Abolition de la peine de mort au Japon

Je me réjouis que l’Ambassade de France au Japon reprenne cette information sur son site :
« Paris, 28 octobre 2008
La présidence du Conseil de l’Union européenne est profondément préoccupée par l’annonce, par les autorités japonaises, de la pendaison de deux condamnés à mort, M. Michitoshi Kuma, âgé de 70 ans, et M. Masahiro Takashio, 55 ans.
L’Union européenne réaffirme qu’elle est opposée de longue date à l’application de la peine de mort, quelles que soient les circonstances, et s’efforce d’œuvrer à son abolition partout dans le monde en cherchant à obtenir à l’échelle mondiale un moratoire sur les exécutions, première étape vers la réalisation de cet objectif.
Elle invite le Japon à rétablir le moratoire sur les exécutions appliqué avant le 25 décembre 2006 et d’envisager l’abolition de la peine capitale. »

Alors maintenant, il s’agit de savoir ce que veut dire « et s’efforce d’œuvrer à son abolition », c’est à dire comment on va s’y prendre concrètement…
Comme la tendance des gouvernements, au Japon comme ailleurs, est de suivre les sondages et vu que certaines enquêtes menées au Japon montrent que plus de 60% des Japonais seraient favorables à la peine de mort, je crois qu’il faudra que l’Union Européenne exerce de très fortes pressions pour que les choses évoluent. D’ailleurs, il faudra aussi qu’elle exerce des pressions sur la Chine, qui exécute beaucoup plus, ains  que sur les les États-Unis.

Voir l’article sur la peine de mort au Japon dans Wikipédia.
Voir l’article sur la peine de mort dans Wikipédia.