Lettre ouverte à Monsieur Shintaro Ishihara, Maire de Tokyo

En mon nom personnel et au nom de tous les signataires de la pétition ci-jointe, je soussigné, Malik BERKANE (ci-après désigné «le notifiant») ai l’honneur de notifier à Monsieur Shintaro ISHIHARA (ci-après désigné «le notifié») que :
(Voir aussi la version en japonais)

1 en tant qu’administrateur de la société anonyme M.B.Company, et directeur de l’école «Classes de Français» sise à Tokyo, Minato-ku Akasaka 8-4-7, créée en novembre 1988 au sein de la société M.B. Company précitée et employant à ce jour 12 professeurs encadrant un nombre d’étudiants fluctuant entre 300 à 350 inscrits, le travail du notifiant est, de favoriser à travers l’enseignement de la langue française un renforcement des relations franco-japonaises.

2 le 19 octobre 2004, (année 16 de l’ère Heisei), le notifié , maire de Tokyo, aurait tenu les propos suivants à la réunion inaugurale du «Tokyo U-club» : «Le français étant une langue inapte au calcul, il est tout à fait normal qu’elle soit disqualifiée comme langue internationale. Certains individus qui s’accrochent à une telle langue manifestent une opposition infructueuse (à la suppression de l’actuelle Université municipale et à la création d’une nouvelle université). C’est ridicule, et ne mérite même pas d’être pris en considération.»
Continuer la lecture de Lettre ouverte à Monsieur Shintaro Ishihara, Maire de Tokyo