Mariage mort-né

Discussions sur les problèmes rencontrés par les couples franco-japonais et/ou leurs enfants. Mariage. Divorce.
Répondre
celyniel
amateur
amateur
Messages : 77
Inscription : 05 janv. 2009, 09:20

Re: Mariage mort-né

Message par celyniel »

Je pense que s'installer pour une longue période (voire définitivement) en France avec sa compagne japonaise est quand même particulièrement risqué.

A mon avis, avant de se lancer dans un mariage et l'expatriation, il y a possibilité de plusieurs voyages en France de plusieurs mois, laps de temps durant lequel la compagne japonaise peut apprendre un peu mieux le Francais et tâter le terrain.

Je conçois qu'un telle manière de faire n'est peut être pas adaptée à tous les couples (c'est ce qui se passe avec le mien, ma douce étant encore étudiante elle n'a pas trop de problèmes pour obtenir un visa d'étudiant en France) mais je reste persuadé qu'un grand nombre de soucis de couples et de "choc" culturel pourrait être évité ou préparé avec du temps.

Messieurs, ne vous précipitez pas pour vous marier ! Aider votre moitié, testez ça façon de s'adapter, son état d'esprit longue durée.
Chaque chose en son temps. C'est la solution.

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par vlad_teps »

Merci à toutes et à tous pour vos avis par rapport à ma situation,

Après avoir lu tous vos commentaires, je pense avoir trouvé dans celui d'olrik, que j'ai d'ailleurs trouvé particulièrement éloquent, la solution "du moins pire" à savoir "PS: Sinon, il vous reste à penser à l'adultère. Ou au pire, le divorce."

En effet, je pense traverser une période difficile avec mon épouse, et plutôt que de choisir la solution de facilité, à savoir la larguer (devant un avocat, certes) et au risque de ne plus revoir ma petite fille adorée, le fait de vivre une aventure parallèle devrait pouvoir à nouveau me rendre ma joie de vivre.

Je me souviens des paroles d'un contact français expatrié depuis 15 ans au japon, marié à une japonaise, deux enfants, qui me disait qu'il avait réussi à passer les épreuves du temps au sein de son couple (madame étant japonaise) en la trompant de temps à autre...Depuis ses premiers adultères, il m'a confié avoir constaté que la relation avec son épouse s'améliorait, se pacifiait de jours en jours. Bien sûr, j'ai conscience que ces rapports adultères ne devraient en aucun cas éveiller les soupçons de Madame...

Pour terminer sur une note plus optimiste, je ne regrette rien de ce que j'ai partagé, le pire comme le meilleur (comme le disait Monsieur le Maire :P avec mon épouse depuis le début et j'ai conscience que toutes ces épreuves que notre couple traverse constituent, ne serait-ce qu'individuellement, une formidable expérience de la vie !

Kate
accro
accro
Messages : 206
Inscription : 07 juin 2009, 17:49

Re: Mariage mort-né

Message par Kate »

J'espère que tout le monde ne pense pas de la même manière :/

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: Mariage mort-né

Message par Shizuka-jp »

vlad_teps a écrit : Bien sûr, j'ai conscience que ces rapports adultères ne devraient en aucun cas éveiller les soupçons de Madame...
...et espérons que "l'autre femme" aura le bon goût de rester dans l'ombre!

Parce que si votre femme se rend compte que vous la trompez, vous pouvez faire une croix sur votre fille adorée! Sans compter que votre femme aura le droit de vous réclamer des dommages et intérêts.

Je vous conseille plutôt de discuter de ce problème avec votre épouse, en lui disant que vous êtes si démoralisé par sa froideur, que vous en êtes à penser chercher un peu de chaleur humaine en dehors de votre couple!

Si ça la laisse indifférente, c'est qu'il n'y a plus grand chose à tirer de votre relation...Et dans ce cas, ne vaudrait-il pas mieux divorcer?

Avatar de l’utilisateur
Grenadine
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 33
Inscription : 26 févr. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par Grenadine »

Tu as une maniere de raisonner tes decisions assez etranges. Tu t'es marie avec quelqu'un avec qui c'etait deja naze, tu as fait un enfant avec quelqu'un avec qui c'etait encore plus chaotique. Et maintenant tu penses que l'adultere est la solution d'adulte raisonnable..

Mais la solution de facilite c'est l'adultere pas le divorce. Si tu te fais prendre (ce que Les hommes se font toujours sauf si la femme decide de l'ignorer car Elle s'en fiche a son propre amant etc..) tu risques gros comme le dis Shizuka.

On dirait que ta femme a tous les torts et que tu es un Moineau pris au piege. Divorce et refait ta vie si c'est vraiment une megere.

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par vlad_teps »

"Si tu te fais prendre (ce que Les hommes se font toujours sauf si la femme decide de l'ignorer car Elle s'en fiche a son propre amant etc..) tu risques gros comme le dis Shizuka."

"Parce que si votre femme se rend compte que vous la trompez, vous pouvez faire une croix sur votre fille adorée!"

Sauf si je choisi une femme mariée qui partage les mêmes difficultés que moi et qui elle aussi risquerait gros si elle se faisait "pincer" et prendrait donc tout comme moi les précautions adéquates. Et ces femmes mariées délaissées par leur mari doivent exister pour l'avoir constaté en effectuant une petite recherche sur un site de rencontre connu.

Avatar de l’utilisateur
dvorahz
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 343
Inscription : 18 sept. 2007, 09:00
Localisation : France, Nice
Contact :

Re: Mariage mort-né

Message par dvorahz »

:roll:

azzurro
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 4
Inscription : 08 sept. 2010, 01:27

Re: Mariage mort-né

Message par azzurro »

Je peux très bien comprendre ton mal être à la maison. Ton besoin de t'évader un peu de ce quotidien morose ( si j'en crois tes écrits).
Par contre je ne pense pas que la solution envisagée soit la meilleure. Sans parler des risques encourus.
Le fait de sortir avec une femme mariée n'est pas en soit une garantie. Un ticket de resto laissé négligemment dans la poche d'un pantalon, des coups de fils, des sms, l'historique de navigation sont autrement plus dangereux.

Imagines une seule seconde la réaction de ta femme ?

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par vlad_teps »

"La violence qu'on se fait pour demeurer fidèle à ce qu'on aime ne vaut guère mieux qu'une infidélité" (François de La Rochefoucauld).

:wink:

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: Mariage mort-né

Message par Shizuka-jp »

vlad_teps a écrit :"La violence qu'on se fait pour demeurer fidèle à ce qu'on aime ne vaut guère mieux qu'une infidélité" (François de La Rochefoucauld).
J'ai quelques doutes sur l'authenticité de cet amour, mais bon...

Aujourd'hui, La Rochefoucauld dirait que c'est déjà une infidélité de s'inscrire sur Meet.c alors qu'on est marié, hein!

Vous aimez vivre dangereusement, vous, un double adultère, encore plus de suspense!!! 8)

Avatar de l’utilisateur
Grenadine
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 33
Inscription : 26 févr. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par Grenadine »

Mais non j'ai dit que les femmes le decouvrent d'elles meme et choisissent de l'ignorer ou non :lol:

Si ta maitresse est mariee et que son mari le decouvre il pourrait s'en prendre a toi en plus. Encore une fois ta reflexion brille.

Tu ne m'as pas l'air d'etre mauvais , tu prends soin de ta femme et ta fille tu es juste un peu Pignon sur les bords qui de pauvres decisions de vie les unes apres les autres sans que ca ne lui serve de lecons .

Je ne te souhaite pas de venir repleurer ici car ta femme est retournee au Japon et t'empeche de voir ta fille alors que tout allait bien comme beaucoup de parfaits "princes Charmant" sans aucun tort qui ont epouse une mechante oniyome sociopathe :roll: .

Bon courage pour la suite .

Kate
accro
accro
Messages : 206
Inscription : 07 juin 2009, 17:49

Re: Mariage mort-né

Message par Kate »

Ce genre de raisonnement limité conduira le mariage à l'échec prévu initialement et on ne pourra pas donner les torts à l'épouse. Très belle perspective et solution très intelligente ! Heureusement que vous n'avez pas tous ce raisonnement là sinon la vie serait bien triste.

Shizuka-jp
vétéran
vétéran
Messages : 970
Inscription : 23 avr. 2006, 09:00
Localisation : Hamamatsu

Re: Mariage mort-né

Message par Shizuka-jp »

Je suis assez pessimiste, car même en cas de divorce à l'amiable, sans tort (adultère) de votre part, si Madame n'aime pas la France, elle va forcément vouloir retourner au Japon, avec l'enfant...

Si vous voulez garder votre enfant, il n'y a pas d'autre solution que de rester avec votre femme, c'est-à-dire qu'il faudra que vous fassiez mutuellement des efforts pour améliorer votre relation de couple.

Votre femme est-elle au courant de vos sentiments face à la situation actuelle?

Alekese
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 2
Inscription : 07 juil. 2010, 09:13

Re: Mariage mort-né

Message par Alekese »

Voici les points qui m'ont dérangés et qui se sont accrus depuis notre mariage.
1/ lors de l'arrivée de ma copine à Paris pour y étudier et y résider avec moi, j'ai remarqué qu'elle se comportait souvent comme une gamine de 13 ans (elle en avait 30 à l'époque). Pour des futilités, elle se mettait à bouder et à ne plus me parler pendant des jours, comme pour me punir d'avoir oublié d'acheter une baguette de pain ce soir, ou bien d'avoir oublié de poster une lettre. comme si cela ne suffisait pas, je devais au bout de ces interminables jours de "bouderie" m'excuser et lui demander de me parler à nouveau.
2/ Je n'ai également quasiment jamais pu en 5 ans de vie commune sortir chez mes amis et passer une soirée en présence de mon actuelle épouse. Elle m'a toujours dit qu'elle préferait que j'y aille seul (ce qui est parfois je l'admet préfèrable biere= ) mais j'ai toujours eu cette frustration de ne pouvoir partager la fête en sa compagnie et ressentir les mêmes moments de joie...
3/ Je savais que les japonais utilisaient à merveille cette bonne vieille langue de bois, mais ce que j'ignorais c'est que cette innoffensive hypocrisie basculait parfois dans de la méchanceté. Dans le cas de mon épouse, elle n'hésite pas à parler avec un grand sourire et un air réjouit à une compatriote dont elle se dit "amie" puis me confier le soir même qu'elle déteste cette fille, qu'elle n'en peut plus de la voir, qu'elle est ceci, qu'elle est cela

C'est exactement ce qu'il m'arrive. et je passerai certains détails qui me cause actuellement quelques douleurs cardiaques à cause du stress qui s'accumulent et malgré mes tentatives de compassion et de communication avec ma femme. Actuellement nous allons divorcer, même si cela va être très pénible une fois séparé, (car les bons moments du début vont ressurgir dans ma mémoire) ,je vais le vivre comme une libération. (enfin je l'espère).

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: Mariage mort-né

Message par clws990 »

Alekese a écrit :
Voici les points qui m'ont dérangés et qui se sont accrus depuis notre mariage.
1/ lors de l'arrivée de ma copine à Paris pour y étudier et y résider avec moi, j'ai remarqué qu'elle se comportait souvent comme une gamine de 13 ans (elle en avait 30 à l'époque). Pour des futilités, elle se mettait à bouder et à ne plus me parler pendant des jours, comme pour me punir d'avoir oublié d'acheter une baguette de pain ce soir, ou bien d'avoir oublié de poster une lettre. comme si cela ne suffisait pas, je devais au bout de ces interminables jours de "bouderie" m'excuser et lui demander de me parler à nouveau.
2/ Je n'ai également quasiment jamais pu en 5 ans de vie commune sortir chez mes amis et passer une soirée en présence de mon actuelle épouse. Elle m'a toujours dit qu'elle préferait que j'y aille seul (ce qui est parfois je l'admet préfèrable biere= ) mais j'ai toujours eu cette frustration de ne pouvoir partager la fête en sa compagnie et ressentir les mêmes moments de joie...
3/ Je savais que les japonais utilisaient à merveille cette bonne vieille langue de bois, mais ce que j'ignorais c'est que cette innoffensive hypocrisie basculait parfois dans de la méchanceté. Dans le cas de mon épouse, elle n'hésite pas à parler avec un grand sourire et un air réjouit à une compatriote dont elle se dit "amie" puis me confier le soir même qu'elle déteste cette fille, qu'elle n'en peut plus de la voir, qu'elle est ceci, qu'elle est cela

C'est exactement ce qu'il m'arrive. et je passerai certains détails qui me cause actuellement quelques douleurs cardiaques à cause du stress qui s'accumulent et malgré mes tentatives de compassion et de communication avec ma femme. Actuellement nous allons divorcer, même si cela va être très pénible une fois séparé, (car les bons moments du début vont ressurgir dans ma mémoire) ,je vais le vivre comme une libération. (enfin je l'espère).
Bonsoir,


J'espère ne point être provocateur mais, soyons honnête pour vous deux messieurs. Vous êtes simplement tomber sur une personne avec qui votre vie n'était pas possible et NON PAS parce qu'elle est japonaise, mais simplement en tant que femme. Je ne suis pas féministe mais les arguments me pousse à faire un ohla.

Dans ma famille et quelques amies, toutes françaises et ayant plus de 30 ans (je connais même une personne de plus 50 ans), il y a des demoiselles/dames qui agissent, et oui, comme si elles étaient encore dans leur adolescence. Oui et alors ? Ca vous choque ? Madame doit être à votre image ? N'oublions pas qu'il faut savoir aimer la personne comme elle est.
Que peut-on dire de monsieur, qui approche des 40 ans et qui jouent encore à la console vidéo comme un fou, oubliant de manger parfois et qui pique une crise si madame ne le laisse pas finir sa partie avant de manger ... quitte à ce que ça soit froid ... Ou d'un oncle à la retraite, qui fait encore des blagues stupides (dont il est le seul à rire) de gosse de 5 ans ...
Tous les couples qui vivent sur des mensonges/illusions finissent en effet en divorce et dans la douleur. Il faut savoir simplement ne pas se voiler la face.

La personne pour une futilité boude ? Explose ? Ca ne vous ai jamais arrivé (parce qu'on a touché à votre PC, à votre joujou préféré, à votre montre, etc) ? Si vous acceptez la personne comme elle est, au lieu de vouloir la mettre à votre image, alors tout se passera bien. J'ai une amie, qui n'arrive jamais à l'heure après 10 ans d'amitié et elle sait que cela ne nous plait pas (surtout quand c'est pour un cinéma par exemple), qui annule toujours au dernier moment les rencontres/voyages ... et ? Cela fait 10 ans qu'on râle mais elle est comme ça et on l'a accepté même si des fois, on s'énerve (encore une fois) fortement contre elle.


Concernant le second point, toujours sur l'argument de l'acceptation ... L'un de mes meilleurs amis n'invite jamais sa femme pour diner avec nous. Il en fait tout un plat ? non. Car sa femme veut simplement qu'il s'amuse. Il aimerait bien la faire sortir, être aussi avec elle mais pas au point d'en faire une affaire d'Etat. Une fois, il a voulu passer du temps avec sa femme et nous, en insistant un peu et en donnant un évènement intéressant, elle est venu.
A l'inverse, un autre qui a fini par rompre sur cette argument notamment, limite la "soulait" tout le temps sur le pourquoi elle ne voulait pas venir.
Un autre ami, ne peut sortir sans prévenir sa femme. On se moque de lui, car il est comme en laisse mais dans le fond, si il aime prévenir sa femme et elle aime savoir où il est, il n'y a pas mort d'hommes. C'est ce qu'on appelle s'accepter. Et je précise qu'il existe des épouses mais aussi des amis qui n'aiment pas sortir tout le temps, ils ne sont pas pour autant étrange, fou ou énervant.


L'argument trois, soyons honnête, nous l'avons tous fait une fois (à l'école, au boulot, avec la famille ...) . C'est la société et on doit vivre ainsi. On ne peut aimer une personne mais maintenir un minima de communication. Vous trouvez ça langue de bois ? Oui, mais non, moi je trouve, que c'est malheureusement ainsi qu'est la société. C'est tout aussi hypocrite de dire "j'aime ma femme" mais d'ajouter "je vais la tromper ca me fera du bien".

Tout ça pour dire, messieurs, comme nous le disons parfois pour les jeunes rêvant de japonaise ou du Japon, les rêves c'est bien, mais il faut vivre avec la réalité sans se voiler la face et accuser madame. Je pense qu'à partir du moment, où on débute à se voiler la face sur ce qu'est la personne qu'on aime et se forge une image dans le mensonge, oui, on réduit nos chances de bonheur. Et malheureusement, plus on vie dans ce mensonge, plus lorsqu'on voudra communiquer, rien ne marchera. Ceci n'a rien à voir avec la nationalité. On peut être français(e), japonais(e) ou québécois(e). Mais simplement, qu'une relation, plus encore amoureuse, doit se baser sur une communication et sur la réalité de chacun. Et je parle par expérience d'avoir vu bon nombre d'amis français rompre/divorcer dans la douleur car incapable à la fin d'aimer l'autre (les hommes sont les plus venimeux au passage sur mon constat).

Au final, je ne peux que vous souhaitez du bonheur une fois "libre" et de trouver enfin la bonne personne.

azzurro
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 4
Inscription : 08 sept. 2010, 01:27

Re: Mariage mort-né

Message par azzurro »

Ceci est en parti vrai. Les différences culturelles peuvent dans certains cas accroître cette difficulté à communiquer.
Le mariage n'est qu'un ensemble de compromis.
C'est l'amour qui permet de faire des efforts et d'accepter l'autre tel qu'il est.

Sans amour la vie à deux devient plus compliqué.

Avatar de l’utilisateur
éricM
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 44
Inscription : 26 juil. 2008, 04:58
Localisation : Haute-Loire - Ain - Var

Re: Mariage mort-né

Message par éricM »

Je connais un peu cette situation.

Mon épouse japonaise et moi avons le même sal caractère. Et la version japonaise n'a rien a envié avec la version française.
Ça fait des étincelles souvent.

Avatar de l’utilisateur
vlad_teps
débutant(e)
débutant(e)
Messages : 23
Inscription : 13 juil. 2007, 09:00

Re: Mariage mort-né

Message par vlad_teps »

Je souhaite tout d'abord remercier Alekese et éricM d'avoir publié un commentaire relatif aux difficultés qu'ils rencontraient avec leurs épouses/compagnes japonaises.

J'avais le sentiment, en parcourant un grand nombre de posts que beaucoup vivaient dans le meilleur monde avec son/sa partenaire japonais(e). A moins de vivre une relation/aventure relativement jeune en durée, le fait de ne rencontrer "quasiment" aucune difficulté (à part une petite engueulade/mois...) dans un couple, qui plus est parent, est révélateur selon moi au mieux d'une certaine vantardise, au pire d'un déni de réalité.

Il est effectivement peu convenu de parler de ses échecs de couple sur un forum, mais je pense que ce post, à défaut de servir de défouloir pour certaines moralisatrices, peut également faire prendre conscience à d'autres internautes trainant sur ce forum qu'ils ne sont pas les seuls à rencontrer de grandes difficultés avec leur épouse ou époux japonais(e), souvent relatives initialement à un problème d'expression, notamment concernant les sentiments, de quelque nature soient-ils. Toutefois, je reste persuadé qu'avec le temps, les lacunes d'expression sentimentale au sein d'un couple franco-japonais peuvent se compenser en un certaine complicité inaltérable.

Pour finir, à toutes celles et ceux qui pensent que les japonais peuvent avoir une relation de couple analogue en tout point de vue à celle des français, et que je suis tombé sur la "mauvaise" japonaise, voici un reportage assez révélateur sur un "détail" :roll: du couple, la sexualité :

http://www.japoninfos.com/La-sexualite- ... berne.html

Avatar de l’utilisateur
clws990
confirmé(e)
confirmé(e)
Messages : 460
Inscription : 28 mai 2008, 23:04
Localisation : 東京

Re: Mariage mort-né

Message par clws990 »

vlad_teps a écrit :J'avais le sentiment, en parcourant un grand nombre de posts que beaucoup vivaient dans le meilleur monde avec son/sa partenaire japonais(e). A moins de vivre une relation/aventure relativement jeune en durée, le fait de ne rencontrer "quasiment" aucune difficulté (à part une petite engueulade/mois...) dans un couple, qui plus est parent, est révélateur selon moi au mieux d'une certaine vantardise, au pire d'un déni de réalité.
Tout d'abord, comprenez bien, que par défaut, les individus parlent plus du meilleur du monde que du mauvais. Qui plus est sans sujet spécifique et avec argumentation valable, nul ne s'étendra sur les mauvais jours, nul ne voudra s'ouvrir dans ces conditions. Votre erreur est d'avoir stigmatisé "la femme japonaise" sans pour autant remettre en question vos actions. Sans cela, personne ne dira rien car il y aurait "procès" que dans un sens.
Vous donnez par exemple, une engueulade par mois comme argument marquant votre manque de réalité (mais supposons que c'est juste dit à la va vite). Toutes personnes en couple, avec ou non une japonaise, ne pourra pas dire avoir eu selon les périodes, un GROS clash voire plusieurs grosses engueulade et parfois pour des broutilles. Nous ne vivons par dans un déni de réalité mais nous vivons à l'inverse avec cette réalité cherchant à comprendre notre moitié et à l'accepter. Cette gestion d'engueulade n'est simplement due qu'à la connaissance de chacun et à la gestion de son couple. Si le couple en lui même se comprends bien, les engueulades se réduisent car la complicité est là. Vantardise ? Déni de réalité ? Tant que vous ne remettez pas en questions vos propres arguments, peu de gens pourront ou voudrons faire un débat sain sur votre témoignage, aussi bien côté femme qu'homme.
Pis encore, votre argument (1), si vous aviez remarqué depuis si longtemps que votre femme se comportent comme une "une gamine de 13 ans" et boude pour tout et n'importe quoi. N'avoir rien dit ou fait depuis tout ce temps, ne peut signifier que deux choses :
- soit vous l'aviez accepté comme elle est, dans ce cas, il devient hypocrite de mettre ceci comme argument à son tort
- soit vous viviez sur un déni de réalité, ignorant ce fait, nous revenons alors à votre argument d'hypocrisie
vlad_teps a écrit :Il est effectivement peu convenu de parler de ses échecs de couple sur un forum, mais je pense que ce post, à défaut de servir de défouloir pour certaines moralisatrices, peut également faire prendre conscience à d'autres internautes trainant sur ce forum qu'ils ne sont pas les seuls à rencontrer de grandes difficultés avec leur épouse ou époux japonais(e)
Là encore je pousse le ohla ! Certes, nous sommes sur un forum franco-japonais, mais ceci n'a rien, mais rien à voir avec le fait d'avoir un conjoint japonais(e). Le vrai sujet de différence, sur le divorce et le "kidnapping", est lui argumenté montrant que c'est un trait lié au Japon. Mais, voyons, les 3 arguments que vous indiquez n'ont rien à envié à un français(e) ou une personne d'une autre nationalité.
Vous voyez mon argumentaire comme une moralisation ? Moi je dis contre argumentation car à vous entendre, vous n'avez jamais vu ce genre de personne en France ou ailleurs.
vlad_teps a écrit :, souvent relatives initialement à un problème d'expression, notamment concernant les sentiments, de quelque nature soient-ils. Toutefois, je reste persuadé qu'avec le temps, les lacunes d'expression sentimentale au sein d'un couple franco-japonais peuvent se compenser en un certaine complicité inaltérable.

Pour finir, à toutes celles et ceux qui pensent que les japonais peuvent avoir une relation de couple analogue en tout point de vue à celle des français, et que je suis tombé sur la "mauvaise" japonaise, voici un reportage assez révélateur sur un "détail" :roll: du couple, la sexualité :

http://www.japoninfos.com/La-sexualite- ... berne.html
On n'a nullement parler d'avoir le même type de relation qu'avec une personne en France. Vous semblez mettre sur des hauteurs la relation à la française. En France, nous avons des bons cas et des mauvais, comme ici. Si vous retirez toutes les aides pour la femme au foyer/enceinte, on aura probablement une femme plus carriériste.
On vous parle de comportement. Pis encore, là vous parlez de relation sexuelle et la fin de la vidéo parle d'adultère, ce qui souligne l'autre argument que vous avez indiqué. L'adultère est tout aussi présent chez nous avec l'expression "pas vu, pas pris" et nous avons l'avantage d'avoir plus de temps libre, plus de RTT/congés/hotel à proximité. Et ?? Mon ex-PDG trompait sa femme avec sa secrétaire, mon ex-directeur idem avec une des salariés, à l'hotel formule 1 d'en face. Et ? Nous avons à la différence du Japon, des murs cachant mieux les "sons" et pourtant ...

Appelez moi moralisateur, mais quoiqu'il en soit, à tous lecteur, et peut-être que je suis vieux jeu, mais, dans une relation amoureuse, plus encore une fois marié, avant d'accuser les origines de la personnes, sa nationalité ou autre, tachez de comprendre d'abord la personne pour ce qu'elle est, de la connaître, car l'origine des problèmes vient souvent de là. Je pense que toutes les personnes en couples (100% français ou 50-50) font simplement l'effort de comprendre l'autre avec ou sans son sale caractère, faisant des concession ou non mais avançant ensemble. Si une ou les deux ne se maintiennent qu'à leur vision du couple/de la femme/de l'homme, oui, jamais cela ne marchera.

Ma conjointe et moi-même, avons un très mauvais caractère et lorsqu'il y a une engueulade, ca ne dure jamais juste un seul jour parfois même plusieurs jours à une semaine (ou 2 pour le pire des cas), parfois pour des traits liés à nos origines, parfois pour une stupidité, tout est mixé avec des mots qui blessent telle une demande de rupture. Il n'y a pas d'amour parfait (enfin pas chez moi et je n'en ai jamais vu autour de moi). Comme le dit éricM, les deux pays n'ont rien a envié ce qui selon moi, n'est clairement pas lié au pays mais simplement à la personne. Mais nous savons nos différences, et faisons l'effort de nous comprendre, et je l'espère aussi pour éricM, afin de nous retrouvez, nous excusez et continuez à vivre ensemble. Nous essayons de changer ce que l'on peut pour être mieux apprécié ou réduire les conflits mais parfois nous ne pouvons pas tout changé et c'est alors à l'autre de nous acceptez pour ce que l'on est.

L'amour c'est vouloir comprendre l'autre, communiquer et partager tout ce que l'on a avec elle. Sans cela, il n'y aura jamais d'amour réel mais juste une illusion. C'est ce que dit en général un père à sa fille présentant son petit ami ... "que connais-tu de lui ?" tout en scrutant sa personnalité, son passé, ses origines, etc (hop un coup de vieux ... :shock: )

Cdlt



PS : je précise que je n'ai rien contre les témoignages de bonne et mauvaise expériences

Ngoc-Hai
bienvenu(e)
bienvenu(e)
Messages : 7
Inscription : 08 sept. 2010, 11:04

Re: Mariage mort-né

Message par Ngoc-Hai »

Bonjour,
je m'incruste un peu dans ce sujet que j'ai un peu suivi...
Je ne suis pas dans le même cas que vous, vlad_teps, mais je dirais que j'ai du mal à comprendre où se sujet doit mener?

D'un certain côté, certaines personnes ont dit que ça n'avait rien à faire avec des problèmes de culture. Pourtant je trouve que c'est en plein dedans.
Voilà ce que j'ai retenu de vos problèmes:
1) comportement de gamine
2) "partage" des amis, en gros
3) "hypocrisie"
4) problème de compréhension/ communication
+ manque de sexualité (qui vous pousse à songer à l'adultère) + manque de complicité (je crois?) + "trop mère-couveuse"

Je dirais que le (1) et (2) reflètent la mentalité japonaise. Il me semble avoir déjà entendu parler du problème du (1) assez fréquemment sur internet concernant les japonaises. Mais d'un autre côté, dans les autres pays aussi, les femmes refusent de "vieillir", d'où le fait de ne pas demander l'âge du femme, etc. Et puis il y a tout le côté "cosmétique rajeunissant". Les femmes ressentent aujourd'hui le besoin de se sentir jeune (pas que les femmes d'ailleurs je dirais)

Pour le cas (2), des amis japonais et/ou marié à une japonaise m'avaient déjà parlé de ce fait.

Pour le (3), ce "type" d'hypocrisie est présent partout, même (trop) en France..

Pour le (4), il y a certes éventuellement un problème de compréhension de la langue, des ambiguïtés possibles, mais concernant la déformation de ce qui a déjà été dit, ce n'est pas vraiment lié car c'est très fréquent aussi en France. Psychologiquement parlant lors d'une dispute ou dans un autre contexte, on peut interpréter différemment les propos de son conjoint (ou d'une autre personne) selon l'image qu'on a de lui/elle. Et puis, chacun sait très bien ce qu'il a envie de faire comprendre à son interlocuteur, chacun a sa façon de s'exprimer, mais c'est justement pour ça que l'information pourrait être déformée...

Pour la sexualité, globalement en Asie, la vision de la sexualité est très différente de la France: au delà de la sexualité, il y a l'esprit de famille. en Asie (Chine, Vietnam, etc.) les familles restent souvent soudées dans le sens où il reste une vie en famille (où souvent vivent dans la même maison les parents, les enfants et les grands-parents), ce qui déroute déjà la plupart des français. Rien que ce fait (comme dans le lien du reportage) freine énormément la sexualité. Au Japon, c'est plus ou moins pareil, sauf qu'il y a eu le développement des love hotels pour les moments intimes.

La vision de l'amour est très différente d'un pays à l'autre. En France, on est très influencé par les séries américaines avec la recherche de l'amour parfait, etc. Enfin ça influence pas mal de pays, y compris les jeunes japonais de nos jours...

On a l'impression que vous essayez de vous justifier pour l'adultère. Je dis bien que c'est l'impression ressentie hein...
Etant français, vous n'avez pas la même "culture" de l'adultère qu'au Japon, ne serait qu'avec la différence de "culture sexuelle". J'aurais dit qu'en France, penser à l'adultère reviendrait à dire que vous n'aimez plus votre femme ou que vous ne pensez qu'à la sexualité. Au Japon, l'adultère n'est pas vu de la même façon, rien que par le fait que le christianisme n'y soit pas développé (mais ce n'est pas forcément correct non plus), mais c'est aussi pourquoi il y a toutes sortes d'endroits et de quartier pour ça au Japon. Le fait de "s'amuser" dans les quartiers chauds au Japon doit être très différent d'un simple adultère en France: au Japon il y aura une distance client/"employée" alors qu'en France, la personne avec laquelle vous pratiquerez l'adultère vous serait moins inconnue.
D'un côté, vous trompez votre femme, mais de l'autre vous compensez votre manque de sexualité. Deux choses très différentes.
Et donc, sachant que vous êtes en France, la solution de l'adultère ne vous apporterait que des problèmes, comme l'ont souligné plusieurs personnes sur ce sujet.

Vous constatez aussi un manque de "motivation" de la part de votre femme, mais vous expliquez aussi ses difficultés au sein de la société française. Ce n'est pas une surprise, c'est lié et ça peut être aussi une forme de dépression. Vous vous retrouvez dans un pays (que vous n'appréciez pas forcément) où personne ne vous comprend et où vous ne comprenez pas trop la culture et la société, dans ce cas-là ça peut être très déprimant.

Je n'essaie pas de vous faire la morale, mais vous avez choisi de vivre avec une japonaise. Cette japonaise a un bagage avec elle: sa personalité (indépendante du fait qu'elle soit japonaise), sa culture, sa langue, sa mentalité, ses traditions, etc. Vous ne pouvez donc pas la faire changer à votre guise. Vous l'avez emmenée avec vous en France tout en sachant cela.
Comme ça a été dit plusieurs fois déjà: essayez de la comprendre plutôt que d'essayer de vous imposer auprès d'elle. Une fois cela fait, des portes vous seront sûrement ouvertes.
Le plus important serait en premier lieu qu'elle se sente bien dans le pays dans lequel vous vivez.


Ah oui... Je disais aussi a udébut que je ne comprenais pas où devait mener ce sujet, parce que ça part dans tous les sens:
Vous exposez votre problème et vous attendez seulement que d'autres personnes vous disent que "c'est normal, l'adultère ou le divorce c'est bien pour arranger ça"?
Est-ce que vous n'attendez pas aussi que des gens vous aident de par leur expérience (que vous trouvez trop idéale)?
Un couple ne peut être parfait et s'entend bien qu'avec des concessions de chaque côté. Cela veut aussi dire qu'à part exposer les soucis avec votre femme (qui ne peuvent que s'accroître avec le temps), il y a sûrement des problèmes venant de vous vis-à-vis d'elle. Ne serait-ce que par "son sacrifice", le fait de quitter son pays pour vous...

N'essayez pas de voir en ceux qui parlent en bien de leur couple franco-japonais comme des gens qui ne font que de se vanter face à vous, mais plus comme des personnes qui vous disent que ce n'est pas incompatible à condition de bien comprendre votre conjointe.

J'espère que tout ce que je vous dis là pour vous aider, et ce n'est en aucun là pour vous froisser.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité