éducation des enfants: comparaison France/Japon

Échanges d'infos sur les problèmes rencontrés pour l'éducation des enfants au Japon.
Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: éducation des enfants: comparaison France/Japon

Message par Cable »

C'est vrai ? Le diplome obtenu au Japon est inutilisable ailleurs ?
Ben il ne l'est pas moins qu'un diplôme français...Il ne vaut mieux pas croire que cocorico, les universités et écoles françaises sont connues sur toute la planète. Notez que je parle du monde du business, pas de celui de la recherche où j'ignore quelle est la situation.
Quand je discutais avec mes collègues au début de mon stage, j'étais surpris que personne ne fasse de filiere spécifique avant de travailler. Ils finissent leur 4 années de glande (apparemment) .
Les universités au Japon sont similaires dans leur fonctionnement à celui des grandes écoles françaises et des master 2 de l'université; très difficile d'y rentrer, mais une fois rentré, tout le monde en sort diplômé. Alors la glande...ils n'ont pas glandé pour y rentrer dans leur université, crois-moi.

Ensuite, quel est le problème concret de ne pas avoir de spécialité en sortant de l'université, si tout le monde est dans ce cas-là et que les entreprises s'y sont adaptées depuis longtemps? D'ailleurs, c'est faux, ils ont tous une spécialisation dans l'absolu, c'est juste que beaucoup ne sont pas très orientées business. Un peu comme beaucoup de filières de sciences-humaines en France. Sauf qu'en France, quand on sort de ces filières, ce n'est pas facile d'être embauché comme ingénieur informatique. Au Japon c'est nettement plus facile, car l'entreprise va de toute façon leur fournir la formation adéquate (en quelques années voire moins, on ne voit plus la différence avec un français sorti d'une filière informatique). Ça me semble plus positif au Japon, non?
et ensuite ils se baladent un an dans l'entreprise avant de trouver un secteur qui leur plait (et ou ils pourront dormir)
Vision facile et sans beaucoup de profondeur, avoues. J'en vois de ces jeunes recrues, et leur formation n'est pas une partie de plaisir; ils s'en prennent dans la figure à longueur de journée (pas des humiliations, mais des coups durs), et doivent ingurgiter des tonnes de connaissances dans un temps restreint, y compris vis-à-vis de leur comportement social...qu'on espérerait parfois que plus de jeunes français aient. Et la division où ils finissent de dépend pas que de leurs seuls désirs, loin de là.

Avatar de l’utilisateur
Earendil
contributeur
contributeur
Messages : 521
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: éducation des enfants: comparaison France/Japon

Message par Earendil »

Cable a écrit :
C'est vrai ? Le diplome obtenu au Japon est inutilisable ailleurs ?
Ben il ne l'est pas moins qu'un diplôme français...Il ne vaut mieux pas croire que cocorico, les universités et écoles françaises sont connues sur toute la planète.
En effet :lol:
Cable a écrit :
Quand je discutais avec mes collègues au début de mon stage, j'étais surpris que personne ne fasse de filiere spécifique avant de travailler. Ils finissent leur 4 années de glande (apparemment) .
Les universités au Japon sont similaires dans leur fonctionnement à celui des grandes écoles françaises et des master 2 de l'université; très difficile d'y rentrer, mais une fois rentré, tout le monde en sort diplômé. Alors la glande...ils n'ont pas glandé pour y rentrer dans leur université, crois-moi.
Oui ils n'ont pas glandé pour rentrer, il parait.
Pour la France, comme je n'y ai pas fait mon cursus universitaire je ne sais pas objectivement ce qu'il en est. Je sais juste par des amis etc. qu'en effet dans le système français les années de prépa sont très difficiles et ensuite c'est les vacances en comparaison.
En Suisse c'est très différent de la France et du Japon, l'admission à l'université est pour tout le monde ayant obtenu sa maturité (équivalent baccalauréat mais un peu mieux, donc pas vraiment pour tout le monde) et ensuite le gros du tri se fait pendant le cursus. Ce n'est pas une promenade de santé et ce jusqu'a l'obtention du diplôme.

Comment se fait-il que jusqu'au 高校 les japonais bossent comme des fous et que le système soit si différent dès l'entrée à l'Uni ?
Le décalage est assez important non ?
Cable a écrit :Ensuite, quel est le problème concret de ne pas avoir de spécialité en sortant de l'université, si tout le monde est dans ce cas-là et que les entreprises s'y sont adaptées depuis longtemps? D'ailleurs, c'est faux, ils ont tous une spécialisation dans l'absolu, c'est juste que beaucoup ne sont pas très orientées business. Un peu comme beaucoup de filières de sciences-humaines en France. Sauf qu'en France, quand on sort de ces filières, ce n'est pas facile d'être embauché comme ingénieur informatique. Au Japon c'est nettement plus facile, car l'entreprise va de toute façon leur fournir la formation adéquate (en quelques années voire moins, on ne voit plus la différence avec un français sorti d'une filière informatique). Ça me semble plus positif au Japon, non?
Oui ca semble plus positif de ce point de vue.
Mais est-ce que ça l'est réellement ? Ce ne sera jamais soit noir soit blanc, où que ce soit. Cependant l'entreprise devra former plus longtemps peut-être qu'un jeune ayant eu une formation de qualité. Par suite, perte de temps implique perte d'argent pour l'entreprise. Je sais que où que ce soit le jeune qui fini ses études doit etre formé un temps mais ça peut être plus rapide selon.
Cable a écrit :
et ensuite ils se baladent un an dans l'entreprise avant de trouver un secteur qui leur plait (et ou ils pourront dormir)
Vision facile et sans beaucoup de profondeur, avoues.
Vision facile en effet, je parle encore en visant certains de mes collègues par la pensée pour ce qui est de dormir :lol:
Ils peuvent aussi choisir un secteur pour lequel ils ont un réel intérêt.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités