il permet de travailler à des taches particulières et parait-il moins étendues que leurs homologues japonaises. Je ne connais pas tous les détails mais de ce que j'ai lu, il en ressort que les infirmières doivent déjà posséder le diplôme dans leur pays d'origine et suivre une formation pour connaitre le système de santé japonais. Elles doivent aussi passer un examen de japonais dans le pays d'origine car la maitrise de la langue est obligatoire notamment la lecture des idéogrammes.
Les infirmières de ces 2 pays-là qui séjournent au Japon doivent ensuite passer l'examen d'infirmière dans les 3 ans qui suivent l'arrivée au Japon. Elles n'ont droit qu'à un essai et en cas d'échec elles doivent plier bagages et retourner chez elles.
Sur la centaine de candidats ayant passé l'examen en 2009 aucun ne la réussi. Sur la centaine ayant passé l'examen en 2010 seuls 3 l'on réussi. Deux indonésiennes et 1 philippin. Les kanjis font que le taux d'échec est chaque fois autour des 100% de recalés. :!:

Comme je le disais BCG il n'y a pas d'embauche pour la centaine de ces philippines et indonésiennes présentent au Japon, elles travaillent certes mais ce sont des CDD de 3 ans et en cas d'échec: retour à la maison car le diplôme japonais reste le seul et unique sésame au Japon. Le pays fait certes face à une pénurie de personnel mais il n'est pas prêt à brader son système de santé et laisser la porte ouverte à du personnel non qualifié avec des diplômes étrangers. Pour l'instant donc les infirmières d'autres nationalités que ces deux-là ne sont pas les bienvenues.
Un article en anglais avec quelques détails sur ce sujet:
http://www.japantoday.com/category/nati ... nurse-exam
Dernière modification par Maitre_Capello le 02 févr. 2011, 14:02, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
LupinIII
contributeur
contributeur
Messages : 640
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: infirmière française au japon

Message par LupinIII »

Fylinae a écrit : refaire un pansement se fait toujours avec le même protocole.
Certes, mais qu'en est-il des medicaments dont le nom est en japonais, comment savoir quel est le produit que vous mettez dans une seringue?

Avatar de l’utilisateur
Poupa
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 38
Inscription : 27 déc. 2006, 09:00

Re: infirmière française au japon

Message par Poupa »

Je ne voudrais pas vous désespérer Fylinae, mais Maitre Cappello, comme à son habitude, exprime la réalité avec une certaine vigueur mais aussi beaucoup de clarté..
Essayez de transposer la situation : Pouvez vous vous imaginer une infirmière étrangère (hors union européenne), voulant travailler en France parlant mal le français et ne le lisant pas, être embauché dans un service médicale pour avoir la responsabilité de soins aux patients? SI l'on rajoute à cela les règles d'obtention de visa et de titre de séjour permettant de résider et travailler en France, croyez-vous possible un tel cas?... Je ne pense pas. Alors pourquoi au Japon cela le serait-il? Le marché du travail Japonais répond aux même règles que n'importe quel autre marché du travail dans le monde : si avec votre profil, ils n'ont aucun intérêt à vous prendre eh bien ils ne vous prennent pas! C'est partout comme ça!!

Fylinae
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 5
Inscription : 31 janv. 2011, 01:44

Re: infirmière française au japon

Message par Fylinae »

Fylinae a écrit: refaire un pansement se fait toujours avec le même protocole.



Certes, mais qu'en est-il des medicaments dont le nom est en japonais, comment savoir quel est le produit que vous mettez dans une seringue?
j'avais pourtant bien précisé parlant et maitrisant parfaitement la langue, y compris la lecture des kanjis.

Je trouve que c'est dommage, c'est tout, je ne juge aucunement, et c'est pas de ma faute si je suis née française et que vous m'agressez peut-être(?) parce que la France refuse des Japonais..
Pouvez vous vous imaginer une infirmière étrangère (hors union européenne), voulant travailler en France parlant mal le français et ne le lisant pas, être embauché dans un service médicale pour avoir la responsabilité de soins aux patients?
Si elle le lit parfaitement, il serait crétin de la refuser si on manque de personnel et qu'elle détient le diplôme d'infirmière, quitte a être en bas de l'échelle le temps de s'adapter aux différences de son système de santé.

Le japon ne manquerait pas de personnel, et pareil pour la France, je comprendrai tout à fait l'immigration choisie, mais justement :!



Je ressens pas mal d'aigreur et de rancœur dans vos messages, je suis déçue, ce n'est pas de ma faute si le système français est fait ainsi.

Mais bon je ne le suis pas, alors je me contenterai de venir juste voyager au japon!

encore merci pour vos réponses.

Avatar de l’utilisateur
Poupa
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 38
Inscription : 27 déc. 2006, 09:00

Re: infirmière française au japon

Message par Poupa »

Chère Fylinae,
ne vous méprenez pas sur nos propos. Je pense que les autres personnes vous ayant répondu me rejoindrons (peut être)sur mon opinion.
Les réactions que vous pouvez lire ici ne sont pas là pour vous démotiver, et détruire les rêves que vous construisez autour de ce pays magnifique. Pour bon nombre de gens vivant ou ayant vécu au Japon, ce sont ces rêves et, j'ose le dire, l'amour pour ce pays et ses habitants qui nous ont donné le courage de venir vivre au Japon avec tout ce que cela implique de difficulté et d'abnégation.
Par contre, au fur et à mesure des posts arrivant régulièrement sur ce forum ou de choses entendus ici ou là, il est une chose particulièrement irritante à mes oreilles, c'est ce fichu ethnocentrisme des occidentaux et des français en particulier....Tout le monde sur la terre ne pense pas n'agit pas dans le même sens et avec les mêmes aspirations que nous. La différence existe. Aussi les choix politiques, sociaux et économiques peuvent être différents. Notre fonctionnement d'européen est issu de notre histoire, de nos aspirations communes. Aussi admirable soit-il, ce n'est pas une vérité universelle!
Il n'y a donc pas d'aigreur dans nos propos, juste une lassitude d'entendre trop fréquemment des personnes qui semblent considérer comme une évidence le fait de pouvoir venir au Japon, s'y installer aussi facilement que de le dire et s'offusquant quand elles s'aperçoivent qu'elles ne sont pas les bienvenus. Par respect pour vos hôtes, vous devez d'abord savoir s'ils souhaitent vous accueillir et dans quelles conditions avant de vous rendre chez eux.

Avatar de l’utilisateur
magic78
accro
accro
Messages : 248
Inscription : 13 déc. 2010, 20:08

Re: infirmière française au japon

Message par magic78 »

Fylinae,

Poupa vient de recentrer (remarquablement) le débat. Après relecture des messages, je ne vois personnellement pas d'arrogance dans vos propos, et, pour faire bonne mesure, pas de rancoeur dans les réponses :wink:

Ceci dit, il semble effectivement que le Japon ait besoin de main-d'oeuvre supplémentaire dans le domaine
médical (et en particulier dans l'assistance aux personnes agées). Donc la réflexion existe, mais il y a peu
de chance que ce soit effectif avant votre entrée sur le marché du travail...

J'espère que toutes les réponses vous auront été utiles, même si quelquefois la vérité est dure à entendre.

Avatar de l’utilisateur
Maitre_Capello
amateur
amateur
Messages : 168
Inscription : 02 avr. 2004, 09:00
Localisation : Tokyo (depuis trop longtemps)

Re: infirmière française au japon

Message par Maitre_Capello »

Fylinae a écrit : Je ressens pas mal d'aigreur et de rancœur dans vos messages, je suis déçue, ce n'est pas de ma faute si le système français est fait ainsi.
Merci à Poupa que je rejoins entièrement sur son message. Il ne s'agit ni d'aigreur ni de rancœur, juste de l'exaspération et un certain énervement face à ceux qui regardent les choses et ce monde par le petit bout de la lorgnette. Je trouve exaspérante cette propension à systématiquement tomber des nues quand on leur apprend que le Japon est aussi stricte en matière d'emploi que leur propre patrie, je ne supporte pas cette ignorance crasse si j'ose dire qui fait qu'un simple anonyme comme moi soit obligé d'expliquer à une aspirante infirmière que les diplômes médicaux hors UE n'ont pas accès aux emplois en France, que les diplômés hors UE doivent repasser l'examen. D'expliquer que si elle voit des infirmières espagnoles c'est que c'est l'Europe sans frontières qui le permet mais que cette dernière ne s'étend pas à l'Asie... :roll:
Combien en ai-je vu s'étonner de découvrir que la fonction publique française n'est ouverte qu'aux seuls français ou aux européens pour certains postes non stratégiques. Ah bon je peux pas être fonctionnaire pour l'État japonais? ben ouais mais c'est pareil en France...Incroyable je ne le savais pas, qu'ils répètent en cœur. Les gens s'étonnent de tout aujourd'hui, c'est lassant à la longue.
Le japon ne manquerait pas de personnel, et pareil pour la France, je comprendrai tout à fait l'immigration choisie, mais justement :!
Comme je l'ai dit, le Japon n'est pas prêt à brader ses valeurs et son système de santé pour que des étrangères puissent se faire du fric sur le dos de la santé de ses patients sans être passé par la case des examens locaux. Quelqu'un qui n'a pas étudié au Japon ne connait pas le système de santé, la répartition des tâches au sein d'un service japonais, le système hiérarchique dans les hôpitaux. On parle là de la santé des patients, pas du simple emploi classique, quand la santé des gens est en jeu on se doit de mettre des barrières.
ce n'est pas de ma faute si le système français est fait ainsi.
L'excuse classique. Le système est ainsi parce que c'est parce que vous le voulez, personne ne veut être soigné par une infirmière d'Europe de l'Est qui aura peut être passé moins de temps pour avoir son diplôme. Ne soyons pas hypocrite le système est ainsi parce que nous voulons qu'il soit ainsi.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: infirmière française au japon

Message par Shizuka-jp »

Maitre_Capello a écrit : Comme je l'ai dit, le Japon n'est pas prêt à brader ses valeurs et son système de santé pour que des étrangères puissent se faire du fric sur le dos de la santé de ses patients sans être passé par la case des examens locaux.
Maître Capello, je vous trouve tout de même extrêmement désagréable et méprisant envers une jeune femme qui a posé des questions sur un ton neutre, sans montrer aucune arrogance.

Fylinae, si vous maîtrisez parfaitement le japonais, je vous conseille de faire une recherche approfondie sur le sujet sur des sites japonais, car autant prendre les informations à leur source!

Kate
accro
accro
Messages : 206
Inscription : 07 juin 2009, 17:49

Re: infirmière française au japon

Message par Kate »

En tout cas on sent que vous ne portez pas votre pays d'origine dans votre cœur... A regrouper tous les français dans le même panier qui plus est =)

Je suis d'accord avec Shizuka-jp, si Fylinae parle couramment, il vaudrait mieux se renseigner directement sur les sites japonais répondant à vos questions. Bon courage.

Avatar de l’utilisateur
Maitre_Capello
amateur
amateur
Messages : 168
Inscription : 02 avr. 2004, 09:00
Localisation : Tokyo (depuis trop longtemps)

Re: infirmière française au japon

Message par Maitre_Capello »

J'essaie d'être courtois mais il ne faut pas pousser le bouchon. La demoiselle vient d'un pays qui exige des diplômes français ou européens pour exercer la profession d'infirmière en France mais semble s'offusquer ou s'étonner que le Japon mette des barrières....identiques. Juste une question si le Japon devait accepter une française, pourquoi le Japon ne devrait-il pas aussi directement accepter les péruviennes, les malaisiennes ou les ukrainiennes? Non, en fait le problème est toujours le même: l'ethnocentrisme. Si elle lisait si bien le japonais elle serait allé sur le site de l'association des infirmières au Japon où il existe même des infos en anglais: http://www.nurse.or.jp/ et dans la FAQ en anglais ont lit ceci http://www.nurse.or.jp/jna/english/working/index.html :
Working in Japan

* Q1:I would like to work as a nurse in Japan.
* A1:You are required to obtain a qualification as a nurse under Japanese law.

* Q2:How can I obtain Japanese qualification as a nurse?
* A2:You are needed to take the national examination for "Kangoshi(nurse)" given by Japanese and pass the examination. The Ministry of Health, Labor and Welfare is governing agency of national examination in Japan.

Comme ça c'est dit et la source est de première main. C'est pareil pour les dentistes et autres médecin étrangers. Faut avoir le diplôme japonais et il n'y a pas de dérogation possible. C'est la loi du pays, pourquoi les lois de ce pays devraient-elles être faites pour faire des exceptions à l'égard d'une nationalité en particulier?

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: infirmière française au japon

Message par Shizuka-jp »

Maitre_Capello a écrit : Comme je l'ai dit, le Japon n'est pas prêt à brader ses valeurs et son système de santé pour que des étrangères puissent se faire du fric sur le dos de la santé de ses patients sans être passé par la case des examens locaux.
C'est assez limite comme "courtoisie", tout de même.

Surtout que si cette jeune femme avait pour but de se faire du fric, comme vous dites, je ne pense pas qu'elle aurait choisi un métier ou le rapport quantité de travail-fric est aussi mauvais. Je lui conseillerais plutôt de trouver un travail d'hôtesse dans une boîte de nuit japonaise...

Mais je reconnais que c'est parfois irritant de lire certains messages offusqués de petit(e)s Français(es), faisant pour la première fois dans leur vie l'expérience du racisme ordinaire, ou de "discriminations" dues à leur statut d'étranger.

Par contre, dans ce sujet, je trouve que cette jeune femme ne demandait que des informations, elle était même prête à envisager de faire ses études au Japon pour passer l'examen d'Etat.

Il semblerait y avoir plus de demande pour des auxiliaires ou aide-soignants pour personnes âgées. La ville de Hamamatsu propose même des cours gratuits pour les étrangers désirant obtenir le diplôme japonais.

http://www.yomiuri.co.jp/e-japan/shizuo ... T00874.htm

Avatar de l’utilisateur
batisuto
accro
accro
Messages : 256
Inscription : 27 mai 2006, 09:00

Re: infirmière française au japon

Message par batisuto »

Bonjour

Je lis ce poste avec attention depuis le debut.

Je me permets tout d`abord une remarque, tout comme Shizuka-jp, je suis a 100% d`accords avec Maitre Capello sur le fond, mais beaucoup moins sur la forme.
La facon de presenter les choses et demander des renseignements de Fylinae m`ont paru tout a fait legitime et courtois, sans egocentrisme etc...
Enfin bref, ce n`est que mon avis.

Ensuite, concernant le monde medical au jap, d`une maniere vraiment tres generale, les japonais admettent que leur systeme de sante aurait des retards sur certains points, par rapport aux modeles de sante europeens.
Un % non negligeables de jeunes docteurs font ou ont fait leurs etudes a l`etrangers. J`en veux pour exemple 2 des 4 docteurs de la maternite de mon epouse : 1 est fluent en anglais et 1 a des petites bases en francais + conversional en anglais.

Concernant les infirmieres et aides soignantes, j`avais effectivement entendu dire que des procedures pour les etranger(e)s (phillipines et autres) commencaient a etre mises en place. Par contre, je ne connaissais pas les details, j`ai donc appris beaucoup grace a Maitre Capello :wink:

Maintenant, et c`est un cas vraiment extreme, mais lorsque le gros tremblement de terre attendu sur (sous?) tokyo aura lieu, je pense que nous tous, (jp, fr ou autres) n`auront que faire de la nationnalite et du niveau de jp de nos aides soignantes :shock:

Bon week end a tous

Fylinae
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 5
Inscription : 31 janv. 2011, 01:44

Re: infirmière française au japon

Message par Fylinae »

Merci à tous de me défendre, je ne posais que deux simples questions de façon tout à fait neutre, et évidement sans arrogance aucune, ni "l'envie de me faire du fric" sur le dos de je ne sais pas qui.

Être infirmière signifie pour moi dévouement aux autres et passion, si je voulais choisir le chemin de la simplicité et de l'argent facile, je n'aurai pas choisi cette voie.

Sur ce, bonne soirée :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités