Protestation contre les propos du maire de Tokyo

Le site du Mouvement de Protestation contre les Propos du Maire de Tokyo, M. Ishihara, concernant la langue française a été mis à jour. Suivez les derniers développement de cette affaire!…

Extrait: Après deux années de procédure, le maire de Tokyo décide -alors que le verdict était sur le point d’être rendu– que finalement et après réflexion, ce n’était pas à titre privé comme ses avocats l’avaient affirmé au début du procès, mais en tant que maire de Tokyo et dans l’exercice de ses fonctions qu’il avait sali et injurié la langue française, les Français, la France et tous les francophones de par le monde. Par la force des choses et devant la tournure des événements, notre mouvement a pris la décision d’intenter un deuxième procès, mais cette fois-ci à la mairie de Tokyo. Quant à notre représentation diplomatique au Japon, nous espérons la voir cesser de jouer à la politique de l’autruche; attitude qui est la sienne depuis juillet 2005. Car maintenant, comme le revendique M. Ishihara, c’est la mairie de Tokyo par l’intermédiaire de son maire qui a sali officiellement et publiquement la langue française, les Français, la France et les francophones.

Voir le site : http://www7a.biglobe.ne.jp/%7Emcpmt/toppagefr.html

74 Plaignants (procès contre l’institution publique)
ANTONA Philippe, BERKANE Malik, BOAGLIO Damien, BOUTHIER Christian, DELRIEU Atsuko, DUFROS Sylvain, DUSSUD Odile, FUJIWARA Dan, FUKUDA Reizo, GODA Masato, HAGIWARA Yoshiko, HASHIMOTO Masako, HIRANO Tomoo, HIRATE Tomohiko, IIDA Toshiho, IWAKAWA Tetsushi, KABASHIMA Hiroyuki, KANNO Kenji, KANZAKI Iwao, KAWASE Takeo, KISAISHI Yasuhiko, KOBAYASHI Fumitaka, MASUDA Hiromitsu, MEHRENBERGER Gabriel, MINEMURA Suguru, MIURA Nobutaka, MIYAZAWA Hikaru, MIZUBAYASHI Akira, MORITA Akira, MORITA Marie-Agnès, NAGAI Norikatsu, NAITO Yoshihiro, NAKAO Juro, NIKURA Osamu, NISHIKAWA Naoko, OBATA Yoshikazu, OBATAYA Yuji, ONO Kazumichi, ONO Ushio, ONODERA Shuji, OUAMRIA Natsue, ROMANELLI Marco, ROY André, SAITO Ken, SANO Atsushi, SEKITANI Kazuhiko, SEKURA Masakatsu, SUZUKI Satoko, SUZUKI Yvette, TAGIRI Masahiko, TAKAHASHI Hiromi, TAKAHASHI Soichiro, TAKAI Michio, TAMOGAMI Kenjiro, TANAKA Yasuhiro, TANIGUCHI Hiroshi, TERAMOTO Naruhiko, TSUJI Yumi, UCHIDA Tatsuru, UCHIMURA Rumiko, UEDA Kazuhiko, UKAI Satoshi, YAMASHITA Shuji, YANAGISAWA Fumiaki…

35 Plaignants (1er et 2ème procès)
BERKANE Malik, DUFROS Sylvain, DUSSUD Odile, FUKUDA Reizo, HARADA Michitaka, HIRANO Tomoo, KABASHIMA Hiroyuki, KANNO Kenji, KOBAYASHI Fumitaka, MARCUS Brendan, MARE Thierry, MARTIN Agnès, MASUDA Hiromitsu, MOREL Cécile, NAKAO Juro, NISHIKAWA Naoko, OBATA Yoshikazu, OGAWA Naoya, OISHI Takanori, SUZUKI Yvette, YAMADA Yoshinobu…

ILS SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX A SOUTENIR CETTE CAUSE
ADURNO Giuseppe, AIT AATTOU Safia, AKABA Kenzo, AKAISHI Chieko, AKAMATSU Yoshiko, ALAERD Marc, ALEXANDRE Rémy, ALMANINI Hervé, ANSELMI Marc, ARCHAMBAULT François, ARDOIS Pascal, ASAI Akira, ASARI Yuko, ASNOUN Marie-José, AUBE Claude, AUBERT Bernie, AUSSEIL Inna, AUSSY Gérard, Andrée, BAADEN Marc, BALOGE Jérôme, BARBAY Elizabet, BAUDRY Ingrid, BEAUDOIN Gauillaume, BEAULIEU Dominique, BELLETETE Marcel, BERARD Jean-Didier, BERNARD Céline, BERNARDIN Serge, BERRY Michel, BERSAC Patrice, BERTRAND Jérôme, BEYLER Odile, BLANC Philippe, BLANC-FELIX Sébastien, BORT Didier, BOUILLON-RIVATON Ghislaine, BOUTHIER Christian, BOUTOILLE Julien, BRU Marie-Henriette, BRUNETTE Louise, BUTHAUD Hervé, BUTUCEA Léonard, C. Benjamin, CARAYON Bernard, CARDOT Claude, CAYAROL Alfred, CERISAY Michel, CHALMET Philippe, CHAUMAZ Anne, CHICHE Didier, CIOTLOS Ana-Maria, CIPRIETTI Christophe, CLAVIER Alain, COLBERT Grégoire, COLIN Magne, COLOMBA Julien Laurenzo Henri, CONTE Joël, COPPOLANI Rosime, COUCHOT Hervé, COUVERT Guy, CRISA Mike, CULLIFORD Julian, D’AUBIGNY Cyrille, D’AUBIGNY Cyrille, DAGUET Dominique, DAMMANN Françoise, DAMMANN Françoise, DE POLI Daniel, DEBAR Francis, DECHAMPS Marceau, DEGORCE Valérie, DELARUE François, DELEY Cécile, DELRIEU Atsuko, DELRIEU Richard, DERIBLE Albéric, DERKS Johan, DESGAGNE Richard, DEUTSCHMANN Jérôme, DOYON Gabriel, DRAGULANGESCU Nicolae, DU BREUCQ André, DUCHE Valérie, DUCHE Valérie, DUFAY Claude, DUMAS Michel, DUPONT-VALIN Serge, DUPUY Jean-Gabriel, DUTILLEUL Michel, DUTTER Olivier, EGUCHI Takehiro, EMRIK Jacqueline, ENGELMAJER Pascal, EUGENIE Stéphane, EVANGELIZT Adriana, FABRE Jacques, FALK-BRACKE Hélène, FERRANDO-DUFORT Denys, FERREY Marc-Hanri, FRANCE Marguerite, FUJIMOTO Osamu, FUJIWARA Dan, FUJIWARA Mami, FUKUSHIMA Hujio, FUKUSHIMA Yoshiyuki, GAGUET Dominique, GAUTIER Alain, GENTY Alain, GEOPFER Elise, GOUIN Jean-Luc, GRIESMAR Denis, GRUWEZ Bérangère, GUILLAUME Michel, GUILLAUME Nicolas, GUYOT Bernard, HAMBOURG Nicole, HANYU Noriko, HATSUMI Motoi, HELME Mireille, HIROSE Nobumitsu, HOLLAND Raoul, HOSAKA Yasuhito, IGATA Kazumasa, IGATA Miyoko, ISHIKAWA Kotaro, ISHIKAWA Tomohiro, ISHINO Koichi, ISOKO BARBIER Annie, ITO Tomoko, ITO Tomoko, IWAKURA Tomohisa, JODOIN Claude, JOLY Alexandre, JOUFFROY Alain, JOUFFROY Fusako, JOUSSELIN Jean-Marc, KAMENAGA Nobuko, KAMIJO Yuko, KARIMI Kian-Harald, KASUYA Yuichi, KELLER Jacques, KUDO Atsuko, KURO Masamune, KURODA Toshiro, KUWANA Keiko, LABBE Mathieu, LAFFORGE Laurent, LALANDE Thierry, LAMOTTE Olivier, LARTIGUE Jean-Pierre, LAUFFENBURGER Alain, LAUR Marie, LAURE Louis, LE CARRE Nicolas, LE FOLLIC Jean, LE GAC Patrick, LEDIEU Jean, LEENAERT Claude, LEGRAND Bernard, LELEU Robert, LELOUP Patrick, LEPLAIDEUR Bernard, LESTER-SMITH Aurore, LEVY Jean-Claude, LE YAOUANC Johann, LHERMITE Françoise, LUCA Lionnel, MACHIMURA Yasutaka, MAGNE Janick, MALLET Yves, MANIGHETTI Martine, MARAIS Jean-Pierre, MARCEL Jean, MARJOLLET Christian, MASSON Michel, MATSUDA Sakiko, MEHRENBERGER Gabriel, MERIEL Jean, MICHAUD Yannick, MIROU Jacques, MIZUBAYASHI Akira, MOLKHOU Marc, MOREL Cécile, MORICE Olivier, MORIN Normand, MORIN Vincent, MORITA Shuji, MOUVEMENT ESTRIEN POUR LE FRANCAIS, MURASE Tomoko, MUSTATEA Adrian, NADA Inada, NAIZOT Pascal, NAKANO Masahiro, NAKATSU Yasuhiro, NATORI Misako, NDANKWOM Laurent, NELIAS Vincent, NIAKHATE Cheikh, NICOLAS Laurence, NISHIOKA Yukio, NIWA Masayo, NOZAWA Kyo, NUGIER Patrick, OHNO Yutaka, OIKE Hiroe, OKADA Machio, OKADA Mariko, OKAMOTO Junji, OKAMOTO Norikazu, OKUBO Yasuaki, OTA Shinichi, OYA Takayasu, PAUWELS Paul, PEPEN Jacques, PERCEVAL Eric, PERRAULT Jean-Paul, PETILLOT-NIEMETZ Serge, PICOCHE Jacqueline, PIRLOT Germain, POISSON Jacques, PORTRON Annie, POURCHET Emmanuel, QUELEN-YAMAGUCHI Hervé, RAVENEAU Jean-Pierre, RECH Marilyne, REIGNIER Jean-Claude, REMOND Bruno, RENAUD-BOUE Arlette, RESCH Patrice, RIVARD Paul, RIVAUD Paul, ROBINO Graziella, ROMBAUT Philippe, ROVEA Jean, ROY André, SABAH Gérard, SACROUG Odette, SAILLART Christine, SAKAI Cécile, SAKAGUCHI Haruko, SALIN Patrick, SALON Albert, SANABE Atsuko, SASAKI Shigeko, SATO Susumu, SAVARD Raymond, SCHAER Roland, SCHROEDER Jean-Marc, SCHUMANN Bert, SEKI Sachiko, SPATARU Andreea Liana, STAUBACH Ludger, STEINFORT Jean, STRUVE-DEBEAUX Anne, SUREAU Marie-Claude, SUZUKI Keiichi, SUZUKITA Kenji, TAGUCHI Hiroaki, TAKAHASHI Etsuji, TANAKA Noriaki, TANGAMO Célestin, TARAS Doina, TARKO Denis, TERAMOTO Naruhiko, TERRENOIRE Jean-Paul, TEXIER Armand, THOUVENIN François, TOKUDA Katsunori, TORIGOE Shuntaro, TORTEL Jean-Luc, TOUT Brigitte, TREMBLAY Christian, TRIBODET Pierre, UBUKATA Suguru, UCHIDA Tatsuru, UENO Tetsuya, Un Pont des Arts entre la France et le Japon, VAISSERMANN Romain, VALRANGES Daniel, VAN DIXHOORN Lidwien, VICENTE Miguel Angel, VINCENT Alexis, VINCENT Yvan, WACQUNT Francis, WATANABE Miki, WATANABE Yaeko, WOUTERS Maurice, YAMAMOTO Akemi, YAMAMOTO Takanori, YANAGAWA Osamu, YOSHIHARA Sakae, YOSHIHIRO Makoto, YOSHIKAWA Kazuyoshi, YOSHIOKA Naoko, YOUNG Roslyn…

Mesures anti-fumeurs

fumeurs amende

Voilà le genre de panneau que j’aime!

J’avais déjà parlé de l’évolution des mesures anti-fumeurs au Japon dans 2 petits articles ici et .

Ce panneau dit que toute personne jetant un mégot en dehors des endroits autorisés (les cendriers des coins fumeurs) sera passible d’une amende de 2000 yens. Entrée en vigueur de ce règlement à partir du 1er juin 2007.

Photo prise dans un parc de la ville de Matsudo (Japon).

Kimo dameshi ou dokyô dameshi pour se rafraîchir!

Les grandes chaleurs sont arrivées au Japon! Alors, c’est le moment de s’adonner au 肝試し (kimo dameshi) ou 度胸試し (dokyô dameshi) qui consiste à raconter des histoires de revenants et autres histoires à vous glacer le sang, de préférence dans les cimetières ou autres lieux hantés.

Les Japonais croient que raconter des histoires effrayantes ou d’avoir des expériences terrifiantes permet d’avoir moins chaud. C’est vrai qu’en ayant la chair de poule (鳥肌), on peut avoir l’illusion pendant quelques instants de mieux supporter la canicule!

La piscine abandonnée

La petite ville de Matsudo (Japon) possède une piscine, située au sommet d’une petite colline près de la gare, qui n’est ouverte au public que deux mois de l’année (juillet et août), pas un jour de plus.
Le reste du temps, c’est un étang livré à la nature. Je suppose qu’elle contient une flore et une faune abondantes…
J’ai vraiment du mal à comprendre pourquoi cette piscine n’est pas ouverte au moins de mai à septembre. Quel gâchis!

piscine

Ajout du 19/6: Quelqu’un m’a gentiment fait remarquer par courriel que c’était à cause « d’une réglementation qui interdit l’ouverture des piscines découvertes publiques – celles des écoles en général – hormis en juillet et août ». C’est justement cette réglementation idiote que je voudrais dénoncer.

Astérix à Akasaka (Tokyo)

cravate shadok 2Mais qui sont donc ces 5 hommes qui se sont réunis au restaurant français Astérix (excellent d’ailleurs!) mercredi dernier? Je vous laisse deviner et associer chaque photo-mystère au personnage…

Il y avait le professeur Shadoko en personne, Jérôme, Thierry, Pierre et Christian, le gestionnaire d’un portail que vous connaissez bien!

Après cette réunion, le monde va changer, c’est sûr! Nous pouvons faire confiance au professeur Shadoko et à son équipe!

cravate shadok 1

polo 1polo 2chemise 1cravate 3

Réception à l’ambassade

Un petit mot pour parler de la réception organisée en l’honneur des participants aux congrès de la SJDF et de la SJLLF par notre ambassadeur, Gildas Le Lidec, qui a prononcé un discours proposant un renouveau des relations franco-japonaises dans lesquelles l’enseignement du français et des disciplines connexes n’est pas oublié. Qu’il soit remercié pour avoir remis en place cette réception qui avait été supprimée -grave erreur stratégique pour les relations franco-japonaises- par son prédécesseur. À l’écoute de tous, très motivé et plein d’humour, Gildas Lelidec a été hautement apprécié par l’ensemble des participants.

Richard Delrieu nous a fait l’honneur et le plaisir de nous jouer quelques morceaux -dont un de sa composition- sur le piano de la résidence, nous permettant de terminer cette très sympathique soirée sur une touche musicale de haut niveau.

Quand les sumos apprennent à danser

C’est le titre du livre de Jean-Marie Bouissou que je viens de finir. J’avoue avoir eu du mal à le commencer car je trouvais le titre un peu trop « racoleur pour Français » mais une fois dedans, je n’ai plus pu m’en décoller et je considère qu’il s’agit d’un livre indispensable pour comprendre la société, la culture, le système politique et l’administration japonais d’aujourd’hui.

Extraits du sommaire
Chap. 1 : Qu’est-ce que le modèle japonais? Où l’auteur, nous présente, entre autres, le système PSIG (la Protection Sociale Indirecte Généralisée) , les « Trois Piliers », les « Quatre Conditions »,…
Chap. 3 : Les dessous de la bulle
Chap. 6 : Du sumo à la valse La complexité de la déréglementation, Vont-ils changer le Japon?
Chap. 7 : L’État-mosaïque Une affaire de fiefs
Chap. 8 : Le Triangle d’airain ou la grande foire à l’influence
Chap. 9 : Démocratie made in Japan
Chap. 12 : La réforme qui vient « d’en bas » : la société civile
Chap. 14 : Qu’est-ce que la culture japonaise? Le système PPIG (la Protection Psychologique Indirecte Généralisée)

De plus, ce site présente l’ensemble des références citées dans le livre ainsi que les liens vers les sites web des organisations et personnes citées. On y trouvera également une liste des commentaires que le livre a suscités (voir ici).

BOUISSOU Jean-Marie, Quand les sumo apprennent à danser – la fin du modèle japonais, Paris, Fayard, 2003, 635 p.

O-kuizome (お食い初め)

Hier, avant d’arriver au boulot, j’ai rencontré une collègue qui m’a dit qu’elle venait d’être grand-mère.

Une cérémonie appelée « o-kuizome » a été organisée en l’honneur de sa petite fille. Elle consiste à préparer un certain nombre d’aliments et à faire semblant de les manger devant l’enfant et aussi de simuler qu’on les lui fait manger. Pendant la cérémonie, on prie pour que l’enfant n’ait aucun problème avec son alimentation pendant toute sa vie.

kuizome

Je n’avais jamais entendu parler de cette cérémonie. Il paraît qu’elle est remise à l’honneur depuis quelque temps par les jeunes couples.

Définition de kuizome du Kôjien : くい-ぞめ【食い初め】
小児が生れて一○○日か一二○日目に初めて飯を食べさせる祝い事。実際には食べさせるまねだけをする。はしたて。箸ぞめ。ももか。

Explications ici (JP) .

Yanaka (un quartier de Tokyo)

yanaka-temple.jpg

Aujourd’hui, promenade à Yanaka. On commence par un petit tour à vélo du quartier aux 70 temples et on continue à pied dans le cimetière avec une visite à la tombe du dernier Shôgun, Tokugawa Yoshinobu.
Pas très loin se trouve le célèbre pâtissier Inamura Shôzô. Il a étudié en France et obtenu de nombreux prix. Gâteaux délicieux…

yanaka-inamura2.jpg

Inamura 1

La mairie de l’arrondissement de Taito publie dans son site une page en français qui présente le quartier. Ce site en japonais propose une carte cliquable de Yanaka avec les principaux temples.

100 bonnes raisons de ne PAS vivre au Japon!

Le 18 avril quelqu’un avait lancé le sujet des « 10 bonnes raisons d’aller au Japon« . Je comptais lancer le sujet ces jours-ci mais un membre du forum m’a devancé! Voici donc créé le sujet des « 10 bonnes raisons de ne PAS vivre au Japon » qui va très vite se transformer comme l’autre en « 100 bonnes raisons ».
Voici les premières moutures…

Selon Chouka 666

1) J’aime pas avoir la plupart du temps une place vide a cote de moi dans le train surtout quand si il y a du monde qui reste debout. (Meme un electeur du Front National s’assoie a cote d’un etranger)
2) Les gens qui se levent quand tu t’assoies a cote d’eux.
3) La facon que les gens regarde ma femme quand je marche dans la rue avec elle. (C’est ma femme qui me la dit mais je l’ai remarque)
4) L’impolitesse envers les serveurs de restaurants, ils disent rarement merci au serveur du restaurant.
5) Considerer les charpentiers et macons ou autres metiers comme des sous-personnes. (Ils sont bien content d’avoir leurs maisons construitent par eux)
6) Considerer que tu as fait une bonne universite que tu es le meilleur par raport aux autre universite que les autres universites (univesite de Tokyo, les eleves envoient des SMS pendant certains cours, j’en parle en connaissances de cause, un ancien professeur de cette universite me l’a raconter)
7) Qu’ils pensent que les personnes qui ont pas de diplomes comme des sous-personnes
8 Qu’on me prend souvent pour un americain
9) Qu’ils imitent le americains malgres Hiroshima et Nagasaki
10) Le systeme scolaire surtout pour l’ecole du soir

Selon Fujijana

1. Aussi longtemps que l’on vivra au Japon, on sera toujours l’etranger, pas droit de vote, toujours le meme regard curieux.
2. Le Manque de reflexion personnelle dans l’education japonaise propose un echantillon un peu moins etoffe qu’en France a l’age adulte de personne capable de debattre.
3. Pour les femmes, je trouve dur de se faire des amies filles de moins de 30 ans, sans tomber dans le cliche femme enfant avec des nounours et Hello Kitty partout.
4. Les regles de familles, de vie de couples, d’ideaux amoureux, romantisme et tout le blabla sont tres differents de notre culture judeo chretienne et fait que seul un amour tres tres fort permettra de passer outres ces differences (difficultes)
5. la hierarchie dans le travail, la paperasse allourdissent enormement le travail, le ralentient, autorisation pour un oui ou un non, des regles de negociation ou il faut se plier encore et encore comme si vous etiez en permanence en train de demander une faveur, vous excusez d’etre la, d’avoir deranger.
6. Garder a l’esprit le risque de tremblement de terre et typhon, ras de maree. La construction legere de vos maison vous le rappelle tous les jours, grace a ca vous entendez les ebats amoureux de vos voisins, le bebe qui hurle, le camion qui passe au coin de la rue et fait trembler votre appart monte sur ressort.
7. Le japon est bruyant, quand ce n’est pas les elections avec les camions qui hurlent leurs propagandes, c’est l’avion a 8h du matin pour faire la pub des soldes aux supermarches, c’est les feu d’artifices a 8h le dimanche pour dire que la journee sportive de la maternelle a commencer, c’est la musique de toilette publique dans tous les magasins qui vous restent dans la tete, c’est la nana qui est toujours en train de vous dire de ne pas oublier ceci ou cela dans le bus ou le metro…
8. Le Japon se protege de tout, une ile ou rien n’entre et rien de sort, l’importation des produits etrangers est…..nulle, quasi inexistante, tout comme la culture, la connaissance des autres, des autres pays, enseigner superficiellement a coup de cliches. Vous subissez ces cliches et vous n’avez pas de saucisson sous la main.
9. Si vous etes loin des grandes villes, sachez etre pret a vivre dans la solitude, le rapport amicale avec les japonais de la campagne prend du temps, beaucoup de temps, ce sont des cercles fermes, ils se connaissent tous depuis la maternelle.
10. Si vous parlez pas japonais, c’est durrrrrrrrrr, tres dur, tres tres dur! Meme en grande ville, car vous ne serez qu’avec d’autres etrangers et de vivre dans un pays sans contact avec l’habitant, c’est frustrant. Et apprendre le japonais, ben c’est pas si facile que ca!

Selon Olrik


1. L’inculture générale d’une grande partie de la population, et son goût à ne pas le savoir et la cultiver. Cette apathie dans la curiosité, qu’elle soit pour la politique, la culture, la société ou le monde en général…
2. Le thé vert Matcha. Une horreur. Un breuvage âpre, vert, amer et mousseux, bien loin de ma préférence Mariages Frères: L’Earl Grey French Blue.
3. L’insupportable consumérisme écervelé des Japonais. Et leur propension à la naïveté béate.
4. La télévision. Véritable laboratoire assommant de programmes sans grande finalité intellectuelle. Sauf quelques-uns à la limite…
5. Le côté « inadapté » des Japonais: débrouillardise, voyage, prise de risque, mélange, trop habitués au standard de service « japonais », ou peut-être le fait d’être des insulaires, allez savoir…
6. Les pâtisseries. Même d’appellation Française, elles sont le plus souvent contrefaites, dans l’espoir de plaire au palais nippon. Triste sort quand on habite pas Tokyo, où la fringale peut encore s’atténuer chez Pierre Hermé, ou bientôt Ladurée…
7. Allez, je râle encore sur la gastronomie… Mais le café !!!!!!!!! Nom de Dieu !!!!!!! Quelle tristesse… Heureusement qu’ils compensent sur les cigarettes…
8. Cette solitude propre à l’étranger. De cette sensation de la différence, à jamais ancré sur notre front. Probable « saudade » quand les regards n’expriment pas que de la curiosité.
9. Ce déni de l’affrontement, du rapport de force, trop souvent absent. Occulté par la politesse et cette capacité à éviter le « fâcheux ».
10. La langue. A proprement penser, et en parler, je préfère éviter…

Selon Polopolo

1) le métro à Tokyo aux heures de pointe, serrés comme des sardines (en comparaison, le métro/RER pour aller à La Defense le matin c’est une promenade de santé…) On m’avait prévenu mais vraiment, je ne m’attendais pas à ça…
2) ces satanés kanji… même en se préparant bien et avec motivation, impossible de tous les retenir (visuellement ça peut aller, mais la prononciation…)
3) le manque apparent d’intéret et de regard critique envers les problemes politiques/sociaux etc. Peut-être est-ce du à une certaine réserve de leur part, ou au fait que je sois étranger, mais il n’est pas facile de savoir ce que pensent vraiment certains japonais de ces questions.
4) le café (déjà cité…) bon je chipote, et c’est vrai qu’à Paris on ne trouve pas du green tea à tous les coins de rue, mais quand on est accro, c’est difficile…
5) en cours de sport (ping pong), dès que le prof parle, il faut s’asseoir par terre, et se relever deux minutes plus tard, ce toutes les 5 minutes en entraînement.

Selon Sato-kun

1/ La chaleur et l’humidité plus le choc climatisation à fond dans lieux publics en été.
2/ La mélodie urbaine avec ses petits jingles à tous les coins de rue et annonces en tout genre c’est rigolo au début, mais vite étourdissant.
3/ L’architecture et les couleurs flashy de certaines maisons ou bâtiments modernes.
4/ Dans le langage, le niveau de politesse supérieur à rallonge qu’il faut soutenir pour peu de chose.
5/ Les méchants moustiques zébrés qui raffolent de mon sang venu d’ailleurs.
6/ Les gros corbeaux qui vous suivent à la trace pour subtiliser votre pique-nique.
7/ Moi aussi on m’a pris souvent pour un américain…
8/ Ce n’est pas de gros aspects négatifs, je suis aussi d’accord avec ce qui a été dit avant, notamment sur la pression sociale mais de toute façon tous les pays ont leur côté sombre. Il y aura toujours des choses difficiles à cerner surtout avec une telle différence culturelle. Le principal c’est d’essayer de comprendre.

Comme pour le précédent sujet, la suite sera à consulter sur la FAQ où les messages seront progressivement compilés.