Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Échanges d'infos sur les problèmes rencontrés pour l'éducation des enfants au Japon.
Répondre
Alexa
amateur
amateur
Messages : 129
Inscription : 20 mai 2006, 09:00

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par Alexa » 05 mars 2013, 20:42

Bonjour,

Nous avons passé de nombreuses années au Japon (couple franco-français) et nous sommes rentrés en France en 2011. Mon fils entrait alors en CP en France, il avait fait 3 mois de 1ere année à l'école primaire japonaise. Je reconnais que l'adaptation à son école française fut dure. J'en ai pleuré... Pour lui SURTOUT cela n'a pas été évident: Les caractères des enfants d'un pays à l'autre sont vraiment différents. En CP, il a eu de bonnes notes, mais concernant les relations sociales, ce n'était pas ça.... Bref, là il est en CE1 et ça se passe beaucoup mieux, il s'est adapté à son école, s'est fait des amis... Je crois que, comme moi ou mon mari, il a fallu qu'il trouve ses marques... Moi-même j'ai mis du temps à me rehabituer à mon pays, à me faire des amis...Aussi étonnant que ça puisse être...

Ma fille qui est en maternelle, contrairement à mon ainé, je la sens plus épanouie en France. C'est une petite fille qui a de grands besoins d'apprendre, d'étudier, de faire des exercices...Et pour ça, la Maternelle française lui correspond très bien. AU Japon, elle était dans un Hoikuen ou ils insistaient sur les sorties, les jeux uniquement, j'avais l'impression qu'elle tournait en rond... Alors qu'en France, il y a déjà des challenges, et ma fille me rapporte des classeurs entiers d'exercices écrits...Elle sait déjà un peu lire , elle écrit très bien en cursive tout droit en suivant bien les lignes. Je vois vraiment des progrès par rapport à mon fils qui a fait toute sa maternelle au Japon.

Concernant la 1ere année d'école primaire, je crois que les enfants japonais sont quand même très respectueux...Mon fils n'a fait que 3 mois à l'école primaire, il faisait bien ses devoirs, avait des amis...Les parents qui me voyaient me disaient que c'était qqu de très populaire à l'école justement à cause de son faciès "Américain". Donc il éveillait la curiosité, tout le monde venait lui parler...Avec le recul, je me dis que c'était superficiel. Donc je ne crois pas que tu dois t'en faire sur ce point. Il faudrait plutôt penser aux études, au suivi des devoirs en japonais etc. Il va falloir que votre niveau en Japonais soit irréprochable pour pouvoir suivre les devoirs de votre fils. Pourtant, contrairement à la France, au Japon, les profs "saquent" moins, je trouve. Je me souviens d'exercices en japonais ou mon fils ne trouvait pas la réponse tout de suite et l'instit lui demandait de réfléchir encore et si finalement il trouvait la réponse, il avait MANTEN. En France, c'est pas comme ça!! LOL Ou tu sais ou tu ne sais pas... AU Japon, la place du sport est effectivement très grande dès la maternelle et si j'ai bien compris: Avec l'âge, le plus important n'est pas de participer mais de gagner.

En France, mon fils qui était si NINKI au Japon, est retombé dans l'anonymat...et ca ne m'a pas déplu. J'en avais un peu assez qu'il passe pour une bête curieuse. Et puis avec le recul je pense que pour lui aussi c'est plus facile d'être entouré de français comme lui, de ne plus être catalogué comme "le français" ou "l'étranger"...de ne plus subir autant de différences.

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 502
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par zenpuku » 06 mars 2013, 07:27

Ma fille a fait quelques mois en primaire au Japon.
Elle était en difficulté pour suivre en raison de son niveau de japonais, ne se faisait pas d'amis et avait développé des tics nerveux. C'était désolant de la voir si malheureuse. L'institutrice disait ne rien remarquer. Les marques de sympathie ne sont apparues que quand il a été officiel qu'elle quittait l'école dans les 15 jours, alors la classe a semblé la découvrir ...
La réintégration à l'école française a tout remis en ordre.

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par Cable » 06 mars 2013, 17:22

La bonne intégration dans le système scolaire japonais ne dépend-t'elle donc pas directement du niveau de japonais de l'enfant? Plus que de sa race en tous cas.

C'est ce qui semble ressortir de vos trois messages. En ce cas, Romain n'aurait sans doute pas de problème, pour peu que son niveau de japonais revienne rapidement.

(Mon aîné n'a que 4 ans, donc je n'ai pas encore assez d'expérience valable pour répondre à la question)
Hébergement Web de haute qualité à bas prix: https://www.awakening-hosting.com

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par Cable » 06 mars 2013, 18:51

Intéressant. Peut-on avoir le lien vers votre question sur goo?

[Edit] J'ai trouvé tout seul: http://oshiete.goo.ne.jp/qa/7975283.html
Hébergement Web de haute qualité à bas prix: https://www.awakening-hosting.com

madogiwa
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 17
Inscription : 07 sept. 2010, 00:51
Localisation : Japon - Kanagawa

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par madogiwa » 06 mars 2013, 22:16

Pour nous, ça c'est très bien passé, en rentrant en première année de primaire en septembre, avec un niveau de japonais plutôt limité.
Améliorer ce niveau est d'ailleurs le but principal de notre séjour au Japon.
Mon épouse (Japonaise) avait choisi une école réputée adaptée aux enfants étrangers ou Japonais ayant été scolarisés à l'étranger.

Le succès lié à l'aspect Gaijin = peluche à son arrivée l'a aidé à s'intégrer.
Après quelques semaines, les relations semblent s'être normalisées,
même s'il m'arrive encore de voir des enfants d'autres classes lui toucher les cheveux avec une certaine envie.

Pour le choix de l'école, mon épouse avait trouvé une liste, comme en propose le site 海外子女 (Kaigaishijo), d'école à l'étranger, mais aussi au Japon (国内の学校) :
http://www.joes.or.jp/g-kokunai/index.html
Mais apparemment, le système a changé (il y a 3 ans), et les école publiques sont donc beaucoup plus rares, surtout en primaire.
La liste qu'a trouvé mon épouse datait d'avant le changement, mais notre école a gardé sa réputation.

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 502
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par zenpuku » 07 mars 2013, 06:04

Ce qui m'inquiète pour Romain, c'est la capacité d'une école japonaise à accepter la différence, surtout s'il a des problèmes de propreté. Si c'est déjà conflictuel en France, cela devrait très rapidement déboucher au Japon sur de graves problèmes de rejet quand on sait l'importance que les Japonais accordent à la propreté. Ne serait-il pas plus utile d'aider cet enfant à faire son intégration en France, plutôt qu'en croyant que les Japonais ne se rendront compte de rien?
Je crains qu'en le ballotant entre 2 pays cela ne nuise aux efforts qu'il fait actuellement pour se réadapter à la France, et que cela ne perturbe également sa fratrie. S'il a du mal en France actuellement, c'est aussi parce qu'il a été façonné par son passage au Japon, et qu'il doit se réadapter à un nouvel environnement. C'est normal que ce soit difficile. Mais il va y arriver. L'expérience m'a montré que le passage des vacances d'été était une excellente transition, qui permettait à l'enfant de faire sa deuxième rentrée dans de bonnes conditions, car il sait alors où il met les pieds et il n'est pas perdu comme il l'avait été à son retour dans le pays. C'est bien naturel.
Si ce n'était pas le cas, peut-être pourriez vous alors envisager de chercher une école qui aurait une approche éducative différente? Mais il me semble que pour l'instant, il faut surtout laisser le temps faire son effet et l'encourager dans sa réadaptation à la vie française.

madogiwa
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 17
Inscription : 07 sept. 2010, 00:51
Localisation : Japon - Kanagawa

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par madogiwa » 07 mars 2013, 15:26

Oops, désolé, j'ai répondu pour l'intégration d'un enfant franco-francais, alors que les miens sont franco-japonais.
Mais physiquement les miens n'ont rien de Japonais et ayant toujours vécu en France (hors vacances), ne s'exprimaient jamais en japonais, même s'ils semblaient assez bien le comprendre avant leur départ.

J'avais voulu dire que l'intégration en primaire n'était pas toujours très difficile, mais bien sûr ça aide forcement pour l'intégration d'avoir un nom et prénom japonais ! (Et une maman Japonaise, même si on la voit peu).
Et pour limiter les problèmes, nous avions cherché une école adaptée.
Je ne l'ai pas sous la main, mais je devrais pouvoir retrouver cette liste sur laquelle nous nous sommes basés pour notre choix, elle sera donc encore moins à jour.

En plus de son intégration par les autres, il y a le sentiment d'appartenance de l'enfant.
Mes enfants savent qu'ils sont aussi (plus ou moins) Japonais et sont motivés pour se faire accepter, pour être un peu plus comme maman.
Un enfant franco-francais (ou autre non-Japonais), même s'il veut être accepté, ressentira plus la différence, et risque de prendre, plus qu'un autre, chaque remarque des autres, chaque signe, comme une forme de rejet.
Je ne dis pas que les enfants non-Japonais soient responsables de leur difficultés d'intégration, mais par rapport à mes enfants, ils risquent d'avoir ce sentiment de ne pas être chez eux.

Donc non, l'intégration ne se passe pas forcement mal, même avec des problèmes de langue et l'aspect physique.
Mais je ne peux pas dire si le retour au Japon est la meilleur solution pour Romain, pour qui s'ajoute le côté précoce.
Il faut bien sûr réfléchir un peu à ce qui pourrait mal se passer, et les conséquences.
Même si Romain a grandi au Japon, et en comprenait bien la langue, ayant grandi, il va peut-être ressentir un rejet qu'il n'avait pas ressenti en maternelle.
Si après avoir eu des difficultés en France, il en avait au Japon, ça risque d'affecter sa confiance en lui pour longtemps.
Et s'il quitte la France avec un sentiment d'échec, il pourrait appréhender d'y retourner par la suite.

Si ça marche, combien de temps resteriez-vous au Japon, définitivement ? Jusqu'à l'adolescence ?

Alexa
amateur
amateur
Messages : 129
Inscription : 20 mai 2006, 09:00

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par Alexa » 08 mars 2013, 01:17

J'aimerais bien que vous nous donniez des nouvelles lorsque vous choix sera fait. :D Il y a Montessori aussi au Japon, je crois...

zenpuku
contributeur
contributeur
Messages : 502
Inscription : 10 janv. 2009, 07:45

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par zenpuku » 08 mars 2013, 09:07

Si je comprends bien, Romain somatise et exprime le mal-être de sa maman?
A l'évidence si à la maison, on regrette sans fin le Japon, il aura du mal à s'adapter, surtout qu'en enfant intelligent, il a compris que cela peut être le moyen de faire plaisir à maman en lui fournissant un prétexte de retour au Japon.
Ne lui faites-vous pas porter un fardeau trop lourd pour son âge ?
quant à : "Alors je pense qu'au Japon où il aura la cote, ça ira mieux", je crains que vous ne vous fassiez beaucoup d'illusions sur la véritable cote des étrangers dans les cours d'école. Etre la bête curieuse, c'est peut-être avoir la cote, mais est-ce bien sain ?? En grandissant, les enfants finissent par trouver cela tout à fait insupportable.
Et vouloir placer votre fils dans un milieu protégé tel que vous idéalisez l'école japonaise, mais qui restera néanmoins un milieu totalement artificiel, cela ne va-t-il pas au final empêcher votre fils de se construire normalement ?
Ne devriez vous pas consulter un psychologue qui pourrait vous aider , avec son regard extérieur, à peser le pour et le contre, et à démêler vos véritables motivations pour retrourner au Japon ?

Alexa
amateur
amateur
Messages : 129
Inscription : 20 mai 2006, 09:00

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par Alexa » 08 mars 2013, 18:43

Je pense que c'est normal que le Japon vous manque et qu'il manque à vos enfants. C'est pareil chez nous. Les enfants ont de très bons souvenirs du Japon, ils en parlent encore pratiquement tous les jours et souhaitent tout le temps y retourner. Moi-même je garde le Japon dans mon coeur à jamais. Mon mari vient à peine de tourner la page de cette période...Moi, j'ai tourné la page depuis plus longtemps, depuis mon intégration dans cette ville, depuis que j'ai rencontré de nouvelles connaissances, depuis que j'ai emménagé dans une maison, depuis que j'ai trouvé des avantages à être en France etc. Ca n'a pas été facile pour nous non plus au début...Mais malgré tous les bons souvenirs et tout l'amour que l'on peut porter au Japon, on n'y retournera plus pour y vivre. Et ça c'est clair dans nos têtes. POurtant, si on y retournait, on aurait chacun des emplois bien payés qui nous attendraient là-bas. Mais on est passés à autre chose... On a tourné la page...

Quand vous serez au Japon, ne regretterez-vous pas certains aspects de la France également?

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par clws990 » 08 mars 2013, 23:48

Bonsoir,


Bien que n'ayant pas réellement d'expérience pour vous aider, selon moi, l'épanouissement global de la "maison" est important où que l'on soit et qui que l'on soit. Donc les préjugés et suppositions passés comme vérité que j'ai pu lire, sont ma foi, un peu ... déplacés, même si ces mots venaient d'un psychologue professionnel. Pour moi, cher dame, et pour le bien de votre enfant, il est important que son milieu soit sain. Si les parents ou un des parents pensent qu'une chose ne va pas, et pense qu'il faut déménager, ou les parents voient qu'un autre milieu serait préférable, c'est votre choix. Mon collègue a eu une vie de globe trotteur avec son père, et il n'en est pas devenu fou. Les enfants sont en effet capables de sentir le bien être tout comme le mal être de leurs parents en fonction de leur degré d'amour-de lien avec eux. Plus qu'un "fardeau" comme j'ai pu le lire, selon mon expérience, le plus important est de fournir un milieu sain et équilibré pour l'enfant, tout comme les parents. N'est-ce donc pas ce que l'on dit souvent pour les enfants de divorcer. Donc sur ce point, discuter avec votre mari, réfléchissez au pour et contre, parlez en un peu avec votre enfant. Il n'y a pas de règle universelle car nous sommes tous différent.
Les mots de Madogawa sont très importants. Et c'est pour cela qu'un milieu sain est important, tout comme votre présence. Une partie de mes amis "étranger" français jusqu'à aujourd'hui ne se sentent guère "français" car autant dans leur famille qu'à l'école, on leur a soutenu un discours "tu es français mais ... " pour finir avec un "tu n’es pas blanc" ou "nous ne sommes pas vraiment français mais XXXX". D'autre on réussi par le soutien de leur frère ou parent à accepter et vivre avec cette différence faisant qu'ils ont moins souffert une fois ce fait accepté. La question viendra alors du soutient et de la présence autour de l'enfant.
Après clairement, ces personnes ne se sentent pas "français", n'appellent guère la France "leur patrie" (et je pourrais dire de même de nombreux amis français) mais plus "mon pays de naissance, ma douce France avec ma culture internationale de mon 2nd pays" ou pour les 100% français "mon pays mais ... si on me donne un job ailleurs je déménage illico presto." (ce qui donne un nombre si important de fuite de cerveaux de France).

Selon moi, et ce malgré les pros de chaque pays, il n'y a pas d'école parfaite car lorsque je lis des messages ... j'ai l'impression que le pays d'X ou Y a la meilleure école. Mon avis ne se base que sur mes connaissances (amis, proche) alors l'on pourra toujours me jeter une pierre.
L'école française est loin d'être une école parfaite. En fonction de votre lieu de résidence, et des professeurs comme des élèves à l'instant T, l'école française peut tout sauf être une école acceptant la différence. Je ne connais pas un ami-collègue "non blanc" qui n'a pas eu un mauvais souvenir de l'école française (ah si, un mais il vivait à Neuilly ... et était de famille aisée). Sur ce point, je mettrais clairement un bémol car autant, au Japon, les parents peuvent y voir cela comme "une bête de foire" sans pour autant dans la réalité être toujours un point négatif pour l'enfant, autant l'école française peut tout aussi bien être un lieu assez cruelle lorsque l'on est "différent" des autres (enfant de divorcé, trop intelligent, rondeur, peau différente) ...
On parlait justement qu'en France "on sait ou on sait pas" ... parfois je me demande si c'est bien ou pas à voir l'échec scolaire de mon ami, qui aujourd'hui fait un travail qu'il aime malgré l’arrêt de ses études au lycée et est plutôt épanoui (bon il n'est pas ingénieur et roule sur l'or, mais il aime sa vie et gagne assez pour vivre et faire ses envies tout comme celle de sa famille dans leur maison) ... enfin bon, il me semble que nous avions un sujet sur ce point ... il n'y a rien de parfait dans les deux écoles, à vous de voir ce qui vous arrange sachant que malgré ces généralités, tout peut changer avec l'école choisie et les professeurs qui vont enseigner à votre enfant. Pour information, au collège on m'avait dit que je finirais avec justesse le lycée et on m'avait même conseillé de redoublé la 3ème. Au lycée on m'a conseillé tout sauf des études supérieurs ... chose que j'ai fait malgré tout et je puis dire que je gagne bien ma vie. Si on devait toujours suivre la vision "ca passe ou ca passe pas, on sait ou on ne sait pas" ... sans compter qu'il y a "du gris" possible ... je pense que bon nombre de personne serait ignoré (chose qu'on critique justement à l'école française).
(ex: on a beau dire qu'en France, on fait une place à la réflexion, l'épanouissement ... avoir tout au long du collège des professeurs d'anglais vous enseignant le vocabulaire des animaux sauvages et l'horticulture ne vous donne guère envie de quoique ce soit, et un professeur d'Allemand vous enseignant Der-Die-Das (équivalent de le, la, les) pendant 3 ans au lycée sur plusieurs mois ....)

Vous n'aurez hélas pas de certitude ni sur ce forum ni ailleurs car tout dépendra de l'école où ira l'enfant. Si je me base sur mes amis étrangers (couple mixte ou 100% français), la majorité ont préféré mettre leur enfant à l'école japonaise car refusant cette image du "on est français donc on les met avec des français" qui n'est dixit "qu'un moyen de fuir une réalité" qui est que l'on vit au Japon.

Le sport est en effet plus important au Japon, car les japonais considèrent qu'une bonne pratique physique aide à être en bonne santé. (parfois à l’extrême) mais je vous rassure ... mes amis japonais dans leur enfance étaient très mauvais (évitaient comme la peste les clubs de sport aussi) sans pour autant devenir un mal absolu.

Concernant la sociabilité, si je prends mes amis "étranger" (et pourtant né en France) leur différence malgré un poids pour eux et de très mauvais souvenir ("le jaune" ou "esclave", et j'en passe), ont par la présence de bons amis et de leur parents, pu s'épanouir après. Cela peut être valable en France qu'au Japon.

Pour info, j'ai un collègue qui est marié avec une japonaise, sa fille de 6 ans est en primaire et métis donc. Elle est épanoui (un brin trop énergétique même) et 90% du temps son père va la chercher à l'école qui pourrait faire croire pour certain qu'elle est une bête de foire, pis quand son père est là (là où on voit plus la mère). Mais elle vit parfaitement cette transition maternelle primaire et le fait qu'elle soit métis (en dehors du fait qu'elle dise d'un air innocente à son père "pourquoi tu n'es jamais allé à l'école (japonaise), papa ? Tu n'es pas intelligent, c'est pour ça ?" :lol: )

Mon amie d'enfance en primaire était précoce (elle devait sauter 3 classes) ronde et noire. Je peux vous assurer que nullement l'école française tout comme les professeurs n'ont été gentil avec elle mais elle avait se caractère fort et cette compréhension d'être différente qui lui a permis d'avancer. Elle n'a jamais voulu sauter de classe et ce malgré les rappels jusqu'au collège (on lui disait même qu'elle gâchait sa vie en ne sautant pas de classe ...) où j'étais encore avec elle car elle ne voulait pas accentuer plus cette différence. Elle se savait plus intelligente, s'ennuyait un peu en cours mais trouvait ailleurs de quoi s'inspirer (et botter le derrière des gens qui l'harcelait). Ceci n'est pas une généralité mais je voulais vous partager cette expérience.


Chaque pays a son pour et son contre, les professeurs à l'instant T de la vie de votre enfant renforceront ou déclineront ce constat. Hélas, il n'y a que des suppositions qui se baseront sur le choix de votre famille.

PS: ne pensez pas que vous avez besoin d'un psy, car sinon bon nombre d'étranger auraient besoin d'un psy, lorsqu'ils voient qu'un pays ou une personne se comportent différemment, ces personnes dénigrent alors les autre. Ce sont ces personnes qui ont besoin d'un psy, car il n'y a point une vision unique.
Mais bon ne vous inquiétez pas, c'est typiquement français de penser ainsi !
Dernière modification par clws990 le 08 mars 2013, 23:59, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4936
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par bcg » 08 mars 2013, 23:59

Bonjour,

Juste en passant... un petit mot de modération.
Conseiller à quelqu'un de se faire aider - par un psy ou autre - n'est qu'un avis personnel. Il ne faut pas le prendre mal. Pour certaines personnes, il peut être très important de se faire aider, pour d'autres moins. C'est selon...
Pensez toujours que vous êtes sur un lieu d'échange où parfois les mots peuvent avoir plusieurs sens et être pris différemment selon les personnalités et l'humeur du moment. On ne peut pas clarifier, comme dans une discussion normale, car on n'est pas en face de la personne.
Tout cela, vous le savez mais même en le sachant...
Bonne continuation sur ce sujet très intéressant ! :)

Avatar de l’utilisateur
gucci
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 29
Inscription : 24 nov. 2009, 05:47
Localisation : 札幌

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par gucci » 13 mars 2013, 13:59

Tres interessant sujet! Je me pose aussi beaucoup de question pour mon fils de 3ans et demi! Il a fait quelques mois de petite section en France et cela s'est mal passe, il etait solitaire, n'aimait pas la maitresse (la je le comprend, elle etait speciale) Et etait mort de peur quand on montait dans la voiture pensant a chaque fois qu'on allait a l'ecole.
Nous sommes maintenant au Japon, et il doit faire sa rentree au yochien bientot! Mais j'angoisse! Il n'est pas encore tres propre, il a besoin d'assistance, et son japonais est tres approximatif. De plus la maitresse m'avait fait remarquer que mon fils refusait l'autorite et faisait de terrible colere! Mais ca on connait, il nous fait la meme chose a la maison!
J'espere qu'il acceptera d'etre cooperatif et qu'il ne se montrera pas trop violent a l'egard des autres enfant. De plus, j'ai un peu de mal a l'imaginer se debrouiller tout seul a manger son bento :|

Avatar de l’utilisateur
Cable
made in Japan
made in Japan
Messages : 1788
Inscription : 15 oct. 2006, 09:00
Localisation : Shonan
Contact :

Re: Intégration d'un enfant franco-français à l'école

Message par Cable » 13 mars 2013, 16:03

Il n'est pas encore tres propre, il a besoin d'assistance, et son japonais est tres approximatif. De plus la maitresse m'avait fait remarquer que mon fils refusait l'autorite et faisait de terrible colere!
Oui, bon, il ne devrait pas être un cas unique. Tout cela n'est pas rare pour un garçon de cet âge. C'est stressant, et vous vous prendrez sûrement des remarques très bêtes de l'école, comme les parents des autres enfants dans le même cas, mais il n'y a pas de raison que tout ne rentre pas dans l'ordre dans le proche futur.
Hébergement Web de haute qualité à bas prix: https://www.awakening-hosting.com

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique