Une question sur le divorce un peu différente

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Avatar de l’utilisateur
Patator
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 14 oct. 2007, 09:00

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par Patator » 24 mai 2009, 07:15

FabienC a écrit :Au cours de la dernière année, il est rentré 4 fois à Tokyo, donc 3 fois pour le travail... Peut-être que dans la tête d'un japonais ces pratiques sont normales. Mais pour moi c'est indéfendable.
Mon petit gars t'es sérieusement dans la mouise, donc comme l'as dit blablabla, à ta place je la ramènerai pas ! Et encore moins quand on est un pas un local et qu'on connait pas...

Mais bon courage quand même car tu vas vraiment en avoir besoin !

Pour en revenir au montant de "l'indemnité" ça me parait pas cher. Si t'es dans une fouchette comme ça c'est clair : PAYES, tu t'en tireras pas trop mal.

yokozuna
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 22
Inscription : 19 févr. 2009, 00:38

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par yokozuna » 25 mai 2009, 00:58

je serais plutot d'accord avec patator et autres.
T as fait une connerie, et peu importe ce que tu diras sur le mari de ton ami, il faut que tu payes.

Au fait, je sais que l'on est au japon mais ils vendent pas de preservatifs dans le coin ??
J'ai une super adresse sur Harajuku, y en a meme avec des tetes d'elephants. :roll:

Pense que tu ne perdras "que" de l'argent, ce sera dur avaler mais ensuite ta vie pourra vraiment commencer, tu auras ta femme et ton enfant et le passe ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

Avatar de l’utilisateur
grenier
amateur
amateur
Messages : 99
Inscription : 13 déc. 2004, 09:00

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par grenier » 25 mai 2009, 01:53

yokozuna a écrit : T as fait une connerie, et peu importe ce que tu diras sur le mari de ton ami, il faut que tu payes.
Je suis choqué par ce genre de réplique !

La vie est un peu plus complexe que ça. La loi japonaise privilégie le mari dans cette situation, ce qui ne me surprend pas outre mesure vu que le premier objectif de ce genre de loi est de préserver l'ordre public, élément primordial au Japon. Ceci dit, je m'attendrais à un peu plus de tolérance de la part de français (ou tout autre francophone natif, d'ailleurs, quelque soit son origine).

Avant d'en arriver là, le mari a refusé le divorce, ce qui vu la relation tend à sous-entendre des raisons autres que romantique (je serais prês à parier qu'il s'agissait en premier lieu de son image dans son entreprise). J'imagine que c'est trop tard maintenant (et puis ça ferait des frais en plus), mais je serais curieux de savoir ce qu'aurait donné une filature par un détective privé de cette personne si méritante. Considérant les comportements de salarymen loin de leur domicile que j'ai pu observer, je me demande s'il en serait sorti tout blanc.

Mais bref, la loi est ce qu'elle est. Ce sont des frais en plus, mais je pense qu'il vaudrait mieux consulter un avocat. Ce refus par le mari du divorce il y a six mois me semble important.

Avatar de l’utilisateur
Hachiryu
tatamisé
tatamisé
Messages : 1209
Inscription : 07 mai 2004, 09:00
Localisation : Nagoya

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par Hachiryu » 25 mai 2009, 08:21

grenier a écrit : Mais bref, la loi est ce qu'elle est. Ce sont des frais en plus, mais je pense qu'il vaudrait mieux consulter un avocat. Ce refus par le mari du divorce il y a six mois me semble important.
J'espère que FabienC va suivre ce conseil, ou en tout cas son amie. Je pense qu'avec un avocat et un cas bien étayé concernant l'absence de vie conjugale, les dommages et intérêts pourraient être réduits au minimum.

yokozuna
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 22
Inscription : 19 févr. 2009, 00:38

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par yokozuna » 25 mai 2009, 09:05

La question n'est pas de savoir comment etait le comportement du mari japonais, il etait certainemnt froid, unloving et ne comblait pas son epouse mais le fait est que fabien a couche avec la femme d'un autre et que de plus lui a fait un enfant.
Son amie aurait du quitte le domicile conjugal, commence sa vie autre part.
Mais il fallait etre patient et surtout ne pas faire un enfant a une femme mariee.

Je suis vraiment desole pour lui et j'espere sincerement qu'un jour il pourra vivre sous le meme toit avec son amie et son enfant sans tous ces soucis.
Mais pour l'instant il est en tort et ceci n'a rien a faire avec la loi japonaise, la vie est certainement complexe mais on ne peut pas faire n'importe quoi, faire un enfant a la femme d'un autre sous pretexte que son mari est inexistant.

Fabien est fautif d'avoir couche avec une femme mariee mais il rend certainement son amie heureuse, avoir un enfant est la plus belle chose que l'on puisse esperer.
Pour l'avenir de sa famille, de son enfant il est preferable qu'il paye rapidement afin de tirer un trait sur toute cette histoire.

FabienC
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 9
Inscription : 19 mai 2009, 22:47

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par FabienC » 25 mai 2009, 10:13

yokozuna a écrit :La question n'est pas de savoir comment etait le comportement du mari japonais, il etait certainemnt froid, unloving et ne comblait pas son epouse mais le fait est que fabien a couche avec la femme d'un autre et que de plus lui a fait un enfant.
Son amie aurait du quitte le domicile conjugal, commence sa vie autre part.
Mais il fallait etre patient et surtout ne pas faire un enfant a une femme mariee.
Malheureusement ça n'aurait rien changé. Même si elle quitte le domicile conjugal (elle a passé plus de temps avec moi que chez elle déjà) ça reste quand même de l'adultère. Le mari aurait fini par apprendre que sa femme avait une aventure de la bouche de quelqu'un d'autre, ce qui l'aurait surement mis encore plus en colère.

Pour le refus du divorce d'il y a 6 mois, la raison est très très simple : il n'y a pas cru. Il n'a pas imaginé un seul instant que sa femme n'était pas satisfaite de leur mariage. Il ne s'est pas demandé pourquoi sa femme lui demandait ça après être parti à l'improviste pendant 3 mois en France. Il ne s'est absolument pas remis en question, c'est complètement atterrant.

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par GeeBee » 25 mai 2009, 17:26

Il est peut-être vrai que son mari n'était pas tout blanc dans l'histoire (peut-être lui-même avait des liaisons extérieures).
Mais dans ce genre de situation, faire un enfant...
Etait-ce voulu ?
Depuis que je suis sur ce forum je constate plusieurs cas de japonaises enceintes d'un compagnon français, de façon inattendue.
Il est bon de rappeler que les japonaises n'ont pas pour habitude de prendre la pilule, qu'elles n'ont souvent pas le réflexe de demander l'usage du préservatif (encore que ce soit plus du ressort du monsieur), et surtout qu'elles peuvent tout simplement vouloir un enfant conçu à votre insu.
Messieurs utilisez le préservatif ! Imposez-le. A défaut, sachez contrôler votre éjaculation (il faut bien connaître son corps et se retirer avant).

FabienC
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 9
Inscription : 19 mai 2009, 22:47

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par FabienC » 25 mai 2009, 19:09

GeeBee a écrit :Il est peut-être vrai que son mari n'était pas tout blanc dans l'histoire (peut-être lui-même avait des liaisons extérieures).
Mais dans ce genre de situation, faire un enfant...
Etait-ce voulu ?
Aucun soucis de ce côté. Nous ne somme plus tout jeunes et en gros, c'était maintenant ou jamais.
Elle avait de gros aprioris par rapport à la grossesse et aux enfants et son mari n'a pas su ou n'a pas essayé de la rassurer.

blablabla
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 35
Inscription : 18 juil. 2008, 18:37

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par blablabla » 25 mai 2009, 20:14

grenier a écrit : Ce refus par le mari du divorce il y a six mois me semble important.
Malheureusement, vu les raisons donnees par FabienC, je ne pense pas que cela va obligatoirement jouer en sa faveur. Certains couples se forment pour des raisons venales, ceci laissant certains maris penser que plus ils gagnent, plus le couple sera heureux. Ajoutez a cela une mauvaise communication: chacun reste dans son coin en pensant que l'on fait le mieux pour le couple. Ce qui risque de se passer si le divorce ne se fait pas a l'amiable, c'est que le mari va plaider avoir travailler sans relache pour l'avenir de son couple pendant que madame a ete butine ailleurs. Ceci collant parfaitement avec le refus de divorce.
Autre point, je ne sais plus si cela concerne la loi Japonaise ou Francaise, vu que j'ai des amis divorces dans les deux pays, mais l'absence de vie conjugale est consideree comme importante s'il n'y a pas eu de rapports sexuels dans le couple pendant 2 ans. Si vous consultez un avocat, il vous renseignera surement la dessus.
Grenier a écrit :Considérant les comportements de salarymen loin de leur domicile que j'ai pu observer, je me demande s'il en serait sorti tout blanc.
Que vous avez pu observer, effectivement. Je suis Japonais et travaille quelques fois loi de mon domicile et de ma famille et jamais je n'ai eu et n'aurais de comportement qui manquerait de respect a ma femme. La majorite de mes amis du travail qui sont en deplacement avec moi font de meme.
Mais tout comme a l'hopital on ne croise que des malades, en frequentant des etablissements qui vendent du sexe, on ne peut forcement que croiser des gens qui ne sont pas "tout blanc".
Je n'ai pas insinue que le mari n'a rien a se reprocher , je souhaitais simplement dire que pour que tout se passe pour le mieux, il faut aussi savoir reconnaitre ses fautes. Chercher des excuses alors qu'on a volontairement fait un enfant "illegitime" (je deteste ce mot), ce n'est la pas le meilleur chemin vers la Redemption.

Je souhaite bien du courage a Fabien pour l'avenir parce qu'apres cette histoire de divorce, il y aura sans doute quelques conflits et autres commerages au sujet de cet enfant. Preparez vous bien et soutenez votre femme, c'est elle qui va s'en prendre plein la patate.
Grenier a écrit :je serais prês à parier qu'il s'agissait en premier lieu de son image dans son entreprise.
Vous auriez perdu votre mise. :wink:

Amicalement.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par bcg » 25 mai 2009, 20:50

Les bons plans du Dr GeeBee! Surtout, ne suivez pas ses conseils, il est notoire que ce n'est pas un moyen sérieux de contraception (vu tout ce qui sort avant l'éjaculation)!
On referme la parenthèse.
GeeBee a écrit :... sachez contrôler votre éjaculation (il faut bien connaître son corps et se retirer avant).

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par bcg » 25 mai 2009, 21:09

Bonjour Fabien,

Je crois que je ne suis pas le seul à me sentir mal à la lecture de vos messages depuis le début. Vous essayez à tout prix de justifier votre comportement et celui de la femme avec qui vous avez fait un enfant en nous assenant constamment "votre" façon de voir, votre système de valeur, comme s'il s'agissait de valeurs universelles. À aucun moment, vous n'avez envisagé la possibilité que les choses pouvaient être perçues différemment. À aucun moment, vous n'avez essayé de vous mettre à la place de cet homme. C'est ça que je trouve assez irritant, je vous l'avoue.

Mais beaucoup de Japonais, des Français aussi, conçoivent l'amour différemment. On peut être éloigné d'une personne et n'en pas moins éprouver des sentiments très forts pour elle.
On peut se sacrifier pour son travail mais cependant garder sa dignité intérieure et penser qu'on est heureux de subvenir aux besoins de son épouse bien-aimée.
Il est possible de ne pas avoir d'enfants, même de relations sexuelles et pourtant d'aimer.
Et si l'être cher vous trahit, la colère n'est-elle pas légitime?
Allez... mettez beaucoup d'eau dans votre vin! Et mettez-vous à la place des autres, ça demande un effort, certes.
Tout ça pour dire aussi que vous aurez beau essayer de vous justifier de différentes manières, vous ne serez pas forcément entendu (compris). Alors, la douche risque d'être glacée au moment de passer à la caisse. Vous n'avez pas fini d'être atterré...
FabienC a écrit :...
Pour le refus du divorce d'il y a 6 mois, la raison est très très simple : il n'y a pas cru. Il n'a pas imaginé un seul instant que sa femme n'était pas satisfaite de leur mariage. Il ne s'est pas demandé pourquoi sa femme lui demandait ça après être parti à l'improviste pendant 3 mois en France. Il ne s'est absolument pas remis en question, c'est complètement atterrant.

FabienC
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 9
Inscription : 19 mai 2009, 22:47

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par FabienC » 25 mai 2009, 22:22

Je suis un peu surpris par les réactions des membres de ce forum car elles sont très différentes de celles de mes amis en France. J'imagine que beaucoup de membres de ce forum connaissent bien le Japon et n'ont plus la même vision. Certains d'entre vous doivent se sentir plus proche du mari que de moi...

Mais que dois-je faire alors ? Quitter ma compagne enceinte, l'abandonner à son mari ? ou alors donner tout mon argent jusqu'au dernier centime, et même m'endetter pour de nombreuses années, alors que j'aurais une femme et un enfant à ma charge ? Vous trouvez ça étrange que j'essaie de me battre contre un système que je trouve injuste ?

Je suis français et ma culture et ma vision est différente. Mais ce n'est pas parce pour ça que je dois hocher la tête et accepter tout et n'importe quoi. Certes, le Japon n'est pas l'Afghanistan, mais le lois et les mentalités concernant les relations entre les personnes ne sont pas acceptables.

Comme j'ai expliqué dans un autre message, mon amie est née de mère Coréenne. Il lui a fallu 1 an pour qu'elle m'en parle, presque au bord des larmes. Les autres enfants à l'école l'injuriaient et la bousculer à cause de ça. Moi aussi j'ai senti le racisme dans le regard des autres. J'ai aussi parlé avec des homosexuels au Japon qui m'ont expliqué le mal qu'ils ont là-bas. Je ne vous parle même pas des enlèvement d'enfants par des parents divorcés, des suicides, de la violence chez les enfants qui n'ont plus de repères familiaux, des conditions de travail, etc.

Si les choses étaient si roses au Japon, si les gens étaient heureux, vous pensez que la population baisserait inexorablement comme elle le fait ?

Oui, mon amie a fait une "erreur" en commençant à me voir. Mais je pense qu'elle a bien pris ses responsabilités en l'avouant et en allant jusqu'au bout. Moi j'ai pris les miennes en quittant travail, famille et patrie pour venir ici. S'il faut payer je paierai, mais seulement un montant raisonnable.

La seule chose que j'aimerais voir sortir de cette affaire, c'est qu'un jour son mari se rende compte que ce qui est arrivé est un peu de sa faute et qu'il en tire une leçon. J'aimerais qu'il trouve un autre femme et qu'il la rende heureuse.

Avatar de l’utilisateur
G7
amateur
amateur
Messages : 122
Inscription : 21 juin 2006, 09:00
Localisation : tokyo

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par G7 » 25 mai 2009, 22:50

je ne pense pas que les membres du forum se sentent plus proches du mari que de vous...
mais ils connaissent surement mieux que vous le japon, ses lois, ses mentalites, et vous devriez prendre leurs reactions plus comme des conseils amicaux que de l aggression !
ils vous previennent de ce qui risque d arriver... c est certainement plus constructif que de vous plaindre et de vous dire que le mari est un s#$`@, et que tout le monde est mechant... et c est sans doute pour vous preparer que vous avez poste ici.
au japon, se consacrer a son entreprise, est encore beaucoup vu comme etant du devouement a sa famille... personne ne dit que c est bien, c est un fait.
le mari avait donc peut etre la sensation de satisfaire sa femme en rapportant un salaire qui l aide a vivre !
le refus du divorce est aussi tres culturel, ca n est pas aussi rependu qu en france, et les couples d un certain age cohabitent plus qu ils ne vivent ensemble... et ca semble normal et aucun des 2 ne pense au divorce.
le japon n est pas le meilleur pays pour l adultere, et pas non plus pour mettre une femme mariee enceinte. elle aurait du presenter les papiers du divorce signes par elle, et pas juste "mentionner" le divorce... et une fois le divorce etablit apres quelques mois, elle aurait du tomber enceinte !
mais on ne va pas refaire l histoire, elle a trompe son mari avec un etranger, elle est tombee enceinte, et les juges japonais appliqueront les lois vieillottes japonaises.
qu on les aime ou pas n est pas la question a l heure actuelle !

Avatar de l’utilisateur
Patator
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 16
Inscription : 14 oct. 2007, 09:00

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par Patator » 26 mai 2009, 03:02

J'espère surtout que t'as une (très) bonne situation au Japon ! Car d'après ce que je comprends "ton amie" ne travaillait pas et se faisait entretenir par son mari. Parce que mine de rien, va falloir prendre en charge "l'indemnité" et subvenir aux besoin de ton amie + votre enfant. T'as intêret à assurer parce qu'à mon avis ça ne sera pas évident à vivre ni pour elle, ni pour toi !! Ca serait vraiment dommage de gacher un mariage pour bousiller la vie d'une femme et d'un enfant derrière...

Avatar de l’utilisateur
celyniel
amateur
amateur
Messages : 77
Inscription : 05 janv. 2009, 09:20

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par celyniel » 26 mai 2009, 03:42

Je suis complètement d'accord avec bcg.

Que vous soyez critiques et rancuniers concernant le futur ex mari de votre amie, que vous crachiez sur les lois vieillottes du Japon (et avec raison je n'en doute pas), ou quel que soit vos opinions, votre jugement et votre état d'esprit. Vous devez à tous prix faire d'abord preuve d'empathie.
Vous ne pouvez balayer d'une geste toute la raison d'être du mariage qui a été fait. Ils se sont mariés, probablement aimés ou au moins appréciés, cet homme connais sans doute sa femme mieux que vous ou plus longtemps...
Dans tous les cas, il faut rester ouvert d'esprit, et pas partir du postulat que tout le monde il est méchant etc.
d'autant plus concernant une culture, et donc un système de valeur différent du siens.

Bien sur je vous jette pas la pierre, je comprend bien vos sentiments etc.
Seulement, ne fermons pas les yeux sur ce qu'un divorce pourrait représenter pour cet homme, quelles que soient les erreurs qu'il eu faites.
Patator a écrit :mine de rien, va falloir prendre en charge "l'indemnité" et subvenir aux besoin de ton amie + votre enfant. T'as intêret à assurer parce qu'à mon avis ça ne sera pas évident à vivre ni pour elle, ni pour toi !! Ca serait vraiment dommage de gacher un mariage pour bousiller la vie d'une femme et d'un enfant derrière...
Je pense qu'il est important d'y penser, maius je n'adhère pas sur le discours de fond.
"gacher un mariage pour bousiller la vie d'une femme et d'un enfant derrière" vous avez dit ?
Depuis quand l'argent fait-il le bonheur ? La principale lecon a tirer de ce divorce n'est elle pas que les sentiments et vivre avec ceux qu'on aime est plus forts que tout ? Finalement, qu'importe qu'ils ai les moyens ou que toute la famille aille aux restos du coeur. Les difficultés financières ne "bousilleront" jamais le bonheur de quelqu'un, surtout dans un contexte d'amour comme ici.

Au Japon, les concepts tels le bonheur d'un foyer sont encore très souvent liés aux concepts d'accomplissement professionnel et financier, mais ce n'est pas un modèle omniprésent en occident. Ca dépend des gens.
D'autant plus que si son amie accepte de divorcer (malgré une situation financière correcte avec son mari me semble-t-il), c'est bien qu'elle souhaiterait changer de vie, qu'elle a décider de batir sa vie sur d'autres valeurs.

Il n'empêche qu'effectivement, des revenus confortables aideraient beaucoup de choses...

Avatar de l’utilisateur
Asane
accro
accro
Messages : 216
Inscription : 04 sept. 2007, 09:00
Localisation : Almaty, Kazakhstan

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par Asane » 26 mai 2009, 05:03

Fabien,

Je trouve ça bien que vous ayez décidé d'assumer votre responsabilité. J'en ai rencontré, des petits Français qui avaient poussé leur copine japonaise à avorter parce qu'elle était inopinément tombée enceinte. Je ne sais pas si ce bébé était prévu, mais en tout cas c'est bien d'assumer. En tant que femme, je vous le dis, peu d'hommes auraient aujourd'hui le courage de faire ce que vous faites, surtout dans une situation pareille.

Personne ne sera choqué que vous l'épousiez parce qu'elle est enceinte de vous, c'est une chose tout à fait normale là-bas, et c'est probablement ce que votre amie attend. Ce qui choque (et pas qu'au Japon), c'est l'adultère. Avouez tout de même que votre situation n'est pas commune : même en France, on voit peut d'amants mettre une femme mariée enceinte ! :shock: Comme le dit bcg, quand on lit ça, on ne se sent pas spécialement à l'aise...

Votre chance est que le mari n'a pas l'air de vouloir en rajouter dans le pathos, et je pense qu'il fera ça bien, sans chercher à vous enfoncer, si toutefois vous acceptez de payer. L'homme japonais préfère généralement éviter de laver son linge sale en public, surtout dans une affaire aussi humiliante tant pour lui, que pour vous et pour elle. La solution à l'amiable - la plus discrète - est celle qu'il devrait choisir pour ne pas trop que ça s'ébruite. Il prétendra avoir divorcé pour des motifs financiers ou autres. Peut-être même qu'il préférera éviter de mentionner la grossesse de sa femme (ça surtout, c'est humiliant !). Sauf si vous l'énervez de trop. Je vous dis cela, parce que je connais des Japonais divorcés et qu'ils optent toujours pour le fair-play apparent. Surtout pas de crêpage de chignon en public.

Personne ne vous demande d'approuver ce système, prenez-en simplement votre parti. Vous n'êtes pas de taille à lutter contre une institution aussi rigide ; vous devez vous y conformer et limiter la casse, ce qui semble encore possible. Soyez fair-play vous aussi. Choisissez le moins pire ! C'est ce que l'on essaie de vous dire dans cette discussion, sans chercher à juger vos sentiments qui semblent sincères, par ailleurs. Je trouve que vous donnez à votre amie une belle preuve d'amour en la soutenant dans cette situation... Avec un peu de chance, vous n'en entendrez plus parler ensuite et vous pourrez démarrer votre vie commune sur de bonnes bases. Voyez-le comme un pis-aller, dans quelques années tout sera oublié et vous serez heureux avec votre future femme.

Bon courage, en tout cas. Mais vous pouvez y arriver, j'en suis sûre. Il faut rester lucide, c'est tout.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par bcg » 26 mai 2009, 06:32

Bonjour,

C'est normal que les réactions des gens de ce forum soient différentes de celles de tes amis en France! Cela vient notamment de leur connaissance de la société japonaise et de sa culture. Ça veut dire qu'ils ont évolué en se frottant à une autre culture, en relativisant leur propre culture.
Ce que je voulais te faire toucher du doigt, c'est que ton système de valeurs et celui de tes amis en France n'est pas universel. Il n'est même pas applicable à tous les Français.
Maintenant, nous comprenons ce qui s'est passé puisque tu nous l'as bien présenté. C'est ta vie! Mais à vouloir te battre contre un système, tu risques d'y laisser des plumes, de l'argent, de l'énergie.
Tu écris : "Certes, le Japon n'est pas l'Afghanistan, mais le lois et les mentalités concernant les relations entre les personnes ne sont pas acceptables."
Je crains fort que cette attitude ne soit fortement ethno-centriste et culturo-centriste.

C'est facile de critiquer, et tu as sûrement raison de le faire pour beaucoup de points, mais il faut aussi se mettre à la place des gens - quelqu'un a parlé d'empathie- (mais "je ne me sens plus proche du mari"!).
On critique par exemple le type de fonctionnement des couples japonais, l'absence du mari (même quand il habite sous le même toit!) à cause du travail, etc.
Mais il est probable que si les Japonais ne s'étaient pas dévoués à leur entreprise après la guerre et notamment pendant la période de haute croissance, le Japon n'aurait pas pu se développer sur le plan économique comme il l'a fait. Il y a beaucoup d'abnégation chez le salarié japonais même si celle-ci n'est pas forcément "choisie". Ça n'empêche pas les sentiments. Rappelons aussi que les sentiments sont généralement très intériorisés chez les Japonais.

La discussion part ainsi sur des considérations de société et de culture mais c'est normal vu le nombre de facteurs impliqués.
FabienC a écrit :Je suis un peu surpris par les réactions des membres de ce forum car elles sont très différentes de celles de mes amis en France. J'imagine que beaucoup de membres de ce forum connaissent bien le Japon et n'ont plus la même vision. Certains d'entre vous doivent se sentir plus proche du mari que de moi...
Mais que dois-je faire alors ? Quitter ma compagne enceinte, l'abandonner à son mari ? ou alors donner tout mon argent jusqu'au dernier centime, et même m'endetter pour de nombreuses années, alors que j'aurais une femme et un enfant à ma charge ? Vous trouvez ça étrange que j'essaie de me battre contre un système que je trouve injuste ?
Je suis français et ma culture et ma vision est différente. Mais ce n'est pas parce pour ça que je dois hocher la tête et accepter tout et n'importe quoi. Certes, le Japon n'est pas l'Afghanistan, mais le lois et les mentalités concernant les relations entre les personnes ne sont pas acceptables...

Avatar de l’utilisateur
Fujijanet
contributeur
contributeur
Messages : 644
Inscription : 18 nov. 2005, 09:00
Localisation : Fukuoka

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par Fujijanet » 26 mai 2009, 10:29

Idem qu'au dessus et tres tres bon commentaire de la part de Asane, je l'apprendrais par coeur si j'etais toi.

Juste un petit rajout: Elle ne travaillait pas et est venue plusieurs mois en France (plusieurs fois?), elle a un certain train de vie apparement et c'est qui qui paye tout ca?
Je ne veux pas m'avancer mais si c'est le mari, il a bien le role de la vache a traire.
Perso, il remplit son role de mari a la japonaise, role protecteur et financier et en attend certainement autant de sa femme. Une bonne epouse qui l'attend sagement a la maison.

Un peu cliches mais: Les relations adulteres au Japon, sont tres courantes mais ettouffees et gardees sous silence dans ces couples qui cohabitent (cites ci-dessus). Ca arrange souvent madame que monsieur aillent voir ailleurs (ou vice versa) mais le mariage n'est pas remis en cause pour autant et si un homme marie mettait enceinte par malheur sa maitresse, souvent la solution adoptee serait un entretien de la dite demoiselle avec une pension mensuelle (secrete) mais ne remettra pas le mariage en cause pour autant.

Ton amie devrait savoir tout ca non?

Avatar de l’utilisateur
nya-nya
amateur
amateur
Messages : 125
Inscription : 28 avr. 2009, 19:00
Localisation : Tokyo, Japon
Contact :

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par nya-nya » 27 mai 2009, 03:32

Tant de femmes japonaises tombent enceintes "par erreur" durant une liaison avec un occidental par exemple.
A cause d'un détail important, il faudrait parler avant d'avoir quelques relations sexuelles.
Prend-elle la pilule ou autre moyen de contraception?
Très peu de japonaise utilise les moyens hormonaux...

De manière générale, les occidentaux partent du principe que si la femme ne dit rien, forcément, il n'y a rien à craindre.
De manière générale, les japonais le savent et limitent les dégâts en prenant en compte ce point.

Bien sur, je ne fait pas un cas une généralité, mais c'est ce que j'ai pu constater.

Je sais que ça ne sert à rien que je dise ce qu'il fallait faire, mais je me dis que ce détail pourrait servir un jour à quelqu'un qui aurait parcouru par hasard ce post.

Maintenant je pense que le problème n'est pas les lois, la culture, les coutumes et l'esprit japonais aussi aberrant soit-il pour quelqu'un ayant grande fois en sa propre culture.
Le problème, c'est la suite des événements, car il faudra s'y plier, en limitant les dégâts, et en vous mettant à l'abris du besoin.
C'est très bien de prendre cette responsabilité, c'est très beau. Mais maintenant, vous avez l'obligation de la rendre heureuse. Bien sur je pense que c'est beaucoup plus facile avec de l'amour, de l'attention et de l'affection qu'avec un porte-monnaie bien rempli. Mais il ne faut pas oublier que sa vie de confort risque de lui manquer aussi un peu, ce n'est pas facile de passer d'un certain niveau de vie et de le baisser ensuite brutalement.

A vous aussi de faire le maximum pour votre confort financier en comptant que ma fois, vous travaillerez aussi pour son ex mari.
Qu'elle que soit leur relation, vous lui avez quand même "pris sa femme"
Votre amie, ce qui est normalement le but d'un couple (faire des enfants) ce n'est pas avec lui qu'elle l'a obtenu, mais avec vous.
Quel que soit le personnage qu'est ce mari absent, il faut garder ça en tête.

En attendant, je vous souhaite beaucoup de bonheur. Il ne s'agit plus d'un couple, mais d'une famille maintenant, et c'est tellement beau une famille...

Ganbatte!

Avatar de l’utilisateur
grenier
amateur
amateur
Messages : 99
Inscription : 13 déc. 2004, 09:00

Re: Une question sur le divorce un peu différente

Message par grenier » 27 mai 2009, 07:09

G7 a écrit :je ne pense pas que les membres du forum se sentent plus proches du mari que de vous...
mais ils connaissent surement mieux que vous le japon, ses lois, ses mentalites, et vous devriez prendre leurs reactions plus comme des conseils amicaux que de l aggression !
ils vous previennent de ce qui risque d arriver... c est certainement plus constructif que de vous plaindre et de vous dire que le mari est un s#$`@, et que tout le monde est mechant... et c est sans doute pour vous preparer que vous avez poste ici.
Je suis français, me suis intéressé au Japon et à sa culture depuis fort longtemps, y ai vécu pendant trois ans pendant lesquels j'ai travaillé dans une entreprise, et dans le secteurs public japonais. Tout ça pour dire que je pense être assez familier avec les mentalités et la culture nippones. Par ailleurs, je n'ai personellement jamais vécu une situation similaire, dans quelque rôle que ce soit, il me semble donc que mes seuls à priori sont culturels.
Ma perception de la majorité des réponses (pas toutes) est une hostilité assez flagrante à l'encontre de FabienC, avec une certaine notion de "tu vas devoir payer, bien fait pour toi, tu l'as bien cherché".
Oui, effectivement, il semble bien que la situation et la loi fassent qu'il va lui falloir passer à la caisse. Compte tenu du cas particulier, de la loi telle qu'elle est en France à ce sujet, de la position très particulière du Japon vis-à-vis des droits de l'enfant et des problèmes de plus en plus important que ça pose en ce moment, je me demande malgré tout si les accords franco-japonais se verraient appliqués ici ? Dans ce genre de cas, les choses sont souvent très largement moins absolues que ce que les textes veulent bien laisser croire.

Mais bref. Suis-je vraiment le seul pour qui l'idée de devoir payer pour obtenir le divorce semble aberrante (je ne me place pas sur le plan de la loi japonaise ici) ? Je comprend que le mari soit en colère, mais cette notion de donner de l'argent pour que sa femme soit libre de lui me suggère une certaine notion de vente d'un bien meuble. Ou bien quelque chose m'a échappé et le divorce entraine qu'elle aura droit à la moitié des biens du ménage ? Ca m'étonnerait beaucoup.
au japon, se consacrer a son entreprise, est encore beaucoup vu comme etant du devouement a sa famille... personne ne dit que c est bien, c est un fait.
le mari avait donc peut etre la sensation de satisfaire sa femme en rapportant un salaire qui l aide a vivre !
Les japonais, et surtout les japonaises, semblent l'accepter de moins en moins. 80% Des amies de ma femme sont divorcées. Une des raisons majeures est l'absence de vie de couple.
elle aurait du presenter les papiers du divorce signes par elle, et pas juste "mentionner" le divorce... et une fois le divorce etablit apres quelques mois, elle aurait du tomber enceinte !
Une tel divorce "à l'amiable" nécessite que les deux parties signent. Il n'est pas possible de divorcer de sa propre initiative.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique