MESSAGE URGENT de l’Ambassade de France – Jeudi 17 Mars à 00h30

MESSAGE URGENT Jeudi 17 Mars à 00h30
source : http://www.ambafrance-jp.org/

Ceux de nos concitoyens, ainsi que leur conjoints et enfants, ayant manifesté le souhait de profiter du dispositif d’aide au retour depuis Tokyo sont priées de se présenter demain jeudi 17 mars 2011 à 11 heures du matin à l’aéroport de Tokyo Narita Terminal 1, îlot D (à côté du comptoir Air France dans le hall « Départs »).

L’aide au retour depuis Osaka sera organisée vraisemblablement le 18 mars. Nous vous tiendrons informés dans les meilleurs délais des modalités de ce départ. Nous vous invitons à consulter ce site régulièrement pour toute information complémentaire.

Nous rappelons que les passagers, y compris les enfants, doivent être munis d’un passeport valide. Les animaux ne sont pas admis.

Programme des manifestations publiques de la Maison Franco-Japonaise (bureau français, novembre 2010)

La Maison Franco-Japonaise présente son agenda de novembre sur son site :
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/11/
L’accès aux manifestations de la MFJ (séminaire fermé de recherche exclu) est libre et gratuit, dans la limite des places disponibles. Veuillez vous inscrire auprès de contact[à ajouter @mfj.gr.jp].

Lundi 1er novembre, auditorium, 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/11/01/
[ Conférence et concert ]
« Trois compositrices romantiques »
(en français avec traduction)
– Françoise TILLARD
– Affichette au format pdf ici :
http://www.mfj.gr.jp/agenda/_data/2010-11-01_Tillard.pdf

Jeudi 18 novembre, salle 601, 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/11/18/
[ Conférence publique ]
« La science est-elle universelle ? »
(en français avec traduction)
– Jean-Marc LÉVY-LEBLOND (physicien)
– Collaboration : Institut franco-japonais de Tokyo

Mardi 23 novembre, auditorium, 9 h – 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/11/23/
[ Journée internationale d’études sur la culture alimentaire ]
« Apprendre à cultiver le goût pour revigorer les dynamiques locales –
réfléchir sur les cultures alimentaires du Japon et de la France avec
Olivier Roëllinger, grand chef cuisinier français (trois étoiles) »
(avec traduction simultanée)

Samedi 27 novembre, auditorium, 9 h 15 – 18 h 20
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/11/27/
http://jfr-2010.org/
« Journée Francophone de la Recherche »
(en français sans traduction)
– Informations, inscription (obligatoire) et soumission en ligne depuis le site internet :
http://jfr-2010.org/
– Contact : contact [à ajouter @jfr-2010.org]
– Co-organisation : ABSCIF, ALFI, Ambassade de France (SST), CCE, CCIFJ, CNRS, LIMMS, Sciencescope, SFJTI

Information diffusée par le
Bureau français de la Maison Franco-Japonaise
UMIFRE 19 CNRS – MAEE
Adresse : 3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013
Tél. 03-5421-7641 / Fax 03-5421-7651
(c) 2010, Maison franco-japonaise (Bureau français)

Inauguration de la nouvelle Ambassade de France au Japon

L’Ambassade de France a rassemblé l’ensemble de ses services dans un magnifique bâtiment, très fonctionnel. Son site web a déjà annoncé l’inauguration et une réception y était donnée hier pour fêter l’événement.

ambassade-france-SANY1710.jpg
ambassade-france-SANY1711.jpg
ambassade-france-SANY1712.jpg

Enlèvement international d’enfants : Communiqué de presse conjoint des Ambassades du Canada, de France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis d’Amérique

21 Mai 2009 – Tokyo, Japon
Quand un parent enlève son enfant avec l’intention de priver l’autre parent de tout contact avec lui, c’est pour eux tous une véritable tragédie. Le Canada, la France, le Royaume Uni et les Etats-Unis adhèrent tous quatre à la Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants (ci-après désignée « la Convention »), laquelle a précisément pour finalité d’épargner aux enfants une telle tragédie.
La Convention cherche à protéger l’enfant des effets nocifs de son déplacement illicite ou de sa rétention au delà des frontières. A cet effet, la Convention comporte des dispositions pour assurer son retour immédiat dans l’Etat où se trouve son domicile habituel et où un tribunal compétent peut prendre une décision quant à sa garde. Elle garantit également pour les deux parents le droit d’accès à l’enfant. A ce stade, plus de 80 Etats ont adhéré à la Convention.
Le Japon est le seul Etat du G7 qui n’a pas adhéré à la Convention. Le parent « oublié » d’un enfant qui a été enlevé vers le Japon, ou en dehors du Japon, a peu de chance de le voir revenir et rencontre les plus grandes difficultés à se faire reconnaître un droit de visite ou à exercer envers lui ses devoirs et ses droits parentaux.
En raison du grand nombre de nos ressortissants nationaux que touche l’enlèvement parental au Japon, les représentants de nos ambassades se sont retrouvés aujourd’hui à ce symposium au Centre culturel américain pour débattre de nos mêmes préoccupations, en présence d’un public très divers, confronté ou sensibilisé à ce problème.
Nous partageons avec le Japon, un pays allié et un partenaire important, de nombreuses valeurs communes. Ceci rend particulièrement déconcertante notre incapacité à trouver des solutions réalistes dans la plupart des cas d’enlèvement parental au Japon.
Nous considérons l’épanouissement des enfants qui ont été victimes d’un enlèvement international comme une haute priorité et nous croyons que nos enfants doivent grandir en conservant des liens avec leurs deux parents. Nous invitons par conséquent le Japon à adhérer à la Convention. Dans l’intervalle, nous le pressons de prendre les mesures nécessaires pour permettre aux parents qui ont été séparés de leur enfant de maintenir un lien avec lui et de le voir régulièrement. Nous désirons vivement que notre dialogue avec le Japon sur cette importante question progresse grâce à son adhésion à la Convention.

(Communiqué à la Conférence de presse conjointe, Ambassade des États-Unis à Tokyo, 21 mai 2009)

Source : http://afe-asie-nord.org/?p=628