Avoir de la conversation... ou pas.

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Avoir de la conversation... ou pas.

Message par GeeBee »

Bonjour,

Je rebondis sur un article publié dans le blog d'un des membres.
Il date un peu mais l'auteur (français vivant au Japon et parlant japonais) s'étonne du manque de conversation (et de sujet de conversation) des japonais.
Ils ne semblent s'intéresser à rien.

Je ne vis pas au Japon mais j'ai des correspondants là-bas. J'ai remarqué la même chose. A part bonjour, bonsoir, ça ne va pas loin.

Alors j'aimerais comprendre ce manque...
A ceux qui vivent là-bas, avez-vous aussi constater celà ?
Le cas échéant, à quoi celà est-il dû selon vous ?
Problème d'éducation ? Manque de curiosité ? Timidité ? Esprit trop routinier voir robotisé ? ...

Avatar de l’utilisateur
Mouli
amateur
amateur
Messages : 158
Inscription : 31 juil. 2006, 09:00
Localisation : Osaka

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Mouli »

La conversation se déroule différemment en France et au Japon.

En France, tu demandes à quelqu'un comment c'était ce week-end. Il te répond que c'était bien, il a passé son week-end au ski, à Avoriaz. Le soir, il y avait un diner-spectacle avec tel chanteur, organisé par la salle des fêtes du coin. Il a rencontré plein de gens sympas. Franchement, ça vaut le coup blabla.
Une fois que tu lances ton interlocuteur, il va jusqu'au bout de sa pensée. Avec de temps en temps, une possible relance de ta part.

Au Japon, tu demandes comment c'était ce week-end. Il te répond que c'était bien, point. A toi de demander ce qu'il a donc fait. Où ça ? Et ainsi de suite. De nos yeux, ça peut être perçu comme un manque d'intérêt de la conversation, mais ça n'est pas le cas. On est plus dans la partie de ping-pong. Il faut relancer.

Ps : j'avais par exemple traite de ce sujet dans mon blog.

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par GeeBee »

Je suis allé voir ton article.
C'est vrai que des fois la conversation est coupée nette.

Un moment tu parles d'une amie et de sa crucherie, et effectivement quand je parle avec des japonaises, j'ai cette impression... dans le genre restons sur des choses superficielles sinon ça va capoter lol.
Les rares personnes avec qui j'ai pu avoir de bonnes conversations au Japon, c'était des étrangères (chinoise, africaine, australienne...).
Une fois j'ai bien parlé avec un japonais... c'est rare.

Avatar de l’utilisateur
Mouli
amateur
amateur
Messages : 158
Inscription : 31 juil. 2006, 09:00
Localisation : Osaka

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Mouli »

Ah mais elle, c'était un cas particulier. Ne généralise pas.

Les Japonais que j'ai côtoyés lorsque j'étais à la fac, c'était ceux qui étaient ouverts sur l'étranger ou encore, les étudiants en sciences politiques (d'où venait mon ex). Certes, ça aide pour avoir de la conversation. C'est mon monde. Mais, même aujourd'hui, en dehors de tout ça (de la fac en particulier), il m'arrive de faire des rencontres quotidiennement et d'entamer de bonnes discussions. Sans doute qu'avec ma maîtrise de la langue (intermédiaire avancé), il m'est plus facile d'aller vers eux et eux de s'ouvrir.

Kate
accro
accro
Messages : 206
Inscription : 07 juin 2009, 17:49

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Kate »

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous sur le sujet.

Je suis française et pourtant je me sens légèrement visée dans le style de conversation léger et net "T'as fait quoi hier ?" "Rien de spécial." :p

Par contre j'ai déjà discuté avec des japonais qui ont beaucoup de conversation mais qui préfèrent largement l'échange, comme tout être humain je dirais pour parfaire une relation :o

Je reconnais quand même qu'il y avait aussi le cas contraire où on a vraiment rien à se dire parce que la conversation n'est pas alimentée.

Enfin bref, tout ça juste pour dire qu'en fait je ne pense pas que ça soit typiquement japonais. Il est vrai que les occidentaux sont connus pour être bavard mais il existe aussi des japonais comme ça :)

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 343
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par dvorahz »

J'ai pu constater en effet que mes amis et mon époux japonais "n'ont pas de conversation" :wink: , et quand le sujet ne les intéresse pas, ils n'hésitent pas à l'abandonner illico. Je reste persuadée que leur façon de voir les choses leur fait penser, comme mon mari le dit souvent : "que les français sont bavards ! Il faut toujours qu'ils discutent et argumentent sur tout sujet". Et j'avoue que moi, bonne petite méditerranéenne, j'ai l'impression de "saouler" mon mari dans les soirées entre copains. Et ce que j'ai appris avec lui, c'est d'apprécier le silence et une qualité de relation qui n'est pas dans le bavardage-épouillage... Du coup, quand on a une "vraie" conversation, c'est beaucoup plus intéressant et enrichissant !

Avatar de l’utilisateur
pharaonneisis
accro
accro
Messages : 299
Inscription : 02 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par pharaonneisis »

J'ai pu également constater que mes amis et amies japonais(es) manquaient tous de conversation. Hormis discuter de la France, de la mode, de mariage, de vie de famille ou de sorties, je ne pouvais évoquer rien d'autre, en relation avec la société japonaise. Un de mes amis m'a expliqué qu'il ne souhaitait pas parler de politique, économie ou tout autre choses qu'il jugé intellectuelle parce qu'il avait "honte" de son champ de connaissances réduites. Et, pour ne pas ressentir ce sentiment de gêne :oops: , il préférait s'en tenir à des choses futiles.

Néanmoins, j'ai pu rencontrer des Japonais, avec qui j'ai eu des conversations culturellement construites et enrichissantes à bien des égards. Lorsque ces conversations se finissaient, un grand silence s'imposait de lui-même.

Fredchevall
amateur
amateur
Messages : 171
Inscription : 24 janv. 2010, 05:24

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Fredchevall »

Kombanwa.
Oui effectivement nous avons nous, "Western" une difficulté à comprendre ce "pseudo" manque d'intérêt de la part de nos amis Japonais.
Pour ma part et ayant constaté cela avec mon amie Japonaise, et lui ayant posé la question ainsi :
" je parle, je parle et tu ne dis rien ?? je parle trop ""
" non, non, j'aimes bien t'écouter " ... :D

je pense que nous sommes à milles lieues de comprendre leur mode de pensée et de vie.
Je crois que j'ai assimilé cela et ne m'en offusque pas.
Et puis, l'écoute est une grande qualité que peu de gens possèdent.

Attention je ne GENERALISE PAS .

Je crois que de leur côté, ils peuvent aussi penser que l'on parle trop, ont ils tort ?? :D
et de notre côté, nous pensons qu'ils s'en foutent, ? avons nous raison ???????? :D

Chers Frères, méditons.. :lol:

Avatar de l’utilisateur
Earendil
contributeur
contributeur
Messages : 521
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Earendil »

Fredchevall a écrit :Kombanwa.Pour ma part et ayant constaté cela avec mon amie Japonaise, et lui ayant posé la question ainsi :
" je parle, je parle et tu ne dis rien ?? je parle trop ""
" non, non, j'aimes bien t'écouter " ... :D
Ahaha !! Tout pareil ! :lol:

Aussi, quand je lance des sujets sur la société japonaise (à propos de certaines curiosités à mes yeux) elle me dit "tu as raison."
Je pense que ce sont des discussions qui l'agacent et que de toutes façons ça se finit par 仕方ない。。。

Fredchevall
amateur
amateur
Messages : 171
Inscription : 24 janv. 2010, 05:24

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Fredchevall »

8)
En fait c'est cool quelqu'un qui t'écoutes en buvant tes paroles...... :D

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Fujijanet »

Comme Dvorah, je pense parfois un peu saouler mon Jules lors de soiree franchouillarde. Du coup il ne veut plus venir car il nous trouve trop bavard et trop emporte.
par contre il se gene pas pour critiquer a tout va les japonais (homme surtout), il les traite lui meme de mouton ininteressant sans conversation, qui ne s'interesse a rien car leur hobby (C'est deja ca je trouve).
Et le dit avec beaucoup plus d'agressivite que vous tous ici car il est face a mon avis a une image a laquelle il ne veut absoluement pas coller.

Avatar de l’utilisateur
Earendil
contributeur
contributeur
Messages : 521
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Earendil »

Tiens, t'as un mari japonais qui critique son peuple ?
Plutôt rare.. c'est une racaille japonaise ? :lol:

Bon, les nomikai avec l'entreprise on ne peut pas dire que les japonais bourrés sont silencieux... avec 3 gouttes dans le nez ils deviennent beaucoup plus bavard ;)

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Fujijanet »

bavard ne veux pas forcement dire interessant.

Kate
accro
accro
Messages : 206
Inscription : 07 juin 2009, 17:49

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Kate »

Ce n'est pas rare, je connais également un japonais qui trouve que les japonais accordent beaucoup trop de temps à faire des économies pour le futur sans penser au présent. Il dit souvent "faut vivre le présent aussi mais ils savent que travailler, travailler et encore travailler". Étonnant ? Moi je lui réponds que les français sont beaucoup de paresseux qui font souvent grève (exemple aujourd'hui :))

Avatar de l’utilisateur
Earendil
contributeur
contributeur
Messages : 521
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Earendil »

Fujijanet a écrit :bavard ne veux pas forcement dire interessant.
Je n'ai pas dit le contraire ;)
Kate a écrit :Ce n'est pas rare, je connais également un japonais qui trouve que les japonais accordent beaucoup trop de temps à faire des économies pour le futur sans penser au présent. Il dit souvent "faut vivre le présent aussi mais ils savent que travailler, travailler et encore travailler".
Mouais... la société japonaise est une très très grosse société de consommation... magasins ouverts très tard, tous les jours, des resto partout, pachinko, etc, je ne suis pas sûr qu'ils économisent tant que ça...
Moi ce qui m'avait choqué plus c'est que peu de japonais dans ma boite profitaient de leurs économies économie pour voyager et s'ouvrir l'esprit à d'autres cultures....

Kate
accro
accro
Messages : 206
Inscription : 07 juin 2009, 17:49

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Kate »

Oui vu de ce point de vue là, on peut vraiment pas dire ça.

Je pense qu'il sous-entendait que les japonais passent beaucoup trop de temps au travail sans profiter vraiment de ce qui se passe autour (et aller à l'étranger aussi en passant).

celyniel
amateur
amateur
Messages : 77
Inscription : 05 janv. 2009, 09:20

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par celyniel »

On n'apprend pas aux japonais à avoir un avis.
En classe, depuis l'école élémentaire jusqu'à parfois l'université, on ne demande pas (ou très peu) aux japonais d'exprimer leurs goûts personnels.
Il n'y a pas d'éducation civique et les parents sont souvent trop occupés pour passer le temps nécessaire à l'éveil de ces choses là.

Après, outre cette raison liée à l'enseignement, il y a aussi une composant non négligeable liée à ... la langue.
Ou, plus particulièrement, aux kanjis.

Un exemple pour bien me faire comprendre :
j'ai vu la traduction du discourt d'obama en francais, en anglais et en Japonais.
Le discourt en japonais était beaucoup plus long que dans les autres langues. La faute à une langue peu précise, qui as besoin de paraphrases pour expliquer des concepts abstraits très précis.Du coup, le discourt en question est non seulement plus long en nombres de lignes, mais en plus bourrés de kanjis peu utilisés dans la langue courante, ou même dans les journaux.

J'en ai discuté avec de nombreux japonais, et nous en sommes tombés sur la conclusion que l'écriture japonaise était vectrice d'une fracture culturelle est sociale.
Même ma compagne japonais très cultivée, ayant obtenu des prix nationaux au japon en écriture met plus de temps que moi pour lire un même texte philosophique dans sa langue natale.

Finalement, les écrits sont plus difficiles d'accès au Japon qu'ici. En france, un enfant peut lire le journal plus tôt (dans le sens "plus jeune") qu'un japonais.

Quel rapport avec la conversation ?
Tout simplement, si nous ne lisons pas d'actualités, de livres un peu complexes, de journaux régulièrement... et plein d'autres choses, tout dépend ce que vous appelez de la conversation...
He bien nous perdons de la conversation.
Le support culturel de ces gens en manque de conversation ? La télévision, les news sur portable, les romans simplifiés a lire sur écrans, la pub, la mode (et encore).

Dernier facteur :
Les japonais sont pudiques.
D'êtres jugés.
Les japonais jugent tout le temps sur peut de choses leurs interlocuteurs.
Exprimer et donner son avis (ce que j'appelle "avoir de la conversation") ça demande mine de rien une prise de risque vis à vis du regard de l'autre très importante pour les japonais.
Même si tu es très très proche de cette personne, la conversation sera difficile - ou tout du moins tant que le sujet reste autre que des choses faciles impliquant peu de prises de risques -

Bref y'a plein de facteurs, mais c'est difficile de généraliser, tout dépend des individus aussi.

Fredchevall
amateur
amateur
Messages : 171
Inscription : 24 janv. 2010, 05:24

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par Fredchevall »

je suis bien d'accord sur le point de perdre de la converstation en ne se gavant que de trucs formatés et simples vus à la tv ou ds les mag..

La richesse de la conversation vient de l'individu et de ce qu'il peut emmagasiner, de fàçon à pouvoir avoir à sa disposition un éventail de sujets. La lecture, OOO, Lecture, pour moi, est irremplaçable.

Concernant le sujet des Japonais, ou Japonaises, et pour ce qui me concerne et ce que j'en sais (très peu encore aujourdh'ui) il me semble oui, que cela tient à leur éducation.

Mais j'approfondirai ce sujet avec mon amie lors de ma prochaine visite au japon.
:D

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 507
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par zenpuku »

celyniel a écrit :Un exemple pour bien me faire comprendre :
j'ai vu la traduction du discours d'obama en francais, en anglais et en Japonais.
Le discourt en japonais était beaucoup plus long que dans les autres langues. La faute à une langue peu précise, qui as besoin de paraphrases pour expliquer des concepts abstraits très précis.Du coup, le discours en question est non seulement plus long en nombres de lignes, mais en plus bourrés de kanjis peu utilisés dans la langue courante, ou même dans les journaux.
je ne suis pas du tout d'accord avec ton analyse.
j'ai aussi vu la traduction du discours, elle est du niveau de langue de ce que l'on trouve à la rubrique politique dans les journaux japonais. J'aimerais bien que tu cites précisément les périphrases ou paraphrases auxquelles tu fais allusion ainsi que les fameux concepts qui seraient si précis dans nos langues occidentales.

Quant à la longueur du texte, tu ne t'es pas posé la question de la police des caractères en langue occidentale et de la taille des kanjis ?

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 507
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: Avoir de la conversation... ou pas.

Message par zenpuku »

celyniel a écrit : Finalement, les écrits sont plus difficiles d'accès au Japon qu'ici. En france, un enfant peut lire le journal plus tôt (dans le sens "plus jeune") qu'un japonais.
Quel rapport avec la conversation ?
Tout simplement, si nous ne lisons pas d'actualités, de livres un peu complexes, de journaux régulièrement... et plein d'autres choses, tout dépend ce que vous appelez de la conversation...
He bien nous perdons de la conversation..
Là non plus je ne comprends pas cet argument. A te lire, on croirait que les Japonais ne lisent pas régulièrement. Alors comment expliques-tu que les journaux japonais aient le plus fort tirage au monde ?
Tirage des journaux au Japon : le Yomiuri 10 millions d'exemplaires, l'Asahi 8 millions, le Mainichi 4 millions/jour
à comparer avec la situation en France : Le Monde 360 000 exemplaires.

Je te signale également que les journaux japonais disposent de versions adaptées aux scolaires.
Et quand tu vois dans les librairies les rayons de livres destinés aux enfants, tu ne peux pas non plus affirmer que les enfants japonais lisent plus tardivement que les enfants français.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités