Une question sur le divorce un peu différente

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par clws990 » 01 juin 2009, 21:40

Je pourrais souligner aussi l'opposé dans les suppositions :

- pourquoi n'a-t-elle pas voulu partir avec lui ? ou proposer de partir avec lui ? (vu qu'on ne sait rien du tout ...)
- a-t-elle essayé au pis, d'aller le voir de temps en temps dans la ville ou globalement dans son lieu de "mutation" ?
- pourquoi n'a-t-elle rien dit sur le fait qu'elle se sentait seule avant de passer de " l'autre côté " ?
- si elle n'était pas satisfait de l'argent, a-t-elle cherché à avoir un revenu complémentaire ? retourner au travail ? ou demander à son mari ? (si elle a fait beaucoup de voyage ou de long séjour en France, je pense qu'elle avait un minima de ressource car le billet d'avion n'est pas gratuit)
- etc.

Les suppositions doivent aller dans les deux sens pour être équitable.

PS : il semblerait pas contre qu'elle ne travaille pas.
Dracomidori a écrit :Je connais des couples japonais, l'un le mari est parti pour deux ans au USA dans le cadre de l'entreprise, cependant il n'envoie pas tout son salaire au Japon, il doit vivre lui aussi!
Un autre dans le cadre des voitures Toyota, lorsque le mari est envoyé pour plus de trois ans a l'étranger, en général il emmène toute sa famille et oui...
Autre chose, je défends personne...Et même si c'était le cas, je ne vois pas en quoi ça te poserait un problème...
Et que savons-nous de ce couple? Bein pas grand chose a vrai dire, on ne sait pas si le mari donne assez d'argent a sa femme...Pourquoi il ne l'a pas emmène avec lui? Si elle travaillait?

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4936
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par bcg » 01 juin 2009, 22:03

Bonsoir,

Ouh, pas le temps de laisser le clavier refroidir...
De quoi parlons-nous? De différences culturelles, de différences de mode de vie qu'il faut, au moins, essayer d'appréhender si on veut comprendre la situation sous ses divers angles.
Vous avez tous lu ou vu Rashômon, n'est-ce pas?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rash%C3%B4mon_(film)

Extrait :
« De la réalité chacun se fait une idée. Dans les discours scientifique et politique, dans les conversations de tous les jours, nous renvoyons en dernière instance au référent suprême : le réel. Mais où est donc ce réel ? Et surtout, existe-t-il réellement ? De toutes les illusions, la plus périlleuse consiste à penser qu’il n’existe qu’une seule réalité. En fait, ce qui existe, ce sont différentes versions de la réalité, dont certaines peuvent être contradictoires, et qui sont toutes l’effet de la communication et non le reflet de vérités objectives et éternelles » (Paul Watzlawick, La réalité de la réalité, Seuil, Paris, 1976).
Au premier niveau physique est la réalité matérielle de faits, gestes et paroles du « crime ». Au deuxième niveau physiologique est la réalité sensorielle des images et sonorités perçues. Au troisième niveau psychique est la réalité imaginaire des significations et valeurs conférées aux éléments de la réalité physique déjà orientée et délimitée par la réalité sensorielle de la perception des sons et lumières. Au quatrième niveau symbolique est la réalité culturelle des croyances d'une religion et des règles de conduite d'une morale qui orientent et délimitent les significations et valeurs possibles conférées aux faits, gestes et paroles de la réalité physique déjà filtrée et sélectionnée par la réalité physiologique des perceptions.
Ainsi, une même scène du « crime » se présente en quatre versions différentes après une cascade d'interprétations, de « communications » des différents niveaux de réalité.
Ceci pose le problème du témoignage d'une « scène » dans la sélection des témoins et dans la sélection par le témoin choisi des différentes perceptions, significations et valeurs qu'il a éprouvées « réellement ».
D'autre part, un même « fait » physique ne devient « évènement » psychique que par ses effets et répercussions dans l'esprit des acteurs et spectateurs des gestes et paroles.
Non seulement ce film a amorcé la nouvelle vague cinématographique française des années 1950-1960 du point de vue technique et esthétique, mais encore il a introduit la multiplicité de points de vue d'un faisceau par rapport au récit linéaire univoque.


À méditer. Et si vous voulez, on en parle sur un autre sujet.
Tout cela pour dire que la discussion doit aboutir à élargir son champ de perception.

Avatar de l’utilisateur
celyniel
amateur
amateur
Messages : 77
Inscription : 05 janv. 2009, 09:20

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par celyniel » 02 juin 2009, 06:23

Passionnant.

Je pense qu'il est nécessaire de parler de généralités, de concepts.

Débattre indéfiniment sur la situation d'un couple dont nous ne savons rien et dont de surcroit l'initiateur ne vient plus ne me semble guère utile.

Dans un couple comme dans la vie, chacun met ses valeurs à un niveau différent.
Je tire aussi mon chapeau aux tribunaux et aux enquêteurs chargés parfois de démêler la complexité d'une relation (mais peut-elle y parvenir ? Un autre débat interessant...)

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par niobeex » 05 juin 2009, 01:57

Blablabla
Si FabienC avait filer a l'anglaise, l'aurait-elle dit a son mari? Aurait-elle demander le divorce? Le pas vu, pas pris marche tres bien au Japon.
Vous voulez parler de la possibilite de camoufler la verite sur la paternite de l'enfant au regard du grand public?
Autrement dit faire aux yeux des autres comme si le mari etait en realite le veritable geniteur.
C'est une option, et ca arrive en effet, pas qu'au Japon.

Sauf que dans notre cas l'enfant est (genetiquement) aussi moitie francais.
"Pas vu pas pris" dites-vous...

Si une "occidentale" mariee a un autre "occidental" "fautait" avec un Africain, les bons observateurs trouveraient l'erreur sans besoin de test ADN. :mrgreen:

blablabla
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 35
Inscription : 18 juil. 2008, 18:37

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par blablabla » 05 juin 2009, 08:52

Meme si je me fais vieux, j'ai encore toute ma tete pour reflechir. Seulement, je parlais implicitement d'un avortement.

Avatar de l’utilisateur
niobeex
amateur
amateur
Messages : 73
Inscription : 28 juil. 2006, 09:00

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par niobeex » 05 juin 2009, 12:48

effectivement, vu comme ca...

c'est donc moi qui est mal interprete.
Autant pour moi :D

gemini1096
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 5
Inscription : 20 juil. 2009, 00:48

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par gemini1096 » 20 juil. 2009, 01:48

Mon avis sur la question.
Arrêter la procédure de divorce au Japon et aller d'urgence en France et demander une carte de séjour pour madame où elle accouchera et demander le divorce en France. Comme le monsieur semble s'en fiche, une petite temporisation ne va pas lui sembler anormale.

http://www.elledivorce.com/html/juridiq ... etent.php5

"3- Vous êtes tous les deux étrangers, un seul de vous deux est domicilié en France :
Le tribunal français se déclarera compétent mais la loi qui s’appliquera à votre divorce dépend de vos nationalités :
- si vous avez la même nationalité (tous les deux espagnols par exemple), l’un vit en France, l’autre vit en Espagne, c’est la loi espagnole qui sera appliquée à votre divorce.
- si vous n’avez pas la même nationalité, l’un espagnol et l’autre italien par exemple, on appliquera la loi du pays où vous vivez réellement tous les deux, à condition qu’elle se déclare compétente. Dans le cas où aucune loi étrangère ne se déclare compétente, c’est la loi française qui sera appliquée."

A partir du moment où elle demande le divorce en France ça va compliquer les affaires de monsieur. De plus, madame est Coréenne et je suppose que monsieur est Japonais, ce qui ne va pas arranger les choses pour monsieur non plus.

Les accord de jugemnets entre France et Japon me font bien marrer, parce que lorsqu'il s'agit d'enlèvement d'enfant par l'un des parents japonais, là soudaiement, ça n'a plus aucun cours...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

WIKI japon pratique