Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2016 – 関西フランス語教育研究会

L’emploi du temps pour les Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2016 est en ligne ici :
http://www.rpkansai.com/rpk2016/timetable2016.pdf

L’information se trouve également sur les sites suivants :

Rencontres Pédagogiques du Kansaï – 関西フランス語教育研究会
https://www.facebook.com/RencontresKansai/?fref=nf

DUFLE Japon Alumni
https://www.facebook.com/groups/147903431928081/?fref=ts

Grève à l’Institut Français de Tokyo le samedi 27 février 2016

Devant l’obstination de la direction qui n’a rien voulu entendre, et qui trouve que passer à des contrats de 6 mois en lieu et place des contrats annuels actuels ne consiste pas en une dégradation des conditions de travail – quelle ironie quand on pense que la direction de l’IFJ est constituée en grande partie de fonctionnaires de l’Etat avec sécurité de l’emploi -, les membres du SEI de l’Institut Français de Tokyo ont fait grève aujourd’hui 27 février 2016. C’était une première depuis 25 ans à l’Institut de Tokyo. Ce n’est pourtant pas un cas isolé dans le monde en ce qui concerne l’Institut Français où la régression sociale semble être le mot d’ordre en attendant une nouvelle direction. Les étudiants ont compris le sens de la grève, et beaucoup ont soutenu le mouvement en montrant leur maîtrise du français en lançant des « bonne grève ! »

Les employés de l’Institut, toujours ouverts à des négociations avec la direction, refusent que le préalable à toute discussion soit le passage d’un contrat annuel à un contrat de 6 mois, simplement pour satisfaire les caprices de la direction qui cherche par là à contourner la loi japonaise sur les 5 ans qui rentrera en vigueur en 2018.

Ce n’est pas non plus la première fois que l’Institut se retrouve en délicatesse avec la loi japonaise, puisqu’il s’est déjà vu infliger un relèvement fiscal massif, dont la note sera bien sûr payée par les salariés locaux et non les responsables qui ont depuis longtemps changé de cieux.

Décidés à ne pas laisser faire une énième direction de passage défaire une réputation et une excellence que les enseignants ont construits depuis dix voire vingt ans pour certains, les employés ont donc décidé de se battre pour que leurs conditions de travail leur permettent d’offrir les leçons de qualité qui font l’attractivité de l’Institut Français de Tokyo.

Lire l’article intégral et d’autres articles connexes sur le site
http://tokyogeneralunion.org/greve-a-linstitut-francais-de-tokyo-le-samedi-27-fevrier-2016/

Journée de Découverte de la Francophonie 2015

http://sjdf.org/blog/1509

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez tous bien.
C’est cette année la septième fois que la Journée de Découverte de la Francophonie a lieu.
Je vous serais reconnaissant si vous vouliez bien diffuser auprès de vos étudiants et des personnes qui seraient susceptibles d’être intéressées les informations suivantes.

Le samedi 12 décembre de 13h30 à 17h15 aura lieu

à l’Universite Rikkyo, sur le campus d’Ikebukuro (salle M301, bâtiment 15)
立教大学 池袋キャンパス マキムホール
(15号館)3階 M301

la septième Journée de Découverte de la Francophonie, organisée par le Conseil pour la Promotion de la Francophonie et la Société Japonaise de Didactique du Français

Cette année, nous aurons une conférence de Toshifumi Jinno dont le thème sera :

Rap et francophonie

La conférence sera suivie de quiz sur la francophonie, puis de reportages portant sur la francophonie au Japon, réalisés et présentés par des lycéens et des étudiants.

La Journée s’achèvera par une remise de prix.

Cet évènement a pour but de faire découvrir aux étudiants japonais dans sa réalité la diversité de la francophonie et ainsi d’enrichir le regard qu’ils
peuvent porter sur la langue française. Vous pourrez avoir un aperçu de la
Journée 2014 en regardant le film réalisé l’an dernier sur le site de la JDF:
http://sjdf.org/jdf/page3/

Chaque intervention en français sera suivie d’une traduction ou d’un résumé en japonais.

Je vous serais très reconnaissant si vous pouviez diffuser largement auprès de vos étudiants cette information.

Je joins à ce message le tract en japonais, que je vous saurais gré de bien vouloir distribuer auprès des étudiants.
Je vous remercie d’avance de votre contribution à la réussite de cet évènement.

Très cordialement,

Vincent Brancourt

Affiche 2015b

JDf2015_programme1.pdf

Programme des manifestations publiques MFJ 25/11/2010

MFJ TokyoBureau français de la Maison Franco-Japonaise
No F-74

Programme décembre 2010
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/12/

* L’accès aux manifestations de la MFJ (séminaire fermé de recherche
exclu) est libre et gratuit, dans la limite des places disponibles,
merci de vous inscrire auprès de contact[à ajouter @mfj.gr.jp].

Mercredi 8 décembre 2010, salle 601, 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/12/08/

[ Conférence publique ]
« Comment surmonter le handicap par le sport ?
l’expérience d’handi-grimpe et de l’Evolution tour »
(en français avec traduction)
– Philippe RIBIÈRE (sportif handicapé)
– Co-organisation : Ambassade de France au Japon

Jeudi 9 décembre 2010, auditorium, 18 h – 20 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/12/09/

[ Symposium public ]

« La Francophonie aujourd’hui : les enjeux de la diversité »
(en français et en japonais avec traduction simultanée)

– Rencontre entre M. MATSUURA Kôichirô (ex-directeur général de
l’UNESCO) et M. Patrice BUREL (directeur du Bureau régional « Asie-
Pacifique » de l’Organisation internationale de la Francophonie)
– Modérateur : MIURA Nobutaka (professeur à l’université Chûô,
administrateur délégué de la Maison franco-japonaise)

– Organisation : Conseil de la promotion de la francophonie au Japon
– Co-organisation : Bureau français de la Maison franco-japonaise
– Partenaire : Organisation international de la Francophonie (OIF)

– Inscription : veuillez vous inscrire par courriel en indiquant votre
nom, occupation, nombre de personnes accompagnées à l’adresse
suivante :
jonathan.beaulieu [à ajouter @diplomatie.gouv.fr]
– Nombre de places : 120 / Frais d’inscription : gratuit

Mercredi 15 décembre 2010, salle 601, 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/12/15/

[ Conférence publique ]
« Les maux du travail : la santé négociée »
(en français avec traduction)
– Catherine Omnes (Université de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines)
– Co-organisation : Univ. Chûô

Jeudi 16 décembre 2010, salle 601, 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2010/12/16/

[ Séminaire – conférence publique ]
« Écriture japonaise, ou lieu de rencontre d’éléments hétérogènes »
(en japonais, avec documents en français distribués)
– Yabe Masafumi (Secrétaire général de l’UMIFRE 19 CNRS – MAEE [bureau
français de la MFJ])
– Présentation du nouvel ouvrage « Katsuji to arufabetto » (Presses de
l’université Hôsei, 2010)
– Exposition et vente du livre par les Presses de l’université Hôsei.

Programme janvier 2011
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2011/01/

Jeudi 20 janvier 2011, salle 601, 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2011/01/20/

[ Conférence publique ]
« La question de l’individu en Occident et au Japon »
(en français avec traduction)
– Emmanuel Lozerand (Professeur de littérature japonaise à l’Institut
national des langues et civilisations orientales [INALCO])
– Collaboration : Univ. Chûô

Dimanche 30 Janvier 2011, auditorium, 15 h – 18 h
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2011/01/30/

[ Symposium public ]
« Grand débat :
L’affaire du crime de lèse-majesté, l’affaire Dreyfus, le sens
historique et les enjeux démocratiques d’une affaire »
(avec traduction simultanée)
– Intervenants :
Michel Dreyfus (CNRS)
Yamaizumi Susumu (Université Meiji)
– Modérateurs :
Christine Lévy (MFJ UMIFRE 19 CNRS-MAEE)
Kanno Kenji (Tokyo University of Science)
– Organisation : Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ

Lundi 31 janvier et mardi 1er février 2011, auditorium
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2011/01/31/

[ Symposium public ]
« Symposium : Le renouveau des langues et cultures celtiques au temps
de la diversité culturelle »
(avec traduction simultanée)
– Lundi 31 janvier : 10 h – 18 h
– Mardi 1er février : 10 h – 17 h 30
– Intervenants :
Florian Coulmas (DIJ)
Robert Dunbar (Sabhal Mor Ostaig / Univ. of the Highlands and
Islands)
Hara Kiyoshi (Joshibi University of Art and Design)
Patrick Heinrich (Univ. Dokkyô)
Davyth Hicks (Editor in chief, Eurolang)
Kimura Gorô (Univ. Sophia)
Tangi Louarn (Président du Conseil Culturel de Bretagne)
Neasa Ni Cchinnéide (President of the European Bureau for Lesser
Used Languages)
Meirion Prys-Jones (Welsh Language Board Chair)

– Co-organisation : Univ. de Kagoshima, Groupe d’études sur le multi-
linguisme, Japan Society for Celtic Studies

Diffusé par :
Bureau français de la Maison Franco-Japonaise
UMIFRE 19 CNRS – MAEE

Adresse :
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013
Tél. 03-5421-7641 / Fax 03-5421-7651

(c) 2010, Maison franco-japonaise (Bureau français)

Colloque sur Albert Camus, les 19 et 20 novembre 2010

Programme

10h00-12h30 table ronde « Camus et le Japon : affinités »
J.-C. Jugon (Tsukuba) « Aspects du temps vécu au Japon : le présent est-il éternel ? »
H. Inada (Université préfectorale de Shizuoka) Camus et le haïku »
Y. Wakamori (Dokkyo) « Le présent sur l’arête — conscience du présent chez Camus et les poètes japonais du XIIIe siècle »
H. Arita (Seijo) « Combat contre l’Histoire : Camus lu par certains antimodernes japonais »

12h30-13h30 pause déjeuner

13h30-14h30 conférence I « Albert Camus, la philosophie de la mesure et la guerre totale. Réflexions sur les bombardements des villes au travers de la littérature »
M. Weyembergh (Université libre de Bruxelles)

14h30-14h45 pause

14h45-15h45 conférence II « Un triangle complémentaire : laïcité, sainteté, mesure »
R. Gay-Crosier (Université de Floride)

15h45-16h15 pause

16h15-18h30 table ronde + lectures « Albert Camus au présent »
R. Gay-Crosier (Université de Floride)
N. Khadda (Université d’Alger)
H.-Y. Kim (Université de Corée)
Y. Matsumoto (Université de Hiroshima)
A. Spiquel (Université de Valenciennes)

18h30- clôture et soirée amicale

Toutes ces information et plus de détails en français et en japonais (plan d’accès, contact, liens)sur le site www.albertcamus.jp.
Coorganisateur : Section japonaise de la Société des Études camusiennes
Soutiens : Ville de Soka, Ambassade de France au Japon, Société Japonaise de Langue et Littérature Françaises, Société des Études camusiennes.

Franc-Parler numéro 141 est en ligne (version pdf)

Ce mois-ci, l’interview de Julie Lopes-Curval, la réalisatrice du film Mères et filles avec Catherine Deneuve, Marina Hands, Marie-José Croze, sortie en octobre.

5 paires d’entrées à gagner! pour l’exposition Henri Rousseau Sous les cieux de Paris au Musée des Beaux-Arts Pola
Tirage au sort réservé aux abonnés de la lettre d’info de Franc-Parler
Modalités dans FP141, prévoir une enveloppe timbrée à son adresse.
Avant le 15 septembre

Dernière minute:
1)  » Offre d’ emploi d’une secrétaire pour le service de la comptabilité
dans une ambassade francophone. Travail à plein temps.
Contacter directement le diplomate en charge avec votre C.V. en français, avant le 10 septembre 2010. Haute aptitude en francais exigée »
balla_to@yahoo.fr

2) Dîner-concert
Chanson française par Kenji Murata, baryton léger
à partir de 18h
4000 yens par personne service compris, boissons non incluses
Bistro Sate à Nishi Ogikubo (le chef-propriétaire est francophone): 03-3331-1142
http: www.sate.jp

Merci de continuer à nous lire et d’en faire part à vos connaissances.

Éric Priou, directeur de la publication

Pour la diffusion du francais et des cultures francophones
Franc-Parler
1-31-8-428 Takadanobaba, Shinjuku-ku, 169-0075 Tokyo

Tel/Fax: 03-5272-3467
Courriel: franc-parler@ee.main.jp
http: //franc-parler.main.jp/

Franc-Parler le mensuel de la francophonie au Japon publie régulierement depuis 1998 des interviews de personnalités francophones, les informations en français et en japonais sur les sorties de films, les concerts, spectacles, expositions et événements liés à la francophonie.
Tous les mois en alternance, une version bilingue français-japonais pdf couleur et une lettre d’information de complément (version française et version japonaise).

Journée internationale des femmes du 8 mars au Japon

Nous diffusons ci-dessous un message de l’Attaché de coopération pour le français et le livre de l’ambassade de France au Japon.

Madame, Monsieur,

J’ai le plaisir vous informer d’un événement qui devrait susciter l’intérêt aussi bien des Japonais que de la communauté française au Japon. Pour la journée internationale des femmes du 8 mars l’ambassade et le Nikkei organisent un grand événement intitulé Femmes@Tokyo constitué de rencontres de grandes écrivaines française et japonaises ainsi que d’expositions de projections de cinéma avec la présence de Catherine Deneuve.

Pour le programme littéraire, des grands noms tels que Laure Adler, Marie Darrieussecq, Christine Angot, Fatou Diome, mais encore Yoko Ogawa et bien d’autres de différents générations se rencontreront les, 7, 8 et 9 mars dans les nouveaux locaux du Nikkei Hall. Ces débats au féminin partiront de textes des auteurs pour aborder aussi bien des questions de société que des thématiques littéraires. Au total 6 sessions de débats qui reflètent la diversité des voix féminines d’aujourd’hui.

Les séances de cinéma (28 février et 1er mars) présenteront des films du patrimoine tels que Lola Montès d’Ophüls, Belle de Jour de Bunuel (etc) ainsi qu’une avant première : Mère et Filles en présence de Catherine Deneuve.

Le programme complet est consultable en ligne sur le site :
http://femmes.exhn.jp (japonais)
http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article3825 (français)

Attention il est impératif de réserver sa place en ligne à l’avance car le nombre de places sera limité! Les Français peuvent s’inscrire directement sur le site de l’ambassade dans le cadre de la rubrique femmes@Tokyo, où ils trouveront un formulaire d’inscription.

Seuls les billets de cinéma sont payants, l’entrée pour les débats entre auteures japonaises et françaises étant libre. L’ensemble des débats est traduit en français et en japonais (traduction simultanée).

En espérant que vous pourrez diffuser largement cette information autour de vous.

Bien cordialement

Maxime PIERRE
Attaché de coopération pour le français et le livre
Service Culturel
Ambassade de France au Japon

L’extrême chemin, d’Alain Walter – Picquier

Cet excellent roman historique, qui se situe dans le Japon du XVIIème siècle, nous introduit au coeur du conflit philosophique et politique qui opposa les missionnaires jésuites aux penseurs bouddhistes et confucéens de l’époque d’Edo. Trois destins sont racontés : celui d’un couple d’adultères fugitifs ; celui d’un jésuite espagnol d’origine juive ; celui d’un poète vagabondant à travers son pays. Chacun suit son « chemin » jusqu’au point le plus « extrême ». A un certain moment, au hasard d’une auberge, ils se rencontrent, se devinent, puis repartent vers leurs accomplissements respectifs. Ces trois cheminements ne sont donc pas juxtaposés, mais au contraire se tissent les uns aux autres, s’éclairant ainsi réciproquement. Passion opaque et rythme de cape et d’épée alternent avec la présence essentielle et évanescente du monde recueillie par le poète pèlerin, avec l’âpreté des dialogues et polémiques philosophiques. Plus particulièrement, le romancier s’est attaché à représenter avec précision la controverse philosophique entre christianisme d’une part, bouddhisme et confucianisme d’autre part; l’enjeu politique de la mission jésuite, ses implications contradictoires dans un pays qui, au terme d’un siècle de guerres civiles, accédait à un régime militaire hégémonique, absolutiste, préparant le Japon moderne. Il s’agit donc d’un « roman historique » très documenté, écrit aussi de l’intérieur, à partir de la connaissance que l’auteur a de la littérature classique japonaise, mais d’abord de son expérience intime du Japon, de ses paysages, de ses habitants.

Alain Walter a aussi publié :

  • L’étroit chemin du f (Oku no hosomichi) (Bashô), éd. William Blake, Bordeaux
  • Érotique du Japon Classique [1994], Collection Bibliothèque des Idées, Gallimard
  • La Chine de l’oeil, éd. Fédérop

Voir aussi les interviews vidéo d’Alain Walter (la liste des interviews se trouve dans les menus ci-dessus).

Cet article a déjà été publié dans la version précédente de notre portail.

Le japonais, 10e langue de sous-titrage de TV5MONDE

TV5MONDE propose désormais de nombreux programmes sous-titrés en japonais au Japon, sur son signal Pacifique*. Le japonais est la 10e langue de sous-titrage lancée par TV5MONDE, après l’anglais, l’allemand, l’arabe, l’espagnol, le néerlandais, le portugais, le roumain, le russe et le français, à destination de tous ceux qui ne parlent pas, ou parlent imparfaitement le français, y compris les apprenants.
Le lancement de cette 10ème langue de sous-titrage s’inscrit dans le cadre du plan stratégique 2009/2012 de la chaîne, qui prévoit notamment de renforcer en nombre et en volume les sous-titrages existant, et de lancer de nouvelles langues afin d’élargir encore plus son audience au-delà des seuls francophones qualifiés.
TV5MONDE devient ainsi la première chaîne généraliste internationale sous-titrée en japonais au Japon, et répond maintenant à la demande de nombreux Japonais francophiles passionnés de culture et d’art de vivre, en offrant à tous le meilleur du cinéma, du documentaire, de la fiction ou des magazines francophones, grâce au sous-titrage.
Le sous-titrage japonais augmentera dans les prochaines semaines pour atteindre à terme un volume de près de 10 heures de programmes sous-titrés par jour.
Au Japon, plus de 350.000 abonnés ont accès à TV5MONDE via l’offre d’Hikari TV, de certains réseaux câblés et via le site Internet www.tv5monde.com/japon

*À propos de TV5MONDE Pacifique
TV5MONDE Pacifique, avec son offre enrichie, est adaptée aux fuseaux horaires et aux modes de vie du Japon, où elle remplace le signal Asie depuis son lancement le 5 septembre dernier. Sous-titrée en japonais, elle répond mieux aux attentes des téléspectateurs francophones et francophiles japonais.
L’importance des francophones, francophiles et apprenants le français au Japon (plus d’un million de personnes), et l’intérêt porté aux programmes de TV5MONDE, ont incité la chaîne à créer ce nouveau signal. TV5MONDE Pacifique est émise depuis Paris vers Atlanta par fibre optique, pour être montée sur le satellite Intelsat 8. Diffusée en 16/9e, la chaîne adopte la norme MPEG4, mieux adaptée aux nouveaux moyens de distribution comme la télévision mobile, ou la Haute Définition. Ce nouveau signal est déjà disponible au Japon, en Corée et en Nouvelle-Zélande. Des négociations sont en cours avec les câblo-opérateurs de la région pour étendre l’offre à l’ensemble des autres territoires de la zone Pacifique.

A propos de TV5MONDE
TV5MONDE fait partie des trois plus grands réseaux mondiaux de télévision aux côtés de MTV et de CNN. TV5MONDE, c’est :
• 207 millions de foyers raccordés dans près de 200 pays et territoires
• 55 millions de téléspectateurs uniques chaque semaine (en audience cumulée)
• 10 chaînes partenaires francophones (France 2, France 3, France 4, France 5, France O’, ARTE France, RTBF, TSR, Radio-Canada et Télé-Québec), le CIRTEF, et un actionnaire principal, la Holding de l’Audiovisuel Extérieur de la France qui regroupe France 24 et RFI
• des programmes sous-titrés en 10 langues (anglais, arabe, espagnol, japonais, portugais, néerlandais, allemand, roumain, russe et français).
• 5 millions de visites mensuelles sur le site Internet www.tv5monde.com et sur le site mobile m.tv5monde.co

TV5Monde lance le sous-titrage de ses émissions en japonais

(Source AFP ici)
TOKYO — La chaîne francophone TV5Monde vient de lancer le sous-titrage de ses programmes en japonais, une première mondiale pour une chaîne généraliste qui est diffusée dans près de 200 pays, a annoncé jeudi sa directrice générale à Tokyo.

logo tv5
« Cette nouvelle langue de sous-titrage va permettre aux nombreux Japonais fascinés par l’art de vivre à la française et par notre culture, mais ne parlant pas notre langue, de suivre nos programmes », a déclaré Marie-Christine Saragosse à l’AFP.
Un million de Japonais apprennent le français, qui reste la deuxième langue étrangère la plus apprise dans le monde après l’anglais.
TV5Monde fait partie des trois plus grands réseaux mondiaux de télévision, aux côtés de MTV et de CNN, et ses programmes sont déjà sous-titrés dans neuf autres langues: l’anglais, l’arabe, l’espagnol, le portugais, le néerlandais, l’allemand, le roumain, le russe et le français.
« On prévoit deux autres langues l’an prochain, le polonais et le vietnamien », a indiqué Mme Saragosse.
« Il existe des déclinaisons de chaînes thématiques dans des langues différentes, mais TV5Monde est un modèle unique, car il n’y a pas de chaîne généraliste mondiale », a-t-elle rappelé. « Notre modèle est fondé sur une signature linguistique qui est le français, mais jamais exclusivement sur le français puisqu’on sous-titre. On en fait aussi de plus en plus un outil d’apprentissage du français. On se rend ainsi accessibles aux non-francophones et on les aide à apprendre cette langue s’ils le souhaitent », a-t-elle ajouté.
TV5Monde est distribuée par câble, satellite et IPTV dans 207 millions de foyers dans près de 200 pays, dont près de 20 millions de foyers en Asie. La chaîne cumule une audience de 55 millions de téléspectateurs chaque semaine.