accueil forums Japon wiki Japon petites annonces Japon annuaire sites Japon photos Japon et France cles kanji kanji blog Japon
image france-japon

100 bonnes raisons pour ne pas vivre au Japon

Un article de Le Wiki vie pratique au Japon.

Sommaire

[modifier] Désavantages de la vie au Japon

Le forum a donné lieu a des discussions présentant certains désavantages de la vie au Japon :

10 bonnes raisons de ne pas vivre au Japon.

Nous présentons ici une compilation des raisons données par les participants (les pseudos sont ceux des participants au forum).

Cette page est bien sûr à comparer avec celle des 100 bonnes raisons de vivre au Japon.

[modifier] Selon Chouka 666

1. J'aime pas avoir la plupart du temps une place vide à côtà de moi dans le train surtout quand si il y a du monde qui reste debout.

2. Les gens qui se lèvent quand tu t'assoies à côté d'eux.

3. La facon dont les gens regardent ma femme quand je marche dans la rue avec elle. (C'est ma femme qui me l'a dit mais je l'ai remarqué)

4. L'impolitesse envers les serveurs de restaurants, ils disent rarement merci au serveur du restaurant.

5. Considérer les charpentiers et maçons ou autres métiers comme des sous-personnes. (Ils sont bien content d'avoir leurs maisons construites par eux)

6. Considérer que tu as fait une bonne université, que tu es le meilleur par rapport aux autres universités (à l'université de Tokyo, les élèves envoient des SMS pendant certains cours, j'en parle en connaissances de cause, un ancien professeur de cette université me l'a raconté).

7. Qu'ils pensent que les personnes qui n'ont pas de diplômes sont des sous-personnes.

8. Qu'on me prend souvent pour un Américain.

9. Qu'ils imitent les Américains malgré Hiroshima et Nagasaki.

10. Le système scolaire surtout pour l'école du soir.

[modifier] Selon Fujijanet

1. Aussi longtemps que l'on vivra au Japon, on sera toujours l'étranger, pas droit de vote, toujours le même regard curieux.

2. Le Manque de réflexion personnelle dans l'éducation japonaise propose un échantillon un peu moins étoffé qu'en France à l'âge adulte de personnes capables de débattre.

3. Pour les femmes, je trouve dur de se faire des amies filles de moins de 30 ans, sans tomber dans le cliché femme enfant avec des nounours et Hello Kitty partout.

4. Les règles de familles, de vie de couples, d'idéaux amoureux, romantisme et tout le blabla sont très différentes de notre culture judéo- chrétienne et fait que seul un amour très très fort permettra de passer outre ces différences (difficultés).

5. La hiérarchie dans le travail, la paperasse alourdissent énormément le travail, le ralentissent, autorisation pour un oui ou un non, des règles de négociation où il faut se plier encore et encore comme si vous étiez en permanence en train de demander une faveur, vous excuser d'être là, d'avoir dérangé.

6. Garder à l'esprit le risque de tremblement de terre et typhon, raz-de-marée. La construction légère de vos maison vous le rappelle tous les jours, grâce à ça vous entendez les ébats amoureux de vos voisins, le bébé qui hurle, le camion qui passe au coin de la rue et fait trembler votre appart monté sur ressorts.

7. Le Japon est bruyant, quand ce n'est pas les élections avec les camions qui hurlent leurs propagandes, c'est l'avion à 8h du matin pour faire la pub des soldes aux supermarchés, c'est les feux d'artifice à 8h le dimanche pour dire que la journée sportive de la maternelle a commencé, c'est la musique des toilettes publiques dans tous les magasins qui vous restent dans la tête, c'est la nana qui est toujours en train de vous dire de ne pas oublier ceci ou cela dans le bus ou le métro...

8. Le Japon se protège de tout, une île où rien n'entre et rien de sort, l'importation des produits étrangers est... nulle, quasi inexistante, tout comme la culture, la connaissance des autres, des autres pays, enseigner superficiellement à coup de clichés. Vous subissez ces clichés et vous n'avez pas de saucisson sous la main.

9. Si vous êtes loin des grandes villes, sachez être prêt à vivre dans la solitude, le rapport amical avec les Japonais de la campagne prend du temps, beaucoup de temps, ce sont des cercles fermés, ils se connaissent tous depuis la maternelle.

10. Si vous parlez pas japonais, c'est durrrrrrrrrr, très dur, très très dur! Même en grande ville, car vous ne serez qu'avec d'autres étrangers et de vivre dans un pays sans contact avec l'habitant, c'est frustrant. Et apprendre le japonais, ben c'est pas si facile que ça!

[modifier] Selon Olrik

1. L'inculture générale d'une grande partie de la population, et son goût à ne pas le savoir et la cultiver. Cette apathie dans la curiosité, qu'elle soit pour la politique, la culture, la société ou le monde en général...

2. Le thé vert "matcha". Une horreur. Un breuvage âpre, vert, amer et mousseux, bien loin de ma préférence Mariages Frères: L'Earl Grey French Blue.

3. L'insupportable consumérisme écervelé des Japonais. Et leur propension à la naïveté béate.

4. La télévision. Véritable laboratoire assommant de programmes sans grande finalité intellectuelle. Sauf quelques-uns à la limite...

5. Le côté "inadapté" des Japonais: débrouillardise, voyage, prise de risque, mélange, trop habitués au standard de service "japonais", ou peut-être le fait d'être des insulaires, allez savoir...

6. Les pâtisseries. Même d'appellation Française, elles sont le plus souvent contrefaites, dans l'espoir de plaire au palais nippon. Triste sort quand on habite pas Tokyo, où la fringale peut encore s'atténuer chez Pierre Hermé, ou bientôt Ladurée...

7. Allez, je râle encore sur la gastronomie... Mais le café !!!!!!!!! Nom de Dieu !!!!!!! Quelle tristesse... Heureusement qu'ils compensent sur les cigarettes...

8. Cette solitude propre à l'étranger. De cette sensation de la différence, à jamais ancrée sur notre front. Probable "saudade" quand les regards n'expriment pas que de la curiosité.

9. Ce déni de l'affrontement, du rapport de force, trop souvent absent. Occulté par la politesse et cette capacité à éviter le "fâcheux".

10. La langue. À proprement penser, et en parler, je préfère éviter...

[modifier] Selon GeeBee

1. La bouffe !

2. Je n'ai pas souffert de l'isolement de l'étranger à Tokyo (au contraire, on m'a plus abordé qu'à Paris). Par contre à Osaka oui !

3. Beaucoup d'immaturité (chez les jeunes femmes n. du webmestre)... énorme même pour certaines que j'ai rencontrées... C'est vraiment l'image de l'enfant gâté (consumérisme, vie d'enfant...). C'est marrant de constater que beaucoup de 25-30 ans parlent encore des princesses de Disney et espèrent rencontrer un prince charmant et devenir sa petite princesse (genre : il a intérêt à me chouchouter sinon je fais un caprice... je revois mon ex en écrivant ça lol). L'avantage par contre, c'est que ces filles sont agréables à aborder, sans prise de tête, pas râleuse.

4. Le climat, les catastrophes naturelles...

5. La langue, très difficile.

6. Le coté enfants gâtés... j'ai peur que ça ne devienne tels des gosses de riches qui sombrent dans la débauche, la facilité... autrement dit qu'ils se créent des problèmes qu'ils n'ont pas réellement.

7. "Qu'ils pensent que les personnes qui ont pas de diplomes comme des sous-personnes". Même réflexion... ce jugement de valeur sur un diplôme, une filière universitaire ne me plait pas (faut dire que je fais partie des sans diplôme... pourtant je suis cadre maintenant).

[modifier] Selon Damax

1. Les Japonais prennent beaucoup trop les étrangers pour des profs d'anglais.

2. Le racisme de certains (par exemple, une moto qui accélère et me frôle).

[modifier] Selon Orlenduz

1. Le saucisson est horrible.

2. On ne peut pas faire de soirées chez soi, ou alors très soft.

3. Les trains de lignes très fréquentées à 8h le matin, ou la machine à compresser de l'humain en costume cravate...

[modifier] Selon Polopolo

1. Le métro à Tokyo aux heures de pointe, serrés comme des sardines (en comparaison, le métro/RER pour aller à La Défense le matin c'est une promenade de santé...) On m'avait prévenu mais vraiment, je ne m'attendais pas à ça...

2. Ces satanés kanji... même en se préparant bien et avec motivation, impossible de tous les retenir (visuellement ça peut aller, mais la prononciation...)

3. Le manque apparent d'intéret et de regard critique envers les problèmes politiques/sociaux etc. Peut-être est-ce dû à une certaine réserve de leur part, ou au fait que je sois étranger, mais il n'est pas facile de savoir ce que pensent vraiment certains Japonais de ces questions.

4. Le café (déjà cité...) bon je chipote, et c'est vrai qu'à Paris on ne trouve pas du green tea à tous les coins de rue, mais quand on est accro, c'est difficile...

5. En cours de sport (ping pong), dès que le prof parle, il faut s'asseoir par terre, et se relever deux minutes plus tard, ce toutes les 5 minutes en entraînement.

[modifier] Selon Baka77

1. En parlant du Japonais, je veux dire le caractère si différent d'un occidental ne dérangerait pas ? Je n'aime pas généraliser mais bon nombre de Japonais évitent tout conflit, donc n'exposent pas leur réelle opinion. (Les plaintes se font souvent à une tierce personne, pas directement avec la personne concernée)

2. Pour les filles, ce qui est assez désagréable, certaines font la chasse au gaijin (à l'étranger) juste pour etre "fashion".

[modifier] Selon Shizuka-jp

1. C'est trop loin de l'Europe, chaque déplacement en famille coûte une petite fortune.

2. Les tremblements de terre me terrifient, et on en prévoit des catastrophiques, sur Tokyo et sur Shizuoka...

3. La vie scolaire a la priorité sur la vie familiale, à partir du collège il n'y a plus ni week-ends, ni vacances (consacrées aux activités des clubs).

4. On est assaillis de coups de téléphones de jukus et autres dès qu'on a des enfants, ils connaissent le nom et l'âge des enfants, ainsi que leurs coordonnées!

5. La plupart des villes n'ont aucun style, c'est l'anarchie totale en matière d'urbanisme, le bon goût voisine avec le kitsch le plus atroce, les pachinko tapageurs, les Love Hotels hideux, et des panneaux publicitaires à foison, à ne plus voir les feux de signalisation! Mais c'est l'Asie... C'est d'autant plus dommage que par ailleurs, on peut trouver au Japon le goût le plus exquis, le raffinement dans la sobriété.

6. Il y a beaucoup d'obligations, parfois contraignantes, notamment dans la vie du voisinage, surtout si on vit en province. Certains étrangers s'y dérobent, mais c'est très mal accepté.

7. Comparé à la France, je trouve que les spectacles, concerts, etc, sont très chers, difficile d'envisager d'y aller en famille. Une place pour voir danser Sylvie Guillem coûtant 15000 yens, ça fait réfléchir...Mais il paraît que compte tenu des frais c'est normal.

8. Des activités comme la danse (classique, japonaise), la cérémonie du thé, l'ikebana, les instruments de musique, coûtent très cher en général. Si votre enfant participe à une représentation de danse classique, par exemple, ça vous coûtera au moins 100 000 yens (frais de costume et de salle) imaginez que vous ayez 2 enfants ou plus souhaitant faire de la danse...impossible. Résultat, ça reste réservé à une certaine élite, ce qui convient d'ailleurs tout à fait aux jolies mamans chics, qui ne souhaitent pas frayer avec le vulgus pecus.

9. Si vous avez des enfants, tous vos revenus passeront dans leur éducation, s'ils souhaitent faire des études supérieures, surtout si vous en avez plus de 2.

10. Le culte du cucul et du kawaii, sans limite d'âge, mais à la limite de l'idolâtrie. Un rapport avec la blondeur des Japonaises?

[modifier] Selon Sato-kun

1. La chaleur et l’humidité plus le choc climatisation à fond dans lieux publics en été.

2. La mélodie urbaine avec ses petits jingles à tous les coins de rue et annonces en tout genre c’est rigolo au début, mais vite étourdissant.

3. L’architecture et les couleurs flashy de certaines maisons ou bâtiments modernes.

4. Dans le langage, le niveau de politesse supérieur à rallonge qu’il faut soutenir pour peu de chose.

5. Les méchants moustiques zébrés qui raffolent de mon sang venu d’ailleurs.

6. Les gros corbeaux qui vous suivent à la trace pour subtiliser votre pique-nique.

7. Moi aussi on m’a pris souvent pour un Américain…

8. Ce n’est pas de gros aspects négatifs, je suis aussi d’accord avec ce qui a été dit avant, notamment sur la pression sociale mais de toute façon tous les pays ont leur côté sombre. Il y aura toujours des choses difficiles à cerner surtout avec une telle différence culturelle. Le principal c’est d’essayer de comprendre.

[modifier] Selon le_developpeur

1. Les horaires de travail.

2. Les horaires de travail.

3. Les horaires de travail.

4. Le manque d'épanouissement personnel.

5. Le manque de communication et la fierté déplacée de certaines personnes de mon entourage.

6. La non politesse lorsque les Japonais sont clients, la surpolitesse et les "gomen nasai" dans le cas inverse.

7. Les sacs de marques de luxe, Louis Vuiton, hiphop wear et autre signe extérieurs superficiels.

8. Le "kawaii" même si c'est pratique les jours d'orage.

9. La séparation hommes et femmes. 10. Le manque d'intérêt pour l'histoire et les événements du monde.

[modifier] Selon Nolive

1. La paranoia ambiante.

2. Le racisme latent... "Watashi wa gainjin desu", oui je sais je suis un étranger.

3. Le manque de pragmatisme.

4. Le respect de la hiérarchie, manque de prise de décision (rejoint point 3).

5. Les horaires de travail (on pourrait faire autant, de manière aussi effective en 9h de boulot mais mes collègues de bureau restent 12,13 voire 14h)

6. Les Japonaises (que j'ai rencontrées jusqu'ici, dans ma tranche d'âge 30-35ans, sont prudes et très immatures dans le discours ou le comportement).

7. Ne pas aimer les Japonaises (point précédent) car elles m'attirent physiquement.

8. La politesse exacerbée qui me paraît vraiment faux-cul dans certains cas.

9. Être (très) loin de mes parents et amis en Europe.

10. Voir toutes ces petites filles avec sac Louis Vuiton au bras... c'est malin, maintenant j'en veux un aussi (je veux dire une sacoche, masculine si possible... et je n'aurais pas à vendre mes charmes ou demander à papa-maman pour l'avoir, moi).

[modifier] Selon Cable

1. Le rythme du jour; le soleil se lève trop tôt et se couche trop tôt aussi. Ça ne correspond pas à mon rythme de vie et me fait nettement moins savourer les étés qu'en France. Aller au bureau quand il fait jour, en sortir quand il fait nuit, c'est tout l'inverse de ce que je voudrais faire.

2. La nourriture. Entre les steak hâchés qui sont un mix de bœuf, de porc et d'une pâte spéciale (hamburger helper), les sauces qui ont fatalement un arrière-goût de shoyu ou autre truc typiquement japonais, etc (je pourrais en sortir une énorme liste) je ne trouve mon bonheur que dans des aliments simples, ou chez moi (et dans quelques restaurants indiqués par des amis, rarement présents dans les guides, et rarement bondés de monde).

Par contre, je dois préciser que je suis un cas spécial, très difficile sur la nourriture, donc ce point ne sera sans doute pas partagé par beaucoup de gens.

3. Les embouteillages et le coût de maintenance/assurance des voitures. La vie est tellement plus simple et belle en voiture.

Cet argument n'est valable que pour là où j'ai vécu longtemps: Tokyo et environs.

4. Les voyages intérieurs avec un prix qui frôle la démence. On trouve toujours des voyages internationaux moins chers, comme en Corée ou en Chine. Okinawa ? Bien plus cher que Hawaii.

5. La qualité des médecins et des médicaments. Ils ne prescrivent rien ou alors des trucs qui ne soignent pas. La dernière en date: ma femme se fait une entorse, le toubib l'examine et dit "C'est une entorse. On fait rien, ça va guérir tout seul.". On a dû tester une quinzaine de toubibs jusqu'à présent, aucun n'a été foutu de donner un bon médicament quand on a été malade/blessé. On a toujours guéri naturellement, et je me demande ce que ça donnera quand on aura quelque chose de vraiment grave.

Par contre, mon dentiste est un vrai pro, je n'aurais jamais crû qu'un tel niveau de soins, de service (traitement de la douleur par exemple) et de professionalisme (rapport avec la clientèle) existait dans le domaine.

6. Les musées, petits, avec un contenu ridicule, et un prix d'entrée trop cher. Pour un pays féru d'histoire (surtout la sienne, sauf pour les périodes un peu dérangeantes) qui nous balance en continu des émissions culturelles à la télévision, un peu d'efforts dans le domaine des musées serait une bonne idée. En tous cas, moi, le genre Louvre ou musée d'histoire naturelle qu'on a en France me manquent.

7. La trop grande place du manga par rapport aux autres BD de la planète. J'aime la BD sans en être grand amateur, et je peux me procurer ce que je veux via Internet, mais le plaisir de regarder les BD que j'aime dans les bacs à BD n'existe pas ici. En outre, certaines valeurs défendues par certaines BD font, à mon humble avis, cruellement défaut dans la société japonaise.

8. Par pure copie sur ce qu'on dit les autres avant moi, le manque de pragmatisme et d'initiative. Beaucoup trop de japonais, s'ils font face à une situation inconnue ou non décrite dans leur petit livret de règles, vont appliquer la règle numéro 1 de leur livret: "quand on ne sait pas quoi faire, on ne fait rien et on répond NON à toutes les requêtes. Dans le cas où un chef est présent, on lui lance la patate chaude.".

[modifier] Selon Ashlyn

1. Transports s'arrêtent relativement tôt (minuit il me semble).

2. Coût de la vie là-bas (dans le top 5 avec Londres, NYC...).

3. Desserts: y'en a peu. Quand on a l'habitude par finir son repas par une touche sucrée c'est un peu loupé...direction le starbuk par dépit.

4. Les noms des rues inexistantes.

5. Difficulté à communiquer quand on ne parle pas couramment japonais.

6. Le "Gaïjin" (étranger) au sens péjoratif du terme c'est-à-dire celui qui se sent tout permis là-bas , qui espère faire sa loi, qui profite de l'innocence / la naïveté de certaines filles.

7. "L'accoutrement" (ou le peu de tissu porté) de certaines filles à Shibuya. Je suis pas vieux jeu mais on a pas l'habitude de voir des tenues si sexy dans les rues de paris ou dans le metro parisien.


à suivre...

[modifier] Avantages de la vie au Japon

Le sujet inverse a également été abordé dans le forum ici !

[modifier] Liens utiles

Voir aussi No olympics for Japan in 2016 (en anglais)

Boîte à outils