Les Japonais et l'anglais

Ici, on parle de la société japonaise, de ses problèmes, ses avantages et ses inconvénients.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 06 nov. 2006, 11:28

ELTdG a écrit : C'est une antithèse mais j'avais un ami mexicain qui était en stage ici pour six mois, qui ne parlait pas un mot (j'exagère, pas trois mots) de japonais et qui s'énervait quand un japonais lui parlait tout de go en japonais sans se soucier du fait qu'il ne comprenait pas. Jamais contents ces <i>gaijins</i>. 8)
Baaaaah, c'est pas juste, pourquoi ça m'arrive jamais à moi !!???

Avatar de l’utilisateur
lucos
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 15
Inscription : 22 oct. 2006, 09:00
Localisation : Nishinomiya

Message par lucos » 06 nov. 2006, 12:02

Baaaaah, c'est pas juste, pourquoi ça m'arrive jamais à moi !!???
Essaye le kansai... Que ce soit a nishinomiya (c'est la ville ou j'habite, entre osaka et kobe) ou osaka, les japonais qui me parle en anglais (quelque soit le lieu ou la situation), je les comptes sur les doigts de la main. :) Ce qui fait que je peux réelement avoir l'air agréablement surpris quand j'en croise un! :wink:
Et même ceux-la, dès qu'ils comprennent que je parle leur langue, ils repassent sur le japonais avec, en géneral, un air soulagé! :lol:

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 06 nov. 2006, 22:58

ELTdG a écrit :
kansaijin a écrit :L'autre fois, je me promenais a Kyoto, un vieux couple de touristes japonais marchait a ma hauteur avec un appareil photo. Le monsieur, tout naturellement s'adresse a moi, tout fier devant sa femme "houea aa you furomu" Je lui ai repondu "sumimasen, watashi wa Kyoto desu kedo..."
Et il s'est exclame "NAAAn da, shaberun'da!"d'un air decu, m' a fait un "sumimasen" de la main et est parti :|
Comme c'est cruel ! Tu lui as cassé son coup devant sa compagne... et il ne pourra même pas raconter en rentrant au bureau qu'il a parlé (en anglais) avec une étrangère... Remarque, le comble de la cruauté aurait été de lui retourner la question :x

C'est une antithèse mais j'avais un ami mexicain qui était en stage ici pour six mois, qui ne parlait pas un mot (j'exagère, pas trois mots) de japonais et qui s'énervait quand un japonais lui parlait tout de go en japonais sans se soucier du fait qu'il ne comprenait pas. Jamais contents ces <i>gaijins</i>. 8)

Non non, il ne va pas au bureau celui-la, il est trop age!
Bah, il a pu se rattrapper, Kyoto, en automne, les gaigins il y en a a tous
les coins de rue !

M'enfin, je suis souvent deconcertee dans ces cas la. Jouer le jeu pour leur faire plaisir ou par politesse et par ce biais conserver le stereotype classique du gaigin ou les mettre devant la realite en creant un leger malaise ? Souvent quand on me dit "sorry" ou "thank you" je souris d'un air un peu gene, je ne sais pas comment reagir, ca me bloque un peu.

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 06 nov. 2006, 23:05

lucos a écrit :
Baaaaah, c'est pas juste, pourquoi ça m'arrive jamais à moi !!???
Essaye le kansai... Que ce soit a nishinomiya (c'est la ville ou j'habite, entre osaka et kobe) ou osaka, les japonais qui me parle en anglais (quelque soit le lieu ou la situation), je les comptes sur les doigts de la main. :) Ce qui fait que je peux réelement avoir l'air agréablement surpris quand j'en croise un! :wink:
Et même ceux-la, dès qu'ils comprennent que je parle leur langue, ils repassent sur le japonais avec, en géneral, un air soulagé! :lol:

Mais je suis dans le kansai :( et ca ne m'arrive jamais spontanement.
meme s'ils parlent le japonais, s'ils peuvent ils truffent leurs phrases d'anglais. Surtout les medecins, ils traduisent pratiquement tout ce qu'ils disent, le vocabulaire.
Rien que hier au parc, j'ai renvoye le ballon a un petit garcon, la mere m'a remercie en japonais suivi d'un thaaank youuuu chantant pour me rappeler ce que je voudrais parfois oublier, la difference :?
Je ne lui en veux pas, c'etait mignon, m'enfin :|

