Institut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19) à la Maison franco-japonaise – PROGRAMME DÉCEMBRE 2018 – JANVIER 2019

Maison Franco-Japonaise de Tokyo
L’Institut français de recherche sur le Japon (UMIFRE 19) à la Maison franco-japonaise a le plaisir de vous inviter aux manifestations qui auront lieu en décembre 2018 et en janvier 2019.
L’inscription aux événements en janvier sera ouverte le 3 décembre 2018 à 11h.

DÉCEMBRE 2018
Samedi 1er décembre / 17h-19h / salle 601 / en français sans traduction
Séminaire de recherche / Grandeur de Serge Daney, ou pourquoi il reste le meilleur critique de cinéma
[Conférencier] Emmanuel BURDEAU (Mediapart)
[Modérateur] Mathieu CAPEL (UMIFRE 19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/01/2018-12-01_serge_daney/

Vendredi 7 décembre / 18h30-20h / auditorium / en japonais sans traduction
À l’occasion du colloque international « Voix, gestes et musique : la séance cinématographique en France et au Japon au temps du muet »/ Projection de Rêves de cinéma, rêves de Tokyo (de Yoshida Kijû, 1995, 52 min, en japonais sans sous-titrage)
* Présentation et entretien avec le réalisateur Yoshida Kijû après la projection
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/07/2018-12-07/

Samedi 8 décembre / 13h-17h20 (colloque) 18h-19h30 (projection) / auditorium
13h-17h20 / Colloque international / avec traduction simultanée / Voix, gestes et musique : la séance cinématographique en France et au Japon au temps du muet
18h-19h30 / Projection / sans sous-titrage ni traduction / projection de films muets des années 1914-1917
* Reconstitution, pour la première fois au Japon, d’une séance de cinéma en France dans les années 1910 avec les boniments et musicien
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/08/2018-12-08_colloque_cinema_mue/
* Programme détaillé  des 7 et 8 décembre (PDF)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/MFJ%20def2.pdf

Lundi 10 décembre / 18h30-20h / auditorium / avec traduction simultanée
Conférence / Passé et avenir de l’utopie chez François Furet
[Conférencier]  Christophe PROCHASSON (EHESS)
[Modérateur] MIURA Nobutaka (Fondation MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/10/moderateur_miura_nobutaka_fond/

Mercredi 12 décembre / 9h30-18h / auditorium et galerie / en français sans traduction
Colloque / JFR 2018 : Journée francophone de la recherche
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/12/20181130_jfr/
* Détail et inscription : https://sites.google.com/site/sciencescopejfr2018/

Jeudi 13 décembre / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction simultanée
Table ronde / Setsuwa et exempla : la narration religieuse médiévale au Japon et en France – Table ronde en mémoire de Bernard Frank
[Intervenants] ABE Yasurô (univ. de Nagoya), Jacques BERLIOZ (CNRS), CHIKAMOTO Kensuke (univ. de Nagoya)
[Modérateur] Jean-Noël ROBERT (Collège de France)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/13/2018-12-13_setsuwa/

Mercredi 19 décembre / 18h30-20h / salle 601 / en français sans traduction
Conférence / Léonard Tsuguharu Foujita, un peintre franco-japonais ?
[Conférencière] Anne LE DIBERDER (Maison-atelier de Foujita, Villiers-le-Bâcle)
[Modérateur] Matthieu SÉGUÉLA (LFIT, UMIFRE19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/19/2018-12-19_foujita/
* Inscription : sejt.contact@gmail.com

Jeudi 20 décembre / 18h30-20h30 / salle 601 / en français sans traduction
Table ronde dans le cadre de la Journée du japonisme du LFIT / Japonismes hors frontières : Irlande, Autriche-Hongrie, Amérique
[Intervenants] Viviane LE BERRE (LFIT), Isabelle DERRIENNIC (LFIT), Gilles MASTALSKI (LFIT, Society for the Study of Japonisme)
[Modératrice] Cécile SAKAI (UMIFRE19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/20/2018-12-20_lfit/

Samedi 22 décembnre / 16h-18h / salle 601 / en japonais sans traduction
Conférence / Quelle histoire littéraire au XXIe siècle ? Ce que nous disent les traductions entre France et Japon
[Conférencière] Cécile SAKAI (UMIFRE 19-MFJ)
[Modérateur] YASUE Akio (SFJBD)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2018/12/22/2018-12-22_traduction_21e_siec/

JANVIER 2019
* L’inscription aux événements en janvier sera ouverte le 3 décembre à 11h

Vendredi 18 janvier / 18h30-20h30 / auditorium / avec traduction consécutive
Conférence du lauréat du prix Shibusawa-Claudel, 35e édition/ Les Aïnous aujourd’hui : reconstruction identitaire et socioculturelle de l’autochtonie
[Conférencier] Lucien-Laurent CLERCQ (univ. de Hokkaidô)
[Modérateur] Jean-Pascal BASSINO (UMIFRE 19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/01/18/2019-01-18/
Vendredi 25 janvier / 12h30-14h / salle 601 / en anglais sans traduction
Lunch Seminar on Japanese Economy and Society / Demographic Aging and Fiscal Sustainability in Japan : What to Tackle? Social Security Reform and Macroeconomic Projection
[Speaker] KITAO Sagiri (University of Tokyo)
[Moderator] Jean-Pascal BASSINO (UMIFRE 19-MFJ)
https://www.mfj.gr.jp/agenda/2019/01/25/2019-1-25_ls_kitao/

L’accès aux manifestations décrites ci-dessus est libre et gratuit (sauf mention contraire), dans la limite des places disponibles. Merci de vous inscrire depuis la page Agenda de notre site web.
Diffusé par :
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013
Accès : http://www.mfj.gr.jp/acces/

Parution de « La Maison d’un artiste » d’Edmond de Goncourt – la collection d’art japonais et chinois

la maison d'un artiste couverture« La Maison d’un artiste » d’Edmond de Goncourt, la collection d’art japonais et chinois commentée par Geneviève Lacambre vient de paraître aux éditions « À propos ».

Dans la maison de l’un des premiers collectionneurs d’art japonais
En 1881, Edmond de Goncourt publie La Maison d’un artiste, un ouvrage d’un genre totalement nouveau, dans lequel il décrit minutieusement chaque pièce de sa maison. En collectionneur chevronné, il y a accumulé ici des dessins et sculptures
du XVIIIe siècle, là des livres de bibliophilie qu’il a fait relier de cuirs exceptionnels, et là encore des objets extrême-orientaux.
S’il prétendit être à l’origine de la vague de japonisme qui déferla en France – ce qui n’est pas tout à fait exact –, il fut néanmoins l’un des premiers collectionneurs occidentaux d’estampes japonaises, de gardes de sabre, de netsukés
et autres objets alors inconnus. La réédition proposée ici reprend les textes de l’œuvre en rapport avec les arts extrême- orientaux.

Une recherche digne d’une enquête policière

Au terme d’une minutieuse enquête, travail de recherche jamais réalisé, Geneviève Lacambre a retrouvé plusieurs dizaines d’objets de la collection d’objets d’Extrême-Orient des Goncourt. La Maison d’un artiste, ouvrage précurseur lors de sa publication en 1881, ne proposait pas d’illustrations photographiques, au grand regret de Goncourt : cette réédition donne à voir pour la première fois la collection Goncourt, grâce à des photographies de la maison tirées de l’album personnel de l’écrivain, pour la plupart inédites, et des prises de vue d’objets réalisées pour la première fois, pour l’occasion.
Si La Maison d’un artiste est un témoignage essentiel pour comprendre le japonisme de la fin du XIXe siècle, sa réédition commentée et illustrée permet enfin d’apprécier l’importance et la qualité de la collection d’art asiatique des Goncourt.

L’ouvrage : 17 x 24 cm ; 320 pages ; 83 illustrations
29 € / ISBN 9782915398199

Les auteurs

Edmond de Goncourt, romancier, historien de l’art, livre ici, outre de saisissantes descriptions, son texte sans doute le plus personnel. Il choisira de vendre ses collections pour financer une académie à même de soutenir la création littéraire, la désormais célèbrissime Académie Goncourt.
Geneviève Lacambre, conservateur général honoraire du patrimoine, et chargée de mission au musée d’Orsay, est internationalement reconnue pour ses travaux sur le japonisme.

(NDLR : Geneviève Lacambre était aussi la commissaire de la très célèbre exposition « Le japonisme » qui s’est tenue en 1988 à Paris)

Site web des éditions À PROPOS : www.editions-a-propos.com
LOGO2016 ed+2col signEmail

Japonismes 2018 – Evénement DENSAN : « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois »

Kamakura bori  DENSAN  bd 1 2DENSAN est le label de l’artisanat japonais d’excellence, véritable vitrine du patrimoine artisanal nippon, dont les créations sont sélectionnées chaque année sur tout l’archipel selon de rigoureux critères par le METI (Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie au Japon).

Voici les informations concernant le prochain événement DENSAN
intitulé « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois » qui aura lieu
du 17 novembre 2018 au 30 janvier 2019
à l’ESPACE DENSAN – 8 bis rue Villedo Paris 1er
.

Deux styles d’artisanat d’excellence du bois y seront à l’honneur : le « Nagiso Rokuro-zaiku » et le « Kamakura-bori ».
Les maîtres artisans seront présents à Paris pour des conférences, démonstrations et workshops les 22, 23 et 24 novembre.

– « Nagiso Rokuro-zaiku / Atelier Yamaichi Ogura Rokuro :

Pratiqué depuis le 18e siècle (ère Edo) près de la ville de Nagiso (préfecture de Nagano), le « Nagiso Rokuro-zaiku » est un artisanat traditionnel qui se distingue par son magnifique grain de bois conservant la beauté authentique de la nature, mis en valeur par une méthode unique de tournage.
Les maîtres de cet artisanat appelés « Kijishi », connus depuis les années 900, sont réputés pour leur très haut niveau d’habileté et leur connaissance approfondie des propriétés du bois.
Fondé en 1976, l’Atelier Yamaichi Ogura Rokuro est dirigé par le maître Kazuo Ogura ; avec 35 ans de carrière à son actif, il a reçu une certification nationale en 1996 en tant qu’artisan de première qualité.
Toutes ses créations expriment avec une grande finesse la chaleur et la simplicité du bois naturel : bols, coupelles, assiettes et les vases
de la gamme UFO (Ovni) au design très contemporain.

– Kamakura-bori / Atelier Kamakura-bori Aoyama Studio :

Le « Kamakura-bori » ou gravure sur bois laqué de Kamakura est issu d’un savoir-faire de 800 ans d’histoire qui a vu le jour dans la ville de Kamakura (préfecture de Kanagawa).
A l’origine, cet artisanat a donné naissance à des bols, boîtes à thé, statues bouddhiques, présents dans les temples bouddhistes d’obédience zen dont la ville de Kamakura, ancienne capitale durant l’époque éponyme (1185-1333), représente le berceau dans l’archipel.
Le raffinement de ces objets résonne encore aujourd’hui auprès des spécialistes comme gage de confiance et de qualité.
Fort de son expérience de plus de 40 ans, Tsuneaki Aoyama a fondé l’Atelier Kamakura-bori Aoyama Studio en 1980 avec le souhait d’inscrire ce précieux héritage dans une utilisation contemporaine au quotidien.
Il a remporté de nombreux grands prix pour l’excellence de son travail qui relie la tradition à la modernité, la nostalgie à l’originalité à travers ses créations : obidome (ornements pour kimonos), assiettes, plateaux, broches et miroirs.

Publications récentes des éditions L’Harmattan en lien avec le Japon (novembre 2018)

Les éditions L’Harmattan publient :

Souvenirs d’un pilote de Zero – Mémoires traduits du
japonais et présentés par Ogawa Hiroko Hiroko Ogawa
Préface de Constance Sereni
Maître-instructeur du corps aérien de l’armée navale
japonaise de Wonsan, en Corée du Nord, Ogawa Kikumi
(1926-2004) est nommé kamikaze le 15 juin 1945. À peine
âgé de dix-huit ans, il doit lutter contre l’effroi que
fait naître en lui le destin auquel il vient d’être
condamné. Cependant, il échappe à la mort grâce à une
pluie continue qui, durant les deux jours précédant la
capitulation de l’archipel, empêche son avion de décoller.
Un demi-siècle plus tard, l’homme décide de témoigner :
des souvenirs qui, écrits à la hâte et destinés à ses
proches, ne seront jamais publiés. Souhaitant lui rendre
hommage, sa famille désire aujourd’hui les partager.

Je commande

Coll. Lettres japonaises 152 pages • 16,5 euros•
octobre 2018 EAN : 9782343133379
Bruno Deschênes
Dans cet ouvrage, Bruno Deschênes met en parallèle la
pensée musicale européenne et la pensée esthétique
japonaise, une rencontre philosophique par laquelle il
propose par transpropriation comment cette pensée venant
d’Asie permettrait aux mélomanes d’approfondir leur
appréciation de toute musique quelle qu’elle soit.
Coll. Ouverture Philosophique 222 pages • 23,5
euros• octobre 2018 EAN : 9782343158358
Je commande
enjeux et perspectives en contexte – Préface de
Véronique Castelloti – Postface de Daniel Coste Fumiya
Ishikawa
C’est au début de l’ère Meiji (1868-1912) que le
français fit son apparition dans les programmes de
l’enseignement supérieur japonais. De nos jours, quels
sont les enjeux et défis de l’enseignement du français au
Japon ? Et suivant quelles perspectives pourrait-il s’y
développer ? Cet ouvrage se penche sur l’enseignement de
ce qui fut perçu comme une langue rousseauiste porteuse de
certaines idées et qui est maintenant confrontée au choc
de la mondialisation.
Coll. Japon. Etudes du fait japonais 282 pages • 28
euros• octobre 2018 EAN : 9782343158549
Je commande

Passion des antiquités japonaises : « L’art ou le beau » conférence d’Yvan Trousselle le 15 novembre 2018

Yvan Trousselle, antiquaire à Tokyo, donnera une conférence sur les antiquités japonaises.
Passion des antiquités japonaises : L’art ou le beau.

Date : jeudi 15 novembre 2018, de 19h00 à 20h30
Lieu: Espace Images de l’Institut Français du Japon – Tokyo
15 Ichigaya-Funagawara-cho, Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415
Téléphone: 03-2500-5206
Accès: http://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/about/contact/

INSCRIPTIONS : https://2a0c5fffb43cf059fcc1ed07fb.doorkeeper.jp/

Membres UFE : gratuit / Non-membres UFE : 1.500 yens
pour participation aux frais d’organisation de la conférence.

——— Présentation du conférencier ————-
Yvan Trousselle, docteur en sociologie, arrive au Japon en 1985 où il exerce le métier de journaliste.
Il repart ensuite quelques années aux États-Unis pour venir se réinstaller à Tokyo en 2003. Il arrête alors sa carrière de journaliste pour se consacrer à sa passion des antiquités tout en donnant chaque semaine des cours de français à l’université de Tokyo.
Lors de son retour en 2003, il installe sa boutique d’antiquités « dents-de-lion » dans le quartier d’Akihabara. A cette époque, il vendait essentiellement de la porcelaine imari et autres céramiques ainsi que des articles faits à base de vieux kimonos. Autodidacte dans le domaine des antiquités japonaises, Yvan TROUSSELLE, seul antiquaire occidental dans le Kanto, a depuis largement diversifié son offre. Sa boutique recèle de nombreux objets (uniquement artisanaux) : vaisselle, bouddhas, meubles, masques de no, objets en laque…dont vous pouvez voir un aperçu sur le compte Instagram (dentsdelion_antiques). En 2008, il a écrit un ouvrage sur les porcelaines aux éditions au CNRS : « La voie du imari ».
Yvan Trousselle nous fera partager sa passion des antiquités japonaises notamment par la présentation de certains de ses objets.
Par la présentation de ces objets, Monsieur TROUSSELLE va nous apprendre ou nous rappeler que l’appréhension des Beaux-Arts est radicalement différente en Orient et en Occident. En effet, un objet apprécié en orient ne l’est pas forcément en occident.

Les personnes assistant à la conférence peuvent prolonger le débat avec le conférencier en dînant à la brasserie de l’Institut français, réservation à effectuer auprès de l’établissement : tel 03-5206-2741
La Brasserie de l’Institut
15 Ichigaya-funagawara-machi, Shinjuku-ku, Tokyo 162-8415
http://www.institutfrancais.jp/tokyo/fr/brasserie/

Copyright : Association UFE Japon

Marché de Noël japonais et Salon Idées Japon du 28 novembre au 1er décembre 2018

Le Marché de Noël japonais et le Salon Idées Japon se tiendront du mercredi 28 novembre au samedi 1er décembre 2018 à l’Espace Cinko au 12-18 Passage Choiseul Paris 2e (Métro : Pyramides / Quatre Septembre)
Sur 2 niveaux : au rez-de-chaussée (200 m2) et au niveau -1 (150m2)
Ouverture de 11h30 à 19h30 – Entrée libre

Il y aura 4 jours d’exposition-vente, en présence de plus de 40 créateurs, artistes et spécialistes franco-japonais, pour trouver des idées de cadeaux de Noël de style japonais.

Le marché sera composé d’une exposition-vente, avec également au programme des ateliers de création, des démonstrations et des dégustations de boissons.

Ce sera l’occasion de trouver des idées de cadeaux originaux de style japonais, mais aussi de rencontrer des créateurs japonais en direct.
Au rez-de chaussée, une grande variété de créations et d’objets sera présentée : accessoires, bijoux, cartes, calligraphies, objets déco, papiers, poupées, pochettes et sacs, chapeaux, kimonos enfants, tissus, livres…

Le niveau -1 accueillera des stands sur l’alimentation et les arts de la table, la pâtisserie, le thé, le saké, les épices et la poterie, mais aussi un espace consacré au voyage « Mura-tabi Kyushu », où un groupe de petits fermiers et pêcheurs originaires de la région de Kyushu présentera des idées de voyages autour du tourisme rural, avec des démonstrations et dégustations de produits locaux.

À ce même niveau, des ateliers de création seront animés par des créateurs et des artistes sur des sujets variés : fabrication de noeuds papillon et boutons en tissus de bordures de tatami, d’un bracelet réalisé en tressage traditionnel kumihimo,
d’objets de décoration en papier et de pinces à linge en tissu en forme d’animaux.

La programmation détaillée des ateliers de création et des exposants figure sur le site : www.jipango.com

< Le Salon Idées Japon est organisé par l’association Jipango qui fête ses 20 ans cette année, en partenariat avec le journal Idées Japon www.ideesjapon.com >

Publication de « Pèlerinage à Kashima, l’Île-aux-Daims » du poète Bashô

La traduction de Kashima MôdePèlerinage à Kashima, l’Île-aux-Daims – du poète Bashô vient d’être publiée aux éditions William Blake & CO. EDIT.

L’ouvrage est signé Alain Walter, japonologue et comparatiste littéraire, auteur de plusieurs livres sur le Japon classique que nous mentionnons en bas de page.

Présentation de l’ouvrage sur la quatrième de couverture.

Depuis son dernier périple accompli deux ans auparavant, Bashô (1644-1694) n’avait pas repris la route et vivait paisiblement dans son Ermitage-au-Bananier, sur les bords de la rivière Sumida, à Edo (actuel Tôkyô), se consacrant à l’écriture, à la lecture et à l’enseignement du haikai ou poésie enchaînée. Soudain, au milieu de l’automne 1687, l’envie le prit d’aller voir la pleine lune au sanctuaire de Kashima, l’Île aux Daims. Il partit donc sur ses « jambes grêles », avec deux amis. L’un était un samouraï sans patron, l’autre un moine qui trimbalait sur son dos une statue du Bouddha. Mais voilà que le ciel se brouilla. Allaient-ils pouvoir contempler la lune ?

De cette excursion (environ 90 km), tantôt à pied, tantôt en bateau au fil de l’eau, à travers la lande dont les buissons de lespédèzes se couvraient de fleurs mauves, où s’agitaient les hampes des graminées, par les rizières que l’on commençait à moissonner, il ramena cette charmante et brève relation, suite de notations que l’on pourrait comparer à un album de croquis et de lavis. On y retrouve l’humour et l’humanisme du poète, sa vive sensibilité à la nature, sa communion avec les écrivains du passé, son élévation mystique. Comme toujours, il procède par allusions, citations que nous avons explicitées et commentées dans nos gloses.

Année de publication : 2018
Nombre de pages : 80
Prix : 24 €

ISBN : 978-2-84103-224-2
EAN : 9782841032242

Autres ouvrages du même auteur
Érotique du Japon classique, éd.Gallimard, Bibliothèque des Idées, 1994.
L’Extrême Chemin, roman historique (Japon, XVIIe siècle), éd. Philippe Picquier, 1998.
La Chine de l’œil, proses de voyage, éd. Fédérop, 2003.
Bashô, Oku nohoso-michi / L’Étroit Chemin du fond, introduction, traduction, notes et commentaires, éd. William Blake & CO., 2007
Bashô, Nozarashi kikô / Mes Os blancs sur la lande. Notes de voyage suivi de Bashô wo utsusu kotoba / À propos de la transplantation du bananier, introduction, traduction, notes et commentaires, éd. William Blake & CO., 2014.

Richard DELRIEU : La quête japonaise d’un pianiste français

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du livre
« Entre l’orée du son et le seuil du silence »
Richard DELRIEU : La quête japonaise d’un pianiste français

par Christine BARON (Editions Ovadia)

« On devrait toujours penser que les sons sortent du silence et s’y évanouissent, comme la lumière sort de l’obscur et y retourne. Le plein n’existe que parce que le vide l’appelle. Entre l’orée du son et le seuil du silence, il est un étroit passage que peut occuper dans l’instant le musicien : celui de la présence. » Richard Delrieu

« Ce livre est une histoire de musique, d’aventures, de rencontre entre deux civilisations, de quête intérieure, c’est aussi l’histoire d’un amoureux sans frontières. » Christine Baron

Richard DELRIEU est président de l’Association SOS PARENTS JAPAN. Ce livre retrace aussi son engagement dans la défense des intérêts des enfants franco-japonais privés de l’un de leurs parents français à l’occasion d’une séparation ou d’un divorce du couple parental, ainsi que d’un déplacement illicite d’enfant.

La biographie est désormais disponible en librairie, sur internet et aussi sur le site de l’éditeur (expédition possible même au Japon) : à http://www.leseditionsovadia.com/collections/334-entre-l-oree-du-son-et-le-seuil-du-silence.html

Site professionnel de Richard Delrieu :
http://www.delrieu.com

BIOGRAPHIE R. DELRIEU_50

 

À la Maison de la Culture du Japon en septembre 2018

EVENEMENTS DENSAN A LA MAISON DE LA CULTURE DU JAPON A PARIS :

Les événements concernant l’artisanat d’excellence DENSAN ont lieu cette fois à la Maison de la Culture du Japon au 101 bis quai Branly Paris 15e.

Inscription par email requise.

< Le vendredi 21 septembre :
Ateliers de Teinture sur soie « Tokyo Somé Komon » à 16h30 et à 18h30

Salle de réception (niveau 5) / durée environ 1h
Le Tokyo Somé Komon est une teinture traditionnelle avec de tous petits motifs imprimés sur de la soie à l’aide de pochoirs en papier appelés « Katagami ». Après une présentation sur son aspect culturel et technique, le maître-artisan Atsushi Tomita proposera de réaliser un set de table après avoir choisi un motif de fleur parmi les 12 associées à chaque mois de l’année.

< Le samedi 22 septembre :
– Conférence-démonstration « Céramique de Bizen » à 13h30 et à 15h30 

Salle de cours 2 (Niveau 1) / durée environ 1h
La céramique Bizen-yaki est fabriquée dans le département d’Okayama depuis 1.300 ans. Sans glaçure ni décor peint, ce sont des flammes à 1.300° qui créent les motifs de ces pièces uniques. Le grand maître-artisan Shuzo Ogawa, détenteur de ce savoir-faire multiséculaire, vous présentera l’univers de cette beauté façonnée par la nature et créera des œuvres in situ sur un tour de potier, une occasion exceptionnelle.                                                                                         

– Conférences-démonstrations à 17h : « Le Tissage Nishijin-ori » et « La Teinture sur soie Tokyo Somé Komon » 
Petite salle (rez-de-chaussée) / durée 1ère partie environ 1 heure / durée 2e partie environ 1 heure  / (soit environ 2 heures au total pour les 2)

– Né à Kyoto, le Nishijin-ori qui utilise de la soie, des fils d’or et d’argent, est l’un des tissus traditionnels les plus représentatifs du Japon, caractérisé par sa beauté sophistiquée. Le tissage de la tapisserie « Tsuzuré-ori » s’effectue par l’artisane qui dessine une image ou un motif en grattant des fils colorés avec son ongle limé en dents de scie. Son histoire et sa technique seront présentées par Yoko Katsuyama, suivi d’une démonstration de tissage avec un métier à tisser.

– Le Tokyo Somé Komon est une teinture traditionnelle avec de tous petits motifs imprimés sur de la soie avec des pochoirs en papier appelés « Katagami ». Plusieurs milliers de Katagami sont utilisés pour créer la beauté d’un motif unique et contemporain. 
Atsushi Tomita, maître-artisan de la 4e génération de l’Atelier Tomita Somé-Kogei fondé en 1882 à Tokyo et un représentant de la marque Beauvillé, créatrice de linge de maison haut de gamme (Manufacture d’Impression sur Etoffes en Alsace), dialogueront sur leurs savoir-faire respectifs pratiqués au Japon et en France.

< Exposition du 18 au 22 septembre dans le hall du rez-de chaussée de la MCJP
des panneaux et des vidéos sont présentés pour découvrir l’artisanat d’excellence DENSAN 

< Une exposition des 3 artisanats a lieu en parallèle à l’ESPACE DENSAN au 8 bis rue Villedo Paris 1er du 1er septembre au 15 novembre.

Dans le cadre de Japonismes 2018, j’ai le plaisir de vous adresser le DP concernant l’événement DENSAN qui présentera 3 types
d’artisanats conjointement à l’ESPACE DENSAN et à la MAISON DE LA CULTURE DU JAPON pour dévoiler les techniques fait main (Tewaza) 
des grands maîtres (Takumi) de l’artisanat d’excellence nippon, dont les savoir-faire multiséculaires sont parvenus jusqu’à nos jours
tout en s’adaptant au monde moderne :

– Céramique de Bizen / Atelier Daikura
Etablis en 2011, les artisans de l’Atelier DAIKURA créent des pièces dans un esprit contemporain à Bizen dans la préfecture d’Okayama.
Les céramistes de Bizen sont porteurs d’un héritage ancestral riche de plus de 1.000 ans, la céramique de Bizen fait partie de l’un des six fours les plus anciens du Japon. Chaque pièce faite à la main est cuite dans un four avec du bois de pin et aucun émail n’est utilisé pour ces créations de céramique issues de la terre et du feu.

– Tapisserie de soie Tsuzuré-ori / Atelier Hakuryuan Katsuyama 
Le tissage de la tapisserie « Tsuzuré-Ori » s’effectue par l’artisane qui dessine une image ou un motif en grattant des fils colorés avec son ongle limé en dents de scie, utilisé comme un peigne. Entièrement réalisée à la main, cette technique similaire à celle de la Manufacture des Gobelins, entre dans la catégorie du tissage d’excellence « Nishijin-Ori » qui utilise de la soie, ainsi que des fils d’or et d’argent teints préalablement. Fondé à Kyoto en 1977 et dirigé par l’artisan de la 2e génération, l’Atelier remporte chaque année de nombreux prix.

– Teinture sur soie à petits motifs / Atelier Tomita Somé-Kogei
L’histoire du Tokyo Somé Komon remonte à l’époque Muromachi (14e-16e siècles) avec les armoiries familiales des samouraïs réalisées sur de la soie avec une teinture qu’accompagnent de tout petits motifs imprimés à l’aide de pochoirs en papier appelés Katagami.
Fondé en 1882 et spécialisé dans la création du Tokyo Somé Komon, l’Atelier est actuellement géré par Tomita Atsushi, maître-artisan de la 4e génération. En 2012, il a lancé la marque Sarakichi qui comporte foulards, pochettes pour vestes, cravates, nœuds papillon et il collabore régulièrement  avec des designers japonais et internationaux.

< ESPACE DENSAN
 Exposition des 3 artisanats du 1er septembre au 15 novembre 2018 – 8 bis rue Villedo Paris 1er

< MAISON DE LA CULTURE DU JAPON A PARIS
– Du 18 au 22 septembre : Exposition dans le hall du rez-de chaussée
– 21 septembre : Ateliers de Teinture sur soie « Tokyo Somé Komon » (16h30 et 18h30)
– 22 septembre : Conférences-démonstrations « Céramique de Bizen » (13h30 et 15h30), puis « Tissage Nishijin-ori » et « Teinture sur soie
Tokyo Somé Komon » (17h)

Conférences sur le droit de la famille et du mariage au Japon

Voir la version en ligne

15 avril, 13 mai et 10 juin 2018

francais_du_mode


 


 

 

Droit de la famille et du mariage au Japon :

conférences et consultations juridiques gratuites


 

Français du Monde – Tokyo a le plaisir de vous convier à une série de conférences :
Conférences sur le droit de la famille et du mariage au Japon en contexte franco-japonais

 

Co-organisées par Français du monde – Tokyo et l’association des avocats du Barreau de Tokyo (Tokyo Bengoshi kai)
 
Les dimanches 15 avril, 13 mai et 10 juin 2018, à Suidôbashi 
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Réservation fortement recommandée 
Par Maître Atsuko OHATA et Maître Nahoko AMEMIYA, avocates au Barreau de Tokyo. Conférences assurées en français


 

1. « Cinq choses à savoir avant de se marier avec un(e) Japonais(e) »
Dimanche 15 avril, 14h00 (ouverture 13h30)3-6-15 Misakichô, Chiyoda-ku (Tokyo Gakuin Buil.)


 


 

2. « Après le mariage : ce qu’il faut savoir si survient une situation de crise Ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Avec des témoignages. »
Dimanche 13 mai, 14h00 (ouverture 13h30)1-2-8 Koraku, Bunkyo-ku (Koraku 1-Chome Buil.)


 


 

3. « Après la séparation : que faire face aux problèmes qui peuvent se poser Conséquences d’un divorce ou d’une séparation, droits des enfants, droit de visite… »
Dimanche 10 juin, 13h00 (ouverture 12h30)3-6-15 Misakichô, Chiyoda-ku (Tokyo Gakuin Buil.)
En présence d’un représentant de l’Ambassade de France


 


 

4. Consultations juridiques gratuites

La conférence du 10 juin sera suivie de 15 h à 18 h par des consultations juridiques gratuites sur les questions touchant au droit de la famille (ou autre) assurées par plusieurs avocats japonais du Barreau de Tokyo (en français, anglais et japonais, selon les cas avec l’aide d’un interprète bénévole), à proximité de la salle de conférence (adresse sur inscription). 45 min par personne. Réservation obligatoire


 


 


 

Vie associative : dimanche 8 avril, Hanami inter-associatif de la Solidarité (ouvert à tous)


 

Hanami inter-associatif de la Solidarité
Français du Monde vous invite au grand Hanami familial* inter-associatif de la Solidarité organisé par l’OLES-Japon et l’AFJ avec le soutien de Français du Monde, de l’UFE-Japon et de l’AFFJJ. Ouvert à tous.

Sous les fleurs ou sous les vertes feuilles venez partager un grand moment de convivialité !

Date : dimanche 8 avril

Lieu : parc Yoyogi, près de la porte de Sendagaya

Lieu exact : point S2 sur le plan et en cas de problème point C5 (voir le plan ici)

Horaire : de 10 h 30 à 16 h.

Participation libre et gratuite (entrée du parc payante, 200 yens environ). Apporter son pique-nique.

* « familial » au sens large : on peut bien sûr venir seul ou avec des amis !


 


 

Soutenir Français du Monde

Au fil d’évènements conviviaux, informatifs ou culturels, Français du Monde aide les Français établis à l’étranger à s’impliquer comme citoyens à la fois vis-à-vis de la France et vis-à-vis de leur pays d’accueil, en « citoyens du monde ». Elle réunit des Français mais aussi des francophones de toutes nationalités partageant les mêmes valeurs.
Si vous appréciez nos actions et souhaitez les soutenir, n’hésitez pas : adhérez à l’association cliquer ici

_____________________________________
Français du Monde soutient l’OLES Japon (Organisme Local d’Entraide et de Solidarité), qui vient en aide aux Français en difficulté au Japon et à leurs familles.

Consultez le site : www.olesjapon.org

Infos, adhésions et dons cliquer ici