Takeshi Kitano

Tout le monde connaît Takeshi Kitano, au moins en tant que réalisateur et acteur.
Personnellement, je l’ai découvert avec Violent Cop puis son troisième film, A Scene at the Sea (Ano Natsu, Ichiban Shizukana Umi), sorti en 1991.
Il n’y a pas de gangsters, mais un éboueur sourd-muet déterminé à apprendre à surfer après avoir découvert une planche de surf cassée pendant son travail. Une jeune femme, également sourde, suit ses progrès et l’aide lorsqu’elle le peut. Le film montre une facette plus romantique et délicate de Kitano ainsi que son humour pince-sans-rire qui est sa marque de fabrique. (Source : Wikipédia)
J’adore ce film et je suis toujours étonné d’apprendre que personne ne le connaît.
Il fallait quand même oser le faire : un film dont les 2 principaux personnages sont des sourds-muets! Vous imaginez les dialogues!! C’est là que réside l’art de Kitano et que s’exprime de la manière la plus géniale son extrême sensibilité.
Je joue au tennis avec des collègues et l’un d’eux a connu Takeshi Kitano au lycée. Il nous parle de lui de temps en temps.
L’autre jour, il nous a invité à pendre la crémaillère dans sa nouvelle maison et j’en ai profité pour lui demander s’il avait des photos de l’époque.
Il a sorti ses albums et nous a montré plusieurs photos de groupe où se trouve celui qui allait devenir le célèbre réalisateur.
Voici un scan de la photo. Le jeu consiste à trouver où se trouve Kitano.
Allez… un indice, il est dans la dernière rangée!

kitano-takeshi-lycee-45.jpg

Voir la photo agrandie

4 réflexions au sujet de « Takeshi Kitano »

  1. Merci de nous faire partager cette photo, j’imagine que c’est un document plutôt rare:). Je crois que « scene at the sea » est l’un des rares films de Lui que je n’ai pas encore vu, même si je le connaissait. Dans Dolls aussi dans certaines scènes les dialogues sont plutôt rares, mais je pense que c’est ce qui fait la force du cinéma Japonais en général, amplifier les émotions ressenties par les personnages dans le non dit. Si tu aimes ce genre de film « Colocataire'(3 iron en anglais) , film coréen de de Kim ki Duk est dans le même registre…3 mots dans tout le film entre les 2 protagonistes, mais très bon film à mon sens…

  2. C’est vrai que Kitano est surtout célèbre en Europe pour ses films de Yakuza, mais c’est bien par Dolls et A Scene at the Sea que je l’ai (re)découvert (j’avais vu Sonatine il y a très longtemps) et ils restent parmi mes films préférés de lui…

    Pour la photo je sèche (mais je pense qu’Averroes a raison).
    Merci en tout cas pour ce document très intéressant.

  3. @ David
    Content de voir que tu apprécies « A scene at the sea ». Un film d’une grande sensibilité. L’une de mes scènes préférées est celle où le héros (sourd-muet) veut acheter une planche de surf. La caméra se déplace hors du magasin et on voit le vendeur lui parler mais on n’entend rien, comme s’il était muet, lui aussi. On voit juste bouger ses lèvres sans savoir ce qu’il dit à son client. J’ai trouvé ça très fort.

Laisser un commentaire