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 06 nov. 2006, 23:28

Kansaijin, tu ne parles pas assez français...
Je sais que c'est stéréotypé et que ça enterrine la réputation du français "qui répond en français quand on lui parle en anglais" mais c'est en fait assez radical. Le type a qui tu as demandé ton chemin et qui te dit "hidari... Left, ne.." tu le coupes (gentiment) en disant "iie... gauche !". Vu que ceux qui comprennent se comptent sur les phalange d'un seul doigt, il y a généralement un blanc, pendant lequel tu répètes que "hidari ha 'gauche' desuyo". Idem pour les thank-you, dis-leur "vous voulez dire 'merci' ?"
Il me semble que dans une autre discussion, tu disais avoir besoin du français, et bien vas-y donnes t'en à cœur joie. Tant que c'est gentil, ça ne mange pas de pain et en plus ça apprend aux gens quelques mots de base dans une autre langue que l'anglais.

Tu ne passeras jamais pour une japonaise, il parraît que c'est physique, mais tu peux te faire passer pour une française, à défaud d'une américaine.

J'ai constaté que les gens étaient assez contents d'apprendre quelques mots de français, avec un gors faible pour "je t'aime" dans la grande majorité des cas :P

Avatar de l’utilisateur
Terao
amateur
amateur
Messages : 141
Inscription : 21 sept. 2006, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par Terao » 07 nov. 2006, 10:15

Bravo shaahrazade, c'est la meilleur reaction que l'on puisse avoir. Ca du "tsukkomi", du vrai!

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 07 nov. 2006, 14:59

shaahrazade a écrit :Kansaijin, tu ne parles pas assez français...
Je sais que c'est stéréotypé et que ça enterrine la réputation du français "qui répond en français quand on lui parle en anglais" mais c'est en fait assez radical. Le type a qui tu as demandé ton chemin et qui te dit "hidari... Left, ne.." tu le coupes (gentiment) en disant "iie... gauche !". Vu que ceux qui comprennent se comptent sur les phalange d'un seul doigt, il y a généralement un blanc, pendant lequel tu répètes que "hidari ha 'gauche' desuyo". Idem pour les thank-you, dis-leur "vous voulez dire 'merci' ?"
Il me semble que dans une autre discussion, tu disais avoir besoin du français, et bien vas-y donnes t'en à cœur joie. Tant que c'est gentil, ça ne mange pas de pain et en plus ça apprend aux gens quelques mots de base dans une autre langue que l'anglais.

Tu ne passeras jamais pour une japonaise, il parraît que c'est physique, mais tu peux te faire passer pour une française, à défaud d'une américaine.

J'ai constaté que les gens étaient assez contents d'apprendre quelques mots de français, avec un gors faible pour "je t'aime" dans la grande majorité des cas :P

Oui, tu as raison, au debut je faisais comme ca aussi, mais j'ai commence a fatiguer a toujours expliquer le pourquoi du comment devant des regards consternes, et a faire le prof a des gens que je ne reverrai jamais.
Etre japonaise je ne le peux pas non plus, meme si mon niveau est bon, il n'est pas suffisant, mon baggage culturel non plus et encore moins mon physique :lol:

Ce que je n'aime pas beaucoup c'est qu'on me mette d'emblee dans une case, une categorie stereotypee (que ce soit americaine ou francaise) je voudrais juste qu'on me prenne pour moi, avec mon niveau, mon physique, en tant qu'etre humain, de pouvoir echanger des choses naturelles du quotidien, de s'adapter autant que l'on peut l'un l'autre afin d'evoluer sur une base de complicite. Mais pour ca, il faudrait que leur vision de l'etranger change, et apparemment c'est pas demain la veille.
Ca repose juste sur une erreur de perception, je sais, et ils le disent eux memes, ils croient bien faire. J'en ai discute avec eux.
Comme aujourd'hui, au club sportif, les profs s'investissaient a me faire des clins d'oeils avec des mots en anglais toutes les deux phrases avec des sourires des plus amicaux.
Et d'autres membres qui viennent hesitants et courageux avec leur traditionnel "whea aa you furomu", et ca fait un attrouppement, et derriere des gens qui s'exclamemt "je reve ou c'est du japonais qu'on entend la devant, et c'est reparti pour un kokusaikoryu (echange de culture internationnale) des choses que je rabache depuis des annees et qui ne m'apportent plus rien.
Et si on regarde le cote positif de la chose, eh bien ca donne une occasion de se faire des amis !

S'ils me parlent anglais, faire du "tsukomi" en japonais fait toujours naitre un certain malaise. Alors, je me suis dit que je reponds dans la langue dans laquelle on me parle, je ne me prends plus la tete et j'accepte un fait contre lequel je ne peux rien et parle a ceux que je connais bien de ce probleme, et ils se sentent toujours desoles de se tromper dans le fait de vouloir bien faire.
Pas evident hein !

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Message par Fujijanet » 07 nov. 2006, 15:51

Moi quand on me cause en anglais, je dis: "英語わからん”comme ca, ca leur cloue le bec, et y a que ceux qui auront vraiment envie d'en apprendre sur moi qui insisteront.
Et dans les supermarches, quand les gosses me sautent dessus en hurlant "アメリカ人だあああああああああああ!”Je prends le temps de leur faire la lecon, car de toutes les manieres ca fait parti de mon boulot. Y a un truc que l'on nous apprend quand on arrive a mon post (Jet) c'est que l'on est 24h/24 coordinateur des relations internationales, que ca nous derange ou pas, c'est un fait! :oops:

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 07 nov. 2006, 16:28

Bref, vous demandez la lune!
Mettez-vous ne serait-ce qu'un instant dans la peau des gens qui vous parlent. :)
kansaijin a écrit :... je n'aime pas beaucoup c'est qu'on me mette d'emblee dans une case, une categorie stereotypee (que ce soit americaine ou francaise) je voudrais juste qu'on me prenne pour moi, avec mon niveau, mon physique, en tant qu'etre humain!...

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 07 nov. 2006, 16:29

Bah, moi aussi je n'aime pas qu'on me cause en anglais, et je trouve qu'encore tu t'en sors bien parce que moi, je ne sais pas parler anglais alors je ne risque pas de répondre dans cette langue :P

Mais il n'y a pas que les japonais aussi, ne les accusons pas de ce dont ils en sont pas coupables. Si par hasard je croise un touriste étranger en ville (ce qui ne manque pas en été), au lieu d'aller parler à un japonais dont tout le monde sait qu'il ne pipe pas un mot en anglais, il va venir me causer à moi juste parce que je suis blanche !
Ça m'est arrivé plusieurs fois et j'ai détesté, mais pas plus pas moins que si ça avait été un japonais...

Au départ, et ce pourquoi j'avais lancé le débat, c'est que je m'étonnais du complexe japonais vis-à-vis de l'anglais.
Les français, parfaitement connus pour être monolingue, n'en ont la plupart du temps rien à faire de savoir ou non parler anglais dans la vie courante. Alors qu'un japonais, même s'il se trouve dans une situation professionelle et personnelle qui ne lui demandera jamais une pratique courante de l'anglais va en faire des cauchemards la nuit parce qu'il ne sait pas parler anglais. J'exagère un peu mais je ne pense pas être loin de la réalité dans je les vois venir vers moi, désespérés en pleurant "teach me english"...

De surcrois, en France, si un étranger vient s'installer 5 ans pour vivre et travailler en France, le français moyen n'imaginera pas que celui-ci ne se mette pas au français. Le français moyen trouvera parfaitement normal que tous les documents administratifs soient en français (et dans ce cas des "ici c'est la France, tu comprends", on a des chances d'en récolter !), que les bouchers ne sachent pas parler anglais et que l'école délivre des diplômes en français et non en anglais ou en moldave (quoique ça risque de changer - du moins j'espère - avec l'Europe et on aura peut être un choix parmi les langues européennes).
À l'opposé, le japonais de base, si prompt à dire "ここは日本だから" à tout bout de champ, va trouver normal qu'un type qui vit et bosse au Japon depuis 5 ans ne sache même pas dire konnichiha, aller l'assister tous les ans pour le renouvellement de son visa, tous les mois pour le payement de ses factures d'électricité et tous les jours pour ses courses en se disant que ça doit être "tsurai" pour ce pauvre garçon !

Dès qu'il s'agit de l'anglais, il n'y a plus de "nihon dakara" qui tienne, c'est "sumimasen", "gomennasai" et "shippai". Il y a diverse manière de répondre - ou ne pas répondre - quand on te cause en anglais et que tu n'aimes pas ça. Le français en est une et leur renvoyer "nihon dakara" en est une autre. Les jeunes de la fac me demandent souvent pourquoi je parle japonais et je leur répond que c'est pour la même raison qu'eux. Ils sont toujours très déçus parce que je crois qu'ils s'attendent à des raisons philosophiques zen très élevées (mais je me trompe peut-être, je n'ai pas encore vraiment réussi à cerner le problème).
Tu peux aussi ne pas répondre si tu es fatiguée, surtout aux gens que tu ne reverras jamais. Mais si ce sont les professeurs de l'école de tes enfants ou tes camarades de club de gym, ça vaut la peine de s'expliquer une bonne fois pour toute, non ?

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Message par ELTdG » 07 nov. 2006, 17:17

Fujijanet a écrit :Moi quand on me cause en anglais, je dis: "英語わからん”comme ca, ca leur cloue le bec
Celle-ci est bien pratique et c'est toujours plus compréhensible qu'une charge héroïque en français.
Fujijanet a écrit :Et dans les supermarches, quand les gosses me sautent dessus en hurlant "アメリカ人だあああああああああああ!”Je prends le temps de leur faire la lecon, car de toutes les manieres ca fait parti de mon boulot.
Miyazaki c'est quand même la campagne (ne le prend pas comme un insulte, au contraire). C'est normal que les gosses n'en reviennent pas de voir un <i>nama gaijin</i> et de découvrir que les américains ne vivent pas dans les postes de télévision.
C'est un peu partout pareil. Un collègue japonais qui vivait au Royaume-Uni a fait une expérience identique. Quand il était à Londres, dans un supermarché (décidément...), un enfant l'a pointé du doigt en disant à sa mère :
- Maman, un chinois !
La mère lui a fait la morale en lui disant qu'il ne fallait pas pointer du doigt et ne pas dire des choses comme ça.
Plus tard, quand il vivait à la campagne, la même expérience s'est reproduite au supermarché (lieu de découverte des tous petits ? Pensez-y pas la peine de se taper la queue du zoo d'Ueno et les animaux sont à peu près dans le même état de conservation :wink: ), à la différence que cette fois-là la mère était encore plus intriguée que l'enfant et lui demandait "Où ça ?"

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 07 nov. 2006, 20:07

Fujijanet a écrit :Moi quand on me cause en anglais, je dis: "英語わからん”comme ca, ca leur cloue le bec, et y a que ceux qui auront vraiment envie d'en apprendre sur moi qui insisteront.
Et dans les supermarches, quand les gosses me sautent dessus en hurlant "アメリカ人だあああああああああああ!”Je prends le temps de leur faire la lecon, car de toutes les manieres ca fait parti de mon boulot. Y a un truc que l'on nous apprend quand on arrive a mon post (Jet) c'est que l'on est 24h/24 coordinateur des relations internationales, que ca nous derange ou pas, c'est un fait! :oops:

Oui, je voudrais bien pouvoir dire ca, mais je n'ose pas, parce que c'est pas vrai, et j'ai l'impression que c'est ecrit sur ma figure :oops:
Mais c'est peut-etre la meilleure solution, c'est vrai.

Ce qui m'intrigue aussi, c'est quand certains enfants dans le train par exemple ou au restaurant me regardent, me fixent la bouche ouverte, les parents ne reagissent pas. En general ils disent aux enfants "sonna hito o giro-giro minaide", mais etrangement quand c'est un gaijin, on a tendance a laisser faire...

Coordinatrice de relations internationales, parfois je suis vraiment saturee et j'essaie d'eviter un maximum ce genre de situation quitte a rester chez moi !

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 07 nov. 2006, 20:16

bcg a écrit :Bref, vous demandez la lune!
Mettez-vous ne serait-ce qu'un instant dans la peau des gens qui vous parlent. :)
kansaijin a écrit :... je n'aime pas beaucoup c'est qu'on me mette d'emblee dans une case, une categorie stereotypee (que ce soit americaine ou francaise) je voudrais juste qu'on me prenne pour moi, avec mon niveau, mon physique, en tant qu'etre humain!...
Oui, j'essaie depuis bien des annees :(
Mais comme je n'ai pas leur education...

Avatar de l’utilisateur
kansaijin
amateur
amateur
Messages : 88
Inscription : 21 oct. 2006, 09:00

Message par kansaijin » 07 nov. 2006, 20:18

ELTdG a écrit :
Fujijanet a écrit :Moi quand on me cause en anglais, je dis: "英語わからん”comme ca, ca leur cloue le bec
Celle-ci est bien pratique et c'est toujours plus compréhensible qu'une charge héroïque en français.
Fujijanet a écrit :Et dans les supermarches, quand les gosses me sautent dessus en hurlant "アメリカ人だあああああああああああ!”Je prends le temps de leur faire la lecon, car de toutes les manieres ca fait parti de mon boulot.
Miyazaki c'est quand même la campagne (ne le prend pas comme un insulte, au contraire). C'est normal que les gosses n'en reviennent pas de voir un <i>nama gaijin</i> et de découvrir que les américains ne vivent pas dans les postes de télévision.
C'est un peu partout pareil. Un collègue japonais qui vivait au Royaume-Uni a fait une expérience identique. Quand il était à Londres, dans un supermarché (décidément...), un enfant l'a pointé du doigt en disant à sa mère :
- Maman, un chinois !
La mère lui a fait la morale en lui disant qu'il ne fallait pas pointer du doigt et ne pas dire des choses comme ça.
Plus tard, quand il vivait à la campagne, la même expérience s'est reproduite au supermarché (lieu de découverte des tous petits ? Pensez-y pas la peine de se taper la queue du zoo d'Ueno et les animaux sont à peu près dans le même état de conservation :wink: ), à la différence que cette fois-là la mère était encore plus intriguée que l'enfant et lui demandait "Où ça ?"
Ah la la, la mondialisation est encore loin :P

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Message par Fujijanet » 07 nov. 2006, 20:22

kansaijin a écrit :
Oui, je voudrais bien pouvoir dire ca, mais je n'ose pas, parce que c'est pas vrai, et j'ai l'impression que c'est ecrit sur ma figure :oops:
Mais c'est peut-etre la meilleure solution, c'est vrai.

Coordinatrice de relations internationales, parfois je suis vraiment saturee et j'essaie d'eviter un maximum ce genre de situation quitte a rester chez moi !
Moi aussi je parle anglias, mais non, ce n'est ecrit sur le front de personne, tu te cherches des excuses la....

Coordinatrice des relations internationales???? Tu es CIR? Un pseudo que j'aurais pas reconnu? On est 6 dans tout le Japon. Je disais que c'etait mon boulot. Je bosse a la mairie, c'est mon boulot d'enseigner a la populass locale les differences et l'internationalisation.

Et toi? Si c'est pas ton boulot, te force pas, passe ton chemin!

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 07 nov. 2006, 20:49

ELTdG a écrit : C'est un peu partout pareil. Un collègue japonais qui vivait au Royaume-Uni a fait une expérience identique. Quand il était à Londres, dans un supermarché (décidément...), un enfant l'a pointé du doigt en disant à sa mère :
- Maman, un chinois !
La mère lui a fait la morale en lui disant qu'il ne fallait pas pointer du doigt et ne pas dire des choses comme ça.
Plus tard, quand il vivait à la campagne, la même expérience s'est reproduite au supermarché (lieu de découverte des tous petits ? Pensez-y pas la peine de se taper la queue du zoo d'Ueno et les animaux sont à peu près dans le même état de conservation :wink: ), à la différence que cette fois-là la mère était encore plus intriguée que l'enfant et lui demandait "Où ça ?"
C'est vrai que c'est pareil partout, mais j'ai l'impression que Kansaijin est timide (alors que Fujijanet pas du tout). Au mariage de mon frère l'année dernière (en France), je me suis mise en kimono et tout le monde dans la rue me désignait en disant "oh la jolie petite chinoise". Comme quoi, il n'y a même pas besoin d'être typée asiatique pour avoir ce genre de remarque (même si en l'occurence, cela s'adressait au costume et non à la fille qui était dedans...)

Moi, je réagit un peu comme nos amis japonais, quand je vois un gaijin, je pense "やばい、英語で喋れね" et je fuis. En plus je suis un piège à gaijin, vu que je suis blanche et que les japonais ne sont pas les seuls au Japon à penser que TOUS les blancs parlent anglais...

Côté gamin, et pour en revenir à ce que je disais plus haut. Quand je suis arrivée ici, je me suis inscrite à un club de taiko dans une école primaire de mon quartier. Et donc, je fais du taiko une fois par semaine avec les mômes de l'école. Au début, il "fallait" absolument parler anglais et donc c'était un peu les situations que décrit Kansaijin, clin d'œil, 4 mots de japonais et 2 d'anglais, pousser les enfants vers moi en disant "say hello, say hello". À cette époque là, c'était le début de mon séjour au Japon alors ça ne m'énnervais pas encore et j'ai pris le temps d'expliquer que je comprennais mieux en japonais qu'en anglais et maintenant que je connais tout le monde là-bas, on ne me parle plus du tout en anglais. À la réflexion cependant, je les trouve durs les japonais, de vouloir faire parler leur enfants de primaire en anglais alors que ceux-ci ne l'étudient même pas à l'école !

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Message par ELTdG » 08 nov. 2006, 09:22

shaahrazade a écrit :À la réflexion cependant, je les trouve durs les japonais, de vouloir faire parler leur enfants de primaire en anglais alors que ceux-ci ne l'étudient même pas à l'école !
Peut-être parce que quand les parents avaient l'âge de leurs enfants il y avait beaucoup moins d'étrangers civils au Japon et moins de chance de parler anglais, ce qui comme ça a déjà été souligné est considéré comme un signe de distinction sociale. C'est plutôt humain comme réaction de vouloir donner à ses enfants plus de chance de "réussir dans la vie".
kansaigine a écrit :Ce qui m'intrigue aussi, c'est quand certains enfants dans le train par exemple ou au restaurant me regardent, me fixent la bouche ouverte, les parents ne reagissent pas. En general ils disent aux enfants "sonna hito o giro-giro minaide", mais etrangement quand c'est un gaijin, on a tendance a laisser faire...
Si ça peut te rassurer, le phénomène contraire existe. Pendant un trajet en bateau à l'étranger avec ma femme nous étions assis en face d'une famille d'allemands. Leur petite fille a passé toute la durée à fixer la bouche ouverte ma femme sans que les parents ne jugent utile de lui faire une remarque quelconque. Ce fut sans doute la grande découverte de se rendre compte que les japonais ne vivent pas que dans les <i>mangas</i>...

Avatar de l’utilisateur
shaahrazade
amateur
amateur
Messages : 191
Inscription : 18 juin 2006, 09:00
Localisation : Beppe

Message par shaahrazade » 08 nov. 2006, 14:06

ELTdG a écrit :
kansaigine a écrit :Ce qui m'intrigue aussi, c'est quand certains enfants dans le train par exemple ou au restaurant me regardent, me fixent la bouche ouverte, les parents ne reagissent pas. En general ils disent aux enfants "sonna hito o giro-giro minaide", mais etrangement quand c'est un gaijin, on a tendance a laisser faire...
Si ça peut te rassurer, le phénomène contraire existe. Pendant un trajet en bateau à l'étranger avec ma femme nous étions assis en face d'une famille d'allemands. Leur petite fille a passé toute la durée à fixer la bouche ouverte ma femme sans que les parents ne jugent utile de lui faire une remarque quelconque. Ce fut sans doute la grande découverte de se rendre compte que les japonais ne vivent pas que dans les <i>mangas</i>...
Il me semble que dans les mangas, les japonais n'ont pas des têtes de vrais japonais, ils n'ont pas des têtes de vrais humains d'ailleurs, mais ceci est un autre sujet.
Je ne comprend pas bien la réaction de Kansaigine, quand j'étais en France, les enfants blancs me fixaient avec des grands yeux en ouvrant la bouche et les parents ne disaient rien. Sur ce point là, je ne vois pas de différence avec les autres pays...

Sinon les japonais parlent aussi japonais (il parraît). Cela ne vous est-iul jamais arrivé de vous retrouver face à un groupe qui, persuadé que vous ne comprennez pas un mot, y va joyeusement de divers commentaires sur le physique, la façon de s'habiller et "les étrangers-ci et les étrangers ça" ?
C'est parfois franchement hilarant, pas plus tard que ce matin, dans le bus, deux hommes d'affaire en ont arrêté la lecture de leur manga favori pour discuter de "la petit blonde qui vient de s'asseoir à côté de moi". La conversation était plutôt chaude et j'ai eu beaucoup de mal à ne pas éclater de rire. Mais j'ai tenu le coup, je suis très fière de moi et les deux inconnus du bus vivent encore dans une bienheureuse ignorance.
Quand je parle de ce genre de situation autour de moi par contre, quelques uns rigolent poliment mais cela crée une gène évidente (peut-être, se sont-ils TOUS retrouvé un jour à la place des inconnus du bus, à faire des commentaires sur un étranger dont on s'imagine qu'il ne comprend rien ! :lol: LOL), j'essaye de me mettre à la place des commentateurs pas très polis mais je n'y arrive pas, il me semble bien n'avoir jamais fait ça. Dommage....

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 08 nov. 2006, 16:14

Ça m'est arrivé, d'autant plus que lorsque les gens me parlent, je dis parfois que je ne comprends pas (en français). Alors, ils s'en donnent à coeur joie!
C'est au moment de la séparation, de descendre du train, que je leur dis (en japonais) que je me suis bien amusé de leur conversation. Il y a alors de grands éclats de rire!

Je voudrais aussi dire qu'en 25 ans de Japon, je ne me suis jamais énervé lorsqu'un enfant m'a pris pour un Américain.
À l'inverse, j'avais un ami que ça horripilait! Il piquait des crises terribles!
D'ailleurs, il avait horreur du Japon et s'énervait pour un oui ou pour un non. Mais comme il était maso, il restait. Il a dû passer plus de 20 ans au Japon à s'énerver!
shaahrazade a écrit :... Cela ne vous est-iul jamais arrivé de vous retrouver face à un groupe qui, persuadé que vous ne comprennez pas un mot, y va joyeusement de divers commentaires sur le physique, la façon de s'habiller et "les étrangers-ci et les étrangers ça" ?...

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Message par Fujijanet » 08 nov. 2006, 16:29

Moi l'inverse m'est arrivee. A osaka dans le monorail vide, nous etions 2 francaises dans tout le wagon. Un vieux monte dans la meme rame et viens s'assoir quasi sur mes genous, et la, j'ai bien rale en francais: "P..., ces vieux pervers de japonais, font ch... a venir s'assoir colle a nous alors quil y a tout le wagon"
et la, le gars me sort en francais: "Oh! vous etes francaises????"

Morte de rire, genee sur le coup, avec la conversation qui en a suivi, me suis dis qu'avec le debit et le voca que j'avais employe il avait pas du tout comprendre a ma gueulante, mais meme s'il avait compris, honnetement m'en fichait, qu'est ce quil avait a venir me coller comme ca.

Une fois aussi a Toulouse, un groupe de 6 jeunes japonais en vacances apparement, marchaient dans la rue, je les double, j'avais un RDV, j'etais plutot bien sappee, et la j'ai droit a des "bijinn...." en japonais, me suis retournee et leur ai dis en japonais: "En france aussi, des fois on comprend le japonais.."

Alors , la digne de la jeunesse japonaise, l'hysterie des Sugoi a explose dans la rue! :P

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique