Institut français de recherche sur le Japon – PROGRAMME JUIN – JUILLET – SEPTEMBRE 2019

Maison Franco-Japonaise de TokyoInstitut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19)
à la Maison franco-japonaise
PROGRAMME JUIN – JUILLET – SEPTEMBRE 2019

L’Institut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19) à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux manifestations qui auront lieu en juin, juillet et septembre 2019.

JUIN 2019
Lundi 3 juin / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / La démocratie, malade du marché
[Conférencier] Alain SUPIOT (Collège de France)
[Discutant] NISHITANI Osamu (prof. émérite à l’univ. des langues étrangères de Tokyo)
[Modérateur] HASHIMOTO Kazumichi (univ. Waseda)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/06/03/alain_supiot/

Vendredi 14 juin / 12h30-14h / salle 601 / en anglais sans traduction
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / The Bank of Japan: Monetary Policy, Central Bank Independence and Central Bank Transparency
[Speaker] Markus HECKEL (DIJ)
[Moderator] Jean-Pascal BASSINO (IFRJ-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/06/14/ls_heckel/index.php

Mardi 18 juin / 18h30-20h / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / Paysages en suspension : la littérature japonaise au présent. Défis et dynamiques
[Conférencière] Cécile SAKAI (IFRJ-MFJ)
[Modérateur] MIURA Nobutaka (Fondation MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/06/18/sakai_litterature/index.php
* Informations et inscription sur le site de la Fondation MFJ :
https://www.mfjtokyo.or.jp/fr/events/lecture/20190618.html
Tarif : 1 000 yens (500 yens pour les étudiants, gratuit pour les membres de la MFJ)

Lundi 24 juin / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / La création en sciences sociales
[Conférencier] Ivan JABLONKA (univ. Paris 13)
[Discutant] ONO Masatsugu (écrivain)
[Modératrice] Cécile SAKAI (IFRJ-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/06/24/ivan_jablonka/index.php

JUILLET 2019

Lundi 1er juillet / 18h30-20h / auditorium / avec traduction simultanée
Table ronde / SARU – Vie et comportements culturels des macaques japonais
[Intervenants] Cédric SUEUR (univ. de Strasbourg), MATSUZAWA Tetsurô (univ. de Kyoto)
[Modérateur] MIYAMOTO Hiroyuki (ex-directeur du JSPS Strasbourg Office)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/07/01/saru/index.php
* L’exposition « SARU, singes du Japon » aura lieu du 1er au 12 juillet à la galerie de la Maison franco-japonaise (de 11h à 19h, entrée libre). Un vernissage est prévu après la table ronde.

SEPTEMBRE 2019

Lundi 2 septembre / 10h-18h / salle 601 / en français sans traduction
Journée d’étude / Retour à la terre, pensées utopiques et écologies : comparaison Europe-Japon
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/09/02/retour_a_la_terre/index.php

Samedi 21 et dimanche 22 septembre / 10h-18h (21/09), 10h-17h (22/09) / avec traduction simultanée pour le 21/09, en japonais sans traduction pour le 22/09
Colloque international / Le patrimoine intellectuel de Katô Shûichi et l’avenir du Japon
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/09/21/kato_shuichi/index.php
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/09/22/kato_shuichi/index.php
* Programme détaillé (PDF)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/flyerkatoshuichi.pdf
* Informations et inscription sur le site de la Fondation MFJ :
https://www.mfjtokyo.or.jp/fr/events/symposium/20190921c.html
https://www.mfjtokyo.or.jp/fr/events/symposium/20190922a.html
Si vous souhaitez participer les 21 et 22, prière de vous inscrire aux deux dates

Vendredi 27 septembre / 10h-18h / salle 601 / en anglais sans traduction
Workshop / Living in a Nuclear World: Order, Knowledge, and Normalization
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/09/27/nuclear/index.php
L’accès aux manifestations décrites ci-dessus est libre et gratuit (sauf mention contraire), dans la limite des places disponibles. Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web. Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013
Accès : http://www.mfj.gr.jp/acces/
Tél. 81-3-5421-7641 / Fax 81-3-5421-7651
E-mail : contact@mfj.gr.jp
© 2019, IFRJ-MFJ

Les Japonais sont-ils différents ? Un livre de Jean-Luc Azra.

