Retour et dépression

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
inthewings
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 17 nov. 2006, 09:00

Retour et dépression

Message par inthewings »

Petit problème pendant et depuis un voyage au Japon.
La france est devenue difficile, le psychologique est maintenant au plus bas (déjà pas bien haut avant de partir) et a aussi rompu pendant le voyage.
Je sais pas combien de temps ca peut durer, mais après 4 semaines, c'est pas mieux. D'autant plus que d'après ce que j'ai lu, impossible de "rester" là bas si je le voulais (nécessitait).
Bref, contre-coups difficiles d'un voyage qui aurait du faire plus de bien que de mal.
Du vécu ici ? :cry:

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4946
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

Avez-vous pu identifier certaines causes de votre état psychologique?

Avatar de l’utilisateur
inthewings
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 17 nov. 2006, 09:00

Message par inthewings »

bcg a écrit :Avez-vous pu identifier certaines causes de votre état psychologique?
C'est pas pathologique. :lol:
Le problème c'est d'y etre partit sans rien attendre et d'y avoir trouvé tout ce qui manquait.
D'où le choc sur place et le gros pb depuis le retour.

Ca a bien du arriver à 'atres non
:cry:

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4946
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg »

D'accord. Mais pourriez-vous être un peu plus précis? C'est quoi "tout" pour vous?
C'était le sens de ma question.
inthewings a écrit :
bcg a écrit :Avez-vous pu identifier certaines causes de votre état psychologique?
C'est pas pathologique. :lol:
Le problème c'est d'y etre partit sans rien attendre et d'y avoir trouvé tout ce qui manquait.
D'où le choc sur place et le gros pb depuis le retour.

Ca a bien du arriver à 'atres non
:cry:

Avatar de l’utilisateur
nikoinkofu
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 26
Inscription : 11 oct. 2006, 09:00
Localisation : Kofu, Japon

Message par nikoinkofu »

Bien sûr, la première fois que je suis partit au japon pour ma part, le retour fût assez brutal...mais ça m'a motivé a bosser encore plus mon japonais et trouver une orientation professionelle qui m'y amène et deux ans après je suis de retour et je poursuis mon petit bonhomme de chemin ici au Japon.

Combien de temps êtes vous partit au japon pour que ce soit si brutal? Au début je trouvais effectivement 'tout' mieux qu'en france mais avec le temps je me dit qu'être français c'est pas plus mal. Je suis toujours amoureux de ce pays mais j'en trouve plus facilement les côtés négatifs (notemment au niveau des relations humaines et de la vie quotidienne). C'est quelque chose qu'on ne perçoit pas quand on part un mois ou deux en touriste.

De la part du modérateur: Merci de ne pas tronquer le mot 'japonais'

Avatar de l’utilisateur
inthewings
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 17 nov. 2006, 09:00

Message par inthewings »

nikoinkofu a écrit : Combien de temps êtes vous partit au japon pour que ce soit si brutal? Au début je trouvais effectivement 'tout' mieux qu'en france mais avec le temps je me dit qu'être français c'est pas plus mal. Je suis toujours amoureux de ce pays mais j'en trouve plus facilement les côtés négatifs (notemment au niveau des relations humaines et de la vie quotidienne). C'est quelque chose qu'on ne perçoit pas quand on part un mois ou deux en touriste.
Un mois... j'aurais voulu plus comme tt le monde, mais la paperasse professionnelle rappelle à l'ordre :( D'autant plus dur quand on est partit pour y échapper.
Une petite nuance, c'est que je n'ai pas trouvé tout mieux, j'ai aussi vu des points négatifs, mais j'ai surtout vu que les points négatifs quotidiens francais n'existaient pas là bas... Les "Mais pourquoi on fait pas..." quotidiens ont trouvé leurs solutions là bas
:cry:

Aymeric
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 38
Inscription : 20 mars 2006, 09:00

Message par Aymeric »

Les "Mais pourquoi on fait pas..." quotidiens ont trouvé leurs solutions là bas
Ils ont étés remplacés par des "On fait comme on a toujours fait", désolé je sors... :?

En même temps c'est un peu ce qu'il m'arrive aussi, j'ai le blues depuis mes deux mois là bas cet été. Ca va pas fort sentimentalement et les études me saoulent au point de ne presque plus travailler que le japonais. J'y retourne plus longtemps en avril, je pense que j'aviserais :)

Bon courage, moi je plonge dans mes partiels pour me changer les idées :(
c'était plus cool de bosser le 3kyuu :lol:

Avatar de l’utilisateur
fugen
accro
accro
Messages : 235
Inscription : 24 janv. 2005, 09:00
Localisation : Région parisienne
Contact :

Message par fugen »

On porte sa maison sur son dos, disait une grand mère...

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin »

Ca me rappelle des souvenirs !
Ca m'etait arrive aussi apres un mois au Japon la premiere fois.
C'est pas en arrivant au Japon que j'ai eu mon choc culturel, mais en retournant en France !! Mon amie aussi d'ailleurs !
Bon, j'etais pas allee jusqu'a la depression, mais je trouvais, en France,
les comportements inadmissibles, un service lamentable, Roissy bruyant deja de gens sans gene (a 23h, en prenant le bus, nous etions 3 ou 4, silencieux, fatigues, et une employee de la bas qui hurlait sa vie privee dans les oreilles du chauffeur :cry: )
Pour te dire que je comprends ton sentiment. Et je crois que beaucoup l'eprouvent et se demandent si des fois l'eldorado, ce serait pas...le Japon?

Avatar de l’utilisateur
inthewings
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 17 nov. 2006, 09:00

Message par inthewings »

kansaijin a écrit : Bon, j'etais pas allee jusqu'a la depression, mais je trouvais, en France,
les comportements inadmissibles, un service lamentable, Roissy bruyant deja de gens sans gene (a 23h, en prenant le bus, nous etions 3 ou 4, silencieux, fatigues, et une employee de la bas qui hurlait sa vie privee dans les oreilles du chauffeur :cry: )
Pour te dire que je comprends ton sentiment. Et je crois que beaucoup l'eprouvent et se demandent si des fois l'eldorado, ce serait pas...le Japon?
C'est vrai que quand on revient et qu'on constate qu'il est 18h15 et la douane a plié bagage, les 'guignols en survet' à la SNCF qui font attendre le client pour pouvoir finir leur conversation privée, et l'irrespect total dans le TGV c'est aggravant...

Avatar de l’utilisateur
le_developpeur
amateur
amateur
Messages : 82
Inscription : 24 janv. 2006, 09:00

Message par le_developpeur »

la douane ferme a 18h15? perso, je ne pense que tu prefere finir ton boulot 18h15 que a 24h00 le dimanche. Si tu veut pouvoir etre considerer comme un roi en tant que client, le Japon est le pays ideal. Mais dis toi que si tu travaille la bas tu aura toi aussi des clients ou des superieurs, et certain hesiterons pas a te traiter comme une vrai ......
fin de parenthese.

Je pense qu'il faut arreter d'idealiser le Japon. C'est un pays que je deconseillerai totalement a des personnes a la personnalite fragile.

Tu nous dit que tu etait deja "depressif" avant de partir labas, il est fort possible que le contraste Japon/France et le sentiment d'etre heureux en vacance ai fait remonter tout ca, mais a mon avis, ton mal etre n'est pas du tout du a la France. Je pense que tu devrais peut etre chercher ailleurs et arreter de te dire que tu est triste parce que tu a quitter le Japon.

Fait toi une bonne bouffe avec tes potes ou ta famille et tu verras qu'il y a de bonnes choses en France comme des personnes sur lesquelles tu peut compter.

Avatar de l’utilisateur
jolan
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 36
Inscription : 10 juil. 2004, 09:00
Localisation : Yokohama

Message par jolan »

Euh... votre depression n'a rien a voir avec le Japon ou la France, vous etes juste decus que vos vacances soient finies! Mais vous auriez pu aller n'importe c'eut sans doute ete la meme chose... Cela n'a rien a voir avec un reverse cultural shock (NdM choc culturel inversé) que l'on ressent parfois apres un long sejour au Japon (plus d'un an en gros)... Mais un mois, 3 semaines, non.
Un mois... j'aurais voulu plus comme tt le monde, mais la paperasse professionnelle rappelle à l'ordre Sad D'autant plus dur quand on est partit pour y échapper.
Une petite nuance, c'est que je n'ai pas trouvé tout mieux, j'ai aussi vu des points négatifs, mais j'ai surtout vu que les points négatifs quotidiens francais n'existaient pas là bas... Les "Mais pourquoi on fait pas..." quotidiens ont trouvé leurs solutions là bas

Avatar de l’utilisateur
inthewings
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 17 nov. 2006, 09:00

Message par inthewings »

le_developpeur a écrit :la douane ferme a 18h15? perso, je ne pense que tu prefere finir ton boulot 18h15 que a 24h00 le dimanche. Si tu veut pouvoir etre considerer comme un roi en
On parle ici de la douane, pas des douaniers. On peut s'attendre à un minimum de controles dans un aéroport international !

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz »

Le Japon est un pays tres interessant mais sur certains points c'est un peu comme en France et surement un peu comme partout d'ailleurs. On y rencontre des gens tres sympas et des gens qui le sont un peu moins.
Quelque soit l'endroit, tout depend ce qu'on y fait et les gens qu'on y cotoie.
je connais plus d'un japonais qui envient les francais et leurs 5 semaines de conges payes. Ils ne te le diront pas deux minutes apres avoir fait connaissance mais c'est quand meme pas un pays facile.
Enfin, bon courage pour le moral :!:

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin »

Moi, je comprends son sentiment, je ne pense pas qu'il faille essayer d'y greffer d'autres raisons. Il sait pourquoi il se sent deprime.
Dans mon cas, je me sentais deprimee par la France, les francais et leur attitude, l'insecurite, la desinvolture, le manque de respect. Sans generaliser la tendance est quand meme grande. Et le climat aussi.
Le Japon, c'est tout a fait l'inverse en ce qui concerne les aspects que j'ai cites. On decompresse, on trouve du respect et de la gentillesse, de la proprete aussi, tout cela conjugue avec des decouvertes passionnantes, des paysages extraordinaires...Et paradoxalement, c'est un moyen de se retrouver soi meme aussi. Le fonctionnement de la societe japonaise semble tres rigide et contraignant pour les gens ici, mais, nous, etant des gaijins, ils ont beaucoup de comprehension quand a notre non adaptation, nous avons donc le privilege d'y echapper.

Il faut considerer le probleme en face.
Vivre au Japon, c'est tres bien, je le pense toujours, si je devais rentrer en France, il y a beaucoup de choses pour lesquelles j'aurais une grande nostalgie, mais apres il faut gerer les nombreux petits handicaps de la vie quotidienne, qui, insignifiants au debut, finissent par donner des pieds de plomb, meme si l'on parle la langue.

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao »

kansaijin a écrit :Il faut considerer le probleme en face.
Vivre au Japon, c'est tres bien, je le pense toujours, si je devais rentrer en France, il y a beaucoup de choses pour lesquelles j'aurais une grande nostalgie, mais apres il faut gerer les nombreux petits handicaps de la vie quotidienne, qui, insignifiants au debut, finissent par donner des pieds de plomb, meme si l'on parle la langue.
Je suis d'accord avec ta remarque kansaijin, vivre au Japon, c'est très bien. Mais je pense que le_developpeur, jolan et Orlanduz ont également raison. On n'éprouve pas de reverse culture shock en un mois si on est bien psychologiquement.
En outre, on ne voit pas les mauvais côtés du Japon en un mois de vacances. La nourriture est bonne et les gens sont polis, et les filles sont mignonnes, c'est tout ce que l'on remarque, point. Y vivre, c'est autre chose. Cette remarque est valable pour tous les pays développés.

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin »

Si si, je t'assure, je l'avais eu moi aussi le reverse culture shock apres un mois de home stay la premiere fois ! J'ai visite pas mal d'autres pays, mais je trouve que le Japon a quelque chose de special.
Idem pour mes parents lorsqu'ils sont venus, en rentrant en France, ils trouvaient pas mal de choses desesperantes.

Avatar de l’utilisateur
forest
amateur
amateur
Messages : 54
Inscription : 11 juin 2006, 09:00
Localisation : Le Puy en Velay

Message par forest »

kansaijin a écrit :Si si, je t'assure, je l'avais eu moi aussi le reverse culture shock apres un mois de home stay la premiere fois ! J'ai visite pas mal d'autres pays, mais je trouve que le Japon a quelque chose de special.
Idem pour mes parents lorsqu'ils sont venus, en rentrant en France, ils trouvaient pas mal de choses desesperantes.
Bonjour,
je suis assez d'accord avec les points précédemment developpés
je crois aussi avoir ressenti un reverse culture shock (choc culturel inversé) à mon retour
(pourtant un simple séjour touristique)
il règne au Japon une atmosphère particulière, ce pays a un goût de "revenez y".
allez, suffisamment réveillé je vous sers mon début d'explication (ou interpretation, tout est relatif):
Au japon, le savant mélange shintoisme-boudhisme s'est harmonieusement marié (le mélange pas le savant! oui, ca fait déja un beau méli-mélo)
avec la modernisation effrénée du pays,
L'influence du zen est presque palpable en tous lieux et tout lui fait écho : arts au sens général de la caligraphie à l'arrangement des fleurs. Les samurai furent même considérés comme des émissaires du zen
au 16 et 17 ème siècle, (je ne les qualifie pas pour autant de guerriers de la paix, j'éviterais de vous servir ce genre d'antinomie.)
c'est dans ce contexte qu'évolue la civilisation japonaise qui conjugue aujourd'hui, avancée technologique et une relation quasi symbiotique avec la nature et le sacré
(entendez par là, du règne minéral au règne animal, ce dernier étant souvent transcendé par le pouvoir mystique des divinités)
C'est à mon sens le paradoxe le plus subtil qui soit.
La France peut jouer la carte du progrés ou de la sécurite mais elle n'a pas cet atout et cela s oppère donc au détriment de notre environnement au sens large.

ce malaise en rentrant en France, le sentiment d'insécurite, le manque de respect c'est peut être bien ressenti par tous ou du moins par un grand nombre, et c'est légitime.

Forest exalté

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao »

forest a écrit :L'influence du zen est presque palpable en tous lieux et tout lui fait écho : arts au sens général de la caligraphie à l'arrangement des fleurs. Les samurai furent même considérés comme des émissaires du zen
au 16 et 17 ème siècle, (je ne les qualifie pas pour autant de guerriers de la paix, j'éviterais de vous servir ce genre d'antinomie.)
Faudrait peut-être pas pousser mémé dans les orties. Je vais t'en parler de l'influence du zen. Quand tu vois tous les jours plus d'une trentaine de japonais qui crachent devant toi comme si c'était normal, quand ils rotent un bon coup à côté de toi après avoir mangé leur katsudon, quand ils reluquent les filles comme des coyottes. Y a deux semaine j'ai vu un chikan se faire arréter et 90% de mes amies, ma copine inclu se sont déjà fait toucher le cul dans le train au moins une fois, et c'était pas seulement à Tokyo. Tu veux que je te parle des suicides aussi ? Combien de fois je suis arrivé en retard au boulot parce que quelqu'un a sauté du quai ?

Alors le zen palpable partout, ne me fait pas trop rigoler stp. Il est palpable dans les temples, les sanctuaires, les jardins, dans certains endroits magiques, etc...
Je ne citerais lque le Shimogamo jinja à Kyoto, qui est le sanctuaire le plus merveilleux que j'ai jamais vu. Je citerai aussi des villes comme Shingu, Toono, Kamakura, etc... qui sont superbes. Mais ce n'est qu'une partie du Japon.

Ensuite parlons des samourais. Ils respectaient le bushido en effet, mais arrivé à la seconde moitié de l'époque d'Edo, ils n'avaient plus de boulot et ainsi les ronins sont devenus plus nombreux, et beaucoup ont commis des actes de violences. Ensuite, il y a eu la grande révoltes des samourai (seinan senso) menée par Saigô Takamori. Et oui, ils ne voulaient pas lâcher le pouvoir qu'ils détenaient depuis l'époque de Kamakura, et ils se sont battus jusqu'au dernier, jusqu'à Hokkaido (d'ailleurs les français les soutenaient).
Le Bakufu, c'est à dire le gouvernement militaire n'est qu'une copie de la monarchie en France (l'empereur au Japon n'ayant plus de pouvoir effectif depuis l'époque de Kamakura). Celui-ci a placé sa classe,les samourai, au-dessus des autres, et la monarchie en France a fait la même chose avec la noblesse et la haute bourgeoisie.

Alors, les samourai et le zen, ça ne va pas autant de pair qu'on pourrait le croire.

Bref, il y a du bon et du mauvais partout, et se sentir mal en France parce qu'on a passé un mois merveilleux au Japon, je trouve ça extrême, voilà tout.

J'ai adoré l'Italie après y avoir passé deux semaines, j'ai adoré le Japon après y avoir passé un mois, mais je suis revenu dans mon pays et j'ai fais la part des choses. Il faut savoir être objectif quelque soit la situation.
Dernière modification par Terao le 10 déc. 2006, 13:04, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
jolan
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 36
Inscription : 10 juil. 2004, 09:00
Localisation : Yokohama

Message par jolan »

kansaijin a écrit :Si si, je t'assure, je l'avais eu moi aussi le reverse culture shock apres un mois de home stay la premiere fois ! J'ai visite pas mal d'autres pays, mais je trouve que le Japon a quelque chose de special.
Idem pour mes parents lorsqu'ils sont venus, en rentrant en France, ils trouvaient pas mal de choses desesperantes.
Bonjour,
je suis assez d'accord avec les points précédemment developpés
je crois aussi avoir ressenti un reverse culture shock (choc culturel inversé) à mon retour
(pourtant un simple séjour touristique)
il règne au Japon une atmosphère particulière, ce pays a un goût de "revenez y".

Si vous pensez reellement cela, c'est que vous ne savez pas ce qu'est un reverse cultural shock. Sur un mois de vacances c'est force que le retour de vacances apporte son lot de deprime. Mais le reverse cultural shock ne concerne pas uniquement le "au Japon les rues sont propres et ya pas de greve des trains", ce sont des choses bien plus profondes qui questionne directement sa propre culture. Ce que vous decrivez correspond a 100% a une deprime post retour de vacances-faut-reprendre-le-boulot. Les differences que vous trouvez entre le Japon tellement mieux que la France ne restent que tres tres superficielles comme demontre pa Terao ci-dessus. Vivre quelques annees au Japon n'a franchement rien a voir avec 1 mois de vacances au Japon.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités