Association JIPANGO : 39 ateliers et rencontres à thème, du jeudi 13 au samedi 15 juin 2019

39 ateliers et rencontres à thème ;
art sumie, bien-être shiatsu, création, cuisine, culture, voyage,
par 14 spécialistes

Comme chaque année, en juin, l’association Jipango organise des ateliers et rencontres pour faire découvrir les expériences et savoir-faire de spécialistes dans des domaines variés de la culture japonaise.
Du jeudi 13 au samedi 15 juin 2019
A l’espace Cinko, Paris 2e. 

Retour de quatre créatrices
qui partagent leur passion de créer !

Atelier Kumihimo 150x150 creation chirimen fu kingyo 150x250
 creation noeud 150x196

Atsuko Takenaka, qui crée divers styles de tressages kumihimo pour obijime et des accessoires.
Kumihimo, art du tressage traditionnel par la technique à 3 fils ou plus se croisant alternativement en oblique. Cet art a une longue histoire et a été utilisé dans la pratique du bouddhisme, pour les armures des samouraïs, comme décoration des ustensiles de la cérémonie du thé, pour les ceintures de kimono…
Apprentissage des bases de la technique du tressage kumihimo et réalisation d’un bracelet avec des cordons de soie colorés. (Le disque de tressage sera prêté le temps de l’atelier.) La démonstration du Kumihimo sur Maru-dai (outil traditionnel en bois) vous sera présentée.
Jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 juin, de 10 h à 11 h 30. Participation : 29 € TTC. Inscription : jipangocreation@gmail.com

——————

Kaoru Diop, connue pour ses ravissantes poupées fabriquées en tissus de kimono.
Chirimen, tissu de crêpe, dont le tissage laisse de petites vagues en surface, originairement fabriqué en soie et utilisé pour les kimonos haut de gamme et les furoshiki. Les petits accessoires et poupées créés à partir du tissu chirimen restent populaires grâce à leur toucher et à l’ambiance qu’ils produisent.
Création d’un carillon à vent et d’un poisson rouge en tissu chirimen. Esprit fête foraine d’été japonais. Jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 juin, de 10 h à 11 h 30. Participation : 29 € TTC. Inscription : jipangocreation@gmail.com

——————

Kiriko, de la maison NOZAKY, créatrice de « nœuds-bijoux » inspirés de l’art traditionnel des nœuds.
L’art de nœuds musubi compte plusieurs styles, dont le shutala, qui orne le costume du moine bouddhiste afin d’y attacher des feuillets de sutra. Ce long nœud spectaculaire se compose de plusieurs nœuds différents, et notamment le kesa-musubi qui a une forme ronde avec un beau tressage plat.
Bracelet utilisant le style de nœud kesa-musubi.
Jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 juin, de 10 h à 11 h 30. Participation : 28 € TTC. Inscription : jipangocreation@gmail.com


creation tatamiberi
150x200

creation papier band
150x200creation furoshiki
150x200

Akiyo Kajiwara, de l’association Talachine, artiste textile et auteure du livre Sacs et rangements à la japonaise.

Les tatami-beri sont les bandes de tissu très résistant protégeant les bordures des tatamis. Les différents styles (couleurs, motifs) permettaient de distinguer les classes chez les nobles et les samouraïs. Aujourd’hui, les sacs et les accessoires fabriqués à partir de tatami-beri sont à la mode.
Petit sac en forme de omamori, porte-bonheur japonais à partir d’un tatami-beri avec plusieurs motifs au choix.
Vendredi 14 juin de 17 h 30 à 19 h et samedi 15 juin de 12 h 30 à 14 h. Participation : 26 € TTC. Inscription : jipangocreation@gmail.com

——————

Dans la ville de Fuji (préfecture de Shizuoka), des bandes de papier recyclé sont fabriquées à partir de matières de diverses provenances. À l’origine, le recyclage des briques alimentaires et des sacs en papier avait pour but premier de produire des emballages pour les denrées vendues en vrac.
Hashi-oki (porte-baguettes) en forme de poisson rouge avec des bandes de papier.
Vendredi 14 juin de 12 h 30 à 14 h 30 et samedi 15 juin de 15 h à 17 h.
Participation : 26 € TTC. Inscription : jipangocreation@gmail.com

——————

Le furoshiki (qui signifie « étalé au bain ») est un tissu carré que l’on utilisait à l’époque d’Edo pour emporter ses affaires aux bains publics. Les techniques de pliage et de nouage du tissu permettent de créer des sacs et emballages modulables et réutilisables.
Ecobags en furoshiki, qui permettent de réduire la consommation de sacs plastique. Apprentissage de plus de 10 modèles de sacs.
Vendredi 14 juin de 15 h à 16 h 30 et samedi 15 juin de 17 h 30 à 19 h. Participation : 27 € TTC. (une paire d’anses offerte). Inscription : jipangocreation@gmail.com


Ateliers et rencontres culinaires avec 5 spécialistes

cuisine miso felicie livre 150x100cuisine miso plat 150x100 cuisine shojin mari livre line 150x100cuisine shojin repas
150x230

MISO Félicie Toczé, auteure de 3 livres liés à la cuisine japonaise dont Japonismes, recettes végétales d’inspiration japonaise, produit son propre miso (aliment fermenté aux grandes qualités nutritionnelles) avec toutes sortes de graines, comme les pois chiches, les lentilles, les pois cassés. Elle présentera le miso, cet ingrédient essentiel à la cuisine japonaise et différentes variétés artisanales, et montrera comment l’incorporer au quotidien dans des recettes variées, de l’entrée au dessert.
Déjeuners-démonstrations autour du miso : Jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 juin de 12 h à 13 h 30. Participation : 33 € TTC.
Dîners-démonstrations autour du miso et présentation de la fabrication de miso aux lentilles corail : Jeudi 13 et vendredi 14 juin de 19 h 15 à 21 h 45. Participation : 44 € TTC.
Inscription : jipangocuisine@gmail.com

——————

SHOJIN-DON : Mari Fujii, spécialiste de la cuisine végétarienne shojin
des temples du bouddhisme zen. Avec son mari, qui était le moine en charge de la cuisine dans un temple, ils ont écrit de nombreux livres sur cette cuisine traditionnelle.
Mari s’en inspire toujours aujourd’hui et invente des recettes faciles à préparer et adaptées au rythme de la vie moderne. Son atelier portera sur le shojin-don, un mets équilibré, à base d’ingrédients de saison et servi dans un bol. Elle présentera également des idées d’aliments selon la saison et des informations nutritionnelles.
Déjeuner-rencontre-démonstration : Samedi 15 juin de 12 h à 13 h 30. Participation : 33 € TTC.
Dîner-rencontre-démonstration et conférence-projection : Samedi 15 juin de 19 h 15 à 21 h 45. Participation : 44 € TTC.
Inscription : jipangocuisine@gmail.com

——————

 cuisine vege sushi 150x190

cuisine sake 3photos cuisine wagashi 150x220

VEGE SUSHI : Sanae Sayama, chef à domicile à Paris,
partage sa passion et son expérience de la cuisine japonaises, ainsi que de l’art traditionnel de la cérémonie du thé et de l’ikebana. Outre la cuisine populaire et quotidienne, elle propose des repas créatifs et des mets accompagnés de saké, au gré des demandes de ses clients. Son atelier sera dédié à la préparation de sushis de styles variés en version végétarienne. Jeudi 13, vendredi 14 juin de 12 h à 13 h 30. Participation : 30 € TTC.  Inscription : jipangocuisine@gmail.com

——————
La magie du kôji dans le miso et le saké : Hervé Durand
de la Kura de Bourgogne (kura signifie « fabrique », en japonais) produit aujourd’hui non seulement du saké, mais aussi de la bière, du miso, des koji, à partir de recettes japonaises authentiques, avec des techniques de fermentation bourguignonnes et des matières premières locales, bio autant que possible. Il dévoilera la magie dukoji, essentiel à la production du miso et du saké. Une dégustation de miso, de kôji et de saké sera offerte.
Jeudi 13 juin de 14 h 30 à 16 h. Participation gratuite selon les places disponibles. Inscription : jipangocuisine@gmail.com

————–
WAGASHI : La chocolatière et pâtissière Mayu possède un vaste répertoire

de macarons aux parfums originaux, de bonbons en chocolat aux saveurs japonaises, de gâteaux traditionnels au azuki (haricot rouge)… Le thème de son atelier sera le mochi (boulette de riz gluant), spécialité du Nouvel An et base de nombreux gâteaux. Elle enseignera la préparation du mochi en 2 styles : le daifuku fraise et haricot rouge et le dango dumpling aux 3 saveurs (kinako, sésame, sauce de soja).
Jeudi 13 juin de 14 h 30 à 16 h. Vendredi 14 juin de 14 h 30 à 16 h et de 17 h à 18 h 30. Samedi 15 juin de 14 h 30 à 16 h et de 17 h à 18 h 30. Participation : 30 € TTC. Inscription : jipangocuisine@gmail.com


CULTURE et BIEN-ÊTRE

culture kake joc 21 150x90culture kake joc 18 160x80 culutre sumie 150x100 culture haiku livre sen  bien etre shiatsu livre n1

Le marouflage japonais ura-uchi et les kakejiku
Qu’est-ce qu’un Hyôgu-shi ?  C’est l’artisan d’art spécialisé dans les techniques de marouflage, de montage et de restauration/conservation des peintures en rouleau, des paravents, des estampes Ukiyo-e et de tout objet en papier. Depuis 1995, Jocelyne Derudder se forme au Japon et poursuit sa recherches les techniques de montage et la restauration / conservation de ces œuvres singulières.
Elle vous présentera les particularités de ce travail. En première partie: les techniques de marouflage par une démonstration in-situ. En deuxième partie : les kakejiku, l’art du montage, l’évolution des styles dans l’espace et le temps.
Jeudi 13 juin de 16 h à 18 h. Participation : 25 € TTC. Inscription : jipangoculture@gmail.com

——————

Initiation au sumi-e, peinture à l’encre
Conférence-démonstration et cours d’initiation au sumie. Atelier animé par Liliane Borodine, qui pratique la peinture traditionnelle asiatique depuis plus de trente ans et a créé l’association Asiart en 1992, pour promouvoir les arts traditionnels asiatiques, les peintures monochrome et couleur, la calligraphie chinoise…
Jeudi 14 juin de 14 h à 16 h ou de 17 h à 19 h. Participation : 30 € TTC. (matériel inclus, un pinceau offert). Inscription : jipangoculture@gmail.com

—————–

Atelier « Haïku et tanka : écrire autour du poème court japonais »
Brièveté de la forme, évocation des saisons, images poétiques fulgurantes : au-delà de ces aspects classiques, le haïku permet de s’exprimer avec humour ou gravité sur les sujets de la vie quotidienne, les petits et les grands sentiments, le passage du temps…
Initiation à l’écriture de poèmes courts avec les premiers maîtres (Bashô, Buson, Issa, Ryôkan), mais aussi avec des haïkistes de l’ère Meiji (Sôseki, Shiki) et contemporains. Puis appréhension de l’univers du tanka à travers l’œuvre d’Ishikawa Takuboku (1885-1912), surnommé « le Rimbaud japonais ».
Cet atelier est proposé par Aurélie Le Floch, éditrice pour plusieurs maisons d’édition et auteure d’un récit autobiographique (Pour te voir cinq minutes encore, ateliers Henry Dougier, février 2019).
Vendredi 14 juin de 1 6h 30 à 18 h 30, samedi 15 juin de 15 h à 17 h. Participation : 24 € TTC. Inscription : jipangoculture@gmail.com

——————

BIEN-ÊTRE SHIATSU assis (sur chaise)
Le shiatsu assis réduit les tensions des lignes vertébrales pour corriger la déviation de la colonne et du pelvis, ce qui facilite le fonctionnement harmonieux du système nerveux et des hormones et améliore la circulation du sang et de la lymphe. Ainsi sont soignés la plupart des problèmes corporels. De plus, la force vitale de l’organisme est activée, ce qui permet de prévenir les maladies.
Par Kikuno Iwaoka, praticienne shiatsu de la FFST (Fédération française de shiatsu traditionnel), assistante de Hiroshi Iwaoka au stage Shiatsu myo-énergétique depuis 2002.
Vendredi 14 juin de 17 h 30 à 19 h, samedi 15 juin de 15 h à 16 h 30. Participation : 28 € TTC. Inscription : jipangoculture@gmail.com


RENCONTRES À THÈME

din ren jocelyne 150x224
rencontre jardin 2
 rencontre jardin 1

La vie et les enseignements dans un temple Sôtô Zen au Japon.
Par Jocelyne Derudder, disciple de Hirano Katsufumi Rôshi, maître Zen qui a officié pendant plus de 20 ans au temple d’Eihei-ji, siège de l’école Sôtô au Japon, fondé par Dôgen Zenji (1200-1253). Jocelyne suis l’enseignement de ce maître au Japon depuis 27 ans, et l’invite tous les ans à Paris pour animer une sesshin afin de perpétuer ce précieux enseignement.
Elle vous présentera son livre : une compilation de l’ensemble de ces enseignements donnés à Paris depuis une douzaine d’années. Ensuite elle présentera l’utilisation de Oryôki et une vidéo montrant l’art culinaire des Temples zen.
Jeudi 13 juin de 19 h 15 à 21 h 45. Participation : 35 € TTC (incluant un repas zen : porridge okayu, umeboshi, tsukemono, soupe). Inscription : jipangoculture@gmail.com

——————

Jardins japonais
Conférence-projection sur les différents styles de jardins selon les religions, les commanditaires, les époques : paysages secs, jardins de mousse, bosquets de bambous, jardins de promenade avec lacs…
Par Bernard Jeannel, architecte D.P.L.G. et paysagiste, et auteur des livres Jardins japonais en France et Le Ginkgo. Passionné par les jardins japonais, il s’est rendu au Japon plus de 50 fois et il a visité les 200 plus beaux jardins du Japon. Il organise et accompagne des voyages découvertes au Japon.
Vendredi 14 juin de 19 h 15 à 21 h 45. Participation : 38 € TTC. (incluant le dîner « vege-sushis ») Inscription : jipangoculture@gmail.com


DÉCOUVERTE – RENCONTRE – APPRENTISSAGE
SALON IDÉES JAPON サロン・イデ・ジャポン
Expo-vente de style japonais
avec plus de 30 créateurs et spécialistes
& Coin « Brocante » japonaise
Jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 juin 2019

Expo-vente (rez-de-chaussée) : 11h30 – 19h30. Entrée libre.
Espace Cinko : 12 – 18 passage Choiseul, Paris 2e

Maison Franco-Japonaise de Tokyo : manifestations en avril et mai 2019

L’Institut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19) à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux manifestations qui auront lieu en avril et en mai 2019.

AVRIL 2019

Lundi 1er avril / 18h30-20h30 / salle 601 / en français sans traduction
Séminaire / Libération : la critique de cinéma dans un grand quotidien français
[Conférencier] Julein GESTER (critique de cinéma)
[Modérateur] Mathieu CAPEL (IFRJ-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/04/01/julien_gester/

Mardi 9 avril / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / Îles d’Océanie : les littératures francophones. Sous les cendres des conques, l’écriture de Déwé Gorodé
[Conférencier] Hamid MOKADDEM (écrivain, philosophe)
[Discutant] HOSHINO Moriyuki (univ. de Tokyo)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/04/09/hamid_mokaddem/

Lundi 15 avril / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / Arpenter la mémoire
[Conférencier] Rithy PANH (réalisateur, résident de la Villa Kujôyama)
[Discutant] AIZAWA Toranosuke (cinéaste, scénariste)
[Modérateur]  Mathieu CAPEL (IFRJ-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/04/15/rithy_pahn/

Vendredi 19 et samedi 20 avril / 9h30-17h30 (19/04), 10h-18h (20/04) / salle 601 / avec traduction simultanée
Colloque / Écrire l’histoire au temps du global : rencontre franco-japonaise d’histoire
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/04/19/colloque_gobal_japan/
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/04/20/colloque_global_japan/

Jeudi 25 avril / 12h30-14h / salle 601 / en anglais sans traduction
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / Corporate Governance Reforms as the Third Arrow of Abenomics
[Speaker] MIYAJIMA Hideaki (univ. Waseda, RIETI, WIAS)
[Moderator] Jean-Pascal BASSINO (IFRJ-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/04/25/ls_miyajima/

MAI 2019

Mercredi 8 mai / 18h30-20h30 / auditorium / en français sans traduction
Projection et débat / Documentaire : La grande muraille du Japon (réalisé par Marie LINTON, en français sans sous-titrage)
* Projection sera suivie d’un débat (en français sans traduction)
[Intervenants] Mathieu CAPEL (IFRJ-MFJ), Rémi SCOCCIMARRO (IFRJ-MFJ)
* La présence de Marie LINTON annoncée dans le programme pdf est annulée
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/05/08/grande_muraille/

Vendredi 17 et samedi 18 mai / 17h30-20h30 (17/05), 10h-18h (18/05) / auditorium / avec traduction simultanée
Colloque international / Images et pouvoirs, ou le tissu des médias. Perspectives France-Japon
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/05/17/colloque_images/
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/05/18/colloque_images/
* Programme détaillé (PDF) :
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019%20Images%20et%20pouvoir%20.pdf

Lundi 27 mai / 18h30-20h30 / salle 601 / avec traduction consécutive
Conférence / Sorties de guerres et retours des combattants au XXe siècle
[Conférencier] Bruno CABANES (Ohio State University)
[Modérateur] KENMOCHI Hisaki (univ. préfectorale de Shizuoka)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/05/27/bruno_cabanes/


L’accès aux manifestations décrites ci-dessus est libre et gratuit (sauf mention contraire), dans la limite des places disponibles. Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.


Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (IFRJ-MFJ)
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013
Accès : http://www.mfj.gr.jp/acces/

Tél. 81-3-5421-7641 / Fax 81-3-5421-7651

© 2019, IFRJ-MFJ

Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2019

Pour la 3ème année les Cinémas Lumière accueillent le festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo. La semaine sera dédiée au « pays du soleil levant » avec 5 films inédits et 2 séances spéciales dédiées au festival. Les séances sont animées par les équipes des cinémas et les membres de l’Espace Lyon-Japon qui remettra le Prix du Jury et le Prix du Public Lyonnais.

Le PASS à 28 € vous donne accès aux 5 films en compétition au Lumière Bellecour !
> Achat du PASS ici

Avec l’abonnement, les films de la sélection, le Ciné-gouter et le Club de la Fourmi à 5 ou 5,60 euros la place !

Kinotayo 2018 BANNIERE

COMPÉTITION LYONNAISE

 inland-sea-afficheLES RENDEZ-VOUS DU DOC
Mardi 5 février à 18h45 au Lumière Bellecour
Inland Sea de Kazuhiro Soda
Japon | 2018 | 2h02 | VOSTF | (Doc)
A l’âge de 86 ans, Wai-chan est un des derniers pêcheurs encore en activité d’un petit village situé sur les rives de la Mer Intérieure de Seto. Kumi-san, la commère du cru, se promène tous les jours le long de la côte. Alors que Koso-san, qui s’occupe seule du petit magasin de fruits de mer laissé par son mari décédé, fait le lien entre les villageois. Avec Inland Sea, Kazuhiro Soda pointe sa caméra sur Ushimado, village qu’affectionnait l’immense Shohei Imamura qui y tourna Pluie noire et Dr Akagi. Il brosse un portrait en noir et blanc, à la fois poétique, délicat et bouleversant du crépuscule d’un monde sur le point de disparaitre.Séance présentée.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

destiny-afficheCOMPÉTITION LYONNAISE – CINÉMA FANTASTIQUE
Mercredi 6 février à 20h30 au Lumière Bellecour
Destiny : The Tale of Kamakura de Takashi Yamazaki
Japon  | 2017 | 2h09 | VOSTF
Avec M. Sakai, M. Takahata, S. TsutsumiLorsque la jeune Akiko épouse l’auteur de roman à mystères Masakazu Isshiki et emménage avec lui, sa vie devient une source constante d’émerveillement. Elle découvre le bestiaire qui hante la petite ville de Kamakura, peuplée d’esprits, de fantômes et de créatures surnaturelles en tous genres. Un matin, Masakazu se réveille et constate que sa femme a disparu. Au confluent du Magicien d’Oz et de la série Harry Potter, ce conte fantastique et romantique nous émerveille par ses qualités visuelles et son imaginaire foisonnant.Séance présentée par Michel Motro, Président du festival et précédée d’un entretien du réalisateur.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

ne-coupez-pas-afficheCOMPÉTITION LYONNAISE – COMÉDIE D’HORREUR
Vendredi 8 février à 20h30 au Lumière Bellecour
Ne Coupez pas ! de Shinichiro Ueda
Japon | 2017 | 1h36 | VOSTF
Avec T. Hamatsu, Y. Akiyama, H. Shuhama
Une équipe de film se rend dans un entrepôt abandonné de la seconde guerre mondiale pour y tourner un film de zombie à petit budget. Tout dégénère lorsqu’ils croisent la route de vrais zombies. Débutant par un plan séquence de 37 minutes, One Cut of the Dead  s’impose comme la meilleure comédie zombie depuis Shaun of the Dead. Tourné pour une bouchée de pain, le film est devenu un véritable phénomène du box-office japonais avec 1.66 millions de spectateurs à ce jour.Séance présentée et précédée d’un entretien du réalisateur.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

yurigokoro-afficheCOMPÉTITION LYONNAISE – SUSPENSE
Samedi 9 février à 18h30 au Lumière Bellecour
Yurigokoro de Naoto Kumazawa
Japon | 2017 | 2h08 | VOSTF
Avec Y. Yoshitaka, T. Matsuzaka, K. Matsuyama
Le monde paisible de Ryosuke s’effondre soudainement lorsque sa fiancée, Chie, disparaît sans laisser de traces. Au même moment, son père qui l’a élevé seul, apprend qu’il a un cancer en phase terminale. Alors qu’il est à la recherche de sa fiancée, Ryosuke tombe sur un journal intime qui s’ouvre par ses mots inquiétants : « J’ôte la vie sans aucun remords… ». Est-ce une fiction ou les confessions d’un meurtrier ? Adaptation d’un roman à succès de l’écrivaine de littérature horrifique Mahokaru Numata, ce récit sombre et mystérieux nous entraîne vers les dédales d’une effroyable vérité.Séance présentée. Vente de snacks et boissons japonaises sur place.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

Love At Least Affiche2COMPÉTITION LYONNAISE –DRAME SENTIMENTAL
Dimanche 10 février à 18h au Lumière Bellecour
Love at Least de Kosai Sekine
Japon | 2018 | 1h49 | VOSTF
Avec Shuri, M. Suda, R. Naka
Yasuko qui souffre d’instabilité mentale et d’hypersomnie, vit avec Tsunaki, compagnon distant et désabusé qui travaille pour un éditeur de magazine people. Incapable de préserver un emploi elle tombe en dépression. Chaque geste du quotidien devient une épreuve et l’isole un peu plus du monde extérieur. Un jour, Ando, l’ex de Tsunaki vient lui rendre visite pour tenter de le reconquérir. Adaptation d’un roman de l’écrivaine Yukiko Motoya, l’Amélie Nothomb japonaise, ce bouleversant mélodrame contemporain décrit avec style et sensibilité, les difficultés d’un couple contre nature dans l’urbanité tokyoïte.Séance présentée et précédée d’un entretien  du réalisateur, puis suivie de la remise des prix.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

 

SÉANCES SPÉCIALES AUTOUR DU JAPON

 

Affiche Une affaire de familleLE CLUB DE LA FOURMI
Jeudi 7 février à 18h30 Lumière Fourmi.
Une affaire de famille de Hirokazu Kore-eda
Japon | 2018 | 2h01 | VOSTF
Avec L. Franky, S. Andô, K. KoraPalme d’Or – Cannes 2018Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

Séance animée par Flavien Poncet.
Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite
Princesse Mononoke AfficheLES P’TITES FOURMIZ / CINÉ GOUTER
Samedi 9 février à 15h au Lumière Fourmi
Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki
Japon | 2000 | 2h15 | VF
Au XVe siècle, durant l’ère Muromachi, la forêt japonaise, jadis protégée par des animaux géants, se dépeuple à cause de l’homme. Un sanglier transformé en démon dévastateur en sort et attaque le village d’Ashitaka, futur chef du clan Emishi. Touché par le sanglier qu’il a tué, celui-ci est forcé de partir à la recherche du dieu Cerf pour lever la malédiction qui lui gangrène le bras.Séance animée par Hiba Ziane. L’atelier et le gouter japonais sont offerts.
En partenariat avec l’Opéra de Lyon et en préambule du Festival d’art lyrique Vies et Destins.

Achat conseillé des places à l’avance, aux accueils ou en ligne

> Lire la suite

Événement DENSAN intitulé « Matières précieuses », du 1er février au 30 mars 2019

Le prochain événement DENSAN intitulé « Matières précieuses » aura lieu du 1er février au 30 mars à l’ESPACE DENSAN – 8 bis rue Villedo Paris 1er.

Trois styles d’artisanat d’excellence y seront présentés : « Takaoka-doki », « Onigawara » et « Higo zogan ».

Les maîtres artisans viendront du Japon pour des conférences – démonstrations les 20, 21 et 22 février à l’ESPACE DENSAN (programme détaillé à venir).
HigoZogan DENSAN25

– Takaoka-doki / Atelier Momentum Factory Orii :
La ville de Takaoka (préfecture de Toyama) fabrique de nos jours 95% des objets en cuivre au Japon.
L’histoire du « Takaoka-doki » remonte en 1611 au début de l’ère Edo (1600-1868), lorsque le clan Maeda du fief de Kaga invita sept fondeurs de métaux hautement qualifiés à venir travailler dans un atelier nouvellement ouvert.
Fondé en 1950 et spécialisé en coloration des objets en cuivre, l’Atelier MOMENTUM FACTORY ORII a collaboré à la décoration du Palais impérial, puis plus récemment à celle de bâtiments modernes comme le Roppongi Hills à Tokyo ou l’hôtel Hyatt à Séoul.
Dirigé par Hiroshi Orii, il est le seul au monde à proposer des objets de décoration colorés en cuivre et en laiton, réalisés grâce à l’application d’une technique de coloration sur de fines feuilles laminées.
Horloges, vases, plateaux et bijoux sont déclinés en de subtiles nuances dans ce matériau sophistiqué au rendu très contemporain, porteur d’un héritage culturel d’un grand raffinement.

– Onigawara / Atelier Onifuku :
L’histoire de l’ « Onigawara » remonte à plus de dix siècles : ce type d’ornementation des toits dans l’architecture japonaise représente un ogre japonais (ou Oni) ayant pour mission de chasser les mauvais esprits afin de protéger les temples, les châteaux et les maisons.
Equivalent aux gargouilles occidentales, ce gardien des édifices a fait sa première apparition en 1363 dans le temple Chokyuji à Nara.
Dans la région de Mikawa (préfecture d’Aichi), Sansyu est l’un des trois lieux de fabrication du Kawara (tuiles en argile) qui s’y fabriquait déjà
au 6e siècle ; le « Sansyu Onigawara » est une technique artisanale complexe du travail de l’argile qui requiert une longue expérience.
Fondé il y a plus de 100 ans dans la ville d’Hekinan, l’Atelier ONIFUKU géré par Hiroshi Suzuki (représentant de la 3e génération), a collaboré avec de célèbres temples. En dehors de sa production d’Onigawara, l’Atelier conçoit des objets de décoration de couleur gris mat (ou ibushigin ), idéale pour décorer et apaiser un espace.

– Higo zogan / Association Kumamoto Handicrafts :
Le « Higo Zogan » ou damasquinage d’Higo est un artisanat traditionnel de la ville de Kumamoto située dans la préfecture du même nom,
à l’ouest de l’île de Kyushu.
Initié par Hayashi Matashichi, alors au service du clan Hosokawa qui l’appliquait sur la garde des sabres et des fusils, il fit son apparition à l’ère Kan’ei (1624-1644) durant l’époque d’Edo.
Le damasquinage d’Higo consiste à graver de fines rainures dans du fer pour y insérer par martèlement un motif moulé dans une feuille d’or
ou d’argent pur. Symbole de l’esprit de la culture samouraï, cette technique devint représentative de l’artisanat d’art de Kumamoto, reconnu
pour sa beauté élégante.
L’Association KUMAMOTO HANDICRAFTS regroupe 69 artisans dont seulement de nos jours une d’artisans damasquineurs qui fabriquent de délicats objets, principalement des bijoux.

Parution de « La Maison d’un artiste » d’Edmond de Goncourt – la collection d’art japonais et chinois

la maison d'un artiste couverture« La Maison d’un artiste » d’Edmond de Goncourt, la collection d’art japonais et chinois commentée par Geneviève Lacambre vient de paraître aux éditions « À propos ».

Dans la maison de l’un des premiers collectionneurs d’art japonais
En 1881, Edmond de Goncourt publie La Maison d’un artiste, un ouvrage d’un genre totalement nouveau, dans lequel il décrit minutieusement chaque pièce de sa maison. En collectionneur chevronné, il y a accumulé ici des dessins et sculptures
du XVIIIe siècle, là des livres de bibliophilie qu’il a fait relier de cuirs exceptionnels, et là encore des objets extrême-orientaux.
S’il prétendit être à l’origine de la vague de japonisme qui déferla en France – ce qui n’est pas tout à fait exact –, il fut néanmoins l’un des premiers collectionneurs occidentaux d’estampes japonaises, de gardes de sabre, de netsukés
et autres objets alors inconnus. La réédition proposée ici reprend les textes de l’œuvre en rapport avec les arts extrême- orientaux.

Une recherche digne d’une enquête policière

Au terme d’une minutieuse enquête, travail de recherche jamais réalisé, Geneviève Lacambre a retrouvé plusieurs dizaines d’objets de la collection d’objets d’Extrême-Orient des Goncourt. La Maison d’un artiste, ouvrage précurseur lors de sa publication en 1881, ne proposait pas d’illustrations photographiques, au grand regret de Goncourt : cette réédition donne à voir pour la première fois la collection Goncourt, grâce à des photographies de la maison tirées de l’album personnel de l’écrivain, pour la plupart inédites, et des prises de vue d’objets réalisées pour la première fois, pour l’occasion.
Si La Maison d’un artiste est un témoignage essentiel pour comprendre le japonisme de la fin du XIXe siècle, sa réédition commentée et illustrée permet enfin d’apprécier l’importance et la qualité de la collection d’art asiatique des Goncourt.

L’ouvrage : 17 x 24 cm ; 320 pages ; 83 illustrations
29 € / ISBN 9782915398199

Les auteurs

Edmond de Goncourt, romancier, historien de l’art, livre ici, outre de saisissantes descriptions, son texte sans doute le plus personnel. Il choisira de vendre ses collections pour financer une académie à même de soutenir la création littéraire, la désormais célèbrissime Académie Goncourt.
Geneviève Lacambre, conservateur général honoraire du patrimoine, et chargée de mission au musée d’Orsay, est internationalement reconnue pour ses travaux sur le japonisme.

(NDLR : Geneviève Lacambre était aussi la commissaire de la très célèbre exposition « Le japonisme » qui s’est tenue en 1988 à Paris)

Site web des éditions À PROPOS : www.editions-a-propos.com
LOGO2016 ed+2col signEmail

Japonismes 2018 – Evénement DENSAN : « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois »

Kamakura bori  DENSAN  bd 1 2DENSAN est le label de l’artisanat japonais d’excellence, véritable vitrine du patrimoine artisanal nippon, dont les créations sont sélectionnées chaque année sur tout l’archipel selon de rigoureux critères par le METI (Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie au Japon).

Voici les informations concernant le prochain événement DENSAN
intitulé « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois » qui aura lieu
du 17 novembre 2018 au 30 janvier 2019
à l’ESPACE DENSAN – 8 bis rue Villedo Paris 1er
.

Deux styles d’artisanat d’excellence du bois y seront à l’honneur : le « Nagiso Rokuro-zaiku » et le « Kamakura-bori ».
Les maîtres artisans seront présents à Paris pour des conférences, démonstrations et workshops les 22, 23 et 24 novembre.

– « Nagiso Rokuro-zaiku / Atelier Yamaichi Ogura Rokuro :

Pratiqué depuis le 18e siècle (ère Edo) près de la ville de Nagiso (préfecture de Nagano), le « Nagiso Rokuro-zaiku » est un artisanat traditionnel qui se distingue par son magnifique grain de bois conservant la beauté authentique de la nature, mis en valeur par une méthode unique de tournage.
Les maîtres de cet artisanat appelés « Kijishi », connus depuis les années 900, sont réputés pour leur très haut niveau d’habileté et leur connaissance approfondie des propriétés du bois.
Fondé en 1976, l’Atelier Yamaichi Ogura Rokuro est dirigé par le maître Kazuo Ogura ; avec 35 ans de carrière à son actif, il a reçu une certification nationale en 1996 en tant qu’artisan de première qualité.
Toutes ses créations expriment avec une grande finesse la chaleur et la simplicité du bois naturel : bols, coupelles, assiettes et les vases
de la gamme UFO (Ovni) au design très contemporain.

– Kamakura-bori / Atelier Kamakura-bori Aoyama Studio :

Le « Kamakura-bori » ou gravure sur bois laqué de Kamakura est issu d’un savoir-faire de 800 ans d’histoire qui a vu le jour dans la ville de Kamakura (préfecture de Kanagawa).
A l’origine, cet artisanat a donné naissance à des bols, boîtes à thé, statues bouddhiques, présents dans les temples bouddhistes d’obédience zen dont la ville de Kamakura, ancienne capitale durant l’époque éponyme (1185-1333), représente le berceau dans l’archipel.
Le raffinement de ces objets résonne encore aujourd’hui auprès des spécialistes comme gage de confiance et de qualité.
Fort de son expérience de plus de 40 ans, Tsuneaki Aoyama a fondé l’Atelier Kamakura-bori Aoyama Studio en 1980 avec le souhait d’inscrire ce précieux héritage dans une utilisation contemporaine au quotidien.
Il a remporté de nombreux grands prix pour l’excellence de son travail qui relie la tradition à la modernité, la nostalgie à l’originalité à travers ses créations : obidome (ornements pour kimonos), assiettes, plateaux, broches et miroirs.

Passion des antiquités japonaises : « L’art ou le beau » conférence d’Yvan Trousselle le 15 novembre 2018

Yvan Trousselle, antiquaire à Tokyo, donnera une conférence sur les antiquités japonaises.
Passion des antiquités japonaises : L’art ou le beau.

Date : jeudi 15 novembre 2018, de 19h00 à 20h30
Lieu: Espace Images de l’Institut Français du Japon – Tokyo
15 Ichigaya-Funagawara-cho, Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415
Téléphone: 03-2500-5206
Accès: http://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/about/contact/

INSCRIPTIONS : https://2a0c5fffb43cf059fcc1ed07fb.doorkeeper.jp/

Membres UFE : gratuit / Non-membres UFE : 1.500 yens
pour participation aux frais d’organisation de la conférence.

——— Présentation du conférencier ————-
Yvan Trousselle, docteur en sociologie, arrive au Japon en 1985 où il exerce le métier de journaliste.
Il repart ensuite quelques années aux États-Unis pour venir se réinstaller à Tokyo en 2003. Il arrête alors sa carrière de journaliste pour se consacrer à sa passion des antiquités tout en donnant chaque semaine des cours de français à l’université de Tokyo.
Lors de son retour en 2003, il installe sa boutique d’antiquités « dents-de-lion » dans le quartier d’Akihabara. A cette époque, il vendait essentiellement de la porcelaine imari et autres céramiques ainsi que des articles faits à base de vieux kimonos. Autodidacte dans le domaine des antiquités japonaises, Yvan TROUSSELLE, seul antiquaire occidental dans le Kanto, a depuis largement diversifié son offre. Sa boutique recèle de nombreux objets (uniquement artisanaux) : vaisselle, bouddhas, meubles, masques de no, objets en laque…dont vous pouvez voir un aperçu sur le compte Instagram (dentsdelion_antiques). En 2008, il a écrit un ouvrage sur les porcelaines aux éditions au CNRS : « La voie du imari ».
Yvan Trousselle nous fera partager sa passion des antiquités japonaises notamment par la présentation de certains de ses objets.
Par la présentation de ces objets, Monsieur TROUSSELLE va nous apprendre ou nous rappeler que l’appréhension des Beaux-Arts est radicalement différente en Orient et en Occident. En effet, un objet apprécié en orient ne l’est pas forcément en occident.

Les personnes assistant à la conférence peuvent prolonger le débat avec le conférencier en dînant à la brasserie de l’Institut français, réservation à effectuer auprès de l’établissement : tel 03-5206-2741
La Brasserie de l’Institut
15 Ichigaya-funagawara-machi, Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415
http://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/brasserie/

Copyright : Association UFE Japon

Marché de Noël japonais et Salon Idées Japon du 28 novembre au 1er décembre 2018

Le Marché de Noël japonais et le Salon Idées Japon se tiendront du mercredi 28 novembre au samedi 1er décembre 2018 à l’Espace Cinko au 12-18 Passage Choiseul Paris 2e (Métro : Pyramides / Quatre Septembre)
Sur 2 niveaux : au rez-de-chaussée (200 m2) et au niveau -1 (150m2)
Ouverture de 11h30 à 19h30 – Entrée libre

Il y aura 4 jours d’exposition-vente, en présence de plus de 40 créateurs, artistes et spécialistes franco-japonais, pour trouver des idées de cadeaux de Noël de style japonais.

Le marché sera composé d’une exposition-vente, avec également au programme des ateliers de création, des démonstrations et des dégustations de boissons.

Ce sera l’occasion de trouver des idées de cadeaux originaux de style japonais, mais aussi de rencontrer des créateurs japonais en direct.
Au rez-de chaussée, une grande variété de créations et d’objets sera présentée : accessoires, bijoux, cartes, calligraphies, objets déco, papiers, poupées, pochettes et sacs, chapeaux, kimonos enfants, tissus, livres…

Le niveau -1 accueillera des stands sur l’alimentation et les arts de la table, la pâtisserie, le thé, le saké, les épices et la poterie, mais aussi un espace consacré au voyage « Mura-tabi Kyushu », où un groupe de petits fermiers et pêcheurs originaires de la région de Kyushu présentera des idées de voyages autour du tourisme rural, avec des démonstrations et dégustations de produits locaux.

À ce même niveau, des ateliers de création seront animés par des créateurs et des artistes sur des sujets variés : fabrication de noeuds papillon et boutons en tissus de bordures de tatami, d’un bracelet réalisé en tressage traditionnel kumihimo,
d’objets de décoration en papier et de pinces à linge en tissu en forme d’animaux.

La programmation détaillée des ateliers de création et des exposants figure sur le site : www.jipango.com

< Le Salon Idées Japon est organisé par l’association Jipango qui fête ses 20 ans cette année, en partenariat avec le journal Idées Japon www.ideesjapon.com >

À la Maison de la Culture du Japon en septembre 2018

EVENEMENTS DENSAN A LA MAISON DE LA CULTURE DU JAPON A PARIS :

Les événements concernant l’artisanat d’excellence DENSAN ont lieu cette fois à la Maison de la Culture du Japon au 101 bis quai Branly Paris 15e.

Inscription par email requise.

< Le vendredi 21 septembre :
Ateliers de Teinture sur soie « Tokyo Somé Komon » à 16h30 et à 18h30

Salle de réception (niveau 5) / durée environ 1h
Le Tokyo Somé Komon est une teinture traditionnelle avec de tous petits motifs imprimés sur de la soie à l’aide de pochoirs en papier appelés « Katagami ». Après une présentation sur son aspect culturel et technique, le maître-artisan Atsushi Tomita proposera de réaliser un set de table après avoir choisi un motif de fleur parmi les 12 associées à chaque mois de l’année.

< Le samedi 22 septembre :
– Conférence-démonstration « Céramique de Bizen » à 13h30 et à 15h30 

Salle de cours 2 (Niveau 1) / durée environ 1h
La céramique Bizen-yaki est fabriquée dans le département d’Okayama depuis 1.300 ans. Sans glaçure ni décor peint, ce sont des flammes à 1.300° qui créent les motifs de ces pièces uniques. Le grand maître-artisan Shuzo Ogawa, détenteur de ce savoir-faire multiséculaire, vous présentera l’univers de cette beauté façonnée par la nature et créera des œuvres in situ sur un tour de potier, une occasion exceptionnelle.                                                                                         

– Conférences-démonstrations à 17h : « Le Tissage Nishijin-ori » et « La Teinture sur soie Tokyo Somé Komon » 
Petite salle (rez-de-chaussée) / durée 1ère partie environ 1 heure / durée 2e partie environ 1 heure  / (soit environ 2 heures au total pour les 2)

– Né à Kyoto, le Nishijin-ori qui utilise de la soie, des fils d’or et d’argent, est l’un des tissus traditionnels les plus représentatifs du Japon, caractérisé par sa beauté sophistiquée. Le tissage de la tapisserie « Tsuzuré-ori » s’effectue par l’artisane qui dessine une image ou un motif en grattant des fils colorés avec son ongle limé en dents de scie. Son histoire et sa technique seront présentées par Yoko Katsuyama, suivi d’une démonstration de tissage avec un métier à tisser.

– Le Tokyo Somé Komon est une teinture traditionnelle avec de tous petits motifs imprimés sur de la soie avec des pochoirs en papier appelés « Katagami ». Plusieurs milliers de Katagami sont utilisés pour créer la beauté d’un motif unique et contemporain. 
Atsushi Tomita, maître-artisan de la 4e génération de l’Atelier Tomita Somé-Kogei fondé en 1882 à Tokyo et un représentant de la marque Beauvillé, créatrice de linge de maison haut de gamme (Manufacture d’Impression sur Etoffes en Alsace), dialogueront sur leurs savoir-faire respectifs pratiqués au Japon et en France.

< Exposition du 18 au 22 septembre dans le hall du rez-de chaussée de la MCJP
des panneaux et des vidéos sont présentés pour découvrir l’artisanat d’excellence DENSAN 

< Une exposition des 3 artisanats a lieu en parallèle à l’ESPACE DENSAN au 8 bis rue Villedo Paris 1er du 1er septembre au 15 novembre.

Dans le cadre de Japonismes 2018, j’ai le plaisir de vous adresser le DP concernant l’événement DENSAN qui présentera 3 types
d’artisanats conjointement à l’ESPACE DENSAN et à la MAISON DE LA CULTURE DU JAPON pour dévoiler les techniques fait main (Tewaza) 
des grands maîtres (Takumi) de l’artisanat d’excellence nippon, dont les savoir-faire multiséculaires sont parvenus jusqu’à nos jours
tout en s’adaptant au monde moderne :

– Céramique de Bizen / Atelier Daikura
Etablis en 2011, les artisans de l’Atelier DAIKURA créent des pièces dans un esprit contemporain à Bizen dans la préfecture d’Okayama.
Les céramistes de Bizen sont porteurs d’un héritage ancestral riche de plus de 1.000 ans, la céramique de Bizen fait partie de l’un des six fours les plus anciens du Japon. Chaque pièce faite à la main est cuite dans un four avec du bois de pin et aucun émail n’est utilisé pour ces créations de céramique issues de la terre et du feu.

– Tapisserie de soie Tsuzuré-ori / Atelier Hakuryuan Katsuyama 
Le tissage de la tapisserie « Tsuzuré-Ori » s’effectue par l’artisane qui dessine une image ou un motif en grattant des fils colorés avec son ongle limé en dents de scie, utilisé comme un peigne. Entièrement réalisée à la main, cette technique similaire à celle de la Manufacture des Gobelins, entre dans la catégorie du tissage d’excellence « Nishijin-Ori » qui utilise de la soie, ainsi que des fils d’or et d’argent teints préalablement. Fondé à Kyoto en 1977 et dirigé par l’artisan de la 2e génération, l’Atelier remporte chaque année de nombreux prix.

– Teinture sur soie à petits motifs / Atelier Tomita Somé-Kogei
L’histoire du Tokyo Somé Komon remonte à l’époque Muromachi (14e-16e siècles) avec les armoiries familiales des samouraïs réalisées sur de la soie avec une teinture qu’accompagnent de tout petits motifs imprimés à l’aide de pochoirs en papier appelés Katagami.
Fondé en 1882 et spécialisé dans la création du Tokyo Somé Komon, l’Atelier est actuellement géré par Tomita Atsushi, maître-artisan de la 4e génération. En 2012, il a lancé la marque Sarakichi qui comporte foulards, pochettes pour vestes, cravates, nœuds papillon et il collabore régulièrement  avec des designers japonais et internationaux.

< ESPACE DENSAN
 Exposition des 3 artisanats du 1er septembre au 15 novembre 2018 – 8 bis rue Villedo Paris 1er

< MAISON DE LA CULTURE DU JAPON A PARIS
– Du 18 au 22 septembre : Exposition dans le hall du rez-de chaussée
– 21 septembre : Ateliers de Teinture sur soie « Tokyo Somé Komon » (16h30 et 18h30)
– 22 septembre : Conférences-démonstrations « Céramique de Bizen » (13h30 et 15h30), puis « Tissage Nishijin-ori » et « Teinture sur soie
Tokyo Somé Komon » (17h)

12 ateliers célèbrent le printemps à l’ESPACE DENSAN du 3 avril au 31 mai 2018

« 12 ateliers célèbrent le printemps à l’ESPACE DENSAN » du 3 avril au 31 mai 2018 au 8 bis rue Villedo 75001.

A l’occasion de cet événement, 12 ateliers présenteront leurs créations chacun dans leur domaine particulier, selon un savoir-faire transmis par les maîtres-artisans de génération en génération et remis au goût du jour pour les adapter au style de vie contemporain :

– Atelier HIRADO KOHSYO DANEMON KILN : vase en porcelaine de style Mikawachi-yaki
– Atelier WATABUN : cravates et pochettes 100% soie
– Atelier URUSHI ART HARIYA : bijoux en laque, nacre et poudre d’or pour femmes et hommes
– Atelier FUTABA-EN : porte-monnaie et pochettes
– Atelier MONUMENTUM FACTOR ORII : objets colorés en cuivre et en laiton
– Atelier YUUYUUSYA ARAKO : céramique de Mino
– Atelier KAMAKURABORI SANSUIDO : plateaux en bois sculpté et laqué
– Atelier KOUSEIDO : sous-verres dorés à la feuille et tables d’appoint
– Atelier HIROSHIMA ARTIST BRUSH : pinceaux de maquillage
– Atelier SAKAI TEXTILE : tissus 100 % soie
– Atelier CHUSHIN KOBO : théières en fonte
– Atelier KYOTO SHIBORI BIKYO : créations textiles en Shibori

Voir le site : www.espacedensan.com

DENSAN est le label du savoir-faire artisanal japonais d’excellence, qui bénéficie du soutien du METI (Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie au Japon) ; ouvert de façon permanente dans le quartier de l’Opéra depuis octobre 2016, l’ESPACE DENSAN fait connaître à Paris la richesse des nombreuses créations d’excellence de l’artisanat japonais sélectionnées par DENSAN et le METI.

A Tokyo, l’association DENSAN fondée en 1975 dispose d’un espace d’exposition, le « Japan Traditional Crafts Aoyama Square ».

En 2018, le METI a effectué une sélection sur tout l’archipel pour désigner 230 catégories d’objets parmi des milliers, répondant à de rigoureux critères d’exigence : utilisation dans la vie quotidienne, fabrication à la main selon des techniques traditionnelles et des matériaux restés inchangés depuis au moins 100 ans.
Catégories d’objets : papier washi fait à la main, tissus, objets en métal, objets en verre, céramiques, objets en bois et en bambou, laques, objets pour l’écriture…

L’ESPACE DENSAN en est la vitrine destinée au grand public comme aux professionnels, afin de promouvoir le travail des artisans japonais qui souhaitent se faire connaître à l’étranger, en bénéficiant du label DENSAN qui représente « l’artisanat japonais à travers son histoire, son raffinement et son originalité, mêlant esthétisme et fonctionnalité ».

Durant les événements DENSAN, les créations présentées sont renouvelées régulièrement et des artisans viennent spécialement du Japon pour partager leur savoir-faire sur un thème particulier en lien avec leurs pratiques.
Une occasion unique pour le public parisien de venir découvrir toute la richesse de l’artisanat nippon auprès des artisans japonais durant leurs workshops, durant lesquels ils expliquent leurs savoir-faire pratiqués depuis des siècles dans leurs régions et qu’ils appliquent avec virtuosité à la vie moderne (démonstrations à l’ESPACE DENSAN avec accès au public sur réservation).