Pour le Français amené à être en contact avec le Japon et les Japonais, la vie quotidienne japonaise est une source permanente de surprise, de mystère, voire de confusion.
Les japonais sont il differents 2
Comprendre et accepter le fonctionnement japonais consiste à entrer dans un monde dont les codes, les schémas de pensée, les habitudes, la gestion de l’espace ou les relations humaines sont radicalement différents des nôtres.
Cette manière proprement japonaise de vivre, d’interagir ou de se positionner socialement est l’objet de la lecture comparée France/Japon menée par Jean-Luc Azra dans cet essai.
L’auteur, qui vit au Japon depuis plus de vingt ans, met en évidence les structures profondes dissimulées derrière l’ordinaire et pointe du doigt les mécanismes à l’oeuvre dans la famille, l’entreprise, l’école, les croyances, les relations amoureuses, la communication, les problèmes de société, etc. « Les Japonais sont-ils différents? » utilise une méthode d’étude hybride combinant témoignages, sociologie et anthropologie, convoquant tout autant les registres du vécu et du scientifique. Son écriture simple et son organisation en fiches s’adressent tant aux amateurs qu’aux spécialistes de la culture japonaise, aux étudiants ou aux enseignants. Il s’impose naturellement comme le livre à consulter avant de voyager ou de s’installer sur l’archipel, ainsi qu’à celles et ceux qui sont amenés à vivre ou travailler avec des Japonais.

Titre : « Les Japonais sont-ils différents ? »
62 clefs pour comprendre le Japon ordinaire
Auteur : Jean-Luc Azra
Éditions Connaissances et Savoirs
Sciences Humaines – 194 pages – 145×210
ISBN : 9782753902015

Le livre est disponible auprès de l’auteur (au Japon). Le contacter par courriel à :
Azra (a) Almalang.com

Si vous résidez en France…
Il est disponible en version papier et version numérique ICI : https://www.connaissances-savoirs.com/les-japonais-sont-ils-differents.html/

ou sur amazon.fr :
https://www.amazon.fr/Japonais-sont-ils-différents-comprendre-ordinaire/dp/2753902011

Institut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19) à la Maison franco-japonaise – PROGRAMME DÉCEMBRE 2018 – JANVIER 2019

Maison Franco-Japonaise de Tokyo
L’Institut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19) à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux manifestations qui auront lieu en décembre 2018 et en janvier 2019.
L’inscription aux événements en janvier sera ouverte le 3 décembre 2018 à 11h.

DÉCEMBRE 2018
Samedi 1er décembre / 17h-19h / salle 601 / en français sans traduction
Séminaire de recherche / Grandeur de Serge Daney, ou pourquoi il reste le meilleur critique de cinéma
[Conférencier] Emmanuel BURDEAU (Mediapart)
[Modérateur] Mathieu CAPEL (UMIFRE 19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/01/2018-12-01_serge_daney/

Vendredi 7 décembre / 18h30-20h / auditorium / en japonais sans traduction
À l’occasion du colloque international « Voix, gestes et musique : la séance cinématographique en France et au Japon au temps du muet »/ Projection de Rêves de cinéma, rêves de Tokyo (de Yoshida Kijû, 1995, 52 min, en japonais sans sous-titrage)
* Présentation et entretien avec le réalisateur Yoshida Kijû après la projection
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/07/2018-12-07/

Samedi 8 décembre / 13h-17h20 (colloque) 18h-19h30 (projection) / auditorium
13h-17h20 / Colloque international / avec traduction simultanée / Voix, gestes et musique : la séance cinématographique en France et au Japon au temps du muet
18h-19h30 / Projection / sans sous-titrage ni traduction / projection de films muets des années 1914-1917
* Reconstitution, pour la première fois au Japon, d’une séance de cinéma en France dans les années 1910 avec les boniments et musicien
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/08/2018-12-08_colloque_cinema_mue/
* Programme détaillé  des 7 et 8 décembre (PDF)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/MFJ%20def2.pdf

Lundi 10 décembre / 18h30-20h / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / Passé et avenir de l’utopie chez François Furet
[Conférencier]  Christophe PROCHASSON (EHESS)
[Modérateur] MIURA Nobutaka (Fondation MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/10/moderateur_miura_nobutaka_fond/

Mercredi 12 décembre / 9h30-18h / auditorium et galerie / en français sans traduction
Colloque / JFR 2018 : Journée francophone de la recherche
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/12/20181130_jfr/
* Détail et inscription : https://sites.google.com/site/sciencescopejfr2018/

Jeudi 13 décembre / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction simultanée
Table ronde / Setsuwa et exempla : la narration religieuse médiévale au Japon et en France – Table ronde en mémoire de Bernard Frank
[Intervenants] ABE Yasurô (univ. de Nagoya), Jacques BERLIOZ (CNRS), CHIKAMOTO Kensuke (univ. de Nagoya)
[Modérateur] Jean-Noël ROBERT (Collège de France)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/13/2018-12-13_setsuwa/

Mercredi 19 décembre / 18h30-20h / salle 601 / en français sans traduction
Conférence / Léonard Tsuguharu Foujita, un peintre franco-japonais ?
[Conférencière] Anne LE DIBERDER (Maison-atelier de Foujita, Villiers-le-Bâcle)
[Modérateur] Matthieu SÉGUÉLA (LFIT, UMIFRE19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/19/2018-12-19_foujita/
* Inscription : sejt.contact@gmail.com

Jeudi 20 décembre / 18h30-20h30 / salle 601 / en français sans traduction
Table ronde dans le cadre de la Journée du japonisme du LFIT / Japonismes hors frontières : Irlande, Autriche-Hongrie, Amérique
[Intervenants] Viviane LE BERRE (LFIT), Isabelle DERRIENNIC (LFIT), Gilles MASTALSKI (LFIT, Society for the Study of Japonisme)
[Modératrice] Cécile SAKAI (UMIFRE19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/20/2018-12-20_lfit/

Samedi 22 décembnre / 16h-18h / salle 601 / en japonais sans traduction
Conférence / Quelle histoire littéraire au XXIe siècle ? Ce que nous disent les traductions entre France et Japon
[Conférencière] Cécile SAKAI (UMIFRE 19-MFJ)
[Modérateur] YASUE Akio (SFJBD)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/22/2018-12-22_traduction_21e_siec/

JANVIER 2019
* L’inscription aux événements en janvier sera ouverte le 3 décembre à 11h

Vendredi 18 janvier / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction consécutive
Conférence du lauréat du prix Shibusawa-Claudel, 35e édition/ Les Aïnous aujourd’hui : reconstruction identitaire et socioculturelle de l’autochtonie
[Conférencier] Lucien-Laurent CLERCQ (univ. de Hokkaidô)
[Modérateur] Jean-Pascal BASSINO (UMIFRE 19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/01/18/2019-01-18/
Vendredi 25 janvier / 12h30-14h / salle 601 / en anglais sans traduction
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / Demographic Aging and Fiscal Sustainability in Japan : What to Tackle? Social Security Reform and Macroeconomic Projection
[Speaker] KITAO Sagiri (University of Tokyo)
[Moderator] Jean-Pascal BASSINO (UMIFRE 19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/01/25/2019-1-25_ls_kitao/

L’accès aux manifestations décrites ci-dessus est libre et gratuit (sauf mention contraire), dans la limite des places disponibles. Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013
Accès : http://www.mfj.gr.jp/acces/

Publication de « Pèlerinage à Kashima, l’Île-aux-Daims » du poète Bashô

La traduction de Kashima MôdePèlerinage à Kashima, l’Île-aux-Daims – du poète Bashô vient d’être publiée aux éditions William Blake & CO. EDIT.

L’ouvrage est signé Alain Walter, japonologue et comparatiste littéraire, auteur de plusieurs livres sur le Japon classique que nous mentionnons en bas de page.

Présentation de l’ouvrage sur la quatrième de couverture.

Depuis son dernier périple accompli deux ans auparavant, Bashô (1644-1694) n’avait pas repris la route et vivait paisiblement dans son Ermitage-au-Bananier, sur les bords de la rivière Sumida, à Edo (actuel Tôkyô), se consacrant à l’écriture, à la lecture et à l’enseignement du haikai ou poésie enchaînée. Soudain, au milieu de l’automne 1687, l’envie le prit d’aller voir la pleine lune au sanctuaire de Kashima, l’Île aux Daims. Il partit donc sur ses « jambes grêles », avec deux amis. L’un était un samouraï sans patron, l’autre un moine qui trimbalait sur son dos une statue du Bouddha. Mais voilà que le ciel se brouilla. Allaient-ils pouvoir contempler la lune ?

De cette excursion (environ 90 km), tantôt à pied, tantôt en bateau au fil de l’eau, à travers la lande dont les buissons de lespédèzes se couvraient de fleurs mauves, où s’agitaient les hampes des graminées, par les rizières que l’on commençait à moissonner, il ramena cette charmante et brève relation, suite de notations que l’on pourrait comparer à un album de croquis et de lavis. On y retrouve l’humour et l’humanisme du poète, sa vive sensibilité à la nature, sa communion avec les écrivains du passé, son élévation mystique. Comme toujours, il procède par allusions, citations que nous avons explicitées et commentées dans nos gloses.

Année de publication : 2018
Nombre de pages : 80
Prix : 24 €

ISBN : 978-2-84103-224-2
EAN : 9782841032242

Autres ouvrages du même auteur
Érotique du Japon classique, éd.Gallimard, Bibliothèque des Idées, 1994.
L’Extrême Chemin, roman historique (Japon, XVIIe siècle), éd. Philippe Picquier, 1998.
La Chine de l’œil, proses de voyage, éd. Fédérop, 2003.
Bashô, Oku nohoso-michi / L’Étroit Chemin du fond, introduction, traduction, notes et commentaires, éd. William Blake & CO., 2007
Bashô, Nozarashi kikô / Mes Os blancs sur la lande. Notes de voyage suivi de Bashô wo utsusu kotoba / À propos de la transplantation du bananier, introduction, traduction, notes et commentaires, éd. William Blake & CO., 2014.

Les Francais font leur Rakugo – Tour du Japon 2017

Tournée triomphale au Japon en ce moment. Après Osaka, Nagoya, Gifu, Fukuoka et Nagano, date unique à Tokyo ce dimanche. Réservez vite !

dimanche 17 décembre
Rakugo Café Jimbocho
Ouverture des portes à 17h30
Spectacle à 18h00
Fin vers 20h00
1500 yens en pré-vente
1800 yens à la porte

Réservation par email
cyril@cyco-o.com

Détails sur
http://cyco-o.com

Extrait de la lettre du GIS-Réseau Asie et Pacifique, septembre 2017 : Les Aïnous

Les Aïnous, peuple aborigène du Japon, face aux défis de la reconstruction identitaire

par Lucien-Laurent Clercq, maître de conférences invité à l’université de Hokkaidô, département des Médias et de la Communication, docteur en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS)

La population aborigène aïnoue s’élève aujourd’hui officiellement à environ 25 000 personnes (les données officieuses portent cependant ce chiffre à 250 000 individus), dans un archipel japonais comptant 127,3 millions d’habitants. La grande majorité de ses membres réside à Hokkaidô, la deuxième plus grande île du Japon, peuplée de 5 700 000 habitants et s’étendant sur 83 500 km² en incluant ses terres irrédentes, les fameux territoires du Nord réclamés à la Russie par le Japon (hoppô ryôdo, comprenant les quatre îles Kouriles les plus méridionales : Kounachir, Itouroup, Chikotan et l’archipel des îles Habomai). Il existe également une diaspora aïnoue dont les membres se sont installés dans les principales agglomérations urbaines à travers Honshû pour y chercher du travail et fuir une discrimination longtemps endémique (environ 10 000 personnes vivraient aujourd’hui dans l’agglomération de Tôkyô).

Jusqu’à son annexion par le gouvernement de Meiji en 1868, ce grand territoire septentrional était connu du nom d’Ezo-chi, la terre des Ezo, une région étrangère peuplée par de mystérieux sauvages, dont la pointe la plus au Sud clôturait la lointaine bordure du jeune régime politique moderne japonais. Les rapports entre les Shamo (terme vernaculaire désignant les Japonais) et les Autochtones peuplant cette vaste étendue, qui se nomment eux-mêmes « Ainu » (les hommes) par opposition aux Kamuy, les divinités animistes de leur panthéon, et appellent leur terre Ainu moshiri (la terre des hommes, qui incluait jadis le nord de Honshu, Hokkaidô, les îles Kouriles, Sakhaline et la pointe du Kamchatka), s’inscrivirent longtemps, du point de vue nippon, dans la logique du ka i chitsujo, un système hérité de la Chine ancienne, puis repensé afin de s’adapter au modèle insulaire. Il s’articulait autour d’un centre civilisé et de sa périphérie faite d’une multitude de peuples barbares, dont le degré de sauvagerie s’amplifiait avec l’éloignement. En se basant sur cette situation particulière, certains spécialistes de l’historiographie japonaise ont positionné les Aïnous au même niveau que d’autres ressortissants de pays étrangers, au premier rang desquels figuraient d’importants partenaires commerciaux comme la Corée ou le Royaume des Ryûkyû, eux aussi colonisés par le passé. Ainsi, dès le début des relations entre les deux ethnies, les gens d’Ezo, regroupés en tribus de pêcheurs-chasseurs-cueilleurs, ne sont jamais apparus comme des membres du territoire national, même s’ils n’étaient pas non plus les ressortissants d’un pays tout à fait étranger, en raison de leur proximité géographique et de l’important négoce maritime qu’ils avaient institué entre plusieurs pays.

Lire tout l’article

Motivist Japan, une agence basée près de Tokyo, assiste gratuitement les étrangers

Logo motivist japanLe Japon vous attire. Peut-être avez-vous eu la chance d’y aller en vacances. Mais l’idée de vivre au Japon, même juste quelques mois (et a fortiori d’y travailler), ne vous a probablement jamais effleuré l’esprit, tant cela semble à première vue insurmontable. Pourtant, ce n’est pas si compliqué. Le meilleur moyen pour cela ? Apprendre le japonais.

Apprendre le japonais pour simplement pour son plaisir, pour mieux appréhender la culture japonaise ou alors pour des objectifs à plus long-terme (poursuivre des études dans l’archipel ou y chercher un travail). Mais surtout, aller apprendre le japonais est le « prétexte » idéal pour tenter l’expérience de la vie au Japon.

Dans tous les cas, s’inscrire dans une école de japonais est le passage quasi-obligé et certainement le plus simple pour tenter l’aventure japonaise.

Pour rendre les choses encore plus faciles, Motivist Japan, une agence basée près de Tokyo, assiste gratuitement les étrangers (en particulier les européens) pour venir apprendre le japonais au Japon. Ses conseillers guident les jeunes (et les moins jeunes), fournissent toutes les informations nécessaires, trouvent l’école qui convient à chacun, s’occupent de toutes les démarches administratives, traductions, demandes de visas et autres, et enfin assistent les nouveaux venus une fois qu’ils sont arrivés au Japon (pour trouver un logement par exemple). Tout au long de ce processus, Motivist Japan est là et procure aux postulants et à leur famille la tranquillité d’esprit.

La globalisation engendre de plus en plus de mouvements, notamment chez les jeunes. Et même le Japon n’en est pas exempt ! Il s’ouvre aussi de plus en plus, confronté à de graves problèmes démographiques. Alors si vous rêvez du Japon, sachez que ce rêve à désormais à votre portée !

Pour en savoir plus sur Motivist Japan :

Email : info@motivistjapan.com

Site Web : http://motivistjapan.com/fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/EtudierAuJapon/

S’attacher aux enfants : Une anthropologie de la paternité 24/11/2016 MFJ

Maison Franco-Japonaise de TokyoCycle de conférences « Amour et passion : une approche anthropologique »
S’attacher aux enfants – Une anthropologie de la paternité

Source et inscription : cliquer ICI
Date : jeudi 24 novembre 2016 / 18h30 – 20h30
Lieu : Auditorium de la Maison Franco-Japonaise de Tokyo
Conférencier : Mélanie Gourarier (LISST, Université de Toulouse Jean Jaurès)

Si les études féministes et les études sur le genre ont permis de questionner l’invariant d’un attachement maternel, peu de travaux se sont attelés à l’amour paternel. Penser l’amour paternel permet pourtant de mettre en perspective les conceptions naturalisantes de la maternité et de problématiser la question du lien : qu’est-ce qui fait l’attachement des pères aux enfants ? Cette intervention s’intéressera aux pratiques et discours émotionnels d’hommes qui cherchent à se présenter comme de « bons » pères ou à se distancier d' »assignations » à la paternité. Deux terrains seront présentés. Le premier s’est déroulé au sein d’une association de défense du droit des pères en France, le Mouvement pour la condition paternelle. Particulièrement visibles grâce aux actions spectaculaires menées depuis une quinzaine d’années, ces associations revendiquent un droit des pères, souvent conçu dans l’opposition à celui des mères. Dans ce cadre, la paternité est envisagée non seulement comme un aboutissement individuel mais comme un enjeu politique de la « cause des hommes ». Les hommes qui adhèrent à ces associations travaillent à l’émergence d’un « nouveau père », investi dans les soins et le quotidien de ses enfants. Ces situations seront mises en perspective avec un second terrain en cours mené à New York au sein d’un laboratoire de prélèvement de l’ADN spécialisé dans les tests de paternité. Dans ce contexte où la paternité fait l’objet d’un doute et peut-être remise en question, comment se redéfinit la valeur de l’attachement aux enfants ?

Biographie
Mélanie Gourarier est post-doctorante, membre du programme ANR Ethopol (Lisst/Toulouse). Ses recherches relèvent d’une anthropologie politique et d’une anthropologie de la parenté. Elle travaille actuellement sur les usages de l’ADN dans la détermination des paternités contemporaines en France et aux États-Unis. Elle a soutenue une thèse à l’Ehess en 2012 intitulée « Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes. Une ethnographie des sociabilités masculines au sein de la Communauté de la séduction en France » à paraître en 2017 aux Éditions du Seuil

Bibliographie
2017 (à paraître), Les ruses de la séduction, Seuil
2016, « Parentés contemporaines », avec Séverine Mathieu, Journal des anthropologues
2014, « Quand le trouble amoureux contrarie le masculin : la gestion des émotions amoureuses au sein de la Communauté de la séduction en France », Sociologie et sociétés, vol.46, n°1, p. 37-57.
2014, « Le « mauvais genre » de l’Internet. Séducteurs des rues/séducteurs de la toile », Hermès, n°69/2, p. 45-49.
2014, « »Désaffecter » la galanterie masculine. La redistribution des transactions hétérosexuelles au sein de la Communauté de la séduction en France », Pensée Plurielle, n °33-34, p. 213-223.
2013, « La Communauté de la séduction. Des apprentissages masculins », Ethnologie Française, vol.43, n°3, p.425-432.

Modérateur : Jean-Michel BUTEL (UMIFRE 19–MFJ)
Organisation : Bureau français de la MFJ
Soutien : Institut français (Paris)
Collaboration : Ambassade de France au Japon/IFJ.
En français avec traduction simultanée
Source : http://www.mfj.gr.jp/agenda/2016/11/24/24_nov_gourarier/

L’interprétation et la traduction, un métier familial de mère en filles – Conférence de Catherine Ancelot

Conférence mensuelle sur la culture française (300e édition)
Conférence de Catherine Ancelot
L’interprétation et la traduction, un métier familial de mère en filles

Date et heure : 13 juillet 2016 (mercredi) de 18h à 20h.
Lieu: L’auditorium de la MFJ – Shibuya-ku Ebisu 3 chome
Frais de participation: membre de la MFJ : entrée libre、non-membre: 1000 yen, étudiant: 500 yen

En français avec traduction simultanée / maximum 120 personnes / inscription obligatoire
*Inscription obligatoire : en créant votre compte sur notre site ou nous appeler au 03-5424-1141

http://www.mfjtokyo.or.jp/mfjtokyo2/fr/events/details/692-300.html

Traduction de manga, les professionnels ont la parole

Dans cet article très intéressant des traducteurs se présentent et indiquent leurs mangas préférés.
http://www.mangamag.fr/

 Sur les mangas, que vous soyez passionné ou pas, vous lirez avec intérêt le livre de Karyn Poupée, Histoire du manga, aux éditions Tallandier.

Le livre sera tout prochainement réédité en version enrichie : « Histoire du manga, miroir de la société japonaise », le 1er juin, 500 pages, éditions Tallandier.
http://tallandier.com/livre-9791021019805.htm