Egalité de la femme, racisme, politique au Japon

La femme japonaise est-elle l’égale de l’homme? Témoignages d’étudiantes…
En 1992 LA CRISE de Coline Serreau Ètait à l’affiche dans les cinémas français. Ce film raconte l’histoire d’un homme, joué par Vincent Lindon, qui perd le même jour sa femme et son travail. Dans un café parisien il rencontre un SDF, Patrick Timsit, avec qui il va d’abord partager une bière puis un morceau de sa vie. Loin d’être un film très populaire auprès des étudiants c’est néanmoins un très bon support pour ouvrir un débat sur les thèmes suivants: l’égalité de la femme, le racisme, la politique. Après avoir discuté de la situation en France, les étudiants donnent leur avis sur ces problèmes au Japon. Voici donc les réponses les plus significatives concernant l’égalité de la femme, le racisme et la politique.
LA FEMME JAPONAISE EST-ELLE L’EGALE DE L’HOMME?
Continuer la lecture de Egalité de la femme, racisme, politique au Japon

Colloque: Japonaises et Françaises entre sphère privée et sphère publique

Les 4, 5 et 6 juillet 2003, à la Maison franco-japonaise, à Tokyo, 20e anniversaire de la fondation du Centre de Documentation Franco-Japonais sur les Femmes (CDFJF). Entrée libre, avec traduction.
Organisé par le CDFJF en collaboration avec la Maison franco-japonaise et avec le concours du Service culturel de l’Ambassade de France au Japon.

Colloque : Les Japonaises et les Françaises entre la sphère privée et la sphère publique

Nous voudrions retracer à la lumière des notions de « privé » et de « public » les itinéraires suivis par les Japonaises et les Françaises depuis la deuxième vague du mouvement féministe. Il s’agit, autrement dit, d’éclairer les cheminements de ces femmes qui, de prisonnières de la sphère privée, sont devenues de véritables agents dans la sphère publique. Nous serons dès lors nécessairement amenés à examiner les difficultés spécifiques rencontrées par ces femmes qui ont ainsi tenté d’être des individus-citoyennes à part entière.

Tels sont les objectifs de ce colloque consacré au thème « Les Japonaises et les Françaises entre la sphère privée et la sphère publique ».
Nous espérons que ce colloque permettra d’engager de nouveaux débats et d’élargir les perspectives afin de mieux cerner la situation des femmes d’aujourd’hui.
Continuer la lecture de Colloque: Japonaises et Françaises entre sphère privée et sphère publique

SEJT réunion de février 2003

La SEJT organisera sa prochaine réunion le vendredi 7 février, à 19h, dans la salle 601 de la Maison franco-japonaise. Laurent Nespoulous, responsable de la revue de la Maison franco-japonaise, Ebisu, et chercheur en archéologie viendra parler des kofun, les tumuli japonais L’entrée est libre, n’hésitez pas à venir nombreux.
Continuer la lecture de SEJT réunion de février 2003

Reportages : le PMU à la japonaise

Voici trois séries de photos de Patrick Gaillardin commentées par l’auteur et Teiichi Matsumoto: Kyotei, le PMU à la japonaise; Kushiro, fermeture de la mine de charbon; Djeun’s, série d’images sur la jeunesse d’Osaka.
Voir le site :
http://www.evache.org/~papat/site/fran/kyotei.htm
(adresse périmée)

SEJT réunion de mars 2002

La prochaine réunion de la SEJT aura lieu le vendredi 29 mars, à 19
heures, salle 601 de la Maison Franco Japonaise (Ebisu, Tokyo). Arnaud Nanta, historien, nous présentera les débats qui ont eu lieu au début de Meiji à propos de l’origine des Japonais (résumé ci dessous). Un thème croustillant à souhait!
Quelques bouteilles seront ouvertes pour conclure.
Nous vous attendons nombreux,
Matthieu Séguela et J-Michel Butel

Pour plus d’informations sur nos activités, consultez notre site:
http://www.mfj.gr.jp/sejt
Continuer la lecture de SEJT réunion de mars 2002

Le cinéma français vu par des Japonais

« J’ai regardé un film français pour la première fois et c’est plus intéressant que ce que j’avais imaginé. »

LES CRITIQUES DU FILM « GAZON MAUDIT »

Ce film est très original pour moi parce que je n’ai pas de connaissance sur l’homosexualité. Je ne pense que l’homosexualité soit anormale parce que je pense que l’amour est libre. En général, l’homme aime la femme et la femme aime l’homme. Je pense que cette idée fixe est inutile. De ce fait le mari dit: « Je éteste les lesbiennes! » Je pense que c’est une idée fixe. Ce film est une comédie alors c’est intéressant. C’est plaisant que le mari, la femme, leurs enfants et la femme lesbienne habitent ensemble parce que les relations humaines sont très compliquées. A la longue c’est la crise et l’écroulement de la famille. J’ai peur que cela est une mauvaise influence sur les enfants. J’ai regardé un film français pour la première fois et c’est plus intéressant de ce que j’avais imaginé. Alors, je voudrais regarder des films variés. J’aime la musique de ce film. Elle est adaptée au film. Et je comprends un peu la culture française. Par exemple, les français mangent du lapin.
Ecrit par Masaya le 1er septembre 2001
Continuer la lecture de Le cinéma français vu par des Japonais

SEJT réunion de mai 2001

La prochaine conférence de la SEJT aura lieu le vendredi 18 mai 2001 à 19h, salle 601 de la Maison Franco-japonaise (à Ebisu). Arnaud Nanta, doctorant à Todai, menant actuellement une étude sur le discours de l’anthropologie physique au Japon, nous parlera de ce manuel scolaire problématique qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et du révisionisme historique qu’il révèle. Voici les grandes lignes de son exposé.
Continuer la lecture de SEJT réunion de mai 2001

SEJT réunion de mars 2001

La prochaine conférence de la SEJT aura lieu le jeudi 22 mars 2001 à 19 h, salle 601 de la Maison Franco-japonaise (à Ebisu).
Natacha Aveline, économiste et spécialiste des questions foncières, actuellement pensionnaire à la Maison Franco-Japonaise, nous y présentera son film « Mourir à Tokyo », documentaire en betacam de 52 minutes
réalisé par Natacha Aveline et Jean Jimenez
produit par le Centre Audiovisuel et Multimedia de l’université Toulouse 2.
Continuer la lecture de SEJT réunion de mars 2001

Devinettes sur le Japon

Devinettes


Qu’est-ce que c’est?

Je donne ma langue au chat!


Cet amusant petit dessin, bien connu des Japonais, est composé de caractères japonais « hiragana ».
Saurez-vous les reconnaître?

henohenomeheji Je donne ma langue au chat!


Au Japon, devant quel commerce trouverez-vous ceci?

Je donne ma langue au chat!


Comment s’appelle le personnage dans l’arbre?


Je donne ma langue au chat!


Que signifie le geste que fait le chat avec sa patte gauche?


Je donne ma langue au chat!!


Que représente cette image?


Je donne ma langue au chat!!


Réponses 1) Ce sont des sushis, du poisson cru
sur une boulette de riz. Dans certains restaurants de sushis,
les petits plats défilent sur un tapis roulant et on peut se servir au passage.


2) On peut lire, dans l’ordre d’apparition: « he, no, he, no, mo, he, ji ».


3) Cet objet se trouve devant de nombreux salons de coiffure au Japon. Le drapeau français serait à l’origine des couleurs.


4) « Hanasaka Jisan », héros d’une histoire bien connue des Japonais, semait de l’or pour le faire pousser.


5) Par son geste de la patte, le chat vous invite à lui donner de l’argent. Il tient une grosse pièce d’or ancienne de la main droite. Très répandu de nos jours, le
« Maneki Neko » (littéralement, « le chat qui invite ») était surtout utilisé autrefois par les commerçants. Pendant l’ère Meiji, il a remplacé un ancien culte phallique devenu interdit dans les maisons de prostitution.


6) Des « koinobori ».
Ces carpes représentent les enfants mâles d’une famille et sont symbole de vigueur. On les arbore au mois de mai dans les jardins ou sur les balcons.