Les Japonais et l'anglais

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 08 nov. 2006, 22:17

:lol: ca me rappelle une histoire a l'aeroport de Bangkok. Une occidentale (americaine ?) imposante et assez agee a depasse un groupe de jeunes japonais qui se sont enerves "naani kono kuso babaa", et elle de repondre en japonais "kuso babaa de warukatta wa nee" dans un parfait Osaka ben. Ils etaient verts !


Pour en revenir a ce que vous dites, c'est marrant quand je suis dans un transport en commun parfois derriere, mon apparence rappelle aux gens leurs cours d'anglais ou leur experience a l'etranger et ils commencent a en parler ! Du style, ils me regardent tous les deux et l'un dit "au fait t'as revise ton anglais ? Ou alors ils parlent de gaiJin qu'ils ont vu ici ou la !
Ou un truc qui m'enerve les gens qui commencent a dire a haute voix des mots en anglais (sans m'adresser directement la parole) pour seulement attirer mon attention, comme ces deux filles derriere nous qui n'arretaient pas de dire "ooooOh, wonderful. Ou les deux commeres devant le supermarche "ara okaimono?" elles me voient passer et elle repond hilare la main devant la bouche "to yuu ka SHOPPING wahaha"
Ah que je manque de repartie, je suis sure que Fujijanet aurait su quoi repondre !

Ah la la quelle galere ! Dur parfois la vie hein 8)

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Message par Cable » 08 nov. 2006, 22:59

C'est marrant tous ces témoignages, je n'ai pas cette expérience de gens qui viennent me parler spontanément, ou qui parlent de moi devant moi.

Je ne dois pas avoir l'air très avenant ?!? :?
Ou ils ont peur de moi.

Par contre, j'ai bien droit aux "sori" quand on me bouscule et aux "san kyu" quand je tiens la porte à quelqu'un. C'est donc bien qu'ils se rendent compte que je ne suis pas japonais.

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Message par GeeBee » 09 nov. 2006, 02:31

J'ai bien ri de vos histoires :lol: c'est cocasse ;)

mais moi je subirais certainement ce genre de chose sans rien comprendre lol. J'y vais, pour mes vacances, et je ne saurais pas encore parler le japonais, ni le comprendre. :oops:

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao » 09 nov. 2006, 23:00

GeeBee a écrit :J'ai bien ri de vos histoires c'est cocasse

mais moi je subirais certainement ce genre de chose sans rien comprendre lol. J'y vais, pour mes vacances, et je ne saurais pas encore parler le japonais, ni le comprendre.
Mais tu auras toi aussi surement des occasions de rire. Enfin, tu realiseras aussi a quel point le japonais est une colonie americaine du point de vue culturel. C'est une chose qui fait tres mal, car tu voudrais qu'ils prennent leur independance, mais soit certains japonais ne le veulent pas et d'autres ne le peuvent pas. C'est la qu'ils faut leur enseigner l'idee de patrie au sens culturel du terme.

Avatar de l’utilisateur
Hojo
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 30
Inscription : 29 oct. 2005, 09:00
Localisation : Près de Paris (Bye Osaka *snif*)

Message par Hojo » 09 nov. 2006, 23:33

GeeBee, si tu ne parles pas le japonais tu risques d'avoir les même mésaventures que moi cet été, tout le monde me parlait en japonais et personne ne comprenait l'anglais.

C'est encore les lois de murphy ça. Je suis sûr que si j'étais parti làbas en sachant parler le japonais on m'aurait alpagué en anglais...

C'est peut-être aussi une question de région aussi, j'ai uniquement été à Osaka

Avatar de l’utilisateur
lucos
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 15
Inscription : 22 oct. 2006, 09:00
Localisation : Nishinomiya

Message par lucos » 10 nov. 2006, 10:55

Ca m'est arrivé aussi ce genre d'histoire:
J'étais dans le métro avec un autre copain francais et les 3 mamans japonaises en face de nous se sont mise a faire des commentaire sur notre style. Elles trouvaient mon copain super migon... Nous, on se regarde et on commence a se marrer sévère. Une des japonaise s'en rend compte et demande "wakaru?" et nous, tout sourire, d'acquiescer energiquement. Trop mort de rire! :lol: Après ca, les pauvres, elles ne savaient plus où se mettre... :wink:
C'est peut-être aussi une question de région aussi, j'ai uniquement été à Osaka
Comme je le disais dans un poste precedent, osaka et tokyo c'est le jour et la nuit question anglais! le kansai, ca doit être leur "village d'irreductible gaulois qui resiste encore et toujours a l'invasion" de l'anglais... :wink:

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 10 nov. 2006, 15:29

Bonjour,

Actuellement je suis en plein dans le sujet, a me demander si je ne m'appelle pas "whea aa you furom"
Je me suis inscrite au club sportif depuis une semaine. C'est sympa, mais je morfle. Les profs commencent a parler anglais en me faisant des petits sourires de temps en temps, et, non, je ne suis pas parano, elles font des fixations sur moi, du coup les autres aussi, alors j'ai plutot pas interet a mal faire les mouvements ! Et ils s'en souviennent ! Et je m'inquiete pour les autres si le cours est fait a 1/3 pour moi ! Sinon, soit les gens me font des gestes, toujours avec le sourire, comme s'ils parlaient a quelqu'un qui n'entend pas, ou on me cede la place au onsen en me disant "puriiizu", on vient vers moi d'un air hesitant avec un anglais hesitant et la crainte de ce qui va sortir de la gaigin, et sont enfin rassurees quand je parle, quand je fais la mise au point. J'en vois me regarder et parler de moi. Elles se souviennent des cours auxquels j'ai assiste mardi alors que moi je ne me souviens plus d'elles. Enfin voila. Sentiment ambigu du plaisir qu'on s'interesse a moi et qu'on me parle (l'autre gaijin asiatique au teint un peu fonce n'a pas cette chance et a l'air transparente) et de la solitude sur mon ile de gaijin a servir de pantin a observer. Quelque soit le sens dans lequel je me tourne, je rencontre une paire d'yeux interrogateurs et observateurs.
Et pourtant je ne suis pas a la campagne ! Mais bon, GANBARU, avec le sourire toujours "I'm sorry, my english is notte so goude, sumimasen ufufufu!" Et si ce sont des gestes, je reponds en japonais comme si de rien etait et ne tiens pas compte de leur surprise.
Positiver !, on ne peut pas trop se plaindre quand on voit les autres formes de racisme dans le monde ! Mais bon, on peut en parler, parce que c'est une realite a laquelle on n'echappe pas et qui touche surtout ceux qui sont la depuis longtemps.
Smile :)
Biz du Kansai ou il fait beau et ou on se ballade encore en tshirt et ou on peut encore se bronzer le matin sur le balcon ! :D

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Message par GeeBee » 10 nov. 2006, 15:53

Hojo a écrit : C'est peut-être aussi une question de région aussi, j'ai uniquement été à Osaka
:? je vais à Osaka justement

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao » 10 nov. 2006, 15:58

Kansaijin, je peux juste te dire que tu n'as pas de bchance qu'on te parle autant en anglais. Aurais-tu un teint british ? :D

Si jamais tu as l'intonation du kansaiben, tu peux leur repondre en kansaiben ca aura encore plus d'effet.

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 10 nov. 2006, 17:48

Le teint british :lol: non, on aurait plutot tendance a me prendre pour une italienne, le teint mat aussi ! Peut-etre une question d'attitude :?:

Je ne parle pas kansaiben non plus :(

Mais bon, je ne changerai pas le monde en un coup de cuiller a peau ! :wink:

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 10 nov. 2006, 17:57

Terao a écrit :Mais tu auras toi aussi surement des occasions de rire. Enfin, tu realiseras aussi a quel point le japonais est une colonie americaine du point de vue culturel. C'est une chose qui fait tres mal, car tu voudrais qu'ils prennent leur independance, mais soit certains japonais ne le veulent pas et d'autres ne le peuvent pas. C'est la qu'ils faut leur enseigner l'idee de patrie au sens culturel du terme.
Oulalala, ça sent le gaijin qui vit à Tokyo ça !
Bah, moi je n'ai pas aimé Tokyo parce que je trouvais la ville et le mode de vie trop caricatural. En plus les gens sont agressifs à côté de ce qu'on trouve ailleurs alors ça ne m'a vraiment pas fait envie. Ceci dit, les japonais ont l'air d'aimer, alors...

Dans le fond, je suis un peu d'accord avec Kansaigine, les japonais sont urusai ou dernier degré avec l'anglais. C'est d'ailleurs ce que je dis à ceux qui insistent. Les gens qui nous donnent du "sank yu" et du "sowi" et qu'on est jamais amené à revoir.... Bah, yaka les mépriser mais pour les autres, ceux du club de sport (le club de taiko, dans mon cas), cela vaut vraiment le coup de s'expliquer une bonne fois pour toute. Pour moi, forcément, c'est plus facile, vu que je ne comprends que l'anglais basique, j'ai fait (dans le temps) répéter mon prof de taiko 70 fois, il a fini par oublier l'anglais.
Évidement, les japonais de mon entourage n'oublient pas que je suis étrangère, ça ne peut être oublié, et au premier regard, à la première rencontre, j'ai toujours droit à l'incontournable "naillessu tou miiiite you". Ça m'énnerve, et c'est même pas que je me sente "discriminée" par mon statut d'étrangère ou que je déteste l'anglais (on me parlerais par défaud en Russe ou en Allemand, ça ne me plairait pas mieux). L'impression que ça me donne, c'est que les japonais nous croient trop cons pour réussir à retenir les salutations d'usage en japonais, c'est certes subjectif mais...

Kansaigine, tu peux le leur dire comme ça, que tu n'es pas idiote et que el japonais est ta langue de communication courante. Mais quelque part, sans vouloir te jetter la pierre, si même les gens que tu connais bien cherchent à créer une complicité avec toi en plaçant des mots anglais à qui mieux-mieux dans la conversation, c'est que tu dois entrer dans cette complicité là. Je ne peux que difficilement te donner des conseils pour éviter d'éviter la "complicité anglophone" mais ce serait peut-être une solution ?
Pas plus tard que le week end dernier, j'étais allée me balader en montagne, et je tombe sur un type - ou plutôt, c'est lui qui me tombe dessus - qui me disait.... Ma fois, je pense que ça devais être de l'anglais parce que je n'ai rien compris, et ça devait être un équivalent quelconque de "きれいですね" parce que c'est ce qu'il m'a dit en japonais après que je l'aie fait répéter 10 fois. C'est bizarre parce que, bien que nulle, j'arrive à comprendre normalement quand on me dit "beautifull"...

Mon second prénom à moi, ce n'est pas "whea aa you furom" mais "titchu-mi inglishu", on ne prend même pas la peine de me demander d'où je viens (enfin, il faut relativiser aussi, ça ne m'arrive pas tous les 4 matins, juste une ou deux fois par mois...). Il y a à cela plusieurs réponse possibles qui vont de "c'est 10000 yens de l'heure" à "titchu mi chainize", et l'effet que ça me fait c'est exactement le même que quand je croisais un jeune en France, qui me disait "oh, zyva, files-moi une cloppe !". C'est dire que ce n'est ni une question d'anglais ni une question de japonais, de culture, de place ou je ne sais quoi. Il y a juste que je n'aime guère qu'on me tombe dessus en exigeant quelque chose de moi (sans même savoir si je fume ou non)...
Cable a écrit :C'est marrant tous ces témoignages, je n'ai pas cette expérience de gens qui viennent me parler spontanément, ou qui parlent de moi devant moi.

Je ne dois pas avoir l'air très avenant ?!? :?
Ou ils ont peur de moi.

Par contre, j'ai bien droit aux "sori" quand on me bouscule et aux "san kyu" quand je tiens la porte à quelqu'un. C'est donc bien qu'ils se rendent compte que je ne suis pas japonais.
Dans mon cas, c'est sur et certain, je ne fais peur à personne. Tokyo est, à mon avis, un peu particulière et les grandes villes souffrent de la méfiance qu'elles créent, mais mon boulot m'ammène à aller me promener sur le terrain dans des bleds pas possible (au moins 50 habitants, en pleine montagne !) où je me fais aborder systématiquement. C'est toujours gentil, et je ne vais pas m'en plaindre parce que généralement, on m'invite à boufer et dormir gratos chez l'habitant (mon chef est toujours halluciné de l'absence de note de frais après 3-4 jours sur le terrrain, et j'ai pris l'habitude de trimballer des trucs qu'on ne trouve que difficilement en pleine campagne, histoire de ne pas trop la faire "parasite"...).
Dans les plus petits bleds, je n'ai pas droit à l'anglais, il faut dire que la moyenne d'âge est de 70 ans et que les grand-mères locales ne parlent déjà pas le japonais, alors l'anglais...
Heureusement, la grand-mère est toujours - ou souvent - en tandem de choc avec un gosse qui me traduit son patois local en japonais standard, ça permet de communiquer.
Dans les grosses villes, c'est variable, l'anglais arrive par rafales : on n'en entend pas un mot pendant 2 mois puis on recontre coup sur coup 30 personnes qui veulent parler en anglais.
Le pire, c'est la ville moyenne (comme Kanazawa :? ), personne n'y est vraiment capable de parler anglais - et personne n'en a besoin d'ailleurs, mais ils veulent apprendre, donc c'est "titchu-mi inglishu" et comme je ne fais pas peur....

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao » 10 nov. 2006, 18:21

shaahrazade san, Je vois bien ce que tu veux dire.
Moi, j'ai droit a la meme chose mais en japonais et pour le francais "furansu go oshiete kudasai". je ne les compte plus. Comme si on etait tous venus pour enseigner le francais ici.

Je ne suis pas a Tokyo par plaisir, mais pour le boulot et ma copine, et si j'avais la possibilite de travailler ailleurs au Japon, je crois que je le ferais, mais j'ai eu les meme experiences a Nagoya quand j'y vivais. la j'etais etudiant donc forcement beaucoup de japonais de mon age essayaient de me parler en anglais et me demander de leur enseigner le francais et l'anglais, etc...

La chose a faire est de transmettre ce message.: Il y a des pays comme la France ou l'anglais n'est pas une matiere obligatoire, ou on a le choix entre plus langues etrangeres a l'ecole, etc... et bien sur que ou l'anglais n'est pas une langue officielle partout. Il faut aussi leur expliquer des comparaisons du genre. "Si on vous parlait en chinois, est-ce que cela vous ferait plaisir ?"
Mais pour que tout cela se sache, il faut que les medias japonais transmettent que le blanc n'est pas forcement americain et ne parle pas forcement anglais.

Je lance donc un appel a tous les medias japonais et leur demande de faire une emission a ce sujet. (ma demande a peu de chance d'etre entendu mais sait-on jamais)

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Message par ELTdG » 10 nov. 2006, 18:53

Terao a écrit :La chose a faire est de transmettre ce message.: Il y a des pays comme la France ou l'anglais n'est pas une matiere obligatoire, ou on a le choix entre plus langues etrangeres a l'ecole, etc...
Pas obligatoire peut-être mais dans la pratique, des gens qui font allemand LV1 espagnol LV2 ou un cursus plus exotique, il n'y en a pas des masses quand même.
shaahrazade a écrit :Pas plus tard que le week end dernier, j'étais allée me balader en montagne, et je tombe sur un type - ou plutôt, c'est lui qui me tombe dessus - qui me disait.... Ma fois, je pense que ça devais être de l'anglais parce que je n'ai rien compris, et ça devait être un équivalent quelconque de "きれいですね" parce que c'est ce qu'il m'a dit en japonais après que je l'aie fait répéter 10 fois. C'est bizarre parce que, bien que nulle, j'arrive à comprendre normalement quand on me dit "beautifull"...
C'est bizarre, on ne doit pas fréquenter les mêmes sommets parce que la rando c'est l'une des rares activités où on me parle en japonais à tous les coups. Sauf peut-être une fois ou un gamin m'a dit spontanément "aloha". Je suppose qu'il devait rentrer de Hawaï avec ses parents... mais ça m'a bien fait rire pendant 5 minutes.

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 10 nov. 2006, 21:10

Non, j'entre pas dans la complicite de l'english, j'ai dit ca moi ? Je suis pas maso tout de meme garde ta pierre pour toi ! Les gens que je connais ne me parlent plus en anglais evidemment !


Moi aussi, je suis pour l'emission TV j'y avais pense aussi. Sinon, j'essaye de repandre un peu l'info comme je peux aupres des gens que je connais.Ils se rendent compte de leur erreur et en sont desoles. Je vais faire une conference au debut de l'annee prochaine, et la aussi je vais transmettre le message...

Sinon je ne pense pas qu'ils nous prennent pour des incapables. J'en ai parle un jour avec des etudiantes assez agees, elles m'ont dit que ca partait d'un "omotenashi" (un soucis d'accueil, d'hospitalite) qu'on leur a inculque par leur education. ILs pensent aussi que leur langue manque aux etrangers, que ca leur fait plaisir. Et bien sur, il y a des etrangers qui parlent tres bien le japonais, mais d'apres elles, il y a 90% de chances que ce soit un anglophone qui ne parle pas japonais. Elles demandent un peu de comprehension... En gros, ils pensent faire plaisir en fait tout en se faisant plaisir pour tout ce que parler anglais leur apporte.
Je ne veux pas repondre par le mepris parce que ca ne part pas d'un mauvais sentiment.

Le seul mystere, ce sont les gens a qui on s'adresse en japonais, et qui quand meme repondent en anglais (mauvais souvent) et insistent.
Comme celui la, vendeur de gateaux sous les sakura *
Moi : futatsu kudasai
Lui (a son collegue) Two two two, oooh yeah !
Moi : uchi eigo chau yo
Lui : ah sooo ka two two wahahaha
Moi :....(je fais la gueule) hai doomo
Lui : two hundred
Moi (excedee): 200 yen desu ne
Il termine avec un THANK YOU bien gras a la Horiuchi Takao en me tendant le paquet. evidemment tout le monde se retourne.
J'aurais voulu lui dire "aho" mais il avait la carrure d'un catchman et au moins 1m85 le c... :x

Ceci dit, il y a meme des anglais qui se plaignent. Ils sont venus ici pour apprendre le japonais, pour le plaisir de parler la langue aussi, persuades qu'une immersion dans le pays leur apportera beaucoup. ..alors ils se demandent pourquoi ils se cassent la noix si les gens leur parlent dans leur langue !

Parlons-en un peu autour de nous donc. Leur expliquer notre sentiment face a ca et ils comprennent bien et changent d'attitude.


Shaarazade, tu travailles dans la montagne ? que fais-tu ? ca a l'air interessant !

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao » 11 nov. 2006, 00:42

kansaijin a écrit :Je vais faire une conference au debut de l'annee prochaine, et la aussi je vais transmettre le message...
Tu vas faire une conference sur ce sujet ? Genial ! Ce sera ou ? J'aimerais bien y assister! Je viendrais avec des amis ^^


L'ignorance est la chose qui fait mal

Terao a écrit:
La chose a faire est de transmettre ce message.: Il y a des pays comme la France ou l'anglais n'est pas une matiere obligatoire, ou on a le choix entre plus langues etrangeres a l'ecole, etc...
ELTdG a écrit :Pas obligatoire peut-être mais dans la pratique, des gens qui font allemand LV1 espagnol LV2 ou un cursus plus exotique, il n'y en a pas des masses quand même.
J'avoue. Mais en Alsace, je connais pas mal de gens qui faisait allemand espagnol. C'est sur que dans toute la France, les gens qui n'etudient pas l'anglais restent minoritaires.


Kansaijin est vraiment maudite. La il fallait lui mettre une baffe au gars. la prochaine fois, viens avec des amis muscles :D

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 11 nov. 2006, 02:27

kansaijin a écrit : Sinon je ne pense pas qu'ils nous prennent pour des incapables. J'en ai parle un jour avec des etudiantes assez agees, elles m'ont dit que ca partait d'un "omotenashi" (un soucis d'accueil, d'hospitalite) qu'on leur a inculque par leur education. ILs pensent aussi que leur langue manque aux etrangers, que ca leur fait plaisir. Et bien sur, il y a des etrangers qui parlent tres bien le japonais, mais d'apres elles, il y a 90% de chances que ce soit un anglophone qui ne parle pas japonais. Elles demandent un peu de comprehension... En gros, ils pensent faire plaisir en fait tout en se faisant plaisir pour tout ce que parler anglais leur apporte.
Je ne veux pas repondre par le mepris parce que ca ne part pas d'un mauvais sentiment.
Attention, je n'ai pas dit qu'ils nous prennaient effectivement pour des incapables, j'ai juste dit que c'était l'impression que ça donnait. Surtout que, comme tu le dis toi-même, la plupart du temps, ils ne lachent pas le morceau facilement. J'ai une amie australienne, venue s'installer en France à l'époque où j'y habitais encore. Au début, on faisait tous de efforts pour communiquer - laborieusement - en anglais, puisqu'elle ne parlais pas français. Mais je me souviens très bien que, sachant qu'elle étudiait le français, on lui demandait régulièrement si elle le sentait en français ou si on continuait en anglais. Un jour, elle a répondu "en français s'il vous plaît" et on ne lui a plus jamais parlé en anglais. Cette histoire est hors sujet mais c'est juste pour dire que n'importe quel japonais, aussi poli et bien éduqué soit-il, est parfaitement incapable de se genre de "délicatesse".
Je ne leur prète pas de mauvaises intentions ou pensées mais plutôt une absence d'intention ou de pensée, ils imposent l'anglais sans même réfléchir à si ça fait vraiment plaisir ou non. Toi, tu as eu de la chance, les étudiantes à qui tu as posé la question ont su te répondre mais quand je pose la question "pourquoi l'anglais", dans 100% des cas, on n'a pas su donner une réponse. J'en suis venue à la conclusion que les japonais ne savent même pas pourquoi ils parlent anglais...

Enfin, effectivement, l'important, c'est de faire passer le message et j'ai eu plusieurs fois l'occasion d'expliquer à mes étudiants qu'en Europe on avait le droit d'étudier plus d'une langue au lycée (c'est même obligatoire selon le cursus) et que l'anglais n'était pas 1- obligatoire (même si dans la grosse majorité des cas on l'étudie) et 2- pas même nécessairement en première position (les allemands LV1 doivent représenter un bon quart, si ce n'est un tiers, des collégiens).
kansaijin a écrit : Le seul mystere, ce sont les gens a qui on s'adresse en japonais, et qui quand meme repondent en anglais (mauvais souvent) et insistent.
Comme celui la, vendeur de gateaux sous les sakura *
Moi : futatsu kudasai
Lui (a son collegue) Two two two, oooh yeah !
Moi : uchi eigo chau yo
Lui : ah sooo ka two two wahahaha
Moi :....(je fais la gueule) hai doomo
Lui : two hundred
Moi (excedee): 200 yen desu ne
Il termine avec un THANK YOU bien gras a la Horiuchi Takao en me tendant le paquet. evidemment tout le monde se retourne.
J'aurais voulu lui dire "aho" mais il avait la carrure d'un catchman et au moins 1m85 le c... :x
J'en ai une un peu dans le même genre : J'entre un jour dans un hôtel d'onsen et je demande au type de l'entrée "お風呂はどこですか” et le type de me faire "nana-kai, second floor".
Bah, je suis nulle en anglais, mais ça m'a quand même fait hésiter, alors je lui redemande et obtient la même réponse. J'ai donc réfléchi sur le chemin de l'ascenseur, pour me dire que ce type devait être meilleur en japonais qu'en anglais et ai donc opté pour le 7ème étage, où j'ai trouvé les bains, bien entendu...

Et à propos des vendeur de petits gâteaux sous les sakura, j'en ai une encore meilleure : Un de mes ami (français) était passé chez moi à cette époque, et il y a à Kanazawa un gros matsuri pour la floraison des sakura. Mon ami et moi-même étions donc allés nous ballader au matsuri sous les sakura. Nous jactions en français et, sur le chemin, nous arrêtons à un stand de petit gâteau en plein conversation hyper passionnante genre : "tu veux des petits gâteaux ? - ah oui, c'est une idée sympa, on en prend combien ?" etc.
Moi (au vendeur) : Yottsu kudasai
Lui : FRANÇAIS ???
Moi : soudesu
Lui (en mettant les gateaux dans un sachet papier) : furansugode "I love you" ha... ?
Moi : Ahh, je t'aime
Lui : I love you (?)
Moi : Je t'aime
Lui : I love you
Moi : Je t'aime...
Mon pote français -> mort de rire
Le collègue du vendeur disparaît sous le sand, explosé de rire...
Comme quoi, même avec l'anglais on a parfois de très bon moments...
kansaijin a écrit : Shaarazade, tu travailles dans la montagne ? que fais-tu ? ca a l'air interessant !
Oui, je suis géologue, alors je fais pas mal de terrain. Et pas en ville, où on ne voit plus les cailloux :)

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao » 12 nov. 2006, 15:49

shaarhazade a écrit :J'en ai une un peu dans le même genre : J'entre un jour dans un hôtel d'onsen et je demande au type de l'entrée "お風呂はどこですか” et le type de me faire "nana-kai, second floor".

Moi (au vendeur) : Yottsu kudasai
Lui : FRANÇAIS ???
Moi : soudesu
Lui (en mettant les gateaux dans un sachet papier) : furansugode "I love you" ha... ?
Moi : Ahh, je t'aime
Lui : I love you (?)
Moi : Je t'aime
Lui : I love you
Moi : Je t'aime...
La, je deviens fou. Dans ces cas-la, je pense qu'il faut leur repondre un truc qui les surprenne. Apres le dernier "I love you", tu imites Choshu koriki, ou bien Antonio Enoki (sans oublier la machoire), et tu lui montres que tu conais bien le Japon, mais pas l'anglais. Ou alors repondre par un dialecte en general pas aussi utlise que le kansaiben, ou encore facon yankee. Face a un comportement debile ou a une attitude impolie, le mieux est de faire de meme. Apres avoir entendu ca, cette personne se decidera peut-etre a parler en japonais au prochain gaijin qu'elle rencontrera.

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Message par Fujijanet » 12 nov. 2006, 18:01

Hier et aujourd'hui j'ai eu la matsuri de ma ville et je gerais le stand international, 2000 gamins sont passes en moins de 10h, c'etait le rush en permanence, pas le temps de parler avec des couillons sur le language, mais j'ai eu droit a un groupe de collegiens 12, 13, 14 ans, style bad boy, qui fonce dans les petits, et commence avec une sale facon de parler a dire en japonais: "Oh, tu fais koi la?" je lui repond quon fait des jeux, qu'ils peuvent en faire c'est gratuit, qu'ils peuvent s'assoier ici pour les puzzles, ou la pour le loto..." le tout en japonais bien sur, et la il me repond: "Eigo wakarannnnnnnnnn" avec la voix bebette, genre je me fous de ta gueule la frenchi., je reessaye, leur di que s'ils veulent pas le faire, qu'ils laissent la place aux petits..., il me ressort "eigo wakarann, nihongo wakarannnnnnnn", et rire gras des copains, la je souris, et je dis: "Bakago (la langue des debiles)wakarannnnnnnn" avec la meme voix de debile que lui, et lui fous gentiment mon pied au cul. Ben tous ses potes se sont foutus de lui, et ils ne 8) sont pas revenu foutre le bordel sur mon stand!

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 12 nov. 2006, 18:33

Ben oui, quoi, y a pas de raison de s'énerver! Ça peut être tellement drôle!
Certains Japonais des quartiers populaires peuvent être très taquins.
La preuve!
shaahrazade a écrit :...
Moi (au vendeur) : Yottsu kudasai
Lui : FRANÇAIS ???
Moi : soudesu
Lui (en mettant les gateaux dans un sachet papier) : furansugode "I love you" ha... ?
Moi : Ahh, je t'aime
Lui : I love you (?)
Moi : Je t'aime
Lui : I love you
Moi : Je t'aime...
Mon pote français -> mort de rire
Le collègue du vendeur disparaît sous le sand, explosé de rire...
Comme quoi, même avec l'anglais on a parfois de très bon moments...

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 21 nov. 2006, 21:19

Je vois que ce sujet continue à avoir autant de succès, et certains messages sont très amusants.

Je ne comprends pas l'énervement que peuvent provoquer certains comportements japonais que je trouve très compréhensibles (mis à part les petits plaisantins qui font exprès d'en rajouter), il faut essayer de se mettre à leur place.

Mais je suis assez étonnée de voir comment on vous "agresse" en anglais à ce point, ça m'arrive aussi, mais en général on passe tout de suite au japonais, sauf si l'interlocuteur est vraiment bon en anglais, et que la conversation tient la route (j'aime bien l'anglais).

C'est tout de même un coup de malchance pour ces pauvres Japonais de tomber sur des gaijin qui ne savent (ou ne veulent) pas parler anglais. Je suppose que la plupart du temps ils ont des expériences plus agréables, avec des "vrais" gaijin tout heureux qu'on vienne leur faire un peu de conversation.

L'autre jour je regardais par hasard l'émission d'anglais pour enfants "Eigolian" (NHK), où on peut admirer un parfait exemplaire de gaijin, dont le rôle est de ne pas proférer un seul mot de japonais, et de répondre imperturbablement en anglais à ses interlocuteurs japonais, dans toutes les scènes.
Du coup tous les Japonais qui apparaissent en scène doivent se mettre à l'anglais pour communiquer tant bien que mal avec le gaijin, alors que, la scène se passant au Japon, ce serait au contraire normal que les efforts soient fournis par le gaijin!

Voilà ce que regardent les petits Japonais...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique