Y a-t-il des Français non otaku au Japon ?

Discussions et échanges d'infos utiles pour la vie quotidienne au Japon sur les sujets que vous n'aurez pas trouvés dans les autres rubriques.
Verrouillé
Phen-X
amateur
amateur
Messages : 82
Inscription : 06 nov. 2005, 09:00
Localisation : Corse du Sud

Message par Phen-X »

Shizuka-jp a écrit :A propos de cette discussion sur les otakus etc, je serais curieuse de savoir en quoi Atila juge que c'est plus "sain" d'etre un fetard de Shibuya qu'un otaku d'Akihabara...

Encore une question de gout, certainement.
Je suis assez d'accord sur ce point mais je penses qu'il serait bon d'avoir, dans ce cas, une définition éxacte de l'otaku d'Akihabara et du Fétard de Shibuya.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp »

Le probleme se corse, lol...

Je me doute qu'il est difficile de donner des definitions, je voulais surtout faire remarquer comment on a vite fait de mettre des etiquettes aux gens, et de se croire dans la "meilleure categorie".

Il y a surement des otakus qui sont aussi des fetards de Shibuya (ou Roppongi), non? :wink:

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade »

Je ne sais pas si "tous" les français de Shibuya ou de Tokyo sont des otakus (enfin, si la définition de l'otaku c'est d'être un français vivant à Tokyo et descendant de temps en temps à Akihabara...) mais pour ce qui est de la réputation qu'auraient les français d'être des otaku auprès des japonais, c'est totalement faux.

En fait (mais je ne vis pas à Tokyo), l'image de l'otaku, c'est plutôt un jeune japonais d'après ce qu'on m'en ont dit mes amis japonais. Ils ont trouvé plutôt amusant de savoir que nous, les français de ma génération, et eux avaient été bercés aux mêmes animés dans notre enfance, le plus surprennant étant qu'il n'y avait pratiquement aucun décalage entre le Japon et la France à cette époque (incroyable Dorothée !!!)

En tout cas, ni tous les japonais ni tous les français ne sont des fous de mangas ou de jeux vidéo mais cela fait partie d'une "culture" que nous avons en commun et c'est plutôt sympatique.

J'ai un ami en France qui n'éprouve aucun intérêt pour les mangas ou les jeux vidéo mais qui collectionne les estampes japonaises. Il aimerait bien venir au Japon quelques semaines pour voir un peu à quoi cela ressemble en vrai. Cela fait-il de lui un horrible et méprisable otaku ?

Avatar de l’utilisateur
musouka
amateur
amateur
Messages : 74
Inscription : 14 juil. 2005, 09:00
Localisation : Tôkyô - Funabashi

Message par musouka »

moi non plus, pas otaku pour un sous. je m'interesse plutot a la photo.
j'ai 22 ans bientot et pareil j'habite au japon.
je m'y suis pas retrouve par erreur, j'ai voulu y aller.

mais je pense que le sujet n'est meme pas de faire une discussion sur les otaku, c'est purement pour s'afficher.

du genre. regarder moi, je suis au japon alors que je n'ai meme pas voulu y aller, grace a papa, et vous qui voulez y aller vous ne pouvez pas.
je pense que de toutes facon que le papa travaille au japon ou en amerique, ca aurait ete pareil en fin de compte.
etre au japon grace a papa c'est pas un merite.
mais etre au japon par passion et faire partager sa passion et ses experiences avec des gens qui ont les memes centres d'interets c'est quand meme mieux.

on a un peu l'impression que le mot otaku est tout frais dans le vocabulaire.
du genre je viens d'apprendre un mot, bien que je n'en connnaisse pas la definition exact je vais tout de meme l'utiliser afin de devisager et etablir des prejuger sur des passioner ou des travailleurs.

enfin bref, francais au japon est loin d'etre synonime d'otaku. :!:

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade »

Peut-être...
N'étant pas dans la tête d'Atila, je ne sais pas ce qu'il pense. Mais comme bcg, je trouve que la discussion sur les otakus est intéressante, donc ses motivations me sont bien égale.

Pour élargir le sujet, aux autres nationalités que les français (j'espère que c'est pas trop hors sujet ?), est-ce que quelqu'un sait quelque chose (autre que les reportages grand tapage catastrophistes que l'on voit à la télé française, j'entends) à propos des jeunes otakus au Japon ?
Est-ce un véritable phénomène de société ou bien quelques cas isolés de jeunes maladivement timides ?

Avatar de l’utilisateur
musouka
amateur
amateur
Messages : 74
Inscription : 14 juil. 2005, 09:00
Localisation : Tôkyô - Funabashi

Message par musouka »

[Message édité par bcg: Vous dites que vous ne voulez pas vous faire de pub mais vous nous envoyez sur votre blog sans nous dire de quoi il s'agit. Pour participer au débat sur france-japon.net, vous devriez au minimum écrire une courte présentation. Après, cette contribution, et nous avoir bien mis l'eau à la bouche, rien ne vous empêche de nous inviter à venir lire la suite sur votre blog!]
--------------------------------------------------

tiens, je voudrai pas me faire de la pub, mais voila ce que j'ai vu.

il s'agit d'une emission japonaise qui est passee en decembre sur la NHK.

[...Lien supprimé...]

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade »

Merci pour le site, j'y suis allée avant que le lien n'aie été supprimé :wink:
Le reportage est bien décrit, et on comprend qu'il s'agit de 24h à Akihabara mais ce n'est tout de même pas très clair pour quelqu'un qui ne connait rien aux otakus comme moi.

Du coup, je suis allée voir l'article de wikipedia, c'est très instructif. Mais il ressort de la lecture de l'article que l'otaku, à l'origine, est une personne qui se livre à une activité unique chez lui, en conséquence on ne devrait pas voir les otakus dans la rue et encore moins les otakus français dans la rue au Japon !

Dernièrement, par opposition à Hikikomori qui désigne la personne ne sortant jamais de chez elle, le sens du terme otaku a évolué et il désigne maintenant les gens "monomaniaques" qui ne se livrent qu'à une seule et unique passion sans pour autant rester enfermés chez eux.

Des français "monomaniaques" du Japon et de sa culture (de l'estampe au jeu vidéo), je n'en ai jamais vu, mais cela ne signifie pas qu'il n'y en ai pas. Simplement, dans la mesure ou ces personnes s'intéressent à l'ensemble "manga - jeu - japonais - japonaise - etc." je ne sais pas si on peut vraiment les qualifier d'otaku. En effet, s'intéresser à la culture entière d'un pays, où au moins à plusieurs de ses aspects, ne relève pas de la passion monomaniaque. Les français passionés du Japon lisent des manga, apprennent le japonais, jouent à tous les jeux vidéo qui viennent du Japon, sans parler de leur collection de dvd d'animé japonais dans la version originale avant que Dorothée ne passe par là.

Donc, il y a, à mon avis, très très peu d'otakus français au Japon...

Avatar de l’utilisateur
Atila
amateur
amateur
Messages : 107
Inscription : 29 avr. 2006, 09:00
Localisation : tokyo , azabu juban

Message par Atila »

l otaku francais c est celui qui en france passe son temps a regarder des anime , et qui reve d avoir une petite amie japonaise(parceque au fonds c est dure d en avoir une francaise) .
Puis un jour il se decide a partir (pour des vacances ou un working holiday).

Une fois arrive , il part pour shibuya avec son T Shirt rentrer dans son jeans et son accent a coupe au couteau en se disant "ouuuaa c est comme dans les mangas".
S il a des coui.... il essayera de parler a 2 , 3 japonaises genre "excuse me im french , im lost , do u know where is...."
Il precisera qu il est francais parcequ il croit que les japonaises en on quelque chose a foutre.
Le "french lover" n existe que dans l imaginaire francais.

Alors il prends pleins de photos , fantasmes un peu sur les lyceenes en uniforme("oouuaa comme dans les mangas") , il fait un peu le tour de tokyo , arrive a akihabara ou il achete le dernier album de ayu.

Quand il sera a harajuku il passera surement devant des cosplay , la il se dira "ahh ces japonais alors".
Il les prendra en photo et dira a ses potes francais que bcp de jap s habille comme ca , parceque c est bien connu , les japonais ont tous des cheveux rouge et ils s habillent de maniere exentrique.

Apres avoir passer 3h dans un internet cafe , pour tout raconter a ses potes (oui generalement il part seul au japon) , il ira faire un tour a roppongi ou au gaspanic de shibuya , parce que la drague en pleine rue sa na rien donne et qu il la veut sa petite amie japonaise!

quand il est sur la route de roppongi , notre ami s imagine pleins de choses , il va enfin "serrer" , en plus c est un francais et c est bien connu les japonaise aiment les francais ( paris , poeme , chanel , romantiques).

Mais la grosse deception , alors qu il est a roppongi , quartier repute "facile pour trouver une japonaise" il n y arrive pas ...
Pkoi ? Il a meme mi son maillot de l equipe de france pour que tout le monde sache bien qu il est francais.
PKOI alors ?
a bah oui ...ya de la concurence et avec son 1m70 et ses 56kg bah la crevettes doit passer apres bcp de monde.

Oui , le francais n est pas bien grand ni bien epais.

L alcool lui donne du courage...."hello , whats ur name , im from france"

Et voila , il la trouve sa japonaise edentee.

S il reste un an pour son working , il en aura pleins des japonaises comme ca , il se sentira vivant pour la premiere fois de sa vie .

eve
accro
accro
Messages : 204
Inscription : 27 mars 2006, 09:00
Localisation : Japon

Message par eve »

Un touriste, quoi...

Et t'en vois beaucoup des gens comme ca, ici ?

Avatar de l’utilisateur
Atila
amateur
amateur
Messages : 107
Inscription : 29 avr. 2006, 09:00
Localisation : tokyo , azabu juban

Message par Atila »

bah oui !! enormement . Le francais expatrie ou celui qui est venu pour le travail , je ne le vois pas puisque justement ....il travail.

mais je pense (je n ai aucune sources , c est juste mon avis) que c est "touristes" sont plus nombreux que les residents permanents .

quand je parlais de francais otakus , je parlais de cela.

et quand j ai dit 99% ....bon j ai un peu exagere , je dirais 75% LOOOL

Avatar de l’utilisateur
Atila
amateur
amateur
Messages : 107
Inscription : 29 avr. 2006, 09:00
Localisation : tokyo , azabu juban

Message par Atila »

a shibuya il y en a enormement , quand je travaillais a roppongi...arrfff une horreur !!
pour etre honnete , quand ils venaient vers moi en me disant avec leur sourire de mec bourre "t es francais !?" , je disais nan et partais me cacher loool.

eve
accro
accro
Messages : 204
Inscription : 27 mars 2006, 09:00
Localisation : Japon

Message par eve »

Ouais, mais on ne peut pas vraiment dire que les specimens rencontres a Roppongi ou Shibuya soient tres representatifs de la population globale des etrangers, hein. :|
Ceux qui sont la a moyen terme pour s'amuser... bah, qu'ils s'amusent !
Mais faut pas dire que les autres n'existent pas, juste parce que tu ne les vois pas.

Si tu faisais des stats sur les etrangers (ou disons les occidentaux) qui travaillent au Japon, il est certain que tu trouverais une grosse majorite de gens n'entrant pas dans ta definition d'"otaku" ou "loser francais" ou je ne sais quoi. Et meme s'il y en a... et alors ? En quoi les gens qui sont venus au Japon pas forcement de leur plein gre ou en raison de circonstances familiales auraient plus de "merite" ?

Finalement, le probleme, ca ne serait pas plutot tes frequentations au Japon ? Des etrangers serieux, pas "otaku", qui travaillent, il y en a plein ! :!:

Avatar de l’utilisateur
Atila
amateur
amateur
Messages : 107
Inscription : 29 avr. 2006, 09:00
Localisation : tokyo , azabu juban

Message par Atila »

pourquoi parles tu de merite ?

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade »

Attila, merci pour tes explications. Je suis moooooorte de rire !!!

Tu sais, je pense que pour avoir une petite amie, quelque soit sa nationalité, il faut faire des efforts et ce n'est pas facile. Donc ce n'est pas en passant 3 mois au Japon que..
Ou bien alors, il faut se contenter, comme tu le dis, d'une certaine catégorie de femme, mais cela est également vrai en France, en Allemagne, en Inde etc. Tu n'as vécu en France que jusqu'à 14 ans donc tu n'as jamais pu voir les débarquements périodiques d'américains à la recherche d'une petite amie française et cela justement parce que le mythe du french lover est ultra vivace dans l'imaginaire américain et qu'il se dit que la française est une femme facile. Je ne dis pas que tous les américain sont comme ça mais les françaises non parisiennes qui se retrouvent dans les lieux touristiques de Paris (parce qu'elles sont venues pour ça en fait !) ont de fortes chances de rencontrer cette catégorie d'américain...

Par contre, la tournée de Tokyo telle que tu la décrit, on la croirait tout droit sorti d'un guide touristique. Et je sais de quoi je cause, quand je suis allée à Tokyo, j'ai suivit la même parce qu'elle était écrite dans le guide. Et effectivement, là où tu as raison c'est que c'est là qu'on trouve le "Japon déjanté" de l'imaginaire collectif occidental, avec les gens habillés en manga, les fous de l'électronique, le bruit, l'impression d'avoir débarqué sur une autre planète etc. À Asakusa (l'endroit que j'ai le plus détesté), on a l'impression d'être sous la tour eiffel avec des types qui essayent de vendre des babioles dont personne ne veut mais qui nous harcèlent jusqu'à ce qu'on craque...
C'est un peu ce qui m'a fait dire à mes amis et collègues, à mon retour de Tokyo, que ce n'était pas le Japon mais plutôt une espèce de monde imaginaire où on aurait mis une partie de rêve collectif occidental et une pincée de fantasme japonais...

La question qu'on pourrait se poser c'est "jusqu'à quel point le tourisme crée la chose et non l'inverse ?" sans les quantités de gens qui viennent prendre des photos de japonais déguisés en manga, y en aurait-il plus d'une poignée ???

Sinon, ta question est effectivement un peu réductrice même s'il est vrai que la plupart des touristes occidentaux restent une semaine à Tokyo (qui ne vaut que 2 jours) et 3 jours à Kyoto (qui vaut une semaine). En dehors de Tokyo, je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup d'"otaku", même parmi les touristes, mais je peux me tromper...

Shaitan
amateur
amateur
Messages : 81
Inscription : 18 déc. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka, Japon

Message par Shaitan »

mais je pense que le sujet n'est meme pas de faire une discussion sur les otaku, c'est purement pour s'afficher.

du genre. regarder moi, je suis au japon alors que je n'ai meme pas voulu y aller, grace a papa, et vous qui voulez y aller vous ne pouvez pas.
A lire l'intégralité de ce sujet (et d'autres interventions connexes du même auteur) je rejoins complètement ce que dis Musouka.

Je pourrai même recréer de toute pièce un sujet similaire.

Y a t-il des français non "fils à Papa" au Japon?
Voila, j ai 30 ans, bientot 31 et je vie au Japon depuis un an car j'y travail. Le Japon je connais par coeur, d'ailleurs c'est pas pour rien que je vis à Fukuoka, c'est là que tout se passe ... le reste c'est des "inakamono". Un jour, des amis m'ont demandé pourquoi est ce que je n'avais pas d'amis francais ? J'ai pleins d'amis ici pourtant ... Mais aucun francais ...

La réponse était facile à trouver, 99% des francais au japon sont des "fils à Papa".

Ils ne jurent que par le (gros) salaire de leur père, suivent des cours dans les facs privés les plus hype, sortent avec les plus belles ex-future-talentos, ont accès aux salles VIP-Japonais only ... mais ils ne veulent pas se mélanger avec le 1% de français restant comme moi.

Ne me dites pas que j'ai tords! Je viens de faire un petit tour sur ce site et cela na fait que confirmer ce que je pensais.

Alors je me demandais si tous ces francais "fils à Papa" du Japon avaient conscience de leur statut de "winner" (le terme est violent, mais c'est une amie japonaise ... enfin j'aimerai être son amie, vraiment ... qui les a décrit comme ca, et oui les japonaises ne sont pas forcement que des filles timides, elles ont des envies et rêvent de mecs hors-norme aussi!).

Donc chers lecteurs qui essayez d'avoir une petite amie japonaise par tout les moyens (ou asiatique à defaut d'avoir pu trouver une japonaise), prenez exemple sur ces 99% de français au Japon qui sont vraiment des gens à qui tout réussi, et arrêtez de trainer sur des forums!

Il est temps pour vous de vous faire adopter par un Papa de "fils à Papa" au Japon! (il n'est jamais trop tard pour reconnaître une paternité).

Voilà, j'espère ne pas être censuré parceque ce post n'ai en rien provocateur, je suis juste un francais de base qui aimerais comprendre pourquoi ses concitoyens sont pour bcp comme je l'ai décris.

Alors s'il vous plait, je veux savoir
Tout ça pour dire qu'il faut être bien imbu de soi-même pour écrire ce genre de messages simplistes, provocateurs et volontairement blessants à l'attention de l'ensemble d'une communauté qui se retrouve autour d'un forum pour discuter du Japon. :|

Avatar de l’utilisateur
Atila
amateur
amateur
Messages : 107
Inscription : 29 avr. 2006, 09:00
Localisation : tokyo , azabu juban

Message par Atila »

Huuum , j ai trouve ca tres bon , nan serieusement tres tres bon !.
Juste une chose ,puisque je suis un mec "hype"(c est vrai) qui sort avec les plus belles filles(c est encore vrai) quel interet pourrais-je avoir a me "la raconter" sur ce forum , quand je n y passe que quelques minutes entre d eux telechargements ?

Par simple machancete ?

Ma question etait simplement pourquoi est ce que le japon n attire que les nerds francais(je parle de ce qui font le workin holiday ou qui viennent pour les vacances , pas ceux qui y travail) , les francais normaux ne sont ils pas interesse par le japon ?
Je vois pleins de canadiens , anglais , italiens , allemands , franchment il n y a pas autant de nerd chez eux que dans nos rangs.
Alors je me suis pose la question.

Pour le "fils a papa" , je trouve ca assez injuste de ta part

Je viens de faire un ptit blog sur ma ptite vie a azabu , il sera on line dans la journee je pense.
Tu n auras cas y jeter un coup d oeil.
Et tu verras que je ne suis pas le monstre que tu crois .

Avatar de l’utilisateur
Atila
amateur
amateur
Messages : 107
Inscription : 29 avr. 2006, 09:00
Localisation : tokyo , azabu juban

Message par Atila »

j ai oublie de mettre l adresse azabu.skyblog.com

Avatar de l’utilisateur
Piccator
amateur
amateur
Messages : 78
Inscription : 15 janv. 2006, 09:00
Localisation : Kobe

Message par Piccator »

Ca fait un moment que je lis ce sujet et je me decide a prendre un peu la parole :)

Atila, visiblement tu focalises beaucoup trop sur les exeptions. C'est sur que si a chauqes fois tu vas dans les pires quartiers ou l'ont peut rencontrer des touristes venus pour une seule raison (et pas souvent la plus honorable) au Japon, tu seras servi. Je pense que le probleme n'est pas de focaliser sur les otakus qui vont au Japon, mais sur les Francais "normaux" (j'entends par la non-otaku, selon ta propre definition) qui sont depuis plus ou moins longtemps et qui pensent que eux seuls comprennent la societe japonaise, que ce sont les mieux integres, et qui ne supportent pas ou difficilement que de nouveaux arrivants viennent dans "leur" pays.
On a tous des experiences differentes et une maniere de voir les choses differentes, alors a la limite si il y a un touriste qui est la parcequ'il veut voir le Japon qu'il voit dans les mangas, pourquoi pas, il viendra et se rendra compte par lui meme que tout n'est pas pareil, si il se "serre" une fille, tant mieux pour lui, la japonaise acceptant la chose etant du meme niveau que lui (puisque il faut quand meme etre a duex pour faire ca... tu ne mentionne que le cote du touriste), et il aura bien sur plus de chances d'etre decus qu'autre chose, mais il aura fait ce dont il revait et il sera content.

je ne vois vraiment pas en quoi ce genre de personne est derangeante, mais tout simplement ca ne colle pas avec ce qui te plait. Peut etre-ce toi qui veux en voir de partout aussi pour te sentir peut etre meilleur qu'eux.

Enfin bon tu es peut etre dote d'un "sixieme sens" qui au lieu de permettre de voir des morts partout te permet de voir des otakus partout :wink:

Shaitan
amateur
amateur
Messages : 81
Inscription : 18 déc. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka, Japon

Message par Shaitan »

Atila a écrit :Huuum , j ai trouve ca tres bon , nan serieusement tres tres bon !
Merci ;)
Atila a écrit :Pour le "fils a papa" , je trouve ca assez injuste de ta part
J'ai bien sûr donné dans le caricatural, je me doute bien que tu n'es pas comme cela (j'irai faire un tour sur ton blog dès qu'il sera en ligne ... vais avoir le temps aujourd'hui ... impossible de sortir avec toute la pluie).

Mon propos était juste de vouloir te montrer dans quelle mesure tu avais pu faire hérisser quelques poils, en lançant ainsi ce sujet sur les français "Otaku" au Japon.

Le sujet est d'ailleurs loin d'être inintéressant (j'ai moi-même un avis assez tranché sur la plupart des étrangers que je croise au Japon), mais je pense définitivement qu'il ne faut pas tout généraliser. Dans des villes aussi proches que Kyoto et Osaka on va ainsi croiser une population "étrangère" radicalement différente, d'un quartier de Tokyo à l'autre même chose, d'une île à l'autre même chose.

Alors oui les "otakus" (au sens péjoratifs du terme) existent mais avant d'avancer des chiffres, il est bon de prendre du recul. :)

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade »

c'est vrai que c'était rigolo le couplet sur les fils à papa, et puis ça peut être appliqué à n'importe quel pays...

Sans aller jusqu'à dire que tous les français sont des otakus, il semble en effet que les jeunes français, pour une certaine part en tout cas, soit passionné par les produits qui viennent du Japon : Manga, animé, jeux etc.
Pour peu que ceux-là virent un peu "otaku", leur vie sociale se réduit à quasiment rien et ils en viennent à rêver que le Japon est le pays de leurs rêves et qu'il n'y a que là qu'on peut trouver le bonheur. C'est un phénomène psychologique ultra classique, le même qui va affecter les otakus ou hikikomori : un rejet de la société qui entraine le repliement sur sois-même.
Il est assez normal que cette forme d'austisme se présente sous différents aspects en fonction de la culture et du pays d'origine, je dirais même qu'il pourrait être positif pour un véritable otaku français de réussir à sortir de chez lui pour aller au Japon et retrouver ainsi un contact social (même si c'est avec une japonaise aussi caricaturale que lui).
Ce que je ne sais pas c'est si cet engoument pour les mangas et autres animes est vraiment typiquement français, il me semble qu'il y a beaucoup de site de fans de manga en anglais, ce qui aurait tendance à prouver que le phénomène est assez international.

De plus, dire qu'il n'y a que les franais type otaku qui viennent faire du tourisme au Japon... Je n'y crois pas trop

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité