Pour faire pencher la balance: santé - comparaisons

Pour discuter de questions de santé en rapport avec le Japon.
Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 23 juil. 2007, 09:53

Bonsoir!
Laissons tes stats de côté, veux-tu?
Le laisserai les stats de côté quand on laissera tomber les jugements à
l'emporte-pièce, quand on arrêtera de dire que le système de santé
japonais est ce qui a été dit (et redit) et qu'on finira par comprendre
qu'il n'y a pas que du mauvais, des deux côtés d'ailleurs.
Dans la mesure où Japon et France occupent respectivement la 1ère et la
2ème place en matière de longévité, les systèmes de santé ne peuvent
pas être si mauvais.

Ou alors il faudra m'expliquer (avec des arguments tangibles qui ne
reposent pas que sur du subjectif) pourquoi le système japonais est nul
à ce point. Qu'on dise que l'accueil dans le système japonais ne
correspond pas aux attentes des européens, sans aucun doute. Qu'on dise
ce qui en a été dit me semble carrément déplacé sur un forum qui se veut
garant d'un minimum d'objectivité.
Il y a un réel problème de secret médical au Japon!
Il y a un réel problème... POUR LES ETRANGERS, oui, peut-être, comme
partout. Les japonaises sont en général mal à l'aise chez le gynéco en
Europe (pas de rideau). Pas TOUTES les Japonaises, de la même manière
que TOUS les Français ne sont pas forcément incommodés par le système
japonais.
Le sens de certains de tes messages est aussi de dire aux gens
"adaptez-vous au Japon". C'est louable mais ce n'est pas suffisant et
n'infirme en aucune manière les témoignages des participants à cette
discussion.
Je suis bien d'accord que le Japon ne convient pas à tout le monde.
Ce n'est pas une raison pour verser dans la fiction (résultats publiés
au panneau d'affichage), le délire paranoïaque (Big Brother à tous les
étages) ou dans le manichéisme (le système français est génial, le
système japonais est nul).
Ou alors il faut dire que c'est pour déconner, et là je suis sûr de me
caler sur la bonne longueur d'onde. Mais à priori, c'était un sujet sérieux,
non?

Le concept de confidentialité, c'est comme le concept de justice et
injustice, de bien et de mal, il varie suivant le lieu et l'époque. Pour
ce qui nous concerne, c'est avant tout une question de culture que l'on
accepte ou rejette. Si je suis catholique pratiquant (je suis athée, dieu
merci!), je ne peux pas demander au temple du coin de me faire une
messe tous les dimanches à 10 heures ni même occasionnellement. Il
faut bien trouver une église (il y en a, il paraît).

Alors, pour ceux qui ne peuvent vraiment pas s'habituer aux us et
coutumes locaux, rien ne sert de se battre contre les pratiques d'ici, il faut
les accepter ou trouver autre chose. Je pense qu'il est possible de trouver
un hôpital américain, il y en a probablement dans la plupart des grandes
villes. Quand on habite dans la brousse, évidemment, faut se déplacer,
comme partout.
C'est ce qui fait que tu es "décalé" par rapport avec Fujijanet notamment.
Qui est décalé? Les 120 millions de japonais (et moi et moi et moi) qui
s'accommodent très bien de LEUR système ou bien les quelques milliers
d'étrangers qui n'arrivent pas à s'y faire?

Tout ce que l'on peut en dire pour les aventuriers tentés par l'expérience
japonaise, c'est qu'au Japon tout est différent. Le piège, c'est de
raisonner par rapport au modèle français, ce qui fait souvent trouver les
us et coutumes illogiques, mauvais, archaïques, surfaits, etc. Là est la
racine de l'intolérance auquel probablement personne n'échappe au début.

Pascal

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Message par Fujijanet » 23 juil. 2007, 10:27

Euhhhh 3 ans a la campagne, on va pas me dire que je ne me suis pas habituee aux us et coutumes, je les connais meux meme que beaucoup d'entres vous chers expats qui vivez a la ville comme au bercail!

Y a aussi une difference quand votre docteur vous juge, me demande s'il est pas raciste le mien et me prend pour une hotesse russe.....tu crois qu'il fait ca avec des sous entendus pas tres sympas pendant le traitement? Tu crois qu'il refile toutes ces patientes au voisin?

Je n'ai nullement compare le systeme medical, j'ai dit: les medecins japonais (la personne humaine je parle) sont nuls! Ils savent pas communiquer avec le patient:
je pleure, il rigole
je pose une question, il me fait pfff jen sais rien ca n'a pas de lien (la il se foutait de moi)

je peux pas vous donner les exemples ici car trop perso mais jai eu droit a une insulte, en france le gars je l'aurais mis en proces!

Etre expat au japon et se plier aux us et coutumes ne veut pas dire se faire insulter et se faire triater comme de la merde, que notre vie privee soit aux yeux de tous.
Je suis desolee les japonais ont droit a plus d'egard!

Les gens savent ce que j'achete au supermarche, combien j'ai paye, quel garcon je couche avec (oui oui le voisinage est doue pour ca) Je vais a l'hosto devant tout le monde sous entend que j'ai une mst alors que jai un pre cancer, toute la ville le sais!)

Alors oui je le redis,les medecins sont nuls, car c'est pas un mais plusieurs, alors peut etre que dans une petite ville c'est ca et c'est la faute a la taille de la ville, mais juste dire que ca existe et Pascal, ce genre de probleme sera toujours subjectif!

C'est toi qui a cause des techniques, moi j'en ai pas specialement parle quand jai lance le sujet!

Je parlais de la protection de notre vie privee, en gros: je n'ai pas de vie privee! Je n'ai pas la chance de pouvoir passer partout l7air de rien, statut de star....ahahha flatteur mais tellement espionnee de partout!

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz » 23 juil. 2007, 11:31

Pascal a écrit :Bonsoir!

Qui est décalé? Les 120 millions de japonais (et moi et moi et moi) qui
s'accommodent très bien de LEUR système ou bien les quelques milliers
d'étrangers qui n'arrivent pas à s'y faire?

Pascal
Parceque tu penses que tous les japonais sont satisfaits par leur systeme de sante?
Les messages sur ce sujet sont peut-etre subjectifs mais les tiens ont aussi leur part de partialite. C'est un parti pris comprehensible.

ps: ca va cette fois j'ai pas tout mis en bazar dans le flux RSS?
[Réponse d'un modérateur: Si. Je viens de le réparer.]

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 23 juil. 2007, 15:20

Bonjour!
Euhhhh 3 ans a la campagne, on va pas me dire que je ne me suis pas
habituee aux us et coutumes, je les connais meux meme que beaucoup
d'entres vous chers expats qui vivez a la ville comme au bercail!
Hé non, au bercail, je vivais à la brousse.
Je n'ai nullement compare le systeme medical,
Et au début du sujet:
le systeme medical au Japon, c'est de la "merdouille".
Je lis bien, là? le SYSTEME MEDICAL.
C'est toi qui a cause des techniques, moi j'en ai pas specialement
parle quand jai lance le sujet!
Je me demande pourquoi c'est si difficile à comprendre.
Vous n'en avez pas SPECIALEMENT parlé, oui, c'est le mot qui convient.
Mais vous en avez IMPLICITEMENT parlé puisque le matériel fait partie
du SYSTEME MEDICAL qui a plusieurs aspects dont la confidentialité,
la formation et la compétence du personnel, le mode de financement des
soins, le systèmes d'assurances médicales, la facilité de l'accès aux soins,
et, que vous le vouliez ou non, le matériel.

Vous avez écrit: le SYSTEME MEDICAL japonais, c'est de la merde.
J'ai répondu que non, qu'on ne peut pas dire cela, et j'ai étayé
mon opinion de certains arguments chiffrés. J'ai donné cet exemple
parce que c'est le plus indiscutable. Je sais bien que le système
médical n'est pas uniquement le matériel, merci.
Parceque tu penses que tous les japonais sont satisfaits par leur
systeme de sante?
Je retire le 120. Disons les millions de japonais qui ne sont pas
insatisfaits de l'aspect confidentialité.

Pour préciser ce que je pense: je n'ai jamais entendu aucun japonais
se plaindre du manque de confidentialité du système médical. En bientôt
20 ans. Je ne dis pas que PERSONNE ne s'en plaint, je dis que comme je
n'ai jamais entendu ce genre de remarque, j'ai de bonnes raisons de
penser que ce n'est PAS COURANT.

C'est ce qui me fait dire qu'au moins sur ce point les japonais ne sont pas
insatisfaits de la confidentialité dans leur majorité. Par contre, il y en a
beaucoup, de plus en plus qui se plaignent que le système de santé est
onéreux, en particulier les retraités qui ont moins de moyens et plus de
besoins.

Sur ce plan là, le système de santé français est bien différent, peut-être
sans égal et la médecine est abordable pour tous, ce qui n'est pas le cas
ici, nous sommes d'accord.
En d'autres termes, si certaines personnes (japonaises) sont insatisfaites
du système médical, ce n'est certainement pas à cause de l'accueil / la
confidentialité.

Ce n'est pas une question de parti pris, je n'ai rien à y gagner. Par contre,
il faut reconnaître objectivement que le système médical est globalement
de grande qualité, que le personnel dans son ensemble est compétent et
que le matériel est récent, suffisant, et adapté aux besoins.
Ceci ne signifie nullement qu'il ne puisse y avoir des exceptions, des
cons, des "tanches", ni même qu'il ne puisse subsister du matériel d'un
autre temps.
Les gens savent ce que j'achete au supermarche, combien j'ai paye, quel
garcon je couche avec (oui oui le voisinage est doue pour ca)
Votre médecin est apparemment un con, soit. Peut-être tous les médecins
de la ville, je ne sais pas. Par contre, ce que vous dites là n'a rien à voir
avec la médecine.

Ce que vous êtes en train de décrire, là, c'est le mal de vivre d'un
étranger dans une petite ville. L'étranger est toujours observé, c'est
comme ça partout. Peut-être moins dans les grandes villes, je vous
l'accorde, mais c'est un fait, et ce n'est pas spécifique au Japon.
Vous croyez que les immigrés ailleurs ne se font pas insulter? Ce n'est
pas propre au Japon. Pour ne citer que Jacques Chirac: .. si vous
ajoutez à cela le bruit et l'odeur...

La taille de la ville, sa proximité d'une autre grande ville jouent pour
beaucoup sur la mentalité, la mentalité rurale, la mentalité village ou
la mentalité citadine. Alors évidemment, étranger ou étrangère dans une
petite ville ou un village, c'est moins facile.

Pour le reste, sachez qu'il y a des lois sur la protection des données
médicales, qui vous donnent le droit de porter plainte en cas de fuite
avérée. Mais d'après ce que vous dites, si "tout le monde" soupçonne une
MST alors que ce n'est pas le cas, il ne s'agit pas de fuites, mais de
supputations gratuites de connards désoeuvrés. Mais je comprends
parfaitement combien ça peut faire mal.

Pascal

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4939
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 23 juil. 2007, 16:23

Pascal,

Ton obstination à vouloir décortiquer, ratiociner le moindre mot devient franchement déplaisante. Ce n'est pas ainsi que le forum doit fonctionner.

Essaie donc de comprendre qu'on te parle de problème de confidentialité! Que C'EST UN PROBLÈME! (Désolé, j'ai parlé un peu fort)
Ton argument "je n'en ai jamais entendu" est particulièrement faible.
Pourquoi crois-tu, par exemple, qu'une loi sur la protection des informations personnelles a été mise en place depuis l'an dernier?
C'est bien qu'il y a eu en amont une mobilisation face à des abus.

Alors, je ne suis absolument pas d'accord avec ta manière d'essayer de réduire cela à des lubies de quelques étrangers.

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 23 juil. 2007, 18:07

Bonsoir!
Ton obstination à vouloir décortiquer, ratiociner le moindre mot devient
franchement déplaisante. Ce n'est pas ainsi que le forum doit fonctionner.
Je suis bien d'accord, il y a des abus, il y en a partout. Seulement partir
de ces abus et conclure ce qui a été conclu sur le *système médical*
(ce n'est pas moi qui ai amené l'expression), alors si tu penses que ton
forum doit fonctionner comme ça, évidemment, je crois qu'il est temps
de me retirer.

Pascal

("Ouf", murmura l'assemblée).

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4939
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 23 juil. 2007, 18:57

Ouf! (Je plaisante!)

Donc, quand tu n'as pas entendu parler de quelque chose, ça n'existe pas!
Tu connais donc tout sur tout!
Je crois que la prudence doit rester de mise dans nos affirmations.

Au moment où j'écrivais mon message hier soir, mon épouse me disait qu'elle aussi détestait la manière dont on fait peu de cas de la vie privée des patients - en général.

Quant au fonctionnement du forum, il n'est pas si mauvais que cela quand chacun met un peu d'eau dans son vin.
Pour toi, ça va être un peu difficile puisqu'on ne met pas d'eau dans la bière! :)
Pascal a écrit :...

Je suis bien d'accord, il y a des abus, il y en a partout. Seulement partir
de ces abus et conclure ce qui a été conclu sur le *système médical*
(ce n'est pas moi qui ai amené l'expression), alors si tu penses que ton
forum doit fonctionner comme ça, évidemment, je crois qu'il est temps
de me retirer.

Pascal

("Ouf", murmura l'assemblée).

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu » 23 juil. 2007, 20:02

Pascal a écrit :le système de santé français est bien différent, peut-être
sans égal et la médecine est abordable pour tous, ce qui n'est pas le cas
ici, nous sommes d'accord.
...
Par contre, il faut reconnaître objectivement que le système médical est globalement
de grande qualité, que le personnel dans son ensemble est compétent et
que le matériel est récent, suffisant, et adapté aux besoins.
Je crois que Pascal a bien résumé là les avantages respectifs et indéniables des deux systèmes... et que la plupart des forumeurs seront d'accord avec ces affirmations.

Par contre:
Pascal a écrit :
je n'ai jamais entendu aucun japonais
se plaindre du manque de confidentialité du système médical
Pour être moi aussi depuis bientôt 20 ans au Japon, je dirais que, en général, on n'entend pas les Japonais se plaindre de beaucoup de choses, et ceci pour deux raisons à mes yeux:

-manque de curiosité et d'esprit critique dans la recherche d'infos.... tant que ça ne m'est pas arrivé, vogue la galère!!!!!! (bon, l'égocentrisme n'est certainement pas propre aux seuls Japonais)

-et, surtout, puisqu'on évoquait les différences de mentalités, une aversion culturelle au conflit de quelque sorte que ce soit (à mon avis cette aversion qui revêt quelquefois les apparences d'une vraie peur ne peut qu'être renforcée par l'ignorance évoquée ci-dessus).
Si un hôpital ne convient pas, et bien plutôt que d'exiger que la qualité du service soit à la mesure de ses attentes, on va voir ailleurs, d'où la répétition incessante des mêmes examens parcequ'on n'ose pas demander les résultats pour les apporter à un autre médecin.
D'où aussi la nouvelle expression à la mode "second opinion" (encore un mot japonais!) érigée en droit à faire admettre par les habitants de ce pays.

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 23 juil. 2007, 20:49

Re!

'tain, à peine dans les coulisses, un rappel. J'en reviens pas.
Donc, quand tu n'as pas entendu parler de quelque chose, ça n'existe pas!
Tu connais donc tout sur tout!
C'est drôle, cette propension à l'extrapolation. J'ai juste dit que comme je
n'ai jamais entendu ça en 20 ans (par des japonais, je veux dire), je
pensais que la frustration des japonais vis à vis de la confidentialité dans
les hôpitaux n'était pas quelque chose de courant. J'ai pourtant écrit
en toutes lettres "je ne dis pas que personne ne s'en plaint".
Relis bien entre "Pour préciser ce que je pense", et "PAS COURANT".
Au moment où j'écrivais mon message hier soir, mon épouse me disait
qu'elle aussi détestait la manière dont on fait peu de cas de la vie privée
des patients - en général.
Ben la mienne me disait quand nous vivions en Belgique qu'elle n'aimait
pas le gynéco (je l'ai déjà écrit? Je ne sais plus) parce qu'il n'y a pas de
rideau. Note bien que je ne comprends pas non plus, parce qu'avec mon
raisonnement d'européen, le médecin voit d'abord le visage puis le reste
(vous avez de beaux restes), alors qu'il voie tous les atouts en même
temps (version full) ou alors le brelan puis la paire, je ne vois pas bien
la différence. Mais pour les japonaises, c'est important apparemment,
alors acceptons leur point de vue.
Quant au fonctionnement du forum, il n'est pas si mauvais que cela
Je n'ai pas expliqué complètement ce que je disais. Je parlais de laisser
dire ce qui a été dit à propos du système médical. Ça me semble manquer
de modération et d'arguments comme jugement. À moins que tu ne
penses toi aussi que le système médical ne vaut pas un clou.
quand chacun met un peu d'eau dans son vin.
Sacrilège! Certains ont fini au bûcher pour moins que ça.

Pascal

Avatar de l’utilisateur
jichiboy
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 12
Inscription : 03 mai 2006, 09:00
Localisation : utsunomiya

Message par jichiboy » 06 sept. 2007, 14:12

Bonjour
je travaille depuis un an, bientôt de retour en France, dans un hôpital universitaire, assez grand, région plutôt rurale, à côté d'une ville de 500000 habitants. En france, je suis interne.
Avec ma concubine française, nous parlons très mal japonais. Mais puisque j'y suis quasi quotidiennement et que nous avons tous recours au système de santé à un moment ou un autre, je voudrais vous faire part de notre expérience, subjective donc importante, j'y tiens, et très modestement si je le puis, de quelques parts objectives.
Pendant qu'on y est, quand j'ai lu un peu de ce sujet, je voudrais dire que je compatis sincèrement avec ceux ou celles qui ont souffert et souffrent encore, au moins à cause d'un médecin minable et sadique, au pire d'un système qui ne leur conviendrait pas pour diverses raisons.
Notre expérience subjective :
- rapidité d'accès consultation généraliste ou spécialiste
- attente très variable ( souvent plus d'une heure quand même, mais pas de quoi tirer des différences majeures avec la France...)
- pas cher ( je ne sais pas pourquoi...on a l'assurance classique, sans compléments...on ne paie presque rien. peut-être nos revenus très bas?)
- propre, hygienique
- musique insupportable et lobotomisante ( la même que partout, genre boite à musique pour dire bonne nuit aux petits )
- bonne qualité des soins, je veux dire grossièrement même niveau universitaire et donc on est sensé avoir même "prestations de service".

pour le relationnel, ça se corse.
- nous sommes "tombés" aussi sur un médicastre. un danger public psychologique. Je précise qu'il était chef de sa clinique, bonne réputation ( technique à mon avis ), tout ça...gyneco aussi. Si je le revois je lui dirais ce que je pense. même si on trouve des dangers publics dans le paysage médical français, bien sûr!!...celui-ci était particulier. jamais vu un tel mépris de la femme. En france il aurait peut-être plus de chance de se retrouver au tribunal ? homme âgé, traditionnaliste, macho et raciste? j'ai cherché, il fallait bien trouver une explication au "pourquoi" de son comportement, c'est important et salutaire ! mais je n'ai pas la réponse, mon amie non plus et on est bien content d'avoir changé de médecin. Quand même, qu'un type comme ça soit chef dans une communauté peuplée de médecins et donc pas d'ignorants, ça me pose question. professionellement et humainement parlant.

- à part cet ostrogoth, les autres étaient doux, patients, très patients même.

Pour l'objectif ( mais l'objectif est toujours subjectif n'est-ce-pas )
désolé pas de chiffres, j'ai la flemme. je ne vais même citer mes sources, seulement en privé si certains veulent aller plus loin. pour moi un forum c'est pas un exposé universitaire, ça reste récréatif même si ça peut être sérieux.
- sur l'équipement rien à dire à part ce qui a été dit. le " bloc technique " est bien pourvu. en gros.surtout pour l'équipement lourd moderne ( irm..).
- le privé est massivement présent par rapport au public. voilà une énorme différence que personne ne cite...pourtant capitale
- le médecin est aussi pharmacien. il a tout intérêt économiquement parlant à prescrire pas mal et surtout souvent à cause de son mode de retribution. y'a du pour et du contre. une autre différence.
- il y a couramment six malades par chambre. difficile d'y voir quelque chose de positif ( intimité, hygiène, repos, etc...). encore une différence.
- l'équipe médicale est conscencieuse. ça ne vous étonne pas ? même si parfois on a l'impression qu'ils sont là pour avoir l'air de travailler jusqu'à 23h ( pas de données objectives j'en conviens, et pas de sitôt! )
- il n' y a pas tant de médecins que ça, surtout dans ma spécialité ( psy ). moins qu'en france par habitant. indéniablement, ça pèse sur tout le monde ( patients et médecins ).

bon je dois m'arrêter là, mais il y a d'autres détails que je mettrais plus tard, peut-être...à tous de tirer les conclusions qu'ils s'imposent.
bonne continuation et surtout bon courage

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Message par Hachiryu » 06 sept. 2007, 17:19

Merci beaucoup d'avoir partagé ce point de vue à mon avis remarquablement équilibré et qui met bien en valeur les aspects positifs qu'il ne faut pas nier (qualités techniques, grande accessibilité aux soins généralistes...) et les petites failles qui restent des failles quelque soit l'étalon culturel avec lequel on les juge.
L'expérience dont vous parlez avec le gynéco....va rappeler de mauvais souvenirs à la plupart d'entre nous (femmes). Mais on peut effectivement changer de médecin.
J'aimerai beaucoup vous entendre parler de vos expériences dans votre spécialité. Depuis quelques années il y a dans les média des pubs et des campagnes qui voudraient encourager la population a oser parler des problèmes psychologiques (en particulier la dépression), donc c'est quelque chose qui va dans le bon sens; mais en même temps on a pu aussi voir de nombreux documentaires (en particulier sur NHK) qui dénoncaient l'effrayant manque de psychiatres et la pauvre qualité du suivi des patients qui pour s'en sortir (hors les médicaments qui sont dispensés avec largesse). Je me rappelle en particulier d'une interview avec un psychiatre, qui paraissait très humain, et qui avouait ne jamais pouvoir passer plus de 5 minutes avec ses patients tellement il était complètement débordé!

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 06 sept. 2007, 22:54

La psychiatrie est, je pense, une spécialité particulièrement difficile, que ce soit au Japon ou en France.

J'ai relu ce fil très intéressant, qui avait beaucoup évolué pendant mon absence de cet été.

Il est dit à un moment que les patients japonais semblent satisfaits du système médical. Peut-être est-ce vrai pour le système médical, par contre, il y a souvent de l'insatisfaction en ce qui concerne l'attitude des médecins et du personnel médical à l'égard des patients.

Il y a eu dans le journal, et pendant très longtemps, une partie consacré au courrier des lecteurs, et à leurs expériences médicales désastreuses. Suivait le commentaire d'un médecin, souvent indigné par les pratiques de ses collègues.

Mon beau-frère est par ailleurs depuis plusieurs années en procès avec un hôpital universitaire japonais, il a changé plusieurs fois d'avocat, car ils ont tous une attitude défaitiste. Il est rare de gagner un procès face au corps médical (pas seulement au Japon, je suppose), et cela demande énormément d'énergie. Les infirmières et autres témoins refusent souvent d'apporter leur témoignage par peur des représailles, et rares sont les médecins qui ont le courage de reconnaître leurs erreurs.

A propos de "tanches" (en japonais on dira "yabu isha"), mon mari me racontait que dans le voisinage il y avait un médecin généraliste célèbre pour ses erreurs de diagnostic, et qui fournissait abondamment le cimetière du quartier...Il a fini par perdre sa clientèle, tout de même, mais a déménagé, et s'est reconverti en gérontologie, créant une clinique spécialisée pour les personnes âgées. Les cimetières ont continuer à se garnir, mais cette fois il pouvait invoquer l'âge de ses patients!

Les médecins japonais "à l'ancienne" sont connus pour se mettre en colère si les patients, ces ignorants, ont l'audace de leur poser des questions sur leur traitement, ou pire encore, d'arriver en disant "docteur je crois que j'ai un rhume"!
Le patient n'avait qu'à se taire, et à obéir religieusement aux ordres de "celui qui sait".

Les temps ont changé, même si certains spécimens semblent survivre. Les patients hésitent moins à changer de médecin s'ils ne s'entendent pas avec lui.

En ce qui me concerne, en 25 ans de vie au Japon, je suis globalement satisfaite du système médical, j'ai même rencontré des médecins remarquables, tant par leur compétence technique que par leur écoute et leur gentillesse.

Mais au Japon comme sans doute en France, il faut savoir choisir son médecin, et au besoin ne pas hésiter à se déplacer loin, pour avoir un traitement de qualité, car le niveau de soins n'est pas égal selon les hôpitaux.

Des études ont montré que pour la même maladie, les chances de guérison variaient considérablement selon l'hôpital qu'on avait choisi. D'où l'importance de prendre le temps nécessaire pour recueillir le maximum d'informations avant de décider de l'endroit, ou du médecin. Un choix crucial pour certaines maladies.

Dans la famille de mon mari, un couple a perdu successivement 2 petits garçons pendant leur opération à coeur ouvert, ils ont choisi un hôpital local, alors qu'on leur recommandait un hôpital très expérimenté dans ce genre d'opération. Mais il aurait fallu déménager à 70 km...
Ils ont préféré faire confiance à l'équipe qui suivait leur enfant depuis la naissance, et avec qui ils avaient créé des liens. Mais ils manquaient je pense d'expérience dans le domaine, malgré leur bonne volonté.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique