je ne comprends rien... à la famille japonaise

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
louis-kun
amateur
amateur
Messages : 136
Inscription : 05 nov. 2007, 09:00
Localisation : Geneva / Kyoto

je ne comprends rien... à la famille japonaise

Message par louis-kun » 19 déc. 2007, 18:51

Bonjour à toutes et tous,

Je ne post pas souvant mais là j'ai vraiment besoin de quelques info et de votre exprience.

Mon amie est japonaise ( 24ans)et je suis avec elle depuis plus d'un an. Je suis déjà aller trois fois au Japon. Je part demain la rejoindre à Kyoto et je devais normallement rencontré son père pour la première fois.
Il y a tout juste une heure elle m'appelle en larme au travail pour me dire que sa mère (qui n'est pas au courant de notre relation) à découvere son agenda avec son planing (détaillé jusqu'à quel point?) des deux prochaines semaines et qu'elle à explosé de collère et est partie de chez elle. Le père de mon amie lui demande de casser avec moi pour ne pas mettre un péril sa famille :?: ...
Mon amie est bien sûr dessespérée et ne sais plus quoi faire et j'avoue que moi non plus. Je me suis vraiement investi personnellement et financièrement (je sais que ce n'est pas vraiement classe, mais c'est la réalité quand on part trois fois par année au Japon) dans cette relation car je l'aime vraiment et se m'arrive très rarement.
En gros je part au Japon demain, ma valise est déjà prette, son cadeau déjà acheté.... Je ne sais plus quoi faire.... De toute façon je pars au Japon demain et je vais voir sur place. Mais le je suis dans un état moral très bas, ca fait deux mois que je ne l'ai pas vu. Tout est prévu et maitenant tout est dans le doute, rien n'est sûr...
Je suis vraiment perdu et cela ne m'arrive pas souvant.
Ce n'est pas ma première relation serieuse et je me doutais bien que d'aimer la fille unique d'une ancienne famille japonaise vivant à Kyoto ne serais pas facile... Mais la je tombe des nus...
Je me suis toujours conporté en parfait gentleman, j'ai toujours essayer de donner le meilleur de moi même et là je suis catalogué en sale Ganjin qui va désodorer la famille...

Des personnes ici ont elles déjà vecu des situations similiaires?

ps: Désolé pour l'orthographe, mais ce matin je n'ai vraiment pas envie de faire d'efforts...

Avatar de l’utilisateur
GeeBee
contributeur
contributeur
Messages : 685
Inscription : 28 oct. 2006, 09:00
Localisation : Paris

Message par GeeBee » 19 déc. 2007, 19:37

Et ben mon pauvre, je ne sais que dire, mais je t'apporte mon soutien.
Personnellement, n'ayant plus de famille, je suis libre dans mes relations. Je me doute que les parents ont toujours un oeil critique sur les amours de leurs enfants et que ça doit être pire quand c'est une famille traditionnaliste et fermée...
En plus votre histoire était secrète, c'est difficile.
Bien du courage à toi. Et peut-être y aura-t-il un miracle ?
Envisage-tu de parler aux parents ?

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: je ne comprend rien...

Message par Shizuka-jp » 19 déc. 2007, 20:22

louis-kun a écrit : Je me suis toujours conporté en parfait gentleman...
Se comporter en parfait gentleman ce n'est certainement pas mettre les parents devant le fait accompli...Surtout s'il s'agit d'une famille qui a des principes un peu rigides. Il aurait sans doute été préférable de rencontrer les parents de votre amie dès vos premières visites au Japon, car là, en effet, apprendre par hasard que leur fille fréquentait un homme en cachette, étranger ou non, ça ne donne pas une impression de sérieux.

Ceci dit je trouve que pour une "ancienne famille japonaise", la maman est un peu hystérique sur les bords, on sent la famille à problèmes, bien indépendamment de vous et de votre amie.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Re: je ne comprend rien...

Message par bcg » 19 déc. 2007, 20:28

Bonsoir,

Hum... une famille à fuir, semble-t-il. Avec elle ou sans elle.
Ce n'est pas le moment de se laisser abattre! Après tout, ce ne sont que des imbéciles (tels que vous les décrivez). Je ne parle pas d'elle, bien sûr.
Je dis toujours dans ces cas-là qu'il faut se féliciter que ça arrive avant (le mariage, les enfants).
Désolé si je vous parais froid, j'essaie de parler vrai et utile.
louis-kun a écrit :... Le père de mon amie lui demande de casser avec moi pour ne pas mettre un péril sa famille :?: ...
Mon amie est bien sûr desespérée et ne sais plus quoi faire...

Avatar de l’utilisateur
LupinIII
contributeur
contributeur
Messages : 640
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Message par LupinIII » 19 déc. 2007, 20:46

La même histoire (à peu de choses près) m'est arrivé il y a 14 ans. Il ne faut pas désepérer et rencontrer la famille. 14 ans après, je suis marié avec la fille de cette famille, on a une petite fille et tout se passe au mieux dans le meilleur des mondes avec la belle-famille.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 19 déc. 2007, 20:57

LupinIII a écrit :Il ne faut pas désepérer et rencontrer la famille.
Oui, vous verrez bien comment ça se passe. Et ils vous trouveront peut-être très sympathique, ça peut arriver.

Par contre si vous êtes malheureusement tombé sur des parents qui ont de hautes ambitions pour leur fille unique, vous êtes peut-être mal parti, à moins de pouvoir démontrer que vous êtes un parti avantageux. La cousine de notre dentiste a épousé un Français possédant un château à vignobles en Champagne, là, aucun problème! :wink: biere=

Avatar de l’utilisateur
uchimizu
amateur
amateur
Messages : 50
Inscription : 12 déc. 2007, 09:00

Message par uchimizu » 19 déc. 2007, 21:15

Bonjour,

cela me rappelle des aventures personnelles il y a de nombreuses années. Ce ne sont pas des périodes faciles. Bon courage, et n'oublie pas qu'après une période difficile, les choses finissent toujours pas s'arranger (surtout les histoires de jeunes filles).

Sur le plan pratique, je pense qu'il faut que tu t'assures d'avoir un hébergement pour ces 2 semaines quoi qu'il arrive avec ton amie, et suffisamment d'argent pour t'occuper au cas où. Sinon, ne pars pas!

Je pense que tu n'as rien à perdre à rencontrer les parents de ton amie. D'après mon expérience, les deux choses qu'ils vont juger sont:
- ton niveau de japonais. C'est triste à dire mais si tu ne parles pas ou peu japonais, tu ne feras pas bonne impression;
- la solidité de ta situation professionnelle: une relation sentimentale au Japon (surtout avec des gens "traditionnels", avant d'être une histoire de sentiments, c'est surtout l'avenir matériel de la jeune fille qui doit être assuré.

Enfin, ne sois pas naïf non plus, et envisage aussi la possibilité que ton amie te mène par le bout du nez (c'est à dire qu'elle ait inventé cette histoire pour se séparer de toi sans te le dire franchement).

Si tu veux qu'on discute plus en off, envoie moi un message perso.

un blog sur le Japon: http://uchimizu.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 19 déc. 2007, 21:30

Ça, c'est vraiment génial comme info! Ça va galvaniser notre ami. Et moi, qui faisais plutôt dans le défaitisme...
LupinIII a écrit :La même histoire (à peu de choses près) m'est arrivé il y a 14 ans. Il ne faut pas désepérer et rencontrer la famille. 14 ans après, je suis marié avec la fille de cette famille, on a une petite fille et tout se passe au mieux dans le meilleur des mondes avec la belle-famille.

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 19 déc. 2007, 21:39

Bonjour!

Bon, une autre possibilité: (j'ai vu tellement de coups tordus que j'ai
appris à me méfier de tout et d'envisager de la vie toutes les possibiités
comme sur un jeu d'échecs)

Nous avons eu la réaction des parents en gros plan, maintenant je bouge
la caméra.

Et si la demoiselle avait un coup de vague-à-l'âme dans sa détermination,
n'était plus certaine de vouloir vous présenter à sa famille...
Notez que ce n'est qu'une hypothèse, hein, si vous êtes sûr d'elle,
finalement, tant mieux. Le désespoir, ça se simule très bien. Donc ça
vaudrait le coup d'en parler entre 4 z'yeux calmement pour faire le point
fixe comme un boeing avant l'envol.

Bon, après la détermination de mademoiselle, voyons la détermination
de Monsieur: imaginons qu'elle vous dise qu'elle veut bien quitter sa
famille pour vous à condition que vous la mariiez: est-ce que vous lui
dites oui du tac au tac, ou est-ce que vous lui demandez quelques mois
de réflexion ou de préparation?

Ou imaginons une variante: elle veut bien tout plaquer, mais elle ne sait
pas si vous allez lui consacrer votre vie, et elle n'ose pas vous le
demander: êtes-vous prêt à lui proposer la semaine prochaine de
l'épouser et de l'emmener en France ou ailleurs?

Si vous n'avez pas répondu oui spontanément aux questions ci-dessus,
c'est que vous n'êtes pas prêt pour elle, alors ne lui demandez pas
d'être prête pour vous.
je tombe des nus...
Si sa mère vous a surpris dans cette tenue, plus rien ne m'étonne.

Pascal

Avatar de l’utilisateur
Asane
accro
accro
Messages : 216
Inscription : 04 sept. 2007, 09:00
Localisation : Almaty, Kazakhstan

Message par Asane » 19 déc. 2007, 22:08

Louis-kun, tu expliques que tu devais rencontrer son père, cela me paraît bizarre qu'elle ne lui en ait pas parlé avant, puisque la rencontre était prévue. Elle craignait peut-être leur réaction, mais cela me paraît un peu imprudent de sa part de ne pas les avoir avertis. Comme il a été dit plus haut, je trouve tout cela pas très clair, j'ai l'impression qu'il y a anguille sous roche. Pascal n'a pas tort, les Japonaises de ce rang vivent souvent leurs relations sur le mode ultra-sérieux, il vaut mieux qu'il y ait un mariage au bout. Dans ce cas, si tu comptais t'engager avec elle, c'est le moment de le lui dire, elle changera peut-être d'attitude... :|

S'il s'avère qu'elle dit vrai, et qu'elle n'a pas choisi ce prétexte pour t'exprimer à mots couverts qu'elle n'est pas sûre de ses sentiments (l'avenir proche te le dira !), alors peut-être qu'il ne faut pas désespérer. Ce sera à toi de prouver à tes futurs beaux-parents que tu en vaux la peine pour leur fille : que tu fais des efforts en langue, que tu as de quoi lui assurer un train de vie décent... A court terme, ils ont des a priori mais je pense qu'ils te jugeront sur tes actes à moyen terme.

Mieux vaut tirer cette situation au clair, essayer d'en parler franchement avec elle (si c'est possible) avant de t'engager dans ce voyage un peu incertain. Tu sauras alors exactement quoi faire.

Bon courage dans tous les cas. Je compatis sincèrement. Pour moi aussi, comme pour de nombreuses autres personnes, le chemin du bonheur sentimental a été semé d'embûches...

Avatar de l’utilisateur
LupinIII
contributeur
contributeur
Messages : 640
Inscription : 14 mars 2007, 09:00

Message par LupinIII » 19 déc. 2007, 22:11

La pire situation (qui était la mienne), c'est quand vous n'êtes encore qu'un jeune étudiant. Je venais de terminer ma....1ère année de fac, je mettais les pieds au Japon pour la 1ère fois et je ne parlais pas un mot de japonais... Et j'habitais chez eux pour 3 semaines....

louis-kun
amateur
amateur
Messages : 136
Inscription : 05 nov. 2007, 09:00
Localisation : Geneva / Kyoto

Message par louis-kun » 19 déc. 2007, 22:29

Merci pour vos réponses,

Shizuka-jp pour le fait de ne pas les avoir rencontré plus tôt, je n'en ai jamais eu l'occasion.
Je ne voualais pas brusquer les choses. Mais je savais que ça allait être difficile un jour. Apparament le père de mon amie lui a dit de ne pas parler de moi à sa mère pour l'instant.
Lorsque j'ai rencontré cette jeune femme je n'étais pas célibataire. Donc cette une amie qui est ensuite devenu mon amie. C'est bien la première fois je se suis avec quelqu'un réelement par amour et pas par interet (genre un appartement à Tokyo et tous frais payer comme avec une ex).
Depuis un an je lui ai demmandé de les rencontrés et je dois rencontrer le père ce 23 décembre qui devais ensuite m'introduire à sa mère... Apparament le sort en a décidé autrement...

Geebee, ma famille est encore là mais j'ai tous comme toi été toujours libre de mes relations et cela même quand j'habitais chez mes parents. Mais je pense que la situation est bien différante du Japon de plus dans une famille dite traditionel, et ma famille est particulièrement ouverte et multiculturelle.
Mon oncle a eu le même problème lorsqu'il c'est marrier avec sa femme thailandaise qui venais d'une très bonne famille et dont les parents ne voulais pas que leur filles soit prise pour une fille facile ou pire. Maitenant ils vivent là bas et on deux enfants mais le chemin pour y parvenir à été difficile.

Elle m'a rappelé à midi et m'a dit que sa mère était en dépression et que c'est quelqu'un d'assez négatif et possesifs...
De toute façon je ne suis pas aller au Japon pour elle la première fois, et je vais continuer à y aller pour elle ou en célibataire.

Une façon de me dire à la Japonaise qu'elle ne veut plus de moi? Je ne pense pas, même si avec les femmes et encore plus les japonaises tout est possible. Pour bien la connaitre j'en suis même persuadé...
D'autant plus que de son coté comme du mien des projets sont en préparation (elle a déjà son billet d'avion pour venir me rejoindre au mois de mars pendant un mois) et l'idée final est de prendre un appartement ensemble en octobre prochain pendant mon WHV.

Mon niveau de Japonais est très bas, par contre bon niveau d'anglais et de Suisse-allemand :D...
Le Père parle bien anglais mais la mère très peu.
Niveau situation professionel je suis encore jeune mais j'ai des bonnes percpectives d'avenir dans le commerce et la finance du moins si je reste en Suisse. A l'étranger je ne sais pas, mais mon but n'est pas de vire au Japon, mis à part pour mon WHV car j'ai quand même l'objectif de faire carrière et mes possibilités la bas sont plus que limitées à moin d'une mutation. J'ai plus envie de vivre dans un pays anglophone tout comme elle qui travail dans le domaine médical...

De toute façon je pars demain et comme dit le diction : wait and see :|

Merci pour vos réponses et votre soutien.

A+

Avatar de l’utilisateur
Pascal
pro du Japon
pro du Japon
Messages : 1033
Inscription : 22 nov. 2003, 09:00
Localisation : Kyoto

Message par Pascal » 19 déc. 2007, 23:22

Re!
Elle m'a rappelé à midi et m'a dit que sa mère était en dépression et que c'est quelqu'un d'assez négatif et possesifs...
Alors tout va bien. Ça veut dire que le père n'est pas foncièrement
contre, mais c'est plutôt la mère qui fait une sortie de piste. Ça lui
passera. Faut la laisser faire ses dents et elle reviendra tout sourire.

Pascal

louis-kun
amateur
amateur
Messages : 136
Inscription : 05 nov. 2007, 09:00
Localisation : Geneva / Kyoto

Message par louis-kun » 20 déc. 2007, 00:32

Bonjour Pascal, merci de tes réponses.
Effectivement le père n'est pas contre et avais l'air plutôt content pour sa fille. La mère c'est un peu l'inverse, mais il y a avait déjà eu un couac similaire l'année dernière lorsque la mère avait réceptioné par erreur un couriel en anglais de ma part sur l'ordinateur famillile, courriel pourtant amical et de toute façon elle ne parle pas un mot d'anglais. A l'époque mon amie était partis vivre seule à Kobe une semaine chez une amie avant de revenir. Apparament le méchant ganjin n'est quand pretexte de plus pour une dispute. La maman à peu être été traumatisée par un français version Ronppongi boy il y a 30 ans.... Que le coupable se designe!
Pour la peite histoire la mère de 60 ans à fouiller dans l'agenda personnel de sa fille de 24 ans et elle a découvert qu'elle avait planifier d'aller manger dans un restaurant de Fugu vendredi soir avec son petit ami français... Mon dieu l'horreur.... Cela me rappel un peu les mangas à l'eau de rose que lit ma petite cousine...

Quoi qu'il en soit j'arrive à Kyoto vendredi soir. J'ai pris une chambre pour deux semaines dans mon hôtel habituel et mis à part si le Fugu à raison de moi vendredi soir, je vous tiens au courant de la suite...

Merci à tous

louis-kun
amateur
amateur
Messages : 136
Inscription : 05 nov. 2007, 09:00
Localisation : Geneva / Kyoto

Message par louis-kun » 20 déc. 2007, 01:11

Au final en relisant tous les messages je me suis quand même rendu compte de quelque chose qui me frappe par rapport aux relations que j'ai eu ici et cela même avec des japonaises:

Le fait qu'il faut prouver quelque chose au parents, je veux dire par là autre chose que son amour dès le début. Du genre si j'allonge le cash sur la table je gagne la fille sinon je reste avec ma main droite.

Je viens déjà au Japon plusieurs fois par année pour voir leur fille alors que je pourrais avoir n'importe laquelle à 5 minutes de chez moi.
N'est ce pas une des plus belle preuve d'amour??

J'ai souvant joué avec le fait de montrer un peu le cash pour les courtes aventures, mais je n'ai vraiement pas envie de le faire pour une femme avec qui j'ai envie d'être longtemps et pourquoi pas de faire ma vie.

Je trouve cela un peu dégrdant autant pour elle que pour moi, comme si elle n'était pas capable de gagner sa vie seule et que moi je ne pouvais avoir une femme qu'en allant ou Japon et en sorant l'amex gold de papa...

Avatar de l’utilisateur
fugen
accro
accro
Messages : 235
Inscription : 24 janv. 2005, 09:00
Localisation : Région parisienne
Contact :

Message par fugen » 21 déc. 2007, 16:49

Bah moi je comprends la maman dépressive qui ne peut lacher son enfant unique. Rien à voir avec le milieu social ou la nationalité.
La perspective que sa fille épouse un étranger c'est tout simplement la perspective que sa fille parte vivre loin d'elle, et qu'elle la perde.
je connais une maman (dépressive) en France qui réagit exactement pareil vis à vis de son fils.
Je dirai que la balle est dans le camp du père qui pourrait peut être chercher une solution pour compenser la perte.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 21 déc. 2007, 17:06

Il semble bien tout de même qu'il s'agisse d'une sur-réaction de la maman.
fugen a écrit :Bah moi je comprends la maman dépressive qui ne peut lacher son enfant unique...

Avatar de l’utilisateur
fugen
accro
accro
Messages : 235
Inscription : 24 janv. 2005, 09:00
Localisation : Région parisienne
Contact :

Message par fugen » 21 déc. 2007, 17:11

bcg a écrit :Il semble bien tout de même qu'il s'agisse d'une sur-réaction de la maman.
fugen a écrit :Bah moi je comprends la maman dépressive qui ne peut lacher son enfant unique...
Ce qui est tout à fait prévisible de la part d'une personne dépressive :wink:

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Message par Shizuka-jp » 21 déc. 2007, 17:59

bcg a écrit :Il semble bien tout de même qu'il s'agisse d'une sur-réaction de la maman.
Bcg, tu dois savoir ce que peut représenter pour une maman de 60 ans une fille unique, surtout au Japon!

Il est évident qu'ils comptent énormément sur elle pour rester près d'eux, sans doute même espèrent-ils qu'elle pourra épouser un garçon qui acceptera de prendre leur nom, pour assurer la succession du nom.

Même dans la famille de mon mari, qui est une famille tout ce qu'il y a de plus standard, il y a des mariages qui ont été faits dans ce sens, le garçon prenant le nom de la fille, et acceptant de s'installer chez ses parents.

Je pense que pour les parents de cette fille, l'idée même qu'elle pourrait s'éloigner est insupportable.

Je connais même une maman japonaise qui a planté son mari au Japon, pour aller vivre en France dans la famille de sa fille, qui a épousé un Français...Et elle n'était même pas fille unique!

C'est toujours une situation très douloureuse à vivre pour des parents, j'ai pu voir ça avec les miens, quand je leur ai dit que je voulais épouser un Japonais.
Et quand mon père, Espagnol, et fils aîné, est parti en France pour épouser ma mère, il a été pratiquement banni par ses parents. Ils ont juré de ne jamais mettre les pieds en France pour aller le voir une fois qu'il serait marié, et ils ont tenu leur promesse.

Avatar de l’utilisateur
bcg
gorôkôsama
gorôkôsama
Messages : 4934
Inscription : 30 juin 2004, 09:00
Localisation : Tokyo - Nippori
Contact :

Message par bcg » 21 déc. 2007, 19:04

Bonjour,

J'espère que cette grande envolée n'est tout de même pas destinée à faire croire qu'une dame comme celle-ci est "la norme" au Japon! :D

Ce qui ne m'empêche nullement de comprendre l'importance d'un enfant unique, y compris au Japon. ;)
Shizuka-jp a écrit :
bcg a écrit :Il semble bien tout de même qu'il s'agisse d'une sur-réaction de la maman.
... tu dois savoir ce que peut représenter pour une maman de 60 ans une fille unique, surtout au Japon!...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

WIKI japon pratique