Épilogue du procès Ishihara

Après deux années et demie de procès contre le gouverneur de Tokyo, M. Ishihara, pour ses propos diffamants à l’égard de la langue française, le jugement sera finalement rendu le 14 décembre 2007, à 13h15 au tribunal régional de Tokyo, salle 627. Voir le site de l’association pour plus de détails.
Voir le site en cliquant ICI

Protestation contre les propos du maire de Tokyo (suite)

Le site du Mouvement de Protestation contre les Propos du Maire de Tokyo, M. Ishihara, concernant la langue française a été mis à jour. Suivez les derniers développement de cette affaire! Extrait: Après deux années de procédure, le maire de Tokyo décide -alors que le verdict était sur le point d’être rendu- que finalement et après réflexion, ce n’était pas à titre privé comme ses avocats l’avaient affirmé au début du procès, mais en tant que maire de Tokyo et dans l’exercice de ses fonctions qu’il avait sali et injurié la langue française, les Français, la France et tous les francophones de par le monde. Par la force des choses et devant la tournure des événements, notre mouvement a pris la décision d’intenter un deuxième procès, mais cette fois-ci à la mairie de Tokyo. Quant à notre représentation diplomatique au Japon, nous espérons la voir cesser de jouer à la politique de l’autruche; attitude qui est la sienne depuis juillet 2005. Car maintenant, comme le revendique M. Ishihara, c’est la mairie de Tokyo par l’intermédiaire de son maire qui a sali officiellement et publiquement la langue française, les Français, la France et les francophones.
Voir le site : http://www7a.biglobe.ne.jp/%7Emcpmt/toppagefr.html
Continuer la lecture de Protestation contre les propos du maire de Tokyo (suite)

Mouvement de protestation contre les propos du maire de Tokyo

Le site du [Mouvement de Protestation contre les propos du maire de Tokyo, M. Ishihara, concernant la langue française] a été mis à jour. Vous y trouverez les différents documents, des explications sur les actions menées et à venir, l’historique, et les dernières nouvelles! Cliquez sur le lien ‘lire la suite’ puis allez sur le site affiché.

http://www7a.biglobe.ne.jp/%7Emcpmt/

Contactez l’association pour soutenir le mouvement.

Du nouveau sur le maire de Tokyo dans Le Monde!

Cette fois, ça bouge! France-Japon.net avait été le premier au Japon, en novembre 2004, à dénoncer les propos injurieux du maire de Tokyo, M. Ishihara Shintarô, à l’égard de la langue française. Aujourd’hui, c’est Philippe Pons qui écrit un article sur ce triste sire dans le journal le Monde.

Voir l’article du journal Le Monde du 8 juin 2005.

Lettre ouverte à Monsieur Shintaro Ishihara, Maire de Tokyo

En mon nom personnel et au nom de tous les signataires de la pétition ci-jointe, je soussigné, Malik BERKANE (ci-après désigné «le notifiant») ai l’honneur de notifier à Monsieur Shintaro ISHIHARA (ci-après désigné «le notifié») que :
(Voir aussi la version en japonais)

1 en tant qu’administrateur de la société anonyme M.B.Company, et directeur de l’école «Classes de Français» sise à Tokyo, Minato-ku Akasaka 8-4-7, créée en novembre 1988 au sein de la société M.B. Company précitée et employant à ce jour 12 professeurs encadrant un nombre d’étudiants fluctuant entre 300 à 350 inscrits, le travail du notifiant est, de favoriser à travers l’enseignement de la langue française un renforcement des relations franco-japonaises.

2 le 19 octobre 2004, (année 16 de l’ère Heisei), le notifié , maire de Tokyo, aurait tenu les propos suivants à la réunion inaugurale du «Tokyo U-club» : «Le français étant une langue inapte au calcul, il est tout à fait normal qu’elle soit disqualifiée comme langue internationale. Certains individus qui s’accrochent à une telle langue manifestent une opposition infructueuse (à la suppression de l’actuelle Université municipale et à la création d’une nouvelle université). C’est ridicule, et ne mérite même pas d’être pris en considération.»
Continuer la lecture de Lettre ouverte à Monsieur Shintaro Ishihara, Maire de Tokyo