Choix d'un système éducatif et style de vie

Échanges d'infos sur les problèmes rencontrés pour l'éducation des enfants au Japon.
Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 19 avr. 2007, 16:54

:wink: Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de Japonais qui font une "fête monstrueuse" le samedi soir, surtout s'ils ont des enfants!
C'est d'ailleurs une des causes de problèmes quand ils ont des voisins étrangers (surtout des Latinos) qui aiment faire la fête le samedi soir, et danser la salsa ou la samba.

Avatar de l’utilisateur
orlenduz
vétéran
vétéran
Messages : 903
Inscription : 22 juin 2005, 09:00
Localisation : Tokyo

Message par orlenduz » 19 avr. 2007, 16:57

Shizuka-jp a écrit ::wink: Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de Japonais qui font une "fête monstrueuse" le samedi soir, surtout s'ils ont des enfants!
C'est d'ailleurs une des causes de problèmes quand ils ont des voisins étrangers (surtout des Latinos) qui aiment faire la fête le samedi soir, et danser la salsa ou la samba.
Je parlais plus d'une fête à l'izakaya 8)
Oui c'est d'ailleurs une des causes de rejet de certains propriétaires vis-à-vis es étrangers.
Mais tu crois que c'est possible de danser la salsa dans un appartemment au Japon?

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 19 avr. 2007, 17:14

Pour ce qui est de la salsa en appartement, ça a l'air d'aller, à condition de danser serré! Mais les voisins n'apprécient pas du tout!

Pour la fête du samedi soir, c'était écrit "ILS ont fait la fête", alors que si tu parles de l'izakaya, ce serait plutôt "IL a fait la fête" (et ELLE a fait la tête). Mais ils ont peut-être fait la fête après sous la couette, quoique j'en doute, quand on voit dans quel état l'alcool peut mettre les Japonais. Et puis il s'agissait d'un couple avec 1,3 enfants!:wink:

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 19 avr. 2007, 23:32

Bonjour!

- L'adaptation des horaires, l'adaptation au Japon, j'ai mis du temps.
Pourquoi mange-ton si tôt, etc. Mais je suis dans le rythme, maintenant.
Je ne me lève pas spécialement tôt, mais assez tout de même pour rencontrer
les écoliers en rentrant de mon tour de vélo de 20 ~ 25km. Bref, il est
possible de s'adapter, il est possible d'adapter ses horaires de travail
sans pour cela être en autarcie.

- La pluie. Vous n'avez donc pas remarqué comment elle tombe ici
pendant les typhons? En France, on dit toujours que quand ça tombe fort
comme ça, ça ne dure pas longtemps. Au Japon, ça peut durer des heures.
Pendant un typhon, il peut tomber 150 à 250 mm d'eau par jour (400 est
courant à Kyushu). Il y a parfois des pointes à 100 mm / h même à
Tokyo. Oui, vous avez bien lu, 2 mois de pluviométrie française en 1
heure seulement. Et il y a 25 à 30 typhons par an dont une dizaine qui
arrivent jusqu'ici.
Alors le 1m50 d'eau annelle dépend essentiellement de ces cataclysmes.
Le reste, c'est de la bricole.
En France, un printemps pourri, c'est de longs mois de pluie. Pas en
continu, mais jamais assez de répit pour sécher les flaques. Des mois
dans des baskettes mouillées. Que du bonheur. J'ai connu ça suffisamment
longtemps pour savoir que la mousson n'est pas limitée à l'asie.
Vous qui citez le vélo, vous devriez pourtant vous en rendre compte.
Je fais du vélo presque chaque jour (sauf les jours de pluie et les jours
de flemme).
Mon vélo a 13000 km au compteur en un peu plus de 2 ans (Janvier 2005),
ce qui fait que je suis sorti environ 650 jours. Ça reste raisonnable.

- Les méthodes. Vous tentez d'inculquer à des Japonais des méthodes
françaises. Bien sûr que les français fonctionnent mieux, s'adaptent mieux
aux méthodes françaises (ou disons les méthodes sorties d'un cerveau
français). On dirait que cela vous étonne.
De plus, même avec un excellent niveau de Japonais, vous avez bien
dû remarquer qu'il y a des choses difficiles à faire passer parce qu'il
manque une base culturelle commune.
Les méthodes de travail qui passent mieux, ce n'est pas forcément parce
que le français est plus flexible, il faut arrêter de se prendre pour le
nombril du monde, mais parce que l'idée passe d'un cerveau français à un
autre cerveau français, qui sortent tous deux du même moule de
l'Éducation Nationale.

De la même façon, allez demander à un français de travailler avec
des méthodes japonaises, je ne suis pas certain que tout ira bien.
En ce qui concerne le fait de ne pas faire à l'aveuglette quelque chose
qui ne s'est jamais fait, cela ne peut qu'être positif.
Ici, les choses nouvelles demandent beaucoup de temps(1), mais quand
un produit sort, il est irréprochable. Souvent.

(1) En même temps, les choses nouvelles vont très vite en matière de
technologie.

- Les habitations. Pourquoi mesurer la distance (le temps) entre le lieu
de résidence et le centre? Et puis le centre de Tokyo, vous le placez où?
À Shibuya? À Ueno? Shinjuku? Tokyo gare? Contrairement aux autres
villes qui ont un centre, Tokyo n'en a pas vraiment, il y a plutôt plusieurs
centres. Et puis aller au centre pour quoi faire?
Ce qui compte vraiment dans un appartement, c'est de minimiser les
déplacements.
Le temps est important, mais pas par rapport au centre ville. Par rapport
à l'école, par rapport au travail qui sont les déplacements les plus
fréquents.
D'autre part, la question n'est pas de comparer les temps de trajet
maison-boulot moyen en France et au Japon, mais de savoir s'il est
possible de trouver un appartement décent pas trop loin de son travail
et d'une école. Et ceci est toujours possible.
Si au Japon "grande surface" signifie 70m2 alors qu'en France c'est
100m2, c'est encore faussé.
Les statistiques comparent les prix du mètre carré, évidemment. Vous
disiez quoi? Mauvaise foi?
c'est le samedi en fin de journée que les embouteillages en ville sont les
pires, et les supermarchés les plus bondés
Mais ceci n'a rien à voir avec la qualité de vie. Personne n'est obligé de
se déplacer à ces heures.
Il y a beaucoup de monde dans les magasins le Samedi? Et qu'est-ce que
ça prouve? Ça m'est égal, ça ne m'incommode pas, je n'y vais pas. Ma
femme non plus. Et en France, les magasins sont déserts le Samedi?
À Paris, il n'y a pas d'embouteillages?

Pascal

Avatar de l’utilisateur
ELTdG
vétéran
vétéran
Messages : 857
Inscription : 26 mai 2004, 09:00
Localisation : Dans la jungle / au Japon

Message par ELTdG » 19 avr. 2007, 23:55

Pascal a écrit :Et en France, les magasins sont déserts le Samedi?
nsa a écrit :Je te laisse décrire leur dimanche, n'oublie pas de préciser s'il pleut ou pas. :)
Ça me rappelle que j'avais oublié à quel point certains dimanches peuvent être mortels en France quand tout est fermé... 8)

Avatar de l’utilisateur
olrik
amateur
amateur
Messages : 53
Inscription : 24 janv. 2007, 09:00

Message par olrik » 20 avr. 2007, 01:55

Je félicite nsa pour son comportement et sa facilité de dépréciation typiquement parisienne. C'est du cynisme, mais entre parisiens (ex, de ton côté si je ne me trompe pas), on ne va pas se départir de notre légendaire "mauvaise foi"... :wink:

Alors, entre les moustiques, les précipitations moyennes, et le cadre de vie de la famille "watanabe" qui s'ennuit profondément le dimanche, je pense qu'il faille légèrement recadrer le débat.

Certes, beaucoup d'allégations concernant la vie au Japon sont fondées, n'y revenons pas, mais ce que tu oublies nsa, et je me permet de te tutoyer, en camarade plein de morgue, c'est que la vie en France, et plus précisément Paris est un vrai combat. Et je pèse mes mots. Il faut sans cesse savoir éviter les écueils dû à la malhonnêté ambiante, savoir se défendre, et surtout attaquer sans cesse, maugréer, se plaindre, arguer de son bon droit, de sa qualité, de ses appuis, considérer ses semblables comme de pauvres et maladroits quidams, tricher et mentir sont deux mamelles qui nous abreuvent allégrement, quand on assiste pas à des montées de violence pour une place de parking le samedi rue de la chaussé d'antin, et Dieu merci, je passe tout le reste...

Shizuka nous parlait de l'abondante utilisation des anti-dépresseurs, et oui, tu ne le sais peut être pas, mais ici, les gens vivent dans la déprime, et ce à période régulière. Et suivant ta situation, que beaucoup n'ont pas, puisqu'ils pointent au chômage, et les autres, dans des situations aussi difficiles, puisque la famille moyenne française a vu sa "qualité" de vie - puisque c'est de ça qu'on parle - fondre autant que sa propension a payer son tiers provisionnel et son crédit sur une petite maison en "lointaine" banlieue...

Loin de ces statistiques qui pointent des indices parfois mal étayés, et confus, il faut parfois simplement descendre dans sa rue, et constater que les mendiants, leurs tentes et l'insalubrité des rues rend Paris défigurée, que ton commerçant se plaint constamment, au son de "c'est la crise", et que ta baguette coûte maintenant 1 euros. Oui, Paris, c'est désormais un combat, une lutte presque quotidienne, entre soi, les siens, et tout les autres. Personnellement, j'aime. J'aime cette vie pleine de sel, de problèmes, d'odeurs, de méfiances, d'arrogances compassés, etc, etc... Mais pourtant, nombreux sont ceux qui préfèrent quitter ce pays, cette ville au motif, qu'ils ont peur pour l'éducation et surtout l'avenir de leurs enfants. Entre l'augmentation de la violence contre les personnes et leurs biens, et des contours bien flous sur l'avenir, je suis au moment de faire mon choix. Peut être que serré comme une sardine dans cette ligne 4 du métro, où je descendrai à chateau d'eau, ou chateau rouge, harrassé par les nombreux africains souhaitant m'offrir une nouvelle coiffure, je prendrai alors le temps d'étudier l'occasion de partir effectuer une nouvelle vie. Tu me diras alors, tout le plus grand bien que tu penses de la France. Et d'une certaine "qualité" de vie.

Amitié,

Olrik

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 20 avr. 2007, 09:40

Ceci dit, le Japon n'est certainement pas l'alternative de la France! On peut être tout à fait de l'opinion d'Olrik, sur une dégradation de la qualité de vie en France, sans pour autant souhaiter s'expatrier en Extrême-Orient!

On peut tout de même choisir un pays plus proche géographiquement, linguistiquement, ou culturellement parlant.
Par exemple, j'ai entendu dire que l'Espagne avait beaucoup de succès auprès de certains Français atteints de "ras-le-bol" de la France.

Pour venir au Japon, il faut de sérieuses motivations, car c'est un pays où l'envers du décor existe aussi, comme partout.

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 09 mai 2007, 22:26

Bonsoir!

Tiens, j'ai bien envie d'en remettre une couche à propos de ce que je
pensais ce matin en faisant du vélo. Pourquoi la vie ici est-elle si
agréable (pour moi du moins)? Je parlais l'autre jour, mais je ne sais
plus si c'est ici ou ailleurs, de ce qui m'est agréable au travail.
En fait je n'ai pas beaucoup travaillé en europe (18 ans ici, ça prend
de la place), mais je me souviens que je ressentais mes trajets
quotidiens en voiture comme une contrainte.
J'ai bossé à Bruxelles. Pour ceux qui connaissent, j'habitais Chaussée
d'Alsemberg, un peu en aval de l'Altitude 100, et je travaillais à Diegem.
Pas très loin, en tout cas environ 15 ~ 20 minutes de nuit et plus d'une
heure à 8 heures du matin.
En plus, les Belges sont de vrais fous au volant (excusez mannekes,
je vous aime bien tout de même, miljaard, mais reconnaissez-le,
verdummel!!).
Impossible de changer de file quand on s'est gouré, personne, je dis
bien PERSONNE ne vous laissera passer. Pour ceux qui connaissent, je
vous donne deux mots clés: Bois de la Cambre, 17 heures.
On arrive déjà bien énervé à 9h30 / 10 heures au boulot.
Ensuite, il faut se battre avec les fournisseurs. Vous avez commandé du
hard, on vous l'a promis, il n'est pas là. Etc. Le livreur quand il finit par
arriver ne s'excuse jamais, il a toujours une bonne raison, il est toujours
dans son droit. Bref, vous mordez l'ambiance?

Ici, on peut se permettre de bosser vraiment tranquille. Tout ce qui est
prévu s'accomplit, quelque chose de commandé, c'est comme si vous
l'aviez. On vous envoie en attendant un plan précis, et vous allez rire,
il CORRESPOND à ce que vous recevez. Jamais un connecteur mal orienté,
jamais une vis, jamais une rondelle, jamais une notice d'emploi qui
manque.

Le résultat est que d'un côté on a toujours l'impression de bosser en
surrégime (ça ne doit pas être bon pour la santé à long terme) et de
l'autre, on travaille peinard.
Un endroit où il est agréable de vivre et de travailler, c'est la Suisse.
Je l'ai fait pendant 2 ans, et je vous garantis que c'est bien. On dit parfois
que le Japon est la Suisse de l'Asie, il y a de ça... J'y ai travaillé en
huitante-six et huitante-sept.

Bon, voilà. Je ne sais plus où est le message de l'autre jour, peut-être
dans une autre rubrique...

Pascal

Avatar de l’utilisateur
wanderer
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 27
Inscription : 16 août 2006, 09:00

Re: Choix d'un système éducatif et style de vie

Message par wanderer » 19 nov. 2013, 20:50

Il y a des sites comme numbeo.com qui propose des comparaisons pour le style de vie.
On vit tres differemment a Paris et en province, mais je parlerai ici de Paris et Tokyo, que je connais mieux.


Mon experience du Japon et de la France:
La Poste:
-en France, je me fais voler un colis tous les ans - et ceux qui arrivent, le font souvent avec du retard
-au Japon; jamais un seul probleme
Demenageurs:
-en France, les demenageurs m ont pete le parquet, voler un outil, insulter ma femme (une societe chere) et casser des objets ( au bout de 3 mois et deux declarations a l assurance, j ai pu me faire rembourser 300 euros et avoir un petit travail effectué sur le parquet )
-au Japon; grand soin, politesse, remboursement le lendemain apres m avoir cassé un ordinateur, avec en cadeau une boite de gateaux chere
Petits commerces: pas de comparaison, l accueil et les services sont bien souvent superieurs au Japon
Transports: pas de comparaison. En 5 ans a Tokyo, un seul jour avec des retards...suite au tremblement de terre en 2011
Des transports moins chers en France ( train ) mais plus souvent en retard, sale. Des trains et stations peuplés de mendiants, pickpockets roms, ...

Sécurité: pas de comparaison.
Au Japon, des étrangers m ont aidé dans la rue, des enfants sont venus spontanément me dire bonjour, les gens sourient, on peut se ballader a toute heure de la journee, homme ou femme...on peut perdre son sac et le retrouver intact, ...
A Paris: ne jamais laissé son portefeuille dans la poche arriere, sous peine de se le faire voler par des enfants roms
Les jeunes viennent parfois spontanement parler aussi, mais pour insulter ( "sale francais", "ta grandmere la p...", "france de merde", ...)
On cotoie des mendiants, des roms pickpockets, des gens qui se battent, ...
Pour une femme, plusieurs quartiers a eviter a Paris, surtout le soir.
Pour un japonais, faire bien attention aux groupes de jeunes filles autour d'Opéra, Louvres, Champs Elysees, ils sont les cibles de groupes de roms.

Pouvoir d achat: bien plus fort au Japon...salaire bien plus important
Certes, acheter une maison coute cher au Japon. Mais les taux d interets sont faibles.
En France, on vit beaucoup plus difficilement sur un salaire. La classe moyenne se fait massacrer.

...j arrete, je vais pas etre tres objectif...un peu marre de m etre fait agressé par des roms, ou qu' a la prefecture (pour faire carte de sejour), l'administration ait traité ma femme japonaise comme du betail...
enceinte de 8 mois, on voulait pas la faire passer en priorité ou la faire s asseoir a l interieur.
L'accueil voulait qu elle reste a faire la queue dehors, avec les 80 autres personnes, en plein hiver, plutot que rentrer s asseoir ..une policiere m a meme dit de pas m en faire, qu elle serait OBLIGEE d appeler les pompiers si ma femme fait un malaise
(au final j ai poussé et ma femme a pu s asseoir, pendant que j ai continue de faire la queue 3h dehors ).
Ce jour la, la France est un peu morte pour moi. J ai appris apres que le service s etait amélioré, suite a des reportages télés qui ont humilié l administration...aujourd hui les gens ne sont plus obligés de dormir devant la prefecture pour obtenir un rendez-vous...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

WIKI japon pratique