Gag au pressing

reduction-pressing.jpg

J’apporte régulièrement des chemises à mon teinturier qui me donne à chaque fois des bons de réduction à valoir sur un prochain nettoyage, à raison d’un bon de 50 yens par tranche de 500 yens payée.
En principe, lorsqu’on utilise lesdits bons pour régler un achat, de nouveaux bons ne sont pas attribués, ce qui est logique.
Mais aujourd’hui, j’en avais pour 5000 yens de linge (on règle d’avance) et j’avais pour 2250 yens en bons. Lorsque le teinturier m’a dit qu’il ne pouvait pas me donner des bons pour les 2750 yens que je m’apprêtais à régler en liquide, je lui ai répondu :
« Ça ne fait rien, alors, je ne dépose que pour 2250 yens de marchandise que je vous règle avec les bons. Le reste du linge, je vous le rapporterai plus tard, comme ça vous me donnerez les bons, n’est-ce pas?
– Oui, d’accord, me répond-il.
– Vous voyez bien que votre système n’est pas logique, lui dis-je. Si je vous donne tout mon linge d’un coup, vous ne me donnez pas de bons, alors que si je l’apporte en deux fois, vous m’en donnez!
On a commencé à se marrer tous les deux… c’est un papy très gentil et sympa.
– Alors qu’est-ce que vous faites, vous remportez ces chemises? me demande-t-il.
– Oui, c’est ça, je les remporte, je vais faire trois pas dans la rue et je reviens tout de suite! Vous me donnerez mes bons, hein?
– Oui, oui! dit-il, écroulé de rire.
– Alors, vous voyez, autant me les donner tout de suite! C’est pas logique votre truc! J’ai qu’à faire semblant d’aller faire un tour pour les obtenir!
On a continué à se bidonner, il a fait son calcul et m’a donné les bons correspondant aux linge restant! 😀

Laisser un commentaire