DÉMARCHE DE VOS TROIS CONSEILLERS DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER ÉLUS POUR LE JAPON POUR LA RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES AUX RÉSIDENTS

Chers Français du Japon,
Madame, Monsieur,

Vos 3 Conseillers des Français de l’Étranger élus pour le Japon ont entrepris une démarche auprès de l’ensemble des parlementaires japonais (députés et sénateurs des Chambres Basse et Haute) et des Ministres du Cabinet du Premier Ministre Shinzô ABE concernés pour les interroger sur la réciprocité et les inciter une réouverture des frontières aux résidents français et des autres pays de l’espace Schengen.

La lettre en japonais et en anglais ci-jointe a été imprimée et distribuée physiquement aux 713 parlementaires de la Diète japonaise le 8 juillet 2020, en personne ou à leurs attachés parlementaires dans les bureaux de la Diète à Kasumigaseki. (traduction en français ci-dessous)

Alors que la France a inclus le Japon dans la liste des pays dont les ressortissants peuvent entrer librement en France, le Japon s’obstine à ne pas ouvrir ses frontières aux Français résidents au Japon.
Nous pouvons sortir du territoire japonais mais nous ne pouvons pas y revenir, alors que nous avons élu domicile au Japon, y travaillons, y vivons avec nos familles, y payons nos impôts.
Dans le même temps, tout citoyen japonais vivant dans l’espace Schengen avec un titre de résidence régulier y est traité comme un citoyen européen à part entière depuis le début de la crise.

Nous interrogeons donc Parlementaires et Ministres :

Où est la réciprocité ?
Quelles mesures concrètes comptez-vous prendre ?

Nous demeurons à votre écoute et à votre disposition.

Les 3 Conseillers des Français de l’étranger élus pour le Japon

Evelyne INUZUKA
François ROUSSEL
Thierry CONSIGNY

Courriel : Les3Conseillersconsulaires.jp@gmail.com
Facebook : Les3Conseillersconsulaires.jp

NOTE SUR LE MANDAT DE VOS REPRÉSENTANTS
Compte tenu de la situation sanitaire à l’échelle mondiale, le Parlement français a définitivement adopté la loi qui reporte les élections des conseillers consulaires, désormais appelés Conseillers des Français de l’étranger. Ces élections se dérouleront en mai 2021.
Nous sommes honorés de continuer à vous servir jusqu’en mai prochain. Pour des raisons de commodité notre adresse mail et notre page Facebook communes restent inchangées.

TRADUCTION DE LA LETTRE EN FRANÇAIS

Depuis plusieurs mois, les résidents français au Japon ainsi que les résidents au Japon des pays européens, y compris les résidents permanents et les conjoints de Japonais, sont confrontés aux conséquences des restrictions imposées par les autorités japonaises à l’entrée du Japon dans le contexte de la pandémie de Covid-19, « Entry Ban».

Ces restrictions, et notamment l’interdiction d’entrée qui empêche les résidents français de rentrer ou par conséquent de quitter le Japon sans prendre le risque de ne pas pouvoir y retourner dans un avenir prévisible sont très pénalisantes.
Elles conduisent à des situations humaines douloureuses, à la séparation des familles, à l’impossibilité de reprendre le travail, à porter assistance à des proches dans le besoin en France, ou à effectuer des déplacements professionnels indispensables. Les hommes d’affaires européens ne peuvent pas se rendre en Europe pour rencontrer leurs clients ou partenaires commerciaux, alors que les ressortissants japonais peuvent en revanche revenir au Japon après un voyage d’affaires en Europe.

Cette situation devient de plus en plus problématique.

Certaines entreprises européennes ont également établi leur « hub » Asie au Japon et leurs cadres européens ne peuvent pas voyager hors du Japon sans l’inconvénient de ne pas pouvoir y revenir. Ces sociétés pourraient commencer à penser à déplacer le siège social du Japon vers d’autres pays.

Les ambassadeurs au Japon des pays de l’Union Européenne ont pris toute la mesure du désavantage de la situation pour notre communauté et ont agi pour obtenir plus de flexibilité des autorités japonaises et exiger l’application du principe de réciprocité, puisque tous les pays de la zone Schengen traitent les résidents japonais comme leurs propres citoyens pour leur retour en Europe. De plus, depuis le 1er juillet 2020, tous les citoyens japonais peuvent voyager librement dans l’espace Schengen.

À ce stade, les tractations répétées à tous les niveaux ont permis d’obtenir du Japon de bien vouloir examiner au cas par cas des situations à dimension humanitaire, selon une définition stricte. Cependant, cette approche laborieuse ne suffit pas et doit ouvrir la voie à une solution plus durable qui réponde aux attentes des résidents français au Japon et notamment pour les résidents permanents et les conjoints de japonais.

Les pays européens ont autorisé à la fois les citoyens européens et non européens résidant dans l’un des pays de l’UE à y retourner. En conséquence, les résidents permanents et tous les résidents de longue durée devraient être autorisés à entrer au Japon.

Nous ne mettons pas en exergue la libre entrée des touristes au Japon, de tourisme international, mais l’interdiction actuellement en vigueur de l’entrée au Japon de ressortissants étrangers qui y ont une résidence permanente, une famille et une base de travail.

Cette situation est préjudiciable aux intérêts à long terme du Japon.

En notre qualité de représentants élus de la communauté française du Japon (« Conseillers des Français de l’étranger »), nous espérons qu’une solution satisfaisante sera trouvée en respectant la réciprocité pour tous les résidents français au Japon.

Respectueusement vôtre

Les 3 conseillers des Français de l’Étranger au Japon
Evelyne Inuzuka
Thierry Consigny
François Roussel

LETTRE TRANSMISE EN JAPONAIS

衆参国会議員各位、法務省、外務省の皆様

永住者、日本人配偶者等を持つフランス人等の再入国許可要望

令和 2 年 7 月 1 日現在、法務省出入国在留管理庁出入国管理部審判課では永住 者、日本人の配偶者等が再入国許可によって出国した場合でも、原則として再上 陸拒否の対象としています。
http://www.moj.go.jp/content/001318288.pdf

他方、ヨーロッパ連合(EU)とシェンゲン圏への日本人の入境は 3 月 17 日から 閉鎖されていましたが(7 月 1 日に緩和)、フランスでは以下の場合には日本人 を含む外国人の入国を許可しています。
• フランス人の配偶者
• フランスまたはヨーロッパの滞在許可証を有する外国人で、自宅に戻る者
• その他
https://jp.ambafrance.org/article15558

この結果として、緊急を要する家庭やビジネスの事情でフランスに出国すると、 日本人は帰国できるが、フランス人は帰国できません。日本国内に自宅やビジネ スの中心があっても、ひとたび日本を離れるとフランス人は帰国できないのが現 状なのです。その反対に、フランスに永住する日本人、フランス人を配偶者に持つフランス在住日本人にはそのような問題はありません。

こうした事態を受け、欧州連合(EU)各国大使は、相互主義の原則の適用を日本政 府に求め、日本に自宅を持つ者、そして日本人の配偶者等に対する日本への再入 国許可を政府に要請しています。こうした入国管理は、新型コロナウィルス対策 として感染者の多い国/地域からの入国制限、感染者、感染経路の特定、隔離と して EU 諸国でも行われていますが、国籍自体が判断基準とはされていません。

私ども三名の在外フランス人選挙区日本代表は、このような入国管理制度の齟齬 を日本政府が一日も早く是正し、相互主義に基づいて、永住者、日本人配偶者等 に対する再入国を許可されることをここに要望致します。

2020 年 7 月 7 日

在外フランス人選挙区日本代表
犬塚エブリーヌ
ティエリー・コンシニー
フランソワ・ルーセル
代表団連絡先: les3conseillersconsulaires.jp@gmail.com

Conseillers des Français de l’Etranger

LETTRE TRANSMISE EN ANGLAIS

Dear Members of the House of Representatives and Members of House of Councillors,
Dear Minister of Justice and Minister of Foreign Affairs,

For several months, French residents in Japan as well as residents in Japan of other European countries, including permanent residents and spouses of Japanese nationals, have been confronted with the consequences of the restrictions imposed by the Japanese authorities at the entry points of Japan in the context of the Covid-19 pandemic, « Entry ban. »

These restrictions, and in particular the entry ban which prevents French residents returning to (and consequently leaving Japan without taking the risk of not being able to return to their residence in Japan) are very practically penalizing. They lead to painful human situations including but not limited to the separation of families, the inability to return to work, inability to provide assistance to loved ones in need in France, and to make essential business trips outside of Japan.

European businesspeople resident in Japan cannot travel to Europe to meet their customers or business partners, while in contrast Japanese nationals remain eligible to return to Japan after a business trip to Europe. This situation becomes more and more problematic. Some European companies have also established their Asian hub in Japan and their European executives cannot travel out of Japan without the difficulties of not being able to reenter unlike their Japanese colleagues. These companies may consider changing their Asian headquarters from Japan to other countries if this continues.

All the Ambassadors of the European Union have taken full measure of the disadvantage of the situation for the European community in Japan and have acted to obtain more flexibility from the Japanese authorities and to demand the application of the principle of reciprocity, since all Schengen countries treat Japanese residents as their own citizens for entry to their countries. Furthermore, since July 1, 2020, all Japanese citizens can travel freely to the Schengen zone.

At this stage the repeated approaches at all levels have resulted in Japan being available to examine on a case-by-case basis, situations with humanitarian dimensions, according to a very strict and limited definition. However, this laborious case-by-case approach is not sufficient and the authorities must open the way to a more lasting solution that meets the expectations of French residents in Japan – in particular starting with permanent residents and the spouses of Japanese nationals. European countries have allowed both EU and non-EU citizens who are long-term residents in one of the EU country to return there, and consistent with these all-permanent and long-term residents of Japan should be allowed to re-enter Japan. (This matter is not about international tourism but rather that the prohibition currently in place on the reentry into Japan of foreign nationals who have a permanent residence, family and work base in Japan is highly detrimental to Japan’s long term interests.)

In our capacity of the three elected representatives of the French residents in Japan (Conseillers des Français de l’Etranger), we hope that a satisfactory solution can be found respecting reciprocity for all French residents in Japan.

Respectfully yours,

Les 3 Conseillers des Français de l’Etranger au Japon

les3conseillersconsulaires.jp@gmail.com

Evelyne Inuzuka
Thierry Consigny
François Roussel
Tokyo, July 7th, 2020

Message de l’Ambassadeur de France et du Consul Général de Kyoto

Madame, Monsieur,

Les autorités japonaises ont décidé, le 21 mai 2020, de lever l’état d’urgence dans trois préfectures de la région du Kansaï : Osaka, Kyoto et Hyogo. Le Premier ministre, Shinzo Abe, a, par ailleurs, annoncé que la situation sanitaire dans les autres préfectures encore concernées par l’état d’urgence, Tokyo, Kanagawa, Saitama, Chiba et Hokkaido, serait réexaminée, le 25 mai, en vue d’une possible levée de ce dispositif au début de la semaine prochaine.

Ces décisions, qui témoignent de la régression de la pandémie de Covid-19 dans tout le Japon, s’accompagnent d’un appel renouvelé à la prudence. La pandémie n’est pas terminée. Le respect des gestes barrière, la distanciation sociale et la non fréquentation des lieux clos, mal ventilés et bondés doivent rester de mise. A nouveau, vous êtes incités à vous conformer aux consignes des autorités, y compris à éviter les déplacements non essentiels entre préfectures. Il en va de votre sécurité.

Avec la fin de l’état d’urgence, dont la perspective est désormais envisagée pour tout le territoire japonais, l’ambassade de France prépare la réouverture progressive au public de sa section consulaire à Tokyo qui devrait pouvoir accueillir bientôt nos compatriotes sur rendez-vous. Des précisions sur la nature des démarches possibles, comme sur le calendrier et les modalités de cet accueil, destinées à assurer les meilleures conditions de sécurité pour les usagers et les personnels, seront diffusées très rapidement.

De même, nos établissements scolaires, le Lycée français international de Tokyo et le Lycée français international de Kyoto, devraient être en mesure de rouvrir leurs portes aux élèves, au début du mois prochain, également selon des modalités conformes aux recommandations sanitaires et pédagogiques données par les autorités éducatives au Japon et en France. Une concertation aura prochainement lieu avec les enseignants et les représentants des parents d’élèves, dans le cadre des instances prévues à cet effet, pour préparer cette étape attendue par notre communauté.

Avec mon collègue, Consul général de France à Kyoto, nous aurons très vite l’occasion de revenir vers vous sur tous ces sujets. En attendant, nous restons à votre entière disposition.

Laurent Pic, Ambassadeur de France au Japon, et Jules Irrmann, Consul général de France à Kyoto

[Ambassade] MESSAGE A LA COMMUNAUTE FRANCAISE – COVID-19 -27 mars 2020

(Nous relayons un message important de l’Ambassade de France au Japon.)

Madame, Monsieur,

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, le Premier ministre japonais a annoncé hier soir une interdiction d’entrée pour tout ressortissant étranger ayant séjourné, dans les 14 jours précédant son arrivée au Japon, dans un grand nombre de pays européens, dont la France. Cette mesure, qui est entrée en vigueur dans la nuit du 26 au 27 mars, s’ajoute à celles déjà mises en œuvre depuis plusieurs jours : nécessité pour tout citoyen européen d’être muni d’un visa délivré après le 20 mars pour entrer au Japon; suspension de l’exemption des visas pour les courts séjours ; auto-quarantaine pendant deux semaines au retour d’un nombre croissant de pays.

Il en résulte des conséquences importantes pour les Français résidents au Japon, qui ne peuvent plus y revenir, et ce jusqu’à nouvel ordre, s’ils ont séjourné, dans les quatorze jours avant leur arrivée, dans un pays visé par cette interdiction d’entrée. Pour les conjoints de ressortissants japonais, les services japonais de l’immigration peuvent, au titre des « circonstances spéciales », autoriser l’entrée sur présentation d’une copie certifiée conforme du livret de famille du conjoint japonais, portant mention du mariage. Les personnes concernées sont invitées à le vérifier auprès des services japonais de l’immigration ou des ambassades du Japon dans les pays concernés.

Par ailleurs, de nombreuses préfectures, à la suite du Gouvernement métropolitain de Tokyo, ont adressé à leurs habitants des recommandations de prudence, pour les jours à venir. L’ambassade de France au Japon vous invite à vous en tenir informés et à vous conformer à toutes les consignes données par les autorités locales.

Dans les circonstances actuelles, l’ambassade de France reste plus que jamais mobilisée pour assurer les services essentiels aux Français résidents au Japon et à nos compatriotes de passage.

Ambassade de France au Japon

Section consulaire

La bi-nationalité au Japon : la vérité, enfin !

Cet article de François Roussel, Conseiller Consulaire, fait le point sur la bi-nationalité au Japon.
L’article, très complet et éclairé par un juriste spécialiste de la question est à lire absolument.
Il y a également une version en japonais.
https://solidairesaujapon.com/2019/06/06/etre-binational-au-japon-comment-bien-lire-la-loi-japonaise-sur-la-nationalite/

Mise à jour de vos informations sur la liste consulaire

Vos informations d’inscription, de renouvellement ou de modification sur la liste consulaire peuvent être réalisées en ligne sur votre compte https://www.service-public.fr/compte/documents du site https://www.service-public.fr/ .

Messagerie web171 en cas de catastrophe

Web171 est un service qui permet de laisser un message à des personnes dans le cas où les communications seraient interrompues suite à un tremblement de terre important. Le service est supposé être activé environ 30 minutes après le tremblement de terre. Vous pouvez aussi composer le 171 de votre téléphone cellulaire.
Sur ce site https://www.web171.jp/web171app/topRedirect.do, vous pouvez préenregister votre numéro de téléphone et plusieurs adresses de courriel qui recevront automatiquement des notifications.
Le site est en japonais, anglais, coréen et chinois.

Message de l’ambassade : Élections du 6 décembre 2015

Le 6 décembre, aura lieu en France le premier tour des élections régionales. Si vous êtes inscrit(e) sur la liste électorale d’une commune en France, sachez qu’il vous est encore possible de donner procuration à un électeur inscrit sur la même liste.
Pour ce faire, il vous suffira de vous présenter au consulat (prévenir Gwenaël HALLOT : gwenael.hallot@diplomatie.gouv.fr de votre venue) afin de remplir un formulaire de procuration, que nous adresserons ensuite directement à votre commune en France par voie électronique. N’hésitez pas à diffuser ce message autour de vous.

Les secrets du Guide Rouge Michelin au Japon, mardi 17 juin 2014

Le Guide Rouge Michelin… Mondialement connu depuis sa création en 1900, il est LE guide gastronomique, hôtelier et touristique par excellence. Chacune de ses rééditions est attendue avec une certaine fébrilité du grand public, des restaurateurs et des journalistes spécialisés. Et il en est ainsi dans tous les pays, y compris au Japon !

Mais quels sont les secrets du Guide Rouge au Japon ? Quels sont les restaurants testés parmi l’étendue infinie de l’offre, qui sont ces fameux inspecteurs, quels sont les critères d’évaluation, comment est garantie l’impartialité ? Et à l’ère du digital et du numérique, du smartphone et de la tablette, quel est l’avenir de ce guide, comment va-t-il évoluer ? Toutes ces questions n’auront plus de secrets pour vous après cette soirée exceptionnelle proposée par l’UFE-Japon, en partenariat avec la CCIFJ.

IkwTLhj-wOShenY3YbI5jgBLj08iJuPW82EQmKSvAR56x20CuyLgS4ltgJlPHTfbJ3Ebn_4bAY1wzhGMy7lkT6XWog5BrnDEA7iI-k8kxzgstqBFeE5Ul4UDQfpb5nVoimlDMzKVW6xIZXkM5XB0Fw5GxxVcHx_vEesh-w=s0-d-e1-ft.jpg

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Guide Rouge Michelin au Japon… réponse le 17 juin 2014 !

M. Bernard DELMAS, Président & CEO de Michelin Tire Co., Ltd depuis 2007 et Senior Vice President du groupe Michelin depuis 2009, est un homme de fidélité et d’engagement, avec sa société comme avec le Japon. En effet, ingénieur des Mines, il a débuté sa carrière dans le groupe Michelin et a commencé à travailler dans la zone Asie et au Japon dans les années 80.

Il a par ailleurs été nommé en 2009 ambassadeur de « Visit Japan » par le METI (ministre de l’aménagement du territoire, de l’équipement et du transport) et élu président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française du Japon en 2010.

C’est donc avec grand plaisir que l’UFE-Japon le reçoit pour nous dévoiler les secrets de ce fameux Guide Rouge.

Réponse/inscription à retourner avant le 16 juin
infos@ufe-japon.org

Date : Mardi 17 juin 2014
Horaires : Conférence de 19h à 20h30 (ouverture des portes à 18h30) suivie d’une coupe de champagne offerte par la maison Vranken Pommery Japan
Lieu : Atrium de l’Ambassade de France (entrée chancellerie/consulat) 4-11-44 Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo 106-8514
Téléphone : 03-5798-6000
Accès : http://www.ambafrance-jp.org/Plan-d-acces-a-l-Ambassade
Merci de vous munir d’une pièce d’identité pour les contrôles à l’entrée de l’Ambassade.
Frais de participation aux conférences : Non-membres UFE : 1.500 yens / Membres UFE : gratuit

Réponse à retourner avant le 16 juin : infos@ufe-japon.org

L’agence météorologique du Japon signale un nuage de pollution venant de Chine

Les Services Consulaires de l’Ambassade de France au Japon nous communiquent :

L’agence météorologique du Japon signale un nuage de pollution venant de Chine à l’origine de plusieurs pics de pollution sur l’île de Kyushu depuis le début de la semaine. Depuis le 8 mars, les grands vents du continent porteurs des sables des déserts de Mongolie et de Chine se sont levés.
L’agence prévoie que ces vents pousseront ce nuage vers l’Est du Japon en fin de semaine. Le nuage de pollution contient de nombreuses particules fines potentiellement dangereuses pour la santé (diamètres inférieurs à 2,5 micromètres). Les niveaux de PM2,5 ont dépassé plusieurs fois les seuils nationaux et des alertes de pollution ont déjà été annoncées sur Kyushu.
Selon les recommandations du ministère de l’environnement japonais, il faut éviter l’activité physique en extérieur et il est déconseillé de sortir sans masque de qualité chirurgicale lors de pic de pollution. En effet les particules fines ne sont pas suffisamment filtrées par les masques conventionnels. Les enfants et les personnes âgées et malades sont particulièrement concernées. D’autres recommandations conseillent de ne pas faire sécher son linge à l’extérieur, de ne pas aérer les pièces et de
se gargariser en rentrant chez soi.

Ministère de l’Environnement
http://www.env.go.jp/air/osen/pm/info.html
Préfecture de Tokyo
http://www.kankyo.metro.tokyo.jp/air/air_pollution/map_information/taikipm2.5.html
The National Institute for Environmental Studies
http://www.nies.go.jp/index.html
Atmospheric Environmental Regional Observation System : AEROS
http://soramame.taiki.go.jp/

Lettre de Monsieur le Consul à la communauté française du Japon, le 10 décembre 2012

Tokyo, 10 décembre 2012

Chers compatriotes,

A ma demande, votre responsable d’îlot prendra prochainement contact
avec vous afin de vérifier vos coordonnées et la composition de votre foyer.

Je rappelle que l’ambassade de France a mis en place, pour la
sécurité de la communauté française au Japon, un dispositif d’alerte et
d’information en cas de catastrophe. Le territoire japonais a été découpé
en îlots de sécurité dont la gestion est confiée à une équipe de
compatriotes résidents et bénévoles : les îlotiers.

Leur mission, en cas de crise majeure, est d’assurer la liaison
îlot-ambassade et de me renseigner sur votre situation, si possible, en temps
réel. Pour ce faire ils disposent des coordonnées des familles inscrites en
protection sur le registre consulaire du secteur dont ils ont la charge.

Malheureusement, la crise du 11 mars 2011 a démontré qu’il existe un
problème de mise à jour des données de contact et de localisation des foyers
français au Japon. Effectuer cette mise à jour et rechercher les personnes
pendant une période de crise induit une perte de temps préjudiciable, alors
même que l’énergie de chacun – agents de l’ambassade et îlotiers –
est mobilisée pour identifier les Français de passage au Japon qui sont
recherchés depuis la France.
C’est pourquoi, j’ai demandé aux îlotiers de vérifier que la liste qui
leur est confiée est bien à jour et de rectifier les données erronées.

Je vous remercie par avance de votre aimable collaboration et vous
rappelle que la liste des îlotiers (noms et coordonnées) est disponible sur
le site internet de l’ambassade (Vivre au Japon\ Sécurité – Protection des
Français \ Sécurité \ Îlotage) :
http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article471

Avec mes remerciements anticipés, veuillez recevoir, chers
compatriotes, l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux.

Jean-Jacques POTHIER
Consul