Projection de Knocking on Heaven’s Door – Kamagasaki

Le vendredi 14 novembre, à la Maison Franco-Japonaise de Tokyo à 18.30, avec des sous-titres. Kamagasaki, Osaka, est le plus gros quartier de travailleurs journaliers du Japon. Avec la crise, c’est aussi devenu un refuge pour des milliers de sans abri et de marginaux. Dans cette cité du non-retour, la vie est rythmée par les activités qu’organisent tour à tour syndicalistes, prédicateurs et bénévoles de tout acabit, sans oublier la mafia qui tient les jeux d’argent. Shintaro, bluesman de Kamagasaki et travailleur journalier à ses heures, y brûle ses dernières cartouches en chantant.
Maison Franco-Japonaise (Zaidan-hôjin Nichifutsu-kaikan)
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo, 150-0013 Japon
Tél: +81-3-5421-7641 / Fax: +81-3-5421-7651
http://www.mfj.gr.jp/fr/map-f.html
Continuer la lecture de Projection de Knocking on Heaven’s Door – Kamagasaki

Les Japonais en France

Qui n’a pas l’image d’un japonais, 2 ou 3 appareils photo autour du cou, photographiant tout ce qui se trouve à portée d’objectif, quelque part sur un site touristique en France ou ailleurs. Ce stéréotype est loin d’être le seul à l’égard des ressortissants nippons.
En faisant l’effort de creuser un peu, on s’aperçoit vite que les japonais ne sont pas forcément austères, formels, pressés, photographes amateurs, froids et distants mais que derrière cette façade se cachent des personnes cultivées, sensibles, passionnées et s’intéressant énormément à la France et à sa culture.
Continuer la lecture de Les Japonais en France

Concert international de musique japonaise à Tokyo 25/10/2003

Concert international de « hôgaku »: un après-midi de musique japonaise. Le samedi 25 Octobre 2003, de 15 h à 17 h. (ouverture des portes à partir de 14h30). Lieu : Tessenkai Nohgaku kenkyujyo (scène) à Minami-Aoyama (Tokyo). Métro: 3 mn à pied depuis la sortie A4. Tel: 03-3401-2285 Ticket : 2500 yens / 2000 yens pour les étudiants (500 yens moins cher si acheté à l’avance).
Continuer la lecture de Concert international de musique japonaise à Tokyo 25/10/2003

Réseau Asie des chercheurs

Le Réseau Asie a été créé par le CNRS, la Maison des Sciences de l’Homme (MSH), la Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP), et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Le Réseau Asie a pour objectif de relier les nombreux enseignants, chercheurs et enseignants-chercheurs français qui consacrent leurs travaux à l’Asie.
Voir le site:
http://www.reseau-asie.com/

Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne

Le Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne a été fondé en 1990, deux ans après la création de la chaire d’Histoire de l’Art de l’Extrême-Orient à l’Université de Paris 4 – Sorbonne.
Centre universitaire, sa vocation est principalement l’enseignement et la recherche. Depuis sa création, il a suivi et fait aboutir environ 300 thèses, DEA et maîtrises. Le CREOPS est donc un lieu de rencontre ouvert aux chercheurs confirmés, aux docteurs et aux jeunes doctorants, au plan national et international.

Voir le site:
http://www.creops.com/

Colloque: Japonaises et Françaises entre sphère privée et sphère publique

Les 4, 5 et 6 juillet 2003, à la Maison franco-japonaise, à Tokyo, 20e anniversaire de la fondation du Centre de Documentation Franco-Japonais sur les Femmes (CDFJF). Entrée libre, avec traduction.
Organisé par le CDFJF en collaboration avec la Maison franco-japonaise et avec le concours du Service culturel de l’Ambassade de France au Japon.

Colloque : Les Japonaises et les Françaises entre la sphère privée et la sphère publique

Nous voudrions retracer à la lumière des notions de « privé » et de « public » les itinéraires suivis par les Japonaises et les Françaises depuis la deuxième vague du mouvement féministe. Il s’agit, autrement dit, d’éclairer les cheminements de ces femmes qui, de prisonnières de la sphère privée, sont devenues de véritables agents dans la sphère publique. Nous serons dès lors nécessairement amenés à examiner les difficultés spécifiques rencontrées par ces femmes qui ont ainsi tenté d’être des individus-citoyennes à part entière.

Tels sont les objectifs de ce colloque consacré au thème « Les Japonaises et les Françaises entre la sphère privée et la sphère publique ».
Nous espérons que ce colloque permettra d’engager de nouveaux débats et d’élargir les perspectives afin de mieux cerner la situation des femmes d’aujourd’hui.
Continuer la lecture de Colloque: Japonaises et Françaises entre sphère privée et sphère publique

Pourquoi les Japonais ont-ils tant de mal à percevoir le monde? (compte-rendu)

Compte-rendu de la conférence donnée le jeudi 13 mars à l’Ecole des Mines à Paris par M. Hisanori Isomura.
Monsieur Isomura (qui luttait ce soir-là contre une crise d’asthme) a donné « 3 mots-clés »:

1) LE SOFT POWER
2) LE LAVAGE DE CERVEAU
3) L’UNIFORMISATION DE LA CULTURE
Continuer la lecture de Pourquoi les Japonais ont-ils tant de mal à percevoir le monde? (compte-rendu)

Pourquoi les Japonais ont-ils tant de mal à percevoir le monde ?

Dans le cadre de son cycle 2002-2003, l’association Synergies France Japon est heureuse de vous inviter à la conférence-débat: « Pourquoi les Japonais ont-ils tant de mal à percevoir le monde? » par M. Hisanori ISOMURA.
Lieu : Ecole des Mines de Paris, amphi L108 (60, Boulevard Saint-Michel, Paris 6e)
Date : Jeudi 13 mars 2003, à 19h15 – Entrée libre
Monsieur Hisanori ISOMURA, est Président de la Maison de la Culture du Japon à Paris, Ancien Directeur Général de la NHK, Ancien présentateur du journal télévisé News Center – 21h00, Officier de la Légion d’Honneur, il est sans doute l’un des plus éminents observateurs japonais de la scène internationale de la seconde moitié du 20e siècle.
Continuer la lecture de Pourquoi les Japonais ont-ils tant de mal à percevoir le monde ?

Hommage à la mémoire de M. Jean-Jacques Origas

Un hommage à la mémoire de M. Jean-Jacques Origas sera organisé à l’INALCO, au Centre universitaire Dauphine, par le Département de langue et civilisation du Japon et le Centre d’études japonaises.
Lieu : Centre universitaire Dauphine
amphi 8 (2e étage)
Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, Paris 16e
Métro Dauphine
Date et heure : le jeudi 20 février 2003, de 14h 30 à 16h 30.