Parution de « La Maison d’un artiste » d’Edmond de Goncourt – la collection d’art japonais et chinois

la maison d'un artiste couverture« La Maison d’un artiste » d’Edmond de Goncourt, la collection d’art japonais et chinois commentée par Geneviève Lacambre vient de paraître aux éditions « À propos ».

Dans la maison de l’un des premiers collectionneurs d’art japonais
En 1881, Edmond de Goncourt publie La Maison d’un artiste, un ouvrage d’un genre totalement nouveau, dans lequel il décrit minutieusement chaque pièce de sa maison. En collectionneur chevronné, il y a accumulé ici des dessins et sculptures
du XVIIIe siècle, là des livres de bibliophilie qu’il a fait relier de cuirs exceptionnels, et là encore des objets extrême-orientaux.
S’il prétendit être à l’origine de la vague de japonisme qui déferla en France – ce qui n’est pas tout à fait exact –, il fut néanmoins l’un des premiers collectionneurs occidentaux d’estampes japonaises, de gardes de sabre, de netsukés
et autres objets alors inconnus. La réédition proposée ici reprend les textes de l’œuvre en rapport avec les arts extrême- orientaux.

Une recherche digne d’une enquête policière

Au terme d’une minutieuse enquête, travail de recherche jamais réalisé, Geneviève Lacambre a retrouvé plusieurs dizaines d’objets de la collection d’objets d’Extrême-Orient des Goncourt. La Maison d’un artiste, ouvrage précurseur lors de sa publication en 1881, ne proposait pas d’illustrations photographiques, au grand regret de Goncourt : cette réédition donne à voir pour la première fois la collection Goncourt, grâce à des photographies de la maison tirées de l’album personnel de l’écrivain, pour la plupart inédites, et des prises de vue d’objets réalisées pour la première fois, pour l’occasion.
Si La Maison d’un artiste est un témoignage essentiel pour comprendre le japonisme de la fin du XIXe siècle, sa réédition commentée et illustrée permet enfin d’apprécier l’importance et la qualité de la collection d’art asiatique des Goncourt.

L’ouvrage : 17 x 24 cm ; 320 pages ; 83 illustrations
29 € / ISBN 9782915398199

Les auteurs

Edmond de Goncourt, romancier, historien de l’art, livre ici, outre de saisissantes descriptions, son texte sans doute le plus personnel. Il choisira de vendre ses collections pour financer une académie à même de soutenir la création littéraire, la désormais célèbrissime Académie Goncourt.
Geneviève Lacambre, conservateur général honoraire du patrimoine, et chargée de mission au musée d’Orsay, est internationalement reconnue pour ses travaux sur le japonisme.

(NDLR : Geneviève Lacambre était aussi la commissaire de la très célèbre exposition « Le japonisme » qui s’est tenue en 1988 à Paris)

Site web des éditions À PROPOS : www.editions-a-propos.com
LOGO2016 ed+2col signEmail

Passion des antiquités japonaises : « L’art ou le beau » conférence d’Yvan Trousselle le 15 novembre 2018

Yvan Trousselle, antiquaire à Tokyo, donnera une conférence sur les antiquités japonaises.
Passion des antiquités japonaises : L’art ou le beau.

Date : jeudi 15 novembre 2018, de 19h00 à 20h30
Lieu: Espace Images de l’Institut Français du Japon – Tokyo
15 Ichigaya-Funagawara-cho, Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415
Téléphone: 03-2500-5206
Accès: http://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/about/contact/

INSCRIPTIONS : https://2a0c5fffb43cf059fcc1ed07fb.doorkeeper.jp/

Membres UFE : gratuit / Non-membres UFE : 1.500 yens
pour participation aux frais d’organisation de la conférence.

——— Présentation du conférencier ————-
Yvan Trousselle, docteur en sociologie, arrive au Japon en 1985 où il exerce le métier de journaliste.
Il repart ensuite quelques années aux États-Unis pour venir se réinstaller à Tokyo en 2003. Il arrête alors sa carrière de journaliste pour se consacrer à sa passion des antiquités tout en donnant chaque semaine des cours de français à l’université de Tokyo.
Lors de son retour en 2003, il installe sa boutique d’antiquités « dents-de-lion » dans le quartier d’Akihabara. A cette époque, il vendait essentiellement de la porcelaine imari et autres céramiques ainsi que des articles faits à base de vieux kimonos. Autodidacte dans le domaine des antiquités japonaises, Yvan TROUSSELLE, seul antiquaire occidental dans le Kanto, a depuis largement diversifié son offre. Sa boutique recèle de nombreux objets (uniquement artisanaux) : vaisselle, bouddhas, meubles, masques de no, objets en laque…dont vous pouvez voir un aperçu sur le compte Instagram (dentsdelion_antiques). En 2008, il a écrit un ouvrage sur les porcelaines aux éditions au CNRS : « La voie du imari ».
Yvan Trousselle nous fera partager sa passion des antiquités japonaises notamment par la présentation de certains de ses objets.
Par la présentation de ces objets, Monsieur TROUSSELLE va nous apprendre ou nous rappeler que l’appréhension des Beaux-Arts est radicalement différente en Orient et en Occident. En effet, un objet apprécié en orient ne l’est pas forcément en occident.

Les personnes assistant à la conférence peuvent prolonger le débat avec le conférencier en dînant à la brasserie de l’Institut français, réservation à effectuer auprès de l’établissement : tel 03-5206-2741
La Brasserie de l’Institut
15 Ichigaya-funagawara-machi, Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415
http://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/brasserie/

Copyright : Association UFE Japon

Réédition du récit de voyage au Japon d’Émile Guimet

PromJap_Couv-rRéédition en un volume en facsimilé du récit de voyage au Japon d’Émile Guimet, illustré par son compagnon de voyage Félix Régamey, paru en 2 tomes en 1878 et 1880.

L’industriel lyonnais Émile Guimet, parti étudier les religions de l’archipel nippon, conte à son retour les péripéties du voyage et la découverte de la vie quotidienne au Japon, bien souvent déconcertante pour un occidental. Il évoque également au fil des chapitres les grands mythes de l’empire du Soleil Levant. Guimet nous entraîne sur les pas des premiers voyageurs occidentaux au Japon, peu après l’ouverture du pays aux étrangers, et fait preuve de beaucoup de sensibilité et d’admiration pour les Japonais, ainsi que d’un solide sens de l’humour.

Un texte sur bien des points encore d’actualité !
Pour le bonheur du lecteur, Guimet a délibéremment écarté la photographie comme source d’illustration. L’ouvrage est ponctué par de superbes culs-de-lampe en forme d’éventail, lettrines, dessins et gravures en pleine page, tous issus de la main de Félix Régamey, et toujours très justes.
Émile Guimet rentrera de son périple avec six cents statues divines, trois cents peintures religieuses japonaises et plus de mille ouvrages, à l’origine de la collection du musée national d’Art asiatiques-Guimet et de sa bibliothèque.

Aux éditions « A propos »

Le marché aux antiquités japonaises d’Heiwajima (juin 2009)

heiwajima-antiquites.jpgLe marché aux antiquités japonaises de Heiwajima a lieu 5 fois par an et réunit à chaque fois plus de 200 exposants. L’entrée est libre et gratuite. Les prochaines dates pour 2009 sont les 19, 20 et 21 juin.
Voir le site (anglais et japonais) pour plus d’informations : http://www.kottouichi.com/

Conférence sur la Protection sociale des Français au Japon

La représentation du Japon de l’UFE, vous convie à une Conférence à vocation pratique sur la « Protection sociale des Français au Japon », le vendredi 30 mai 2008, avec la participation de Maitre Philippe Dalpayrat qui présentera les dispositions applicables et répondra à vos questions.
Cette Conférence détaillera en particulier l’Accord de Sécurité Sociale entre la France et le Japon qui est entré en vigueur en 2007.
Lieu : dans le salon de réception du 2ème étage de l’Institut franco-japonais du Kansai , de 19h00 à 20h30.
Plan d’accès : Site web de l’Institut franco-japonais du Kansai
Inscription : Par courrier électronique à : ufe.kansai(arobase)gmail.com
Participation gratuite. Le nombre de places est limité à la capacité de la salle.
Source : http://www.ufe.jp

Le plus ancien salon d’antiquités japonaises du Kantô

Depuis presque 30 ans, 5 fois par an se tient le Festival d’antiquités d’Heiwajima. C’est le plus ancien rassemblement d’antiquités japonaises (kotto-ichi) du Kantô, et c’est aussi le plus convivial, celui qui rappelle les foires d’antan, avec près de 250 marchands accourus de tout le Japon. Facile d’accès, il se trouve dans le quartier des entrepôts de Tokyo, au pied de la station Ryutsu Center, sur le monorail qui dessert l’aéroport d’Haneda (entrée gratuite).
Site Internet du salon : http://gold.ap.teacup.com/kottohmaturi/3.html
Dates en 2008 : 3, 4 et 5 mai / 20, 21 and 22 juin / 19, 20 and 21 septembre / 19, 20 and 21 décembre
Continuer la lecture de Le plus ancien salon d’antiquités japonaises du Kantô

Notre portail dédié à la vie au Japon a changé de look !

Nouveautés du portail : les infos les plus récentes des principaux acteurs de la communauté francophone du Japon ainsi que des nouvelles quotidiennes en français.
Le forum est passé en version phpbb3 et se trouve maintenant à http://france-japon.net/forumjapon/. Pour naviguer dans le portail, un plan du site est à votre disposition en haut à droite ou directement ICI.
L’annuaire de 1200 sites sur le Japon est désormais accessible à cette adresse.
Quelques archives ont été placées ICI.
Nous remercions chaleureusement toute l’équipe des modérateurs pour son aide et ses conseils pour la préparation et la réalisation de la migration de notre portail et du forum.

Salon d’antiquités japonaises à Asakusa, septembre 2006

Le dernier week-end de septembre, à quelques pas de la porte du Tonnerre et du temple Sensoji, dans l’un des plus vieux quartiers de Tokyo, se tient depuis des années un petit salon d’antiquités. Cent exposants viennent présenter leurs objets au bord de la Sumida, à Asakusa.

Dents-de-lion (www.dentsdelion.com/) est de la fête avec notamment une collection sélective d’Imari anciens et plus récents.
Le Salon attire aujourd’hui de nombreux collectionneurs provinciaux venus passer la journée dans le quartier, occasion pour eux d’apporter leur obole aux nombreux temples et sanctuaires alentours, avant de filer dans les innombrables galeries marchandes vantant les derniers gadgets à ramener ensuite au pays.
Continuer la lecture de Salon d’antiquités japonaises à Asakusa, septembre 2006

Vente mensuelle Emmaüs

L’association Emmaüs de Tokyo organise le 2e samedi de chaque mois une vente à la communauté. La prochaine vente se déroulera le samedi 10 décembre de 10h30 à 14h30.
Vente de petits meubles, vaisselle, objets de décoration…
Pour vous rendre chez Emmaüs :
Continuer la lecture de Vente mensuelle Emmaüs

Emmaüs : vente le 2e samedi de chaque mois

Emmaüs Tokyo organise des ventes le 2e samedi de chaque mois. Prochaines ventes à la Communauté d’Emmaüs:
samedi 14 mai et samedi 11 juin de 10h30 à 14h30. Vente de meubles, petit électro-ménager, objets de décoration, Kimonos,etc…
Informations Emmaüs: (03)3920 9118
1-8-10 Sekimashi Higashi Nerima-ku Tokyo