Jipango Mail Service février/mars 2016 No 179

8 cinémas, 15 expositions, 9 musiques, 4 scènes, 10 divers

Pour faire paraître des informations, merci de les envoyer à :
[email protected]


AGENDA CULTUREL sur le Japon en France

フランスにおける日本関連イベント情報リスト 

Listing des titres des manifestations par catégorie.
Pour le détail, merci de visiter la page d’information.

CINE-TELE 映画・テレビ


Le Garçon et la Bête

Au cinéma
http://www.allocine.fr/film/
fichefilm_gen_cfilm=236155.html

Les délices de Tokyo

Au cinéma
http://www.nouvelodeon.com/index.php/site/film/716
Vente de thé (Yasu Kakegawa) et dorayaki en mars.

Fiction de Nagisa Oshima

Du vendredi 12 février au mercredi 6 avril
Musee Guimet, Paris 16e
www.guimet.fr/fr/auditorium/cinema/
cat.listevents/2016/02/09/-

Médecines d’ailleurs Japon, dans le secret des sumos

lundi 22 février à 17h45 et 7 mars à 6h15
Arte TV
www.arte.tv/guide/fr/
053966-006-A/medecines-d-ailleurs

Les derniers centenaires d’Okinawa

Jeudi 25 février à 16h
Arte TV
http://www.arte.tv/guide/fr/048081-002-A/medecines-d-ailleurs

Ports d’attache Tokyo

Mercredi 2 mars à 12h25
Arte TV
http://www.arte.tv/guide/fr/048314-008-A/ports-d-attache

Jours d’hiver (Fuyu no hi)

Film d’animation de Kihachiro Kawamoto
Lundi 6 mars
Musee Guimet, Paris 16e
www.guimet.fr/fr/
auditorium/cinema/jours-d-hiver-fuyu-nohi

Il était une fois… L’Empire des sens

Documentaire de David Thompson
Vendredi 11 mars
Musee Guimet, Paris 16e
http://www.guimet.fr/fr/auditorium/cinema/il-etait-une-fois-l-empire-des-sens


EXPOSITIONS 展覧会

Paris Neko Collection

Jusqu’au dimanche 14 février
Discover Japan, Paris 1er
http://www.neko-expo.com/
https://www.facebook.com/nekoexpo

Résonances : Kodama Swan

Jusqu’au 21 février
Galerie de la Ferme du Mousseau, Elancourt
23 Route du mesnil Elancourt 78990

http://www.ville-elancourt.fr/?Exposition-Resonances

De la sève dans leurs veines

Jusqu’au dimanche 13 mars
French Arts Factory, Paris 6e
http://frenchartsfactory.paris/jean-michel-letellier/

SUMI

Du mardi 16 au samedi 20 février
Espace Japon, Paris 10e
http://www.espacejapon.com/fr/minna_issho

Exposition Fuzjko Hemming

pianiste suédo-japonaise
Jusqu’au vendredi 26 février
Galerie Grand E’terna, Paris 8e
http://www.gallery-grand-eterna.com/
exhibition/index.html

Exposition collective : Sylvie Tubiana – Jean Baptiste Blom – Christian Janicot

Jusqu’au samedi 27 février
Galerie du Pont Neuf, Paris 1er
http://www.galeriedupontneuf.com

Asworks Angelica Steudel Papier et textil

Du jeudi 25 au dimanche 28 février
Six Elzévir, Paris 3e
http://www.sixelzevir.net/index.php?/calendrtiker/

Takara Buné 34 photographes

Jusqu’au samedi 5 mars
Inbetween Gallery, Paris 3e
http://www.inbetweengallery.com/project/record-vol20/

Du Nô à Mata Hari, 2000 ans de théâtre en asie

Jusqu’au lundi 21 mars
Musée Arts Asiatiques, Nice
http://www.arts-asiatiques.com/fr/accueil/actualite/actualite/?actu_id=46

Surimono, meilleurs voeux du Japon

Jusqu’au lundi 4 avril
Musée Guimet, Paris 16e
http://www.guimet.fr/fr/accueil/33-francais
/expositions/1253-surimono-meilleurs-voeux-du-japon

Daido Moriyama

DAIDO TOKYO
Jusqu’au dimanche 5 juin
Fondation Cartier, Paris 14e
http://fondation.cartier.com/#/fr/art-contemporain/26/expositions/2460/en-ce-moment/2556/daido-moriyama-daido-tokyo/

« Arbres et bouquets »

Jean-Jacques Gonzales et Andoche Praudel / Photographie & Céramique
Du mardi 16 au samedi 27 février
Espace Culturel Bertin Poirée, Paris 1er
http://www.tenri-paris.com/art/expo.html

Ikebana Ohara-ryu

par Kato Kurenai et son groupe
Du jeudi 3 au samedi 5 mars
Espace Culturel Bertin Poirée, Paris 1er
http://www.tenri-paris.com/art/expo.html

Depuis les villages de montagne de Tokyo

Du mardi 8 au samedi 19 mars
Espace Culturel Bertin Poirée, Paris 1er
http://www.tenri-paris.com/art/expo.html

Silver Eye Susumu Fujita

Du jeudi 17 mars au samedi 30 avril
Inbetween Gallery, Paris 3e
http://www.inbetweengallery.com/project/record-vol21/


MUSIQUE コンサート

Emiko & Kirisute gomen (+ friends)

Vendredi 4 mars à 20h
Café de Paris, Paris 11e.
http://www.emikoota.com/upcoming-dates-2016.html

NIA (ex-ANSIA/AUNCIA) in Europe

Du vendredi 8 au samedi 23 avril
http://highfeel.jp/realive/

Teruo Furuya (shakuhachi) et Mizuka Onishi (koto)

Vendredi 18 mars à 20h30
Musée Guimet, Paris 16e
www.guimet.fr/fr/auditorium/concerts/teruo-furuya-et-mizuka-onishi

Tricot, Jrock

le mercredi 15 mars à 19h30
Le Batofar, Paris 13e
www.batofar.org/Agenda/Evenement/Concert/Tricot-2935.sls

La Route de la soie (Flûte et piano)

Jeudi 18 février à 19h30
CCFJ, Paris 11e
http://www.ccfj-paris.org/activites.html

Dankin, Mieko Miyazaki (koto) et Franck Wolf (sax)

Vendredi 26 février à 20h
Au Caveau, Fegersheim
http://fegersheim.fr/manifestations.php?id=329

Histoires musiciennes – les contes du japon –

Nobuko Matsumiya (Koto et chant) et Nelly Pezelet (conte)
13 mars à 15h
Espace Ararat, Paris 13e
http://espace-ararat.com/info/histoires-musiciennes-volet-3-les-contes-du-japon/

Pegasus Symphony : music from Saint Seiya

Samedi 9 avril
Palais des Congrès de Paris à 20h
http://www.wildfaery.com/info/index.php/fr/saint-seiya/aproposmenu/le-concert

Animé Nostalgie

Samedi 16 avril
Le Grand Rex, Paris 2e
www.wildfaery.com/info/index.php/fr/anime-nostalgie


SCENES 演劇・ダンス

Soirée de danse et musique traditionnelles japonaises

Lundi 15 février à 20h30
Espace culturel Bertin Poirée, Paris 1er
www.tenri-paris.com/art/spectacle.html

Ekotumi – Amaterasu, la déesse japonaise du soleil

Mercredi 17 février à 20h
Théâtre du temps, Paris 11e

https://www.facebook.com/events/795377523942022/
http://www.theatredutemps.net/#!autres-spectacles/cifr

Après le Tsunami

Danse contemporaine et Concert
Jeudi 10 et vendredi 11 mars à 20h30
Espace culturel Bertin Poirée, Paris 1er
www.tenri-paris.com/art/spectacle.html

Théâtre de marionnettes bunraku

suivi d’une rencontre avec les artistes
Jeudi 24 mars à 20h30
Fondation cartier, Paris 14e.
http://fondation.cartier.com/#/fr/art-contemporain/59/soirees-nomades/2568/fevrier-juin-2016/2582/noritaka-tatehana-et-kanjuro-kiritake-iii/


DIVERS フェスティバル・アトリエ・講演会

Projet « Très mousse »

Soutenir le projet pour produire des mousses et voter pour le concours solidaires lancé par Aviva.
Jusqu’au 19 février.
https://lafabrique-france.aviva.com/voting/projet/vue/875

L’espace éphémère BY KAMAWANU tenugui

serviettes traditionnelles japonaises
Librairie Junku, Paris 1er
www.junku.fr

14ème Concours de Haïku des enfants du monde entier

organisé par JAL Foundation
Jusqu’au 15 février 2016
http://www.jal-foundation.or.jp/wch/14th/poster/france.pdf

Promo Saké

Jusqu’au mardi 16 février (dégustation en weekend)
Epicerie Kioko, Paris 2e.
https://www.facebook.com/
Magasin.KIOKO.Alimentation.Japonaise/photos/

Danse Nihon Buyo

Vendredi 19 à 19h (conférence) et samedi 20 février à 14h et 16h (ateliers démos)
www.mcjp.fr/fr/agenda/du-nihon-buyo-au-roman
www.mcjp.fr/fr/agenda/initiation-a-la-danse-nihon-buyo

Japan Expo Sud

Du vendredi 19 au dimanche 21 février
Marseille Chanot – Palais des congrès et des expositions, Marseille
www.japan-expo-sud.com/fr/actualites/japan-expo-sud-revient-du-19-au-21-fevrier-2016_103449.htm

Japan Tours Festival

animé, concert, cosplay, manga, conférences…
Vendredi 19 au dimanche 21 février
Vinci – Centre International de Congrès de Tours
http://www.japantoursfestival.com/infos-pratiques.html

Conférence : Le sanshin d’Okinawa

le XXe siècle raconté par ses musiciens
Jeudi 3 mars à 18h30
MCJP, Paris 15e
www.mcjp.fr/fr/agenda/le-sanshin-dokinawa-le-20e-siecle-raconte-par-ses-musiciens

Carolo Game Show

Samedi 5 et dimanche 6 mars
75 Forest Avenue, Charleville-Mézières
http://www.carologameshow.com/

Foire de Rennes : Le Japon à l’honneur

Regards sur le Japon….
Du samedi 19 au lundi 28 mars
www.foirederennes.com/contenu-des-halls/hall-10b-invite-dhonneur-Japon

–掲載ご希望のイベント情報は下記アドレスにお送りください。
Pour faire paraître des informations, merci de les envoyer :
[email protected]

Écrire le Japon aujourd’hui / Table ronde samedi 27 février 2016 à 15h30

Logo lÉcrire le Japon aujourd’hui
Table ronde organisée par la bibliothèque de la MCJP
Conférence – samedi 27 février 2016 à 15h30

Modérateur : Emmanuel Lozerand
Intervenants : Philippe Forest, écrivain ; Ryôko Sekiguchi, écrivain ; Eric Faye, écrivain

Le Japon est depuis longtemps une source d’inspiration pour un grand nombre d’écrivains, d’essayistes et de journalistes francophones. Si l’on a encore à l’esprit des noms tels que Loti, Michaux ou Bouvier, depuis le boum de la culture japonaise des années 80, une génération d’écrivains explore un Japon plus proche des réalités historiques et sociales.

Quelles sont aujourd’hui les tendances qui se dessinent dans l’écriture d’essais et de fictions ? Est-on sorti de certains clichés dont était prisonnière la littérature d’hier ? À l’occasion du 50e numéro de sa Lettre, la bibliothèque de la MCJP organise cette table ronde avec des intervenants qui débattront de leur vision du Japon, de leurs sources d’inspiration et de la manière dont ils
s’approprient le pays dans leurs oeuvres.

Petite salle (rez-de-chaussée).
Entrée libre sur réservation.

Voir l’article sur le site de la MCJP :
http://www.mcjp.fr/fr/agenda/ecrire-le-japon-aujourdhui

Contact : [email protected]

Lettre mensuelle d’information du GIS Asie – Réseau Asie & Pacifique, janvier 2016

Lettre de janvier 2016

Veuillez retrouver cette même lettre dans sa version intégrale ICI sur le site GIS Asie – Réseau Asie & Pacifique

Sommaire

Vie du GIS

• 2015 : Une année avec le GIS Asie
• Le GIS recrute

Congrès
• Appel aux coordinateurs d’ateliers au 5e Congrès Asie et Pacifique 2015 (Rappel)
• « Le patrimoine au Cambodge, de la destruction du matériel et de l’immatériel à la construction de l’identité » (Atelier H 1)
Jeunes chercheurs

• Échanges avec des chercheurs internationaux sur le thème de l’alimentation en Asie
• Appel à communications pour les deuxièmes rencontres nationales des jeunes chercheur.e.s en études asiatiques : « La chair de l’Asie. Corps contraints et rationalisation des individus au sein des sociétés orientales. » (Rappel)
Membres du Réseau

• Disparition de Louise Beyrand
• Nouveaux membres
(…)
___________________________

Vie du GIS
2015 : Une année avec le GIS Asie

L’année 2015 a été marquée par la continuité des efforts du GIS en matière d’internationalisation des études asiatiques française et d’actions en faveur des jeunes chercheurs. Ces deux axes de travail restent les priorités du GIS. La tenue du 5e Congrès Asie et Pacifique 2015 a été un évènement majeur de l’année et un grand succès. Les étrangers (25 %) et les jeunes chercheurs (40 %) y ont d’ailleurs participé en nombre. En 2015, le GIS a également finalisé le livre blanc sur les études asiatiques, notamment le travail quantitatif entrepris en 2014.

1. Livre blanc :
Le fichier du site www.theses.fr ne permet pas d’isoler les thèses portant sur l’Asie. Le GIS a effectué ce travail pour aller au-delà du constat qualitatif. Il a recensé environ 6 500 thèses soutenues depuis les années 1970 et étudié le devenir d’un quart des docteurs (chercheurs en poste ou non).
Un travail important a été réalisé sur la qualité des données, permettant de constituer une base, qui sera consultable en ligne sur le site internet du GIS à compter de début 2016.
Le CNRS prévoit d’organiser en 2016 une restitution des livres blancs des trois GIS : Asie, Moyen-Orient et mondes musulmans, et Afrique, pour mettre en avant ce qui a été fait sur les aires culturelles depuis quelques années.

2. Congrès du GIS Asie :
Le congrès s’est tenu début septembre à l’Inalco, Institut national des langues et civilisations orientales (institution membre du GIS). Il a été organisé selon les standards internationaux par le GIS, au nom de ses 21 partenaires. Le conseil scientifique s’est chargé de l’évaluation des propositions et de la conception du programme. L’équipe administrative du GIS a réalisé les inscriptions, la communication, et l’organisation logistique du congrès. L’affluence a été au rendez-vous, avec un total de 800 participants et 150 sessions d’ateliers réparties en 19 thématiques. La prochaine édition aura lieu en 2017. Un appel à candidature va être lancé pour héberger le 6e congrès.

3. Internationalisation des études asiatiques françaises :
Lors du congrès, une dizaine de personnalités étrangères ont donné des conférences plénières afin d’assurer une dimension internationale à la manifestation. Plusieurs d’entre elles ont des responsabilités éditoriales dans de grandes revues anglo-saxonnes. Leur présence a permis d’encourager les chercheurs francophones qui les ont rencontrées à publier en anglais.
Le GIS a renforcé son réseau de partenaires européens notamment au travers de l’élaboration d’un projet COST, European Cooperation in the field of Scientific and Technical Research (non sélectionné). Les efforts dans ce sens vont se poursuivre avec l’arrivée en 2016 d’un responsable de la coopération internationale au GIS Asie, qui fera une veille en matière d’appels à projets susceptibles d’intéresser les chercheurs des aires culturelles et mènera des actions prospectives pour renforcer les collaborations avec les chercheurs étrangers.

4. Actions en faveur des jeunes chercheurs :
En 2015, les jeunes chercheurs ont organisé 3 événements à Lyon (journées méthodologiques), Bordeaux (journées scientifiques) et Paris (soirée au musée Cernuschi). Fin 2015, ils ont constitué un bureau des jeunes chercheurs du GIS, composé de 8 personnes.
Les jeunes chercheurs ont pris part aux activités en lien avec l’internationalisation qui leur sont dédiées : « Echanges avec » des chercheurs invités étrangers qui travaillent dans leur domaine ; programme d’aide pour se rendre à des colloques internationaux. Une série d’initiatives est en préparation pour répondre aux besoins des jeunes chercheurs en anglais, afin de présenter leurs travaux à l’oral (colloques), comme à l’écrit (publications).
En 2016, le GIS va s’investir dans la préparation et l’organisation d’un prix de thèse, qui récompensera plusieurs lauréats. Ce dossier sera l’un des grands chantiers de l’année. Le GIS envisage de coupler ce prix avec une publication des thèses chez CNRS Éditions. En 2015, le GIS a soutenu le prix de thèse de l’AFEC, Association française d’études chinoises.

5. Diffusion :
La collection de DVD « Paroles d’Asie » s’enrichit d’un nouvel entretien avec Marie-Claire Bergère, disponible auprès de CNRS Images, tout comme les titres précédents.
Le catalogue de la collection « Études Asie et Pacifique » du GIS chez CNRS Éditions s’enrichit également de trois nouveaux titres « Territoires de l’urbain en Asie. Une nouvelle modernité ? » (nov. 2015), « La fabrique de l’art au Japon. Portrait sociologique d’un marché de l’art » (à paraître début 2016) et « Les entreprises chinoises et la mondialisation. Haier, Huawei et TCL » (à paraître début 2016). La collection est ouverte aux propositions de manuscrits des chercheurs et jeunes chercheurs du GIS, qui met à disposition les services d’un éditeur (jusqu’à 4 à 5 ouvrages par an).
Le GIS diffuse une lettre mensuelle d’information. Il recense sur son site les événements scientifiques dans le domaine des études asiatiques, ainsi que les appels d’offre et annonces de recrutement. Il possède également des comptes Facebook et Twitter, ainsi qu’une liste de diffusion dédiée aux jeunes chercheurs. En 2015, l’équipe du GIS a travaillé à la conception et la réalisation du nouveau site internet du GIS, qui sera lancé en 2016.
Le GIS recrute

Dans le cadre de la campagne de mobilité interne du Centre national de la recherche scientifique, le GIS recrute pour son unité support :
– un(e) responsable de la coopération internationale (détails du poste)
– un(e) secrétaire d’édition. Ce poste est également ouvert aux fonctionnaires hors CNRS (détails du poste).
Dates limites : 14 janvier 2016.

Congrès
Appel aux coordinateurs d’ateliers au 5e Congrès Asie et Pacifique 2015

Le GIS propose aux doctorants et post-doctorants qui ont coordonné des ateliers au 5e congrès Asie et Pacifique 2015 de lui faire parvenir une synthèse de l’atelier (3 000 signes maximum, à [email protected]), en vue d’une diffusion chaque mois dans la lettre du GIS-Réseau Asie et Pacifique.

Dans le cadre de l’appel à contribution du GIS Asie, nous avons souhaité réunir un panel transdisciplinaire de chercheurs autour de la question du patrimoine au Cambodge : géographe, historien de l’art, ethnologue, historien et anthropologues étaient invités à proposer une définition de ce terme dans le cadre de leurs recherches en privilégiant des exemples issus de leurs terrains. Nous souhaitions ainsi nous interroger sur les formes multiples de l’appartenance et de l’appropriation culturelles dans le contexte parfois dramatique de la construction de l’identité cambodgienne. En effet, victime de nombreuses formes de prédation et de destruction, le patrimoine cambodgien est également sujet à une certaine forme de standardisation dans le contexte d’expansion du marché touristique. Nous avons ainsi proposé comme problématique le rapport entretenu entre l’objectivation matérielle des enjeux d’appartenance et leur inscription dans les territoires et la notion d’intangible ou d’immatériel propre à la conscience identitaire.
Introduite par M. Ang Chouléan, la session d’étude débutait par l’évocation de certaines manifestations patrimoniales qui s’affranchissent des catégories du matériel et de l’immatériel, et notamment à travers la nature complexe des manifestations artistiques temporaires comme les réalisations éphémères dans le cadre de rituels collectifs. Si tant la cérémonie que les œuvres qui lui sont associées sont objets d’identification cultuelle, l’inscription dans le temps et l’espace se fait moins par la pérennisation de traces culturelles qu’à travers le renouvellement du geste rituel lui-même, phénomène également interrogé par Marie Aberdam dans le cadre de l’étude des chantiers de vatt à l’époque coloniale. Il apparait en effet que le bâti votif ne se construit pas comme un patrimoine intangible mais renaît successivement à travers les œuvres réinvesties de génération en génération. Téphanie Sieng évoquait à l’inverse les territoires d’appropriation culturelle à Ratanakiri où le sanctuaire bouddhique se trouve au cœur des phénomènes d’appropriation foncière en tant que marqueur identitaire des communautés khmères en terres tampuans. Sophie Biard questionnait d’autre part le désinvestissement éventuel d’objets exclus de ces phénomènes de renouvellement rituel tels que les statuts entrées dans les musées. Investies d’une double nature historique et religieuse, celles-ci sont cependant toujours l’objet de cérémonies et de cultes. Le patrimoine au Cambodge s’inscrirait donc moins dans des formes patrimoniales que dans des actes performatifs : Francesca Billeri présentait ainsi les ruptures occasionnées par une distinction arbitraire des éléments culturels, techniques et religieux et des valeurs qui leur sont associées dans le cas de la musique de mariage, notamment à travers l’évolution des conditions de performance. Ces distinctions et dissociations des éléments d’une culture en séquences propres à la représentation dite artistique diluent alors le sens propre à un geste patrimonial. Frédéric Bourdier explorait ainsi la standardisation du patrimoine des Tampuan de Ratanakiri par la fabrique d’un portrait culturel dans le cadre d’un reportage à vocation touristique de la télévision khmère. À travers le regard des Tampuan eux- mêmes sur le documentaire, il souhaitait comprendre les enjeux de cette forme de représentation culturelle pour les populations dans le cadre des conflits fonciers propres à cette région.

L’atelier H 1 dans le programme du congrès
Jeunes chercheurs
Échanges avec des chercheurs internationaux sur le thème de l’alimentation en Asie

Le cycle « Échanges avec », où les doctorants et jeunes chercheurs présentent leur travail à une ou plusieurs personnalités étrangères (chercheurs invités dans un des laboratoires du GIS), se poursuit.
Une séance est prévu le vendredi 19 février 2016 de 9 h à midi, sur le thème de l’alimentation en Asie, considérée en particulier sous les angles de l’industrialisation et de la globalisation.
Les chercheurs présents seront Xin Yuan Zhang (University of Tokyo), Ann Veeck (Western Michigan University), Françoise Sabban (EHESS), Ted Bestor (Harvard University) et Katarzyna Cwiertka (Leiden University).
Inscriptions : [email protected]
Il est nécessaire d’envoyer une présentation de son sujet de recherche en cours (en page en anglais maximum).
Date limite d’inscription : 10 février 2016.
Lieu : Salle CNRS 640, 6e étage, noyau A, 190 avenue de France, 75013 Paris.
Appel à communications pour les deuxièmes rencontres nationales des jeunes chercheur.e.s en études asiatiques : « La chair de l’Asie. Corps contraints et rationalisation des individus au sein des sociétés orientales. »

Les deuxièmes rencontres nationales des jeunes chercheurs en études asiatiques se dérouleront à Aix-Marseille Université les 12 et 13 mai 2016. Elles sont organisées avec le soutien du GIS Asie – Réseau Asie & Pacifique et de l’Institut de Recherches asiatiques (Aix Marseille Université). L’appel concerne tous les pays d’Asie.
Date limite : 20 janvier 2016
Consulter l’appel détaillé
Membres du Réseau
Photo debroux philippe

© P. Debroux
Disparition de Louise Beyrand

Doctorante en anthropologie sociale à l’université de Strasbourg en cotutelle avec Leiden University (Pays-Bas), Louise Beyrand membre du laboratoire SAGE et du Réseau Asie et Pacifique, faisait partie du groupe des jeunes chercheurs en études asiatiques du GIS Asie. C’est avec tristesse que nous avons appris sa disparition soudaine le 23 décembre 2015 d’un malaise cardiaque. Voici l’hommage que lui rend Pierre Le Roux, son directeur de thèse.
Hommage

Nouveaux membres

▪ Sara Legrandjacques (Université Panthéon-Sorbonne – Paris I), Inde, Vietnam, Laos, Cambodge, Inde, Europe, doctorante : Mobilités des étudiants en Asie (1880-1947) : une étude croisée Indochine française et Inde britannique.

→ L’annuaire Eurasiane présente les profils des membres du Réseau Asie et Pacifique. Chaque membre en s’identifiant sur cet annuaire a la possibilité de mettre à jour ses informations.
→ En cas de changement de courriel, pour continuer à recevoir la lettre, les membres sont invités à en informer Marine Sam : [email protected] .

Revues
(…)

Parution de Ebisu – Études japonaises n° 52

ebisu_52-small250.pngCe numéro a pour titre : « Patrimonialisation et identités en Asie orientale ». Il est en accès libre et téléchargement gratuit en intégralité.
Voir : https://ebisu.revues.org/1569

Parution de Extrême-Orient Extrême-Occident n° 39
Ce numéro de la revue Extrême-Orient Extrême-Occident aborde ici pour la première fois
le thème : « Corps souffrants dans les littératures de la Chine et du Japon au XXe siècle. »
Voir : Extrême-Orient Extrême-Occident n° 39
corps_souffrants_img_621-2.jpg

Conférence sur l’art «nanban» et l’arrivée des européens au Japon, mardi 19 janvier 2016

nanban fr 6.jpgLes éditions Chandeigne vous invitent à la conférence d’Alexandra Curvelo et François Lachaud sur l’art nanban et l’arrivée des européens au Japon à l’occasion de la parution du livre Chefs-d’œuvres des paravents nanban.

Le mardi 19 janvier 2016 à 18h30 à la Maison de la Culture du Japon à Paris

Entrée libre – Avec réservation

Réservation des places et plan d’accès à la Maison du Japon :
​http://www.mcjp.fr/fr/agenda/paravents-nanban-larrivee-des-europeens-au-japon

Annonce de conférence : droits des salariés au Japon

Francais du monde
Français du Monde Tokyo vous convie à une conférence:

Salariés au Japon : comment faire valoir vos droits ?

Dimanche 29 novembre de 16h30 à 18h15, à l’Atrium de l’Ambassade de France.
Entrée gratuite. Réservation nécessaire.

Types de contrats, salaire, congés, assurances sociales, droits syndicaux. Les voies de recours. Le rôle d’un syndicat . Le rôle d’un avocat. Témoignages (cas vécus). Questions-Réponses (vous pourrez poser librement toute question).

Avec la participation de représentants de syndicats de salariés et d’une avocate spécialiste du droit du travail.

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici : INSCRIPTION  ou par e-mail ( [email protected] )

Pour plus de détails sur l’évènement cliquer ici : http://bit.ly/1Ta2eqX (website) ou
ici : http://bit.ly/1ObvuNY  (annonce)

Exposition FLEUR DE BANQUISE par Fukumoto Fuku : 19 novembre – 10 décembre 2015

Exposition FLEUR DE BANQUISE par FUKUMOTO FUKU à la galerie MIZEN
du 19 novembre au 10 décembre 2015
L’inauguration aura lieu le jeudi 19 novembre 2015 de 17h à20h
Adresse : MIZEN Fine Art, 29 Rue de l’Exposition, Paris 75007, France

FLEUR DE BANQUISE par FUKUMOTO Fuku

FUKUMOTO Fuku compose des bouquets inédits de porcelaine en superposant les contenants comme des corolles dans un équilibre subtil. Fleurs de porcelaine habitées de l’énergie de la Terre, en équilibre sur une banquise spirituelle, prêtes à se dissoudre, à s’envoler…

FUKUMOTO Fuku est née en 1973 à Kyôto au Japon. Issue d’une famille noble d’artistes du textile, elle construit sa propre voie vers la porcelaine à l’Université des beaux-arts de Kyoto. Rapidement reconnue, l’artiste reçoit des prix prestigieux et voit ses oeuvres intégrer les collections de musées japonais et américains tels que :
– Le Metropolitan Museum of Art / New York
– Le Harn Museum of Art / Floride
– Le Marianna Kistler Beach Museum of Art / Kansas
– Le Musée de Kyoto / Japon
– Le INAX Tile Museum / Aichi, Japon

Du 19 novembre au 10 décembre 2015, la galerie MIZEN est heureuse de vous présenter l’univers unique de cet artiste d’exception.

Afin de faciliter l’organisation, nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre venue à l’inauguration en cliquant sur contactparis@mizenfineart.com
ou en appelant au 09 51 53 29 43.
Ouvertures : mardi-samedi: 13h – 18h
Site web : www.mizenfineart.com

L’Âme japonaise : essai de psychologie analytique transculturelle (suite)

Jean-Claude Jugon publie en pdf téléchargeable gratuitement une suite à l’ouvrage L’ÂME JAPONAISE, Essai de psychologie analytique transculturelle publié aux éditions L’Harmattan et que nous avions présenté ici :
http://www.france-japon.net/2015/05/12/lame-japonaise-essai-de-psychologie-analytique-transculturelle/

Pour visionner et/ou télécharger le document pdf CLIQUEZ ICI.

Pour voir le site des éditions L’Harmattan, cliquez ici.

Activités de #JIPANGO du 2 au 5 décembre et #journal Idées #Japon

Découvrir le miso, créer des cadeaux originaux,
apprendre l’ikebana
proposés par trois spécialistes japonais
もの作りアトリエ、味噌、生け花

Tous les détails sont à la page Activités sur
www.jipango.com/activites

Et aussi le marché de Noël japonais !
マルシェ・ド・ノエル ジャポネ
En présence de nombreux créateurs, artistes, spécialistes, céramistes et pâtissiers.
www.jipango.com/exposants


Si vous habitez loin ou si vous êtes indisponible pour venir dans le quartier de l’Opéra, beaucoup d’œuvres et objets de style japonais sont proposés par plus de 15 artistes, créateurs et spécialistes dans « multi-boutique » en ligne. ネットショップ
www.ideesjapon.com

——————————

Sortie du numéro d’automne
du journal Idées Japon
http://www.ideesjapon.com/content/6-journal

p10 DOSSIER : Yakimono, la céramique japonaise :
Céramistes, boutiques et galeries spécialisées
やきもの特集 : 陶芸家、ブティック、ギャラリー

p16 RENCONTRE : L’Edition Nobi Nobi ! fête ses cinq ans
出版社ノビノビ!5周年記念

p18 VOYAGE : Kyoto à l’honneur
おすすめの京都情報

p20 CUISINE : Pâtisserie « saveurs franco-japonaises »
和風味のお菓子とパティスリー

p22 OBJETS : L’artisanat au service des arts martiaux
武道具と職人

p24 CULTURE : Netsuke : charme discret et humour japonais
根付の魅力

28 IDEES CADEAUX style japonais : proposées par des artistes, créateurs et spécialistes
和風の贈り物アイディア

Pour télécharger ダウンロード
http://www.ideesjapon.com/content/6-journal

En format e-book オンライン版
http://issuu.com/ideesjapon/docs/idees_japon_automne_2015

Journée Francophone de la Recherche 2015 – JFR 2015

Maison Franco-Japonaise de TokyoJournée Francophone de la Recherche 2015 – JFR 2015
vendredi 13 novembre 2015
Maison Franco-Japonaise, Ebisu, Tokyo

http://www.jfr-2015.org Avatar_sciencescope2.jpg
Contact :[email protected]

Appel à communications (exposés/posters)

Comme tous les ans, l’association Sciencescope en collaboration avec la Maison Franco-Japonaise (MFJ),  l’Ambassade de France au Japon, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Japon (CCIFJ), l’Association des Anciens Boursiers Scientifiques du Gouvernement Français (ABSCIF) et l’Association des Anciens Boursiers Culturels (ABC) organise la Journée Francophone de la Recherche (JFR).

Cette rencontre annuelle réunit les chercheurs et étudiants francophones travaillant au Japon, toutes disciplines et toutes nationalités confondues. Cette journée a pour but de permettre aux chercheurs, étudiants, ingénieurs, institutionnels, représentants d’entreprise ou simples curieux de se rencontrer et d’échanger sur leurs différentes activités au Japon.

La journée se déroulera le vendredi 13 novembre 2015, à la Maison Franco-Japonaise de Tokyo, autour d’exposés de participants, de sessions posters, d’une table ronde professionnelle et d’un exposé invité.

Deux formats de contributions sont proposés:
– exposés (env. 20 min avec questions) ;
– posters (format A0, portrait).

Pour participer à cette journée, l’inscription est gratuite et obligatoire, et comprend le livret de la JFR ainsi que le déjeuner et cocktail à la MFJ.

Nous vous invitons à vous inscrire (gratuitement) dès maintenant en ligne et à soumettre votre contribution avant le
26 octobre 2015.
Il est aussi possible de s’inscrire en tant que simple auditeur jusqu’au
12 novembre 2015.

Pour plus d’informations sur JFR 2015, l’inscription et l’appel à contribution :
http://www.jfr-2015.org
Contact :[email protected]

English version

French Research Day 2015 – JFR 2015
friday, November 13th  2015
Maison Franco-Japonaise, Ebisu, Tokyo

http://www.jfr-2015.org
Contact :[email protected]

Call for Communications (presentation/posters)

Sciencescope, with the support of institutional partners including the Maison Franco-Japonaise de Tokyo (MFJ), the Embassy of France in Japan, Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), the Chamber of commerce and Industry (CCIFJ), as well as Alumni associations as ABSCIF and ABC, is organizing the French Research Day (JFR) in Japan.

JFR’15 is gathering french-speaking researchers and students in Japan from all disciplines and citizenships in order to enforce discussions among this research community. This one-day event will  take place on Friday, November 13th 2015, at the Maison Franco-Japonaise de Tokyo, with several scientific presentations, posters sessions, professional round-table and an invited talk.

Two types of contributions are proposed:
-presentations (about 20min of talk including questions)
-posters (A0 size, portrait)

The main language of the event is French, but English presentations are possible for non native French speakers, and written material (slides, posters, contributions, etc.) can be in English as well. However, given the nature of the event, a basic understanding of French may be easier to fully benefit from all discussions (but not mandatory).

Attendance is free and open to all, but registration is mandatory for planning purposes. Registration includes the JFR booklet, lunch and evening cocktail at MFJ.
You can already register online and submit your contribution until October 26th 2015.
It is still possible to register as an attendee until November 12th 2015.

For registration and further information, please visit the JFR’15 website
http://www.jfr-2015.org/

For any inquiries, please feel free to contact the organizing team [email protected]

Découvrez  » Hibakushas : les derniers survivants d’Hiroshima « , un webdoc Hikari Films sur Arte.tv


Hibakusha, c’est un statut, au Japon. Ce sont ces japonais d’Hiroshima et de Nagasaki qui ont été victimes des bombardements atomiques des 6 et 9 août 1945. Victimes, et parfois survivants.

70 ans après le drame, six hibakushas d’Hiroshima témoignent et partagent avec nous leur histoire. Celle du jour où leur vie a basculé, bien sûr, mais surtout celle d’après, celle d’un vie qu’il a fallu reconstruire.

Notre projet transmedia vous permet de rencontrer ces hibakushas. D’écouter leur histoire, à votre rythme. Mais aussi de découvrir les lieux de mémoire du 6 août 1945, ou encore de déambuler dans la ville aujourd’hui.

Découvrez les Hibakushas


Takashi Teramoto a été irradié à 10 ans. Il se trouvait alors à 1 km de l’épicentre. De manière incroyable, il a survécu. Aujourd’hui, à 82 ans, ses nuits sont toujours hantées par ce jour où il a perdu sa mère. Ses journées, il les passe à raconter son histoire aux plus jeunes, « pour qu’on préserve la paix ».

À 84 ans, Yoshiko Kajimoto semble extrêmement fluette et fragile. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. La jeune fille de 14 ans est devenue l’une des plus farouches combattantes pour la mémoire des hibakushas. Si elle vit toujours dans son quartier d’Hiroshima, elle a parcouru le monde pour raconter son histoire. Jusqu’au parlement britannique.

Irradié dans le ventre de sa mère, Minoru Hataguchi a échappé au sort douloureux de ces foetus, irradiés comme lui, mais qui sont nés avec des symptômes tels que la microcéphalie. Malgré la mort de son père lors du bombardement, il a vécu une vie aussi normale que possible. La blessure de M. Hataguchi, elle est surtout psychologique. Il a longtemps eu du mal à accepter sa condition d’hibakusha.

Taeko Teramae travaillait au bureau des télécommunications. Un bâtiment solide en béton, dans une ville où le bois était encore très présent. Mais à seulement 540 m de l’hypocentre, le « ground 0 » de l’explosion atomique. Taeko avait 15 ans, et doit sa survie aux murs de ce bureau. Mais on estime qu’environ 7000 de ces « étudiants-travailleurs » sont morts le 6 août 1945.

Iwao Nakanishi est un vieil homme très élégant. Malgré la chaleur de l’été à Hiroshima, il conserve son beau costume et sa casquette vissée sur le crâne. Iwao Nakanishi est un survivant. Son corps irradié était quasiment mort une semaine après l’explosion. Aujourd’hui, sa forme physique est impressionnante. Tout comme la force de ses souvenirs.

Syousou Kawamoto a été irradié à l’âge de 11 ans. Il n’a pas été exposé à des doses importantes le jour du bombardement, mais aux radiations résiduelles en cherchant les membres de sa famille à Hiroshima. Orphelin et hibakusha, un double drame qui a fait de sa vie une aventure difficile. M. Kawamoto ne se prend pourtant pas pour un martyr. Mieux, il rappelle que si le Japon a subi le 6 août 1945, c’est d’abord parce qu’il avait choisi la guerre aux côtés de l’Allemagne nazie.

Une coproduction Hikari / Arte / CNC. Un projet de Georges Tillard et Anthony Dufour.

Copyright © 2015 Hikari éditions, All rights reserved.

Our mailing address is:

Hikari éditions

4 avenue Foch

Lille59000

France

Add us to your address book