Conception du couple japonais

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
blablabla
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 35
Inscription : 18 juil. 2008, 18:37

Re: Conception du couple japonais

Message par blablabla » 07 août 2008, 20:59

Uchimizu a écrit : on n'a pas d'enfants hors mariage au Japon, alors que c'est très courant en France (un sur deux je crois)
Bonjour Uchimizu,

Concernant les "mariages a tout prix", il y avait une parti de "honte sur la famille" si une femme avait un enfant hors mariage, mais cela etait aussi valable en France il y a 50 ans. Bien que cette honte ne soit plus aujourd hui d actualite en France comme au Japon, pourquoi ne voit on pas le nombre d enfants hors mariage augmenter comme en France?
Ces habitudes peuvent s expliquer, du moins, j y vois un debut d explication.
Il n y a pas si longtemps que ca au Japon, un enfant ne hors mariage n etait pas legal et ne pouvait pretendre ce a quoi les enfants legaux ont droit. De ce fait, afin que l enfant soit reconnu et puisse porter le nom du pere, il fallait imperativement se marier. Il me semble que les differences entre les enfants legaux/non legaux ont ete effacees depuis assez longtemps en France. Cela me parait etre une bonne justification du "mariage a tout prix".
Maintenant au Japon, les enfants ne hors mariage ou de parents maries ont les memes droits et il est plus facile de faire connaitre le pere d un enfant mais, il faudra un peu de temps pour que les choses changent. Difficile de changer les habitudes.

Amicalement.

Post scriptum : Veuillez m excuser, je ne sais plus trop si en Francais on parle d enfant legal/non legal ou legitime/illegitime. Par legal/non legal, je ne voulais pas dire interdit ou non autorise. Merci.

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Re: Conception du couple japonais

Message par GeeBee » 07 août 2008, 22:08

merci pour ton avis blablabla
(en France on dit effectivement légitime/illégitime).

Comment expliques-tu cette barrière des 30 ans ?
Plusieurs fois mon ex m' a dit "j'ai plus de 30 ans, faut que je me marie, c'est pas normal au Japon sinon". Comme on le disait plus avant, ces femmes prendraient presque le premier venu pour se marier. On a vraiement l'impression qu'une femme non mariée passée 30 ans est une anomalie.

Avatar de l’utilisateur
uchimizu
amateur
amateur
Messages : 50
Inscription : 12 déc. 2007, 09:00

Re: Conception du couple japonais

Message par uchimizu » 19 août 2008, 07:47

Bonjour,

j'ai l'impression que la rêgle des 30 ans, qui existe aussi en France, est assez simple: il est idéal biologiquement pour les femmes d'avoir des enfants avant 35 ans, et très préférable de les avoir avant 40 ans (plus tard, il y a plus de complications, d'anomalies du foetus ...). Avec un mode de vie où l'on fait parfois des études jusqu'à 25 ans, Les jeunes filles souhaitent parfois avoir quelques années de vie indépendantes (ce qui est tout à fait compréhensible), et se retrouvent célibataires à 30 ans. Certains cherchent peut-être aussi un Prince Charmant trop parfait, et ne trouvent pas de partenaires leur convenant.

Les jeunes filles célibataires de 30 ans (qui ont à ce moment là déjà passé la moitié de leur vie "reproductive" qui court de 15 à 45 ans en gros) prennent souvent conscience à cette époque qu'elles doivent commencer une histoire sérieuse dans les 2 ou trois ans qui viennent, pour pouvoir avoir un ou deux enfants dans de bonnes conditions : une fois le partenaire acceptable trouvé, il faudra souvent 2 ou 3 ans de "cour" avant que la relation soit vraiment stable, et il n'est pas toujours possible d'avoir un enfant à la minute où l'on décide d'en avoir un (parfois plusieurs mois / années d'attente avant de concevoir). Uen histoire commencée à 30 ans qui suit un cours normal permettra souvent d'avoir des enfants autour de 34 à 37 ans.

Je m'excuse pour cette description directe, et qui peut sembler un peu glauque, mais que j'ai entendu de la bouche de beaucoup de femmes. Je me suis donc autorisé à l'écrire ici. La barière des 30 ans me semble donc un réflexe tout à fait rationnelle pour les jeunes filles qui, dans tous les pays, souhaitent avoir des enfants.

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Conception du couple japonais

Message par Fujijanet » 19 août 2008, 10:22

Suis plus ou moins d'accord avec cette barriere des 30 ans, et une insistance venant surtout des filles.

Mais regardons bien, entre 25 et 30 ans, vous avez vos amis du même age qui s'installent, font un petit, se marient, vous vous retrouvez a 30 ans, le seul de votre groupe d'amis a ne pas être marier...c'est une pression ou peut l'être perçu comme tel par certains.

Autre situation qui peut être une pression: des que vous vous mettez en couple (et cela se passe plus entre 20 et 30 ans que entre 30 et 50 et avant 20 on prend rarement au serieux), votre histoire parait un peu plus sérieuse que la précédente, vous dites a vos proches que c'est le bon (la bonne) que vous l'aimez...etc..."et c'est pour quand le mariage?" va commencer a pleuvoir que ce soit de la part de votre famille ou celle du conjoint ou de vos amis (surtout fille) qui vous font promettre de les inviter au mariage! Ca aussi c'est une pression!

En France, on joue aussi a la Sainte Cathrinette, pas mariee a 25 ans, tu portes un chapeau a la con pour montrer que tu es vieille fille. Meme si en pratique cette coutume tend a disparaitre, y a toujours ceux qui pour placer la blague feront la remarque et mettrons en avant ce point.

Quand une remarque est trop souvent mise en avant, que ce sujet (le mariage) revient de plus en plus dans les conversation, y a toujours la petite voix dans la tete qui dit: c'est pour bientot, faut y songer, c'est de ton age....

Voila, en gros ma conclusion, si on se marie entre 25 et 30 ans en majorité et qu'il y a cette supputée barrière des 30 ans, c'est tout simplement que le premier enfant et le mariage sont de cet age la! C'est de NOTRE age!

Et ce que je viens d'écrire est a mon humble avis valable, partout dans le monde et n'a rien a voir avec la conception du couple japonais. Juste qu'au Japon, la tradition mariage d'abord bebe ensuite est encore un petit peu ancree comme ca l'etait y a 50 ans en France. Les japonaises ont ete moins révolutionnaires que les françaises avec le droit au travail, a la pillule et a l'avortement, ca a fait du coup moins bouger les choses a ce niveau la.

blablabla
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 35
Inscription : 18 juil. 2008, 18:37

Re: Conception du couple japonais

Message par blablabla » 19 août 2008, 10:39

Ce qu a dit uchimizu est plutot pertinent. Il me semble que c est la raison majeure de cette date butoire des 30 ans.
En France, cette limite des 30 ans se sent moins car tout ce qui concerne la maternite ainsi que les grossesse "aidees" (insemation artificielle etc...) est remboursee, du moins un certain nombre de tentatives est rembourse. Au Japon, ce n est pas le cas et une fois un certain age le taux de fecondite baisse et les risques pour l enfant sont accrus, d ou cette precipitation au mariage.
En France, les medecins commencent a mettre en garde les femmes contre les grossesses tardives. Les grossesses tardives sont a la mode, il n y a qu a voir les personnes dans le show business et les prouesses medicale de certains medecins. Ce qu on ne dit pas c est que la plupart de ces gens connus ont reussi a avoir un enfant grace a la procreation assistee. Cependant la procreation assistee ne fait pas disparaitre comme par enchantement les risques pour l enfant (trisomie, malformations, fausses couches...).
J ai ma femme qui a actuellement une amie sur Tokyo qui souhaite avoir un enfant. Pendant presque 10 ans, elle a repousse l echeance car elle se trouvait "jeune" et voulait profiter de la vie en couple, sans enfant. Maintenant a 39 ans et bien decidee a avoir un enfant, elle n y arrive pas. Elle est actuellement en depression car le medecin lui a fait comprendre que cela n allait pas etre facile puisqu a presque 40 ans, pour avoir un enfant de maniere "naturelle" cela est plutot complique. En d autres termes, qu elle etait un peu vieille.
Beaucoup d hommes sous estiment la pression que l horloge biologique a sur les femmes, puisqu eux, ils n en ont pas. Mais il me semble que c est un argument majeur et qu il n est donc pas a mettre de cote.

Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
hitomi.c
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 38
Inscription : 06 août 2008, 06:14

Re: Conception du couple japonais

Message par hitomi.c » 22 août 2008, 03:17

bon j' apporte ma contribution de celibataire de bientot 31 ans et française... alors je ne sais pas ce qu'il en est pour les japonaise mais je trouverai reducteur que l'on dise qu'une femme passé un certaine age est prete a ce caser avec le premier venus par simple besoin de maternité ou par solitude.
j'ai des amies filles seules aussi de mon age et certaines plus agées et ce n'est pas pour autant quelle se tapent le premier cretin de service pour combler un manque cruel de solitude ou pour ne pas finir seule et avoir une etiquette de veille fille celibataire...

je trouve ca vraiment reducteur pour nosu française mais je suppose que pour les japonaise c'est la meme chose. Il y a de tout, il y a des gens pret a tout pour ne pas etre seul mais ce n'est pas la majorité.

margot
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 6
Inscription : 14 sept. 2008, 00:03

Re: Conception du couple japonais

Message par margot » 14 sept. 2008, 01:16

Et euh, une question bête peut-être, mais les garçons (japonais hein) font aussi tout pour se marier quand arrive la trentaine ??

Mais bon moi je recherche pas spécialement à avoir un boy friend japonais, hein !

maggi

sariputra
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 3
Inscription : 25 févr. 2008, 10:52

Re: Conception du couple japonais

Message par sariputra » 14 sept. 2008, 06:21

Il n y a pas si longtemps que ca au Japon, un enfant ne hors mariage n etait pas legal et ne pouvait pretendre ce a quoi les enfants legaux ont droit. De ce fait, afin que l enfant soit reconnu et puisse porter le nom du pere, il fallait imperativement se marier. Il me semble que les differences entre les enfants legaux/non legaux ont ete effacees depuis assez longtemps en France. Cela me parait etre une bonne justification du "mariage a tout prix".
hé bien non, de mémoire cela n'a changé totalement dans la loi concernant les droits de succession qu'il y a moins de 8 ans
http://france-japon.net/forumjapon/post ... 67&p=40042
P 58 /
74 of 134

je pense donc que les différences face au mariage ne peuvent s'appuyer sur ce seul fait.
Les naissances hors mariage ont explosé en france plus de 20 ans avant la loi permettant à ces enfant de ne pas être pénalisés.

peur_sur_la_ville
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 1
Inscription : 04 déc. 2010, 03:43

Re: Conception du couple japonais

Message par peur_sur_la_ville » 04 déc. 2010, 04:23

Bonjour, je viens de découvrir ce forum et de lire quelques sujets par-ci par-là, et celui-ci a attiré mon attention parce que c'est un sujet sur lequel je commence à avoir un tout nouveau point de vue.
Je ne cite pas les messages auxquels je me réfère parce qu'il y en a trop, j'ai un peu composé mon message en les lisant tous.

Alors moi aussi je connais un couple vivant en concubinage bien qu'atteignant la 40aine, un couples (de plus de 10 ans) marié (depuis 5 ans) et amoureux et démonstratif en public, un couple qui date de 14 ans mais non marié et vivant séparément, sans aucune envie de la part du garçon de vivre ensemble ou de se marier (ce que la fille a finalement accepté par amour), un couple dont la fille divorcée et avec enfant est plus âgée que le garçon, mais je m'aperçois au fil des années passées ici que ce sont vraiment des cas particuliers.

Quand j'entends à côté le nombre de personnes qui se ruent sur les コンパ konpa ou 合コン goukon (rencontres arrangées entre célibataires) pour trouver un mari (pas juste un amoureux ou un petit copain) le plus rapidement possible, quand j'entends des filles dire que dès l'an prochain elles se mettent au 婚活 konkatsu (course au mariage), quand je vois le nombre de filles mariées qui ne partagent absolument pas un seul moment avec leur mari (des maris que je n'ai pour la plupart jamais rencontré), quand j'entends par les confidences d'une amie qui a déménagé dans une autre ville, qu'une telle (mariée, parfois depuis moins d'un an) a untel pour sex-friend (elle m'a sorti une liste énorme parmi les gens que je connaissais au moins de vue), quand je vois des filles qui ont rencontré quelqu'un il y a quelques mois seulement, en ne le voyant que de manière très sporadique et parfois sans n'avoir eut aucune relation sexuelle, affirmer qu'elles veulent se marier avec, quand je me rends à des mariages et que les amies les plus proches de la mariée rencontrent l'époux pour la 1ère fois, quand j'ajoute à cela une amie de la 1ère liste (celle des couples un peu en dehors des normes que je citais au départ) me dire "mais tu sais, le mariage par amour, c'est un phénomène assez récent au Japon, habituellement on ne se marie que dans le but de fonder une famille dans les meilleures conditions, c'est pour ça que la fidélité n'est pas un élément essentiel, c'est pour ça qu'on a beaucoup de 風俗 fuuzoku (établissements sexuels) et c'est aussi pour ça qu'une femme ne s'inquiète pas outre mesure des éventuelles infidélités du mari tant que celui-ci rentre à la maison et permet à son foyer de vivre normalement, et c'est aussi depuis que les mariages d'amour sont apparus que les divorces sont de plus en plus fréquents", je finis par me dire qu'en effet la conception et les attentes vis à vis du mariage sont totalement différents en France (ou en Europe, Occident) et au Japon.

Et je ne porte pas (plus) de jugement là-dessus : j'avais un avis assez négatif tant que je pensais que tout cela était hypocrite et que je n'avais pas compris que ce n'était non seulement pas le cas mais que tout le monde semblait être de conscient de se marier dans un autre but que celui d'une union amoureuse, donc finalement pas de problème.

J'ai mis du temps à comprendre que leur représentation du mariage n'était pas du tout la même que pour nous. (et ni meilleure ni moins bonne)

Récemment encore, j'ai une amie coiffeuse qui a ouvert son propre salon, elle m'a dit que les clientes déballaient toujours leur vie mais faisaient beaucoup plus de confidences depuis qu'elle était la propre patronne de son établissement.
Voilà ce qu'elle m'a rapporté : Elle m'a expliqué que les filles assez jeunes lui confiaient qu'elles se passeraient bien d'un mari mais qu'en même temps, il n'y avait pas d'autre solution pour avoir des enfants. Et que les plus âgées lui disaient qu'à y bien réfléchir, finalement elles étaient contentes de s'être mariées, sinon arrivé un certain âge, il n'y aurait plus personne pour prendre soin d'elle et être là en cas de problème.
Sur le coup j'étais un peu perplexe et lui demande en quoi est-ce qu'il y a une différence entre un couple en concubinage et un couple marié ?
Elle m'a répondu "mais la responsabilité !!! Un homme marié a la responsabilité de sa femme, si tu es seulement en couple, quand tu commences à prendre de l'âge, le mec va se barrer et chercher une petite jeune !!"

De ces divers témoignages et discussions (parfois têtues de mon côté je l'avoue) que j'ai pu avoir aussi bien avec des gens mariés que célibataires, aussi bien avec des gens très proches (avec qui je peux discuter en mode "honne") qu'avec des gens éloignés et avec des gens de diverses générations, j'ai fini par bien comprendre que l'on ne pouvait pas comparer le concept de mariage au Japon et en France, que le but était tout à fait différent. (Chez nous, en général le mariage n'est pas un but en soi mais si on le fait c'est parce qu'on croit avoir trouver la personne idéale, la personne dont on est vraiment amoureux, etc..)
Moi aussi au départ je regardais de haut ces gens qui "se marient pour se marier" (et d'ailleurs bien que comprenant je ne pourrais le faire moi-même), mais voilà pour eux, le mariage a un autre sens, le mariage et l'amour sont 2 choses qu'ils distinguent.

Après l'histoire des 30 ans fatidiques si c'était encore vrai il y a quelques années, je pense que c'est maintenant un peu dépassé : les gens que je fréquente ont tous dépassés 30 ans et il y en a encore une grande majorité qui ne sont pas mariés et qui ne s'inquiètent pas plus que ça, ils ne subissent pas non plus de pression familiale.
D'ailleurs depuis 4 ans que je suis là, je n'ai quasiment été qu'à des mariages de gens ayant dépassé la trentaine. (bon d'accord ça ne prouve rien non plus..)

Sinon à propos des enfants hors-mariage, et bien ma belle soeur qui a 38 ans et vivait en concubinage avec son copain depuis 4 ans sans forcément compter se marier est tombée enceinte, elle vient d'ailleurs d'accoucher. Peu après le début de sa grossesse elle s'est renseignée sur les différentes démarches, et a vite dû se résigner : elle s'est finalement vite rendue compte que sans mariage, tout devenait extrêmement compliqué voire impossible, ils se sont donc rendus, elle et son copain, a la mairie pour signer en vitesse les papiers d'un mariage, sans aucune cérémonie (elle avait déjà été mariée il y a longtemps, et apparemment ça ne se fait pas trop de célébrer un 2ème mariage ici) donc ce n'est pas qu'une question de mentalité mais aussi une question administrative même si je suis bien d'accord que l'une découle aussi en partie de l'autre.

En gros, OUI, la conception du couple marié est différente, pas forcément celle de l'amour ou de la relation amoureuse (d'où le titre du sujet "conception du couple japonais" un peu trompeuse, d'ailleurs en japonais on ne peut absolument pas employer le mot カップル kappuru pour un couple marié, on ne peut employé que 夫婦 fuufu, et je m'en suis rendu compte à mes dépends en faisant cette erreur de nombreuses fois dans les discussions à ce sujet), donc comparer le mariage en France et au Japon est assez vain et je vous dis ça alors que je ne le réalise que depuis peu.

Désolée pour ce 1er message un peu long.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: Conception du couple japonais

Message par Shizuka-jp » 05 déc. 2010, 10:15

peur_sur_la_ville a écrit :
En gros, OUI, la conception du couple marié est différente, pas forcément celle de l'amour ou de la relation amoureuse donc comparer le mariage en France et au Japon est assez vain et je vous dis ça alors que je ne le réalise que depuis peu.
L'amour conjugal existe aussi au Japon, restons optimistes! :wink:

Une belle chanson composée et chantée par un des médecins d'un hôpital de Nagoya, ou j'ai été hospitalisée pendant 7 mois. Les scènes ont été tournées dans cet hôpital, ça me rappelle des souvenirs!

http://www.youtube.com/watch?v=kSAUAiE0XEo

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invités

WIKI japon pratique