Haute technologie japonaise : mauvaises comparaisons !

Ils sont comiques, ces Japonais! Quand on visite la Tour de Tokyo, on peut lire sur les dépliants qu’elle est plus haute que la Tour Eiffel. C’est vrai, mais c’est surtout l’antenne qui est plus haute. Et ne parlons pas de la technologie des alliages qui était déjà très différente plus de 50 ans après celle utilisée pour la construction de la française! Bref, on ne peut pas vraiment dire qu’ils aient fait mieux dans ce domaine.
Aujourd’hui, je lis dans la presse que le PDG de la société JR (l’ancienne compagnie nationale de trains japonais) a rappelé que les trains à grande vitesse japonais n’ont pas été impliqués dans un seul accident mortel depuis leur première mise en service en 1964 et que la technologie du Shinkansen est plus économique que ses concurrentes.
Plus économique, peut-être, mais le nombre des accidents mortels, même s’il est vrai, laisse entendre que le Shinkanse est plus sûr que ses concurrents alors que le TGV, pour n’en citer qu’un, peut circuler sur l’ensemble du réseau français « ordinaire » et une partie du réseau européen. « Ordinaire » veut dire ici qu’il ne s’agit pas du réseau à grande vitesse bénéficiant de l’encadrement de clôtures assez élevées. Le Shinkansen, lui, circule entre « deux murs ». Comparons ce qui est comparable, M. le PDG! Cet argument, vous nous le ressortez à chaque nouveau marché potentiel.
Un point positif pour le Shinkansen : il est propre! Parce que le TGV… (voir ici) Oh, on me dira que je suis mal tombé… Mais de toute façon, là, nous ne parlons plus de technologie!
On souhaite bonne chance au Shinkansen malgré les « vraies » déclarations de son PDG et aussi bonne chance au TGV ! Qui emportera le marché? Y aura-t-il un 3e larron? La bataille de pots de vin aura-t-elle lieu?

Photos du Japon : album « En bateau entre Kasai rinkai kôen et Odaiba »

Depuis quelque temps, je mets beaucoup de photos en ligne dans cet album. Les dernières photos ont été prises depuis le bateau-bus qui va de Kasai rinkai kôen à Odaiba.

Les vélos interdits au parc de Ueno

Aucun endroit n’est prévu au parc de Ueno pour garer son vélo! Il semble qu’il y ait une certaine tolérance mais jusqu’à quand? Lorsque j’ai demandé au poste de police, un agent m’a gentiment indiqué un parc à vélos assez éloigné et payant, près de l’étang de Shinobazu!
L’évolution de la société japonaise par rapport aux vélos me semble être l’antithèse de ce qu’on peut voir à Paris et dans plusieurs villes de France où ce moyen de locomotion se voit reconnaître une place de plus en plus grande.
C’est étrange de voir des investissements de plusieurs milliards pour construire des parc de stationnement pour voitures, souterrains ou autres, et de constater dans le même temps que pratiquement rien n’est fait pour faciliter la circulation et le stationnement gratuits des vélos.
Moi, j’estime qu’on devrait me payer lorsque je circule à vélo car j’évite ainsi de polluer le Japon et la planète!

1ère ou 2e classe ? Le train au Japon, essai comparatif

En début d’après-midi, j’ai pris le train pour aller travailler. Depuis quelque temps, on a ajouté des voitures de 1ère classe sur certains trains de la ligne Jôban (常磐線) ou plutôt, on a remplacé des voitures de 2e classe par des voitures de 1ère. Et voilà le résultat: on est serrés comme des sardines en deuxième classe et… personne en première! J’ai parcouru les 2 voitures (à étage) et n’y ai trouvé en tout et pour tout qu’une douzaine de personnes.

Illustration en photos:

Voitures de première classe :

train-premiere-classe1.jpg

train-premiere-classe2.jpg

train-premiere-classe3.jpg

Affichage du tarif (on voit bien qui sont/seraient les cochons de [plus] payants! (Ceux qui prennent le train dans la semaine, donc pour travailler) :

train-premiere-tarif.jpg

Voiture de deuxième classe :

train-deuxieme-classe.jpg

Mais qui a donc eu cette idée géniale?

retour à la page principale du blog

Tituber… mais sur le quai!

Hier soir, en rentrant d’un pas mal assuré après une soirée arrosée, que vois-je sur le quai de la gare?
Cette affiche qui me rappelle que, si je titube, je dois rester sur le quai!
J’aime bien l’expression « chidori ashi » 千鳥足 qui signifie « le pas du pluvier ». Elle est assez poétique et très expressive pour qualifier la façon de marcher d’un homme ivre à la manière du petit échassier.
Il y a aussi un jeu de mot avec platform (le quai). Il est écrit « furattohoome » ふらっとホーム, furatto signifiant « en déséquilibre » ce qui renforce encore l’expression « chidori ashi ».

chidori_ashi

En dehors des heures d’affluence : Zurekin !

À la sortie d’une gare, on m’a donné un petit papier avec cette image et plein d’explications. Il y a en ce moment une campagne d’incitation à faire du « zurekin », c’est à dire à prendre le train en dehors des heures d’affluence. Espérons que ça produise des effets parce que plus bondé que les trains japonais ça doit pas être possible! La sardine verticale, vous voyez ce que je veux dire?

zurekin

Les plans dans les rames de métro

plan de ligne metroÇa fait un bon moment que ça me turlupine (…) ou plutôt que ça m’agace…
Dans certains métros ou trains, il n’y a qu’un seul plan de la ligne par voiture. Alors, quand il y a affluence, si vous n’êtes pas placé juste au dessous du plan, vous pouvez toujours… courir pour le regarder, ou plutôt, vous êtes figé sur place, bien coincé entre 2 salarymen (puisque maintenant les femmes ont leur wagon réservé) et il ne vous reste plus qu’à compter sur la chance pour trouver une correspondance si vous n’avez pas pris la précaution d’emporter un plan avec vous. Bien sûr, quand il n’y a pas de plan, il y a une pub à la place… mais ça n’indique pas la route à suivre.
Aujourd’hui, en prenant la ligne Ginza, j’ai eu la bonne surprise de constater qu’il y avait un plan au-dessus de chaque porte. Voilà qui me paraît la moindre des choses.
Avez-vous constaté ce problème sur la plupart des lignes?